Ailleurs…

Inscription
Connexion

 Écosse  Bonne année 2043 !  PV 

Sara sortait du magasin, les bras chargés de sacs comportant de nourritures et de boissons. Pour cette dernière soirée de 2042, elle recevrait son amie Friendye Knowledge, accompagnée d'Arthur Grimms, qui, à son grand étonnement, avait accepté l'invitation. La jeune femme ne connaissait pas particulièrement l'enfant, elle l'avait juste croisé une fois à Sainte Mangouste, mais étant proche de Friendye, il était là. Non pas que cela dérangeait la jeune femme, au contraire. Elle était très heureuse de passer la soirée avec eux. Et puis, c'était l'occasion pour Friendye de rencontrer Oliver, le bébé de Sara.

Il n'était pas très tard lorsqu'elle rentra chez elle, dans sa nouvelle maison. Elle avait encore le temps de tout préparer avant que ses convives n'arrivent, alors elle se mit en route. Se dirigeant vers la cuisine, elle rangea d'abord tout ce dont elle n'avait pas besoin pour le moment. Ne restait sur le plan de travail que les ingrédients lui permettant de préparer ses entrées, à savoir des coquilles saint-jacques, des bouchées à la reine et quelques verrines à l'avocat, au concombre et autres parfums.

Une bonne heure après, Sara finissait son entrée et s'attaquait à son plat principal. Un bon rôti accompagné de pommes de terre à l'eau et quelques haricots verts attendaient patiemment d'être mangés. De même que la bûche au caramel beurre salé et tous les apéritifs qu'elle avait préparé. En regardant bien tout ce qu'elle avait prévu, elle se disait que finalement, elle aurait mieux fait d'inviter tout le quartier. Il y en avait beaucoup trop, c'était indéniable. Il était clair qu'ils ne parviendraient pas à tout manger et que durant trois jours, elle mangerait des restes. M'enfin. C'était la fête alors ça valait le coup.

L'heure de l'arrivée de ses invités approchait à grands pas et Sara craignait de ne pas être prête à temps. Heureusement, la magie était là pour l'aider, et, en même temps que la pièce principale se décorait, le balai se remuait seul et la vaisselle se lavait. Sara n'avait plus qu'à s'habiller et se coiffer. Lorsqu'elle ressortirait de la salle de bains, elle aurait tout juste le temps de s'asseoir et de respirer deux minutes.

Une fois vêtue de sa robe blanche très simple, chaussée de ses escarpins couleur argent et coiffée d'un chignon, on frappa à la porte. D'un pas pressé, elle s'en alla ouvrir la porte. Derrière, son amie et Arthur attendaient. Un large sourire s'afficha alors sur les lèvres de Sara et invita les deux personnes à entrer. Très contente de les avoir auprès d'elle, elle s'approcha d'Oliver, l'attrapa et le serra dans ses bras.

«  Friendye, Arthur, je vous présente Oliver ! »

Un sourire craquant s'afficha cette fois sur le visage du bébé.

Code couleur : #b7612c

 Écosse  Bonne année 2043 !  PV 

Reducio
Image






Depuis de nombreuses années maintenant, Friendye n'avait plus de famille. Ses parents n'étaient pas morts, malheureusement vous dirait-elle, mais le fait est qu'elle avait tout simplement imité son frère. Elle avait fugué. Seulement, peut-on vraiment fuguer lorsque l'on a atteint depuis quelques années sa majorité ? Disons juste qu'elle était partie de chez elle, sans prévenir et avec la ferme intention de ne plus donner de nouvelles.

N'allez pas croire que Friendye Knowledge était une psychopathe insensible. Elle était bien capable d'amour. Elle avait simplement décidé de ne pas laisser son sang décider de sa famille. La vie lui en avait offert une autre, car même abandonnée par son frère, même en ayant pris la décision de couper les liens avec ses parents, elle n'a jamais été seule. Elle a toujours eu une grande famille de cœur : ses amis. Ne dit-on pas que les amis sont la famille que l'on choisit ? Et bien c'était littéralement le cas pour Friendye. Elle avait Hannah, Ava, Sara, Thibaut, Àngel, Axel, Lucas, Camilla et bien d'autres encore. Elle avait une chance insolente de les avoir tous.

