Couloirs

Inscription
Connexion

Attention !  Privé avec Mad Mal et Élise Desvents 

Cela faisait déjà un bout de temps que Sally était à Poudlard. Sa vie était rythmée par les cours, les devoirs... Mais tous cela était scolaire. Elle avait envie d'aventure, comme tous les autres enfants de onze ans. Elle s'ennuyait.
Malgré tout, la fillette était continuellement fatiguée. Elle allait donc se coucher tôt et s'endormait aussitôt allongée dans son lit.

Un jour, après une épuisante journée, Sally alla dans son dortoir, bercée dans l'espoir de dormir. Elle s'approcha de son lit, son lourd sac sur son épaule. Elle le posa violemment sur le sol. Tout son sac se renversa ! Sally soupira.
*Moi qui espérait dormir... Je dois tout ramasser maintenant !*
Elle se mit à genoux pour ramasser ses multiples parchemins et livres de cours. Tandis qu'elle ramassait, une enveloppe retint son attention...
*Qu'est-ce que c'est que ça ?*
Un enveloppe. Pourtant le courrier était distribué dans la Grande Salle !
Elle l'ouvrit. L'enveloppe contenait un parchemin. Elle lu :
Tu dois te rendre dans le couloir du quatrième étage ce soir à minuit. Viens seule. Signé : Anonyme.
Sally ne sus que penser. Un rendez-vous à minuit ? Ça ne présageait rien de bon...
Mais la fillette en soif d'aventure décida d'y aller.
Il était vingt-deux heures. Plus que deux heures à tuer... Sally n'avait plus du tout envie de dormir.
Pour patienter, la jeune fille décida de lire. Mais elle ne suivait pas le fil de l'intrigue, car elle regardait sa montre toutes les trente secondes.

Quelques siècles plus tard (c'était était en réalité beaucoup moins, mais Sally avait cette impression), c'était l'heure d'aller au rendez-vous. La fillette sortit prudemment du dortoir.
Il faisait noir dans le couloir. Soudain, elle eut une idée : utiliser Lumos. Elle y verrai plus clair.
Lumos.
Ça y est. Sally distinguait enfin quelque chose. Elle avança le long des couloirs. Le château paraissait si grand la nuit !

Voilà. Elle était arrivée au lieu de rendez-vous. Personne.
*C'était certainement une plaisanterie...*
Sally décida d'attendre quelques minutes, pour voir.
Toujours personne.
Elle allait partir.
Soudain, un bruit.
Il y a quelqu'un ?
Qu'est-ce que c'était ? Un professeur ? Un fantôme ? Ou...

VIVE SERDAIGLE !!!
*Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre.*
*Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence*
Franck Dhumes

ABSENTE JUSQU'AU 30 FÉVRIER !

Sally le fantôme du passé revenu d'outre-tombe

Attention !  Privé avec Mad Mal et Élise Desvents 

Depuis qu'elle était à Poudlard, Elise n'arrivait jamais à s'endormir vite et attendait dans son lit que le sommeil la submerge, ce qui prenait souvent plusieurs heures. Mais ce soir, elle avait envie d'aventures.Elle se leva doucement de son lit et se dirigea à pas de loup dans le couloir qui menait aux escaliers. Elle les monta, mais arrivée au quatrième étage,elle s'arrêta brusquement. Elle venait d'entendre un bruit. Qui donc se promenait dans les couloirs à cette heure? Sûrement quelqu'un dans le même cas qu'elle, se dit-elle, mais pour être plus prudente, elle alla dans le couloir d'où le bruit provenait. Elle s'arrêta derrière une étagère abîmée et observa la source du bruit. La seule chose que l'obscurité lui permettait de voir, c'était qu'il y avait une fille dans le couloir. Soudain, de la lumière apparut: Lumos ,avait prononcé la fillette.Le jeune blaireau pouvait à présent distinguer le visage de la petite sorcière. Elle était brune, les yeux noisette,en première année à Serdaigle, selon Elise. Mais, elle était enrhumée, et elle ne put se retenir d'éternuer. Cela n'avait pas fait beaucoup de bruit, mais la jeune Aiglonne l'avait entendue:

-Il y a quelqu'un ?

