Couloirs

Inscription
Connexion

 PV Bellamy  On veut trouver des passages secrets !

PV Bellamy Griffin
ATTENTION : ce RPG se situe au tout départ dans les couloirs, puis, très vite, dans un passage secret !


C'est la fin du cours d'Histoire de la Magie. Thalia se dépêche d'enfiler son sac sur son épaule, se lève dès que le professeur leur fait signe d'y aller, et se précipite vers le couloir du deuxième étage de l'aile sud. Une fois arrivée, elle reprend enfin son souffle, et regarde autour d'elle : est-ce qu'il est là ? Visiblement, non, Bellamy est en retard. Les deux premières années ne se sont parlés qu'une fois, dans un couloir, mais se sont donnés rendez-vous ici, réunis par une quête commune : la recherche d'un passage secret ! Tous les deux, ils partagent une passion pour les passages secrets, et tous les deux n'en ont découverts aucun. Mais ils ont, tous les deux une fois de plus, entendu parler de plusieurs passages secrets. Le sujet a été abordé lors de leur rencontre, et ils sont décidés à bien s'amuser en recherchant ces passages interdits et cachés. Ils n'ont pas l'intention de s'en servir pour faire des bêtises, non, plutôt pour s'amuser. Thalia vérifie tout autour d'elle, mais le Serpentard n'est pas encore arrivé. Elle se demande ce qu'il est en train de faire. Peut-être qu'il a été retenu dans un cours. Elle espère qu'il n'est pas puni, car elle ne sait pas si Bell fait des bêtises ou non, alors il est parfaitement possible qu'il se soit fait réprimander par un professeur. *Non, Bell ne ferait pas ça juste avant notre rendez-vous ! Il est quand même intelligent.* pense t-elle. Elle rougit aussitôt, quand elle se rend compte qu'elle l'a appelé "Bell". Enfin, qu'elle a pensé à lui sous ce nom. Il lui a expliqué que seuls ses amis et sa famille l'appelaient comme ça. Hors, Thalia ne le connait que depuis deux jours, et ils ont à peine parlés. Pourtant, elle le considère déjà comme un ami.
Elle se lève et regarde autour d'elle, et quand elle voit qu'elle est seule dans le couloir, elle inspecte la tapisserie qui se trouve devant elle. Ce couloir est plein de décorations, et rien ne le différencie du reste de Poudlard. Mais Bellamy avait entendu dire que un des passages secrets était près de cet endroit, et comme ils n'avaient aucune piste, ils se sont donnés rendez-vous ici.
Elle ne trouve rien, alors elle se rassied, adossée contre le mur, et se perd dans ses pensées. Elle se demande ce qu'il fait, une fois de plus, contemplant le mur blanc chargé de tapisseries devant elle, et rêve de tout ce qu'elle pourrait faire si elle trouvait - si ils trouvaient plutôt - un - voir plusieurs - passage(s) secret(s). Ils pourraient se cacher, rigoler, faire des potions ou s'entrainer à des sorts... Plein de trucs quoi ! Plein de trucs et d'occupation supers, surtout quand on les fait avec un ami. Et Bellamy n'allait pas tarder à être un ami pour Thalia, elle en était sur, il était si gentil !
Dernière modification par Thalia Gil'Sayan le 18 mai 2018, 22 h 32, modifié 1 fois.

Il n’y a plus que ce [Néant,
Qui me bouffe en me [Brisant

 PV Bellamy  On veut trouver des passages secrets !

Ce soir, Bellamy était pressé. Il avait un rendez-vous des plus secrets et il comptait bien le cacher à tout le monde. Non, il ne s'agissait pas d'un rendez-vous amoureux, loin de là. Il venait tout juste de rencontrer celle avec qui il allait partager cette soirée. Cela s'était passé deux jours plus tôt, dans un couloir. A un bousculement sans aucune arrière pensée, s'était ajouté une discussion des plus amusantes. La jeune fille qui appartenait aux jaunes et lui avait évoqué leur passion pour aller à la découverte de choses cachées, comme par exemple les passages secrets. Dans la plus grande discrétion, ils avaient donc décidé de se retrouver à un endroit précis du chateau. Deuxième étage, aile sud. 

Le brun avait tellement hâte qu'il en trépignait d'impatience. Qu'allaient-ils bien pouvoir découvrir ? Une cave remplie de friandises ? Ou cela pouvait également être une mauvaise surprise... Un souterrain tellement obscure qu'ils ne verraient pas les crânes au sol... Plein de chauves-souris et de rats. Le brun frissonna à cette idée. Peu lui importait, il avait hâte.
Les minutes de la fin du cours défilaient à une vitesse si lente que Bellamy avait l'impression que le temps avait été ralenti.

~ Vous pouvez ranger vos affaires, c'est l'heure.


L'heure de gloire ! Le brun était tellement ravi qu'il sauta de sa chaise et accouru à l'extérieur de la salle de la classe.

~ Bellamy ! Attends ! Retentit une voix.


Le serpent grogna en arrêtant sa course. Il ne devait pas donner l'impression qu'il était pressé. Cela mettrait le doute à plusieurs autres élèves. Il se retourna vers celui qui l'avait appelé, et essaya tant bien que mal de cacher sa frustration.

~ Quoi ? Demanda-t-il, impatiemment.

~ Je... J'ai vu que tu avais des bonnes notes dans cette matière... J'y comprends rien moi... Est-ce que tu pourrais... peut-être m'aider ? Bafouilla le garçon en regardant par terre.


Bellamy, bien qu'il grognait de fureur intérieurement, lui fit un sourire et se rassit à une table, à ses côtés. 
Il lui expliqua les quelques notions que le garçon n'avait pas compris. Une bonne dizaine de minutes plus tard, le Serpentard put enfin sortir de la salle sans être interrompu cette fois.

