Couloirs

Inscription
Connexion

Une partie de cache-cache improvisée  RAINS Ellie 

Comme tout le monde, la première année connaissait l’expression avoir deux pieds gauches : elle était la preuve vivante que ce trouble était une réalité avec laquelle on pouvait vivre. Ou plutôt dans son cas, survivre. Cependant, aujourd’hui elle découvrait qu’elle avait également deux bras gauches. Et qu’une méchante fée s’était probablement posée sur son berceau, à la naissance, pour la maudire car avoir avoir autant de malchance ne pouvait pas être uniquement l’effet combiné de sa malchance et de sa maladresse.
Non parce que, trébucher, faire tomber ses affaires sur un escalier deux étages plus bas et voir ensuite ledit escalier décider de se déplacer, tout cela en l’espace de même pas une minute, ne pouvait qu’être le signe d’une malédiction ) l’effet particulièrement puissant.
Frottant ses genoux légèrement écorchés par la chute, Eileen ne pu s'empêcher de secouer la tête d’un air consterné quand un indice supplémentaire vint s’ajouter à son dossier contre l’univers (qui était responsable de la malédiction dont elle était la victime, puisqu’il n’avait pas empeché la mauvaise fée de commettre son crime) : comme par hasard, elle venait aujourd’hui même, d’apprendre en cours un nouveau sortilège, que leur enseignant les avait invité à pratiquer le plus possible : le sortilège de lévitation. Aussi positif que soit ce constat, vue qu’elle n’aurait pas à descendre deux étages pour récupérer ses affaires, elle aurait tout de même préféré ne pas tomber.

Soupirant, la première année s’empara de sa baguette et tacha de chasser tout sentiment de frustration, d’humiliation et de colère de son esprit. Oui, même en l’absence de spectateurs, la chute avait provoqué en elle ce tourbillon émotionnel et il lui fallut quelques profondes respirations pour qu’elle trouve cet état de calme particulier, qu’elle commençait à associer à la pratique de la magie; tout comme le sentiment de plénitude qu’elle associait à la présence de sa baguette dans sa main, qui était comme l’extension de son bras. Elle se souvenait de l’aisance avec laquelle elle avait, durant le cours, fait voler son avion en papier … au bout de sa treizième tentative! Le souvenir de la difficulté qu’elle avait eu à parvenir à effectuer le sort l’a distrait quelque peu. La lévitation n’était pas chose aisée, mais maintenant qu’elle avait passé tout un cours à perfectionner sa gestuelle et sa prononciation, la bleu et bronze se sentait parfaitement capable de s’en servir à nouveau, et cela dès la première tentative.

*Je peux le faire!*

Pleine d’assurance, elle tint sa baguette en direction de ses affaires, fit tourner puis abaissa avec souplesse son poignet tout en prononçant clairement:
“ Wingardium Leviosa”

Et c’est avec fierté qu’elle vit son sac et les parchemins qui s’en étaient échappés s’élever lentement vers elle. Elle avait réussi ! Eileen était tellement fière d’elle, qu’elle s’autorisa une petite pirouette de la victoire. Ce qui se révéla être une mauvaise idée. Elle perdit son objectif des yeux à peine un quart de seconde, mais cela suffit pour qu’elle se déconcentre et que ses affaires cessent de léviter et entament une nouvelle chute vers les profondeurs du collège, le sac délivrant son contenu, chemin faisant. Le bruit que fit son sac lorsqu'il toucha de nouveau le sol lui indiqua qu'il ne tomberait pas plus bas, ce qui en soit ne l'aidait pas vraiment puisqu'elle ne le voyait plus.Décidément, l’univers, Jésus, Boudha et Merlin avaient une dent contre elle.
*J’aurais peut-être du juste lancer un accio*

Soupirant, la fillette commença lentement la descente qu'elle avait pensé pouvoir éviter, pour se lancer dans une partie de cache-cache improvisée avec son matériel scolaire. La partie risquait d’être longue.

Finisseuse - Batteuse remplaçante des Éclairs de Serdaigle.
"Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent !"
Les dons de chocolat sont acceptés, donc si vous vous sentez d'humeur généreuse, n'hésitez pas !