*Autant sortir de ma cachette et lui demander ce qu'elle fait ici* ,pensa la Poufsouffle.

-Oui, moi.Je n'arrivais pas à dormir, et je me promenais quand je t'ai entendue. Mais que fais tu ici?

Elle avait remarqué que sa camarade tenait un bout de papier dans sa main libre (elle tenait sa baguette dans sa main gauche) . *Qu'est-ce que ça peut bien être?* se dit-elle. Piquée par la curiosité ,un de ses plus gros défauts(Elise était trop curieuse), elle demanda:

Qu'est ce que c'est?

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

Attention !  Privé avec Mad Mal et Élise Desvents 

Il y a quelqu'un ?
Sally était aux aguets. Ce bruit... C'était un éternuement. Mais qui pouvais bien se promener dans les couloirs à cette heure ci ?. Soudain, une voix retentit :
Oui, moi.Je n'arrivais pas à dormir, et je me promenais quand je t'ai entendue. Mais que fais tu ici?

Sally se retourna. Elle découvrit une fillette qui semblait avoir son âge. Qui était-elle ? Ils y avait tellement de monde à qu'elle était incapable de savoir de qui il s'agissait. La fillette sembla examiner Sally, mais ne parut pas la reconnaître. Elle dit :
Qu'est ce que c'est?
D'abord, Sally ne compris pas de quoi elle parlait. Puis elle se rendit compte que son interlocutrice parlait de la lettre qu'elle avait à la main. Elle répondit :
Oh.. c'est que... J'ai un rendez-vous...
Elle fit un nouvel effort pour savoir à qui elle parlait.
Il lui semblait bien l'avoir déjà vue en cours ou dans les couloirs... À Poufsouffle ! Elle était à Poufsouffle !
Tu es à Poufsouffle, c'est bien ça ? Moi c'est Sally, et toi ?
Sally attendit une réponse. Elle promenade son regard autour d'elle et dit :
Au fait... C'est toi qui m'a envoyé cette lettre ?
Elle agita la lettre sous le nez de la Poufsouffle.

VIVE SERDAIGLE !!!
*Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre.*
*Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence*
Franck Dhumes

ABSENTE JUSQU'AU 30 FÉVRIER !

Sally le fantôme du passé revenu d'outre-tombe

Attention !  Privé avec Mad Mal et Élise Desvents 

Elise s'était rendu compte que la fille quand elle lui répondit, était troublée:

-Oh.. c'est que... J'ai un rendez-vous... s'était-elle expliquée.

Cela devait être un secret, pensa-t-elle.Mais qu'y avait-il de secret dans une lettre? Et puis le rendez-vous n'était pas maintenant,quand même? La prétendue aiglonne la regardait pour,il semblait, elle aussi trouver le nom de sa camarade.Soudain, elle eu une illumination. Mais, quand elle continua, elle avait retrouvé toute son assurance:

-Tu es à Poufsouffle, c'est bien ça ? Moi c'est Sally, et toi ?

La Poufsouffle hocha la tête mais n'eu même pas le temps de répondre que Sally jeta un regard aux alentours pour vérifier qu'elles étaient seules, brandit la lettre sous son nez et s'enquit:

-Au fait... C'est toi qui m'a envoyé cette lettre ?

Quoi? Maintenant elle la soupçonnait de je-ne-sais-quoi? Elle ne savait pas ce qu'était la lettre, puisqu'elle lui avait demandé il n'y a même pas deux minutes ! Pourquoi était-elle allée ici, en pleine nuit, pour se faire accuser par une fille qu'elle ne connaissait pas d'avoir écrit une lettre ! Elle aurai dû rester dans son lit ,au moins il ne lui serait rien arrivé! Elise s'expliqua:

-Non, bien sûr que non, je ne sais même pas de quoi il s'agit!

Elle voulut continuer, mais elle se figea, au même moment que Sally. Elles venaient d'entendre un bruit...

