Couloirs

Inscription
Connexion

Un Accio à mauvais escient.

Pv avec Ecilwën Greenwood.

Image


Située au sein de sa salle commune, d'un coup d'oeil, la jeune élève de première année regarda par la fenêtre. Le vent soufflait. Les arbres vacillaient. Les feuilles, au sol, se décomposaient. Le ciel était gris. Les nuages défilaient, rapidement. L'herbe était quelque peu colorée d'un doux blanc. Le début d'une nouvelle saison était annoncé. Les températures n'étaient que peu élevées vacillant entre le négatif et le positif. Qu'importe le moment de la journée. Matin, midi, soir, cela ne changeait rien. A chaque fois que la jeune Gryffondor souhaitait sortir, c'était toujours le même manège. Elle mettait d'interminables secondes, minutes voire heures à choisir ce qu'elle allait porter. Elle passa un tee-shirt, pour finalement l'enlever. Enfila ensuite un gros pull mais grattant, elle le jeta par terre, le piétinant par la même occasion. Elle opta finalement pour l'uniforme traditionnelle de sa maison. *Tout ça, pour ça.* Les filles étaient compliquées mais, Karla, encore plus. Rien ne lui convenait. Elle était toujours insatisfaite. A croire qu'elle était née pour se plaindre. Peut-être était-ce le cas au fond. Elle passa sa main dans ses cheveux châtains toute en se regardant dans un miroir. *Ca ne devrait pas effrayer un monstre.* Puis, elle souffla dans la paume de sa main afin de sentir son haleine. *Faudrait pas que je tue quelqu'un.* Elle émit un petit sourire du fait de sa réflexion pour le moins stupide. Elle prit sa cape hivernale, de grosses chaussures lui permettant de ne pas avoir les pieds congelés puis, s'en alla en claquant la porte de sa salle commune. Les jeunes de nos jours, ce n'est plus ce que c'était auraient sûrement dits ses parents. Mais une fois la porte fermée, Karla s'inclina devant la porte en signe de pardon. *Voyez papa et maman comment je suis sage.* Bien qu'elle soit assez turbulente. Elle est tout de même polie. Mais, sa politesse était souvent mise à rude épreuve du fait de sa mesquinerie. Elle aimait embêter les gens bien qu'elle soit très réservée à vrai dire, c'était le seul véritablement moment où elle était à l'aise. Notamment ceux qui avaient l'air le plus inoffensifs. Avec leur petit air d'innocent, leur visage d'ange. A qui on aurait donné le bon Dieu sans confession, c'était bien souvent la meilleure cible. Bien souvent, ils n'osaient répliquer et, c'est sans doute ce qui était le plus intéressant et divertissant  Karla aimait la facilité tout en espérant ne pas tomber sur plus fort qu'elle. A vrai, dire Karla était faible. Depuis son arrivée à Poudlard, elle n'avait jamais encore réalisé l'un de ses mauvais sorts mais, il fallait bien un moment pour tout. Les devoirs et après, on verrait. 

Alors qu'elle était au septième étage, elle décida de se rendre dans le Parc. *J'espère voir deux oiseaux en train de se faire la guerre pour avoir un ver de terre.* Dévalant deux par deux les marches, elle manqua plusieurs fois de tomber. Alors qu'elle était située entre le troisième et le deuxième étage, elle loupa une marche tombant la tête la première. *Quelle idiote je fais.* Heureusement, personne n'était là. Sans témoin, il n'y avait donc aucune preuve de son incapacité à descendre des marches. Action basique qui nous était enseigné depuis notre enfance. Pourtant, il fallait croire que Karla ne savait toujours pas descendre des marches. Mais, pour sa défense descendre des marches et être aux aguets ne faisaient jamais bon ménage. Qu'un coup de main, elle regarda les dégâts. Ceux-ci étaient minimes. Quelques petites égratignures sur ses mains mais, rien de bien méchant. Pourtant, une larme roula sur sa joue. Sûrement du fait de l'émotion causée par le contre-coup du choc. 

