Couloirs

Inscription
Connexion

À la découverte de Poudlard  PV A.HITWARD 

La douce lumière de l'après midi filtrait à travers les fenêtres du château, éclairant les pas de Kimiah. Une douce brise d'automne soufflait au dehors sur les arbres dépouilles de leur feuille set elle fut bien contente de se trouver à l'intérieur. Elle n'aimait pas beaucoup le froid et l'automne lui avait toujours paru comme la saison la plus triste. *On ira pas dans le parc * pensa-t-elle en secouant la tête de gauche à droite et en ressèment sa cape autour d'elle. Elle venait de sortir de la bibliothèque qu'elle avait occupé pour finir ses devoirs et se dirigeait d'un pas pressant vers le portrait de la grosse dame, au septième étage. En ce samedi après midi , les couloirs étaient plein à craquer et la Gryffonne dût jouer des coudes afin d'atteindre sa destination. Arrivée devant l'imposant portrait, elle regarda sa montre et croisa les bras. Étonnement, elle était plutôt en avance elle qui avait la fâcheuse habitude d'arriver en retard. Elle se surpris à attendre sa venue avec impatience elle qui, d'ordinaire , s'enthousiasmait pour peu de choses.

Ce matin là, alors qu'elle s'apprêtait à aller prendre son petit déjeuné , elle avait croisé un de ses camarades de Gryffondor qui avait visiblement eu la même idée. Elle ne le connaissait pas beaucoup mis lui avait parlé une ou deux fois. Il était évident qu'Audric était un garçon plutôt timide qui restait toujours dans son coin. Cependant, Kimiah comptait bien y remédier. C'est ainsi qu'elle s'était retrouvée à l'attendre de pied ferme devant leur salle commune. Ils s'étaient donner rendez-vous à 15h30 précise et il était à présent 15h28.
* S'il ne vient pas je me tirerai de force*se dit-elle. Elle savait que ce n'était pas toujours facile de se faire des amis c'est pourquoi elle avait décidé de prendre en main son intégration. Alors qu'elle s'apprêtait à aller le chercher, le bruit du coulissement du portrait lui arracha un sourire de satisfaction.

« Il est exactement 15h32, tu es en retard Audric », déclara-t-elle
Dernière modification par Kimiah van Derblick le 27 octobre 2016, 23 h 00, modifié 1 fois.

« Unto a land flowing with milk and honey »

À la découverte de Poudlard  PV A.HITWARD 

Assis sur l’un des confortables fauteuils de sa salle commune, Audric lisait paisiblement. Les pieds sur un accoudoir, le dos calé contre l’autre, le jeune garçon étudiait son manuel d’histoire de la magie. Tout ici pour lui était nouveau et tellement excitant ! A commencer par les tableaux : c’était la première chose qu’il avait dite à ses parents dans la lettre qu’il leur avait écrite juste après son arrivée. Même si la grosse Dame pouvait le coincer dans le couloir pour pouvoir lui parler de tout et de rien (cela lui était déjà arrivé trois fois et il n’avait pas sût dire non), il l’aimait bien.
Il regarda vaguement l’horloge, plus pour guetter l’heure du repas qu’autre chose. 15h23 : la meilleure heure de l’après-midi. Il n’y avait pas grand monde dans la salle commune, la pièce était calme et personne ne venait lui parler. Oh ses camarades étaient tous très gentils, pas de soucis là-dessus (du moins pour l’instant). Mais Audric avait toujours préféré la solitude à une foule d’amis. Quelques-uns suffisaient largement, mais il avait le temps de s’en faire.

Enfin, ça c’était sans compter Kimiah. Kimiah qui le matin même lui avait fait comprendre qu’il ne pouvait pas rester seul éternellement.
*Et pourquoi pas* songea le garçon. Et bien peut-être parce que la fillette en avait décidé ainsi. Il l’avait observée dans la salle commune, mine de rien (comme tous les autres d’ailleurs) et elle n’avait pas l’air comme ça, mais il était persuadé qu’elle ne le laisserait pas tranquille tant qu’il ne l’aura pas écoutée. Il grimaça en comprenant que s’il voulait changer il devait commencer par se bouger et rejoindre sa camarade qui lui avait donné rendez-vous à la demie.

15h28. Audric, les yeux rivés sur l’horloge n’avait pas bougé d’un iota. Il semblait observer la grande aiguille comme s’il allait pouvoir arrêter sa course folle d’un simple regard. Mais cette imbécile continuait de tourner encore et encore. A 30 la jeune Gryffon se leva aussi vite qu’un diable qui sort de sa boîte, couru jusqu’au dortoir, lança sans douceur son livre sur son lit, attrapa son sac et son écharpe aux couleurs de sa maison puis sortit aussi vite qu’il était arrivé. Une fois devant la porte qui menait au couloir, il hésita quelques secondes avant de pousser le tableau de la grosse dame avec douceur.
Et si sa camarade n’était pas là ? Il aurait l’air bête à rentrer à nouveau dans la salle commune. Mais Kimiah était bien là, toute souriante.


Il est exactement 15h32, tu es en retard Audric.


Le garçon esquissa un petit sourire d’excuse en replaçant machinalement une mèche de ses cheveux devant ses yeux. Il n’osa pas lui dire qu’il avait hésité jusqu’à la dernière seconde avant de la rejoindre finalement.

