Couloirs

Inscription
Connexion

Perdue dans les couloirs

...C'est la nuit...


Tournicoti... Tournicoton...
Un coup à gauche... Un coup à droite...
Alii se tournait et se retournait dans son lit... Non pas qu'il n'était pas confortable le lit à baldaquin, bien au contraire, on pourrait y faire des rêves fabuleux sur le dos d'un phœnix ou d'une licorne dans un ciel bleu rosé ou encore être la nouvelle grande attrapeuse de son équipe de Quidditch !
Mais non... la brune ne trouvait pas le sommeil... Faut dire que c'était sa première nuit à Poudlard et que le temps d'adaptation mettait plus longtemps que prévu à se faire...
Pourquoi ? Elle ne savait pas trop, à vrai dire... Elle avait été pourtant si bien accueillis par tout le monde. Ils étaient tous gentils et serviable et les nouveaux élèves comme elle étaient plutôt chouchoutés... Et pourtant, Alii avait du mal à se faire une place...
Là où elle ne comprenait pas, c'est que d'habitude, elle avait cette façon d'être qui fait qu'elle se sentait à l'aise presque partout et n'avait aucun mal à se faire des connaissances voire de nouveaux amis en assez peu de temps.
Alii se leva de son lit et regarda par la fenêtre, le regard un peu perdue dans ses pensées...
Effectivement, elle était toujours à l'aise mais c'était souvent des endroits qu'elle connaissait ou qui avait un air familier, bref elle était à l'aise quand elle se sentait un peu sur son terrain, quoi... C'est là qu'elle se rendit compte que sa famille allait plus lui manquer que ce qu'elle croyait...
Ici, à Poudlard,tout était différent, tout était à apprendre ou à réapprendre, Alii n'avait aucun repère, aucune personne à qui se rattacher.. Sa force c'était ses parents, sa famille et ses amis de Londres... Ici, elle était seule, loin d'eux et ça lui semblait si loin de tout...

La brune soupira et mit son peignoir et ses chaussons... Fallait qu'elle prenne l'air, qu'elle sorte du dortoir pour respirer et surtout éviter de réveiller ses petites camarades...
Le salle commune des Serpentard était à présent vide, seule le bruit des flammes qui palpitaient, se faisaient entendre...
Mais la brune ne fit pas vraiment attention et sortie des cachots prenant la direction du couloir..

"Mais qu'est-ce qui t'arrive, enfin..? T'es complètement pas toi..." se disait-elle dans sa tête en empruntant un autre couloir.

"Il faut que tu te réveilles... sinon tu vas être la risée des Serpentard... La honte... Ca se trouve, tu n'auras aucun ami, tu seras seule à Poudlard pendant des années... Tu vas vivre un enfer.." disait la brune qui chuchotait à présent sans en être consciente et tout en empruntant couloir après couloir.

Cela faisait bien de longues minutes voir presque une heure qu'elle circulait dans les couloirs en pleine nuit sans prendre conscience que, déjà c'était interdit et surtout qu'elle ne regardait pas du tout où elle allait pour se repérer...

"Non, et puis franchement, c'est pas si sorcier... Tu y vas tu dis "salut ça va tu veux être mon ami ?" et le tour est joué. Pas besoin de baguette magique quand même ! Que dirait mes parents si..."

Elle stoppa net... La plupart des couloirs étaient faiblement éclairé, assez pour pas se cogner mais quand elle regarda autour d'elle, elle écarquilla ses yeux bleus azurs... Elle ne savait pas où elle était, elle était complètement perdue...
Elle prit sa baguette magique

"Lumos" chuchota-t-elle.

Non, rien à faire, elle ne savait pas ce qu'elle faisait là, ni quelle partie du château c'était, ni quel chemin prendre pour retourner à sa salle commune...
Alii se mordit la lèvre, prête à pleurer... Que faire ? Crier au secours au risque de se faire prendre et de se faire punir, voir faire perdre des points à sa maison pour sa maladresse ? Super pour s'intégrer avec les autres.
Ou alors mourir ici, si jamais personne ne passait par là...
Choix cornélien...

"Heu... Y'a quelqu'un ? Je... Je suis perdue... Je voulais pas... Je... Je sais pas..."

La brune ferma les yeux... Elle n'avait pas peur du noir mais bon, pour une sa première nuit, elle pas bien confiante. Elle tenta d'avancer... puis de rebrousser chemin mais rien n'y fait, trop de couloirs, trop grand, trop tout...

"Hey oh ?"

C'est sur, elle allait se faire virer...

Première année rp
Joueuse de Quiddicth

Perdue dans les couloirs

La nuit était noire d’encre, les lieux plongés dans le noir, il n’y avait aucun bruit à l'horizon et tout était calme, la lune seule venait de sa lumière douce et rassurante percé l’obscurité du dortoir des aiglonnes, il était presque minuit, l'on pouvait entendre le vent qui sifflait au loin faisant virevolter les branches des arbres et se faire s'envoler les quelques feuilles présentes au sol. La pièce dans laquelle je me trouvais était à la fois rassurante et effrayante, le dortoir était un endroit calme où il faisait bon se reposer mais la douceur des draps de son lit et la chaleur dégageait par le poêle ne suffisait pas, Annie était crispé dans son lit, tournoyant dans tout les sens laissant le sommeil lui glissé entre les doigts, Morphée ne voulant pas d'elle en cette soirée qui semblait durée une éternité pour notre petite blondinette qui finit par se levée lassait de tourner encore et encore au fond de son lit, ce n'est pas ce soir qu'elle allait réussir à dormir, c'est à moitié endormi qu'elle se leva, enfila un gros pull comme à son habitude et pris la direction de la salle commune, avec un peu de chance lire un livre avec un bon verre de lait l'aiderai peut être à trouver le sommeil qui lui maquer tant.

Le calme régner en maître en bas, la salle commune qui semblait d'habitude déborder d'énergie semblait terrifiante en cette soirée printanière, les nuits froides et sombres de l'hiver commençaient peu à peu a disparaître et des soirées plus calme et fraîche devraient faire leur apparition. Annie se posa tranquillement dans un des fauteuils proche de la porte à coté de la bibliothèque, pris un livre et en commença la lecture avec les rayons sortant de sa baguette pour lumière à l'aide du sortilège Lumos. Soudain un léger bruit se fit entendre, non plutôt un murmure, comme si quelqu'un parlait près de la porte conduisant chez les Serdaigle, *un professeur peut être* songea t'elle, après tout les élèves n'avaient pas le droit de se promener la nuit, ce château est tellement grand qu'il serait facile de s'y perdre, Annie avait une bonne mémoire pour tout cela mais dans le noir et l'obscurité cela ne devait pas être évident de retrouver son chemin, rien que l'idée d'y pensait lui donner la chair de poule.