Surtout que depuis quelques temps maintenant, Ava lui avait offert, en plus de son amitié, un foyer. Quand elle n'était pas ailleurs, Friendye dormait et mangeait chez les Grimms. Les parents, Asgyr et Satine, l'accueillaient toujours avec un grand sourire. Il faut dire aussi qu'elle rendait service, Friendye. Afin de ne pas être un poids et de ne pas être vue comme une simple squatteuse, elle mettait la main à la pâte. Elle nettoyait, rangeait, cuisinait et surtout : elle babysittait ! Elle s'occupait si bien du petit Jim, dernier né Grimms, qu'elle en était devenue la marraine ! C'était officiel : cette sensation d'appartenance à cette famille n'allait pas que dans un sens. Les Grimms l'avaient adoptée.

Tout cela expliquait donc pourquoi Friendye arrivait ce soir de la nouvelle année en compagnie d'Arthur Grimms chez son amie Sara. Comme elle appréciait beaucoup le petit Serpentard, elle lui avait proposé de l'accompagner et, à sa grande surprise parce qu'elle n'y croyait pas, il avait accepté ! Depuis quelques temps, Arthur était plus joyeux, moins grognon. Il mûrissait. Friendye ne savait pas si c'était l'effet Poudlard, simplement une sagesse qui venait s'installer avec les années qui passaient, ou grâce à une fille... En tout cas, elle était bien contente que le jeune garçon semble mieux disposé pour ce qu'on pouvait lui proposer !
Le fait qu'il soit présent ne sembla pas déranger Sara. Elle le connaissait déjà et elle semblait l'apprécier. C'est ce que Friendye avait ressenti, en tout cas. Tandis qu'ils s'approchaient tous les deux de la maison de Sara, Friendye observa Arthur qui regardait ses chaussures, faisant attention de ne pas marcher sur son lacet défait.
*De toute façon, comment serait-il possible de ne pas adorer ce petit gars ?* Pensa-t-elle.

Elle était vêtue d'une large robe rouge munie de poches et avait laissé ses longs cheveux noirs détachés. Arthur, lui, avait sorti son smoking à nœud papillon. Parfois, son côté coquet ressortait d'un coup. Mais ses cheveux, indomptables, n'étaient pas coiffés.

Friendye toqua à la porte et salua Sara avec son si grand sourire lorsqu'elle ouvrit la porte. Elle était belle, son amie, avec sa robe blanche et son chignon. Elle dit donc aux deux invités d'entrer avant de se détourner d'eux. Si Arthur était occupé à retirer sa veste et n'avait même pas vu que Sara n'était plus face à eux, Friendye, elle, avait sa petite idée sur ce que son amie allait faire et elle en trépignait d'impatience ! Comme prévu, l'ancienne Gryffondor put faire connaissance avec le tout petit Jenkins.

«  Friendye, Arthur, je vous présente Oliver ! »

Friendye fit un grand : « Ooooooooooooooh ! » avant de gagater devant l'enfant. Arthur, lui, fit une mine dépitée. Il n'avait pas prévu ça. Sa mémoire avait complètement occultée le fait que Sara était bien enceinte la dernière fois qu'il l'avait vue. Du coup, il ne s'était pas préparé à tomber sur un bébé ce soir ! Il avait fui sa maison pour échapper à Jim et voilà qu'il y en avait un autre de son espèce ici ! Il tenta tant bien que mal de cacher sa déception.

« Il est... mignon. » Dit Arthur d'une petite voix, espérant qu'on ne lui demanderait pas de babysitter ce soir parce qu'il était le seul autre enfant ici.

Friendye pouffa et caressa les cheveux du Serpentard. Elle le connaissait par cœur. Puis, elle s'adressa à Sara en fouillant dans la toute petite sacoche magique qu'elle avait apportée avec elle.

