Couloirs

Inscription
Connexion

On s'est perdu ?  PV Anselme Toothil 

Cela devait être un mardi, ou bien un mercredi, peut importe. Tu avais gagné ton lit à un peu plus de 19 heures mais jamais tu n'avais fermé l’œil. Tu avais passé ta nuit à apprendre ton cours relisant sans cesse tes notes. Tu n'avais qu'un souhait, obtenir un O, et pour cela tu ne connaissait qu'une méthode, réviser d'arrache-pied qui à ne pas dormir et quitte à somnoler durant les autres cours. Ainsi, lorsque tes camarades de chambrées les plus matinales se réveillèrent tu t'arreta quelques instants afin de t'habiller et de descendre à la Grande Salle où tu engloutis une plâtrée de pancakes avant de reprendre tes révisions. 

Finalement, lorsque les cours débutèrent, tu fut obligée de lâcher ton livre pour suivre les autres cours. A ton plus grand désarroi.

Tu enchainais les cours avec un air faussement concentré tandis que ton esprit ressassait encore et encore le cours de métamorphose. L'on peut le dire, tu étais littéralement obséder par ce devoir !
Tu ne remarquas pas le temps qui défilait, tu fut même surprise lorsque l'heure du diner arriva et qu'il fallait se rendre dans la Grande Salle.

Tandis que tu avalais ton repas à une vitesse exorbitante, tu sentis des fourmillement dans les jambes. Ce genre de fourmillement qui t'indiquais avec la subtilité d'un éléphant que tu avais besoin de marcher. Ton esprit avait soif de réussite, mais ton corps lui avait décidé que tu devais utilisé le peu d’énergie gagner dans la nuit.

Nous étions dorénavant en pleine l'après-midi et tu n'avais pas fermer l’œil de la nuit afin de réussir ton devoir de métamorphose. Tu n'avais qu'un souhait, devenir animagus et pour cela tu n'avais qu'un objectif, obtenir une moyenne de O en métamorphose. Ton devoir n'était que dans deux heures et pourtant tu étais déjà prête à répondre à toutes les questions que l'on pouvait te poser. Tu trépignais d'impatience, incapable de rester assise, tu avais un besoin fou de marcher, de courir, de te dépenser. Ainsi, étant incapable de rester sagement devant ta salle de cours, tu avais choisis de te dépenser en faisant le tour de l'école. Après tout, cet établissement était bien assez grand pour te permettre de te dépenser ! Tu n'avais pas arrêter de marcher, de monter et de descendre les escaliers, de faire les cents pas dans les couloirs et finalement tu t'étais retrouvée là, dans les couloirs du deuxième étage entrain de tourner en rond.

Tes cheveux d'ors rebondissaient sur tes épaules à chacun de tes pas, suivant le mouvement de ta cravate verte et argent qui oscillait doucement entre ta chemise et ton pull tandis que tes prunelles aqua balayait les couloirs du regard. Tu regardais sans regarder tant tu étais bien trop distraite et avait bien trop envie de faire et de finir ce devoir. Tu es tellement tellement absorbée par les futurs réponses que tu pouvais donner que tu ne remarqua pas ce jeune Poufsouffle ayant l'air un peu perdu qui s'approcha de toi …
Dernière modification par Lucy Orens le 25 février 2018, 12 h 46, modifié 1 fois.

On s'est perdu ?  PV Anselme Toothil 

Mon réveille sonne déjà…  je n’ai pas envi de me lever… Je suis si bien dans mon lit… heureusement, mon estomac me rappel à l’ordre et m’ordonne dans un de ses grondement de me lever.
Je prends mon petit déjeuné dans la grande salle avec les Poufsouffles et c’est tout de suite partie pour les cours !

Apprendre à être sorcier c’est vraiment intense, les cours sont compliqué et il y a pleins de choses à apprendre mais je trouve ça si fabuleux que ce n’est absolument pas une corvée de tout retenir !
Ca me fait sourire par se que quand j’étais à l’école des moldus j’étais vraiment mauvais élève mais quand on apprend à lancer des sorts et faire des potions qui donne des verrues bizarrement je trouve l’école plus simple !

La matinée passe vite, même si histoire de la magie n’est pas mon cours préféré mais j’aime bien la botanique, ça nous fait prendre l’aire.

Midi, enfin ! J’ai une faim de loup !

L’après midi j’ai sortilège, c’est bien on essaye de faire léviter des plumes.

Le cour est enfin fini, demain j’ai métamorphose et j’ai un devoir à faire mais je n’arrive pas à trouver les raiponces à mes questions dans mon manuel…
C’est donc naturellement que vais à la recherche de la bibliothèque. Depuis le début de l’année je n’arrêt pas de me balader partout dans le château. C’est un endroit tellement fabuleux ! Les tableaux bouges, les armures change de place, il y a des passages secrets ! Pour moi qui suis né moldus et qui depuis l’été dernier été persuadé que la magie n’existé pas c’est un rêve éveillé !