Le murmure se faisait entendre d'avantage et l'on pouvait y discerner quelques mots, "quelqu'un", "je", "perdue", difficile de comprendre d'avantage, il faut dire que la lourde porte conduisant à la salle commune était assez large et grande. Annie fut pris d'une irrésistible envie de savoir ce qu'il se passait, elle avait la mauvaise manie d'être très curieuse et cela lui apportait généralement quelques ennuies, elle se leva et se dirigea vers la porte, l'ouvrit et discrètement sortit pour se rapprocher de cette mystérieuse voix qui se faisait entendre dans la peine ombre.

Un peu plus loin l'on pouvait discerné la lumière provenant d'une baguette, notre petite sorcière s'approcha et vit une jeune fille qui était là, se promenant seule dans les couloirs du château, Annie s'approcha d'elle pour en savoir plus, en tout cas ce n'était pas une aiglonne, l'on pouvait voir qu'il s'agissait d'une élève de première année, un insigne vert, une Serpentard, que pouvait elle bien faire ici à cette heure, s'était elle perdu ? Annie pointa sa baguette vers elle pour mieux l'apercevoir, "Lumos" murmura t'elle avant de prendre la parole.

"Bonsoir, que fais tu ici en pleine nuit ? ce n'est pas vraiment l'heure pour une promenade, tu es en première année comme moi, il est nous es interdit de nous promener la nuit dans le château..." Annie s'aperçu que la jeune fille semblait désorientait, "Tu es perdu ? il me semblait avoir entendu quelques mots, en tout cas tu as du pas mal marcher, le salle commune des Serpentard n'est pas tout près, comment t’appelles tu ?"

Annie se sentait un peu mal pour la jeune sorcière, elle espérait également ne pas avoir était trop dur envers elle, le manque de sommeil la rendait parfois grognon, mais une chose était évidente, notre petite blondinette n'allait pas la laisser toute seule vagabondant dans ses couloirs où l'on n'y voyait pas à deux pas devant soit.

Je t'ai envoyer un hibou et me suis permise de te rejoindre dans ce RP ^^ Désoler pour tout ce blabla j'était quelques peu inspiré :P

Deuxième année Rp
Si vous demandez jamais vous ne saurez, si vous savez il suffit de demander.

Perdue dans les couloirs

Non.. C'est sûr, elle ne voulait pas mourir ici, pas si jeune déjà et surtout pas avant d'avoir profiter de cette grande école où elle avait tant rêvé d'aller !
Oui, bon c'était un peu dramatique comme façon de penser... Évidemment, qu'elle n'allait pas mourir ici mais quand on y pense sur le coup, seule dans un couloir, perdue, sans espoir de retrouver son chemin et que si jamais on ose s'aventurer dans les couloirs, on risque de se perdre encore plus et de n'être jamais retrouvé...

Roooo mais pourquoi, les sorciers n'avaient pas ce gadget fabuleux qu'avaient tous les Moldus ? Un petit gadget qui rentre dans une poche et avec ils peuvent communiquer entre eux sans voir la personne en face et même s'ils bougent, ben ils peuvent continuer à parler avec eux...
Quand les parents de la jeune Serpentard, lui avaient raconté cette histoire, elle avait les yeux écarquillés essayant d'imaginer ce gadget dont elle avait perdu le nom. Mais ça l'avait marqué et elle s'était dit que, quand elle aurait le droit de fréquenter le monde des Moldus, ça serait la première chose qu'elle tenterait d'avoir pour voir comment ça marche !
Bon, apparemment, ça les coupait un peu du monde extérieur car ils avaient pas les gens en face mais pour le coup, hin, si Alii avait eu ce gadget entre les mains ainsi que tout le monde ici, ben elle ne serait pas dans cette galère tirailler entre vouloir être retrouvée pour vite vite aller dormir et celui de ne pas vouloir se faire choper par un professeur qui, à coup sûr, n'allait pas lui faire de cadeau.. Qu'elle se soit rendu compte ou non qu'elle slalomait dans les couloirs, elle n'avait pas le droit d'être là...

Le temps se faisait long pour la brune alors que ça ne faisait que quelques minutes qu'elle s'était rendue compte qu'elle s'était perdue... Sa baguette toujours allumée, elle continuait de regarder des deux côtés, savoir si elle osait s'aventurer dans ces immenses couloirs où surement seul un fantôme pouvait s'y repérer ! En même temps, ils avaient de la chance, eux, ils pouvaient traverser les murs c'était plus simple pour la direction à prendre !
Alii rêverait de pouvoir traverser les murs, à ce moment là, ou alors être un hibou et faire toutes les fenêtres jusqu'à trouver la bonne et pouvoir rentrer au chaud dans son dortoir, ni vu, ni connu ! Dodo et on en parle plus..
Mais non, trop facile, elle allait se faire choper, c'est sur, et plus aucun Serpentard ne lui parlerait !


"Bonsoir, que fais tu ici en pleine nuit ? ce n'est pas vraiment l'heure pour une promenade, tu es en première année comme moi, il est nous es interdit de nous promener la nuit dans le château..."

Aliizea poussa un mini cri, entendant une voix derrière son dos, lâchant sa baguette et prit sa défense tout de suite en s'excusant les yeux fermés

"Non, mais je suis vraiment désolée j'ai pas fait exprès ! Enfin si, mais c'est pas ce que je voulais, Je voulais dormir mais j'y suis pas arrivée et... voilà... Ne m'enlevez pas de points s'il vous plait !"

Elle rouvrit les yeux et se rendit compte que le professeur qu'elle pensait avoir en face d'elle, n'était en fait qu'une élève, surement de son âge...


"Tu es perdu ? il me semblait avoir entendu quelques mots, en tout cas tu as du pas mal marcher, le salle commune des Serpentard n'est pas tout près, comment t’appelles tu ?"

La Serpentard se sentit honteuse d'avoir parlé dans la précipitation et les joues rougies, elle ramassa sa baguette encore allumé et se redressa... Elle scruta la jeune fille qui lui parlait... Une Serdaigle, au vue de ses couleurs et qui avait l'air assez gentille et avenante !
Quelle soulagement de voir quelqu'un dans les parages !

"Je... Salut..." Ouais t'y es presque, encore un effort et tu vas pouvoir faire une phrase ! "Oui, je suis désolée, j'ai marché, la tête dans mes pensées et je me suis rendue compte assez longtemps après que je m'étais perdue ! Et je ne sais pas du tout comment retrouver ma salle commune !"

Quand la jeune Serdaigle lui dit qu'elle avait beaucoup marcher, elle se demanda comment elle avait fait pour marcher aussi longtemps et aussi loin sans s'en rendre compte !

