Ailleurs…

Inscription
Connexion

 Glenfinnan  Un jour, avant.

Pour vous, quels sont les plus belle valeur des livre et film Harry Potter ?
Image

Assise sur son lit, la tête collée à la fenêtre, Gwendy écoutait le bruit du Poudlard express qui s'ébranlait sur le viaduc Glen Finnan. On était le premier septembre. Le train roulait vers le château mythique où tous les jeunes sorciers apprenaient la magie. Elle soupira. Plus qu'une année à attendre et elle serait dedans, avec son frère et ses sœurs. 

-Bas alors, Didy ! Pourquoi tu fais cette tête ?
C’était sa sœur, Carol, un crac mol qui partirait dans six mois en France.
-J’ai tellement envie d’être dedans… J’en ai marre d’attendre.
Elle lui lança un regard qu’elle comprit par « tu es sérieuse . »
-Moi, cela fait 19 ans que j’attends de pouvoir y monter. Et je sais que je n’y monterais jamais.
Sa voix se perdit à la fin de sa phrase.
-Je… je suis désolé, dit Gwendy.
-Non, ce n’est rien. J’ai appris à aller de l’avant. Qui sait ? Peut-être que je deviendrais la meilleure médecin moldu de toute l’Europe .
Elle eut un petit rire.
-Tu veux que je te prépare un petit déjeuner ? Liv est déjà partie, les parents sont allé travailler et Timmy et aller rejoindre ses copains au parc.
-Je veux bien, merci.
Carol se leva du lit et sortit. Gwendy regarda pensivement le train disparaître dans un virage. Quelques minutes après, elle descendit dans la cuisine où une odeur de toast fumant s’échappait dans l’escalier. Carol était en train de disposer sur la table de la confiture, du sirop d’érable et l’assiette de toast.
-Ah tu est là. Mets-toi à table, je vais faire du bacon.
Gwendy se dirigea vers le frigo et sortit du beurre puis alla s’assoir en bout de table. Elle se servit d’un toast couvert de beurre et de confiture. Puis elle engloutit un verre de lait que Carol venait de lui apporter avant de s’assoir à côté d’elle. Gwendy avait toujours la mine un peu triste mais elle se disait qu’elle, au moins, elle irait à Poudlard alors que Carol n’y mettrait jamais les pieds.
-Et si j’étais comme toi ? dit-elle avec une certaine spontanéité.
L’idée venait de lui traverser l’esprit.
-Je ne te le souhaite pas, Didy. Tu voudras qu’on aille se baigner dans le Lock Shiel ? Il fait encore un peu chaud aujourd’hui.
-Oh oui ! s’exclama-t-elle. Je pourrais demander à Lindsey et Janyce de nous rejoindre !
-Très bonne idée ! Va mettre un maillot de bain je vais ranger ça.
Gwendy sauta de sa chaise et courra dans sa chambre enfiler un maillot de bain sous ses vêtements. Elle redescendit en bas et vit sa sœur mettre ses chaussures. Elle l’imita et courra dans l’herbe haute qui trônait fièrement devant la maison. Ses pieds la guidèrent vers une maison, trois jardins plus bas, a l’allure tombante où habitait Lindsey Evans, une copine qu’elle avait depuis sa plus tendre enfance mais qui était une moldu. Elle toqua trois fois à la porte et c’est sa maman, une femme dans la trentaine aux cheveux brun coupé au carré qui ouvrit la porte. Elle portait une jupe longue d’un Bordeaux sombre qui mettait en valeur ses formes et un chemisier blanc qui laissait voir son décolleter.
-Gwendy ! s’écria-t-elle quand elle vit la petite tête rousse de la jeune fille.
-Bonjours Mrs Evans. Est-ce que Lindsey peut venir se baigner avec moi dans le Lock Shiel ?
-Oh, elle est malade depuis deux jours. Peut-être que demain elle sera rétablie.
À ce moment, Carol arriva sur le palier de la maison.
-Bonjour Carol.
-Bonjour Mrs Evans.
-Vous voulez entrer prendre le café ?
-Eh bien je comptais demander à Janyce si… commença Gwendy
-Mais, ma petite chérie ! Elle est partie en vacances et elle ne rentre que la semaine prochaine !
-Oh…
-Mais entrer, vous n’allez pas rester là ! Si ?
Son collier tinta quand elle se décala pour laisser entrer les deux frangines.
-Alors Carol, ces études ? dit-elle, une tasse de café entre les mains, une fois installer dans la petite cuisine de la famille Evans.
-Je vais voir Lindsey, dit Gwendy en se dirigeant vers les escaliers.
Elle entendit le vague son de la voix de Carol parler de médecine et de France. Elle connaissait cet maison par cœur. Quand elle repensait au nombre d'heure qu'elle y avait jouer... Quand elle entra dans la chambre, elle vit Lindsey allonger sur son lit, un paquet de mouchoirs sur la couette. Des mouchoirs sales jonchait le sol.
-Hey ! fit Gwendy une fois glisser dans la chambre.
-Oh, salut Gwen.
-ça vas-toi ?
-je vais mieux qu’il y a deux jours en tout cas.
-Cool. Je voulais aller me baigner dans le lac mais ta mère m’a dit que tu étais malade. Tu as des nouvelles de Janyce .
-Ses vacances se passent bien. Je crois.
Elle toussa avant de se remettre dans les draps.
-Cool…
Un silence pesant s’installa dans la chambre.
-Tu veux que je te laisse te reposer ? dit alors Gwendy.
-Je… non, c’est bon.
-Mais si, ça ne me dérange pas, ne t’inquiète pas. Bon rétablissement. Je repasse demain si tu veux.
-Ok merci, on fait comme ça.
Elle sortit de la chambre et alla s’installer à la table de la cuisine. Les adultes ne firent même pas attention à elle. C'est penser voguèrent vers Poudlard, la magie, tout cet univers qu’elle ne connaissait que très peu et que, un an plus tard, elle allait découvrire.

"Il faut bien du courage pour affronter ses ennemis, mais il en faut pas moins pour affronter ses amis."
Albus Dumbledore