~ Quand même... Il aurait pu demander au prof... Ca m'apprendra d'avoir des bonnes notes. Grogna Bellamy, les sourcils froncés, tout en marchant rapidement vers le lieu de rendez-vous.


Quand il y arriva, il aperçu Thalia qui l'attendait. Elle semblait impatiente elle aussi, vu l'air inquiet qu'elle prenait en regardant tout autour d'elle.
Le brun lui fit un signe de la main et un petit sourire en coin quand elle regarda dans sa direction.

~ Salut. Lui souria-t-il en arrivant à sa hauteur. Désolé j'ai eu un contre-temps. Alors, prête ? Un grand sourire ornait son visage enfantin.

- 2ème année RP (2043-2044) -

 PV Bellamy  On veut trouver des passages secrets !

Thalia sursauta soudainement. Elle était perdu dans ses pensées, et venait tout juste d'entendre le bruit de pas. Pas qui semblaient être dans le couloir où elle était en ce moment même. Elle leva la tête et regarda dans la direction du bruit. Elle vit alors qui marchait vers elle. Elle lui adressa un grand sourire, heureuse que Bellamy Griffin, le garçon qu'elle attendait depuis bientôt plus de dix minutes, arrive enfin.

Le garçon en question lui fit un signe de la main, et eu un petit sourire en coin. Un sourire rusé et malin, typique d'un Serpentard. Même si Thalia ne croyait pas le moindre du monde aux préjugés sur les maisons, qu'elle trouvait ridicule. En arrivant à sa hauteur, le jeune brun déclara :


~ Salut. Désolé j'ai eu un contre-temps. Alors, prête ?


Cette fois, le sourire qu'il arborait n'avait rien de mystérieux, c'était plutôt un sourire joyeux, un peu comme un enfant qui allait recevoir des bonbons. Thalia rit intérieurement de cette idée. Ce n'était pas réellement ce que les "amis", si l'on peut qualifier d'ami une personne que l'on a rencontré il y a aussi peu de temps, allaient faire ce soir. Mais pour eux, c'était un peu pareil. Une joie immense emplie le cœur de la jeune Poufsouffle quand elle se rendit compte qu'elle allait peut être réellement trouver un passage secret. Puis surement l'explorer. Ça allait être... elle n'avait pas de mot pour ça. Ah si ! Ça allait être dément. Vraiment super. Et dangereux en plus. Thalia était très aventureuse, elle rêvait de découvrir des choses et des endroits oubliés, perdus, ou tout simplement jamais découvert. Alors cette première escapade avec un jeune Serpentard qui avait l'air sympathique, c'était pour elle le début d'une aventure. Elle sourit, des étincelles d'impatience et de joie plein les yeux, et répondit à Bellamy :

~ Salut ! Et ne t'inquiète pas, je suis toujours prête pour partir à l'aventure !


Elle se leva, puis inclina légèrement la tête et demanda, curieuse :

~ Ai-je le doit de connaitre la nature de ce fameux contre temps qui m'a fait attendre et qui t'a retardé pour notre... chasse aux passages secrets ? Ou bien est ce un secret bien défendu des Serpentards ?


Elle regarda Bellamy d'un air interrogateur et plein de malice. Puis elle lui fit un signe de la main et s'approcha d'une tapisserie en déclarant d'un ton un peu pressé :

~ Et sinon, comment c'est passée ta journée ? Tu n'es pas trop épuisé j'espère... Sinon, tu ne seras pas assez attentif à ce que l'on cherche. Mais bon, raconte moi tout ça pendant qu'on essaye de trouver ce passage secret. On ne sait même pas à quoi ressemble son entrée, si il y a un mot de passe, et même pas à quoi il mène ! À vrai dire, on ne sait même pas si il existe...


Elle examina mieux la tapisserie multicolore qui était devant elle en attendant la réponse du Serpentard qui l'accompagnait.

Il n’y a plus que ce [Néant,
Qui me bouffe en me [Brisant

 PV Bellamy  On veut trouver des passages secrets !

La jeune fille répondit au sourire de Bellamy, apparemment aussi impatiente que lui à l'idée de s'aventurer dans cet immense château et peut-être trouver un trésor.

Ai-je le doit de connaitre la nature de ce fameux contre temps qui m'a fait attendre et qui t'a retardé pour notre... chasse aux passages secrets ? Ou bien est ce un secret bien défendu des Serpentards ? Demanda-t-elle, curieuse.


Bellamy ria de bon coeur. Un secret défendu des Serpentard ? Quelle idée... Les Serpentard avaient-ils réellement encore des secrets à cacher ? 
Il haussa les épaules, l'air las.

~ Rien de bien important. Un élève a voulu que je lui explique un truc du cours... Il a dû penser que j'étais bien plus doué que le professeur lui même ! Il bomba le torse, montrant sa fierté. Cela dit, j'avais plus envie de l'envoyer bouler qu'autre chose... Mais je me suis dit qu'il allait se douter de quelque chose si je partais comme ça en quatrième vitesse... 


Il haussa les épaules une seconde fois en souriant. Il avait évidemment pris la bonne décision. Il valait mieux perdre du temps au lieu de risquer de se faire prendre par d'autres elèves. 
Continuant la conversation joyeusement, Thalia noya Bellamy sous ses paroles. Elle était décidément très contente et cela rendait le brun lui aussi heureux. Il n'y avait rien de plus beau qu'une personne ayant la joie de vivre sur le visage. 

~ T'inquiète pas, je n'me suis pas malmené. J'ai pensé à toi et à ce qu'on allait faire toute la journée ! J'ai même été repris par un professeur parce que j'étais trop plongé dans mes pensées. Ria-t-il. Ça  m'arrive pas souvent pourtant, je suis tout le temps sérieux en cours.


La réalité leur revint cependant rapidement : ils ne savaient absolument pas par où commencer.
Thalia disait vrai, que cherchaient-ils au juste ? Un trésor, un passage secret bien sûr, mais il fallait bien qu'il soit camouflé pour qu'il soit désigné comme "secret".

