Couloirs

Inscription
Connexion

 Cabane de Cristal  Alerte aux Cupidons !  RPG+ 

- Tssss

Rien à faire, quelle que soit la vitesse à laquelle je vais, je suis incapable de fuir ces soldats. Armé de ma baguette, je me mets à courir. Les couloirs semblent s’aggrandir à mesure que j’avance dans les dédales. J’en viens même à me demander depuis quand Poudlard est à ce point désert ?! Sérieusement, quelques jours auparavant, il n’y avait pas un seul moyen d’avoir la paix et voilà que maintenant, j’ai ces espèces de soldats démoniaques à mes trousses.

L’amour est surfait, c’est des conneries tout ça ! Les peluches sont en réalités des petites créatures avec un arc qu’ils sont parvenus à se fabriquer à leur façon. Qui est derrière tout ça ? Sans doute un Poufsouffle… faut dire qu’avec leurs idées de câlins, ils n’attendent que ça. Leur magie est puissante et vraiment répugnante. Un frisson me parcourt l’échine tandis que je commence à m’essouffler.

- Amouuuuuur !

Beurk ! Maintenant ils tentent de m’avoir en lançant des projectiles dans ma direction. Je manque de chuter en tentant d’esquiver le coup et j’en pointe un de ma baguette. Tant pis, il paiera pour tous les autres celui-là. Fou de rage, le cœur battant la chamade, je suis incapable de me retenir et c’est rempli de frustration et de colère que je lance mon sortilège.

- FLIPENDO !

Le premier est touché, super ! Malheureusement ça ne suffit pas et le répit qui m’est accordé est de courte durée. Je suis obligé de reprendre ma course et tourne à droite dans un nouveau couloir. Enfin ! Au loin j’aperçois enfin quelqu’un. Les sourcils froncés, le regard sur de moi, je tape un dernier sprint pour me rapprocher de cette personne. Si je continue de tracer ma route après l’avoir dépassée, peut être que ces saletés de créatures changeront de cible !

Le regard déterminé et particulièrement sombre, c’est avec une certaine fierté que je cherche à courir du plus vite que je peux. Si mon plan fonctionne, alors ce sera elle la prochaine victime… je ne peux pas m’empêcher de sourire à l’idée de ce plan retord et machiavélique. Il est simple, beaucoup trop sans doute et il demande à ce que l’autre élève se laisse faire. De toute façon, je suis tout bonnement incapable de demander de l’aide et encore moins de faire semblant. Non, je n’ai qu’une seule solution, tant pis pour cette personne, c’est elle qui prendra pour tous les Poufsouffles !

Il ne faut pas que la personne en question ne s’échappe elle aussi… sinon, il ne me restera qu’une seule solution, trouver une salle vide pour m’y réfugier. Et dire que j’aurai pu être tranquille ! Il a fallu que ça tombe sur moi…

Comme quoi l’amour, c’est vraiment que des conneries !
Pas d’avatar
Sofia Davis  

 Cabane de Cristal  Alerte aux Cupidons !  RPG+ 

Courir, courir... C’est la seule pensée  qui était dans la tête de la fille Davis, elle ne devait que courir pour ne pas se faire prendre par ces peluches avec un arc qui essayaient de viser sur la jeune verte et argent. Sa baguette à la main, elle courrait le plus vite qu’elle le pouvait mais elle n’arriverait jamais à les semer. Elle réfléchissa à des sorts qu’elle pourra jeter pour les repousser.
Stupéfix ! S’exclama la jeune serpentarde

Malgré le fait qu’elle courrait, elle avait réussit à toucher un ou même plus, mais ne voulait pas se retourner pour voir par peur qu’ils réussissent à l’attraper. La fille aux couleurs verts et argents entendit des pas derrières elle, c’était sûrement pas ces choses dont elle ne savaient qualifié quoi car, à la place de marcher, ils volaient avec des arcs à la mains. Cette personne fit un sort pour se rapprocher de la jeune fille et ainsi que la Serpentarde retardera ces machins trucs. Sofia mit toute sa forces sur ses petits pieds et essaya d’accélérer pour attraper cet idiot qu’il a essayé de la donner librement à ces trucs pour qu’il sauve sa peau. 
Aquamenti !
Un fort jet d’eau jaillit de la baguette de la jeune Serpentard alors qu’elle se remettait à la poursuite de cet inconnu dont elle avait vu juste son écharpe aux couleurs de la jeune fille. C’était un ou une Serpentard. Après un tournement à gauche, la fillette trouva le jeune inconnu
Expelliarmus !

