Couloirs

Inscription
Connexion

Réponse à l'énigme  PV MargotBelle 

Il fait nuit. On est le soir. Quelle heure ? Aucune idée car Nancy n'a pas de montre. Mais il est certain qu'il est TROP tard. Comment elle sait cela ? Simplement car il n'y a plus un chat dans les couloirs, tous les élèves sont déjà de retour à leurs maisons. Mais parmi les rares élèves qui se baladent encore dans les couloirs, il y a la jeune Nancy Carpenter, Serdaigle de première année. 

Et justement, la jeune élève arrive devant le heurtoir en forme d'aigle qui lui permet d'entrer dans sa salle commune. Sauf que voilà... jusqu'à présent, chaque fois qu'elle rentrait dans sa maison, elle était accompagnée de plusieurs autres élèves. Et soit un élève plus grand était là pour donner la réponse à la question, soit les premières années étaient assez nombreux pour que tous leurs cerveaux réunis puissent trouver la bonne réponse. 
La jeune fille n'est pas bête, sauf qu'elle est fatiguée de sa journée, stressée d'être en retard, fatiguée du cerveau après de nombreux cours, fatiguée des jambes d'avoir grimpé les nombreux étages pour arriver jusqu'ici. Bref, elle est fatiguée, elle aimerait se blottir proche de la cheminée pour avoir bien chaud - il faut dire qu'il ne fait pas chaud dans les couloirs de l'école - faire ses quelques devoirs qui lui restent à faire, papoter avec ses ami(e)s et aller dormir. 

Sauf que cette maudite énigme lui pose problème. Elle a déjà l'impression de ne pas comprendre la question. Comme si tous les mots étaient placés au mauvais endroit dans la phrase. Comme si la moitié des mots, elle ne les connaissait même pas. Comme si la question n'a aucun sens. C'est ça, la question n'a aucun sens. Et pourtant, elle doit donner une réponse. Insulter l'aigle n'est pas une bonne réponse apparemment. Et donner des mots au pif ne semblait pas ouvrir le portail non plus. 

" Non mais il est tard, puisque je te dis que je suis de la maison ! Tu m'as vu déjà plusieurs fois. Je suis fatiguée et je ne sais PAS la réponse à ta question ! "

Quelle idée d'avoir tardé avant de rentrer... Elle s'en voulait maintenant qu'elle se retrouvait coincée. Mais bon, elle a rencontré de nouveaux élèves, d'une autre maison, alors elle a papoté, papoté encore et papoté encore... et la voilà bloquée. Quelle andouille. Elle saura, pour le futur, qu'elle devait veiller à arriver à l'heure. La voilà probablement condamnée à dormir dans le corridor... Ce n'était ni douiller, ni chaud... Bref, une nuit de scrout à pétard en prévision. 

" Est-ce que je ne peux pas avoir une autre question ? Une plus simple ? Une énigme facile... Quelque chose dont je connais la réponse quoi... ? "

La jeune fille désespérait lorsqu'elle entendit des bruits de pas venant du couloir. Elle se mit à angoisser un peu plus. Qui allait arrivé ? Le concierge qui allait la punir d'être encore dans les couloirs ? Un professeur qui allait lui donner une colle car elle n'a pas obéit aux règles du couvre-feu ? Ou quelqu'un qui allait, justement, pouvoir la sauver ? Ou encore un des fantômes qui allait se moquer d'elle probablement... ? 
Pas d’avatar
Margot Belle  

Réponse à l'énigme  PV MargotBelle 

Si une chouette était passée au dessus de la grande salle, elle aurait été frappée par le calme qui y régnait, cette salle qui était d'habitude bruyante, envahie des bruits de couverts ou de discussions d'élèves. A cette heure là de la nuit, il n'y avait personne, il n'y avait plus un bruit. Mais... Si ! C'était bien une élève là bas, endormie sur la table des serdaigle ! Que faisait-elle donc là ? Elle aurait du être à son dortoir ! Espérons pour elle, que Rusard ne passe pas par là !

Margot se réveilla en sursaut, l'esprit encore embrumé de rêves elle papillonna, et une fois qu'elle eut récupéré ses esprit, se releva horrifiée de sa table, que faisait-elle ici à cette heure ! Elle se souvint doucement qu'elle était venue ici, il y a quelques heures de cela, après que tout le monde se soit couché pour pouvoir travailler un peu, chose qu'elle n'arrivait à faire que dans le silence. D'ailleurs son parchemin et sa plume était encore devant elle, poussant un petit soupir, Margot décompressa un peu, elle avait quand même bien avancé dans ses devoirs !

Mais il restait un problème, comment rentrer sans se faire prendre ! Il allait falloir qu'elle monte tous les escaliers sans faire aucun bruit et sans se faire repérer ! Pour la question de ne pas faire de bruit il n'y avait pas de problème, mais comment faire pour ne pas se faire repérer ? Il y avait les rondes de Rusard, des préfets,et des professeurs. Elle n'avait plus qu'a prier qu'ils soit dans une autre partie du château que la sienne !