~ On a qu'à commencer par les bases des passages secrets... Tu sais tout ce qui est... euh... Il réfléchit un instant. Derrière un tableau, derrière un livre dans une bibliothèque, une armoire secrète, une paroi de mur renfoncée... 

Il observa la tapisserie que la jeune fille examinait. 

~ A mon avis, elle est bien trop voyante pour renfermer un passage secret... Elle est multicolore, tout le monde la voit quand on passe devant... C'est absolument pas discret...

Il regarda autour de lui, l'oeil vif. Derrière l'armure exposée ? Dans le renfoncement du mur ? Dans l'ombre de la colonne ? 
Il exposa ses idées doucement à sa compère, voulant connaître son avis.

- 2ème année RP (2043-2044) -

 PV Bellamy  On veut trouver des passages secrets !

Quand le jeune Serpentard expliqua la raison de son retard, il exprimait bien sa fierté à l'idée qu'un élève soit venu le trouver lui, et pas le professeur, et devant cette arrogance typique des Serpentards, même si Bellamy souriait et qu'elle voyait bien qu'il rigolait, la jeune Poufsouffle ne put se retenir et étouffa un petit rire dans sa main.

Ensuite, le jeune brun exposa ses idées, et fit à Thalia la remarque que la tapisserie qu'elle était en train d'examiner était beaucoup trop visible pour cacher un passage secret. La jeune fille, piquée au vif, ne put s'empêcher de répondre du tac au tac, exprimant sa pensée réfléchie :


Peut être qu'elle est voyante, mais tu n'as jamais entendu dire que les choses les mieux cachées étaient celles qui se trouvaient juste devant nous ? Quelqu'un qui cherche un passage secret va logiquement, comme toi, se dire qu'il n'y en aura aucun là, puisqu'on remarque cet endroit immédiatement. Mais c'est peut être ça le but du passage : partir du principe que personne ne regardera à un endroit où il est illogique de cacher quelque chose... malgré tout, je suis d'accord avec toi, et je ne pense pas qu'un secret quelconque se trouve ici. Mais où, alors...


Elle regarda autour d'elle, examinant une par une les possibilités offertes par Bellamy, puis désigna l'armure, le mur, et la colonne une par une, en expliquant en même temps :

Je ne pense pas que ce soit là car ce sont des endroits où l'on pourrait les repérer facilement... Mais vraiment facilement. Les armures sont animées, alors si jamais celle ci se déplace, l'entrée est exposée... Donc non. Après, les ombres et les renfoncements, certains élèves - comme moi d'ailleurs... - y vont souvent pour être tranquille, sans être au milieu de la foule, ou pour d'autres raisons. Je n'ai pas vraiment d'idées en fait...


L'enfant se mit à marcher le long du couloir, pour réfléchir. Elle finit par s'adosser contre la colonne qui était dans l'ombre, pour observer autour d'elle. C'est alors qu'elle sentit sous ses doigts - qu'elle avait posé contre la colonne - un léger relief. La colonne était bien sculptée, mais selon un motif assez précis, et le dessin - ou la marque, en fait elle ne savait pas ce que c'était - ne faisait pas partie de ce motif. Elle se pencha, mais la colonne était vieille, et le dessin presque effacé. Elle appela Bellamy :

Bellamy ? J'ai trouvé quelque chose... Je ne sais pas vraiment ce que c'est, une sorte de dessin dans la colonne... Peut-être que tu avais raison finalement...


Et elle attendit que son camarade arrive.

Il n’y a plus que ce [Néant,
Qui me bouffe en me [Brisant

 PV Bellamy  On veut trouver des passages secrets !

Thalia répondit du tac au tac à sa remarque sur la tapisserie. Surpris, Bellamy l'écouta attentivement avant d'acquiescer d'un mouvement de tête. Son point de vue tenait très bien la route, il fallait peut-être vérifier si la tapisserie ne présentait pas un renfoncement, bouton ou autre fioriture qui attirerait l'attention. 
Joignant ses gestes à ses pensées, le brun s'approcha de l'oeuvre colorée tout en écoutant les paroles de sa camarade.
Il acquiesça en levant les yeux au ciel. Evidemment que les armures n'étaient absolument pas l'endroit idéal pour un passage secret. Pour quel genre d'aventurier en herbe était-il en train de passer ? Il fallait qu'il se reprenne.

Il soupira en s'éloignant de la tapisserie. Après avoir examiné tous ses recoins, il se rendit compte qu'il avait finalement raison. Rien ne portait à croire que quelque chose se cachait aux alentours. 
Il soupira pour la deuxième fois en deux minutes. 

~ C'est qu'il est bien caché ce fichu passage secret... Grogna-t-il en se grattant l'arrière du crâne. 

Imitant Thalia, il fit une pause et prit le temps de bien observer les moindres recoins autour d'eux. Il fallait vérifier tous les coins d'ombre. Tous, sans exception. 
Il s'approcha doucement d'une colonne, comme si celle-ci allait s'enfuir à toutes jambes. Il avait remarqué une nuance de gris plus claire qu'en général... Tenait-il une piste ? Il fit glisser doucement son doigt sur la pierre et senti qu'il s'agissait d'une espèce de bosse. Il soupira de nouveau comprenant que ce n'était qu'un défaut de la pierre. Dommage...

Bellamy ?

Tout son corps fit un sursaut de frayeur. Les frissons encore présents, il se retourna vers Thalia. 
Son sourire, jusque là presque disparu, revint quand il comprit qu'elle avait trouvé quelque chose. 
Il s'empressa d'aller vers elle et examina l'endroit de la colonne qu'elle lui montrait. De légères teintes de couleurs semblaient différer de celles des motifs habituels, mais ce n'était pas assez visible pour voir de quoi il s'agissait. Il tenta d'y passer ses doigts pour distinguer une quelconque forme, mais la pierre était trop ancienne. 

