Ailleurs…

Inscription
Connexion

 PV Anabelle F.  Paris, c'est la ville du bonheur

Image
Elva Grady

Elva Grady est une jeune fille de quinze ans. Sa mère est américaine, et la soeur d'Abigail, la mère de Solenn. Elle s'est marié à un irlandais, et la petite famille vit heureux aux Etats-Unis. Elva est donc bien entendu à Ilvermorny, la meilleure école de magie d'après elle. Pas timide pour un sou, contrairement à sa cousine, elle aime faire des rencontres. Avec des sorciers. Les moldus ne la répugnent pas, mais comme elle dit : Chacun chez soi, c'est toujours mieux !
Elva est brune, avec les cheveux bouclés. Ses yeux sont marrons, et son visage rond. Elle a une taille assez prononcé, et est très fière de son corps. Elle est assez belle, et aime plaire aux autres. Elle porte des grandes lunettes à l'armature très fine.


15/07/2042
La petite famille se trouvait dans la partie restauration de l'hôtel. Elva tirait encore sur son pantalon, un habit moldu très désagréable. Pourquoi ne portaient-ils pas des robes comme tout le monde ? Mais Solenn lui avait promis qu'après une matinée passé dehors, elle verrait enfin que c'était plus commode. Bin pour l'instant, c'était pas gagné. Le groupe avait marché presque tout le matin, et l'estomac de la brune gargouillait. La Tour Eiffel n'était pas non plus le monument du siècle, surtout quand sa tante lui avait expliqué son histoire. Où était la magie là-dedans ? Les non-mages avaient réellement une vie bien ennuyante. Elle s'assit à une table ronde, et sortit sa longue  et fine baguette au bois presque noire. Solenn s'en aperçut et la lui piqua en lui soufflant avec son énorme accent français :

-On n'a pas le droit Elva, rappelles-toi !

Celle-ci leva les yeux au ciel, et la rangea dans sa poche moldue, qu'elle avait ensorcelé pour pouvoir ranger sa baguette, et d'autres objets un peu encombrants, comme une bouteille d'eau, son étui à lunettes que sa tante lui avait offert, et une petite Tour Eiffel en porte-clés.

-Ca veut dire que je suis obligé d'aller chercher la nourriture ?

Sa cousine sourit en hochant la tête. Elva le lui rendit, ne souhaitant pas créer une mauvaise ambiance. Elles étaient là pour s'amuser, pas pour se faire la tête ! Alors, grognant légèrement, elle alla chercher un plateau et se rangea dans la queue. Une minute passa. Deux minutes. Elva soupira. Les non-mages perdaient vraiment leur temps ! Elle se retourna et dit alors à Solenn :

-Pauvres non-mages ! Je n'aimerais pas être à leur place tous les jours !

La française pouffa et l'ennui reprit bien vite. Sa mère lui fit un signe d'où elle était installée. Elva lui tira la langue en souriant à moitié.

Code couleur : #C8BB01

Je suis le porte-bonheur personnel de Cassiopée Malory laissez passer s'il vous plaît
Professeur de clarinette pendant mes heures perdues. N'hésitez pas à m'hibouter.

 PV Anabelle F.  Paris, c'est la ville du bonheur

Image

Jonah

Jonah Franck est un jeune garçon qui vient d'avoir 15 ans le mois dernier. Il adore, avec David, son jumeau, taquiner Anabelle sa petite soeur. Il est très gentil quand il veut mais est très mystérieux et plutot renfermé.

Paris, la ville qui fait rêver. Jonah était dans cette magnifique ville pour l'anniversaire de sa mere. Lui,  sa soeur Anabelle et son frère David s'étaient tous rendus à Paris. Ses trois autres frères et soeur avaient des examens à passer.

Jonah était aujourd'hui allé visité la Tour Eiffel avec Ana et sa mere Esther puisque David s'était fait une petite amie Parisienne avec qui il passait la journée T-) 

Tous les trois étaient donc allés se promener aux Champs Elysées et était revenu à l'hotel pour le repas. Ils passerent avant dans leur chambre pour poser leurs sacs. La chambre de l'hotel contenait une salle principale avec un lit double ou dormait Esther, une salle de bain et une piece avec deux lits superposés où il dormait avec son frere et sa soeur.

Ensuite, ils descendirent jusqu'a la cafeteria de l'hotel où il servait le repas.
Ils s'installerent a une table et allerent se servir. Jonah entendit une fille dans la file, presque devant lui qui parlait des nons mages et comme quoi ce n'etait pas pratique cette file. Elle n'avait pas tord. C'etait plutot long et il commençait a faire chaud a etre tout serré comme ça. C'etait donc une sorciere aussi pourtant il n'avait pas le souvenir de l'avoir vu a Poudlard.