La rousse prit doucement ses affaires et courut doucement jusqu'au escaliers, sa cape voletant derrière elle.
Cette nuit là, elle eut de la chance car elle ne croisa personne jusqu'au couloir où se trouvait le heurtoir en forme d'aigle, elle était à présent à quelques mètres du heurtoir, lorsqu'elle se figea, elle avait entendue la voix d'une fille, elle se cacha derrière un mur et regarda discrètement de façon à ce que la personne ne la voit pas. Elle fut soulagée lorsqu'elle ne vit qu'une première année de serdaigle
*elle doit ne pas arriver à l'énigme de l'Aigle* songea Margot en esquissant un petit sourire. Elle avança donc dans le couloir et dit :

Tu as un problème avec l'énigme non ?

Margot secoua ses boucles rousses en riant d'un petit rire cristallin, cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas ri...



Réponse à l'énigme  PV MargotBelle 

Tandis que Nancy était toujours en train de pester contre le heurtoir en forme d'aigle, elle entendit une voie. Quelqu'un lui a parlé. La petite fille fit un bond jusqu'au plafond - au moins - avant de se tourner vers la nouvelle arrivante. 
Pendant un instant, elle eut des sueurs froides. Est-ce que c'était un professeur ou le concierge qui venait la surprendre hors de son dortoir à une heure avancée ? 

C'est alors qu'elle vit arriver une jeune fille rousse, qui devait avoir à peu près son âge. Et qui portait les couleurs de Serdaigle. 

*Ouf ! je suis sauvée. * pensa la jeune Nancy. Elle était ravie de voir arriver quelqu'un qui allait pouvoir l'aider à rentrer dans son dortoir. Il faut dire que le cerveau de Nancy était complètement grillé ce soir. 

- Oh, qu'est-ce que je suis contente de voir quelqu'un ! Je suis tellement fatiguée que j'ai l'impression que mes yeux se croisent et que ce que me dit ce maudit aigle ne veut rien dire. Alors trouver la réponse, c'est juste mission impossible. Et j'ai un peu peur de me faire pincer hors de ma salle commune à cette heure là. Elle reprit son souffle avant de reprendre la parole.  Ce n'est pas vraiment une heure pour faire connaissance. Mais je m'appelle Nancy. Et si tu peux me donner un coup de main pour résoudre cette maudite énigme, je t'en serais pour toujours reconnaissante je crois. 

Tandis qu'elle parlait, elle s'était tirée un peu sur le côté afin de laisser la place à la jeune fille pour écouter l'énigme et peut-être - Nancy espérait - pouvoir rentrer dans la salle commune. Elle jeta un oeil autour d'elle afin d'être sur qu'aucun adulte ne venait à cet endroit. 

- Ou sinon, on est deux à devoir dormir dans le couloir... 
Elle dit cela en rigolant, mais elle y avait sérieusement pensé. Et ce n'était pas quelque chose qui lui faisait envie, encore moins en cette saison. Il faut dire que les couloirs sont sombres, humides et froid. Donc clairement, il y avait de meilleurs endroit pour passer une bonne nuit de sommeil. 
Pas d’avatar
Margot Belle  

Réponse à l'énigme  PV MargotBelle 

Margot fut surprise de voir la jeune blonde sursauter, elle avait pourtant parlé doucement non ? La rousse se rendit bien vite compte de la débilité de sa pensée, tu es dans les couloirs, la nuit, tu n'arrives pas à rentrer dans ta salle commune, et bien sur tu as peur de te faire pincer, là à cette heure.
Décidément elle était fatiguée !

La rouquine s'était à peine avancée que la serdaigle en face d'elle se lança dans un long récit. Tu m'étonnes qu'elle à peur ! En même temps fallait pas arriver aussi tard si on n'est pas capable de résoudre une énigme, bon peut être que celle ci était dure mais bon, on fait attention quoi ! Rassurez vous, Margot ne va  pas lui dire ça, hein ! Elle le pense juste ! Mais bon après on ne peux pas dire que Margot était un exemple car elle aussi était coincé dans les couloirs sombres de Poudlard.

Margot écoutait la serdaigle, et se rendit compte que, en fait toutes les deux parlaient vraiment fort depuis tout à l'heure ! Et si quelqu'un les avait entendues ! Margot, se raidit un peu mais ne laissa pas transparaître son inquiétude mais le sourire qui s'était formé après son rire s'effaça quelque peu.

Nancy c'était donc le nom de la jeune fille qui était en face d'elle, joli nom, Margot ne l'avait jamais entendu mais il était assez joli. Bon, assez de blabla, il allait falloir qu'elles se dépêche de rentrer, car il y allait bien avoir quelqu'un qui allait passer dans le couloir avant la fin de la nuit ! La jeune fille répondit donc :

Moi c'est Margot, deuxième année à serdaigle. Bon je vais voir ce que je peux faire avec cette énigme !