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

Attention !  Privé avec Mad Mal et Élise Desvents 

Mad adorait Poudlard, bien évidemment, comme beaucoup d'élèves, mais les cours, l'ambiance et ses compagnons lui plaisaient beaucoup. Elle trouvait les cours intéressants, l'ambiance agréable et ses compagnons étaient accueillants. Il y avait tout de même une ombre au tableau : elle s'ennuyait. Elle avait eu beaucoup de mal à se faire des amis et s'ennuyait souvent. La nuit, elle sortait visiter le château à petits pas, mais entre le couvre-feu des élèves et le coucher des adultes encadrants, un temps infini s'écoulait. Elle décida d'écrire une lettre à une personne encore inconnue qu'elle rencontrerait plus tard. Elle monta à la volière et le mit à la patte d'un hibou et lui dit :
- Emmène cette lettre à qui tu veux. Choisis.
Tu dois te rendre dans le couloir du quatrième étage ce soir à minuit. Viens seule.
Signé : Anonyme.

Le hibou la dévisagea mais s'envola tout de même. Elle retourna dans la Salle Commune et attendit, se posant mille et une questions. *Serdaigle ? Poufsouffle ? Serpentard ? Ou Gryffondor ? Première ou Sixième Année ? Fille ou Garçon ?* Elle en profita aussi pour faire les devoirs qu'elle devait rendre le lendemain. Au couvre-feu, elle fit mine d'aller se coucher comme toutes ses camarades.

23h48
La blondinette se prépara et s'habilla d'un simple tee-shirt blanc imprimé qu'elle rentra dans son jean. Elle descendit les étages de son dortoir, à toute vitesse, étant hâtive de rencontrer son ou sa futur(e) ami(e). Elle sortit de la Salle Commune, réveillant au passage la Grosse Dame, qui grogna. Elle arriva dans un couloir où deux filles parlaient. La première était blonde, coiffée avec des tresse collées. L'autre tenait entre ses mains la lettre qu'elle avait envoyé quelques heures auparavant. Elle dit alors :
-Au fait... C'est toi qui m'a envoyé cette lettre ?
La Gryffondor allait intervenir quand la deuxième répondit :
-Non, bien sûr que non, je ne sais même pas de quoi il s'agit!
Elle décida alors de l'interrompre avant de shooter dans une pierre. Les deux filles se retournèrent. Elle dit alors :
- C'est moi qui t'ai envoyé cette lettre, d'un ton calme et serein.

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.
Absente jusqu'au 18 août

Attention !  Privé avec Mad Mal et Élise Desvents 

Sally ne savais que penser. Était-ce possible que la Poufsouffle lui ai envoyé la lettre ? Elle avait pourtant nié :
- Non, bien sûr que non je ne sais même pas de quoi il s'agit !
Sally était perplexe. Hum... Bon, tant pis, c'était sans importance, de toutes façons. L'auteur de laêtre anonyme était sans doute un élève voulant lui faire une farce... Après tout...
*Je prend ça comme un incident diplomatique ! Il t'a plus grave dans la vie !* Soudain, elle se figea. Un bruit. Décidément, cette nuit, tous le monde se promenait dans les couloirs... C'était seulement la troisième personne, à sa connaissance, du moins, mais Sally avait tendance à agrandir les choses. Mais alors beaucoup...trop.
Une fille blonde apparut. Elle avait l'air calme, posée, comme si croiser ses camarades dans les couloirs à minuit était commun pour elle. Elle dit :
C'est moi qui t'ai envoyé cette lettre
Sally la regarda dans les yeux. Elle ne paraissait pas mal intentionnée. C'était bien la plaisanterie puérile qu'elle soupçonnait. Enfin, ''soupçonnait est un grand mot... Comme on dit : ''les apparences sont trompeuses'', mais là, elle paraissait inoffensive. Inoffensive ? Comme si elle voulait lui faire du mal !
*Je divague complètement...*
Et ce n'était pas la première fois, bien sûr...
Elle répondit :
Ah, d'accord... Mais pourquoi ?
Puis sans raisons, Sally se mit à rire. Que y avait-il de drôle à ça ? Elle se calma.
*Il faut dire que je ris toujours au mauvais moment...*
Elle se justifia :
Désolée, ça m'arrive souvent de rire sans raisons, mais enfin...
Sally ne savais plus où se mettre. Qu'allaient-elles répondre ?