« Désolé, je… terminais un devoir » marmonna-t-il vaguement comme excuse avec un fort accent.

*Excuse bidon du jour bonjour…*

« Hum, alors qu’est-ce que tu veux faire ? » se reprit-il. « Je ne sais pas s’il pleut mais sinon on peut aller dehors ? Ou… ailleurs comme-tu veux »

Il baissa la tête et se mit à admirer le sol en attendant une réponse. Il commençait à regretter de ne pas s’être fait plus attendre finalement. Il regrettait de ne pas avoir terminé son chapitre. Y avait-il moyen d’y retourner ? Non ?
Malgré tout il attendit patiemment la réponse de sa camarade. Après tout elle avait était assez sympa pour l’inviter, et cela le faisait sortir un peu.

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )

À la découverte de Poudlard  PV A.HITWARD 

« Désolé, je… terminais un devoir »

Kimiah dut se retenir avec peine de ne pas rouler des yeux. Elle n'était pas dupe , elle savait qu'Audric n'avais pas forcément envie de se faire trimballer dans tous le château par une boule de nerf ambulante. Elle se demandait s'il n'avait pas accepté simplement parce qu'il était bien trop timide et bien trop gentil pour dire non. Kimiah savait pertinemment que tout le monde n'avait forcément un caractère aussi affirmé que le sien mais elle avait toujours eu du mal à saisir les timides. Selon elle, personne ne devrait rester dans son coin, ou craindre le regard des autres. Alors qu'elle s'apprêtait à lui lancer une des répliques cinglante et déplacée dont elle avait le secret, le jeune gryffondor prit la parole d'une voix mal assurée.

« Hum, alors qu’est-ce que tu veux faire ? Je ne sais pas s’il pleut mais sinon on peut aller dehors ? Ou… ailleurs comme-tu veux »

*Dehors? Hors de question* pensa la fillette avec résignation. Elle ne comprenais pas l'intérêt que semblait avoir la plupart des résidents pour le parc et ses environs. Il n'y avait rein d'intéressant à voir là-bas hormis l'herbe mouillée et les quelques arbres égarée. Oh bien sûr il y avait le lac qui abritait le calamar géant mais il faisait beaucoup trop froid pour risquer de tomber dans l'eau. La forêt interdite était, comme son nom l'indiquait interdite et Kimiah n'avait aucune envie de s'en approcher. Quant au saule cogneur, il avait failli empaler le dernier élève qui s'était approcher d'un peu trop près. Kimiah avait déjà élaborer avec minutie leur petite expédition ou, du moins, leur première destination. Elle avait eu l'occasion d'y aller une seule fois seulement depuis son arrivée à Poudlard mais c'était, sans aucun, doute un de ses endroits préféré. D'un vague signe de la main, elle invita Audric à la suivre alors qu'elle commençait à descendre les escaliers.

"Le parc c'est beaucoup trop ennuyant, non moi je vais t'emmener dans un endroit beaucoup plus intéressant. On ferait mieux de se dépêcher, on a sept étages à descendre. "

Elle dévala les escaliers, slalomant entre les différents élève sans manquer de jeter des regard furtifs pour s'assurer qu'Audric la suivait toujours. Pour éviter que trajet jusqu'au cuisines paraisse trop ennuyeux, Kimiah entreprit de lui faire la conversation.

"Alors, J'ai remarqué que tu avais un accent... Tu es quoi français ou un truc du genre ? Tu serais étonné de voir le nombre d'élève aux parents français qui sont à Poudlard"

Poudlard était un établissement qui accueillait les élèves de Grande Bretagne et d’Écosse pourtant, la plupart des élèves avait un parent étranger, très souvent français. Kimiah les entendais souvent parler entre eux et elle trouvait cette langue vraiment très étrange avec tout ces "r" gutturaux. Elle ralentit le pas et tourna la tête vers lui afin de mieux entendre sa réponse

« Unto a land flowing with milk and honey »

À la découverte de Poudlard  PV A.HITWARD 

Kimiah n’avait pas l’air de le croire, malgré tout elle n’en dit rien. D’un sens, ce n’était pas tellement faux, mais qu’importe. Audric était toujours lancé dans la contemplation du sol (oh ! qu’elle jolie tâche ici. On dirait un chien…), attendant que la fillette prenne une décision. Il retenait sa respiration, attendant sa sentence. Selon les résultats de cette fin d’après-midi, il pourrait très bien arriver à se priver de petit déjeuner pour le reste de sa scolarité.
Soudain il aperçut un mouvement du côté de sa camarade : il leva un œil curieux juste à temps pour la voir lui faire signe de la suivre.