Par contre j’ai un problème… je ne sais pas du tout ou se trouve la bibliothèque et le château est un véritable labyrinthe !
J’ai tourné partout dans les couloires, je suis même passé par la salle des trophées…
Je me retrouve enfin dans un couloir mais je ne sais plus dans partie du château je me trouve ni à quel étage.

C'est alors que j’aperçois une élève au bout du couloir qui à l’aire perdue dans ses pensées. Je suis d’un naturel timide et je n’ai jusqu'à maintenant pas osé demander mon chemin aux autres élèves et encore moins aux professeurs mais là ça fait une bonne demie heure que je marche et on est seule se qui me fait moins peur.

Je me rapproche et je vois que l’élève en question une fille qui doit avoir mon âge mais je me fige sur place quand je vois les couleurs vert et argent de sa maison … une serpentard.
Je n’ai rien contre les élèves des autres maisons ni contre personne d’ailleurs, ici personne ne m’a jamais embêté. Cependant, je n’ai encore jamais parlé à un élève d’une autre maison et d’après se que j’ai vu en cour d’histoire de la magie, les serpentards ont un lourds passé et des valeurs qui ne me parle pas trop. Puis je ne suis pas du tout un sang pur et je n’ai pas envie d’être regardé de travers par un sorcier qui se croit supérieur à moi…

Je secoue la tête ! Je reprends mes esprits. Après tout ce n’est qu’une élève comme moi, elle n’a rien d’impressionnent et les cours que je passe avec les serpentards se passes bien !

C’est alors que je me rapproche d’elle et demande d’une voix moins assurée que je l’aurais voulu :
-euh.. Excuse moi de te déranger mais je cherche la bibliothèque, ça fait un moment que je parcours le château sans la trouver…Tu sais où elle se trouve ?

On s'est perdu ?  PV Anselme Toothil 

Il s'approcha de toi d'un pas hésitant, sans doute craignait-il les couleurs de ton blason … Il n'était pas rare à Poudlard de voir un Serdaigle, un Poufsouffle ou bien même un Gryffondor hésiter voir fuir face à un Serpentard, après tout ta maison prônait des valeurs souvent immorales et malgré les siècles qui s'était écoulé vous restiez tout de même la maison d’être peu recommandable.
Oui, les Serpentard étaient rejeté par les autres maisons et c'est sans doute pour cela que les membres de la maison verte et argent étaient plus unis que ceux des autres maisons … Après tout, lorsqu'on est un pariats à qui peut-on se lier si ce n'est à un autre pariât.

Toi, tu te fichais bien de tout cela. Tu avais passé une grande partie de ta courte vie enfermée dans ta chambre, sans ami, alors quesce que cela pouvait bien te faire ? Que tu sois enfermée ou libre de tes mouvements, tu te sentais seule et tu avais appris à ne pas craindre ni à rejeté cette solitude qui t'avais rendu si indépendante …

Mais pour l'instant, tu étais encore dans ce couloirs, les yeux rivés sur tes pensées. Tu n'avais vu ni ce jeune Poufsouffle ni sa réticence lorsqu'il se devait de t'adresser la parole. Pourtant, il se décida à t'aborder malgré sa voix chancelante de … timidité ? Tu n'aurais su le dire, mais ce tu savais c'est que ces quelques mots t'avaient arraché de tes pensées comme l'on arrache un pansement, d'un coup sec et rapide.

Tu sursauta, avant de secouer légèrement la tête afin de retrouver tes esprits et tout remettre au clair dans ta petite tête blonde. Durant cette brève minute, tu ne lui parla pas, tu ne lui adressa même pas un regard. Dieu que tu avais dut lui paraître hautaine à ce moment là. Mais nous savons tout deux que tu ne le snobais pas, tu n'avais simplement pas compris que quelqu'un venait de te parler …
Tu posais délicatement ta main contre ton front lorsque ses paroles te revinrent  l'esprit et c'est uniquement à ce moment là que tu compris. Alors, tu redressa la tête en esquissant un petit sourire amicale tout en posant tes grands yeux bleus sur lui.
Il devait avoir ton age et son visage laissait, sans doute malgré lui, transmettre une timidité apparente. Il t'avoua s’être perdu ce qui ne fit que confirmer ce que tu pensais déjà, il était en première année comme toi et possédait donc bien ton age.

- La bibliothèque ? Oh oui … C'est deux étages au dessus, lui indiqua tu d'une voix calme et posée avant de jeter un bref regard à ta montre. J'ai encore du temps, je peux t'y accompagner si tu veux ! L'école est grande, il serait dommage que tu te perde de nouveau, lui proposa tu tout en penchant ta tête sur le coté alors que ton sourire avant infime s'était élargit.