« Il est adorable, Sara ! C'est fou comme il te ressemble ! Au fait, tiens, je t'ai apportée deux bouteilles de vin. Un rouge, un blanc, comme ça, pas de jaloux ! Et aussi, j'ai fait des muffins aux pépites de chocolat ! J'espère que tu aimes bien ça ! »

~ magiclandthetopofthetop.tumblr.com ~
Take my smile, that's the only thing I have

 Écosse  Bonne année 2043 !  PV 

Sara était si heureuse de retrouver sa plus vieille amie en cette soirée si spéciale. Il était clair qu'elle avait grandement besoin de voir des têtes connues au vu des événements qui s'étaient déroulés une semaine plus tôt. Depuis ce fameux hibou, Sara était effrayé. Elle se sentait comme prise au piège d'une boucle infernale, comme si elle n'avait aucune possibilité de s'en echapper. Elle avait peur de perdre son enfant et cela se comprenait. Alors, elle avait besoin de penser à autre chose, de se changer les idées, d'être à nouveau heureuse le temps d'une soirée.

Le comportement de Friendye face au bébé fit sourire la jeune maman. Instinctivement, elle proposa à son amie de le prendre dans ses bras. N'ayant pas eu l'occasion de le voir, Sara était presque sûre que la grande brune en mourait d'envie. Contrairement à Arthur, visiblement. Ce gamin étonnait et amusait encore beaucoup Sara.

« Promis, tu n'auras pas l'immonde tâche de t'occuper du bébé ce soir ! Tu es libre ! »

Sara éclata de rire, non pas pour se foutre de la tronche d'Arthur, mais parce qu'elle le trouvait drôle, de part sa façon d'agir. C'était un garçon vraiment adorable. Tellement adorable que la jeune femme ne pouvait pas lui imposer un tel fardeau.

« Il est adorable, Sara ! C'est fou comme il te ressemble ! Au fait, tiens, je t'ai apportée deux bouteilles de vin. Un rouge, un blanc, comme ça, pas de jaloux ! Et aussi, j'ai fait des muffins aux pépites de chocolat ! J'espère que tu aimes bien ça ! » 

Avant de débarrasser ses invités de leurs vestes et manteaux, elle remercia Friendye en ajoutant qu'elle avait toujours aussi bons goût pour les boissons et invita ses convives à rejoindre la table. Pendant ce temps, la jeune femme s'en allait conserver les muffins qui lui mettaient déjà l'eau à la bouche, et chercher un tire-bouchon et des jus de fruits et Sodas dans la cuisine. Lorsqu'elle revint dans la pièce principale, elle questionna son amie.

« Alors, comment se déroule ta vie en ce moment ? Toujours occupée à parcourir le globe ? »

Tout en attendant la réponse de Friendye, Sara servait le vin dans le verre de cette dernière. Ne sachant pas réellement les préférences d'Arthur en matière de boissons, elle lui indiqua qu'il pouvait faire comme chez lui et se servir. Une fois les verres à moitié pleins, Sara usa de sa baguette magique pour faire venir les apéritifs à table. Tout était prêt pour que tout le monde puisse passer une excellente soirée.

« Et toi, Arthur, tu t'en sors à Poudlard ? L'école te plaît ? »

Un sourire s'était affiché sur les lèvres de la jeune femme, elle avait hâte d'annoncer à Friendye qu'elle avait quitté le Chaudron et rejoignait Poudlard dès la rentrée. Tous ces changements lui faisaient peur, c'était bien le cas de le dire, mais elle ne s'était jamais sentie aussi bien. Prendre un nouveau départ avait été la meilleure décision de sa vie. Sara devait encore faire ses preuves auprès de la directrice de Poudlard, mais elle était certaine qu'elle pouvait réussir. Elle était beaucoup trop motivée pour échouer et perdre tout ce qu'elle avait réussir à obtenir. 

Code couleur : #b7612c

 Écosse  Bonne année 2043 !  PV 

« Promis, tu n'auras pas l'immonde tâche de t'occuper du bébé ce soir ! Tu es libre ! »

Mince, Arthur s'était fait caler. Il avait si bien joué la comédie pourtant ! Mais il n'aimait pas les bébés, et cela devait facilement se voir. En réponse, il fit un sourire reconnaissant à Sara qui éclata de rire. 