"Le parc c'est beaucoup trop ennuyant, non moi je vais t'emmener dans un endroit beaucoup plus intéressant. On ferait mieux de se dépêcher, on a sept étages à descendre. "

Elle n’attendit même pas sa réponse, et s’il avait sût dire non, elle aurait très bien pu descendre s’en lui et ne s’en apercevoir qu’à l’arrivée. Mais le garçon n’osait jamais refuser, voilà pourquoi il se mit soudain à courir pour la rattraper. Il descendit ainsi les escaliers, sentant le regard de Kimiah régulièrement sur lui, slalomant entre les élèves qui circulaient là. *Bon sang qu’est-ce qu’il y a comme monde !*
Audric baissait les yeux autant à cause de sa timidité que pour éviter de manquer une marcher en essayant de ne pas bousculer ses camarades. S’il tombait ici et maintenant, il prenait à témoin le fameux Merlin qu’il ne sortirait plus jamais de sa chambre. Il regretta un moment de ne pas pouvoir aller au parc, surtout au lac qui était, parait-il, assez beau à voir. Il avait entendu parler de « Strangulots » qui vivaient là ainsi que d’un calamar géant. S’il connaissait le deuxième mot le premier lui était inconnu, et il aurait aimé voir de ses propres yeux de quoi il en retournait.
Mais il n’y pensa pas longtemps.
*Elle a dit qu’on descendait de sept étages, mais où veux-t-elle aller ?* songea le Gryffon. Il croisa les doigts en priant pour que ce ne soit pas la grande salle, il l’a connaissait bien merci et n’avait pas envie de s’y rendre.

"Alors, J'ai remarqué que tu avais un accent... "fit-elle soudain le tirant de ses propres pensées. "Tu es quoi français ou un truc du genre ? Tu serais étonné de voir le nombre d'élève aux parents français qui sont à Poudlard"

Audric étouffa un sourire en regardant un instant la jeune Gryffonne. Elle sautait du coq-à-l’âne aussi rapidement que sa mère, elle aussi avait de l’énergie à revendre.

« Hmm » acquiesça-t’il « Je suis né à Paris, en France et j’y ai habité jusqu’à l’année dernière. Mon père est un Londonien de naissance, alors il a toujours voulu que je sache parler les deux langues. »

Il se tût un instant en réfléchissant à ce qu’elle avait dit ensuite. Il est vrai qu’il avait déjà entendu dans le château une poignée d’élèves avoir un accent similaire au sien, mais ne s’était jamais approchés assez prêt pour leur demander s’ils avaient vécus en France aussi. L’Angleterre était géniale, mais son pays natal lui manquait un peu tout de même, et il n’y avait qu’à la maison qu’il pouvait entendre et parler français.
Il aurait aimé pouvoir parler dans sa langue maternelle avec d’autres camarades, ou juste s’approcher d’eux et leur demander s’ils avaient aussi quelques difficultés à comprendre certains mots.

« Il y en a tant que ça ? D’ailleurs, désolé si mon accent est horrible. Je m’entraine pour l’améliorer mais ce n’est pas encore ça. Et… toi ? Tu… euh… est-ce que tu as une origine autre qu’anglaise ? »

Tout en parlant il se demanda s'ils finiraient un jour par arrivé au rez-de-chaussée. Que ces escaliers étaient interminables!

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )

À la découverte de Poudlard  PV A.HITWARD 

« Hmm . Je suis né à Paris, en France et j’y ai habité jusqu’à l’année dernière. Mon père est un Londonien de naissance, alors il a toujours voulu que je sache parler les deux langues. »

Kimiah y aurait mit sa main à coupé. Elle ne parlait pas du tout français, du moins elle ne connaissait que quelques formules de politesse, mais était assez douée pour identifier les accents. Elle avait remarqué qu'Audric ne prononçait jamais les "H" au début des mots et elle savait que c'était une erreur faite par la plupart des français. Au fur et à mesure qu'ils descendaient les interminables escaliers et Kimiah regretta de ne connaître que très peu de raccourcis de raccourcis et de passage secret alors que, d'après les dire de ses camarades plus avés, Poudlard en était truffé. Alors qu'elle se promettait de passer un week-end à essayer de tous les débusquer , Audric lui posa à son tour une question

« Il y en a tant que ça ? D’ailleurs, désolé si mon accent est horrible. Je m’entraine pour l’améliorer mais ce n’est pas encore ça. Et… toi ? Tu… euh… est-ce que tu as une origine autre qu’anglaise ? »

Kimiah resta muette pendant un instant, le regard légèrement dans le vide, réfléchissant aux questions que lui avait posé le jeune homme. Oui, les élèves français étaient vraiment nombreux, par ailleurs, plusieurs de ses amis étaient français. Elle ne trouvait nullement son accent dérangeant, au contraire elle l’aimait bien. Kimiah avait toujours voué un intérêt déraisonnable aux accents car, pour elle, un accent signifiait un autre pays, une différente culture et elle adorait voyager. Elle avait déjà eu l'occasion d'aller en France mais elle n'y était pas restée longtemps et maintenant, elle crevait d'envie de demander à Audric comment était la vie en France mais elle se retint. Arès tout, peut être qu'il n'avait pas envie d'en parler. Elle s'éclaircit la gorge et réajusta son écharpe avant de lui répondre.

" Oh non je ne suis pas anglaise du tout. Ma mère est Afro-Russe et mon père Hollandais. Je suis née à Moscou mais j'habite en Angleterre depuis que je suis toute petite.

Kimiah n'étais jamais très à l'aise lorsqu'il s’agissait de parler d'elle. Elle était loin d'être de nature timide mais préférais tout de même que ses affaires restent ses affaires. Elle n'était pas du genre a étaler sa vie partout c'est pour cela qu'elle répondait toujours légèrement , sans vraiment donner beaucoup de détails. Elle leva la t^te, alors qu'elle n'avait me^me pas remarquer qu'elle s'était prit d'un soudain intérêt pour ses chaussures, et vit avec satisfaction qu'il ne leur restait plus que deux étages à descendre. Toutefois, elle ne cria pas victoire trop vite, elle savait que les escaliers pouvait parfois se montrer très capricieux.