VIVE SERDAIGLE !!!
*Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre.*
*Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence*
Franck Dhumes

ABSENTE JUSQU'AU 30 FÉVRIER !

Sally le fantôme du passé revenu d'outre-tombe

Attention !  Privé avec Mad Mal et Élise Desvents 

Elise fut tout aussi étonnée que Sally par l'apparition de cette fille, qui avait l'ait étonnament calme pour la situation dans laquelle elle se trouvaient:
-C'est moi qui t'ai envoyé cette lettre.
La jeune Poufsouffle se demanda encore une fois ce qu'il y avait dans cette lettre, et allait le demander à ses camarades, mais elle se ravisa, en pensant qu'elle n'aurait pas d'explications plus longues que celle de Sally, qui était très brève. Au moins, cette dernière ne penserai plus que c'était elle l'auteure de cette lettre. Elle se tourna vers l'aiglonne et vit qu'elle regardait la mystérieuse fille, comme pour savoir pourquoi elle avait écrit cette lettre:
-Ah, d'accord... Mais pourquoi ? demanda la petite brune.
Et, soudainement, elle se mit à rire. Elise la regarda et se demanda ce qu'il y avait de drôle. Elle n'eu pas besoins de lui demander pour savoir la réponse:
-Désolée, ça m'arrive souvent de rire sans raisons, mais enfin...
Il y eu un silence gêné. Pour détendre l'atmosphère, Elise se présenta, car elle s'était rendue compte qu'elle ne l'avait pas encore fait:
-Moi, je m'appelle Elise Devents, et je suis à Poufsouffle ,dit-elle à l'attention de l'inconnue, tu t'appelles donc Sally ,continua-t-elle en désignant cette dernière, et tu es à Serdaigle, non?
Elle se rendit soudain compte que ces deux filles voulaient peut-être être seules, et qu'elle était en trop, mais elle changea d'avis en se rapellant que la Serdaigle ne savait pas qui avait écrit cette mystérieuse lettre. En y repensant, elle eu encore plus envie de savoir qui avait écrit cette lettre, et questionna les deux autres sorcières:
-Quelqu'un pourrait quand-même m'expliquer ce qu'il y a d'écrit dans cette lettre? Je ne comprends rien à cette histoire.
*C'est vrai que c'est quand-même bizarre, toute cette hisoire* ,pensa-t-elle en baillant, ce qui lui rappela qu'il était plus de minuit, mais elle s'obligea à rester éveillée jusqu'à ce qu'elle sache les secrets de ces deux filles.

