Ailleurs…

Inscription
Connexion

Une rencontre peu commune  Solo 

Sophie assistait souvent à des conférences Moldues. Elle aimait les voir débattre sur des points souvent idiots, ou peu important. Les inventions Moldues la fascinait

Frédéric essayait de convaincre les gens à sa cause, dans la défense des plantes et des animaux. Il organisait souvent des conférences.

C'est là qu'ils se sont rencontrés. Dans cette salle, sans se parler. 

Sophie, installée dans le fond de la salle, pour partir vite sans se faire repéré, se pencha en avant pour mieux entendre, sachant que le début allait commencer.

Derrière le rideau, Fréderic commençait un peu à stresser : c'était la première fois que la salle de conférence était aussi pleine. Lorsque le rideau se leva, l'homme s'approcha du pupitre où des petites notes étaient disposées, et où le micro était posé.

Quand l'homme commençait à parler, son regard croisa celui de la sorcière, et il resta quelques secondes sans parler : la beauté de la femme l'emerveilla.

" Bonjour, je... Heu... Bonjour. Je suis ici pour vous parle de quelqu'un... Heu... Non, quelque chose qui me tient à coeur. J'espère que je vais vous plaire. Enfin, que ma conférence va vous plaire ! ".

La femme était accrochée aux lèvres de son futur mari, enfin, plutôt elle regardait son visage : elle le trouvait particulièrement beau.

Pendant l'homme parla du sujet qui intéressait les personnes présentes dans la salle - plutôt distrètement -, les deux futurs tourtereaux ne se quittèrent pas des yeux. 

C'est ce qu'on appelle un coup de foudre.


" Je... Voilà, c'est fini. J'espère que ça vous a plus, au revoir ! "

Ces mots dis, la salle se vida peu à peu. Lorsqu'elle fut vide, Frédéric quitta l'estrade et s'avança doucement vers sa bien-aimée. Elle se déplaça elle aussi vers lui, et se retrouvèrent bien vite face à face. Ils restèrent quelques secondes sans rien faire ni rien dire, puis, Sophie esquissa un sourire.

2ème année RP * fiche dans mon profil
Si un chameau te dit qu’il sait parler, c’est qu’il te ment.
I want to love me