"Je pourrais de présenter des français, enchaîna-t-elle. Enfin... je veux dire si tu en as envie. Ne te force pas à me dire oui si tu ça t'ennuie. En gros, ne fait pas comme tu as fait en acceptant cette petite expédition, termina-t-elle avec un haussement de sourcil entendu.

Kimiah était difficilement vexable, c'est pour cela qu'elle ne l'avait pas mal pris lorsqu'elle avait compris qu'il n'avait pas vraiment envie de venir même si elle aurait préféré qu'il le lui dise lui-même. Mais maintenant qu'ils étaient finalement venus à bout des escaliers du château, elle comptait bien lui montrer ce qu'elle considérait comme l'un des plus beau lieux de Poudlard. Elle se tourna finalement vers Audric le questionna
:

Alors est-ce que tu as une idée de où nous allons ? Mais attend , avant de me répondre il faut que tu me dises où tu as envie d'aller. Et pas de "je ne sais pas " ou "comme tu voudras" , une vraie réponse s'il te plait

Kimiah se retint de grimacer lorsque ces dernières paroles franchirent ses lèvres. Elle ne voulait pas qu'ils pense qu'elle le trouvait trop coincé et pas assez sincère avec lui même. Elle voulait simplement se montrer agréable même si , il fallait le reconnaître, ce n'était pas son fort.

« Unto a land flowing with milk and honey »

À la découverte de Poudlard  PV A.HITWARD 

En descendant une énième marche Audric réalisa qu'il n'avait jamais autant parlé à sa camarade depuis le début de l'année. Pourtant ils étaient souvent ensemble : mêmes cours, même maison,... mais dans la salle commune il était plus observateur que grand bavard. D'ailleurs en parlant de bavard, Kimiah resta un moment muette, semblant réfléchir. Le jeune garçon en profita pour observer rapidement les escaliers.
Un après-midi il était resté à les observer d'en bas, pensant qu'il y a avait une logique quelconque dans leurs déplacements. Mais non
: "Les escaliers n'en font qu'à leur tête" comme répétaient les anciens aux nouveaux. Audric descendait toujours assez rapidement les escaliers, car plus que de se retrouver coincé, c'était la perspective d'atterrir dans un couloir inconnu et de devoirs demander son chemin à quelqu'un qui dérangeait le plus le Gryffon.

Kimiah s'éclaircit la gorge, ramenant Audric à la réalité avant de répondre :
" Oh non je ne suis pas anglaise du tout. Ma mère est Afro-Russe et mon père Hollandais. Je suis née à Moscou mais j'habite en Angleterre depuis que je suis toute petite. "

*Elle a du en voir du pays* songea Audric un instant. Il acquiesça, ne sachant que répondre mais sa camarade était absorbée par la contemplation de ses chaussures aussi elle ne le vit pas. D'ailleurs, cela faisait un moment que lui même n'avait pas admirer les siennes, plutôt concentré à éviter les gens qui montaient et à suivre la Gryfonne aux cheveux noirs.

"Je pourrais de présenter des français. Enfin... je veux dire si tu en as envie. Ne te force pas à me dire oui si tu ça t'ennuie. En gros, ne fait pas comme tu as fait en acceptant cette petite expédition", termina-t-elle avec un haussement de sourcil entendu.

Audric rougit instantanément jusqu'à la racine de ses cheveux.
*Gril-lé!* Enfin en un sens il ne s'était pas forcé à dire oui : il n'avait juste pas su dire non, ce n'était pas forcé, si? Si? De toute façon il était trop tard pour reculer, et il ne détestait pas cette "sortie improvisée à demi-forcée" qui n'était pas tant une sortie d'ailleurs puisqu'ils restaient au château. Et même s'il avait eu du mal à se bouger, à sortir du fauteuil dans lequel il était si bien installé, qu'il n'avait pas franchement envie de descendre les sept étages, il était plutôt content d'être là et de découvrir Poudlard.
Enfin, il ne savait toujours pas où ils allaient.


Avant même qu'il puisse répondre à sa proposition, la fillette renchérit
: "Alors est-ce que tu as une idée de où nous allons ? Mais attend , avant de me répondre il faut que tu me dises où tu as envie d'aller. Et pas de "je ne sais pas " ou "comme tu voudras" , une vraie réponse s'il te plait "

Décidément cette fille l'avait bien cerné! Et bien coincé par la même occasion. Ce matin elle lui proposait de sortir pour visiter un peu le château, et voilà que maintenant elle lui laissait le choix. Le problème c'est qu'il n'avait pas vraiment d'idée, enfin si une mais il n'était pas certain qu'elle accepte. Il n'avait pas encore tout lu sur l'école, mais un lieu en particulier attirait son attention.

"...Non je ne sais pas où on va. Dans la grande salle? Ou alors... plus bas? En fait j'aimerais bien visiter les sous-sols. Il parait qu'il y a des choses intéressantes là-bas. Euh mais si tu ne veux pas c'est pas grave hein!?" Il hésita un moment avant de continuer : "Et si on en discutais plus loin? Histoire qu'on descende vite des escaliers avant qu'ils ne bougent sous nos pieds, non?"