~ Raah, j'suis sûr que ça nous mènerait quelque part ! Si seulement on pouvait savoir à quoi il ressemblait avant qu'il soit si... 

Il s'interrompit lui-même, regardant dans le vide. Son sourire s'élargit : il venait d'avoir une idée. Il sortit sa baguette de sa poche intérieure, s'accroupi à hauteur du dessin et la pointa sur celui-ci.

~ Recurvite. Dit-il, l'air serein, le plus concentré possible.

Devant ses yeux, les couleurs devinrent légèrement plus vives et le relief plus prononcé. Il passa une nouvelle fois ses doigts dessus, tout en regardant le dessin.

~ C'est une flèche... Bizarre... Dit-il, surpris mais complètement excité du fait qu'ils commençaient à avancer.

- 2ème année RP (2043-2044) -

 PV Bellamy  On veut trouver des passages secrets !

La jeune Poufsouffle était bien contente d'avoir appelé son ami, puisqu'il avait trouvé une idée en quelques secondes à peine et l'avait parfaitement appliqué. C'était donc une flèche... Et à quoi servait elle, cette flèche, pourrait on le savoir ? Parce qu'alors, les deux complices seraient peut être plus avancés...

Thalia se tourna vers Bellamy et lui adressa un grand sourire en le félicitant :


~ Bonne idée, je n'avais pas pensé à jeter Récurvite ! En tous cas, tu m'as l'air fort en Sortilèges, tu l'as lancé à la perfection...


Elle passa les doigts sur la flèche qui se détachait maintenant parfaitement du reste de la colonne, et essaya de voir si on pouvait l'enfoncer dans la pierre, les entrées de passages secrets étant souvent comme cela, du moins dans les livres qu'elle avait lu. Mais rien. C'aurait été beaucoup trop facile... La jeune fille demanda au brun si il avait une idée :

~ Une flèche... Nous sommes parfaitement avancés.... Et elle ne s'enfonce pas dans la colonne, donc elle ne déclenche aucun mécanisme. Une idée ?


La fillette se tourna de nouveau vers la flèche, et examina son relief, ses couleurs, les pierres autour d'elle... Tous les indices qui auraient pu leur donner une idée de la marche à suivre. Mais toujours rien, aucune particularité. Soudain, après quelques minutes où les deux enfants cherchèrent sans résultats, elle se redressa d'un bond, une évidence lui ayant traversé la tête :

~ Je suis idiote... C'est évident ! Nous cherchions jusqu'alors qu'est ce que la flèche avait de particulier, mais une flèche a pour fonction première... D'indiquer un endroit, une chose ou une personne ! Donc il faut regarder... L'endroit qu'elle indique !


Elle s'accroupit à la hauteur de la flèche, et regarda la direction que celle ci indiquait.... Et bien sûr, elle indiquait un mur... Le mur opposé pour être plus précis. Un mur vide, à l'exception d'un tableau accroché au milieu.

Elle se dépêcha d'y aller sans plus attendre, et se mit à examiner la paroi...

Il n’y a plus que ce [Néant,
Qui me bouffe en me [Brisant

 PV Bellamy  On veut trouver des passages secrets !

A la perfection, hein ? En même temps, il écoutait parfaitement en cours comme il était parfaitement intelligent. Bellamy se retint comme il put de ne pas hurler sa fierté et son orgueil à la tête de la pauvre Thalia.

~ Merci, je le sais. Dit-il avec un air beaucoup trop fier. On se retient comme on peut…

Mais il fallait revenir à quelque chose de plus intéressant : le passage secret, encore dissimulé à ce jour. Pourtant, ils avançaient peu à peu.
Thalia resta cependant quelque peu négative. Elle pensait que cela ne les avançait pas le moins du monde. Mais il devait y avoir un lien entre cette flèche et le passage secret, c’était obligé !

~ Le mécanisme est peut-être autour de cette flèche… Murmura-t-il les sourcils froncés de réflexion. 

Mais cela ne pouvait pas être si compliqué que cela ! Pourquoi la gravure sur la colonne représentait une flèche et pas simplement autre chose ? Peut-être que c’était un indice pour trouver le mécanisme ? Bellamy sentait qu’il y était presque.
Soudain, une illumination fit son apparition. La flèche, elle montre l’endroit du mécanisme, il suffisait de la suivre !
Après avoir sourit de toutes ses dents, heureux de sa trouvaille, il ouvrit la bouche pour en faire part à sa camarade.

~ Je suis idiote… 

Etrangement, il ne pensait pas dire cela un jour. Il pouffa de rire en comprenant que Thalia avait déchiffré l’indice au même moment que lui. Elle lui expliqua son point de vue, effectivement il s’agissait du même raisonnement qu’avait fait le brun.

~ Figure toi que tu m’enlèves les mots de la bouche, j’allais le dire. Dit-il en rigolant. 

Il alla de ce pas vers l’endroit que montrait la flèche. C’était un mur, sur lequel était accroché un tableau. Rejoint par Thalia, ils commencèrent tous deux à examiner l’endroit. Elle s’occupa de la paroi du mur, tandis qu’il observa le tableau.
Tout ce qu’il pouvait en conclure à première vue, c’était que celui qui l’avait posé là avait un goût particulier.
Un homme en robe jaune moutarde faisait les cent pas le long d’un mur gris, terne. Il avait l’air exténué et las de sa routine. Quand l’homme vit que quelqu’un l’observait, il stoppa sa marche et regarda Bellamy en souriant. Il lui fit coucou de la main. Bellamy fronça les sourcils.

~ Thalia vient voir… Le tableau se fout de notre gueule. Dit-il, avec une petite pointe d’amusement dans la voix. 

Bellamy ne savait pas quoi penser des agissements de cet homme étrange. Il avait toujours eu du mal avec les tableaux. Il avait enlevé tous ceux qui se trouvaient dans sa chambre, au manoir.
L’homme du tableau recommença à faire ses cent pas. Mais que faisait-il donc ? Bellamy avait l’impression qu’il gardait quelque chose...