De son côté, Friendye avait pris dans ses bras le petit Oliver et le garda tandis que tout le petit groupe partit s'installer à table. En s'asseyant, le petit contre elle, Friendye ne put s'empêcher de le regarder encore et encore. Il était vraiment beau. Aussi magnifique que son amie Sara. Et elle eut une vision. Elle et Sara élevant ensemble ce petit bout de chou, accueillant toujours les Grimms de temps à autre, chacune avec leur propre activité professionnelle, mais ensemble malgré tout. Seulement, elle secoua la tête en se concentrant sur le dîner de ce soir. Une idée idiote, sans doute. Sara venait de devenir maman, elle n'avait certainement jamais songé à Friendye de cette façon et elle se moquerait sans doute d'elle si elle avait su que cela avait, plus d'une fois, traversé l'esprit de l'ancienne Gryffonne. 

« Alors, comment se déroule ta vie en ce moment ? Toujours occupée à parcourir le globe ? »

Sujet sensible à l'horizon. 

"Hum..."

Friendye prit un petit temps avant de répondre. Le temps qu'Arthur se serve du jus de fruit qui le faisait saliver d'avance et que Sara ne s'occupe du vin. 

"- En fait, je vais me poser par ici, maintenant. En fait, j'ai eu un étrange sentiment, il n'y a pas longtemps. Comme l'impression que je ne retrouverais jamais mon frère comme ça. Et que lui me cherchait peut-être aussi, et ici ! Donc je ne bouge plus, je reste là.
- Tu abandonnes alors ? Demanda Arthur, surpris de penser que la Friendye qu'il connaissait pouvait jeter l'éponge. 
- Non ! C'est juste que... Je crois que lui me cherche aussi et si je n'arrête pas de bouger, il ne me trouvera jamais. J'ai l'impression qu'il faut que je reste dans le coin. J'en suis presque sûre. Je ne sais pas comment vous le dire, mais je le sens !"

Friendye ne savait pas vraiment si c'était une peine perdue ou non. Mais elle pensait sincèrement ce qu'elle avait dit. Sara ne devait pas croire que Friendye avait abandonné ! C'était son frère. Elle se rappelait de leur relation, à eux deux, quand ils étaient enfants et elle était certaine qu'il voulait la retrouver. Et surtout, elle ne voulait surtout pas penser à l'inverse. Elle ne voulait imaginer le fait qu'il puisse, de son côté, l'avoir oubliée. 
Mais ce n'était pas grave tout ça, parce qu'elle y croyait encore. C'était une optimiste, Friendye. Elle croyait en son frère et à leurs retrouvailles à venir, qu'importait si elle devait attendre un mois, un an ou une décennie. Elle était patiente. Donc, elle fit un sourire à Sara pour dédramatiser tout ça, puis au petit Oliver qu'elle tenait toujours contre son cœur. Un petit gars qui, lui, ne serait certainement jamais abandonné. 

Puis ce fut au tour d'Arthur de donner de ses nouvelles. 

"- Et toi, Arthur, tu t'en sors à Poudlard ? L'école te plaît ? 
- Bah maintenant oui ! Parce que avant, c'était pas la joie. Mais j'ai de meilleures notes. Je travaille dur et avec des potes, on a un groupe pour ça. Se filer des cours et s'aider. Et les cours de Soin aux Créatures Magiques sont trop trop biens ! Donc oui, ça va plutôt pas mal ! 
- Et puis, il a une chérie surtout. Crut bon d'ajouter Friendye, un sourire taquin aux lèvres. 
- Mais Friendyyyye ! Tais-toiiiiii !"

Arthur devint tout rouge tandis que Friendye éclata de rire. Et finalement, voyant la bonne humeur régnant à table, le jeune garçon se laissa aller à un petit sourire. Il semblait de bonne humeur. Si Sara voulait des détails, peut-être qu'il en donnerait ! 

Puis, après un coup d’œil au bébé, Friendye chuchota vers Sara. 

"On dirait qu'Oliver s'est endormi ! Tu veux que je le mette dans son berceau ?"

