Couloirs

Inscription
Connexion

Rencontre gourmande  PV Marion MIELLONEUX 

En ce dimanche après-midi ensoleillé, une jeune fille se promenait dans les couloirs presque déserts de Poudlard, un livre à la main. Sous ces longs cheveux en pagaille se trouvait une Lira plus concentrée que jamais.

Le matin, au petit déjeuner, elle avait reçu un hibou de son père lui demandant de faire un gâteau pour l’anniversaire de sa mère. Cette dernière adorait les gâteaux et en manger un fait par sa fille lui donnait du baume au cœur. C’est donc armée d’un livre de cuisine et d’un tablier violet que la jeune fille se dirigeât dans les cuisines du château.

La cuisine n’était pas sa tasse de thé mais quand elle avait une idée en tête elle ne la quittait plus, surtout si l’idée concernait sa famille. Et c’est déterminée qu’elle entrât dans les cuisines et se posta devant un plan de travail vierge.

La jeune fille posa son livre ouvert devant elle à la recherche d’un gâteau plutôt facile à réaliser et pouvant plaire à sa mère. Elle s’était rendue à la bibliothèque un peu plus tôt dans la journée pour emprunter ce bouquin qu’elle trouvait plutôt complet. On y trouvait tout, en allant des caramel, au potage à la citrouille, tout en passant par la tourte à la carotte et le banana split.

Après plusieurs minutes de feuilletage, elle s’arrêta sur une recette intéressante, une tarte aux pommes accompagnée d’un coulis au chocolat.

La Gryffondor se dirigea vers les elfes de maison de pour demander les ingrédients de la recette ainsi que des ustensiles. Une fois chargée de tout le nécessaire, elle retourna devant son plan de travail où c’était installée une jeune fille qu’elle avait déjà croisé dans sa salle commune, Marion Mielloneux.


Reducio
Les mots soulignés sont pour un Impérium.
Dernière modification par Lira Irenion le 26 décembre 2017, 14 h 09, modifié 3 fois.

« Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage »
Books are a uniquely portable magic. ~ Stephen King
« Griffes et crocs, griffes et cœur, Gryff' vainqueurs ! »

Rencontre gourmande  PV Marion MIELLONEUX 

Marion venait de finir son cours de potions particulièrement intéressant à son goût. La jeune fille prit son devoir sur le bureau du professeur Van Drecken et s'en alla d'un bon pas. En effet, la brunette avait une passion folle pour faire des gâteaux, sucreries, glaces et compagnies. Comme cet après midi c'était vendredi, elle eut l'idée de faire un beau gâteau pour fêter le weekend et faire un peu d'animation dans la salle commune de Gryffondor.

Elle monta vite les escaliers et courra jusqu'au portrait de la Grosse Dame. La troisième année du prendre quelques instants pour reprendre sa respiration car elle avait fait un beau sprint jusqu'au tableau. La jeune sorcière prononça le mot de passe et arriva dans la salle commune. Elle monta dans son dortoir et sortie un tablier blanc avec dessus, quelques tâches de chocolat. * Il est vraiment super salle, va falloir que je le lave un de ces jours * ronchona t - elle en observant le tablier. Ce n'était pas n'importe quel tablier. C'était un tablier de chef cuisinier qu'elle avait de sa cousine qui travaillait à Pré au Lard dans une boutique de prêt à porter.

Elle redescendit les escalier mais plus calmement cette fois. Pendant le chemin, elle pensa à son cours de ce matin en défense contre les forces du mal. La Gryffondor adorait sa professeur, Miss Holloway. Elle était gentille, très gentille, mais aussi juste et passionnante. Marion l'admirait pour son parcour. La brunette la trouvait aussi très belle avec ses cheveux roux, longs. Elle l'a trouvait formidable, une grande sorcière, pour la jeune Mielloneux. La jeune fille aimait beaucoup son accent américain qui lui rappelait sa maison dans son pays.

Le couloir du portrait qui donnait l'entrée aux cuisines était proche. Sur le chemin, elle croisa son amie Sophie. Marion l'aimait beaucoup même si leur rencontre était très étrange, au départ, elles se disputait mais lorsque la troisième année fut partie en lui disant sincèrement désolée, Sophie l'avait rattrapée et elle était devenue amies. La jeune fille l'aimait pour sa générosité et sa franchise. Elle trouvait la rouge et or digne de sa maison et l'admirait. La brunette n'avait pas été surprise lorsque son amie avait eut le titre de Préfete de Gryffondor car elle le méritait. Vraiment. En plus, elle lui était très reconnaissante pour l'avoir emmenée à l'infirmerie lors de leur rencontre.

