Couloirs

Inscription
Connexion

Marre de ces escaliers!  Libre 

Aslinn montait tranquillement les escaliers,une pile de livres dans les bras, encore une fois perdue dans ses pensées:

*Comment les hiboux savent-ils à qui remettre chaque lettre? Ils savent lire? Et puis, comment retrouvent-ils leur destinataire? Ils ont un GPS intégré? Ou bien ce sont des animaux sorciers capable de faire de la magie? Est ce qu'ils savent lancer des sorts? Est ce qu'ils ont une baguette? Mais comment font-ils pour l'agiter? Peut-être qu'ils utilisent leur bec.*

Comme à chaque fois qu'elle commençait à se poser des questions, l'esprit d'Aslinn divaguait vers des sujets étranges et inimaginables pour la plupart des gens.Et c’était encore pire depuis qu'elle était arrivée a Poudlard. Tous ces objets magiques avaient poussé son imagination a un seuil jamais atteint. Elle pouvait passer des heures à lire des livres remplis de créatures et de plantes plus loufoques et absurdes les unes que les autres et toutes ces nouvelles connaissances ne faisait qu'agrandir sa soif de découvertes et de savoir.

*Peut- être qu'un sorcier les a enchanté, pour qu'ils se dirigent vers destinataire comme par magie. Enfin, pas "comme par magie", vu que c'est de la magie.*

Les réflexions d'Aslinn furent soudainement coupées, lorsque l'escaliers sur lequel elle se trouvait se mis subitement a change de direction, la déstabilisant et faisant tomber par la même occasion la pile de livre qu'elle tenait précieusement. La jeune fille se mit pester.

*Maudis escaliers! Pourquoi ne pouvez vous pas agir comme des escaliers normaux? Aslinn se mit a penser tout haut.

- Ça vous fait rire de tourmenter les premières années? Qu'est ce que je vous ai fait? Rien, alors laisser moi aller où je veux!

Mais les escaliers ne l’écoutèrent pas et continuèrent leur changement de direction.

Marre de ces escaliers!  Libre 

Miyu était tranquillement assise sur les marches des escaliers, se laissant bercer par la course aléatoire de ces derniers. Elle était perdue dans un livre parlant des différents modes de vie des loup-garous. Un sujet passionnant d’après elle.

*Alors, nous ne connaissons pas tout à fait les effet de la lycanthropie sur les descendants des loup-garous ? Si deux loup-garous s'accouplent sous leur forme loup, ils auront des petits louveteaux... Mais le problème survient quand deux loup-garous s'accouplent sous forme humaine, ou quand un loup-garous s'accouple avec une être humain. Jusqu'à maintenant, cela n'a donné que des êtres humains, mais nous ne connaissons pas assez de cas pour en arriver à un généralité.*

-C'est réellement passionnant!

Elle sortit une plume et un parchemin et commença à prendre des notes rapides. Cependant, elle fut tirée de son travail par une voix derrière elle.

-Ça vous fait rire de tourmenter les premières années ? Qu’est-ce que je vous ai fait ? Rien , alors laisser moi aller où je veux !

Miyu se retourna et vit une fille qui devait avoir à peu près son âge, à quelques pas au-dessus d’elle et réalisa qu'elle ne l’avait pas vu passer. Doucement, elle mit sa plume et son parchemin dans son livre et le ferma, avant de s'approcher.

-Ils ne sont pas coopératifs... Mais ils ne le font pas qu'avec les premières années. L'autre jour, j'ai vu un groupe de quatrièmes années rester coincé pendant vingt minutes.

Elle se pencha et commença à ramasser les livres qui étaient tombés.

Marre de ces escaliers!  Libre 

Alicia se promenait dans les couloirs perdue dans ses pensées. Elle se diriger vers la salle de Métamorphose quand soudain elle entendit un cri provenant d'un autre escalier. C'était une fille qui venait de tomber avec dans les bras une grosse pile de livres. Alicia s'arrêta et l'observa un instant. Quelques minutes plus tard la jeune fille a l'autre bout de l'escalier très en colère se mit a hurler:

-ça vous fait rire de tourmenter les premières années? Qu'est ce que je vous ai fait? Rien alors laissez moi allez ou je veux!