~ magiclandthetopofthetop.tumblr.com ~
Take my smile, that's the only thing I have

 Écosse  Bonne année 2043 !  PV 

Au vu de la réaction de Friendye, Sara compris qu'elle n'aurait pas dû parler du frère de la jeune femme même si au fond, cela l'intéressait. Elle aimait beaucoup son amie et depuis ses retrouvailles à Sainte Mangouste, elle n'avait qu'une envie, c'était de passer plus de temps avec elle. Friendye était quelqu'un d'énormément appréciée par Sara et savoir que cette dernière n'était presque jamais-là, toujours très loin, la rendait triste. Friendye respirait la joie de vivre, elle avait le don de transmettre sa bonne humeur et de rendre les gens autour d'elle heureux, enfin en tout cas, c'était ce qui s'était passé pour Sara lorsqu'elle était au plus bas, au point d'en venir à voir une psychologue.

Elle n'avait jamais parlé de cet épisode. Ni à Amy, ni à Friendye, ni à ses collègues. Les séances n'avaient pas été très nombreuses car Sara ne s'y sentait pas très à l'aise. Elle n'était pas du genre à aller voir des spécialistes pour régler ses problèmes, si bien qu'elle avait dû faire un gros effort pour y aller. Néanmoins, malgré tout ça, la psychologue l'avait aidée. Aider à franchir le pas, à lui faire comprendre qu'elle était seule mais que tout se passerait bien. Enfin, elle ne le lui avait pas dit, mais elle, c'était comme ça qu'elle l'avait perçu. Aujourd'hui, Sara assumait parfaitement son statut de mère célibataire. Ca avait été extrêmement difficile au début, mais avec le soutien de certaines personnes, elle y était parvenue. Et elle en était fière. Oliver était la plus belle chose qui lui soit arrivée, même si elle regrettait les événements qui le liaient à son père. Enfin, son géniteur.

Sara écoutait avec toute son attention les paroles de Friendye. Le fait qu'elle annonce qu'elle allait rester ici fit chavirer le coeur de Sara. Celui-ci palpitait avec une telle intensité qu'il aurait pu à tout moment sortir de sa poitrine. Heureusement, cela n'arriva pas, son coeur préférait rester bien sagement à l'intérieur, bien au chaud.

« Je pense que c'est la meilleure chose à faire ! J'espère sincèrement que vous vous retrouverez vite ! »

Puis, elle écouta Arthur qui racontait comment se déroulait ses cours à Poudlard. Elle était contente de savoir que tout se passait bien pour lui, Sara était sûre que ce garçon irait loin. Il avait un sacré caractère, mais il était un bon garçon. Un sourire s'afficha sur les lèvres de la jeune femme lorsque Friendye fit sa petite remarque. Arthur semblait très gêné, et cela amusa la jeune maman.

« Les amourettes, c'est tellement mignon ! Elle doit être exceptionnelle pour que tu t'y intéresses ! »

Un sourire plus large s'affichait sur son visage. Sara était d'une humeur assez taquine et faire participer Arthur à la discussion n'était pas négligeable. Elle ne souhaitait pas que ce dernier se sente mal à l'aise, ou seul. Il était le bienvenu ici et Sara ne voulait pas le laisser de côté.

Assise sur sa chaise, grignotant par-ci, par-là les apéritifs présents sur la table et avalant une gorgée de vin, Sara approuva l'idée de Friendye, qui consistait à déposer Oliver dans son berceau, puis, elle repris la parole.

« Puisque c'est la nouvelle année et que l'alcool est présent, je pense qu'il serait judicieux que vous dormiez ici. Arthur, je te prête le canapé et nous dormirons ensembles, Friendye ? Désolée de ne pas avoir dit ça avant, j'avoue avoir complètement oublié ce détail ! »

Code couleur : #b7612c

 Écosse  Bonne année 2043 !  PV 

Friendye se sentait bien ici, chez Sara, avec Arthur et Oliver. On aurait presque dit une vraie petite famille. Même s'il y avait ici trois familles différentes. Mais Friendye ne pouvait s'empêcher d'y penser, c'était même presque comme un présage ! Elle se voyait là, avec elle, avec Oliver qui grandirait si bien grâce à elles deux ! Bon sang, mais elle était complètement folle ! 