Je suis un corbeau diagnostiqué accro aux sucreries ^^
Membre de la #teamtarteaucitronmeringuée
Deuxième année rp & devoirs ABSENTE DU 30 AU 5
ABSENTE TOUTES LES SEMAINES

 PV Anabelle F.  Paris, c'est la ville du bonheur

Solenn Cooper


La queue avançait lentement, mais sûrement. Heureusement, Solenn s'amusait plutôt bien avec Elva. Sa cousine américaine ignorait beaucoup de choses du monde moldu, et Solenn devait constamment la surveiller. Il ne fallait pas qu'elles aient des problèmes en France. Mais celle-ci avait aperçu un garçon de son âge qui la regardait bizarrement. En quelques secondes, la jeune française comprit ce qu'il allait en résulter. Elle attrapa le bras de la brune, qui se dégagea avec un sourire malicieux, et s'adressa à l'inconnu avec son sourire habituel :

-Hey, toi, t'es pas un non-mage, j'me trompe ?

La main droite de Solenn tapa contre son visage, en murmurant : "Pourquoi moi...". Mais sa cousine semblait très sûre d'elle, et son intuition était sûrement juste. Enfin, Solenn l’espérait. Après tout, Elva vivait au milieu de moldus, et était arrivée à reconnaître un sorcier qui s'occupait de l'enregistrement des billets à l'aéroport. Une remarque mieux placé que la dernière, et l'homme leur avait seulement glissé un clin d'oeil en réponse. Elle avait peut-être un septième sens, enfin, c'est ce qu'elle disait. mais Elva aimait bien se vanter quelque fois. 
La jeune française se retourna vers le sens de la queue, essayant de disparaître. Peut-être que le garçon et la fille de son âge ne l'avaient pas aperçu, trop occupé à regarder Elva. C'était possible, et même très plausible. 

Je suis le porte-bonheur personnel de Cassiopée Malory laissez passer s'il vous plaît
Professeur de clarinette pendant mes heures perdues. N'hésitez pas à m'hibouter.

 PV Anabelle F.  Paris, c'est la ville du bonheur

Anabelle Franck

Anabelle avança d'un pas. Que les moldus prenait du temps pour se servir. Comment faisaient-ils?  Elle avança d'un autre pas quand la fille devant elle qui parlait des nons mages se retourna et dit à Jonah :

-Hey, toi, t'es pas un non-mage, j'me trompe ?

Anabelle echangea un regard avec son frère. Cette fille avait l'air d'être une sorcière. Elle était accompagnée d'une fille avec des cheveux roux très bouclés de l'âge d'Anabelle qui se prit la tête dans la main, l'air dépitée, en disant :

"Pourquoi moi...".

Elle semblait ne pas avoir voulu que sa soeur?  vienne leur parler. Jonah répondit à cette fille, un peu surpris.

Euh oui on est pas des non mages mais comment tu l'as deviné? Toi aussi tu es une  mage? 

La jeune allemande et son frère était pourtant surs que leur habits moldus les camouflaient parfaitement. Ils avaient du se tromper ou alors trop regarder la fille.
Anabelle prit une de ses mèches d'ébène et la tourna entre ses doigts.
L'autre fille, celle de son age s'était retourné ne voulant surement pas faire parti de la conversation. La petite allemande étant dans le même cas, elle préfera se taire et laisser son frère parler.
Dernière modification par Anabelle Franck le 23 septembre 2018, 12 h 34, modifié 1 fois.

Je suis un corbeau diagnostiqué accro aux sucreries ^^
Membre de la #teamtarteaucitronmeringuée
Deuxième année rp & devoirs ABSENTE DU 30 AU 5
ABSENTE TOUTES LES SEMAINES

 PV Anabelle F.  Paris, c'est la ville du bonheur

Elva Grady


Le garçon eut l'air surpris de sa phrase. Elva sourit, elle savait mieux que quiconque trouver les non-mages. Il lui répondit, et la brune entendit dans son accent qu'il venait d'Angleterre. Il y avait aussi une autre origine dans sa voix, mais l'américaine n'était pas capable de déterminer. Français, allemand, ou encore italien ? L'Europe était trop vaste. Mais ce dont elle était sûre, c'est que les deux venaient de Poudlard. Comme sa cousine. Elle répondit en s'approchant sur un ton mystérieux, un sourire malicieux aux lèvres :

-Je lis dans les pensées, c'est pour ça que je l'ai découvert...

Un rire s'échappa de sa bouche et elle secoua sa tête.