"Euh... Ah bon ? Mais je suis où par rapport au sous-sol ?"

Puis la malpolie se rattrapa !

"Oh pardon ! Je m'appelle Aliizea, je suis arrivée il y a peu ici et je suis une Serpentard."

Puis elle plongea ses yeux azurs dans les siens

"Tu vas me balancer ?"

Un frisson parcouru la jeune fille mais elle essaya de faire en sorte que ça ne voit pas qu'elle était complètement flippé à l'idée d'être dénoncée à sa directrice de maison ou encore à un de ses professeurs


Pas de soucis pour le blabla, je suis contente que ça t'inspire ! Tu vois moi-même ça m'a inspiré ! Une autre camarade Serdaigle va nous rejoindre ;) Merci de partager ce rp avec moi en tout cas !
Bon rp !

Première année rp
Joueuse de Quiddicth

Perdue dans les couloirs

Je bats des paupières. J'arrive pas à dormir. J'ai sombré très très rapidement après le buffet de la rentrée, mais maintenant, je ne sais pas, quelque chose m'a réveillée. Je referme les yeux, respire profondément, essaie de repartir dans le royaume de Morphée, mais apparemment il me boude et, obstinément, me refuse le passage. Je finis par lourdement soupirer. Je me redresse dans mon lit, regarde rapidement autour de moi. Mes nouvelles camarades de chambre dorment profondément. Pourquoi je ne peux pas être comme elles, hein ?

Je farfouille dans ma table de chevet pour retrouver ma baguette. Je marmone un faible lumos. C'est Jane qui me l'a appris. Elle sait que j'ai souvent des insomnies, et comme maintenant je suis en dortoir et plus seule dans ma chambre, pour ne pas trop déranger les autres filles, ce sort est plus simple et plus sympa. Je sors un parchemin, mordille le bout de ma plume, ouvre une bouteille d'encre et cherche quoi écrire. Peut-être que je pourrais envoyer un hibou à Papa et Maman ? Ou alors mettre sur papier une des histoires que j'ai en tête ? Peut-être qu'il faudra que je postule pour faire partie du journal de Serdaigle. Ou même de celui de Poudlard, qui sait. Ca m'occuperait l'esprit, et aussi toutes mes insomnies. 

Finalement, au bout de deux tentatives ratées, je comprends que je n'arriverais à rien. Je balance mes pieds sur le côté, glisse de mon lit. J'enflie une cape et sors sur la pointe des pieds. J'erre un peu par hasard, je me dis que prendre l'air me fera du bien, en plus la nuit est chaud, comme souvent en septembre.

Au détour d'un couloir, je surprends des voix. Je me fige. Euh... Bon, bah trop tard de toute façon. J'avance avec précaution et découvre deux filles. Toutes deux ne semblent pas plus âgées que moi.

J'ouvre de grands yeux surpris :

-Qu'est ce que vous faites ici ?

Elles se retournent vers moi, vivement. Et puis je rougis intérieurement. Je viens de me rendre compte que moi aussi je suis dehors, alors que c'est interdit d'être en dehors de notre salle commune après le couvre feu. Et moi, dès ma première nuit au château, j'enfreins les règles ! Pas possible. Et je manque de rougir pour de vrai quand je me rends compte de l'apparence que je leur donne. Je suis dans ma chemise de nuit, une grande robe blanche qui tombe fluidement presque jusqu'à mes chevilles, resserrée sous ma poitrine (ou plutôt mon absence de poitrine) par un ruban argent. Et par-dessus, ma cape, légèrement de travers, je viens de le remarquer. Et mes cheveux courts un peu dans tous les sens. Rolala, quel tableau !

Je me mords un peu la lèvre avant de continuer :

- Enfin... Je suis dehors moi aussi alors euh... Vous aussi vous êtes insomniaques ?

C'est fou ce que je peux sortir comme question idiote.

Coucou, c'est moi la camarade Serdaigle !  :biggrin:

"La perfection, c'est surfait" Kirsten W. , 2018

Je babille en #5D77D5

Perdue dans les couloirs

Sam bailla, se frotta les yeux, s'étira, et poussa un long soupir. Non sans un léger frisson, elle posa un pied à l'extérieur de la salle commune. Il devait être minuit. Ou plus. Dans le silence le plus complet, elle descendit maladroitement les escaliers qui se présentaient à elle en gardant les paupières closes. Ces marches, elle les connaissait par cœur. Ce n'était absolument pas la première fois qu'elle les parcourait de nuit. 

Le sol était froid. Glacial. Elle n'avais aucunement pris le temps de récupérer ses chaussons dans le dortoir Bleu, de peur de réveiller ses camarades profondément endormies. Lorsqu'elle avait remarqué un lit vide autre que le sien, elle ne s'était pas interrogée. Après tout, même si le règlement l'interdisait, les élèves étaient libres de respecter le couvre feu ou non. 

Et puis, sa petite escapade nocturne avait bien un but précis : récupérer son précieux jeu de cartes auto-battantes dans le bureau du concierge, ainsi que son violon. Même sous forme de fantôme, il poursuivait les élèves à la recherche du moindre petit objet prohibé. Et les cartes de Sam en faisaient partie. En ce qui concernait l'instrument, il n'était lui pas interdit, mais le vieux Rusard en avait vite eu assez d'entendre la cadette Brown en jouer tout en chantonnant dans les couloirs de l'école. 

Dans le silence le plus complet, elle parcourut une centaine de mètres sur le sol de pierre, les yeux ouverts cette fois-ci. Perdue dans ses pensées, la fillette ne remarqua à aucun moment qu'elle était descendue trop bas. Bien trop bas. Le bureau du concierge se trouvait au sixième étage, et elle avait dévalé les escaliers jusqu'au rez de chaussée. Dans un râle de mécontentement, elle remonta les marches des deux premiers niveaux quatre à quatre. 
Les couloirs du second étage étaient les plus sombres. N'y voyant rien, Sam avançait à tâtons, lentement, un pied après l'autre. Après quelques mètres, elle se heurta à plusieurs formes humaines.

- Tsss, faites gaffe, sérieusement, vous êtes en plein milieu du passage, grogna la fillette.

En relevant la tête, elle découvrit trois élèves en pyjama, chacune les yeux creusés de cernes plus profondes les unes que les autres. 

Concerto pour Sam-Sam en Fa majeur
#2F4F4F

Perdue dans les couloirs

"Non, mais je suis vraiment désolée j'ai pas fait exprès ! Enfin si, mais c'est pas ce que je voulais, Je voulais dormir mais j'y suis pas arrivée et... voilà... Ne m'enlevez pas de points s'il vous plait !"

La jeune serpentard parlait les yeux fermés, une fois ouvert elle se rendit compte que le professeur qu'elle pensait avoir en face d'elle, n'était en fait qu'une élève de première année comme elle.

