Ailleurs…

Inscription
Connexion

La Firenight

En août 2044
Chez la famille Noble

C'était le soir de la Firenight. C'était un vendredi soir comme tous les autres, bien d'Éléonore était ravie d'être en vacances et par conséquence, de ne pas avoir besoin de supporter les autres enfants. Il y avait bien sûr la famille moldu, les Snow qui leurs rendaient très régulièrement visite mais le vendredi soir était un moment sacrée pour la famille d'Éléonore. En effet, cette soirée, ou plutôt cette nuit était un rituel des plus précieux. Pourtant simple dans le principe, il avait le pouvoir de rassembler les Nobles mais également le don d'alléger leurs coeurs. Plus tôt dans la soirée, ils avaient chanter en choeur de nombreuses chanson moldu, se tenant la main autour d'un grand feu. À présent, ils terminaient leur repas autour du feu, tous ensemble.

- Éléonore ! Nous avons une excellente nouvelle pour toi !

Curieuse, Éléonore répondit à sa mère :

- Vraiment ? De quoi s'agit-t-il ?

- Nous avons reçus un hiboux ce matin ! Montres-lui !

Son père sortit alors une lettre de sa poche. Voyage qu'elle semblait avoir moins bien supporter que celui avec le hiboux.
Le sourire radieux d'Éléonore s'effaça en un quart de seconde lorsqu'il pu apercevoir d'où cette dernière provenait. Elle venait du célèbre collège de sorcellerie : Poudlard. Contrairement à la plupart des enfants nés-sorciers de son âge, Éléonore n'avait en aucun cas envie d'être scolarisée dans une telle école. En fait, elle ne voulait pas être scolarisé du tout. Les enfants sont tellement cruelle entre eu que cela terrifie Éléonore. Cette situation ne la jamais déranger vis-à-vis de ses performance scolaire puisqu'elle a toujours été première de classe. Et personne ne sait jamais rendu compte de ce qui lui arrivait dans ces stupides écoles moldus. Personne n'a jamais su ce que les autres lui faisais endurer. Éléonore était bien trop doué pour cacher ce qu'elle ressentait. C'est grâce à cela qu'elle était devenue une excellente menteuse mais également une excellente comédienne afin de duper tout son entourage.
Alors, fidèle à elle-même, Éléonore pris la lettre, la découvre en faisant mine d'être enjouée pour la lue à voix haute. La conversation passa rapidement à autre cause, comme à chaque fois que l'on abordait un sujet la concernant. D'un côté, elle était soulagée de ne pas avoir à tenir la mascarade trop longtemps mais de l'autre, elle était vexée qu'ils la zappent aussi vite et qu'ils ne remarquent pas qu'elle ne voulaient pas y aller.

La soirée touchait à sa fin et il serait bientôt temps d'écrire la lettre du feu. Il s'agit là de l'étape clé du rituel qu'était la Firenight. Chacun devait écrire une lettre avec toutes ces pensées négatives, tout ses problèmes pour ensuite la jeter dans le feu et l'observer être réduite en fumée. C'était quelque chose de très symbolique qui permettait à chacun d'évacuer son stress, sa colère, sa culpabilité et et sa peur. Voici ce qu'avait écrit Éléonore dans sa lettre :
Je ne veux pas aller dans cette stupide école où tous vont encore se moquer de moi. Ils vont m'humilier et me faire mal. Je ne veux pas me retrouver seule au milieu d'autres personnes ayant trouver leur place auprès d'amis et groupe. Je ne veux pas y aller car je n'y connais rien et que je risque de ne pas réussir dans toutes les matières. Je me sens tellement seule, nulle, ennuyeuse. Si seulement j'étais comme les autres... Eu, ils ont pleins d'amis sur qui compter.

Ce soir, elle écrivait une lettre où les idées étaient tellement en désordre et confuse qu'elle-même ne comprenait pas la suite. Cela ne suffit pas cependant à l'épargner du feu.

Vient elle de l'Est ? Où alors du Sud peut-être ? Pourtant on dit qu'elle vient du Nord !
En réalité, elle est à l'Ouest !!!