~ Tu crois que le passage se trouve derrière le tableau ? Peut-être qu’il faut lui donner un mot de passe… Mais comment savoir ce que ça peut être ? Lâcha-t-il à l’attention de Thalia.

Ils avaient certes avancé, mais désormais ils se retrouvaient coincés. A moins que la jeune fille ait l’idée du siècle...?

- 2ème année RP (2043-2044) -

 PV Bellamy  On veut trouver des passages secrets !

La jeune Poufsouffle venait à peine de donner son avis que le Serpentard se mit à rire en lui annonçant qu'il venait de faire la même déduction. Un sourire se dessina sur les lèvres de Thalia. Drôle de coïncidence... Les deux enfants se dirigèrent vers la paroi désignée par la flèche, et la fillette se mit à observer le mur, le sondant avec ses petites mains. Rien... Elle continuait de chercher quand Bellamy, qui observait le tableau, prit la parole. L'enfant faillit éclater de rire quand elle l'entendit distinctement prononcer les mots "Thalia, viens voir, le tableau se fout de notre gueule" Elle se tourna vers lui et le rejoint rapidement.

Bellamy lui expliqua son raisonnement tandis que la Pouffy regardait le tableau. L'homme en jaune - sa tenue était d'ailleurs ridicule, Thalia aimait le jaune qui était la couleur que sa maison affichait avec fierté, mais il ne fallait pas exagérer. Une robe jaune moutarde ? Beurk. - faisait les cent pas d'un air monotone et épuisé, mais quand il vit les enfants, il prit soudain un air idiot et se mit à faire l'imbécile. Comme disait le brun, on avait vraiment l'impression qu'il se foutait de leur gueule.

Elle se rendit soudain compte qu'elle n'écoutait Bell que d'une oreille distraite et se concentra de nouveau sur les paroles du garçon. Son raisonnement se tenait. Un mot de passe ? Peut-être... Mais lequel ?


~ Un mot de passe ? Ouais... P'têtre... Mais quoi ?


Elle chercha un peu puis soudain, énervée, attrapa le tableau de ses deux mains.

~ Si le passage est derrière ce petit con, on va pas tarder à le savoir...


Fit elle. Puis elle tira d'un coup sec, de toutes ses forces, sur le cadre de bois. Rien. Elle prit appui sur le mur pour essayer de le déloger, mais rien. Rien. Rien. Et encore rien. Elle poussa un hurlement de désespoir :

~ Merde !


Puis elle finit enfin par se calmer et fit la chose la plus logique qui lui paraissait possible : elle prit la parole, s'adressant au tableau.

~ Salut toi. T'es qui ?


L'homme déclara d'un ton hautain :

~ Je me nomme Antony de Poufsouffle, et je suis l'arrière arrière petit fils de la fondatrice de Poudlard. Mon portrait est affiché ici car j'ai beaucoup aidé cette école.

La fillette se sentit rougir à l'énonciation du nom de sa maison. Mais elle laissa le tableau continuer

~ Je me plaindrais surement auprès de la directrice pour cet inconfort. A quoi sert il d'être un tableau si tout le monde nous manipule et nous secoue dans tous les sens... Vous êtes à Poufsouffle jeune fille ?

~ Je me fous totalement de ce que vous direz ou non à la directrice, mentit Thalia. Et oui, je suis effectivement à Poufsouffle.

~ Dans ce cas, permettez moi de vous dire que vous n'êtes point digne de votre maison... Les vrais, Poufsouffle, comme moi, sont respectables et gentils.

~ NON MAIS TU TE PRENDS POUR QUI POUR ME DIRE SI JE SUIS DIGNE DE MA MAISON OU NON ? s'énerva la fillette. T'arrêtes maintenant et tu réponds à mes questions. T'es là pour ça après tout, pas pour me faire la morale.

~ Très bien jeune fille indigne. Posez moi vos questions inutiles et idiotes.

~ Savez vous où est le passage secret qui se trouve dans cette partie du chateau ?

~ Ah ah ah ! s'esclaffa l'homme. Mais pour qui me prenez vous ? Vous pensez donc que je ne suis là pour rien ?

~ Oui, c'est exactement ce que je pense. Mais je vais prendre ça pour un oui... Et j'imagine que votre dernière phrase signifie que vous le gardez ?

~ Tu es moins idiote que tu n'en as l'air gamine.

~ Pouvez vous me donner accès à ce passage ou y'a t-il un mot de passe à donner ?


Finit Thalia. Elle se tut alors, attendant la réponse de l'homme en jaune, "Antony de Poufsouffle" comme il disait. Elle regarda son ami, qui n'avait pas encore prit la parole...

Il n’y a plus que ce [Néant,
Qui me bouffe en me [Brisant

 PV Bellamy  On veut trouver des passages secrets !

Après que Bellamy ait exposé son idée, la jeune fille qui l'accompagnait s'acharna sur le tableau et accessoirement, l'homme jaune à l'intérieur. Elle tentait de le décrocher de toutes ses forces, en vain. Le brun dû se retenir de rire en voyant ce spectacle. 
Finalement elle se calma et s'adressa à l'homme du tableau plus  sereinement. Celui-ci répondit de manière horriblement hautaine. En même temps, la délicate attention que lui avait porté Thalia quelques secondes auparavant ne lui avait sans aucun doute pas plu. 

Le brun écouta attentivement, avec un petit sourire amusé en coin, la discussion quelque peu mouvementée des deux Poufsouffles sans les interrompre. 

Pouvez vous me donner accès à ce passage ou y'a t-il un mot de passe à donner ? Demanda la jeune fille. 

Enervé, le dénommé Antony ne répondait pas et se contentait de regarder la jeune fille de haut. Cette attitude commençait à légèrement agacer Bellamy qui décida enfin de prendre la parole.