Maintenant, Marion était devant le portrait des cuisines et entra en poussant le tableau. À chaque fois qu'elle venait, elle était impressionnée par ces magnifiques cuisines de professionnels. Tout brillait. * Ils ont du faire le ménage il n'y a pas longtemps* compris la jeune fille en observant un four au feu de bois. La troisième année de plaça à côté d'un plan de travail et pris son carnet de croquis. Elle commençait toujours par dessiner son travail, écrire sa recette et rassembler des ingrédients. Cette fois seulement elle était prête. Elle leva la tête et se déplaça lentement dans les allées pour voir le matériel à disposition. La rouge et or vit un elfe de maison et lui dit qu'elle voudrait juste faire des pâtisseries pour se camarades. L'elfe lui fit un hochement de tête pour lui faire comprendre qu'elle pouvait utiliser la cuisine. Marion le remercia d'un signe. * Je vais faire un gâteau chocolat - citrouille avec un peu de nougatine au sésame. Je ferai des bonbons au caramel.* Pensa la sorcière en se posant près d'une plante je à découper. Lorsqu'elle se retourna, elle vit Lira, une autre Gryffondor qu'elle appréciait beaucoup. Marion la trouvait super gentille et compréhensive. Elle n'avait jamais eut l'occasion de lui parler mais elle l'avait déjà observé dans la salle commune. Elle était responsable des dortoirs et la jeune fille comprenait pourquoi. Lira savait faire le calme et était aimée de tout le monde. La troisième année l'admirait pour son parcour à Poudlard. La brunette ne savait pas comment réagir. Elle n'avait jamais parlé à la deuxième année car elle avait le trac de lui parler. Parler à Lira quoi! Marion esseya de ne pas se laisser distraire et fit :

" Bonjour Lira "

La jeune fille ne savait pas comment allait être la réaction de sa camarade et se contenta de tripoter son tablier, anxieuse, en attendant la réponse de Lira.

Reducio

Les phrases soulignées sont pour un Impérium

GRYFF CROCS, GRYFF ET COEUR, GRYFF VAINQUEURS!!
Marion Mielloneux
MM

Rencontre gourmande  PV Marion MIELLONEUX 

La Gryffondor s’arrêta à quelques mètres de sa camarade qui la regardait avec calme, Lira fixa cette dernière quelques instants, sourcils crispés, légèrement agacée de s’être fait voler son plan de travail. Elle regarda autour d’elle pour voir s’il y avait une place libre autre part, mais en vain. Sa camarade rouge et or entreprit d’ouvrir la bouche la première.

" Bonjour Lira. "

Lira se décontracta et sourit à sa camarade, elle se rapprocha d’elle pour la saluer à son tour et en profita pour poser ses ustensiles et ses ingrédients sur le plan de travail qui pesaient lourds sur ses petits bras fins.

"Bonjour Marion, comment vas-tu ? Tout se passe bien dans ton dortoir ?"

La deuxième année était devenue Responsable des Dortoirs des filles il y a peu et avait dû réexpliquer à plusieurs reprises les règles du dortoir à la jeune fille qui lui faisait face. Elle fut vite agacée de devoir lui répéter les règles à plusieurs reprises mais devant son air désolé, elle ne put s’empêcher de quitter son air sérieux et de rassurer la jeune fille. Bien que Marion était en troisième année et Lira en deuxième année, la jeune fille écoutait avec attention Lira et semblait la respecter plus qu’il ne le fallait, ce qui troublait grandement la jeune rouge et or qui n’avait pas l’habitude de cette attitude à son égard. Son travail était juste de surveiller ses camarades féminines, rien qui nécessitait une quelconque admiration.

Lira se souvint qu’elle était dans les cuisines pour une chose et qu’elle n’avait pour l’instant aucun moyen de la réaliser. Tous les plans de travails étaient utilisés par des elfes de maison ou des élèves. La demoiselle regarda le plan de travail à sa gauche et se dit qu’il était suffisamment grand pour deux. Elle entreprit donc de demander à la troisième année si ça ne dérangeait pas de partager.


"Hum… Excuse-moi mais j’avais décidé de m’installer ici avant que tu arrives et il n’y a plus de plan de travail de libre donc est-ce que ça te dérangerait de le partager avec moi ?"

Lira n’était pas très à l’aise, elle n’était pas du genre à demander des services et se sentait toujours redevable après cela. Elle fit un sourire gêné à sa camarade puis se souvint qu’elle n’était pas douée en pâtisserie. Peut-être la jeune fille s’y connaissait mieux et aurait la gentillesse de l’aider si besoin. Les joues légèrement rosée mais l’air sérieux, Lira prit de nouveau la parole.

"D’ailleurs, je ne suis pas très douée en pâtisserie donc… hum… accepterais-tu de… m’aider ?"

La rouge et or avait eu du mal à sortir ce dernier mot de sa bouche. Jamais elle ne demandait de l’aide, elle trouvait toujours un moyen de se débrouiller toute seule. Mais faire des gâteaux était probablement la chose qu’elle savait le moins bien faire. À chaque fois qu’elle s’y essayait, cela finissait mal et la cuisine devenait un réel champ de batail. Elle ne comptait plus le nombre de fois où ses parents l’avaient grondé et où elle avait dû passait des heures à tout nettoyer, pour finalement se retrouver avec un gâteau immangeable.

Une fois les choses dites, Lira sourit à Marion, dans l’espoir d’une réponses positive.

« Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage »
Books are a uniquely portable magic. ~ Stephen King
« Griffes et crocs, griffes et cœur, Gryff' vainqueurs ! »

Rencontre gourmande  PV Marion MIELLONEUX 

" Bonjour Marion, comment vas-tu ? Tout se passe bien dans ton dortoir ?"

" Je vais bien merci, et toi? Tous se passe bien au dortoir Ophelia Crouch, ne t'inquiète pas "

Répondit la Marion en souriant. Elle vit Lira poser les nombreux ingrédients qu'elle avant dans ses bras sur le plan de travail à côté de l'amercaine. La brunette regarda les ingrédients pour essayer de savoir ce que la Gryffondor allait faire mais en vain. Elle était absorbée par ses pensées et seule la voix de sa compagne la tira de sa bulle.

"Hum… Excuse-moi mais j’avais décidé de m’installer ici avant que tu arrives et il n’y a plus de plan de travail de libre donc est-ce que ça te dérangerait de le partager avec moi ?"

* Oups * se dit la rouge et or en se sentant mal à l'aise d'avoir piqué sans faire exprès le plan de travail de sa responsable de dortoirs. Elle se poussa par réflexe sur le côté et devint toute rouge. Mais comme l'avait dit la rouge et or, il n'y avait plus de plan de travail libre alors la proposition de celle ci était la bien venue pour la jeune sorcière. Les elfes étaient occupés à faire crèmes pâtissières, grattins, soupes et j'en passe. À chaque fois qu'elle venait ici, la troisième année était bouché bée par la technique et la coordination des elfes de maison pour sortir autant de repas en seulement quelques heures. Marion revint à sa camarade et commença :

" Oh, je suis désolée, j'ignorais que tu y étais, excuse moi. C'est gentil de bien vouloir le partager, la cuisine est pleine à craquer !"

Répondit la jeune fille en mettant une mèche de cheveux envahissante derrière son oreille droite. On voyait à présent sa boucle d'oreille avec un anneau doré et une plume brune en pendait. Elle eut un coup de chaud lorsqu'un elfe ouvra le four qui était devant elle. Néanmoins, il y avait un gros blanc et la brunette ne savait pas comment s'en sortir. Elle était très reconnaissante que Lira partage sa place et elle en fut touchée.

"D’ailleurs, je ne suis pas très douée en pâtisserie donc… hum… accepterais-tu de… m’aider ?"

La voix de sa compagne de cuisine n'était pas très assurée et Marion compris pourquoi, comme elle même, elle n'avait pas l'habitude e ou de débrouillait toujours pour ne pas demander de l'aide aux autres. L'américaine était contente de pouvoir aider la Gryffondor. Surtout en pâtisserie car elle adorait ça. Même si elle n'allait pas souvent vers les autres, elle serait heureuse de pouvoir parler avec elle.

" Oui oui, bien sûre, je serait heureuse de t'aider. Que veux tu faire? Moi, je voulais faire un gâteau pour la salle commune, c'est silencieux ces jours si. Et puis, c'est bientôt la fin des vacances alors..."

La jeune fille ne savait plus ce qu'elle voulait dire en fin de phrase mais elle espérait que Lira apprécierait ce qu'elle voulait faire.

GRYFF CROCS, GRYFF ET COEUR, GRYFF VAINQUEURS!!
Marion Mielloneux
MM

Rencontre gourmande  PV Marion MIELLONEUX 

"Oui oui, bien sûre, je serait heureuse de t'aider. Que veux tu faire? Moi, je voulais faire un gâteau pour la salle commune, c'est silencieux ces jours si. Et puis, c'est bientôt la fin des vacances alors..."

Lira sourit à sa camarade. Elle était persuadée que ça ferait plaisir à tout le monde mais ça risquait de faire beaucoup de travail pour une seule personne. Les Gryffondor étaient tout de même beaucoup et était très gourmant. Des sucreries volaient dans la salle commune tous les jours. La jeune fille se demandait d’ailleurs comme ses camarades faisaient pour manger autant, elle-même avait fini écœurée de tous ces bonbons et avait prit quelques kilos depuis son arrivée il y a un peu plus d’un an.

Tout le monde était très chaleureux dans sa maison et elle s’y sentait comme chez elle et voir des personnes qui s’investissent autant pour faire plaisir à ses camarades lui faisait chaud au cœur. Lira était assez septique à propos de Marion mais elle semblait très gentille.
Cependant la deuxième année restait tout de même distante avec cette dernière, elle n’était pas du genre à s’attacher aux gens et rare étaient les personnes avec qui Lira était proche dans le château. Elle décida tout de même de faire des efforts pour ne pas paraître impolie devant la jeune fille.


"C’est bientôt l’anniversaire de ma mère donc mon père m’a envoyé un hibou pour que je lui fasse un gâteau !"

Lira ne pouvait pas être présente pour l’anniversaire de sa mère et cela attristait beaucoup cette dernière qui voulait revoir sa fille mais se trouvant en pleine semaine, Lira ne pouvait décemment s’absenter donc son père voulait qu’elle s’occupe du gâteau, bien qu’il sache qu’elle n’était pas très douée en cuisine. Il savait que les efforts de sa fille feraient plaisir à son épouse.

Lira commença à lire la recette et vit qu’elle était plutôt courte, elle regarda l’heure et se rendant compte qu’elle avait beaucoup de temps devant elle avant de rejoindre son dortoir, elle proposa à sa camarade de l’aide.


"Hum… C’est beaucoup de travail pour une seule personne donc si tu veux je pourrai t’aider à faire des gâteaux quand j’aurai fini le mien."

La demoiselle était assez peu sure d’elle et cela se remarquait avec le son de sa voix qui diminuait au fil de la phrase. Dans un sens elle souhaitait que sa camarade accepte son aide, ainsi elle ne lui serait plus redevable de l’aide qu’elle lui fournissait pour faire son gâteau mais d’un autre côté, elle n’était pas rassurée à l’idée de faire un gâteau pour sa maison de peur de les intoxiquer.
Mais Marion semblait expérimentée donc cela la confortait dans son idée de lui donner un petit coup de main.

La Gryffondor sortit de ses pensées en se souvenant qu’elle avait un gâteau à faire et prit une balance et un bol dans lequel elle mit 200 grammes de chocolat noire. Elle continua de lire la phrase et s’arrêta sur une chose consigne qu’elle ne comprenait pas. Cela commençait bien.


"Hum… Je suis désolée mais… J’ai déjà une question… Comment fait-on pour faire fondre du chocolat au bain marie ?"

La jeune fille était très gênée, elle avait honte de ne pas savoir cela, qui faisait pourtant partie des bases de la pâtisserie. Elle n’osait même pas regarder sa camarade de peur qu’elle se moque d’elle et commençait à rougir.
Elle préférait largement faire des potions plutôt que de la pâtisserie.

« Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage »
Books are a uniquely portable magic. ~ Stephen King
« Griffes et crocs, griffes et cœur, Gryff' vainqueurs ! »

Rencontre gourmande  PV Marion MIELLONEUX 

"C’est bientôt l’anniversaire de ma mère donc mon père m’a envoyé un hibou pour que je lui fasse un gâteau !"

Marion écoutait sa camarade attentivement en la regardant dans les yeux. La jeune fille eut peur de mettre ma à l'aise Lira et détourna vite le regard. Ce qu'allait faire sa compagne de plan de travail rappelait bien des souvenirs dont la troisième année de serait bien passé. C'était lors des vacances de Pâques quand elle était en première année. Ses parents travaillent tard la brunette était toute seule dans leur appartement de Sang Fransico. C'était le jour de l'anniversaire de de sa mère, Carole Mielloneux et celle ci étant au travail toute la journée, la Gryffondor en avait profité pour faire un beau gâteau d'anniversaire. Malheureusement, lorsque sa mère fut enfin rentrée, c'était pour lui dire qu'elle devait partir en déplacement le lendemain et qu'il fallait qu'elle se couche tôt. Lorsque Marion lui avait proposé un morceau de son gâteau, Carole avait répondu que si elle voulait encore rentrer dans ses tenues, il valait mieux éviter, avait elle dit en dédaignant sa fille du regard. La jeune fille sortit de ses rêveries et répondit à Lira :

" C'est sympa, tu peux m'appeler quand tu veux, je vais rassembler quelques ingrédients pour mes pâtisseries. "

Dit elle d'un ton léger en chassant de son esprit le mauvais souvenir qu'avait fait ressurgir la réponse de deuxième année. Mais avant que la jeune américaine ait eut le temps de faire deux pas, Lira prit la parole.

"Hum… C’est beaucoup de travail pour une seule personne donc si tu veux je pourrai t’aider à faire des gâteaux quand j’aurai fini le mien."

Marion vit qu'elle était assez peu sur d'elle. Néanmoins, elle trouvait très gentil l'offre de sa camarade.

" C'est gentil merci "

Fit elle simplement car elle avait beaucoup de mal à demande de l'aide. En faite, elle ne le faisait jamais. Elle était trop fière pour cela et détestait avoir des dettes. Même si elle était trop petite pour attraper quelque chose, la sorcière se débrouillait toujours pour ne pas demander de aide. La brunette avait d'ailleurs répondu à Lira d'une voix timide et peu sur d'elle à son tour. Elle vit que la Gryffondor commençait à se mettre au travail alors la troisième année alla vite chercher les ingrédients dont elle avait besoin et les posa de son côté de la cuisinière. La Gryffondor sortit ensuite un saladier et versa farine, sucre et lorsque elle s'apprêtait à mettre les oeufs, elle se tourna vers sa compagne qui semblait l'appeler.

"Hum… Je suis désolée mais… J’ai déjà une question… Comment fait-on pour faire fondre du chocolat au bain marie ?"

Marion sourit quand elle entendit la question, non par moquerie mais parce qu'elle était contente de pouvoir mettre son savoir faire à épreuve.

" Faire fondre le chocolat est plus dur qu'il n'y paraît. Enfin, ça dépend de ce que tu veux en faire. Si tu veux faire un pièce montée en chocolat, il va falloir le tempérer. C'est à dire, le faire chauffer à plusieurs températures les unes après les autres pour obtenir un chocolat lisse et brillant. Pour juste un gâteau, tu peux faire au bain marie si tu veux. "

Expliqua de son mieux la brunette à Lira en priant pour que son explication soit clair et ne l'embrouille pas. Elle resta un peu aux côtés de celle ci pour voir si elle avait compris.

GRYFF CROCS, GRYFF ET COEUR, GRYFF VAINQUEURS!!
Marion Mielloneux
MM

Rencontre gourmande  PV Marion MIELLONEUX 

" Faire fondre le chocolat est plus dur qu'il n'y paraît. Enfin, ça dépend de ce que tu veux en faire. Si tu veux faire une pièce montée en chocolat, il va falloir le tempérer. C'est à dire, le faire chauffer à plusieurs températures les unes après les autres pour obtenir un chocolat lisse et brillant. Pour juste un gâteau, tu peux faire au bain marie si tu veux. "

Lira écouta sa camarade avec attention, elle ne pensait pas que la technique pour faire chauffer le chocolat faisait varier son apparence. Chez elle, les rares fois où elle s’était risquée à faire un gâteau, elle faisait fondre le chocolat au micro-onde.

Elle se souvint qu’elle avait vu dans une émission télévisée qu’il ne fallait pas faire chauffer le chocolat noir à plus de 60° pour ne pas altérer son goût. Mais un problème subsistait toujours, elle ne savait pas ce que signifier « faire fondre au bain marie ». La jeune fille se dirigea vers un elfe de maison pour demander l’ustensile « bain marie », pensant que c’était son nom, cependant, l’elfe de maison lui donna seulement une casserole ainsi qu’un récipient.
La rouge et or le regarda avec étonnement puis retourna à sa place, gênée de ne savoir que faire avec ces deux objets.

Elle les posa sur son coin de plan de travail puis regarda sa camarade travailler, elle semblait si concentrée que Lira n’osait pas la déranger. Elle se mit en quête de feuilleter son livre de recette à la recherche d’explication, mais en vain, elle ne trouvait aucun détail sur ce fameux bain marie.

Elle commençait à perdre patience et se demanda s’il n’était pas mieux qu’elle laisse tomber, elle trouverait bien un cadeau pour sa mère quelque part. Un bijou, un parfum, peu importe, même un gâteau acheté dans une pâtisserie. Mais son père lui avait demandé et elle ne pouvait pas refuser.

Elle regarda les ustensiles posaient devant elle, puis souffla, lacée. Elle ne voulait pas demander de l’aide à sa camarade une nouvelle fois mais elle n’avait pas le choix. Elle se racla légèrement la gorge pour attirer son attention, puis enchaîna.


" Hum… Désolée de te déranger une nouvelle fois mais… Hum… Pourrais-tu m’expliquer comment faire fondre au bain marie s’il te plait ? "

La fin de la phrase était à peine audible et Lira avait rentré sa tête dans ses épaules au maximum. La jeune fille avait mal à sa fierté et commençait déjà à se dire qu'elle devrait probablement être la servante de sa camarade pendant une semaine.

« Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage »
Books are a uniquely portable magic. ~ Stephen King
« Griffes et crocs, griffes et cœur, Gryff' vainqueurs ! »

Rencontre gourmande  PV Marion MIELLONEUX 

Marion vit Lira aller chercher du matériel alors la jeune fille retourna à ses travaux et ajouta quelques éclats de chocolat dans sa pâte à sablé. La brunette était d'humeur joyeuse d'une belle journée. Elle avait finalement décidé de faire de petits sablés à des gouts différents. Une fois sa première page terminée, l'étudiante la mit à reposer dans un coin et s'affera à prendre de petites framboises, les couper, les mettrent dans une casserole pour en faire un espèce de coulis. Elle entendit sa compagne de plan de travail revenir avec le matériel nécessaire pour faire un bain marie alors la Gryffondor revint à ses affaires. Elle était très concentrée pour ne pas faire passer son coulis lorsque la troisième année entendit une voix l'appeler.

" Hum… Désolée de te déranger une nouvelle fois mais… Hum… Pourrais-tu m’expliquer comment faire fondre au bain marie s’il te plait ? "

Marion compris alors qu'il fallait qu'elle explique beaucoup beaucoup plus à Lira et s'arma de patience non que sa camarade l'agaçait mais parce que lorsque on est pas super renseigné en cuisine, il faut tout expliquer du début à la fin.

" Bien, alors... Dit elle en s'approchant de Lira. Tu vois la casserole et le récipient que l'on t'as donné? Tu vas remplir le récipient d'eau qui aura bouilli et après tu mets ton chocolat dans ta casserole et tu laisse flotter la casserole dans ton récipient pleine d'eau chaude. L'eau va chauffer le chocolat. Heu... Tu as compris ? "

Demanda la troisième année d'un ton hésitant. Son explication pouvait être un peu brouillon parce que la brunette n'était pas douée pour expliquer quelque chose qui était pourtant claire dans sa tête. Elle décida de rester un peu avec sa coéquipière et regarda autour d'elle. Marion vit les magnifiques couteaux du Japon qui étaient très réputés dans le monde. Puis, son regard se tourna vers les grands lustres qui éclairaient les cuisines. Quelques instants c'étaient écoulés et elle décida de revenir à ses casseroles. La brunette mit sa tête juste au dessus de son coulis encore en train de chauffer et la retira tout de suite. Elle s'était pris une bouffée de chaleur. * Un gentil ventilateur moldu serait le bienvenu ! * Pensa la jeune fille devenue toute rouge. Enfin, elle retira la casserole du feu et versa le coulis dans une fiole pour que ce soit plus facile de le verser. La Gryffondor alla chercher sa pâte et en fit une quarantaine de petites boules. Elle les laissa de côté pour faire la troisième partie de sa recette. Le caramel. Marion adorait ça. Pendant qu'elle préparait, une mélodie lui vint en tête. Du rock psychédélique. Elle en avait entendu quelque part mais elle n'avait pas particulièrement cette chanson. La brunette se reconcetra et cru tout à coup voir un vif d'or. * Mon imagination m'a joué un tour, je n'ai pas de schizophrénie !* Et revint à son travail dans le calme.

GRYFF CROCS, GRYFF ET COEUR, GRYFF VAINQUEURS!!
Marion Mielloneux
MM

Rencontre gourmande  PV Marion MIELLONEUX 

" Bien, alors... Dit-elle en s'approchant de Lira. Tu vois la casserole et le récipient que l'on t'a donné ? Tu vas remplir le récipient d'eau qui aura bouilli et après tu mets ton chocolat dans ta casserole et tu laisses flotter la casserole dans ton récipient plein d'eau chaude. L'eau va chauffer le chocolat. Heu... Tu as compris ? "
 
Lira écoutait attentivement sa camarade et hochait la tête en signe de compréhension. Elle aurait aimé s’y connaître autant. Elle se sentait stupide de ne même pas savoir faire une chose si simple. Ainsi, elle suivit les conseilles de la jeune fille et prit un saladier où elle mit des morceaux de chocolat qu’elle avait préalablement cassée, puis le mit dans une casserole remplit d’eau qui se trouvait sur le feu. Elle attendit devant la gazinière que son chocolat fonde, puis, une fois fait, elle suivit les autres étapes pour en faire un coulis. Elle savait que le chocolat durcissait si l’on attendait trop longtemps donc se dépêcha d’entamer les étapes suivantes.
 
Elle retourna vers sonlivre de recette pour savoir comment faire une pâte feuilletée et commença à suivre les indications à la lettre. Cependant, le résultat ne ressemblait pas du tout à ce qu’elle espérait et elle commençait à vouloir tout abandonner. Elle n’était décidemment pas faite pour la pâtisserie. La jeune fille risqua un regard vers sa camarade qui se débrouillait très bien et se mit à l’envier.
Soudain, elle se souvenu de ce que sa mère faisait lorsqu’elle n’avait pas le temps de faire une pâte à tarte, elle en utilisait des déjà fait. Elle se mit donc à la recherche de ce qui pourrait la sauver mais après plusieurs minutes de fouilles dans les tiroirs, les frigos et d’autres rangements, Lira retourna à son plan de travail, tête baissée. Elle avait demandé beaucoup de conseil à sa camarade Gryffondor et n’osait pas en redemander davantage. La brune avait beau dire que cela ne la dérangeait pas, Lira savait très bien qu’elle ne devait pas être réjouit à l’idée de sans cesse aider une fille qui n’y comprend rien à la pâtisserie. Cependant, elle remerciait le ciel de lui avoir donné l’occasion de recevoir de l’aide de Marion. Sans elle, elle n’aurait même pas pu faire le coulis. Peut-être allait-elle abandonner, envoyer un colis avec une lettre d’excuse et ne serait-ce que le coulis. Faudrait-il encore que le coulis au chocolat soit mangeable.

Lira souffla dedéception et entreprit d’enlever son tablier, même si, au fond d’elle, elle espérait que sa camarade vienne l’aider. Son père semblait tellement enthousiaste à l’idée de faire cette surprise pour sa femme. Cela attristât grandement la jeune fille qui n’avait pourtant pas l’habitude d’abandonner.   

« Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage »
Books are a uniquely portable magic. ~ Stephen King
« Griffes et crocs, griffes et cœur, Gryff' vainqueurs ! »

Rencontre gourmande  PV Marion MIELLONEUX 

Une fois après avoir expliqué comment faire à Lira, Marion retourna à ses besognes. Dans un saladier il y avait une pâte orange de texture comme de la pâte à modeler mise en boule. L'américaine venait de finir la pâte à la citrouille de son gâteau. À présent, elle pouvait la mettre au frais. Revenant à son plan de travail, elle jeta un rapide coup d'œil à l'autre Gryffondor et la voyant continuer de travailler, ne s'y attarda pas. Pour la suite, il lui fallait une tablette de chocolat. Alors, la brunette partit à l'aventure dans l'immense cuisine. Cherchant pendant quelques minutes dans les divers placards de la pièce, un petit elfe de maison alla timidement à sa rencontre pour lui demander de quoi elle avait besoin. Avec un timide sourire, elle lui demanda ou elle pouvait trouver du chocolat. L'elfe lui indiqua de la suivre et quelques secondes plus tard, la voici munie d'un bocale de chocolat. Remerciant la créature, Marion revint à ses casseroles et versa de l'ingrédient dans une petite casserole. Pendant ce temps là, elle mélangea œuf, farine sucre et lait dans un autre saladier. D'un geste expert et le visage concentré, elle empoigna la casserole et versa le chocolat fondu dans la préparation qu'elle avait réalisé quelques instants avant. Ensuite, à l'aide d'une cuillère en bois, elle remua le tout, replaçant de temps à autres une mèche châtain qui ne voulait décidément pas se ranger dans sa queue de cheval. Terminant de quelques mouvements circulaires la dernière étape, la jeune fille alla mettre le récipient à côté de celui contenant la pâte orange pour les laisser reposer quelques dix minutes. Ayant enfin les mains libres, Marion décida d'aller voir comment s'en sortait Lira. Mais à peine avait elle fait un pas qu'elle vit sa camarade retirer son tablier. Pour la Gryffondor, cela ne voulait dire qu'une chose : elle abandonnait. Elle fut étonnée du comportement de la rouge et or, étant donné qu'elle n'aurait jamais imaginer qu'elle puisse faire une chose pareille. Mais après tout, comment pouvait elle tirer des conclusions aussi hâtives? 

- Tu abandonnes?

Demanda Marion dont la voix était devenue sans s'en rendre compte plus dure. Elle n'y pouvait rien. Pour la brunette, abandonner au bout d'un seul essai n'était pas dans son vocabulaire. Bon, au bout de cinq six d'accord mais ma première fois? Jamais! On ne réussissait pas tout du premier coup. Marcher, parler, lit, écrire, voler, dessiner, danser, avoir une bonne note, réussir un sortilège. Il fallait faire plusieurs fois pour à final réussir. Une anecdote lui vint soudainement en tête. L'etudiante était fan des films moldus " Star Wars " bien que vivant dans une famille de sorciers. La phrase qui lui venait en tête était une de Yoda à Luke Skywalker : fais le ou ne le fais pas, il n'y a pas d'essai.  Se rendant compte qu'elle avait peut être été un peu dure dans la voix avec Lira, elle décida de se rattraper en lui proposant de l'aide. 

- Veux- tu que je t'aide à faire ce gâteau ? Tu sais, on n'arrive pas à faire tout du premier coup. Par exemple, le nombre de fois où j'ai dû m'entraîner à réaliser le sortilège Avis est incalculable.

Continua Marion en utilisant une voix plus légère. En joignant ses paroles aux gestes, elle reprit le tablier de Lira et le lui tendit. 

GRYFF CROCS, GRYFF ET COEUR, GRYFF VAINQUEURS!!
Marion Mielloneux
MM

Rencontre gourmande  PV Marion MIELLONEUX 

« Tu abandonnes ? »

Lira sursauta en attendant une voix près d’elle qui lui fit revenir à la surface, elle était perdue dans ses pensées, comme souvent. A première vue, il était dur de dire si la jeune fille était rêveuse ou si elle était juste trop pensive. Cependant, quand on la côtoyait, on se rendait vite compte qu’elle pensait trop, jusqu’à se faire du mourront pour par grand-chose. Si elle continuait ainsi, plus tard elle s’en rendrait malade, défaut qu’elle tenait de sa mère qui s’inquiétait toujours pour un rien. Le pire fut de laisser sa fille aller à Poudlard seule, elle n’en dormit pas pendant plusieurs jours.  Lira et sa mère avait toujours été très proche, cette dernière avait toujours pris soin de sa fille, et c’était avant tout pour cela que la jeune Gryffondor voulait faire un gâteau d’anniversaire pour sa mère. Elle voulait la remercier et lui montrer qu’elle avait grandit et qu’elle pouvait désormais se débrouiller seule et qu’ainsi, elle n’avait plus à s’inquiéter pour elle.

« Veux-tu que je t'aide à faire ce gâteau ? Tu sais, on n'arrive pas à faire tout du premier coup. Par exemple, le nombre de fois où j'ai dû m'entraîner à réaliser le sortilège Avis est incalculable. »

            La voix de la camarade, dure quelques minutes auparavant, était redevenue plus douce. Lira leva les yeux vers sa camarade qui lui tendait son tablier précédemment posé sur le plan de travail. Elle le prit hésitante avant de faire un sourire timide à la brunette. Il est vrai que Lira avait abandonné assez rapidement, mais elle n’aimait pas la pâtisserie, elle lorsqu’elle n’aimait pas quelque chose, elle ne faisait aucun effort. Il en allait de même pour les personnes, lorsqu’elle n’aimait pas quelqu’un, elle ne faisait aucun effort pour aller vers cette dernière. Elle s’est forcée toute sa jeunesse à aller vers des petites filles totalement différentes d’elle car c’est parent l’y obligeaient. Cependant, cela la fatiguait et maintenant qu’elle était seule, sans ses parents, elle était enfin libre de faire ce qu’elle désirait. Ainsi, il était assez difficile de s’en faire une amie, et plus le temps passait, plus elle se fermait aux nouvelles rencontres. Cependant, quelque chose chez Marion la rassurait, elle ne savait pas ce que c’était mais cela lui poussait à lui faire confiance. Ainsi, elle écouta sa nouvelle camarade et enfila son tablier.

« Je sais, mais la pâtisserie n’est pas vraiment ma tasse de thé… »

            Lira fit un sourire gêné à sa camarade, se leva de son tabouret et épousseta son tablier, plus déterminée que jamais. Elle voulait rassurer sa mère et la rendre fière d’elle. Poudlard l’avait changé, elle était devenue plus mature.

« Tout apprentissage ira d'abord aux enfants du courage »
Books are a uniquely portable magic. ~ Stephen King
« Griffes et crocs, griffes et cœur, Gryff' vainqueurs ! »

Rencontre gourmande  PV Marion MIELLONEUX 

    Marion tendait toujours le tablier de Lira, le bras tendu. Elle attendait. Qu'allait décider la fille ? Partir quand même ou prendre le vêtement ? Finalement, elle le prit et lui adressa un sourire timide. L'américaine fut contente de sa décision.

« Je sais, mais la pâtisserie n’est pas vraiment ma tasse de thé… »

    Répondit Lira. Un sourire léger se forma alors à son tour sur le visage de notre adolescente. Elle le comprenait. Lorsque c'était raté, c'était raté. Mais il n'était pas trop tard pour réussir à faire un bon et beau gâteau. Faisant preuve d'une patience à toute épreuve avec Lira cet après-midi, la Gryffondor se demanda ce qui lui arrivait. Il y a quelques années, elle l'aurait laissée à son sort et continuer dans son coin. Devant ce constat, la brunette réalisa à quel point Poudlard l'avait changé.

- Je vais t'aider viens. Tu veux faire quoi comme gâteau ? Si on s'y met à deux on devrait y arriver.

    Annonça-t-elle en se dirigeant vers le plant de travail. Sortant un saladier et une cuillère en bois pour s'occuper en attendant la réponse de sa camarade. Pendant ce temps, elle alla vérifier sa propore préparation et l'enfourna dans le four le plus proche. Marion revint et regarda Lira en attendant un signe d'approbation ou de désapprobation. L'étudiante avait presque depuis toujours aimé la pâtisserie. Petite, elle en faisait avec Daisy, l'elfe de maison de ses grands-parents. Daisy était une elfe aux oreilles de chauves-souries et au nez pointu. Elle état toujours vêtue d'une taie d'oreiller vert pâle un peu crasseuse. Elle avait toujours réconforté la jeune fille dans les moments délicats avec sa famille.

GRYFF CROCS, GRYFF ET COEUR, GRYFF VAINQUEURS!!
Marion Mielloneux
MM