 Cabane de Cristal  Alerte aux Cupidons !  RPG+ 

La porte. La porte ! LA PORTE ! Comment ce gourdeau de Nils avait-il pu oublier un élément si important ? Il avait pourtant couru le cent mètre de façon exemplaire au point qu'il était persuadé d'avoir établi un nouveau record... il avait simplement oublié de refermé la porte. Et quelle erreur ! Non sans mal une jeune fille entra dans la pièce avec lui, les cupides sans doute à ses trousses. Comme quoi le plan initial n'était pas pour autant un échec... 

Un rictus de colère et de haine se dessina peu à peu sur le jeune homme. C'était quelqu'un de sa maison, et même Sofia Davis, une première année elle aussi. Il n'avait jamais vraiment eu d'a priori sur elle et encore moins sur son attitude mais le désarmer à l'aide d'un expelliarmus... c'en était particulièrement honteux !

Le regard vitreux, une envie de meurtre sur le visage, le jeune garçon avait encore du mal à contrôler ses pulsions. Même sans baguettes, il alterna son regard entre son arme absente de ses mains et le visage de la jeunette vert et argent. Il avait envie de lui sauter dessus, de l'étriper et de l'étrangler. Pour une première année, elle semblait maitriser des sorts bien avancés, là où lui s'était simplement contenté des sorts de première année. Honte à lui. 

Soudainement, d'un bond, le jeune vert et argent sembla sauter sur sa comparse du jour. Était-ce ses envies de meurtres qu'il concrétisait finalement ? Même sans baguette, le jeune Gratz était une monstruosité de la nature, sans doute à raison. Même son père le considérait de "monstre", la magie n'aida d'ailleurs pas à l'estime qu'il avait de lui. 

Non. Malgré la haine clairement affichée sur le visage du jeune homme, le bond ne semblait pas viser la demoiselle mais bien ce qui se trouvait derrière elle. Un cupidon était entré à son tour en la poursuivant et, de fait, avait pénétré dans la salle. Finalement, il n'y avait pas que lui qui en oubliait les principes élémentaires. Fou de rage, il n'hésita pas à le lui rappeler alors qu'il se débattait avec la petite bestiole. 

- LA PORTE ! FERME CETTE PORTE !

Si elle ne réagissait pas maintenant, d'autres bestioles risquaient de pointer le bout de leur nez et, pire encore, risquait de la submerger maintenant qu'elle était seule après avoir désarmé le jeune homme. Nils, en proie avec le petit cupidon en venait aux mains mais la force étrange de la créature parvenait à lui tenir tête. Sofia pourrait alors tenter un sortilège si elle était sûre d'elle mais elle risquait à tout moment de toucher Nils, prendrait-elle le risque ? 
Pas d’avatar
Sofia Davis  

 Cabane de Cristal  Alerte aux Cupidons !  RPG+ 

Sofia était fière de sa réussite dans le sort de désarmement, le sourire collé au visage et les yeux moqueurs. Elle avait vu la réaction du garçon et elle était persuadée que si il ne courrait pas, il lui aurait sauté dessus et l’aurait étranglé de toutes ses forces, enfin, elle disait sa par rapport au visage du vert et argent. Ça lui apprendra de vouloir vendre la jeune fille aux cupidons pour sauver sa peau. Plus elle le regardait, plus elle le reconnaîssait, elle savait que son prénom commençait par un N mais elle n’en était pas sûre, elle avait sa petite idée en tête de la personne mais il fallait vérifier si c’est lui.

- LA PORTE ! FERME CETTE PORTE !