"Tu es perdu ? il me semblait avoir entendu quelques mots, en tout cas tu as du pas mal marcher, le salle commune des Serpentard n'est pas tout près, comment t’appelles tu ?"

"Je... Salut... Oui, je suis désolée, j'ai marché, la tête dans mes pensées et je me suis rendue compte assez longtemps après que je m'étais perdue ! Et je ne sais pas du tout comment retrouver ma salle commune ! Euh... Ah bon ? Mais je suis où par rapport au sous-sol ? Oh pardon ! Je m'appelle Aliizea, je suis arrivée il y a peu ici et je suis une Serpentard. Tu vas me balancer ?"

La petite sorcière se posait beaucoup de question, une fois son monologue terminer notre blondinette ne pu s'empêcher de rire, elle était tout simplement perdu et ne savais pas où se diriger, tout paraissait identique à cette heure ci, les couloirs du château semblaient interminable, un véritable gouffre sans fin, Annie commença à répondre : "Non ne t'inquiète pas je ne dirai rien, moi c'est Annie, et oui ta salle commune n'est pas tout près d'i...." une douce voix se fit entendre dans la pénombre coupant la parole de notre jeune blondinette.

"Qu'est ce que vous faites ici ? Enfin... Je suis dehors moi aussi alors euh... Vous aussi vous êtes insomniaques ?"

Les deux élèves se retournèrent doucement pensant qu'il s'agissait d'un professeur, plus de peur de que de mal, il s'agissait d'une autre élève, elle portait une chemise de nuit, une grande robe blanche qui lui tombait fluidement jusqu'à ses chevilles, resserrée sous sa poitrine par un ruban argent, avec par-dessus, sa cape qui était légèrement de travers aux couleurs des bleu et bronze, il s'agissait d'une autre élève de Serdaigle, mais point le temps de répondre que soudainement une quatrième personne arriva à son tour se heurtant physiquement à nos jeunes sorcières.

"Tsss, faites gaffe, sérieusement, vous êtes en plein milieu du passage" dit-elle en râlant quelque peu.

*Cela commençait à faire beaucoup* songea notre petite Annie, il n'était pas rare que de temps à autre des élèves sèchent le couvre feu imposer par l'école,  il se faisait tard et le soleil était couché depuis longtemps, nos quatre jeunes sorcières s'étaient toutes retrouver aux même endroit, un silence se posa, l'on pouvait alors entendre les ronflements des cadres du château, les grincements des escaliers, ainsi que les murmures du vent qui soufflait de plus en plus fort à l'extérieur de cette enceinte. Annie se savait quoi penser, elle était assez pensive à tout cela mais décida de prendre la parole.

"Euh... alors premièrement, je suis venue voir qui pouvait bien parler seul à cette heure ci de la nuit et non je ne suis pas insomniaque, juste que je n'arrive pas à trouver le sommeil cette nuit, je me sens quelque peu nerveuse... Et deuxièmement oui nous sommes au milieu du passage mais toi non plus tu ne regardais pas en face de toi je te signale" répondit Annie à cette petite râleuse, elle pointa alors sa baguette dans sa direction pour voir de qui il pouvait bien s'agir, une cape aux couleur bleuté *Encore une aiglonne* pensa t'elle, releva sa baguette pour apercevoir son visage, celui-ci lui semblait familier, elle avait du surement la croisé dans la salle commune, après tout elle était en présence de deux de ses camarades Serdaigle, mais là n'était pas la question, il ne fallait pas oublier que la petite Serpentard était perdu bien loin de son dortoir, elle qui devait se rendre au sous-sols la voici arrivait dans la tour ouest, soit elle n'avait vraiment pas eu de chance, soit l'orientation n'était pas son point fort.

Pas évident de reprendre chaque parole et faire en sorte que ce soit concret ^^ j'espère que cela vous conviendra :) coucou Sam ;) je vois qu'en plus de notre défi nous allons avoir un peu de temps à consacrer à ce RP :P 

Deuxième année Rp
Si vous demandez jamais vous ne saurez, si vous savez il suffit de demander.

Perdue dans les couloirs

J'arrive seulement et j'ai seulement fini de parler quand je me fais rentrer dedans. Je vacille un peu mais reprends mon équilibre.

- Tsss, faites gaffe, sérieusement, vous êtes en plein milieu du passage, grogne une voix derrière moi.

Je me retourne vivement. Ouf, c'est une autre élève. Et... une Serdaigle apparemment. Les deux autres, je ne sais pas, elles sont en pyjama. Mais il me semble avoir déjà croisé l'une d'elles dans notre salle commune... Et l'autre à la table des Serpentards ? Je ne sais pas trop. Au moins, je suis sûre que se sont des premières années, comme moi. c'est déjà ça.

- Euh... alors premièrement, je suis venue voir qui pouvait bien parler seul à cette heure ci de la nuit et non je ne suis pas insomniaque, juste que je n'arrive pas à trouver le sommeil cette nuit, je me sens quelque peu nerveuse... Et deuxièmement oui nous sommes au milieu du passage mais toi non plus tu ne regardais pas en face de toi je te signale.

Waouh, elle répond à tout. Je me mordille la joue pour retenir un petit rire. Je suis d'humeur très joyeuse et je peux rire pour un rien. Mais là, on dirait le début d'une blague. Quatre premières années, trois Serdaigles et une Serpentarde, se retrouvent dans la tour Ouest. Ca peut être amusant à faire. Je change de pied d'appuis. Malgré la chaleur de l'air ambient, le sol est vraiment froid.

Je souris.

- Eh bien moi je le suis, insomniaque. Enfin pas toujours, mais là oui. J'ai pensé que prendre l'air me ferait du bien, et maintenant je suis tombée sur vous ! C'est une réunion secrète ?

J'ai les yeux qui pétillent. Pour un rien je suis amusée moi. C'est important, pour moi, de rire tous les jours, de trouver quelque chose qui fait du bien. Parce que sinon, c'est comme un jour de perdu.

"La perfection, c'est surfait" Kirsten W. , 2018

Je babille en #5D77D5

Perdue dans les couloirs

Alii se tortillait les doigts en attendant la réponse de la jeune Serdaigle !
Amie ou ennemie ?


"Non ne t'inquiète pas je ne dirai rien, moi c'est Annie, et oui ta salle commune n'est pas tout près d'i...."