Comme pour ponctuer ses paroles, un autre escalier se déplaça juste au-dessus de leur tête, obligeant quelques élèves à s'accrocher fermement à la rambarde avant de descendre en courant.

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )

À la découverte de Poudlard  PV A.HITWARD 

"...Non je ne sais pas où on va. Dans la grande salle? Ou alors... plus bas? En fait j'aimerais bien visiter les sous-sols. Il parait qu'il y a des choses intéressantes là-bas. Euh mais si tu ne veux pas c'est pas grave hein!? Et si on en discutais plus loin? Histoire qu'on descende vite des escaliers avant qu'ils ne bougent sous nos pieds, non?"

KImiah sourit et entreprit de dévaler le peu de marche qui restait avant de s'arrêter , enfin arrivée au rez de chaussée. Elle qu'y pensais qu'Audric était plutôt du genre réservé, elle fut étonné lorsqu'il lui proposa de faire un tour aux sous-sol qui étaient interdits aux premières années. Elle même qui était friandes d'aventure n'y avait encore jamais mit les pieds , pour diverses raisons , mais elle serait bien heureuses de le faire si quelqu'un était prêt à l'accompagnée.Se tournant vers le gryffondor qui venait lui aussi de finir de descendre les marches, elle tapota deux toigts sur son menton, signe qu'elle réfléchissait.

" Les sous sols hein? Tu sais que c'est interdit pas vrai, Alors là faut dire que tu m'impressionnes ! Mais bon je suis partante! Après tout tu sais ce qu'on dit, c'est seulement interdit si on se fait attraper. Allez viens suis moi"

Alors que la grande salle se situaient juste en face d'eux, Kimiah tourna à droite de l'escalier et s'arrêta devant le tableau qui représentait une corbeille de fruit. Elle chatouilla la poire qui se tortilla avant de se transformer en poignée , regarda de gauche à droite pour vérifier que personne ne les observaient, et poussa la porte afin d'accéder aux cuisines de Poudlard. Les cuisines de Poudlard étaient situés juste sous la grande salle et avaient des dimension similaires. Quatre longues tables s'étendaient au centre de la pièce et la seule différence notable était qu'a la place des élèves , s'étaient des elfes qui grouillaient de toute part, cuisinant des plat plus délicieux les uns que les autres. Dès que les petites créatures remarquèrent leurs présence, ils se précipitèrent sur eux, multipliant les courbettes tout en leur présentant divers desserts. Kimiah en désignant un du doigt tout en questionnant le gryffondor.

"C'est français ça n'est-ce pas ? Comment vous appelez ça déjà? Un mille-feuillés  ?" dit-elle avec un horrible accent tout en attrapant une part de gâteau au citron, son dessert préféré. Elle hésita un instant afin de finalement poser la question qui lui brûlait les lèvres depuis un moment déjà "Dit, est-ce que la France te manque ?"

« Unto a land flowing with milk and honey »

À la découverte de Poudlard  PV A.HITWARD 

Les deux enfants finirent leur descente en courant. Audric crut un moment que sa camarade volait, ou tout du moins c'est l'impression qu'il eût à la voir dévaler ainsi les marches. Une fois au sur la terre ferme, le garçon se tourna vers la gryfonne, attendant qu'elle lui réponde ce qu'elle fit mais pas immédiatement. Avant elle tapota sur son menton, un geste qu'il avait déjà observer notamment en classe, lorsqu'elle était prise dans de grandes réflexions.

" Les sous sols hein? Tu sais que c'est interdit pas vrai, Alors là faut dire que tu m'impressionnes ! Mais bon je suis partante! Après tout tu sais ce qu'on dit, c'est seulement interdit si on se fait attraper. Allez viens suis moi"

Audric se sentit mi vexé et mi flatté. Il était peut-être timide et incapable de dire non, mais ce n'était pas pour autant qu'il était peureux. En revanche, c'est vrai qu'il savait que les sous-sols étaient interdits, mais il l'avait oublié. C'était peut-être pour cela d'ailleurs que cet endroit l'attirait : l'interdit avait toujours un certain attrait.
Il suivit Kimiah en souriant. Il adorait sa philosophie qui était totalement vrai. Le tout à présent était de passer discrètement. Sa camarade aux cheveux noirs bifurqua à droite, ignorant totalement la grande salle à la grande joie d'Audric. Elle s'approcha d'un tableau qui représentait une corbeille de fruit, tableau qu'il n'avait jamais vu auparavant. Une poignée apparut après qu'elle ai chatouillé la poire du dessin. La fillette poussa la porte après avoir regardé si personne ne les observait, et Audric jeta également un œil avant de rentrer à sa suite.
La cuisine du château (puisque c'est de ceci qu'il s'agissait) ressemblait beaucoup à la grande salle. Plusieurs petites créatures s'afféraient ici et vinrent à leur rencontre en les apercevant. Audric avait déjà vu des elfes de maison dans le château, il en avait surpris un dans les dortoirs en train de faire un peu de rangement. Certains d'entre eux apportèrent des desserts, et Kimiah en désigna un avant de se servir.