-Non, en fait tu étais pas très discret lorsque tu me regardais !

Elle tendit sa main, attendant qu'il la prenne, tout en se présentant, son sourire toujours d'actualité. Elle aimait rencontrer et parler aux gens, même si c'était des anglais. Sa mère n'aurait pas apprécié cette pensée, elle ne comprenait pas l'humour qu'utilisait Elva. Pas grave, l'américaine continuait d'embêter gentiment les autres, c'était sa façon de montrer qu'elle aimait.

-Moi c'est Elva, et elle c'est Solenn, ma cousine. Et vous ?

La rousse se retourna et salua les deux enfants avec un timide sourire, le visage déjà tout rouge. Elva ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel. Quand cesserait-elle d'être aussi timide ? C'est pas amusant d'être comme cela. Les rencontres forgent le caractère, c'était sa mère qui le disait.

Je suis le porte-bonheur personnel de Cassiopée Malory laissez passer s'il vous plaît
Professeur de clarinette pendant mes heures perdues. N'hésitez pas à m'hibouter.

 PV Anabelle F.  Paris, c'est la ville du bonheur

Jonah Franck

La fille de devant se retourna, les regarda et s'approcha d'eux. Jonah déglutit. Oh zut, elle avait du les repérer pourtant ils avaient essayés d'etre discrets non? Ana regarda son frere de son regard bleu, l'air un peu paniqué. Elle leur posa une question à laquelle il répondit avec un peu d'hesitation. "Elle doit venir d'amerique" pensa-t-il car elle n'avait pas le meme accent qu'eux.Le jeune allemand vit qu'elle était accompagnée d'une fille plus jeune, certainement l'àge d'Ana, qui avait l'air très génée. Il lui semblait l'avoir deja apperçue en salle comune mais ne lui avait jamais parlé. Puis la première fille fit un drôle de sourire.

-Je lis dans les pensées, c'est pour ça que je l'ai découvert...

Elle se mit à rire tout en secouant sa tête.

-Non, en fait tu étais pas très discret lorsque tu me regardais !

Ah, c'est bien ce qui lui semblait. Il faudra être plus discret la prochaine fois. Ils avaient l'air de deux idiots, lui et sa soeur à les regarder comme ça. Elle leur tendit la main et se présenta.

-Moi c'est Elva, et elle c'est Solenn, ma cousine. Et vous ?

Jonah lui serra la main et se présenta à son tour.

-Enchanté Elva et Solenn, moi c'est Jonah et voici ma p'tite soeur Anabelle.

Solenn les salua discrétement en rougissant et Ana leur sourit.
Solenn devait être assez timide.

-Ça fait longtemps que vous êtes à l'hôtel?

Je suis un corbeau diagnostiqué accro aux sucreries ^^
Membre de la #teamtarteaucitronmeringuée
Deuxième année rp & devoirs ABSENTE DU 30 AU 5
ABSENTE TOUTES LES SEMAINES

 PV Anabelle F.  Paris, c'est la ville du bonheur

Solenn Cooper


Olalalala. D'après Solenn, c'était une mauvaise idée de parler à des inconnus, sorciers soient-ils. Mais la queue n'avançait pas, et Elva semblait vouloir engager une véritable conversation avec les deux. La rousse jeta un coup d'oeil vers les trois parents installés. Sa mère lui jeta un coup d'oeil, et lui fit un clin d'oeil. Elle semblait heureuse de voir sa petite fille se mettre à prononcer des mots avec des inconnus. Déprimant. Elle se fit tirer de ses pensées par sa cousine qui lui mit un coup de coude très peu discret, souhaitant visiblement qu'elle réponde. Alors, Solenn mit son regard dans celui rassurant d'Anabelle.

-Hum... On est là depuis... Trois jours. Et hum... Et vous ?

Son visage la brûlait, et elle aurait aimé s'enfoncer mille lieux sous terre. Elva lui lança un regard complice, comme pour lui insuffler de l'énergie, mais Solenn ne voulait pas en dire plus. Alors, Elva continua l'histoire :

-Solenn est née ici, donc sa mère connaît tous les bons coins ! Si vous voulez, on pourra aller ensemble manger les meilleures pâtisseries de la France toute entière !

Malgré elle, la Serpentard sourit. Sa cousine est insupportable pour quelqu'un d'aussi timide que Solenn. La queue stagnait un peu, et Solenn se retourna pour en comprendre la cause. Des personnes bloquaient l'avancée pour attendre des friands au fromage... Ils n'avaient qu'à y retourner un peu plus tard ! Les fauteurs de troubles parlaient forts et français, et Solenn se demanda si leurs deux interlocuteurs parlaient ou comprenaient le français. Sa "peur" s'était presque calmée, et alors, elle demanda directement à la brune en face d'elle :

-Et sinon... Hum... Vous parlez français ?