La brune sursauta de nouveau prête à refaire son débitage de paroles pour s'excuser quand elle entendit une deuxième voix dans leurs dos.
Figée pendant quelques secondes, les joues gonflées comme un ballon pour retenir sa respiration, elle osa toute de même tourner la tête pour regarder qui les avait prit en train de discuter dans le couloir.
Elle dégonfla les joues, soulagée de voir que c'était une autre élève de Serdaigle qui avait décidé de ne pas respecter le règlement !
Apparemment elle aussi, n'arrivait pas à dormir, c'était surement le soir ! Et elle se rendit compte que la jeune fille était plutôt bien apprêté par rapport à Alii qui en se regardant dans le reflet d'une armure, était loin de ressembler aux jolies sirènes qu'elle avait pu voir dans les livres pour enfants...
Elle finit par sourire après s'être décrispée la frimousse même si elle était vraiment gênée de se retrouver dans cette situation.

"Je ne suis pas insomniaque d'habitude, mais j'avoue que s'habituer à la vie à Poudlard est plus difficile que je ne le croyais ! J'ai l'impression d'avoir la Chine entre moi et ma famille !
Du coup, j'ai marché pour réfléchir et je me suis perdue jusqu'ici... d'ailleurs je ne sais toujours pas comment retrouver ma salle commune"


Un petit rire stupide histoire de détendre l'atmosphère, bien que, la plus tendue ça devait être la Serpentard !
Prête à demander le nom de sa deuxième accompagnatrice, voilà qu'une troisième personne leur fonça dessus. Alii trébucha sans tomber se rattrapant à son amie l'armure qui lui avait fait comprendre qu'elle aurait du se coiffer, puis secoua la tête avant de regarder qui c'était.
Une troisième Serdaigle ! Décidément, ils étaient de sorti ce soir. Au moins elle ne serait pas toute seule à se faire choper si un professeur ou le vieux Rusard passaient dans le coin..
La troisième jeune fille n'avait pas la langue dans sa poche et avait parlé assez froidement avant que sa première "camarade", Annie, ne réponde.
Outch.. Ca n'allait pas se disputer quand même ?
Alii tenta d'intervenir les joues pourpres, ne pouvant s'empêcher de penser que tout ça était un peu de sa faute ! Après tout, elle avait quémander des amis, non ?

"Olala je suis désolée, c'est de ma faute tout ça... C'est donc moi qui vous ai faites sortir en appelant avec ma voix de désespérée ! ?
Ça serait plus marrant si c'était une réunion secrète mais non malheureusement je me suis vraiment perdue...
Vous devriez peut être rentrer pour pas vous faire prendre avec moi dans les couloirs, je serai vraiment mal de vous faire perdre des points ou avoir une punition par ma faute"


Puis elle regarda la jeune Serdaigle aux cheveux auburns et se sentit d'autant plus mal de la voir se balancer d'un pied à l'autre...

"Et avec ce froid dans les couloirs, vous allez tous attraper un rhume..."

Alii disait ça mais la troisième Serdaigle n'avait pas l'air de sortir de sa coquille de noix pour venir faire la curieuse.. Elle avait l'air préoccupée... Peut être cherchait-elle quelque chose ?
Du coup sa curiosité l'emporta et elle osa, oui ! elle osa

"Excuse-moi, euh... jeune Serdaigle, mais tu m'as l'air aussi préoccupée que moi qui souhaite retrouver son chemin. Tout va bien ?"

Et se rappelant qu'elle ne connaissait pas le nom des deux autres filles, elle se représenta :

"Désolée, j'ai pas dit mon nom, je m'appelle Aliizea et je suis en première année Serpentard et je suis complètement paumée"

Nouveau rire un peu plus stupide que son premier. C'est sur, ils allaient la prendre pour débile...
Dernière modification par Aliizea Moore le 7 avril 2018, 17 h 08, modifié 1 fois.

Première année rp
Joueuse de Quiddicth

Perdue dans les couloirs

Les mots de sa camarade de maison la firent sourire. Il fallait l'admettre, elle avait une certaine répartie. Observant chaque élève une à une, Sam repéra une jeune Serpentard. Un instant, elle s'interrogea sur sa présence ici. La salle commune des vert et argent se trouvait dans les sous-sols, il était étrange qu'une de leurs élèves soit égarée aussi loin. Elle reporta son attention sur ses camarades de maison, à la recherche d'un visage familier. Malheureusement, elle n'avait que croisé les deux jeunes filles postées devant elle. 

- Excuse moi, je ne savais pas que vous organisiez une petite réunion. Le couloir n'est pas le meilleur endroit, vous savez ? soupira la cadette Brown, la voix teintée de sarcasme. 

Elle n'attendit pas de réponse, tentant simplement de passer outre le petit groupe. Ce fut un échec cuisant, les trois élèves formant un petit cercle resserré au centre du couloir. Il ne lui restait plus qu'une chose à faire : s'incruster dans la conversation et attendre le bon moment pour partir discrètement. Son violon et ses cartes devraient encore attendre quelques minutes. 

- Bon, qu'est ce que vous faites ici ? articula t-elle lentement.

Sam posa ses mains sur ses hanches. Elle toisa les trois élèves du regard et esquissa un sourire en coin. Encore une fois, elle éprouvait une légère satisfaction à être plus grande que la moyenne. Seulement de quelques centimètres, certes, mais c'était déjà ça. Étrangement, à cette heure tardive de la nuit, toute la fatigue avait miraculeusement disparu du corps de la cadette Brown. Prise d'une soudaine envie de jouer la carte "provocation", elle hésita un instant, avant de continuer. 

- D'ailleurs, au passage, je m'appelle Sam Brown, en première année à Serdaigle. Si vous comptez me dénoncer à un préfet, un prof, bref, c'est toujours mieux de connaître le nom du coupable ! 

La fillette accompagna sa déclaration d'un sourire angélique. Si on ne l'avait jamais entendue parler, jamais personne ne se serait douté d'un tel caractère. Elle reporta son attention sur ses camarades. La jeune verte semblait tétanisée à l'idée d’enfreindre le règlement. Quand aux deux Serdys, elles donnaient l'impression de dormir sur place tant la fatigue se lisait sur leurs visages enfantins. 

Concerto pour Sam-Sam en Fa majeur
#2F4F4F

Perdue dans les couloirs

La même question se répéter encore et encore, les deux autre camarades de maison d'Annie pensaient toutes deux qu'il s'agissait d'une réunion secrète entre elle et notre petite Serpentard, mais la réalité en était bien loin car les deux jeunes filles ne se connaissait pas et s'était rencontré de manière hasardeuse. En ce qui concernait les deux autres Serdaigle, l'une était insomniaque est n'arrivait pas à dormir en cette nuit agitée, quand à la deuxième l'on pouvait déjà voir qu'elle avait un certain tempérament mais ce n'est pas quelque chose qui faisait peur à notre petite blondinette qui avait également un fort caractère, de toute manière elle devait belle et bien elle aussi avoir une raison à vagabonder dans les couloirs durant la nuit, elle en avait même oublier de mettre ses chaussons avant de quitter le dortoir.