"C'est français ça n'est-ce pas ? Comment vous appelez ça déjà? Un mille-feuillés ?"

"C'est ça, un mille-feuilles" souffla Audric distraitement en regardant le gâteau.

Son boulanger de grand-père réussissait parfaitement toutes les pâtisseries. Et même si pour le garçon rien ne surpassait son grand-père dans ce domaine, il devait avouer que les elfes de Poudlard n'avaient rien à lui envier. Pour sa part, il choisit un gâteau chocolat-orange qu'il dévora comme s'il n'avait pas mangé depuis trois jours.


"Dit, est-ce que la France te manque ?"


Audric tourna la tête vers Kimiah qui venait de poser la question. Puis il baissa les yeux vers la pâtisserie qu'il avait presque terminée. Le pays en lui-même ne lui manquait pas tellement. Il y avait toujours du monde dans les rues, que ce soit Londres ou Paris. Les boutiques ou les gens étaient différents mais il vivait depuis toujours entre les deux cultures. Ce qui lui manquait ressemblait beaucoup à ce qui manquait à ses autres camarades, du moins de ce qu'il en avait entendu.
Ses amis lui manquait. Justin avait toujours vécu en bas de sa rue, et il connaissait Loïc depuis presque autant de temps. Son grand-père lui manquait aussi, lui qui parfois déboulait le vendredi soir pour l'emmener chez lui malgré le fait qu'il avait école le lendemain. Mais il avait commencé à s'y faire en un an. Les quatre premiers mois avaient été les plus durs. Ses cousines anglaises qu'il ne voyait que deux à trois fois par an étaient soudainement plus présente dans sa vie et avait été ravis d'avoir été admis à Poudlard pour pouvoir leur échapper.

"Plus ou moins" répondit-il enfin. "Ce qui me manque le plus à part ma famille française ce sont mes amis. Enfin après je peux toujours leur parler, on s'écrit régulièrement mais ce n'est plus vraiment comme avant. Mais si tu veux savoir ce qui me manque le plus de la France, ce sont les fromages" fit-il en riant avec un petit clin d'œil.

Il avait à peine finit sa phrase qu'un elfe de maison, serviable comme pas deux arriva avec une assiette de fromage frais. Avisant le restant de son gâteau chocolat-orange, Audric le remercia vivement mais refusa poliment. Il finit sa pâtisserie en une bouchée et, après avoir avaler, se tourna vers Kimiah :


"Dis, tu viens souvent ici? J'adore cet endroit!" Puis, toute sa timidité envolée un instant il ajouta : "Alors, après ce petit-encas tu es prête pour explorer les sous-sols?"

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )

À la découverte de Poudlard  PV A.HITWARD 

"Plus ou moins .Ce qui me manque le plus à part ma famille française ce sont mes amis. Enfin après je peux toujours leur parler, on s'écrit régulièrement mais ce n'est plus vraiment comme avant. Mais si tu veux savoir ce qui me manque le plus de la France, ce sont les fromages"

Kimiah rigola suite à la dernière phrase du garçon. Elle n'avait jamais gouté de fromage français mais elle en avait entendu beaucoup de bien et beaucoup de mal aussi selon les personnes. Elle se dit qu'elle devrait en gouter un jour , pour se faire sa propre idée. Dans un sens, elle comprenait ce que Audric pouvait ressentir. Elle aussi avait parfois le mal du pays , même si elle allait souvent en Russie. Ce qui l'attristait c'est qu'elle ne pourrait plus y aller aussi souvent maintenant qu'elle était à Poudlard. Néanmoins, elle ne laissa rien paraître et finit d'engloutir sa part de gâteau pendant que le français s'adressait de nouveau à elle.

"Dis, tu viens souvent ici? J'adore cet endroit! Alors, après ce petit-encas tu es prête pour explorer les sous-sols?"

Kimiah était contente qu'Audric semblait apprécier les cuisines autant qu'elle. C'était probablement son endroit préféré après la bibliothèque et la salle commune de gryffondor. Lorsqu'il évoqua la petite escapade dans les sous-sols, Kimiah du se retenir de ne pas sautiller sur place. Même si elle avait du mal à se l'avouer, elle n'avait jamais trouver le courage de s'aventurer dans le territoire des Serpents mais elle n'avait pas l'intention de se laisse démonter. Déclinant les divers plats que continuaient de lui offrir les elfes de maison , elle hocha vigoureusement la tête et s'engouffra dans la sortie , sans manquer de vérifier que Audric la suivait. Poudlard était beaucoup plus animé que précédemment et Kimiah se dit que c'était beaucoup trop risqué de s'y rendre en pleine journée. Se tournant vers Audric, elle fit son possible pour que son expression ne paraisse pas suspecte.

"Tu ne crois pas qu'on devrait y aller un peu plus tard ? Quand il y aura moins d'yeux curieux je veux dire. On pourrait faire un tour à la bibliothèque en attendant. Dit tu as lu l'histoire de la magie ?"

Kimiah aimait beaucoup les livres, peut-être autant que les sucreries , et elle trouvait toujours le moyen de se retirer là-bas. Parfois, en regardant les centaines de livres étalés sur les étagères poussiéreuse, elle se demandait si elle pourrait tous les lires avant la septième année

« Unto a land flowing with milk and honey »

À la découverte de Poudlard  PV A.HITWARD 

"Tu ne crois pas qu'on devrait y aller un peu plus tard ? Quand il y aura moins d'yeux curieux je veux dire."