Elle reprit très rapidement ses esprits, lorsque tout à coup, elle vit au loin une jeune fille. Elle était là, au loin, dans le couloir. Celle-ci avait dans ses mains quelque chose. Qu'était-ce ? La curiosité de Karla l'emporta. Elle alors se cacher dans un coin pour que la jeune fille ne la voit pas. Elle allait bientôt le savoir ce qu'elle avait dans celles-ci. 

"Ce n'est pas un bon signe de santé mentale d'être bien adapté à une société malade."

Un Accio à mauvais escient.

Ecilwën était assise dans un coin du couloir depuis un moment. Elle n'avait pas cours et ses amis étaient occupés autre part, elle avait donc trainée un long moment seule dans les couloirs son sac sur le dos, ses écouteurs dans les oreilles.Après avoir descendu une énième marche, dans un couloir, elle trouva cet endroit un peu caché où elle pourrait être en paix.
La rouge et, or s'assit, la jupe de son uniforme coincé sous ses fesses, elle frissonna au contact du sol gelé. Elle sortit de son sac un petit carnet en cuir noir, avec un Botruc représenté en relief, il était protégé par un sort, qui ne l'ouvrait pas tant qu'on n'avait pas le mot de passe, sa mère le lui avait offert le jour de son dixième anniversaire. Elle tenait beaucoup à lui, c'était un peu comme son journal intime, elle y mettait ses ressentis, mais aussi toutes ses idées et quelques photos précieuses. Elle approcha sa baguette murmura son mot de passe et le carnet s'ouvrit aussitôt, sa plume à la main elle allait y écrire, quand son carnet fut attiré dans les mains d'une jeune fille blonde. Elle leva sa tête regardant la jeune fille. *Qui était elle pour voler les affaires des autres* Elle se leva aussitôt rouge de colère, elle s'énervait très vite pour peu. Elle voulait à tout prix récupérer son carnet et tant pis si elle devait en venir aux mains, ou aux sorts.

"Eh ! Toi ! Rends-moi mon carnet tout de suite !!!"

#8A0808: l'orale #FCDC5F: les pensées.
Bravo à Jo' et Juliette les meilleurs parieur ! Et surtout bravo à Eli le meilleur farceur et ébouriffeur de
cheveux! (et préfet entre autre :) )
Gryff et croc, Gryff et coeur, Gryff vainqueur !!!

Un Accio à mauvais escient.

La jeune fille était là, assise dans un coin du couloir. Ses cheveux étaient bruns. Ondulés faisant ainsi des petites vagues. Ceux-ci étaient coupés au carré. D'où elle était, elle ne voyait pas la couleur de ses yeux ni quoi que ça soit d'autre. Tout ce qu'elle pouvait constater c'était qu'elle était de corpulence moyenne. Voire quelque peu fluette. 

Karla, curieuse telle une pie, décidé de s'avancer en direction de la jeune fille tout en veillant à être la plus discrète possible. Le but était simple. Lui prendre ce qu'elle avait entre les mains afin de lui dérober l'objet en question. Avançant, elle remarqua qu'elle était vêtue d'une uniforme. Une petite jupe puis, elle vit une couleur rouge. Elle devait sans aucun doute appartenir à la même maison que la sienne soit celle des Gryffondor. Cela aurait pu la rebuter pourtant, loin de là, elle allait enfin rencontrer quelqu'un de sa maison. Certes pas dans l'une des meilleures manières mais soit. Cela l'importait peu. Arrivée non loin d'elle, elle pouvait enfin identifier ce qu'elle avait entre les mains. Il s'agissait d'un petit carnet cuivré coloré d'un noir obscur. La jeune fille ne savait pas encore ce que cachait ce livret mais, elle allait bientôt le savoir. En effet, en un rien de temps elle décida de sortir sa baguette de sa cape. Karla fixait toujours la jeune fille qui s'était munie d'une plume. Sûrement allait-elle écrire. S'agissait-il sûrement de ses secrets les plus sombres, ces petites choses qu'elle n'aurait dites à personne. Les ragots étaient quelque chose qui la passionnaient. Elle était sans aucun doute une grande adepte de ce genre d'écrits. 

