Couloirs

Inscription
Connexion

Au secours  Lili Jones et Héléna Méréga 

Marielle ne s'était pas réveillée à l'heure ce matin-là. Elle a éteint son réveil sans s'en rendre compte et, une demi-heure plus tard, se réveilla en panique en réalisant l'heure. Elle était en retard pour son cours de Potions! Elle enfila ses vêtements en vitesse, sans même prendre le temps de se brosser les cheveux, et sortit de la salle commune comme une flèche.

Elle courut dans les couloirs, évitant de justesse plusieurs collisions avec d'autres élèves. Elle soupira de frustration quand l'escalier pour descendre à l'autre étage commença à changer de direction. Elle décida de tenter sa chance. En prenant une grande respiration, elle sauta vers les escaliers et réussit à atterrir aussi facilement que si elle faisait de pareilles cascades chaque jour. 

Elle sourit, ravie d'avoir réussi une chose pareille. Elle descendit les marches en un éclair mais rendue en bas, elle tenta de sauter encore une fois avant que l'escalier n'arrête de bouger. Cette fois-ci, ses chevilles accrochèrent le bout du plancher et elle trébucha. Ses genoux frappèrent douloureusement le sol et elle tomba face contre terre. Elle avait tellement mal que des larmes jaillirent de ses yeux. Mais l'escalier bougeait toujours, en approchant petit à petit vers le sol où était étalé le jeune aiglon... Marielle, ne se sentant pas capable de se lever, rampa lentement, en essayant de s'enlever du chemin avant que l'escalier n'écrase ses pieds.

- Au secours! elle cria.  


Reducio
Je suis anglophone, désolée s'il y a des erreurs...!  :sweatingbullets:
Pas d’avatar
Héléna Méréga  

Au secours  Lili Jones et Héléna Méréga 

Héléna venait de finir son cours de potion en commun avec les Serpentard... maintenant elle avait une heure de libre. Elle sorti de la salle en prenant son devoir et en saluent le professeur et commença à monter les étages pour se rendre dans sa salle commune, au septième étage... 
Cela faisait déjà plusieurs minutes qu'elle montait avec effort les escaliers qui étaient particulièrement agités aujourd'hui. Arriver au deuxième étage, Héléna s'arrêta en voyant que l'escalier se déplaçait encore, elle décida donc de l'attendre... Mais au moment ou il partait une jeune fille, qui devait être également en première année et qui vu son insigne était à Serdaigle, sauta des dernières marches de l'escalier pour venir s'aplatir par terre. Elle s'était accroché les pied dans les dernières marches et n'arrivait plus à bouger... Elle cria donc avec force :

- Au secours!!!

Héléna affolé courra vers elle est la prit dans ses bras pour la porter et l'éloigner du bord... Elle remarqua alors le sang qui dégoulinait des genoux de la jeune fille... Elle assit la petite Serdaigle contre un mur pendant que les tableaux autours d'elles criaient "DU SANG, DU SANG!!!" Les mains tremblantes, Héléna fit comme elle put un bandage avec sa cravate Griffondor en regardant la jeune fille pleurer...
Soudait une autre Gryffondor passa à côté d'elles, par chance Héléna la connaissait un peu. Elle lui dit  alors :

- Lili, vient m'aider vite elle est en sang!!!!

Lili approcha alors...

Au secours  Lili Jones et Héléna Méréga 

Lili était en cours de potions, elle venait d'entendre la sonnerie. Elle copia ses devoirs, puis sortit de la classe d'un pas précipité, elle avait hâte de sortir de ce cours étant donnée que ce n'était pas son cours préféré. Elle ne le détestait pas mais le faire avec les Serpentards n'était pas ce qu'elle préférait. Après être sortit de la classe, elle se dirigea vers son dortoir pour se reposer et réviser ses autres cours. Elle avait une heure de libre avant retourner travailler en cours de sortilèges. Elle pris son temps, car elle savait que tout les midis où elle avait une pause du même temps elle s'ennuyait.  Elle n'avait pas encore eu l'occasion de se faire des amies, elle n'était à Poudlard que depuis quelques semaines.

Comme elle savait que les escaliers du château n'en faisait car leurs têtes, elle regardait de tous les cotés avant de poser un pied sur un autre escalier. Elle avait entendit un gros "BOUM", mais n'avait rien vu, elle s'était dit que comme elle était fatiguée en ce moment, c'était sûrement son imagination qui lui avait jouée un tour. Elle continua son chemin, en ralentissant, fatiguée de montée autant de marches avec son sac sur le dos qui pesait une tonne. Soudain, elle entendit une jeune fille criant au loin, là, elle était sûr que ce n'était pas son imagination. En s'approchant, elle vit une fille allongée par terre, chevauchée entre deux escaliers. Elle reconnue la personne qui était à ses cotés. Elle aussi l'avait vu car elle c'était mise à s'écrier dans sa direction.

" Lili, vient m'aider vite elle est en sang!!!!"

Elle accouru en direction de la jeune élève blessée.

Je suis une sang-pur et fière de l’être!
Direction Poudlard!!!

Au secours  Lili Jones et Héléna Méréga 

Une milliseconde avant que les escaliers se heurtent vers les chevilles de la timide aiglonne, une élève est arrivée à la rescousse. La fille se dépêcha à enlever Marielle du danger et en la prenant dans ses bras, elle lui fit s'accoter contre un mur. 

- M-m-merci... balbutia-t-elle en sanglotant. 

Marielle était touchée par la grande gentillesse de son sauveteur. À l'instant même, la fille utilisait sa propre cravate Gryffondor pour fabriquer un bandage pour les genoux de l'aiglonne blessée. Elle vit la belle cravate se tâcher de son sang avec un sentiment de culpabilité. 

Ordinairement, ce n'était pas dans ses habitudes de faire des sottises pareilles. Mais elle détestait être en retard et de faire perdre des points à sa maison... 

Bien qu'enlevée du danger immédiat, Marielle n'arrivait toujours pas à arrêter ses sanglots. Une rivière de larmes dégoulinait sur ses joues, tellement elle avait mal. Et les portraits affolés qui criaient ne l'aidait pas du tout à retrouver du calme. 

- Je vous en prie, arrêtez de crier ! Ça ne m'aide pas du tout ! leur supplia-t-elle.  

- Lili, vient m'aider vite elle est en sang!!!! 

- P-Penses-tu qu'ils sont cassés ? demanda-t-elle à son sauveteur, apeurée. Elle n'avait jamais cassé un os de toute sa vie. J-Je n'arrive plus à les bouger... 

Son nez commença à couler et Marielle fouilla les poches de son uniforme en espoir de trouver un mouchoir.