Audric était un peu déçu de la réponse de Kimiah, mais en y réfléchissant bien il l'a comprenait. Le meilleur moyen de ne pas se faire prendre était encore de ne pas se faire voir. Et puis ne connaissant pas les lieux ils auraient certainement du mal à se repérer. *Des recherches s'imposent* songea le brun.

"On pourrait faire un tour à la bibliothèque en attendant. Dit tu as lu l'histoire de la magie ?"

Les yeux du garçon s'illuminèrent à l'évocation de la bibliothèque. S'il n'avait pas visité tous les coins et recoins de l'école, la bibliothèque en revanche avait été le premier endroit où il s'était rendu dans la première semaine qui avait suivit son arrivée. Audric adorait lire, mais sa curiosité le poussait à en savoir le plus possible sur tout ce qui existe que ce soient des objets, des êtres vivants ou plus spécifiquement dernièrement sur la magie.


"Oui tu as raison" répondit-il enfin. "D'accord pour la bibliothèque, je n'y suis pas allé aujourd'hui. J'ai feuilleté rapidement le livre "L'Histoire de Poudlard" mais je ne me suis pas arrêté sur l'Histoire de la magie. Hormis ce qu'on apprends en cours je veux dire. Et toi?"

"Feuilleté rapidement" en langage Audric signifiait en réalité : "Je l'ai commencé à le lire par la fin." Cela lui arrivait parfois quand un chapitre lui plaisait plus qu'un autre, mais il ne lisait jamais les romans de cette manière (sauf si son personnage préféré se retrouvait en mauvaise posture. Il avait commencé à le lire le livre parlant de Poudlard en arrivant à l'école, mais en voyant qu'il avait plus de mal à comprendre et à suivre les cours de potions, et curieux de connaître les créatures qu'il rencontrait dans d'autres matières (ou qui servaient d'ingrédients pour les potions) il avait préféré ce concentrer sur ces deux coins là de la bibliothèque.

"Alors on y va?" demanda-t-il. Puis sans attendre de réponse il remercia une dernière les elfes de maison et se dirigea vers la porte (enfin vers le tableau. Il ne s'y ferait jamais croyait-il) qu'il poussa doucement en jetant un œil dans le couloir. Il n'y avait personne, mais il se demanda un moment s'il y avait encore du monde dans les escaliers. Enfin ce ne serait pas plus difficile de se frayer un chemin jusqu'au troisième étage que de descendre jusqu'ici malgré le monde qu'il y avait tout-à-l'heure.
Il s'arrêta un instant et se tourna vers Kimiah, une question lui brulant les lèvres.


"Au fait, en parlant de magie je peux te poser une question? Tu n'es pas obligée de répondre si tu n'as pas envie mais... voilà : est-ce que tu connaissait l'existence des sorciers et des sorcières avant d'arriver dans cette école? Enfin, tu vois ce que je veux dire?"


Il piétina un instant sur place de nouveau mal-à-l'aise. Il aurait peut-être mieux fait de se taire.

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )

À la découverte de Poudlard  PV A.HITWARD 

"Oui tu as raison.D'accord pour la bibliothèque, je n'y suis pas allé aujourd'hui. J'ai feuilleté rapidement le livre "L'Histoire de Poudlard" mais je ne me suis pas arrêté sur l'Histoire de la magie. Hormis ce qu'on apprends en cours je veux dire. Et toi?"

Kimiah engloutit sa dernière bouchée, manquant de s’étouffer afin de lui répondre. Elle lui expliqua qu'elle avait déjà entamé une bonne partie du livre mais qu'elle n'avait pas encore ouvert l'Histoire de Poudlard, qu'elle ignorait même qu'il y avait un livre qui lui était consacrée. Elle se demanda intérieurement si le livre était magique , et qu'il s'écrivait de lui même au fur et à mesure que Poudlard rencontrait des évènements majeur ou bien si il y avait des historiens qui s'en chargeaient. Elle garda ses questions dans un coins de sa tête, se disant qu'elle devrait sûrement les poser à la directrice ou au professeur Heltowni. Audric lui demanda si elle était prête à y aller et Kimiah hocha simplement la tête, allant à sa suite à l'extérieur de la pièce. La bibliothèque ne se situait qu'au troisième étage du château, le trajet ne serait donc que très court. Kimiah espérait que les couloirs seraient plus libérés, elle n'avait pas trop envie de se retrouver collée aux des dizaines d'élèves surexcités. Alors qu'ils avançaient tranquillement Audric s'arrêta brusquement et se tourna vers elle.


"Au fait, en parlant de magie je peux te poser une question? Tu n'es pas obligée de répondre si tu n'as pas envie mais... voilà : est-ce que tu connaissait l'existence des sorciers et des sorcières avant d'arriver dans cette école? Enfin, tu vois ce que je veux dire?"

Kimiah comprenait toute à fais ce qu'il voulait dire. Elle n'aimait pas beaucoup les questions qui parlaient d'elle mais, depuis son arrivée à poudlard, elle essayait de faire des efforts pour les questions qui se trouvaient dans ce qu'elle appelait "le tolérable". Or, la question d'Audric n'avait absolument rien d'indiscret , et elle estimait donc qu'elle pouvait lui répondre sans toutefois trop s'étaler sur le sujet. Prenant un air désintéresser, elle s'adressa à lui en regardant ses chaussures, voulant masquer sa gêne.