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

Attention !  Privé avec Mad Mal et Élise Desvents 

Les deux jeunes filles étaient perplexes. La première devait probablement se demander pourquoi. *Recevoir une lettre signée anonyme peut déjà être déstabilisant, déroutant ou même encore effrayant, surtout dans sa chambre à Poudlard, mais prendre son courage à deux mains et monter à l'endroit indiqué à l'heure demandée ne devait pas être plus rassurant. Je ne peux pas la blâmer pour cela !* La deuxième, en revanche, ne devait pas connaître le contenu de la lettre, et donc être décontenancée de la discussion qui s'installait. La Serdaigle -et c'est à ce moment que Mad remarqua que leurs trois écussons étaient différents : celle dotée de cheveux clairs en avait un orné d'un blaireau entouré d'arabesques jaunes, la brunette était une Serdaigle grâce à l'aigle encadré de bleu brodé sur sa robe et le lion de la blondinette rugissait presque sur sa robe- dit alors, brisant le silence qui permettait à toutes de réfléchir sur la situation :
- Ah, d'accord... Mais pourquoi ?
Mad allait lui répondre et tout lui raconter lorsqu'un rire puissant résonna dans le couloir, attirant tous les regards vers elle. C'était l'aiglonne qui était prise d'un fou rire. Elle se justifia alors, probablement gênée de ces regards tournés vers elle :
- Désolée, ça m'arrive souvent de rire sans raisons, mais enfin...
*Etonnant, cette réaction !* La Gryffonne n'avait jamais vu une personne qui riait sans raison apparente, et cela la fit sourire. Un silence gênée était présent autour des jeunes filles. Aucune ne savait quoi rajouter.La rousse (ou blonde, la jeune fille ne savait pas exactement) se présent alors, cassant la gêne présente :
- Moi, je m'appelle Elise Desvents, et je suis à Poufsouffle, tu t'appelles donc Sally, et tu es à Serdaigle, non ?
Voyant la conversation s'engager sans elle et uniquement les prénommées Elise et Sally, la blondinette se sentit de trop et était décidée à retourner dans la discussion, mais elle se repassa les paroles de la Poufsouffle et réalisa qu'elles n'étaient en rien destiner à elle. Elle attendit alors la réponse de Sally, espérant pouvoir s'intégrer par la suite. Elise romput une nouvelle fois l'absence de sons qui régnait entre elle, en demandant alors :
-Quelqu'un pourrait quand-même m'expliquer ce qu'il y a d'écrit dans cette lettre? Je ne comprends rien à cette histoire.
Mad sauta sur l'occasion et en profita pour répondre à; la jeune fille, expliquant alors la raison de leur rencontre :
- J'ai écrit une lettre à quelqu'un demandant à cette personne de venir au Quatrième Etage à minuit pour se rencontrer. J'ai choisi aléatoirement un hibou et je lui ai demandé de choisir au hasard quelqu'un pour lui transmettre la lettre, ce qu'il a fait. C'est à Sally qu'il l'a envoyée. Ca aurait d'ailleurs pu tomber sur toi. Et nous sommes venues toutes les deux au rendez vous. Voilà. La raison est que je voulais mieux connaître les personnes d'autres maisons. Je suis d'ailleurs contente que nous soyons de trois maisons différentes.

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.
Absente jusqu'au 18 août

Attention !  Privé avec Mad Mal et Élise Desvents 

- Ah d'accord... Mais pourquoi ?
Sally se mit à rire. Puis elle se tut. Les regards des deux autres filles pesait sur elle. Elle devait avoir l'air ridicule, à rire comme ça ! Elle se justifia :
- Désolée, ça m'arrive souvent de rire sans raisons, mais enfin...
Ce n'était pas très clair. Mais bon...
L'une des filles dit :
- Moi c'est Élise Desvents, et je suis à Poufsouffle, tu t'appelles donc Sally, et tu es à Serdaigle, non ?
Sally répondit à cette tirade (ce n'était pas vraiment une tirade, mais appelons ça comme ça) :
- Oui, c'est bien ça.
Sally résuma dans sa tête, donc il y avait Élise, de Poufsouffle, elle de Serdaigle, et... ?
La Poufsouffle demanda :
- Quelqu'un pourrais quand même m'expliquer ce qu'il y a d'écrit dans cette lettre ? Je ne comprends rien à cette histoire.
Sally s'apprêtait à répondre quand l'autre fille, l'inconnue, répondit :
- J'ai écrit une lettre à quelqu'un demandant à cette personne de venir au Quatrième Etage à minuit pour se rencontrer. J'ai choisi aléatoirement un hibou et je lui ai demandé de choisir au hasard quelqu'un pour lui transmettre la lettre, ce qu'il a fait. C'est à Sally qu'il l'a envoyée. Ça aurait d'ailleurs pu tomber sur toi. Et nous sommes venues toutes les deux au rendez vous. Voilà. La raison est que je voulais mieux connaître les personnes d'autres maisons. Je suis d'ailleurs contente que nous soyons de trois maisons différentes.
Sally approuva. Elle recueillait au passage des informations supplémentaires. Mais elle ignorait toujours le nom de la fille qui avait dit ça. Elle demanda donc :
- Comment t'appelles tu ? Tu ne nous as toujours pas dit ton nom.
Et tu es dans quelle maison ?

Sally était curieuse, mais il s'agissait de la politesse que de connaître la nom de son interlocutrice.

VIVE SERDAIGLE !!!
*Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre.*
*Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence*
Franck Dhumes

ABSENTE JUSQU'AU 30 FÉVRIER !