Margot s'avança vers l'aigle, lui tapota doucement la tête et écouta l'énigme. Elle roula des yexu en l'entendant prononcer une énigme qu'elle n'avait alors jamais entendue. Elle réfléchissait lorsqu'elle fut interrompue par Nancy. DORMIR dans les couloirs ! Alors ça c'était hors de question, parce que, Margot était sure qu'il y avait des bêtes qui s'y cachaient ! Beurk ! Margot essaya de cacher son dégout en répondant avec un petit rire :

Tu sais, de toute façon, qu'on dorme dans notre lit ou ici, on arrivera crevées en cours vu l'heure qu'il est ! Mais bon j'ai quand même une préférence pour mon lit...


Bon l'énigme...  Je suis toujours dans le ciel, je suis la pluie et le soleil, le sablier m'indique. Qui suis-je ?
Margot s'assit en tailleur en invitant Nancy à le faire, elles allaient réfléchir ensemble pour essayer de trouver la solution. Margot prit son parchemin et griffonna l'énigme dessus et tendit le parchemin à la première année en lui disant d'essayer de voir si elle trouvait la solution.

Réponse à l'énigme  PV MargotBelle 

Ouf, Nancy était tombée sur une deuxième année. Elle espérait donc qu'avec une année de plus qu'elle, alors elle saurait répondre à l'énigme de l'aigle. Elle n'avait pas tord sur le fait qu'elles allaient être crevées demain vu qu'elles allaient se coucher tard. Nancy se concentra un instant pour savoir quels cours elle aurait demain, en espérant avoir quelque chose de pas trop compliqué afin de pouvoir se reposer à ce moment là. Mais son cerveau fonctionnait tellement à reculons qu'elle fut incapable de se souvenir de son planning de demain. 

Le heurtoir en forme d'aigle reposa sa question : Je suis toujours dans le ciel, je suis la pluie et le soleil, le sablier m'indique. Qui suis-je ? Nancy avait l'impression qu'il posait sa question avec un petit air narquois. La fatigue lui faisait voir des choses qui n'étaient probablement pas vrai. 
Elle vit Margot noter quelque chose sur un parchemin et s'asseoir par terre. Nancy fut étonnée de la voir faire ainsi. Elle avait toujours essayé de répondre aux questions de têtes, ce n'était peut-être pas la meilleure solution. 
Elle s'assit donc par terre, face à la deuxième année et prit le parchemin qu'elle lui tendait.  Elle relu l'énigme avec attention, mais elle avait toujours l'impression que ses yeux se croisaient et que les mots étaient dans le désordre. 
- Euh... La pluie et le soleil. .. le vent ? Elle regarda si l'aigle voulait bien lui ouvrir le chemin à sa réponse, mais ce n'était pas le cas. Elle poussa un soupire de désespoir venant du plus profond de son âme. Elle allait finir par s'endormir en étant assise par terre. Ici, au milieu du couloir. - Par les scrouts à pétards, ce n'est toujours pas la bonne réponse... je ne sais pas, tu as une idée toi ? 
Elle retendit le morceau de parchemin à Margot et attendit avec espoir qu'elle donne la bonne réponse à l'aigle. 
Pas d’avatar
Margot Belle  

Réponse à l'énigme  PV MargotBelle 

Devant l'énigme que lui avait proposé l'aigle Margot ne faisait plus trop la fière, elle était bloquée, comme Nancy... La plupart du temps l'aigle proposait des énigmes que la Serdaigle avait déjà entendue soit du bec de l'aigle ou alors de la bouche des autres camarades de sa maison. Pourquoi fallait-il forcement qu'aujourd'hui, à cette heure ci de la nuit, il se décide à sortir une énigme que ni Margot ni Nancy ne connaissait !

La rousse essaya de se calmer et de se raisonner en se disant que l'aigle ni était pour rien et que non il n'avait pas choisi cette énigme rien que pour embêter les deux filles. Margot souffla un coup et se dit que elle était Serdaigle, Nancy aussi. Toutes deux avaient été réparties à Serdaigle par le Choixpeau et le Choixpeau ne se trompait jamais. Il n'y avait aucune raison qu'elles ne réussissent pas à trouver la réponse à l'énigme. Même si elles étaient fatiguées et qu'elles n'avaient qu'une envie, aller dormir.

Tandis que la deuxième année réfléchissait, Nancy émit une proposition. Margot prit espoir en l'entendant mais se rendit vite compte que la réponse pouvait marcher avec les premiers éléments de la question mais pas avec le dernier. Le sablier n'indique pas le vent.

Le vent ? Non je ne pense pas. Je suis vraiment fatiguée, il faut absolument qu'on arrive à trouver la solution...

Alors qu'elle parlait, Margot cru entendre des bruits de pas dans les escaliers. Une sueur froide la glaça jusqu'au os, il y avait quelqu'un ! Margot espérait que cette personne ne se dirigerait pas dans le couloir où elles étaient. Plusieurs secondes passèrent dans un silence et une tension palpable. Margot pensait que Nancy avait elle aussi entendue le bruit.
Heureusement les pas s'éloignèrent et Margot chuchota :

Il faut vraiment qu'on se dépêche, il y a quelqu'un dans les couloirs !

Je m'excuse de mon énooorme retard vraiment :(