" Non, je n'en avais aucune idée. Mes parents sont des moldus, c'est comme ça qu'on dit non? Mais c'est pas pour autant que je suis moins forte que les autres", finit-elle en haussant les épaules.

Elle lui sourit, et lui intima d'un mouvement de tête à reprendre leur chemin. Cela ne faisait que quelque temps qu'elle connaissait le français , et pourtant il en savait déjà plus sur elle que d'autres à qui elle parlait depuis bien plus longtemps. Kimiah ne savait pas exactement si s'était une bonne chose mais, dans le doute, elle préféra arrêter de s'étendre sur son passé et espérait qu'Audric le comprenne sans qu'elle ai besoin de le formuler.
Atteignant finalement la bibliothèque , son regard croisa celui de la bibliothécaire qui leur mima un "chut" et Kimiah du se retenir de ne pas pouffer de rire tant c'était ridicule car ni elle ni Audric n'avait prononcer un mot. Elle se dirigea vers une des nombreuses étagères et parcoure les dos des livres de ses doigts avant dans choisir un et de le tendre au gryffondor.


" Vie et habitat des animaux fantastiques ! Un des livres les plus utiles de la bibliothèque. J'ai cru comprendre que c'était ton truc les animaux , je me trompe ?

« Unto a land flowing with milk and honey »

À la découverte de Poudlard  PV A.HITWARD 

" Non, je n'en avais aucune idée. Mes parents sont des moldus, c'est comme ça qu'on dit non? Mais c'est pas pour autant que je suis moins forte que les autres", fit-elle en haussant les épaules.

Puis elle lui sourit et lui fit signe d'avancer. Elle n'avait pas l'air de vouloir en dire plus, et Audric n'essaya pas d'en savoir plus non plus. Pas qu'il n'en avait pas envie, mais il ne voulait absolument pas forcer quiconque à lui parler si cette personne n'en avait pas envie. Certaines personnes n'aimaient pas parler d'eux, ce qu'il pouvait parfaitement comprendre. Pour sa part c'était de ses yeux qu'il n'aimait pas parler, et avait horreur qu'on lui rappel leur différence de couleur. Que ce soit en bien ou en mal, il arrivait forcément un moment ou quelqu'un mettait les pieds dans le plat, et cette personne avait du mal en général à ne pas les fixer lorsque le garçon tentait de changer de conversation.
Il ne répondit pas à la question de Kimiah, ne sachant pas vraiment si elle cherchait son approbation ou juste ses mots... Lui-même n'était pas très sûr de lui lorsqu'il employait ce mot "Moldu", l'ayant appris récemment. Il n'osa pas répondre à sa dernière phrase non plus ayant peur de l'avoir froissée et de s'enfoncer encore plus (il était très doué pour cela malgré lui), mais il n'avait jamais voulu insinuer une telle chose.

Les deux Gryffondor arrivèrent enfin à la bibliothèque. La bibliothécaire se sentit obligée de leur rappeler les règles de vie de cette pièce en plaçant un doigt sur sa bouche pour les intimer au silence. Le brun acquiesça timidement en se demandant si à force de quémander le silence ce n'était pas devenu une habitude pour elle. A moins que, habituée à un silence quasi pesant le moindre bruit ne serait-ce que celui de la respiration des élèves devenait pour elle un brouhaha indescriptible...
Osant à peine respirer, le brun suivit sa camarade le long des étagères, devinant au bout de quelques pas jusqu'où elle le menait ainsi. Il connaissait presque par cœur ce rayon en particulier tant il en avait parcouru chaque titres en les classant dans sa tête par ordre de "priorité" à lire. Il regarda les livres comme s'il ne les avait jamais vu, ne se préoccupant déjà plus de Kimiah qui lui tendit un livre. Il tourna légèrement la tête et baissa les yeux vers l'objet.


" Vie et habitat des animaux fantastiques ! Un des livres les plus utiles de la bibliothèque. J'ai cru comprendre que c'était ton truc les animaux , je me trompe ?"


Audric octroya à sa camarade un regard qui valait tous les merci du monde. Il avait passé plusieurs heures dans la bibliothèque mais n'avait jamais trouvé un tel livre. Il devait être fréquemment emprunté, et si Kimiah ne l'avait pas fait venir ici il ne l'aurait certainement pas vu avant très longtemps. Le brun feuilleta rapidement le livre, s'arrêtant à certains passages, lisant quelques phrases par-ci par-là. Il releva vivement la tête en se demandant comment la fillette aux cheveux noirs était au courant qu'il adorait les animaux.


"Comment tu..." commença-t-il mais il s'arrêta net en haussant les épaules. Après tout qu'importe. "Merci" fit-il simplement, en serant le livre contre lui avec la ferme intention de ne plus le lâcher avant de l'avoir lu en entier. "Et toi alors qu'as-tu envie de lire?"

Là où les Ninker passent, la défaite trépasse.
Audsée un jour, Audsée toujours! Un jour Jonois resplendira.
Mister Gryffondor 2042 (avec Esmée :3 )