L'hôtesse fit une autre réflexion à Arthur, pour renchérir sur ce qu'avait dit Friendye quelques instants auparavant. Et même si le jeune garçon aurait aimé faire le grognon qui ne voulait pas qu'on parle de ça, il ne put s'empêcher de sourire quand même, parce que tout ça le faisait penser à Nora. Alors il répondit à Sara qui disait qu'elle devait être exceptionnelle : 

"Ouais, elle l'est."

Friendye prit un air attendri. Arthur était si chou. Grâce à Ava, elle connaissait tout de ses petites histoires. Ce n'était pas la première fois qu'il tombait amoureux. Il était du genre cœur d'artichaut. Mais Nora, ça commençait à faire longtemps qu'il craquait sur elle. C'en était étonnant d'ailleurs ! Elle espérait vraiment que cette jeune fille dont elle ignorait tout ne lui briserait pas le cœur. 

« - Puisque c'est la nouvelle année et que l'alcool est présent, je pense qu'il serait judicieux que vous dormiez ici. Arthur, je te prête le canapé et nous dormirons ensembles, Friendye ? Désolée de ne pas avoir dit ça avant, j'avoue avoir complètement oublié ce détail ! 
- Ok ! » Répondit directement Arthur. 

Friendye ne put le faire de suite car elle avait, dans la bouche, quelques biscuits apéritifs, mais le sourire qui apparut alors sur son visage en disait long sur sa réponse à venir. Elle avala rapidement pour pouvoir répondre à la jolie Sara.

"Ce n'est pas grave, Sara. Au contraire. Ce sera certainement... amusant."

Tout en disant ces mots, Friendye fit un petit sourire enjôleur à son amie. Elle n'avait pas pu s'en empêcher. Si elle n'était pas particulièrement dragueuse, son côté légèrement charmeuse refaisait parfois surface, comme maintenant. Et puis, c'était aussi une manière pour elle de voir si Sara était réceptive ou non, et dans le même état d'esprit qu'elle. 

"Et sinon Sar... Heu ! Miss Bowers ? Comment ça se passe les stages au Chaudron Baveur ? J'ai vu vite fait un truc qui parlait de ça, l'autre jour mais j'ai pas tout compris, j'avoue. Vous croyez que je pourrais en faire un avec vous ?" Demanda Arthur à Sara. Il n'avait pas trop su comment l'appeler mais voulait vraiment savoir pour le Chaudron. Il devait commencer à se préoccuper de son avenir ! 

Friendye, de son côté, prit le dernier petit gâteau apéritif dans l'un des bols de la table. Il fallait l'excuser, elle avait assez faim. 

~ magiclandthetopofthetop.tumblr.com ~
Take my smile, that's the only thing I have

 Écosse  Bonne année 2043 !  PV 

Sara attendait la réaction de ses invités, une petite boule dans le ventre. Elle n’était pas du genre à prévoir des choses à la dernière minute, c’était des choses qui la stressaient plus qu’autre chose. Alors imposer une telle décision à ses invités était quelque chose qu’elle n’appréciait pas forcément. Heureusement pour elle, cela ne semblait pas tellement déranger les deux personnes à ses côtés. Arthur avait acquiescé directement. Friendye quant à elle, semblait plus que contente, enfin, c’est ce qu’avait ressenti Sara, notamment avec les allusions que son amie lui faisait.

La jeune femme n’avait pas réagi maintenant, car elle avait d’abord été très intriguée. D’aussi loin qu’elle se souvienne, c’était pour elle la première fois qu’elle voyait Friendye faire ça à son intention, et il fallait dire que c’était vraiment très déstabilisant. À vrai dire, Sara ne s’était jamais posé de questions par rapport à son orientation amoureuse, et encore moins par rapport à Friendye. Cela ne voulait cependant pas dire qu’elle n’était pas réceptive aux allusions de la belle brune. Bien au contraire. D’ailleurs, même si cela la gênait un peu, sûrement parce qu’elle n’avait pas l’habitude, surtout avec son amie, elle lui renvoya son sourire enjôleur. La soirée promettait d’être intéressante, de tous les points de vue. Enfin, elle l’espérait.