Elle se rapprochait de plus en plus près, elle n'était maintenant plus qu'à quelques pas d'elle. Elle était très près de sa proie mais également sa cible, son carnet. Elle n'avait plus qu'une chose à faire maintenant, prononcer un sortilège qu'elle avait appris en début d'année celui d'attraction nommé Accio. Lui permettant d'attirer vers elle un objet. Ce sortilège était très simple. Elle se concentra puis dit doucement afin de ne pas se faire repérer trop rapidement. 

"Accio."

En un instant, le carnet était dans ses mains. La fillette assise comprit très rapidement que quelqu'un lui avait volé son carnet. Elle semblait être très énervée. Son visage avait changé de couleur virant ainsi au rouge écarlate. On aurait dit une tomate mais en plus gros. *Il faut que je parte avant qu'elle ne me pourchasse.* Elle fit demi-tour et commença à courir avec le carnet de la jeune fille à la main. Qu'allait-elle bien pouvoir trouver en son sein. Sûrement des secrets. Des photos précieuses. Qu'importe, sa mission avait été un succès. Elle courait lorsqu'elle entendit : 

"Eh ! Toi ! Rends-moi mon carnet tout de suite !!!"

Elle était si mignonne à dire cela. Elle devait sûrement avoir de bonnes raisons pour vouloir le récupérer. *Je devrais peut-être lui rendre.* Mais, il était trop tard, elle devait s'enfuir avant qu'elle ne se fasse prendre. 

"Rattrape-moi si tu veux récupérer ton fichu carnet." Lui dit-elle comme un défi. 

"Ce n'est pas un bon signe de santé mentale d'être bien adapté à une société malade."

Un Accio à mauvais escient.

EcilwËn put vaguement observer la voleuse, avant qu’elle ne se mette à courir. Elle avait les cheveux châtains très clair et les yeux d’un gris profond, elles avaient le même uniforme, mais contrairement à la petite rouge et or celle de la blonde s’ayait parfaitement à son corps mince et élancé. Elle ressemblait à une parfaite petite fille modèle du genre à être obéissante à ses parents, mais très introvertis avec les autres. Elle avait le profil de celle qui créer et faisait circuler les ragots, ce qui n’étonnerait en aucun cas Ecilwën si c’était le cas.
Eci détestait ce genre de fille, elle qui n’aimait pas l’hypocrisie, et les mensonges, mais qui était toujours partante pour les bêtises. Elle était donc déterminée à rattraper cette fille avant qu’elle n’ouvre son carnet, pour garder ses précieux secrets en sécurité.

"Rattrape-moi si tu veux récupérer ton fichu carnet."

*Et en plus cette fille est provocatrice* pensa t'elle, décidément elle n’allait pas l’aimer.
Ecilwën se mit donc à courir à la suite de cette fille, le bruit de ses chaussures sur le sol en pierre résonnait de plus en plus dans le couloir. La voleuse courrait vite, mais Eci gagner quelques centimètres sur elle chaque seconde. Elle percuta quelques élèves passant par là s’excusa brièvement et continua la course-poursuite, elle n’était pas très sportive, mais elle était endurante et elle avait passé son enfance à poursuivre ou fuir son grand frère.
Elle était déçue de ne pas avoir encore appris le sort petrificus totalus, elle aurait put l’utiliser à cet instant…
Elle finit quand même juste avant d’atteindre les escaliers à la rattraper elle lui agrippa sa robe de sorcière et commença à lui crier dessus !

"T’es qui pour voler les gens toi ?!!! Rends moi MON carnet !"

#8A0808: l'orale #FCDC5F: les pensées.
Bravo à Jo' et Juliette les meilleurs parieur ! Et surtout bravo à Eli le meilleur farceur et ébouriffeur de
cheveux! (et préfet entre autre :) )
Gryff et croc, Gryff et coeur, Gryff vainqueur !!!

Un Accio à mauvais escient.

