Cité de Londres

Inscription
Connexion

Changement de vie  solo 

Juliette n'avait pas dit ce qu'elle allait faire à son amie, Julie. Sinon, ni elle, ni son père ne l'aurait pas laisser faire. Mais il fallait qu'elle le fasse.

La fillette attendait patiemment que la coiffeuse arrive. Elles se connaissaient depuis que la fillette était toute petite, et elle avait confiance en cette coiffeuse.

Lorsqu'elle arriva, elles se sourirent et parlèrent de tout et de rien, comme à leurs habitudes. La Gryffondor venait dans ce salon de coiffure depuis qu'elle était toute petite.

Quand la coiffeuse demanda à Juliette ce qu'elle voulait, la Gryffondor n'hésita pas et dit :

« Je veux changer. Tu es sûrement au courant pour maman, Fabienne. Je veux tout oublier. Je ne veux pas finir comme elle. Ça commencera par un relooking. », dit la fillette.

La coiffeuse avait l'air étonnée, mais acquiesça et sourit. Elle dit alors :

« Que veux-tu comme genre de changements ? Nouvelle longueur ? Changement de frange ? ».

La jeune fille hésita, mais le regard compréhensif de Fabienne l'encouragea. Juliette se dit que la confiance et le client lui accepterait ça.

« La forme, je garde. En fait, je ne veux pas plus de changements que ça... Juste une couleur. ».

La coiffeuse avait l'air scandalisée, car elle regarda autour d'elle, cherchant une issue. Malheureusement, il n'y avait personne, à part des clients à l'air mécontents et d'autres coiffeurs et stagiaire qui couraient à travers le salon, d'un client à l'autre.

Lorsque, enfin, Fabienne se décida à "obéir" à sa cliente, elle prépara une mixture à base de poudre rose fluo et d'eau.

La couleur, une fois diluée, était d'un rose un peu pâle, pastel. La femme lui en appliqua dans les cheveux, et une fois mis, Elle attendit. Au bout d'un certain temps, elle rinça et laissa place à la nouvelle coiffure de Juliette.

Elle se regarda dans la glace et vit la nouvelle elle en face de la fillette. Une coiffure élégante et colorée, jeune et pétillant s'offrait à elle. L'enfant ne se reconnaissait plus.

D'ailleurs, on aurait plus dit un enfant. Elle ressemblait plus à une adolescente de treize ou quatorze ans qu'à une fillette douce et mignonne de presque douze ans.

« Me... Merci. C'est très gentil à toi. », dit Juliette, émue.

Lorsqu'elle sortit du salon de coiffure, elle retourna chez Julie, tête haute et assurée. Son changement de personnalité venait de commencer.

Membre du club de théatre
Si un chameau te dit qu’il sait parler, c’est qu’il te ment.
Est confiance. Est-ce que ça t’as déjà apporté le malheur ?