« Et sinon Sar... Heu ! Miss Bowers ? Comment ça se passe les stages au Chaudron Baveur ? J'ai vu vite fait un truc qui parlait de ça, l'autre jour mais j'ai pas tout compris, j'avoue. Vous croyez que je pourrais en faire un avec vous ? »

Un sourire se forma sur les lèvres de Sara en entendant Arthur l’appeler par son nom de famille. Lorsque l’enfant lui demanda des informations à propos du Chaudron Baveur, Sara constata qu’elle n’avait pas encore annoncé la nouvelle qui allait rendre sa vie meilleure à ses invités. Les deux personnes ne savaient pas qu’elle avait, depuis peu, rendu son précieux tablier blanc. Il était peut-être temps de leur dire. Elle trouvait assez dommage, d’être partie si tôt. Elle aurait beaucoup aimé faire un stage avec le petit Arthur, car même s’il était un enfant assez grincheux, il n’en restait pas moins adorable et la jeune maman l’appréciait de plus en plus.

« Ca aurait été un plaisir de faire un stage avec toi, Arthur. D’ailleurs, tu peux m’appeler Sara, tu sais ! Malheureusement, ça va être un peu compliqué. J’ai laissé mon tablier à ce vieil Eadric Sturrlock. J’entre à Poudlard en tant que professeur de Métamorphose dès la rentrée. Je suis vraiment désolée. Mais si tu veux, je peux essayer de parler de toi à Eadric, je suis sûre qu’il m’écoutera. Si j’insiste. Et que je le menace avec une chope hahaha. »

C’était en quelque sorte la marque de fabrique de Sara, enfin, concernant Eadric. Elle ne comptait plus le nombre de fois où le vieil homme s’était pris une chope de bière dans la tête. C’était d’ailleurs un peu méchant de la part de Sara, mais ce n’était pas de sa faute. Eadric n’en faisait toujours qu’à sa tête, et c’était sûrement la seule manière de le faire entrer dans le droit chemin. Pendant quelques heures, certes, mais c’était mieux que rien. Sara était sûre que le vieil homme avait attrapé un creux au niveau de son crâne. Elle en était tellement persuadée, vu toutes les chopes qu’il avait reçues. Néanmoins, elle ne lui avait jamais demandé, préférant garder le mystère.

« Sinon, si tu souhaites quand même tenter la chose et t’inscrire pour les stages -s’ils sont toujours effectifs, je ne sais pas si Eadric a gardé le système-, il faut que tu déposes à l’accueil, au comptoir, une lettre contenant tes informations personnelles à savoir, nom, prénom, âge, ta scolarité, dans quelle maison tu es et en quelle année d’études avec accompagné, une petite lettre de motivation. »

Sara trouvait vraiment super le fait que tant de jeunes s’intéressent à ces stages. Lorsqu’elle était patronne, elle avait eu l’occasion d’accueillir plusieurs élèves. Certains stages s’étaient bien déroulés, d’autres un peu moins, mais quelle que soit l’expérience, elle l’avait trouvé très intéressante et enrichissante. Cela l’avait en plus un peu entraînée à vraiment s’occuper d’enfants. Même s’ils étaient plus âgés qu’Oliver actuellement, il n’en restait pas moins un bel entraînement.

« Le temps passe bien vite j’ai l’impression, que dites-vous de passer à l’entrée ? Je sens que tu as très faim, Friendye, la nourriture t’attend avec impatience haha ! »

Un rire s’empara de la jeune maman en constatant les bols vidés par son amie. Elle avait toujours été très jalouse, car elle avait beau s’emprifrer de cochonneries, Friendye n’avait pas l’air de prendre un seul gramme. Sara elle, prenait tout dans les hanches. D’ailleurs, il allait bientôt falloir qu’elle se mette au sport, si elle souhaitait garder ses jeans actuels.