Karla quelque peu essoufflée courrait à toutes jambes. Ni une ni deux, elle commençait cependant à s'essouffler. Le sport n'avait jamais été véritablement son fort. Elle préférait largement et grandement les études et la lecture. Elle se demandait donc pourquoi au final elle s'était lancée dans cette folle aventure d'une course poursuite. Pour un ridicule carnet qui plus est. Elle ferait peut-être mieux de le jeter. Après tout, elle s'en faisait, tout ce qu'elle voulait c'était rendre quelqu'un fou de rage. Ce qu'elle avait sûrement et sans aucun doute réussi à faire. Elle jeta un coup d'oeil derrière elle du fait des pas de sa victime qui se faisaient de plus en plus près. Elle ne se situait maintenant plus qu'à quelques mètres d'elle. Etait-ce trop tard ? Devait-elle abandonner ? Jamais ! L'abandon n'était pas autorisé. Elle décida alors d'accélérer le pas même si elle devait en perdre un poumon. Ce qu'elle fit mais, en un regard, elle constata qu'elle était plus rapide que ce qu'elle ne pensait. Elle allait bientôt arriver aux escaliers. Elle n'avait plus de souffle et sa victime se faisait de plus en plus près. De plus, du fait de sa fulgurante course, elle s'était faite une ampoule. Elle sentait le sang couler le long de son pied. C'était froid mais plutôt agréable. Sauf qu'une forte douleur se fit ressentir. Ce qui était en réalité normal du fait qu'elle était ouverte à vif. Elle voulut reprendre son souffle lorsque tout à coup, on lui agrippa la robe. C'était sa victime. Elle se mit alors à hurler telle une hystérique : 

"T’es qui pour voler les gens toi ?!!! Rends moi MON carnet !"

Pourquoi avait-elle insisté sur le mot "Mon", pensait-elle que Karla voulait se l'approprier ? Loin de là, celui-ci n'était pas du tout à son goût. Il était vilain. Karla rigola alors tout en la foudroyant du regard : 

"Lâche moi la robe s'il te plait déjà. Et parle calmement. Ton carnet ?" Dit-elle en regardant dans sa main. "Je le voyais plus joli de loin. Je suis déçue. Je te le rends." Elle tenda alors sa main et lui renda.

Sur ces quelques paroles, elle s'en alla en courant. Son ampoule lui faisait de plus en plus mal. Laissant d'ailleurs quelques gouts de sang sur le sol une fois partie.


Reducio

 Terminé pour ma part. Merci pour ce petit RP.

"Ce n'est pas un bon signe de santé mentale d'être bien adapté à une société malade."

Un Accio à mauvais escient.

Ecilwën se tenait droite devant cette fille, voulant paraitre plus forte, supérieure, pour qu’elle lui rende son précieux carnet. Elle avait les joues encore rouges de colère, elle le savait depuis sa plus tendre enfance dès qu'elle exprimer un fort sentiments ses joues rouges la trahissaient. Elle regardait fixement son carnet que la criminelle tenait fermement, quand celle-ci pris la parole d'un ton très calme. Eci' avait l'impression que celle ci se moquait d'elle.

"Lâche moi la robe s'il te plait déjà. Et parle calmement. Ton carnet ? Je le voyais plus joli de loin. Je suis déçue. Je te le rends."

Elle ne voulait pas lâchait la robe de cette fille ça pourrait lui donner l'occasion de s'enfuir avec son carnet. Mais après toute attente la voleuse tendit le précieux objet. La brunette l'attrapa fermement d'un coup sec de peur de le reperdre. Elle se calmait peu à peu, mais la remarque de la blonde sur son apparence la faisait fulminait, ce carnet est certainement l'objet le plus précieux qu'elle avait il contenait tous sur elle, de son enfance à maintenant, ca lui avait pris des heures à retrenscrir son histoire, de plus elle le trouvait magnifique tout le contraire de son interlocutrice. Après lui avoir rendu son carnet la blonde ne se fit pas prier et partie en courant.
Eci un peu plus calme qu'auparavant se jura que plus jamais elle ne se laissera prendre son journal, et s'en alla dans la direction opposé retrouver ses amis.

Reducio
Fini pour ma part aussi, merci j'ai beaucoup apprécier Rp avec toi. ^^

#8A0808: l'orale #FCDC5F: les pensées.
Bravo à Jo' et Juliette les meilleurs parieur ! Et surtout bravo à Eli le meilleur farceur et ébouriffeur de
cheveux! (et préfet entre autre :) )
Gryff et croc, Gryff et coeur, Gryff vainqueur !!!