Elle en était sûre, c’était Nils Gratz, ce garçon qu’elle avait rencontrée dans le Poudlard Express, le premier Septembre. Son air hautain et voulant être le maître du monde ne lui échappa pas, mais elle se disait que peut-être derrière cet air hautain et arrogant il y avait une histoire qu’elle ne connaissait pas, une histoire qui avait tellement touché le vert et argent qu’il voulait à tout prit la cacher derrière son caractère. Elle savait qu’une personne ne pouvait pas être méchant. Personne n’est méchant dans cette vie, personne ne naît méchant mais il le devient au fil des années. 

Sofia tourna sa tête pour voir le nombre des cupidons et fut surpris de voir qu’un. La porte, mais bien sûr, elle remercia intérieurement Nils ne lui avoir fait rappeler, la jeune fille devait trouver un sort pour le répulser le plus possible, mais se dit que si elle le répulse, il pourra revenir. Elle choisit deux sorts.

Petrificus Totalus ! Lashlabask !

Enchainé deux sorts étaient quelques que choses que la jeune fille n’avait jamais essayé de faire, mais comme on dit, il y a une première fois pour tout. Sa réussite l’avait mise aux anges, elle était tellement contente. Ils s’étaient enfin débarrassés de ces cupidons, la fillette se précipita vers la porte et la ferma. Elle essayait de reprendre son souffle du mieux qu’elle pouvait, on pouvait dire que c’était un sacré marathon, elle s’assit au sol marbré contre le dos de la porte, fit remonter ses pieds contre sa poitrine et laissa ses bras tomber sur ses genoux. Elle réfléchissa un instant, pourquoi ils étaient seuls ? Comment ça se fait que les couloirs étaient si déserts et que personne n’y était ? Elle remonta sa tête vers Nils, et essaya d’entamer la discussion, elle réfléchissa à des mots à lui dire sans le blesser ni l’enfoncer, des mots simples qui ne lui feront pas de mal. Réfléchir avant de faire quoi que ce soit était la divise de la jeune fille aux couleurs verts et argents. Sofia voulait tout savoir sur les gens, pour pouvoir les comprendre et peut-être même les aider, pour savoir comment ils réfléchissaient et comment ils se comportaient, elle n’etait pas du genre à juger les gens du premier coup d’œil. Les seuls mots qui viennent à l’esprit de la jeune fille qui étaient inoffensifs.

Waw ! J’ai jamais autant couru.

 Cabane de Cristal  Alerte aux Cupidons !  RPG+ 

Une bourge, de toute évidence. "J'ai jamais autant couru" se répéta alors le jeune homme dans sa tête avec un air niais. Nils n'avait jamais pu accorder sa confiance à qui que ce puisse être et encore moins à une fille : il les avait en horreur. Les seules qu'il se rappelait était celles de l'école qui pensaient à mettre à mal le pauvre petit garçon. Si elles avaient su qu'il était aujourd'hui un sorcier, elle riraient sans doute beaucoup moins. 

Peu sûr de ce qu'il souhaitait faire, le jeune garçon chercha à assurer ses arrières et à mettre toutes les chances de son côté. Au travers du trou de la serrure, il apercevait encore quelques unes de ces créatures qui rodaient dans les couloirs. Soupirant en constatant ça, il se posa à son tour contre le mur, le plus loin possible de Sofia. Après l'avoir désarmé, elle l'aval fait se sentir faible... en même temps, elle l'avait privé de sa baguette. Il était grand temps pour lui d'apprendre des sorts défensifs : ainsi, il pourrait faire face à ce genre de situations. Aujourd'hui, il s'en voulait terriblement, une nouvelle fois, il avait été faible et incapable de réagir. Un jour, ça changerait, c'était certain.

- C'est que tu dois pas faire beaucoup de sport...

Désobligeant, le jeune Gratz ne manquait visiblement pas de dédain et espérait très certainement avoir la paix. Il avait choisi d'être désobligeant, incapable d'être autrement. Jamais il ne pourrait remercier une telle personne. Après tout, c'était à cause d'elle qu'il s'était retrouvé dans ces conditions, c'était sa faute à ELLE. La baguette du jeune vert et argent était d'ailleurs un peu plus loin. Sans dote occupée à récupérer, Sofia avait sans doute eu bien mieux à faire que de s'occuper de la lui rendre. 

