Couloirs

Inscription
Connexion

Chasse au Scoop  Cabane de Cristal 

avec Ashley Roy


Il y avait des jours comme ça où rien n'allait ! Et au vue de sa matinée, Milenka avait clairement compris qu'aujourd'hui serait un jour « sans ». Ou « avec », mais « avec » soucis, ennuis, etc. Bref, un de ces jours que l'on préférerait ne pas vivre, ou à défaut, oublier très vite. Cette affreuse journée avait en fait débuté hier, lorsque la jeune préfète avait malencontreusement oublié de changer l'heure de son réveil moldu, ayant to-ta-le-ment occulté le fait qu'elle n'avait pas cours le lendemain, étant en week-end... Bref, à moitié réveillée, elle n'avait pas compris son erreur tout de suite et avait même failli réveiller ses camarades de dortoir, qui, elles, dormaient tranquillement. Heureusement qu'elle s'était arrêtée à temps ! Elle en aurait entendu parler pendant des jours !! Puis, ayant renoncé à se recoucher, elle est descendue prendre son petit déjeuner, se trouvant fort seule dans la Grande Salle. Là-bas, elle s'était brûlée avec son chocolat chaud : en effet, elle avait laissé tomber sa tartine dans le bol et quelques gouttes du liquide brûlant avait atteint sa main et son avant-bras. Pas de quoi l'envoyer à l'infirmerie mais assez pour bien bien la réveiller ! Malgré ce début de journée plutôt difficile, la jeune préfète était bien décidée à être productive malgré tout et elle s'est ensuite rendue à la Bibliothèque pour effectuer ses recherches pour ses prochains devoirs.

Alors qu'elle était attablée devant un livre de botanique depuis ce qui lui semblait plusieurs heures et qu'elle luttait difficilement contre la lassitude, elle eut subitement une révélation : la parution du prochain numéro de l'Espi'Aigle était proche et elle n'avait pas encore rédigé la moindre ligne. Pire, elle n'avait même pas l'ombre d'un début de commencement d'idée de sujet... !! C'était la catastrophe ! Rangeant, sommairement mais surtout très rapidement, ses affaires, la jeune fille sortit en trombe de la pièce, attirant sur elle un regard peu avenant de la bibliothécaire. *Oh, flûte... J'en entendrai parler plus tard : c'est sûr !*, songea la jeune fille dépitée. Elle qui n'avait jamais fait de vagues ici auparavant, elle venait de se faire remarquer et pas dans le bon sens du terme... La jeune fille soupira lourdement : décidément, la poisse la poursuivait...

Arrivée dans les couloirs, la 3ème année constata que le reste de l'école était maintenant parfaitement réveillé. Décidée, coûte que coûte, à trouver son sujet aujourd'hui, Milenka décida de prendre place à un endroit qu'elle trouvait stratégique : en haut du grand escalier, à droite, nonchalamment adossée au mur. Pas vraiment discret mais parfait pour observer les allées et venues. Mobilisant tous ses sens, l'apprentie journaliste porta attention à ce qu'elle voyait et ce qu'elle entendait... Armée de son calepin et de son stylo-bille moldu, qu'elle trouvait tellement plus pratique que la plume et nettement moins cher que les plumes auto-encrées, Milenka se mit en route : elle griffonnait quelques mots, ajoutait un croquis, barrait les mots pour les remplacer par d'autres, retouchait le dessin... N'importe quel observateur extérieur en aurait déduit que la jeune fille était plongée dans une transe créative. Hélas, les apparences sont parfois trompeuses : l'Aiglonne vivait la pire panne d'inspiration de sa jeune carrière journalistique... !! En désespoir de cause, elle se décida : elle allait demander aux élèves des nouvelles du château, des potins qu'elle pourrait glisser dans le journal... Bon, elle n'allait pas non plus demander à n'importe qui, et surtout pas n'importe comment... Il fallait la jouer fine et amener son vis-à-vis à confier plus que ce qu'il souhaitait au départ... Ou mieux : s'en fait un allié... ! Ne rester plus qu'à trouver une « cible ». Scannant du regard les couloirs de Poudlard qui s'étendaient devant elle. Ayant repéré une jeune deuxième année de sa maison, la Serdaigle sut qu'elle avait trouvé ce qu'elle cherchait et se dirigea vers elle à grands pas.

- « Coucou, Ashley ! Comment vas-tu ?, lui demanda-t-elle en l'accostant. Dis-moi, est-ce que tu aurais quelques minutes à m'accorder... ?

Il ne restait plus qu'à espérer que le jeune fille accepte. Tout en affichant un visage serein, Milenka ne put s'empêcher de croiser discrètement les doigts...