Sally le fantôme du passé revenu d'outre-tombe

Attention !  Privé avec Mad Mal et Élise Desvents 

La fille dont Elise ne connaissait pas le nom répondit à sa question:
- J'ai écrit une lettre à quelqu'un demandant à cette personne de venir au Quatrième Etage à minuit pour se rencontrer. J'ai choisi aléatoirement un hibou et je lui ai demandé de choisir au hasard quelqu'un pour lui transmettre la lettre, ce qu'il a fait. C'est à Sally qu'il l'a envoyée. Ça aurait d'ailleurs pu tomber sur toi. Et nous sommes venues toutes les deux au rendez vous. Voilà. La raison est que je voulais mieux connaître les personnes d'autres maisons. Je suis d'ailleurs contente que nous soyons de trois maisons différentes.
Elle s'ennuyait...comme elle, d'aileurs. Mais Elise n'aurait jamais eu une idée pareille! Enfin, ce n'était pas une mauvaise idée, pour se faire des amis. La sorcière venait de dire qu'elles étaitent de trois maisons différentes, elle était dons de Serpentard ou de Gryffondor. *Je dirais plutôt Gryffondor, elle n'a pas l'air d'avoir peur* pensa la jeune Poufsouffle. Elle n'eut pas le temps de continuer son "enquête" sur la nouvelle arrivée que Sally demanda, comme si elle avait lu dans ses pensées:
- Comment t'appelles tu ? Tu ne nous as toujours pas dit ton nom.
Et tu es dans quelle maison ?

La maison, Elise était donc presque sûre. Mais pour le nom, elle n'en savait rien. En tout cas, elle était contente de savoir enfin ce qu'il y avait dans cette mystérieuse lettre, et de ne plus être, selon elle, exclue. Des bruits de pas la tira de ses pensées:
-Vous ne voulez pas changer d'endroit? Il fait très noir, on pourrait aller dans le parc...
Les bruits de pas venaient sûrement de son imagination, mais elle commençait à avoir un peu peur, même avec deux personnes. Elle ne voulait pas le reconnaître, et ne voulait pas non plus y penser, car cela lui rappelait le temps où elle se réveillait en pleine nuit, après un cauchemar, et allait se blottir dans entre ses parents. Elle se força de penser à autres chose et observa ses camarades. Sally était brune, et la -sûrement-
Gryffondor était blonde, plutôt mignonne.

Reducio
Désolée pour ce gros retard :sweatingbullets:

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*

Attention !  Privé avec Mad Mal et Élise Desvents 

Sally opina du chef, comme si elle comprenait et approuvait, tandis qu'Elise montrait son ennui par ses nombreux gestes de lassitude. Cela se comprenait, au vu du temps passé dans ce couloir. Néanmoins, la Poufsouffle donnait l'air de sonder l'âme de la Gryffonne, probablement pour connaître son identité, encore restée secrète. Elle allait la donner lorsque Sally lui demanda justement :

- Comment t'appelles tu ? Tu ne nous as toujours pas dit ton nom.
Et tu es dans quelle maison ?


Oui, elle le savait qu'elle ne l'avait pas dit, mais si la Serdaigle l'avait au moins laissée faire autre chose qu'ouvrir la bouche comme une bécasse, cela aurait été plus simple. Elle se dépêcha alors de mumurer, ce qui était paradoxal :

- Je suis Mad MAL, de la maison Gryffondor et au rang de Première Année.

Oui, on aurait dit une présentation à la mode des séries moldues mais cela faisait bien rire Mad en somme (intérieurement bien sur). Ses consoeurs n'eurent pas l'air d'en rire pour autant, au contraire.Visiblement, Elise n'était pas vraiment rassurée et proposa alors :

- Vous ne voulez pas changer d'endroit? Il fait très noir, on pourrait aller dans le parc...

C'était une bonne idée mais la fatigue appuyait avec une force immodérée sur les épaules de Mad, qui lâcha d'ailleurs un baillement. Elle répondit alors simplement, espérant tout de même revoir les deux filles :

- Pas pour moi, désolée, mais là je suis crevée et je ne veux pas louper mon réveil de demain.

Elle tourna alors les talons et le bruit de la semelle de ses baskets résonnait entre les murs. Elle rejoignit alors son dortoir après s'être déshabillée, et s'endormit d'un sommeil profond.