Elva pouvait être fière d'elle, très fière même.

Je suis le porte-bonheur personnel de Cassiopée Malory laissez passer s'il vous plaît
Professeur de clarinette pendant mes heures perdues. N'hésitez pas à m'hibouter.

 PV Anabelle F.  Paris, c'est la ville du bonheur

Anabelle


Anabelle voyait bien que la jeune fille devant elle semblait affreusement gênée, la jeune Gryffondor la comprenait un peu, elle non plus n'étais pas forcément à l'aise pour parler à des inconnus. Elle lui adressa un petit sourire et Solenn leur dit qu'ils étaient là depuis trois jours. Anabelle s'empressa de répondre, avant son frère. Elle n'avait pas pu en placer une depuis qu'ils avaient commencé la discussion. 

"On est arrivés il y a quatre jours. On est ici pour faire les touristes sais aussi pour l'anniversaire de notre mère. "

Puis Elva continua de parler, elle avait l'air d'être une personne assez dynamique, qui ne se laisse pas faire. 

-Solenn est née ici, donc sa mère connaît tous les bons coins ! Si vous voulez, on pourra aller ensemble manger les meilleures pâtisseries de la France toute entière !

Jonah recommença de parler, il n'aurait jamais laissé sa soeur répondre une deuxième fois, forcément. 

"Oh c'est super ça, dit-il en regardant Solenn, tu habites au Royaume Uni depuis longtemps ? Puis il se tourna vers Elva, C'et une super idée, on pourrait faire des ballades à quatre. Vous nous ferez visiter."

Solenn posa une question à An, elle avait dû remarquer que son frère ne la laissait pas beaucoup parler. 

-Et sinon... Hum... Vous parlez français ?

"On a quelques bases de français mais on ne saurait pas avoir  une discussion complètement en français. Par contre notre soeur le parle très bien, elle est allée trois ans à Bauxbatons, mais elle n'a pas pu venir. 
Après, tu pourrais nous apprendre quelques notions supplémentaires. On vient d'Allemagne, et vous, vous parlez un peu allemands ou pas du tôt ? "

Je suis un corbeau diagnostiqué accro aux sucreries ^^
Membre de la #teamtarteaucitronmeringuée
Deuxième année rp & devoirs ABSENTE DU 30 AU 5
ABSENTE TOUTES LES SEMAINES

 PV Anabelle F.  Paris, c'est la ville du bonheur

Elva


Solenn semblait au summum de sa rougeur, et Elva ne savait pas comment son corps arrivait à produire autant de chaleur pour créer une couleur aussi forte. Mais elle continuait de se forcer à parler, et l'américaine se demanda si elle n'était pas en réalité masochiste. Jonah s'adressa directement à Solenn, et Elva lui donna un petit coup de coude, comme pour l'encourager. La rousse répondit avec sa petite voix grave :

-J'habite à Londres depuis... 3 ans à peu près...
-Et vous ?

Elva tourna son regard marron tout fier vers sa cousine, pour s'apercevoir qu'elle avait sa tête des mauvais jours. Il ne fallut que quelques secondes à la Thunderbird pour comprendre. Le souvenir du déménagement de la France vers l'Angleterre réveillait lui aussi un autre mauvais souvenir. La mort de Reid. La main d'Elva se posa doucement sur l'épaule de la plus jeune, qui lui glissa un petit sourire, alors qu'Anabelle répondait à la question précédente de Solenn. Elva planta son regard franc dans celui tout gentils et bleus de la fille et lui répondit avec un sourire :

-Non, on est jamais allé en Allemagne... Ça ressemble à la France ?

Solenn leva les yeux au ciel en soupirant, mais sa cousine ne comprit pas. Elva lui mumura : "Quoi, qu'est-ce que j'ai dit ?", et Solenn lui répondit tout en regardant Anabelle, pour obtenir sa confirmation :

-Chaque pays est différent, et c'est pas parce qu'on est en européen qu'on est tous pareils !

Elva ne répondit rien, mais au fond d'elle, son côté américain restait campé sur sa première question. Les européens étaient un peuple tout entier pour elle, et ce n'était pas sa cousine française et deux allemands qui la feraient changer d'avis !

Je suis le porte-bonheur personnel de Cassiopée Malory laissez passer s'il vous plaît
Professeur de clarinette pendant mes heures perdues. N'hésitez pas à m'hibouter.