"Excuse moi, je ne savais pas que vous organisiez une petite réunion. Le couloir n'est pas le meilleur endroit, vous savez ?" ces quelques mots sentait le sarcasme à plein nez, puis elle repris d'une voix plus lente et autoritaire "Bon, qu'est ce que vous faites ici ?

Ces quelques mots ne plaisait pas beaucoup à Annie, c'est quel a du cran cette grande rouquine, elle posa d'ailleurs ses mains sur ses hanches tout en observant les autres et affichant un léger sourire de coin, un léger silence se fit entendre, puis elle reprit de plus belle.

"D'ailleurs, au passage, je m'appelle Sam Brown, en première année à Serdaigle. Si vous comptez me dénoncer à un préfet, un prof, bref, c'est toujours mieux de connaître le nom du coupable !"

Sam Brown... Ce nom n'était pas inconnu à notre jeune Annie, elle avait surement du la croisé dans la salle commune, pourtant Annie ne se rappelait pas d'un tel caractère de sa part, on ne se douterait pas qu'une fille aussi mignonne puisse avoir un tel répondant, pas grand chose ne devait l'effrayé. Annie fit apparaître un sourire sur son doux visage, elle trouvait cela assez amusant, elle n'avait pas encore rencontré quelqu'un osant lui tenir tête, d'ailleurs sa réponse ne se fit pas attendre.

"Ce n'est pas une petite réunion, j'ai entendu du bruit et suis venue voir ce qu'il se passait, notre chère Serpentard du nom d'Aliizea s'est perdu et se trouves désormais assez loin de son dortoir, j'essayait de voir comment l'aider. Sam Brown, je m'en souviendrais, je ne suis pas une balance et ne compte dénoncer personne, après tout il faudrait être stupide pour dénoncer quelqu'un, si on l'a vue en dehors de son dortoir c'est que l'on n'y était pas non plus, c'est logique..." Annie n'avait pas peur de répondre, il ne fallait pas se fié à son sourire angélique, la tension montait quelque peu, mais il ne fallait pas oublier pourquoi nos jeunes sorcières étaient présentes dans les couloirs à cette heure tardive. Aliizea était toujours perdu dans ce grand château, notre blondinette ne voulais pas la laisser là toute seule.

"Ne t’inquiète pas Aliizea, on va t'aider à retrouver ton chemin et ainsi tu pourras retourner dans ta maison, tu penses pouvoir retrouver ton chemin à partir de quel endroit du château ? un endroit que tu connais bien."

Annie se mit à réfléchir tout en jouant avec ses cheveux, après tout elles devaient tout de même faire attention à ne pas se faire prendre, elle leva la tête vers ses camarades de maison, peut être l'une d'entre elles avaient une idée brillante, mais si elle étaient présente ici cette nuit c'est qu'elles devaient avoir quelque chose à faire également, la nuit risquait d'être longue et cette attente était pesante, le sol froid, un silence de plomb, une obscurité terrifiante... Le château possédait beaucoup de qualité, mais la nuit tout cela était assez étrange. 

Deuxième année Rp
Si vous demandez jamais vous ne saurez, si vous savez il suffit de demander.

Perdue dans les couloirs

Les joues pourpres, la première fille reprend :

- Euh, je suis désolée, c'est de ma faute tout ça... C'est donc moi qui vous ais faites sortir en appelant avec ma voix désespérée ! Ca serait plus marrant si c'était une réunion secrète mais non malheureusement je me suis vraiment perdue... Vous devriez peut-être rentrer pour pas vous faire prendre avec moi dans les couloirs, je serais vraiment mal de vous avoir fait perdre des points ou avoir un punition par ma faute.

Après, elle me fixe pour ce cibler, moi, surtout moi :

- Et avec ce froid dans les couloirs, vous allez toutes attraper un rhume.

Quoi ? Mes pieds nus ? Mais noon. C'est rien du tout. Elle reprend et s'adresse maintenant à la Serdaigle qui vient d'arriver puis, enfin, elle se présente :

- Je m'appelle Aliizea et je suis en première année Serpentard et je suis complètement paumée.

Aliizea a un rire tendu. 

- Excuse moi, je ne savais pas que vous organisiez un petite réunion. Le couloir n'est pas le meilleur endroit, vous savez ? ,réplique la plus vieille avec sarcasme.

Ensuite, elle essaie de nous contourner mais apparemment c'est plus dur à faire que de le penser.

- Bon, qu'est-ce que vous faites ici ?

Elle articule comme si on était des demeurées. Puis, elle prend la pose, les mains sur les hanches, un petit sourire narquois au coin des lèvres.

- D'ailleurs, au passage, je m'appelle Sam Brown, en première année à Serdaigle. Si vous comptez me dénoncer à un préfet, un prof, bref, c'est toujours mieux de connaître le nom du coupable !

Elle se la joue bravade, Sam, mais je sais que ça ne vole pas haut. C'est récurent, l'idée de se vanter pour cacher notre propre peur.

La blonde réplique fort, il faut l'admettre. Après, elle se tourne vers Aliizea et reprend la parole. Pour l'aider. Je m'avance un peu pour essayer d'aider. Serpentard... C'est loin. Peut-être qu'elle est somnanbule ? Puis, une pensée traverse mon esprit et je lève la main pour cacher mon sourire et m'empêcher de rire. Je me tourne vers Aliizea :

-Tu as faux.

Vers Sam :

- Toi aussi tu as faux.

Je me demande si je continue et explique ou si elles vont comprendre par elles-même. En même temps, si je dis rien, ça peut les énerver. J'ai pas envie de les énerver. Bon, allez, on va les faire un peu réfléchir. Deux Serdaigles, une Serpentarde, elles vont peut-être piger, tout de même ! Au pire, qu'elles me demandent !

A la place, je souris plus largement :

- En fait, je m'appelle Kirsten Whitllock, mais vous pouvez m'appeler Kris. Sauf toi, Sam, parce que tu es de mauvaise humeur. après peut-être, quand tu seras plus tout noir dans ta tête. Enchantée de toutes vous rencontrer !

Ah, j'adore être imprévisible, ça me donne des mini-frissons dans le dos. Je regarde avec ravissement leurs faces incrédules.

Je vous laisse un peu chercher, mais si vous trouvez pas du tout pourquoi Sam et Alii ont faux, il suffit de demander !

Biz ! 
Kris

"La perfection, c'est surfait" Kirsten W. , 2018

Je babille en #5D77D5

Perdue dans les couloirs

La gentillesse d'Annie envers Aliizea fit sourire la cadette Brown. Sa petite marque d'attention allait à la perfection avec le personnage. Celle aux cheveux courts prit la parole.

