Couloirs

Inscription
Connexion

Quand stress et couloirs ne font pas bon ménage

Ok, j'y suis. Enfin. J'arpente à mon tour ces longs couloirs de Poudlard. Ceux-là même qui avaient connus les pas de mon père, de ma mère et de mon frère. Je repense à toutes les histoires que m'ont contées mes parents, à tous les fous-rires qu'ils ont eu en se trompant d'escaliers pour aller en cours, à toutes les fois où ils ont pris peur en arrivant vers des portes qui semblaient condamnées. Je souris en me disant que c'est à moi que vont arriver ces aventures, maintenant.
On m'a tellement parlé de ces couloirs, tantôt plutôt calmes et silencieux, tantôt agités par le bruit des pas pressants des élèves de l'école et des escaliers qui tournent à leur guise.
Je suis vraiment heureuse d'être enfin arrivée dans cette nouvelle école. Heureuse d'avoir été envoyée chez les Pouffsouffles. Heureuse, mais aussi stressée. C'est une nouvelle vie qui commence pour moi. Je ne connais personne et puis, cette école est tellement grande, je risque de me perdre.
Je suis déjà passée par ici, lors de mon premier jour, après nous avoir répartis dans nos maisons respectives. Je sais donc me repérer pour descendre à la salle commune des Poufsouffles. Mais, pour le reste... Je ne sais vraiment pas où aller.


- Bon, j'ai une heure pour trouver la prochaine salle de classe. Arrête de stresser Leah, tu peux le faire. me dis-je.

C'est vrai que je ne dois pas stresser. Au fond, tous les nouveaux élèves sont passés par cette étape de découverte. Ils ont sûrement tous commis des erreurs, ils sont probablement tous arrivés une fois en retard à un cours. Mais je n'aime pas attirer l'attention. Je préfère rester discrète et arriver à l'heure pour n'avoir aucun problème par la suite. J'avoue que je ne m'imaginais pas que c'était aussi grand. Je devrais peut-être demander une carte à un professeur, pour pouvoir me diriger facilement.

Je m'avance alors vers un escalier qui me semble être la bonne direction pour aller en cours de défense contre les forces du mal. Mais, à peine ai-je posé le pied dessus qu'il se tourne vers la direction opposée à celle où je voulais aller. J'ai cru que j'allais crier tellement ce mouvement fut brusque, mais j'ai le réflexe de poser mes mains sur ma bouche et de reculer juste à temps pour revenir sur le palier.


- Ouf, j'ai eu chaud! me dis-je. *Mais, au fond, que risquais-je vraiment?*

J'ai envie de demander de l'aide, mais le couloir semble vide. Je prends alors le temps de réfléchir.

- Si je sors du cours d'Histoire de la Magie et que ça se trouvait en haut, je dois forcément descendre encore un peu.

Je prends alors mon courage à deux mains et descends un étage, en faisant bien attention, cette-fois, de ne pas me faire prendre dans le jeu subtile de ces mystérieux escaliers.

"Don't let your victories go to your head or your failures go to your heart."
Fière d'être Pouffsouffle!

Quand stress et couloirs ne font pas bon ménage

DRIIIIING !!! Ça y est, elle avait terminé ses cours de la journée. La fameuse sonnerie qui marquait sa fin de journée venait de retentir, et déjà, la jeune fille sortait de son cours de sortilège, ses livres, ses parchemins et toutes ses affaires entre ses deux bras repliés sur sa poitrine. Souvent, entre deux cours, Helen voyait quelques Premières Années se perdre dans ces immenses couloirs qui n'était jamais fixes. Cela la faisait rire, mais, au bout du compte, elle n'hésitait jamais à aller leur donner un petit coup de main pour trouver leur salle. Après tout, elle aussi était passée par là, et elle ne s'en serait jamais sortie si personne ne l'avait jamais aidée dans ce dédale de mur et de couloir. A présent, elle se sentait comme un devoir envers les plus petits que soi de les aider. C'est pourquoi, en sa fin de journée, elle commençait déjà à descendre tout droit vers sa Salle Commune, dans laquelle elle allait pouvoir terminer ses devoirs au calme, et maintenant qu'elle n'hésitait plus du tout sur le chemin à prendre. Mais, alors qu'elle venait à peine de descendre un étage, elle remarqua une Poufsouffle qui avait l'air de vraiment hésiter sur l'escalier à prendre. Alors la jeune Serpentarde, sentant que la Première Année était vraiment perdue, elle s'approcha d'elle, et lui dit :

"Hum, excuse-moi, est ce que tu aurais besoin d'aide pour trouver ta salle de cours ?"

Alors qu'elle attendait sa réponse, l'escalier qui était juste devant elles se mit à bouger et vira vers la gauche, et Helen faillit trébucher dans le vide, mais se rattrapa juste avant, en poussant un petit soupir. La Serpy se tourna à nouveau vers la jeune Poufsouffle, en attendant sa réponse.

Serpentarde et fière de l'être !
Ecrivaine dans l'âme, et sorcière dans le coeur.