Couloirs

Inscription
Connexion

La migraine, un joyeux mal de moldu!  PV 

Il devait être dans les alentours de treize heures et depuis le début du repas je ne me sentais pas très bien. Ce qui n'était au début qu'un petit mal de tête était en train de devenir une migraine épouvantable. En sortant de table je m'étais directement dirigée dans les couloirs à la recherche de l'infirmerie. Là-bas se trouvait surement des élèves atteints de sorts ou je ne sais quoi et pas d'un simple mal de moldu qui partirait surement dun simple coup de baguette. Je m'y étais donc dirigée sûre d'être guérie en un rien de temps. Pourtant après quelques minutes à tourner dans les couloirs je n'y étais toujours pas. Je tournais dans les couloirs et montait ou descendait des escaliers sans trop savoir pourquoi.
Et mon mal de tête qui ne faisait qu'empirer; c'est difficile de réfléchir dans ces conditions; à peine je pensais qu'il me fallait tourner à tel endroit que j'étais saisie d'une t incontrôlable migraine.
" Oh mon dieu, j'ai si mal. Je n'en peux plus ou est donc cette satanée infirmerie? Han! moi qui croyais bien connaitre le château.. "
Dans ces moments, on se dit toujours qu'on oubliera jamais cette douleur. Alors que si, des qu'on se sent mieux on oublie cet épisode douloureux.
"Peut-être si je tourne ici?Oui ça doit être par là."
J'étais revenue à mon point de départ, à savoir le couloir juste après la Grande Salle. C'était décourageant; Ce château était un vrai labyrinthe.
Mes jambes continuaient d'avancer automatiquement, si bien que je ne savais même plus j'allais Il était évident que je ne trouverai pas mon chemin toute seule; j'avisai une fille, une Gryffondor vu ses habits; elle avait l'air un peu plus âgée que moi, elle était surement en 2 ou 3eme année. Devais je la vouvoyer ou la tutoyer?
"Bonjour! Excuse moi est ce que v..tu pourrais me montrer ou se..."
La fille passa sans me remarquer. Je n'avais sûrement pas parlée assez fort. Il y'avait une quinzaine d'élèves dans le couloir et aucun n'avait l'air de remarquer à quel point j'avais mal. Ils parlaient tous avec leurs amis sans réellement faire attention aux autres. Ma migraine devient encore plus forte et je fus forcée de m’arrêter, tremblante et souffrante en plein milieu du couloir. Une migraine ce n'est pas grave mais ce que ça fait mal, j'avais l'impression que tout mon corps tremblait alors qu'il n'en était surement rien.
"S'il vous plait, est ce que quelqu'un peut faire quelque chose"
Pas d’avatar
Margot Belle  

La migraine, un joyeux mal de moldu!  PV 

Margot était vraiment fatiguée , elle avait mal dormi et s'était donc réveillé de mauvaise humeur ce qui était pourtant rare chez elle car elle était rarement de mauvaise humeur elle était plutôt de nature plutôt paisible . Mais bon elle était comme les autres et elle pouvait s'énerver . Là elle était dans les couloirs car elle venait de finir son dernier cours de la matinée et souhaitais trainer un peu dans les couloirs avant de retourner dans la grande salle ou il y aurait certainement beaucoup de bruit . Car pour une Margot en mauvaise humeur il était judicieux de ne pas faire trop de bruit car cela l'énerverait encore plus . La rouquine cherchait un petit coin ou elle pourrait lire un peu , chose difficile car tous les élèves se dirigeant vers la grande salle formait un ras de marrée ... Bruyant . Margot était toujours à la recherche d'un petit coin quand elle aperçut que une fille étant dans le ras de marée avait l'air perdue et avait le teint de quelqu'un qui ne se sent pas très bien . Margot la vit essayer de demander à une gryffonne de l'aider et celle ci l'ignora . Pour la rouquine s'en était déjà trop et alla précipitamment aider la fille en la sortant tout d'abord du flot d'élèves et la fit s'assoir pour qu'elle se reprenne un peu . Maintenant qu'elle était assise Margot pu d'avantage voir son visage . Il lui semblait le reconnaitre , d'près son uniforme la fillette venait elle aussi de serdaigle , Margot devait sans doute l'avoir vu dans la salle commune de serdaigle . Ne voulant pas que le silence entre les deux filles persiste l'aiglonne se décida à prendre la parole .

Salut ! Tu vas bien ? Moi c'est Margot , tu veux que je t'aide pour quelque chose ? Tu m'as l'air perdue .

Ce n'était pas la première fois que Margot aidait les autres car elle ne supporterait pas que l'on puisse laisser des personnes en difficulté car pour elle ce n'était pas une preuve de fraternité . Et puis ce n'était pas sympa car elle ne pensait pas que eux ils aimeraient qu'on les laisse tout seuls à coup sur ! Au fur et à mesure que Margot regardait le joli visage de celle qui était à côté d'elle , elle se souvenait que cette fille s’appelait par un prénom finissant ennne Ah oui ça lui revenait , elle s'appelait Solenne !