- Toi aussi tu as faux. Elle marqua une pause. En fait, je m'appelle Kirsten Whitllock, mais vous pouvez m'appeler Kris. Sauf toi, Sam, parce que tu es de mauvaise humeur. après peut-être, quand tu seras plus tout noir dans ta tête. Enchantée de toutes vous rencontrer

Sam haussa un sourcil, à la fois amusée et étonnée de voir que la petite dénommée Kirsten tentait de jouer au plus malin. Elle crût apercevoir une pointe de mépris dans le regard de celle-ci, mais rien de bien important. Cependant, ce jugement que sembler porter en silence la jeune aiglonne sur la cadette Brown lui déplaisait.

- J'ai faux ? Très bien. Je ne pense pas que ce soit une bonne façon de se présenter que de commencer par contredire les gens à qui tu parles. Et, évites de décider à ma place s'il te plaît. Je sais ce que je peux faire et ne pas faire. Mais bon, enchantée.

Reportant son regard et son attention sur Aliizea, elle soupira. Ne pas aider la jeune verte la ferait culpabiliser pendant plusieurs jours, et à vrai dire, cette dernière lui inspirait un mélange de pitié et de compassion. S'égarer ainsi dans les couloirs à une heure aussi tardive, et aussi loin de sa maison, elle risquait quelques dizaines de points en moins si elle se faisait attraper. Une partie de la cadette Brown lui disait de la laisser ainsi. Des points en moins à Serpentard seraient une victoire plus proche pour Serdaigle. Elle secoua la tête, chassant cette image de son esprit et haussa les épaules. Quoi qu'il arrive, la Coupe était assurée aux bleus. Finalement, elle se résolut à proposer à son tour son aide à l'élève vert et argent.

- Puisque je suis descendue jusqu'ici, autant y aller jusqu'au bout. Je vais t'accompagner moi aussi.

Son précieux violon et les babioles qui l'accompagnaient dans le bureau du concierge attendraient. Rehaussant sa cape ornée du blason des Serdys, elle s'adossa au mur dans le plus grand des calmes.

J'ai enfin trouvé une couleur à mon goût :meninblack:
#2F4F4F

Concerto pour Sam-Sam en Fa majeur
#2F4F4F

Perdue dans les couloirs

Sam me regarde de travers. Mes yeux pétillent. C'est pas ma faute si je parle tout le temps librement. Je trouve ça idiot de cacher sa pensée. Là, Sam se vante et fait de nous des indésirables, du coup bah forcément, je ne la laisse pas m'appeler par mon surnom. C'est logique non ? En plus, j'ai précisé que quand elle serait plus gentille, elle pourrait.

- J'ai faux ? Très bien. Je ne pense pas que ce soit une bonne façon de se présenter que de commencer par contredire les gens à qui tu parles. Et, évites de décider à ma place s'il te plaît. Je sais ce que je peux faire et ne pas faire. Mais bon, enchantée.

Finalement, elle soupire. Puis nous regarde toutes, l'air d'une victime innocente sur le bûcher, et puis s'appuie sur le mur. Je vois presque les rouages dans son crâne.

- Puisque je suis descendue jusqu'ici, autant y aller jusqu'au bout. Je vais t'accompagner moi aussi.

Puis elle rajuste sa cape au blason azur et argent. Je lève les yeux au ciel, amusée. Je m'incline un peu sarcastiquement :

- Un grand merci Votre Majesté !

Je me relève, les yeux encore plus pétillant. Un jour, ils vont sortir de mes orbites. Ou alors je sais pas. Va y avoir un truc.

- Bon, sinon, je vous explique.

Je tourne le regard vers Aliizea, un sourire aux lèvres :

- Tu dis que ce serait de ta faute si on se faisait prendre parce que c'est toi qui nous as fait sortir. Tu as faux. Moi, en tout cas, je suis sortie pour prendre l'air, parce ce que mes insomnies ne passent pas si je ne bouge pas un peu. Et je ne suis tombée que par hasard sur vous deux, du coup, si on se fait prendre, c'est pas ta faute. En tout cas pour mon cas.

Après, je penche la tête dans la direction de Sam :

- Et pour toi, tu es aussi dans le faux. Et tu sais pourquoi ? Parce que t'es illogique. Totalement illogique. Tu te présentes pour qu'on te dénonce. Mais tu as réfléchis au fait que, si on te dénonce, on se dénonce nous même par la même occasion ? Vu que bah, comment on peut savoir que tu étais dehors sans que nous y soyons nous même ?

Je me rends compte qu'on a pu remarquer son lit vide. Puis je me rappelle que je ne suis pas dans le dortoir bleu, le sien, mais l'azur. Donc que de toute façon je ne peux pas la voir. Ok, je vais faire un noeud à mon cerveau.

"La perfection, c'est surfait" Kirsten W. , 2018

Je babille en #5D77D5

Perdue dans les couloirs

Après avoir attentivement écouté Kirsten s'expliquer, Sam ne put s'empêcher de rire de bon cœur, mettant sa rancune de côté. 

- Je t'aime bien petit troll ! Pour te dire tu me tapes déjà sur les nerfs tant t'es insupportable mais j'adore ta façon de raisonner. Sa majesté te pardonne pour l'avoir offensée. 

Le sourire était revenu comme par magie sur le visage de la cadette Brown. La logique de Kirsten était discutable, mais pas dénuée d'intérêt. Cependant, la fillette voulait prendre la peine de répondre à la provocation. 

- La seule personne ici qui aurait pu s'apercevoir que j'étais sortie avant de me croiser n'est autre que Annie. Mais je n'ai rien dit de faux, puisque je suis persuadée que n'importe qui est capable de jouer la comédie s'il se sent en danger. Il vous aurait suffit de prétexter une sortie aux toilettes et hop, le tour était joué.

Elle marqua une pause, se tournant désormais vers Aliizea.

- Enfin bref, il me semble que nous avons une petite vipère à raccompagner jusqu'à sa tanière. Tout de même, je me demande comment tu as fait pour te perdre au point d'en arriver ici. 

La fillette songea à son violon toujours prisonnier de la loge du concierge. Miss Beauchamp avait donné rendez-vous à tous les choristes et musiciens le lendemain à dix heures pour une répétition générale. Si elle ne récupérait pas son instrument avant l'heure, elle serait contrainte d'emprunter un de ceux laissés par des élèves. Et tous savaient à quelle point Sam avait du mal à jouer sur d'autres violons. Perdue dans ses pensées, elle laissa son regard dériver sur les armures qui ornaient les couloirs de Poudlard. Dans les ténèbres du corridor, elles avaient quelque chose d'effrayant. Faisant de nouveau face aux trois élèves, la cadette Brown scruta chacune d'elle avec attention, pour retenir chaque visage. Les pertes de mémoire étaient fréquentes chez elle, et si elle ne se concentrait pas, chaque détail disparaissait. 