Code couleur : #b7612c

 Écosse  Bonne année 2043 !  PV 

Arthur passait une bonne soirée chez Sara, même s'il aurait aimé y voir quelqu'un de son âge (il trouvera toujours quelque chose à redire sur tout). Néanmoins, c'était intéressant ce qu'il se passait ce soir car, même s'il ne voyait rien de ce qui se tramait entre Friendye et Sara, le Serpentard avait été très attentif à ce que venait de dire l'organisatrice de la soirée. Elle devenait professeur de Métamorphose et ne travaillerait donc plus au Chaudron Baveur. Arthur était choqué. C'était fou ! Une des premières pensées qui lui vint en tête fut l'espoir qu'aucun de ses camarades ne soit au courant qu'il connaissait personnellement un professeur. Car, disons-le, c'était un peu la honte. Les enfants pouvaient être si cruels les uns envers les autres. Mais en réfléchissant un peu plus, ce n'était pas si mal ! Bien connaître l'un des professeurs pouvait être bénéfique pour Arthur, surtout avec ses BUSES qui n'arriveraient que trop vite. Bref, trop de nouvelles ! Il était tout chamboulé ! Surtout lorsqu'il apprit que c'était Eadric Sturrlock qui reprenait la direction du Chaudron Baveur et que c'était donc à lui qu'il devait s'adresser pour faire un stage. Une nouvelle qui ne plut pas à l'élève. Il n'avait jamais apprécié ce vieil homme qui paraissait si brutal à côté de la douce Sara Bowers. Il abandonna donc son idée de stage, sans pour autant le dire à haute voix. Surtout pas à Sara qui venait de lui donner plein d'informations à ce sujet. Il se contenta de répondre poliment : 

"Merci Sara. Je garde tout ça dans un coin de ma tête."

Arthur était gêné de devoir appeler miss Bowers : Sara. Mais il avait obéi, puisqu'elle l'avait demandé. Se posait maintenant un nouveau problème : qu'en serait-il à Poudlard ?

De son côté, Friendye félicita Sara pour son nouveau poste. Elle était ravie pour elle ! De plus, elle la voyait très bien dans ce rôle. 
Puis elle rit des gentilles moqueries de son amie quant à son propre appétit. Sara proposa donc de passer à l'entrée, puisque Friendye avait tout dévoré ! 

"Avec plaisir ! Répondit-elle. Attends, je vais t'aider. Arthur, reste-là. On arrive."

Friendye s'empara des bols vides pour aller aider Sara dans la cuisine. La pauvre avait dû travailler toute la journée sur ce repas ! Et même s'il y avait la magie qui aidait, ça restait du boulot !
Une fois dans la cuisine, la jeune femme déposa la vaisselle dans l'évier et s'adressa au professeur de Métamorphose. 

"C'est vraiment génial que tu aies obtenu ce poste à Poudlard ! Mais ça ne va pas te faire bizarre de travailler dans l'école où tu as étudié ? Ça me rendrait tellement nostalgique personnellement !"

Friendye faisait la conversation en attendant de retourner à table. Elle observa Sara et pensa à sa belle maison, son bébé, son nouveau travail... Une si belle vie devait forcément cacher quelque chose, non ? Elle se demanda si son amie avait des secrets. Parce que Friendye en avait, elle ! Et plusieurs ! Par exemple, elle serait vraiment ravie si elle apprenait la mort de ses parents. Le pire était qu'il n'y avait pas de raison précise à sa haine. Elle les haïssait, point. Elle avait également un œil tatoué sur la fesse gauche. Elle était entrée dans une loge féminine de la franc-maçonnerie. Et il y avait ce sujet sensible aussi, une chose dont elle n'avait encore parlé à personne : l'an passé, elle avait subi un avortement. Bref, c'était autant de choses dont Friendye aimerait parler avec Sara. Et elle espérait que cela arriverait avec le temps. 

Arthur, de son côté et en attendant, se resservit du jus de fruit. Il renversa son verre et en mit partout. Paniqué, il se hâta de tout essuyer avant que les deux femmes ne reviennent, sachant pertinemment qu'il n'y arriverait pas. 

~ magiclandthetopofthetop.tumblr.com ~
Take my smile, that's the only thing I have