- Si t'as fini, il serait peut être temps de me rendre ma baguette non ?

Décidément, le jeune homme était bien colérique et, sans même une formule de politesse, il se releva en pointant d'un coup de tête sa baguette. Nils était renfrogné, il n'avait rien attendu de la jeune demoiselle et n'attendrait rien d'elle de toute évidence. Nils n'avait qu'une simple idée en tête : se sortir de ce pétrin. Être enfermé avec Sofia n'avait rien d'une partie de plaisir... 

Soudainement, des petits bruits parvinrent aux oreilles du jeune élève. De l'autre côté de la porte, les petits êtres semblaient avoir découvert la cachette, ou presque. Mettant son index sur ses lèvres, il s'approcha au plus près de Sofia pour lui dire de se taire si jamais elle commençait à parler. Il ne fallait pas que les petites créatures en viennent à pénétrer dans cette salle "refuge".
Pas d’avatar
Sofia Davis  

 Cabane de Cristal  Alerte aux Cupidons !  RPG+ 

Dos contre le mur, jambes relevées jusqu’à sa pointrine, Sofia resta dans cette position pendant les secondes qui suivent en silence. Ce silence fut rapidement rompu par Nils qui se moqua de la fille Davis lui disant qu’elle ne faisait pas de sport. Si elle était une personne arrogante et odieuse, elle lui aurait dit que lui même n’avait pas l’air de faire du sport et que elle, son père était l’un des plus grands joueurs de l’équipe française de Quidditch. Mais Sofia n’était pas comme ça, elle avait décidé de se taire, de ne rien ajouter. Pourquoi irait-elle rajouter des mots juste pour parler ? Lorsque Nils s’était levé pour lui demander, ou plutôt l’inciter à lui donner sa baguette, la première année leva la tête vers lui jusqu’à en toucher le mur et lui donna sa baguette sans dire un mot. C’est vrai que il n’y avait aucune formule de politesse mais Sofia s’en fichait pas mal, elle avait remarqué bien sûr, son humeur colérique et froide envers elle mais elle n’en rajouta pas plus pour ne pas encore l’énerver. La fillette s’était levée et commença passer sa main sur sa cape pour enlever la poussière qu’il y avait dessus.

- En fait, merci de m’avoir rappelé pour la porte, je m’au...

La jeune verte et argent fut coupée par Nils qui avait mis son doigt, l’index pour être plus précis, sur les lèvres fines de la Serpentard en se rapprochant d’elle. La jeune fille louchait sur le doigt du vert et argent et remonta son regard interrogateur vers ses yeux cherchant une réponse de pourquoi il avait fait cela, elle compris très vite quand elle entendit les petites créatures. Sofia ne savait pas exactement pourquoi mais elle sentit ses joues brûlaient, elle se demandait si c’était parce que elle n’avait jamais eu de contact physique avec un garçon, hormis son père, ou si c’était autre chose. Elle opta pour la première solution ne trouvant pas de deuxième solution.

Pour ne pas trop réfléchir à ça, elle leva son index pour dire à Nils d’attendre, elle se retourna vers la porte et lança à un sort doucement pour ne pas être entendu par les petites créatures.


Co..lla..porta. avait-elle tenté de lancer peu sûr d’elle. Le sort ne marcha pas du premier coup à cause du bafouillages de la jeune fille dont, une seconde fois, ne savait plus du tout d’où ils venaient, elle n’avait jamais été du genre à être timide, elle est peut-être solitaire et ne sait pas trop quoi dire à gens mais elle est loin d’être timide. Le sort marcha au deuxième coup. La porte était comme collée à double clé mais il fallait un sort pour l’ouvrir, sachant que les cupidons ne savaient pas partiquer de la magie, elle avait jeté ce sort. Elle se retourna, fût directement en face de Nils et elle resta immobile comme une statue.
Vraiment désolée de ce retard.