Concerto pour Sam-Sam en Fa majeur
#2F4F4F

Perdue dans les couloirs

La jeune Serdaigle qui s'était enfin présenté et s'appelait Sam n'avait pas l'air du tout de bonne humeur
Non seulement, elle n'a pas répondu à Aliizea savoir si tout allait bien pour elle, mais en plus elle s'imaginait qu'une réunion secrète se faisait dans les couloirs de Poudlard... Etrange, non ?
Une réunion secrète dans les couloirs . Quelle idée ! Parce que l'endroit n'est pas spécialement secret pour une réunion secrète..
La Sam, pleine de sarcasme et de provocation était limite en colère.. Avait-elle peur qu'on la dénonce alors que toutes étaient dans le même bateau qu'elle ?

Prête à ouvrir sa bouche pour lui expliquer, elle n'en eut pas le temps qu'Annie qui l'avait sauvé de sa solitude rétorqua :


"Ce n'est pas une petite réunion, j'ai entendu du bruit et suis venue voir ce qu'il se passait, notre chère Serpentard du nom d'Aliizea s'est perdu et se trouves désormais assez loin de son dortoir, j'essayait de voir comment l'aider. Sam Brown, je m'en souviendrais, je ne suis pas une balance et ne compte dénoncer personne, après tout il faudrait être stupide pour dénoncer quelqu'un, si on l'a vue en dehors de son dortoir c'est que l'on n'y était pas non plus, c'est logique..."

Alii mit sa main devant sa bouche pour s'empêcher de rire.. Vu son rire, elles se seraient toutes fait prendre. Elle se contenta de pouffer dans sa main. Quelle répartie de la part d'Annie.
Elle se permit de rajouter :

"Puis, bon, une réunion secrète, dans les couloirs à la vue de tous, ça n'aurait pas été très intelligent. Bien que je suis assez bête pour me perdre dans un couloir"

Nouveau petit rire gênée mais se sentant plus à l'aise malgré une réticente dans le groupe pensant que les deux Serdaigle et la Serpentard étaient en mode espionne de la nuit !
Puis, Annie s'adressa de nouveau à la brune, lui promettant de retrouver son chemin... Petit soupir de soulagement, une qui ne la laisserait pas mourir dans ce couloir, ouf !

"Euh... de où... ben j'ai pas encore visité d'endroits du château... Du hall d'entrée je saurai me repérer mais d'ici est-ce que c'est loin... Je ne voudrai pas que vous vous fassiez prendre.."

C'était une angoisse pour elle de se faire des ennemis avant d'avoir ses propres amis


-Tu as faux.

Hin ? Celle qui se présenta comme Kirsten lança cette phrase d'un coup, comme ça, à Alii
Puis, se tournant vers Sam :


- Toi aussi tu as faux.

Double hin...?
La jeune Serdaigle avait un petit sourire en coin... Essayait-elle de leur faire deviner quelque chose
Qu'avait-elle dit de faux ? Elle chercha dans ses paroles depuis le début de la conversatin mais elle se rendit compte que la brune parlait beaucoup trop pour se rappeler de tout

"Euh... enchantée Kirsten mais faux de quoi ? J'ai dit quelque chose de faux ?"

Pourtant, la brune était pourtant intelligente en temps normal.. On va mettre ça sur le compte qu'il fait nuit noire et que c'est à ce moment là que le cerveau doit se reposer pour que les neurones soient au top.. C'était pas une heure pour la faire trop réfléchir quoi..

Et c'est repartie pour le crêpage de chignon mais cette fois, entre Kirsten et Sam ! Quelle caractère ! Alii avait un sale caractère aussi mais elle était pas assez en confiance dans ce château pour jouer la maline pour le moment.. Du moins, tant que personne lui cherchait des noises, elle évitait d'en cherchait pour faire des problèmes. C'était pas son but en venant ici.. Elle voulait étudier et vivre de grand moment d'aventure avec ses nouveaux amis qu'elle n'avait pas encore réussi à se faire...

Moment d'orage passé, la Sam n'avait pas l'air si méchante que ça.. Une façade peut être pour se protéger. Les trois Serdaigle regardaient la Serpentard comme si elles réfléchissaient à l'aider ou non.. Petit frisson d'angoisse quand toute se mirent d'accord pour l'aider
Fiou...

"Merci de m'aider vraiment.. Je ne sais pas comment j'aurai fait sinon... Heureusement que vous êtes toutes insomniaques !"

Alii rit plus fort avant de mettre sa main devant la bouche pour se faire taire
Puis se tournant vers Kirsten qui lui expliqua ce qui avait eu de faux, elle lui sourit

"Ca me soulage ce que tu dis mais si vous m'aidez à retrouver mon chemin et qu'on se fait prendre, je prendrai toute la responsabilité sur moi"

Quoi de plus normal après tout ? Elle se ferait tirer les oreilles par les autres Serpentard mais elle aura gagner à passer un bon moment en compagnie de trois Serdaigle... Bon, même si les Serpentard espéraient gagner la coupe cette fois, mais bon... Elle ferait pleins de devoirs pour se rattraper, au pire et ils lui pardonneront, hin ?


- Enfin bref, il me semble que nous avons une petite vipère à raccompagner jusqu'à sa tanière. Tout de même, je me demande comment tu as fait pour te perdre au point d'en arriver ici.

Alors ça... question à 100 gallions... Elle ne s'était pas rendue compte qu'elle avait marché apparemment longtemps...

"Et bien... je ne peux pas répondre.. J'étais tellement perdue dans mes pensées, à réfléchir, à me remettre en question que j'ai pas regardé où j'allais ni vu le temps que j'ai mit à arriver jusqu'ici..
Heureusement que vous avez prit idée de sortir vous aussi CETTE nuit là sinon j'aurai passé la nuit ici..."


Réfléchissant à comment s'en sortir sans qu'elles se fassent toute prendre, à part des passages secrets elle ne voyait pas trop de solution à part tenter la chance et passer par les chemins que tout le monde empruntait la journée et que les adultes surveillaient la nuit...

"Soit vous avez une carte avec tous les passages secrets, soit on brave l'interdit jusqu'au bout et on passe par les chemins habituels et on prie pour ne pas se faire prendre...
Beaucoup d'adultes surveillent la nuit ? Faudrait un éclaireur qui passe devant, non ? Je me propose pas, on risque de finir chez les Gryffondor"


Un peu plus détendue, la brunette rit doucement.. Bizarrement, un frisson d'adrénaline lui traversa le corps... Que l'aventure commence !
Dernière modification par Aliizea Moore le 8 mai 2018, 5 h 29, modifié 1 fois.

Première année rp
Joueuse de Quiddicth