Alicia fronça des sourcils et se mit a penser à la fois ou ses maudits escaliers lui en avaient faire voir de toutes les couleurs. Mais malgré le fait qu'elle soit très énerver contre ses escaliers Alicia qui est très timide n'ose pas allez l'aider. Que je suis lâche !pense Alicia énerver .Elle aimerait tellement pouvoir oser aller l'aider. Peut être quelle pourrait s'en faire une amie mais non! Alicia n'en avaient pas le courage. Elle se rappela de la phrase que son père lui a dit avant qu'elle parte:
La timidité est la prison du cœur!.
Alicia éclata en sanglots et se mit a penser à sa grand mère, à son père et à sa mère qui croient en elle. Elle pensa aussi aux élèves qui s'en prenaient à elle à l'école pendant les récréations quand elle rentrait avec de gros bleu du au coup de poing reçu au visage. Elle soupira On ne change pas une lâche! pense Alicia. Elle repense aussi au nuit d'orage quand ses parents travailler tard le soir et qu'elle se réfugier dans sa chambre toute seule. Tout sa c'est du passé mais bon sa fait toujours aussi mal . Et puis maintenant elle est Poudlard l'école qu'elle rêvait tant d'intégrer , Ici il y a tant de nouvelles personnes à connaitre et tant de personnes qui peuvent être potentiellement son ami. Il y'a aussi la maison Serpentard qu'elle viens d'intégrer, Il y'a pleins de gens sympas dans cette maison et Alicia est fière d'appartenir a cette maison. A ces mots le cœur d'Alicia se réchauffe et elle pense plus qu'a une chose prendre son courage a deux mains et allait lui parler. Alicia hésite longuement puis commence à marcher lentement vers la jeune fille mais en cours de chemin elle se rend compte qu'une autre fille a déjà commencer à l'aider. Elle y est presque quand soudain Bim ! L'escalier change de position. Alicia qui était a un cheveux de pouvoir l'aborder retombe sur ses fesses
*Aiee.
L'escalier a refait des siennes. Alicia se retrouve de l'autre coté de la pièce. Elle essaye de faire changer milles fois de position l'escalier quand soudain miraculeusement elle réussit a faire bouger l'escalier mais contrairement a se qu'elle a demander il ne s'arrête pas là ou il devrait s'arrêter .
Alicia n'as plus aucun n'espoir quand a nouveau l'escalier change de position pour aller à l'endroit précis ou elle voulait qu'il se positionne. Youpi !. Alicia est folle de joie d'avoir réussi a faire bouger l'escalier. Et elle s'apprête à aller parler à la jeune fille à l'autre bout de l'escalier.
-Vous avez besoin d'aide? dit Alicia toute souriante

Marre de ces escaliers!  Libre 

En essayant de faire ses devoirs, Carmen était assise sur une marche, se laissant emporter par les escaliers pour elle ce n'était pas un problème ses escaliers qui n'en faisaient qu'a leur tête. On pouvait faire de longues balades, même si quelques fois les gens vous écrasait. Ce jour la, elle s'amusait à regarder un spectacle qui se produisait plusieurs fois dans la journée. Une fille s'était retrouver coincée et s'était mise a crier.
*Maudis escaliers! Ne pouvez vous pas agir comme des escaliers normaux ?

Sur le coup, Carmen s'est dis que cet fille s'emportait trop rapidement puis a pensé qu'elle n'était pas très bien placée pour parler de ça.

*Décidément c'est pas finie aujourd'hui. se mit elle a penser.

Elle aperçu une autre fille essayant d'aller a sa rescousse. Mais elle ne s'y prenait pas de la bonne manière. Bref elle réussit enfin à y parvenir et demanda.
vous avez besoin d'aide ?

Carmen se mit a rejoindre les filles sur les escaliers elle se débrouillait mais elle a trébuché quelques fois et s'était trompé une ou deux fois. Soudain elle tourna la tête et vue une fille assise entrain de lire un livre elle lui fait signe en espérant s'en faire une amie. Tout d'un coup l'escalier changea de direction et se dirigea vers cet fille. Elle s'assit a coté d'elle puis lui parla.

* Salut ça va ? comment t'appelles tu ??dit Carmen

Cet fille a des cheveux courts et sombres elle avait l'air je ne dirais pas froides mais pas très sociale tout comme moi mais pas pour la même chose je crois !!