~ Excusez moi. Je me nomme Bellamy Griffin. Comme vous l'avez sans doute remarqué je ne suis pas de votre maison, mais je suis tout autant respectable. L'homme le regardait d'un oeil curieux, toujours aussi hautain. 

~ Toi, respectable ? Vraiment ? 

Bellamy s'empêchait comme il le pouvait de sortir de ses gonds. Il avait plus que tout envie de sortir l'homme de son tableau et de le mettre violemment par terre. Mais c'était justement ce que ce dernier cherchait. Il gardait le passage secret, la provocation avait l'air d'être son moyen de défense. Le brun aimait beaucoup provoquer, mais déstestait l'être. 

~ Croyez le ou non... Mon amie et moi avons la tâche de trouver ce passage secret.

~ Et bien vous l'avez trouvé. Bon vent maintenant.

Une veine se teinta de violet sur le front du garçon. Il souffla calmement pour ne rien laisser paraître de son énervement. Bon dieu mais que ce tableau était agaçant...

~ Nous devons aussi y pénétrer... Dit-il calmement. C'est un devoir pratique que l'un de nos professeur nous a confié. Il serait fortement déçu qu'un tableau comme vous empêche ses élèves de travailler. 

Il ne savait pas si ce mensonge allait fonctionner. Il fallait tenter. Maintenant qu'ils avaient trouvé l'endroit, ils étaient bien obligés de mener à bien leur découverte. L'homme du tableau fronça les sourcils. Le ton sérieux et sans faille de Bellamy aurait-il fonctionné ?

~ Un professeur ne donnerait jamais ce genre de devoirs à des élèves si peu expérimentés ! Grogna Antony, surpris et quelque peu décontenancé par la tournure des évènements.

Il y était presque... Il le sentait. Il le tenait, ce tableau de merde. Un sourire diaboliquement mesquin apparu sur ses lèvres.

~ Les temps changent Antony. Je suis persuadé que vous ne voudriez pas perdre votre place de gardien de ce passage secret. Sourit-il. Une lueur de peur passa dans les yeux du Poufsouffle. Gagné. Alors, répondez à la question de Thalia...

Les secondes passèrent, les yeux ne se quittaient pas. Puis un soupire transperça le silence.

~ Voilà. Je vous souhaite d'échouer à vos examens. Cracha-t-il en colère.

Le tableau bascula et le côté droit se détacha du mur. Il s'ouvrit tel une porte, laissant place à un passage carré assez petit. Ils  pourraient sans doute le traverser en rampant ou à quatre pattes. 
Un grand sourire étincelant, Bellamy ria et tendit le poing vers Thalia s'attendant à un check de réussite.

- 2ème année RP (2043-2044) -

 PV Bellamy  On veut trouver des passages secrets !

Le tableau ne répondait pas à Thalia, et Bellamy prit donc la parole. La fillette l'écouta avec attention, et les réponses de l'occupant du cadre l'énervèrent fortement, jusqu'à ce moment où elle eu l'impression d'avoir mal entendu. Mais au vu de la suite des évènements, elle se rendit compte qu'elle avait très bien entendu... Le Serpentard avait fait croire au tableau qu'ils étaient là pour un examen ! Elle se retint de pouffer de rire, décidément, les verts et argents avaient leur manière bien à eux de résoudre les problèmes... par la ruse. En tous cas, ça avait marché : le passage était désormais ouvert. Et Bell levait le poing dans sa direction, comme pour checker.

D'une humeur joyeuse et taquine - et, elle devait bien l'avouer, un peu jalouse que le brun ait réussi sa ruse - Thalia ne leva tout d'abord pas le bras, se contentant de regarder son ami avec une lueur amusée dans les yeux, un sourire au coin des lèvres. Puis elle se décida enfin à lever son poing et à checker avec Bellamy, un check de victoire.

Elle se tourna soudain vers l'ouverture pratiquée dans le mur et jeta un autre regard au vert et argent, en souriant et avec un air presque impatient :


~ Ce n'est pas tout, maintenant, il nous faut commencer l'aventure... Je me demande où mène ce passage secret !


Elle était un peu hésitante, et regarda le garçon en se demandant si il fallait vraiment y aller. Ca pouvait être dangereux... Mais une petite voix dans sa tête prit la parole : * Tant mieux, si c'est dangereux ! Vive l'aventure ! * et elle était bien d'accord avec elle. Alors elle dit au Serpentard :

~ On y va ! Je passe la première ?


Son ton était interrogatif mais, n'obtenant pas de réponse dans les trois secondes qui suivirent, la fillette impatiente entra dans le trou, adressant au passage un sourire moqueur à "Anthony de Poufsouffle" - oh, comment détestait elle ce nom, on aurait dit un noble ! Elle commença à ramper, et adressa quelques mots à Bellamy, pour faire une constatation malheureuse :

~ Ce n'est vraiment pas confortable ça... Et ça fait longtemps que personne n'est passé par là, c'est tout poussiéreux.


Mais après une seconde environ de réflexion elle ajouta :

~ Mais après tout, on voulait de l'aventure... Et bien on a cherché au bon endroit !


Et elle s'enfonça encore plus profondément dans le passage, se demandant où les deux enfants finiraient par arriver...

Il n’y a plus que ce [Néant,
Qui me bouffe en me [Brisant

 PV Bellamy  On veut trouver des passages secrets !

Le sourire qu’avait Bellamy se rétrécit petit à petit en une moue triste en attendant la réaction de Thalia. Allait-elle lui mettre un vent ? Ce serait immensément mesquin de sa part ! Il fut rassuré quand il sentit le poing de la jeune fille taper contre le sien. Son sourire revint à la normale.

~ On verra, mais je suis sûr que ce sera trop cool ! Répondit-il à sa camarade, le ton enfantin.