Reducio
Fin du RPG pour moi, merci à vous. ^^

Comment te dire, ou te faire comprendre, que la Vie n'était qu'un simple Songe ? Un Mensonge, que la Vérité Ronge.
Rire à m'en déchirer les abdos. Brûler nos complexes et nos vieilles pulsions d'ados.
Absente jusqu'au 18 août

Attention !  Privé avec Mad Mal et Élise Desvents 

La jeune fille inconnue se présenta. Elle s'appelait Mad Mal, de la maison Gryffondor. Sally ne la connaissait pas. Elle ne se souvenait pas l'avoir croisée dans les couloirs de Poudlard, où en cours. Mais, après tout, la mémoire de Sally n'était pas exceptionnelle.
L''autre fille, Élise, proposa d'aller dans le parc. Sally réfléchit quelques instants. Aller dans le parc... à cette heure ? Elle était être une Serdaigle, autrement dit une sage jeune fille ! Mais elle en avait bien envie, tout à coup. Braver l'interdit, cela pimente toujours l'existence. Elle hocha donc la tête vigoureusement. Cependant, la Gryffondor refusa en prétextant de la fatigue. Elle ne voulait pas louper son réveil le lendemain. Ou plutôt, le jour même, vu l'heure. Ces paroles remirent en question la décision de la jeune aiglonne. Fallait-il refuser ? Elle avait souvent du mal à se lever, le matin. En effet, Sally était une grosse dormeuse. Mais pas au point d'arriver en retard en cours ! Et ça, elle n'en mourrait pas d'envie... Mais sa sagesse (temporaire) s'envola aussitôt, et elle ne revint pas sur sa décision.
Entre temps, la Gryffondor était partie. Sally se tourna donc vers la Poufsouffle, Élise. Elle dit :
- On y va ?
En attendant sa réponse, Sally tenta de se remémorer le chemin pour aller jusqu'au parc. Par là, puis par ici... Tout s'embrouillait dans son esprit.
* J'espère qu'Élise saura comment y aller... *

Reducio
Désolée pour le retard et pour ce court post !

VIVE SERDAIGLE !!!
*Donnons la culture à ceux qui ont l'intelligence sûre.*
*Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l'existence*
Franck Dhumes

ABSENTE JUSQU'AU 30 FÉVRIER !

Sally le fantôme du passé revenu d'outre-tombe

Attention !  Privé avec Mad Mal et Élise Desvents 

La troisième fille se présenta enfin, sous le nom de Mad Mal, et était bien à Gryffondor, comme l’avait supposé Elise. Elles étaient donc toutes les trois en première année, mais dans des maisons différentes. Quand la Poufsouffle leur proposa d'aller au parc, Mad, en baillant, refusa la demande, trop fatiguée pour rester debout, ce qu'Elise comprenait -même si elle pouvait tout de même rester éveillée encore quelques temps.- Pas pour moi, désolée, mais là je suis crevée et je ne veux pas louper mon réveil de demain.
C'est sûr que les deux autres auraient du mal à aller en cours et à écouter les professeurs, le lendemain, si elles allaient au parc à cette heure là ! Mais bon, une fois, exceptionnellement, elles pouvaient bien se permettre cela, non ? C’est ce que dit Sally:
- On y va ?
Oui ! Sans Mad, mais au moins elles y allaient ! Elise adorait cet endroit, qui était certainement son préféré ici, et elle connaissait donc parfaitement le chemin pour s'y rendre. Elle sourit à sa camarade et lui fit un petit signe de main lui demandant de la suivre, et elle se dirigea vers la sortie en lui disant:
-D'accord ! Je connais le chemin, tu me suis ?
Elle ne voulait pas faire son chef, et se demanda si elle n'aurait pas du se taire: Sally n'avait peut être pas envie de se faire traiter ainsi...elle essaya de se rattraper:
-Enfin, sauf si tu veux passer devant...
Elle attendit la réponse de la Serdaigle et se dit que même si elle était fatiguée, elle était contente d'être ici, et elle venait de se faire deux amies. Le seul inconvénient est que demain, le réveil serait plus que difficile, et que les tables étaient beaucoup moins confortables que son oreiller.

*Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe !*