Couloirs

Inscription
Connexion

C'est un hérisson qui piquait, qui piquait...

En cette matinée de printemps, Phœbe avait décidé de travailler un peu afin de maintenir une moyenne de résultats acceptable dans toutes les matières. Très concentrée et attentive en cours, elle s’efforçait d’effacer toutes ses lacunes au fur et à mesure pour ne pas les accumuler.
Le dernier problème en date qui la tracassait était cette transformation de hérisson. Durant ses essais en cours, la jeune fille n’avait pas réussi à faire une pelote assez détachée de sa forme originelle et les piquants de l’animal étaient restés à la place qui devait échoir aux épingles.

Soupirant, la Serpentard; qui s’était levée tôt pour attraper un spécimen de la petite bête dans le parc; revenait dans le château, faisant attention à tenir avec suffisamment de fermeté l’animal, sans pour autant le blesser. Gravissant les escaliers du château, elle erra un moment dans les couloirs, en quête d’une salle de cours vide et spacieuse pour ses entraînements. Avisant une pièce qui lui semblait correspondre à ses critères, la petite sorcière entra. Elle posa avec délicatesse le hérisson sur la table du professeur, la plus grande, pour se concentrer sur son sort sans en être encombrée. Ce qui pouvait expliquer ses métamorphoses imparfaites était sûrement sa visualisation bien trop approximative, et elle avait décidé de remédier à ce défaut. Fermant les yeux, Phœbe repassa en revue tout le processus de transformation. Enfin prête, elle dirigea sa baguette magique vers le bureau, mais alors qu’elle était sur le point de prononcer la formule, elle se figea. *Où est-il passé ?* s’alarma-t-elle en voyant le pupitre vide.

Paniquée, l’étudiante aux couleurs vert et argent sonda les alentours, s’accroupit pour étudier le sol et remarqua qu’elle n’avait pas fermé la porte derrière elle. L’animal avait apparemment bel et bien disparu. Maudissant son inattention d’un instant, la jeune élève se rua vers la sortie et jeta un œil rapide à droite puis à gauche. Une petite tâche foncée faillit lui échapper dans un coin du couloir, qui déjà disparaissait derrière les murs épais de l’établissement. Tenant encore fermement sa baguette en main, elle le suivit le plus silencieusement possible pour éviter de le faire fuir ou courir.

Surgissant au bout du corridor, la sorcière se tourna brusquement mais à sa grande surprise, et surtout à son grand désarroi, elle avait déjà perdu sa piste. Cependant, son champ de vision était obscurci, non pas par la petite boule de piquants qu’elle chassait, mais par une fillette, qu’elle avait presque bousculée. Phœbe ne l’avait jamais vu, mais devina bien vite qu’il s’agissait d’une première année de Poufsouffle.

Gênée, la plus âgée des deux lâcha des propos un peu confus :


« Oh, salut ! Désolée d’être apparue comme ça devant toi. Je ne peux pas vraiment m’attarder, j’ai une petite crise à gérer…  »commença-t-elle, tout en se penchant sur le côté pour regarder derrière la Poufsouffle.

Devant le regard étonné de la jeune élève, la Serpentard ajouta :


« Je ne vois pas trop comment t’expliquer, c’est un peu compliqué… À vrai dire, il y a un hérisson… qui s’est échappé et je le poursuivais alors je dois le retrouver, vois-tu. Je crois même avoir perdu sa trace. Tu ne l’aurais pas aperçu, par hasard ? » ajouta-t-elle, se demandant si elle n’était pas passée pour une aliénée face à sa benjamine.

En effet, Phœbe brandissait encore sa baguette dans sa main et l'agitait frénétiquement en tous sens sans s'en rendre compte. Sa chevelure était encore échevelée à cause du vent depuis sa traque dans le parc et son regard était fou.

Couleur : #777777 œ : Alt+0156 Æ : Alt+0198
~Tout le monde veut une solution magique à tous leurs problèmes, mais personne ne veut croire en la magie.~

C'est un hérisson qui piquait, qui piquait...

Quelle belle journée aujourd'hui, belle mais chaude, et après avoir erré pendant une heure dehors, Alice décida qu'il était temps de rentrer. Elle se dirigea vers la bibliothèque dans le but de lire un ouvrage très intéressant que son professeur de potions lui avait conseillée. Malheureusement, c'était un livre plutôt court et après un trentaine de minutes, Alice avait déjà finit sa lecture. Elle marcha jusqu’à la cuisine pour avoir un rafraîchissement et continua sa route ne sachant pas vraiment où elle souhaitait aller. Ensuite, elle continua son chemin, sans raison précise, vers le premier étage. Mais à peine était-elle arrivée en haut, qu'elle faillit marcher sur un petit hérisson. *Mais que peut bien faire un hérisson à l'intérieur de Poudlard ?* pensa t-elle. Elle prit le pauvre petit animal, en faisant bien attention à ne pas mettre sa main sur ses épines pointues. Puis elle redescendit l'escalier et le posa à terre. *Au moins, il n'y a plus de risque, qu'il se fasse mal en tombant !* se justifia la première année. Ensuite elle remonta et chercha s'il n'y avait pas d'autres hérissons perdus. Elle était arrivé au bout d'un couloir, quand quelqu'un manqua de peu de la bousculer. Heureusement, la Poufsouffle avait eu la présence d'esprit de faire un pas en arrière pour éviter le choc. Elle remerciât mentalement ses réflexes et eu un soupir de soulagement pendant que la personne prit la parole :
" Oh, salut ! Désolée d’être apparue comme ça devant toi. Je ne peux pas vraiment m’attarder, j’ai une petite crise à gérer… »commença-t-elle, tout en se penchant sur le côté pour regarder derrière la Poufsouffle. "
Alice regarda la personne en face d'elle et la détailla de son regard, c'était une jeune fille qui faisait environ la même taille qu'elle, elle avait des cheveux noirs et des yeux argentés, un peu obscurcit par des lunettes rectangulaire. *Elle a l'air mature mais pourtant elle fait la même taille que moi, elle doit être en seconde année et vu ses vêtements, elle doit être à Serpentard...* pensa la Poufsouffle. Sa camarade reprit la parole :
" Je ne vois pas trop comment t’expliquer, c’est un peu compliqué… À vrai dire, il y a un hérisson… qui s’est échappé et je le poursuivais alors je dois le retrouver, vois-tu. Je crois même avoir perdu sa trace. Tu ne l’aurais pas aperçu, par hasard ? "
La jeune fille agitait sa baguette dans tous les sens et ses cheveux ne tenait pas en place. Alice supposa que c'était à cause d'un manque de sommeil, si sa camarde avait l'air un peu folle et agitée. Elle lui laissa le temps de reprendre ses esprit et de se calmer, puis elle prit la parole :
"Un hérisson, tu veux dire un tout petit hérisson, un tout petit hérisson qui se baladait dans les couloirs il y a une minute ?"
Alice était gênée, ce n'était quand même pas ce hérisson qu'elle avait déposé au rez-de-chaussée ! *Non, ce n'est pas possible* pensa la fillette. Mais, elle fut obligé de se rendre à l'évidence, il n'y avait pas trente-six hérissons dans ce château, donc c'était forcément celui de sa camarade qu'elle avait descendu. Un peu gênée, elle essaya tout de même de s'expliquer :
"Hé bien, j'en ai croisé un tout à l'heure en haut de l'escalier, alors .. je l'ai redescendu..."
La Poufsouffle était désemparée, elle avait très bien compris que sa camarade avait besoin de ce hérisson, aussi décida t-elle de commencer par s'excuser :
"Je suis vraiment désolé, mais, tu comprend, il était en haut d'un escalier et je ne voulait pas qu'il tombe et qu'il se fasse mal !"
La première année prit la main de sa nouvelle connaissance, elle lui fît traverser quelques couloirs et l'emmena en bas d'un grand escalier. Puis, elle reprit la parole en pointant un endroit sur le sol du doigt :
"C'est ici que je l'ai déposé, tu veux que je t'aide à le chercher ?  C'est en partie par ma faute que tu ne sais plus où il est !"
Alice attendit la réponse de sa camarade en se balançant nerveusement d'un pied sur l'autre, les mains derrière le dos. La jeune fille espérait de tout cœur que sa camarade accepterais son aide ! Elle se sentait coupable et pensait qu'elle se sentirait mieux après avoir retrouvé ce fameux hérisson.

Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Vive les Pouffys !
RNA des Pouffys et gardienne des frelons
Gardienne des Frelons : Pouffy Powa !!!
Blaireau du mois d'octobre 2017
RNA chez les Pouffys : Les nouveaux avant tout !

C'est un hérisson qui piquait, qui piquait...

S’apercevant que son attitude devait sûrement effrayer, ou du moins surprendre la jeune Poufsouffle, Phœbe décida de s’apaiser pour recouvrer son état normal et attendit, attentive, les détails que la fillette pourrait lui fournir :

« Un hérisson, tu veux dire un tout petit hérisson, un tout petit hérisson qui se baladait dans les couloirs il y a une minute ?»

*En effet...* pensa la Serpentard. Cette simple phrase avait suffi à attirer son attention à son intensité maximale et elle penchait à présent l’oreille, désireuse de glaner la moindre parcelle d’information qu’elle pourrait obtenir :

« Hé bien, j'en ai croisé un tout à l'heure en haut de l'escalier, alors ... je l'ai redescendu... »

Apprenant le l’animal fugueur était en bas, l’étudiante ne put s’empêcher de diriger son regard vers les étages intérieurs.

« Je suis vraiment désolé, mais, tu comprends, il était en haut d'un escalier et je ne voulais pas qu'il tombe et qu'il se fasse mal ! »

Cette information était précieuse et la jeune fille aux couleurs vert et argent voulait de suite se précipiter au bas des marches mais garda sa contenance et écouta la suite :

« C'est ici que je l'ai déposé, tu veux que je t'aide à le chercher ? C'est en partie par ma faute que tu ne sais plus où il est ! »

Vraisemblablement, sans la vouloir, Phœbe avait mis dans l’embarras son interlocutrice dans cette situation.
Elle décida de lui répondre, tout en la rassurant un peu :


«Ne t’inquiète pas, je comprends bien que tu voulais bien faire. En réalité, je m’inquiétais en partie qu’une rencontre entre cette petite bestiole et un élève ne solde par un incident. Espérons seulement qu’il ne croise pas le chemin d’autrui. Je ne refuserai pas ton aide pour le chercher. Deux paires de yeux sont plus efficaces qu’une seule. Non seulement le laisser traîner dans les couloirs serait dangereux, mais je n’ai plus la volonté aussi d’aller en traquer un encore une fois dans le parc. Je ne me suis toujours pas remise de cette dernière chasse, comme tu peux le voir… »

La Serpentard avait ponctué ces derniers mots d’un geste de la main montrant sa coiffure encore échevelée et son visage un peu rouge.

« Allons-y ! Avec un peu de chance, il aura laissé des traces. » ajouta-t-elle en pointant le sol du doigt.

Elles n'avaient pas de temps à perdre, si le hérisson avait déjà disparu du palier, et les deux filles avaient intérêt à se dépêcher de trouver une piste à l'endroit où Alice avait laissé le petit fugitif. En effet, Phœbe parcourait déjà dans mes moindres détails l'environnement, l'analysant pour déceler la moindre trace suspecte qui lui apporterait des indications importantes.

Couleur : #777777 œ : Alt+0156 Æ : Alt+0198
~Tout le monde veut une solution magique à tous leurs problèmes, mais personne ne veut croire en la magie.~

C'est un hérisson qui piquait, qui piquait...

Reducio
Pour une question de timeline, ce rp se situe au printemps 2042 ! :)

Alice attendit la réponse de sa camarade en se balançant nerveusement d'un pied sur l'autre, les mains derrière le dos. La jeune fille espérait de tout cœur que sa camarade accepterait son aide ! Elle se sentait coupable et pensait qu'elle se sentirait mieux après avoir retrouvé ce fameux hérisson. Heureusement, celle ci lui répondit sur un ton rassurant :
Ne t’inquiète pas, je comprends bien que tu voulais bien faire. En réalité, je m’inquiétais en partie qu’une rencontre entre cette petite bestiole et un élève ne solde par un incident. Espérons seulement qu’il ne croise pas le chemin d’autrui. Je ne refuserai pas ton aide pour le chercher. Deux paires de yeux sont plus efficaces qu’une seule. Non seulement le laisser traîner dans les couloirs serait dangereux, mais je n’ai plus la volonté aussi d’aller en traquer un encore une fois dans le parc. Je ne me suis toujours pas remise de cette dernière chasse, comme tu peux le voir…"
Ouf, Alice respira de nouveau, son aîné ne lui en voulait pas et acceptait son aide ! D'ailleurs, comme pour montrer à Alice que sa chasse au hérisson avait été éprouvante, la Serpentard lui montra du doigt son visage rouge rouge et ses cheveux ébouriffés mais avant qu'Alice n'ai eu le temps de lui répondre, la jeune fille reprit la parole :
" Allons-y ! Avec un peu de chance, il aura laissé des traces."
Et sur ces mots, elle pointa le sol du doigt. C'était parti pour la chasse au hérisson ! Les deux filles commencèrent leurs recherches silencieusement et Alice remarqua, avec respect, que sa camarade cherchait avec beaucoup de soin son hérisson, analysant les moindres détails qui auraient pu les mettre sur la piste. C'est alors qu'Alice se rendit compte qu'elle ne savait même pas qui était la jeune fille ! Aussi, reprit-elle la parole, tout en se demandant comment elle avait pu oublier de se présenter ?
" Sinon, je ne sais toujours pas qui tu es et inversement ! " commença la Poufsouffle, un peu hésitante.
" Moi, je m'appelle Alice, Alice HUET et je suis en première année chez les Pouffys ! Et toi ? " continua t-elle.
Alice ne savait pas si son aînée allait lui répondre... Celle ci avait l'air tellement préoccupé par cette histoire de hérisson qu'Alice se demandait même si on ne l'avait pas oublié ! Elle réfléchit quelques minutes puis reprit :
" Peut-être qu'on devrait interrogé du monde ? Quelqu'un a peut-être vu ce fameux hérisson ? "

Reducio
Navrée pour ce long ( voir très long ) retard ! :sweatingbullets:

Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Vive les Pouffys !
RNA des Pouffys et gardienne des frelons
Gardienne des Frelons : Pouffy Powa !!!
Blaireau du mois d'octobre 2017
RNA chez les Pouffys : Les nouveaux avant tout !

C'est un hérisson qui piquait, qui piquait...

En entendant sa réponse pas rancunière le moins du monde ni même teintée de reproches accablants, comme la fillette semblait apparemment s’y être préparé, Phœbe perçu un mouvement laissant paraître le soulagement et supposa que ses paroles avaient ôté des épaules de la Poufsouffle un peu de pression ou de culpabilité. En tout cas, la Serpentard gardait quelques signes dans son attitude qui laissaient transparaître sa hâte d’agir.
L’adolescente avait déjà commencé à arpenter quelques pas dans le couloir, sa benjamine la suivant dans son sillage. Quelques secondes à peine s’étaient écoulées quand son interlocutrice lui adressa la parole, d’une voix légèrement hésitante :

« Sinon, je ne sais toujours pas qui tu es et inversement ! »

Cette question posée, l’étudiante n’eut même pas le temps d’ouvrir puis de refermer la bouche. En effet, elle se sentait un peu gênée, par ce manque de… politesse, attention ? C’est pourquoi elle tenta d’enregistrer l’identité de la jeune fille pour ne pas paraître indifférente :

«  Moi, je m'appelle Alice, Alice HUET et je suis en première année chez les Pouffys ! Et toi ? »

Alice… Au moins ce ne serait pas compliqué à retenir. Cependant, l’élève aux couleurs vert et argent ne s’était toujours pas retournée, car elle avait cru voir des piquants de hérissons sur le sol mais elle fit l’effort de s’arracher à cette contemplation pour enfin affronter le regard de Miss Huet, plutôt bavarde car elle ajouta encore.

«  Peut-être qu'on devrait interroger du monde ? Quelqu'un a peut-être vu ce fameux hérisson ? »

Beaucoup de choses auxquelles Phœbe devait répondre… Cette dernière décida de commencer par informer sa nouvelle connaissance, qui était encore dans le flou et la voyait sûrement encore comme une presque inconnue :

« Je suis Phœbe SWAN, à Serpentard. Je suis un peu plus ancienne que toi à Poudlard. »

L’adolescente n’était d’ordinaire pas aussi loquace qu’Alice, mais continua tout de même. Elle avait certainement besoin de prendre une petite pause pour se recomposer et se calmer un peu :

« Ce pourrait être une bonne idée de savoir si quelqu’un d’autre toi l’a vu, mais je doute qu’on puisse trouver autre témoin que toi. Un simple hérisson n’est pas censé être capable de devancer deux sorcières. Tu as une idée ? Sinon, je crois bien avoir vu ce qui serait très similaire à des piquants. Peut-être a-t-il semé ses cailloux blancs à sa façon. Auquel cas nous pourrions nous élancer à sa poursuite en sachant plus ou moins ou aller. »

Phœbe attendit la réaction ou l’approbation de sa camarade, en s’efforçant de bien soutenir son regard plutôt que de laisser traîner ses yeux ailleurs, histoire de rattraper ses maladresses et d'effacer la distance qui séparait les deux élèves.

Couleur : #777777 œ : Alt+0156 Æ : Alt+0198
~Tout le monde veut une solution magique à tous leurs problèmes, mais personne ne veut croire en la magie.~

C'est un hérisson qui piquait, qui piquait...

Après avoir posé toutes ces questions, Alice se tut, attendant une éventuelle réponse de la part de sa nouvelle connaissance...
" Je suis Phœbe SWAN, à Serpentard. Je suis un peu plus ancienne que toi à Poudlard. " lui répondit la jeune fille.
Alice la regarda, assez surprise. Elle pensait sérieusement que Phoebe ne serait pas disposée à lui répondre. Mais, peut-être que sa camarade avait une partie sociable finalement... D'ailleurs, surprenant encore plus Alice, la jeune fille continua à parler, peut-être avait-elle un côté bavard également :
" Ce pourrait être une bonne idée de savoir si quelqu’un d’autre toi l’a vu, mais je doute qu’on puisse trouver autre témoin que toi. Un simple hérisson n’est pas censé être capable de devancer deux sorcières. Tu as une idée ? Sinon, je crois bien avoir vu ce qui serait très similaire à des piquants. Peut-être a-t-il semé ses cailloux blancs à sa façon. Auquel cas nous pourrions nous élancer à sa poursuite en sachant plus ou moins ou aller. "
En disant ces mots, Phoebe fixa Alice du regard guettant sûrement, une quelconque réaction de sa part ! Alice aurait bien voulu lui dire d'arrêter de la fixer comme ça, mais par politesse, la fillette s’efforça de soutenir le regard de la Serpentard sans broncher. Puis, elle analysa ses paroles... Apparemment, Phoebe pensait que seules elles deux avaient vu le petit hérisson ! Soit, elle avait sûrement raison. Puis, Alice s'approcha des piquants.... Enfin, de ce que Phoebe avait apparentés à des piquants ! Elle remarqua très vite que son aînée ne s'était pas trompée et qu'ils y avait bien des piquants d'hérisson au sol. Alice fit un geste de la tête, comme pour inviter sa camarade à la suivre et se mit à suivre la trace laisser par le petit hérisson...
Les deux filles suivirent la trace pendant une petite minute, vadrouillant dans les couloirs, puis, la trace disparut et les deux filles se retrouvèrent livrée à elles-mêmes ! Elle était maintenant au rez de chaussé, juste à côté de la cuisine. Une idée traversa la tête de la petite :
" Heu ... Phoebe ... tu ne penses pas qu'il aurait pu se réfugier dans les cuisines ? " supposa-elle, d'une voix un peu hésitante.
A vrai dire, elle ne savait pas trop si c'était possible mais les hérissons étaient des animaux comme les autres, ils étaient donc attirés par la nourriture...

Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Vive les Pouffys !
RNA des Pouffys et gardienne des frelons
Gardienne des Frelons : Pouffy Powa !!!
Blaireau du mois d'octobre 2017
RNA chez les Pouffys : Les nouveaux avant tout !

C'est un hérisson qui piquait, qui piquait...

Alice soutint quelques instants le regard gris de Phœbe, et parut capter assez rapidement son idée car elle s’en détacha pour s’approcher des piquants que la Serpentard avait précédemment évoqué. La fillette semblait approuver les propos de son aînée, car elle fit rapidement un signe silencieux à la petite Swan de la suivre, ou plutôt les piquants dont il était question.

Leur itinéraire les emmena bien loin de leur point de départ, et elles ne déambulèrent à travers pas moins d’une dizaine de couloirs et escaliers avant de voir la piste progressivement s’estomper. Les deux sorcières n’avaient de nouveau plus aucun élément sur lequel s’appuyer afin de mettre enfin la main sur le fugitif qui les avaient déjà bien fait courir.

Tournant sur elle-même, la Serpentard s’aperçut que malgré les détours effectués par le hérisson par très au fait de la configuration du château, les jeunes filles n’étaient pas perdues, elle pouvait déterminer avec certitude que la piste avait mené les deux étudiantes au rez-de-chaussée. Cependant, l’endroit semblait plus familier à sa benjamine, et la remarque que lâcha la Poufsouffle ramena à l’esprit de l’adolescente un détail qu’elle n’aurait pas dû oublier :

« Heu ... Phoebe ... tu ne penses pas qu'il aurait pu se réfugier dans les cuisines ? »

C’était certes une supposition pour ce qui était de la destination du petit animal, mais les cuisines étaient bien en vue. Les étudiantes se trouvaient dans le territoire des Blaireaux, et leur salle commune devait sûrement se situer à deux pas. Voilà pourquoi la première année s’y connaissais mieux.

Faisant suite à quelques secondes de flottement, la réponse de Phœbe finit par parvenir :


« C’est tout à fait possible, mais je ne m’y connais pas trop… Es-tu déjà allée dans les cuisines de Poudlard ? Tu crois que les elfes l’ont retrouvé et s’en s’ont occupé ? Je ne vois pas sinon comment il aurait pu entrer là-dedans. »

En réalité, l’élève verte et argent ne s’était jamais introduite dans cet endroit, mais comptais sur sa nouvelle amie de Poufsouffle pour la guider, car après tout elle était instigatrice de cette idée qui ne demandait qu’à être confirmée ou infirmée.

Couleur : #777777 œ : Alt+0156 Æ : Alt+0198
~Tout le monde veut une solution magique à tous leurs problèmes, mais personne ne veut croire en la magie.~

C'est un hérisson qui piquait, qui piquait...

Phoebe sembla réfléchir quelques instants, peser le pour et le contre de la suggestion de la fillette, puis répondit :

" C’est tout à fait possible, mais je ne m’y connais pas trop… Es-tu déjà allée dans les cuisines de Poudlard ? Tu crois que les elfes l’ont retrouvé et s’en sont occupé ? Je ne vois pas sinon comment il aurait pu entrer là-dedans. "

Heureuse de voir que son aînée approuvait son raisonnement, Alice sourit et s’interrogea sur les questions qu'elle lui avait posée...  La réponse à la première paraissait évidente : après tout, les elfes de maison avait une impressionnante réserve de chocolats... La réponse à la seconde, par contre, demandait plus de réflexion. Décidée à ne pas faire attendre sa camarade plus longtemps, elle prit la parole à son tour :

" En effet, je suis déjà allée quelques fois dans les cuisines de Poudlard. Mais je ne sais pas si les elfes l'ont récupéré... Après tout, il n'est pas sûr que les elfes aiment les hérissons ! "

Alice s'en voulu immédiatement de cette pensée, les elfes étaient si gentils, impossible qu'ils n'aient pas pris le petit hérisson, s'ils l'avaient vu, sous leurs ailes ! Et puis, Phoebe serait certainement chagrinée si tel était le cas. Elle lui dit alors, pour la rassurer mais aussi parce qu'elle le pensait sérieusement :

" Non, oublie ce que je t'ai dit... je suis sûr que les elfes n'ont pas fait de mal à ton hérisson ! Je te propose qu'on aille voir dans les cuisines, il y ait sûrement et en bonne santé  ! "

Elle fit un signe de tête en direction de son aînée pour lui montrer la direction des cuisines et, sans attendre sa réponse, elle se dirigea vers ce lieu...

Reducio
Vraiment navrée pour cet affreux retard !

Le souffle des Poufsouffle, jamais ne s'étouffe !
Vive les Pouffys !
RNA des Pouffys et gardienne des frelons
Gardienne des Frelons : Pouffy Powa !!!
Blaireau du mois d'octobre 2017
RNA chez les Pouffys : Les nouveaux avant tout !

C'est un hérisson qui piquait, qui piquait...

Lorsque Alice apprit à Phœbe qu’elle était familière des cuisines, cette dernière haussa un sourcil, avant de se rappeler qu’elle avait bien affaire à une représentante de la maison des jaunes de Poudlard, dont la salle commune était située à une proximité étonnante de ces lieux que de rares élèves avaient pour coutume de fréquenter. La fillette semblait s’y connaître plutôt, et la Serpentard se résolut à prendre pour guide sa jeune camarade, qui lui assurait qu’il fallait faire confiance aux elfes de maisons, ce dont la petite Swan ne doutait absolument pas.

En silence, elles se dirigèrent en direction des cuisines. L’adolescente avait hâte de trouver enfin ce hérisson pour que tout rentre dans l’ordre et bougeait nerveusement ses doigts pendant son attente. Bien que plus âgée, tous les secrets de Poudlard ne lui était pas acquis, et la sorcière verte et argent regarda avec attention sa benjamine chatouiller un fruit pour trouver l’ouverture menant certainement aux cuisines. Ce ne fut cependant pas nécessaire de se présenter ou de trop s’avancer dans la salle puisqu’aussitôt un elfe à l’air sympathique ouvrit en grand la porte comme s’il avait pressenti l’arrivée des deux élèves de l’école avant même qu’elles n’aient songé à se manifester.

Penchant un peu son buste pour contempler les cuisines, l’étudiante vit le petit animal posé sur des linges superposés, et une petite créature lui donnait à boire un peu de d’un liquide que la sorcière ne se sentait pas à même d’identifier avec exactitude. Elle fut assez directe :

« Bonjour à vous, elfes de Poudlard. Vous ne savez pas mon soulagement de constater que vous avez retrouvé le hérisson que j’avais perdu de vue, je craignais pour sa sécurité et je le sais en de bonnes mains à présent. Pourrais-je le récupérer, s’il cela est possible? »

Se tournant ensuite vers Alice, Phœbe lui adressa un sourire de gratitude.

« Mes remerciements pour ton aide, grâce à toi j’ai résolu mon petit souci. Je te le revaudrais certainement un jour prochain ! »

Attrapant alors avec délicatesse le fugitif, la Serpentard commença à s’éloigner de la Poufsouffle pour retourner vaquer à ses affaires.


Reducio
Fin du RP pour ma part, merci beaucoup à toi Alice :)

Couleur : #777777 œ : Alt+0156 Æ : Alt+0198
~Tout le monde veut une solution magique à tous leurs problèmes, mais personne ne veut croire en la magie.~