Couleur: #2f4f4f
3ème année RP -- Journaliste à l'Espi'Aigle
*-*-*-* Lorsqu'ils déploient leurs ailes, les Aigles vous ensorcellent *-*-*-*

Chasse au Scoop  Cabane de Cristal 

En cette douce matinée de week-end, Ashley se réveilla en sursautant d’un mauvais rêve. Elle se leva d’un bond si violent qu’elle se cogna la tête contre le haut de son lit à baldaquin. La douleur lui fit monter les larmes aux yeux et elle dut se mordre la lèvre inférieure pour s’empêcher de crier de douleur. Tout en se massant le haut de la tête d’une main, la jeune aiglonne sortit de son lit sans faire de bruit afin de ne pas réveiller ses camarades. Elle regarda le réveil moldu qui était posé sur sa table de nuit. Il indiquait 8h36. Comme Ashley savait très bien que c’était inutile de se recoucher car elle n’arriverait jamais à se rendormir à cette heure-là, elle décida de s’habiller afin de descendre prendre son petit déjeuner dans la Grande Salle. Elle regarda autour d’elle et vit que presque tous les lits avaient encore leurs rideaux fermés sauf un ou deux. Après s’être habillée, Ashley alla dans la salle de bain pour arranger ces cheveux puis descendit sans bruit dans la salle commune en entendant le souffle lent et profond de ses camarades encore endormies. Quand elle arriva dans la salle commune, celle-ci était presque vide. Il n’y avait que quelques garçons qui parlaient, installés dans des fauteuils moelleux et une jeune Serdaigle de première année qui était en train de travailler. La deuxième année sortit de la salle commune et se dirigea vers la Grande Salle.

Elle y arriva plus vite qu’elle ne l’aurait pensé. En effet, il y a des jours, surtout les jours après lesquels elle avait passé une mauvaise nuit, où elle ne savait pas trop ce qu’elle faisait, plongée dans une sorte de transe et complètement plongée dans ses pensées. Elle n’aimait pas du tout ces jours où elle s’était levée du pied gauche car, elle qui était si souriante et gaie d’habitude, devenait froide et absente. Elle se ressaisit et se dit qu’elle n’allait pas laisser ses pensées gâcher sa journée. Elle sortit donc de sa bulle et retrouvant son sourire, alla s’asseoir parmi ses amies de Serdaigle. Quand elle eut fini de manger son bacon, ses œufs et ses toasts, elle se leva et se dirigea vers la porte de la Grande Salle. Empêchant ses pensées de la contrôler, Ashley réfléchit quelques instants à ce qu’elle pourrait bien faire. Tout à coup, elle repensa à l’immense pile de travail qui l’attendait dans son sac et se dit que c’était peut-être une bonne idée de les commencer. Elle se dirigea à grands pas à travers les couloirs parcourus de grands courant d’air. Il faisait vraiment très froid dans les couloirs de Poudlard l’hiver. Elle fut soulagée d’arriver dans la chaleur de sa salle commune. Elle remonta l’escalier qui menait à son dortoir maintenant bien réveillé et bruyant. Celles qui n’avaient pas encore pris leur petit déjeuner parlaient entre elles en se préparant. Après avoir dit bonjour à tout le monde et échangé quelques paroles, Ashley remplit son sac avec ses livres, son encre, sa plume et ses parchemins. Cela fait, elle le mit sur son épaule non sans difficulté et redescendit l’escalier. Elle avait d’abord prévu de travailler dans la salle commune mais comme c’était le week-end et que tout le monde était maintenant bien réveillé, il était impossible de trouver du calme.

Ashley décida d’aller travailler à la bibliothèque, * là au moins, je serais tranquille *, pensa la jeune Serdaigle avant de s’engouffrer dans la froideur du couloir. Elle avait envie d’être au plus vite protéger du vent violent qui lui fouettait le visage et de pouvoir poser son sac qui était très lourd. Il était tellement lourd que, malgré le vent, elle ne put s’empêcher de faire une pause, cédant sous le poids de son sac. Ashley le posa par terre avec un soupir de soulagement. Elle se trouvait alors juste à côté d’une fenêtre qu’elle frotta afin d’enlever la buée qui s’y était accroché. Elle eut alors une vue magnifique sur l’ensemble du parc sous la neige et des montagnes qui ne se trouvaient pas loin du château. Elle resta quelques minutes à contempler ce magnifique paysage jusqu’à ce qu’un coup de vent pareil à une douche glacée la traversa. Elle reprit aussitôt son sac dans un frisson et repartit en direction de la bibliothèque. Elle n’avait même pas parcouru quelques couloirs qu’elle arriva dans un coin en haut d’un escalier protégé du vent où plusieurs groupes d’élèves passaient pour aller prendre leur petit déjeuner. La jeune aiglonne vit alors une de ses camarades de Serdaigle, Milenka qui tenait un stylo bille et un carnet à la main. Dès qu’elle la vit, celle-ci s’approcha d’Ashley et lui dit gentiment :

« Coucou, Ashley ! Comment vas-tu ?  Dis-moi, est-ce que tu aurais quelques minutes à m'accorder... ?

Ashley lui sourit et répondit :

« Salut Milenka je vais très bien et toi ? Oui aucun problème. Tu cherches quelque chose ? Je pose juste mon sac et après on peut parler »

Ashley en effet commençait à avoir mal à l’épaule à cause de son sac et fut soulagée de pouvoir le poser. Après cela, elle releva la tête en attendant la réponse de sa préfète.



Reducio
Désolée pour ce retard  :sweatingbullets:

"Le bonheur n'est pas dans la recherche de la perfection, mais dans la tolérance de l'imperfection"