La jaune avait du mal à y aller, comme si elle hésitait. Bellamy lui fit un signe de tête rassurant comme pour lui dire que tout se passerait merveilleusement bien. Il souhaitait la laisser passer en première. Il préférait fermer la marche. Son courage n’était pas des plus fabuleux et il n’aimerait pas se retrouver nez à nez avec un monstre quelconque. Peut-être même que, si cela devait arriver, il s’évanouirait de peur. Le beau camarade d’aventure qu’il faisait !

Thalia s’engouffra enfin dans le passage assez étroit et sombre. 

~ Ce n'est vraiment pas confortable ça... Et ça fait longtemps que personne n'est passé par là, c'est tout poussiéreux.  Mais après tout, on voulait de l'aventure... Et bien on a cherché au bon endroit !

Bellamy ria doucement. Oui, ils avaient trouvé exactement ce qu’ils cherchaient. Même si le brun aurait préféré un passage secret un peu moins sombre et un peu moins étroit… et un peu moins effrayant… Il déglutit en comprenant que c’était désormais à son tour de pénétrer dans le trou non avenant. Heureusement que Thalia ne le voyait pas, elle se serait sans doute moqué.
Prenant son peu de courage à deux mains, il s’engouffra à l’intérieur. L’air était à peine présent tellement l’endroit était étroit et le peu qu’il y avait était irrespirable à cause de l’odeur poussiéreuse qui y régnait. Ils étaient tous deux quasiment allongés sur le ventre, à moitié en train de ramper et d’avancer à quatre pattes. Ils ne distinguaient quasiment plus la lumière du couloir qu’ils venaient de quitter. C’était LE grand luxe.

Le tableau, derrière eux, se referma violemment laissant les deux enfants dans le noir le plus total. Le bruit sourd fit sursauter Bellamy et il laissa s’échapper un petit cri digne d’une fillette. Le brun commençait presque à regretter sa décision.
Il essaya de bouger mais il était presque tétanisé. Allons bon, il avait peur du noir maintenant ?
Il ne pouvait pas avancer sans lumière, c’était la seule pensée qui traversait son esprit à ce moment là. Il s'empara tant bien que mal de sa baguette et l’accrocha du plus fort qu’il put.

~ Lu- Lu- Lumos ! Bégaya-t-il.

Quand les alentours s’éclaircirent un peu, Bellamy se sentit soulagé et rassuré. Il ne voyait plus Thalia devant lui, elle avait dû le distancer. La peur le reprit à la gorge.
Et si elle s’était fait prendre par un monstre ?
Et si le passage ne menait nul part et qu’ils resteraient coincés dans ce tunnel ?

~ Thalia…? T’es là ? Appela-t-il d’une voix faible. Dis-moi que tu vois quelque chose… J’en peux plus de cet endroit… Sanglota-t-il.

- 2ème année RP (2043-2044) -

 PV Bellamy  On veut trouver des passages secrets !

La jeune fille avançait dans la semi obscurité, quand elle s'arrêta brusquement et faillit pousser un petit cri de terreur. Elle se retint juste à temps pour ne pas se ridiculiser devant le Serpentard. La raison de sa frayeur ? C'était simple : il y avait eu un claquement sec puis le passage avait été plongé dans la pénombre.

Après quelques secondes de panique totale, la Poufsouffle comprit que le tableau s'était refermé derrière eux. Mais pourquoi le vert et argent avait il fait cela ? Maintenant, elle ne voyait plus rien.

C'est seulement à cet instant, en pensant à Bellamy, qu'elle se rendit compte qu'il y avait un problème. Où était donc son compagnon d'aventure ? Elle ne le voyait pas - logique, puisqu'elle ne voyait rien, mais si elle y réfléchissait, elle ne l'avait pas du tout entendu avancer dans le passage, elle n'avait en fait rien entendu du tout avant que le tableau se referme. Ce qui signifiait que le garçon devait être loin derrière elle... Quelle idiote faisait elle, pourquoi ne l'avait elle pas attendu ?!

La fillette revint donc en arrière, faisant demi tour avec difficulté, et avança à tâtons dans une obscurité complète. Soudain, elle vit une lueur du côté d'un tournant, juste devant elle. C'était de là qu'elle venait, et s'il y avait de la lumière, il y avait surement Bellamy !

Elle se dépêcha donc d'y arriver, et quand elle fut toute proche, elle entendit la voix du brun, une voix tremblante et légèrement apeurée... Elle n'était donc pas la seule à avoir peur dans le noir complet. C'est là qu'elle se rendit compte qu'elle était vraiment idiote : elle n'avait même pas pensé à allumer sa baguette. Le vert et argent l'avait pourtant fait, lui, puisqu'il y avait de la lumière juste là...

Elle surgit soudain juste devant le garçon, et avec un sourire fatigué, en reprenant son souffle, elle lui répondit :


~ Je suis là, Bell. T'inquiète pas... Je ne suis pas aller jusqu'au bout du passage, mais j'étais un peu plus loin quand le tableau s'est refermé - si c'est bien ce qui s'est passé.


Bell... Elle l'avait appelé "Bell". Franchement, elle ne le connaissait qu'à peine. Bon, ils étaient partis à la recherche d'un passage secret, mais c'était tout. Elle n'avait aucun droit de l'appeler ainsi. Mais ce n'était pas son principal sujet d'inquiétude, aussi la Poufsouffle poursuivit elle :

~ La fin du passage ne doit pas être loin, vient... Ca va ?


Le vert et argent semblait vraiment touché... A bien y repenser, la voix qu'elle avait entendu tout à l'heure était au bord des larmes. Le garçon avait peut être peur du noir ? Elle espérait que non. Ce fut seulement là que la peur commença à l'envahir elle aussi.

Thalia n'avait jamais eu peur du noir, et ça n'allait pas commencer maintenant. Par contre, elle avait toujours, absolument toujours, été claustrophobe. Et elle n'avait pas une seconde pensé qu'elle pourrait se retrouver plus de quelques minutes dans un endroit aussi étroit et fermé que ce passage... La terreur montait en elle, et elle se força à respirer calmement, prête à continuer à avancer dès que le garçon aurait répondu.

Il n’y a plus que ce [Néant,
Qui me bouffe en me [Brisant

 PV Bellamy  On veut trouver des passages secrets !

Ne voyant toujours pas Thalia devant lui, son coeur commença à accélérer. Il se décida tout de même à avancer, il n'allait pas passer sa vie dans ce tunnel. Et puis, s'il voulait rejoindre la jeune fille, il n'avait d'autre choix que d'avancer. Ses yeux commençaient vaguement à se faire à l'obscurité mais sa respiration se faisait de plus en plus forte et rapide. Une crise d'angoisse ? Mais non, mais non. Ce n'était vraiment pas le moment. 

C'est à ce moment précis que surgit une personne juste devant lui. Bellamy sursauta de tout son être et un réflexe le fit reculer d'un bon mètre. Evidemment, il n'avait pas pu empêcher un cri encore une fois peu viril sortir de sa bouche.

~ Oh... merde... Reconnaissant Thalia, il tenta de calmer sa respiration. C'est toi... Mais... Il fronça les sourcils. Comment t'as réussi à faire demi-tour, c'est hyper étroit ici ! 

Il l'écouta, s'accrochant à sa voix pour oublier dans quelle situation peu avenante il se trouvait. 

~ Ouais le tableau s'est refermé d'un coup. Ça m'a fichu une trouille énorme. J'sais pas pourquoi, à mon avis c'est le gars du tableau qui s'est vengé à sa manière... Et ç'avait été un succès. 

Ses muscles, encore légèrement tétanisés, se détendaient à chaque fois que la jeune fille parlait. Se savoir accompagné le rassurait au plus haut point. 
Il sourit en l'entendant lui demander si tout allait bien. Elle était vraiment gentille. Et lui faisait un piêtre aventurier. 

~ J'irai mieux quand on sera debout et à la lumière. Mais ça va mieux maintenant, on peut y aller. Son ton traduisait un léger stress mais tout de même contenu.

Il sentait également que Thalia n'était pas dans la meilleure de ses formes. Enfin, elle semblait moins à l'aise que dans le couloir, il ne la connaissait pas depuis longtemps à vrai dire. En même temps, quel être humain pouvait se sentir à l'aise dans un tel endroit ? Ils étaient encore chanceux de n'avoir rencontré aucun insecte bizarre.

~ Je pensais pas que je pouvais être si... peu à l'aise dans un tunnel. Manquerait plus qu'il y ait de l'eau tiens... Et toi, tu vas bien ? Demanda-t-il tout en continuant d'avancer. 

Il s'imaginait arriver au bout du tunnel où une immense étendue d'eau les attendrait. Il s'agirait d'un cauchemar pur et simple.
Soudain, après un tournant, une petite lumière se fit voir droit devant eux.

~ Hey ! Regarde devant ! Il montra l'endroit du bras, sans aucune utilité vu que Thalia était aux premières loges. A moins qu'elle soit aveugle, elle avait vu cette lueur bien avant lui. On va enfin pouvoir sortir de ce trou à rat ! 

Il soupira de soulagement. Il avait hâte de savoir ce qui les attendait cette fois. Il espérait tout... sauf de l'eau. 

HRP : Comment ça je suis toujours en retard ? C'est pas vrai, tu dis n'importe quoi  :cry2: 

- 2ème année RP (2043-2044) -

 PV Bellamy  On veut trouver des passages secrets !

Ce retard... il n’y a même pas de mots. Je m’excuse.

Bellamy parla. Semblait-il. En réalité, Thalia n’eut aucune idée de ce qu’il dit. Absolument aucune. Son crâne était devenu en quelques secondes un espace aussi minuscule que ce couloir, une pièce de fer — une nouvelle Prison, aurait dit l’enfant avant d’arriver au Château — où quelqu’un avait eu la terrible idée de frapper les murs avec un marteau de fer également. Elle se sentait prisonnière. Prisonnière d’un lieu où tout se resserrait, et où elle étouffait plus que jamais. Bell’ parlait, oui. Elle, elle ne percevait qu’une bouillie de mots, un autre son qui venait s’ajoutait au vacarme qui la décimait. Rapidement, il y eu tellement de bruits dans son esprit qu’elle ne perçut que du silence. Alors, son cœur fût le seul qu’elle entendit. Ses battements, trop rapides. Comme toujours. Son cœur avait cette horrible habitude de s’emballer tout le temps.
Elle se recroquevilla sur elle-même, terrifié. Elle ne voyait plus la silhouette de Bell’. Elle ne voyait que du noir, encore et encore. Alors elle faillit sombrer dans l’inconscience, elle faillit s’abandonner dans les bras de ses cauchemars. Mais elle se redressa, le souffle court et haché. Elle se mit à ramper, rapidement, extrêmement rapidement. Son avancée lui semblait pourtant étonnamment lente. Il lui fallut plusieurs minutes pour atteindre la sortie, mais aspirer de l’air pur fut une nouvelle délivrance. Enfin.

La tête vide de toute pensée et le corps tremblant, elle se dirigea vers... elle ne savait même pas où. Ses pas la guidèrent vers le dortoir des Jaunes, où elle se laissa glisser dans ses draps avec hâte. Il était tôt.ô Pourtant, elle ne pouvait que dormir. Son crâne résonnait toujours de milliards de bruits horribles, et elle était toujours aussi terrifiée. Elle avait mal, mal, mal. Quelle idiote, de s’être engagée ici en étant passé outre de sa plus grande phobie ! Thalia Gil’Sayan était claustrophobe, et même profondément claustrophobe. Conséquence de sa hantise d’être enfermée...

— FIN —
Pour Thalia

Il n’y a plus que ce [Néant,
Qui me bouffe en me [Brisant