Couloirs

Inscription
Connexion

Frissons printaniers  PV Valentine Edin 

Le printemps ! Alii adorait cette saison ! Fini le froid, les doigts et les pieds glacés, le nez rouge et enrhumé, les yeux brulés par le froid. Non pas qu'elle aimait pas l'hiver mais elle trouvait toujours que cette saison était beaucoup trop longue !
Alii aimait la nature mais elle préférait celle du printemps, sa préférée, celle où les bourgeons sortaient, les arbres fleurissaient laissant évader leur pollen, où les fruits d'été commençaient à sortir, la saison du muguet, fleur de la chance dans le monde moldus.
Bref, ça rendait la jolie brune heureuse, avec un sourire aux lèvres constant qui ne bougeait pas ! C'était le moment de passer son temps dehors, à s'entrainer à voler ou à étudier à l'abri des arbres à épines sous un soleil devenant de plus en plus chaud ou encore d'aller se balader respirer l'air frais la musique dans les oreilles. Ses parents lui avaient offert ce gadget moldu pour pouvoir écouter la musique n'importe où et ça lui servait bien parce qu'elle était dingue de musique.
C'est donc très tôt le matin, lorsque les premiers rayons du soleil vint caresser son minois, qu'elle décida d'aller se faire une balade au parc.
Elle s'habilla un peu moins chaudement que d'habitude et en mode un peu sportswear pour sa balade. N'ayant pas envie d'être vu de tous car le matin, elle aimait être tranquille pour évacuer les émotions rapportés de la veille (oui Alii est très empathique et c'est souvent un fardeau pour elle plus qu'un don), elle se faufila telle une mangouste dans la salle commune et se retrouva assez rapidement sur le pavé froid devant la porte en fer des Serpentard !

Allez zou, direction la chaleur du printemps ! Regardant son mp3 moldu essayant de se rappeler comme ce machin fonctionnait, elle ne faisait pas spécialement attention à là où elle allait car ce chemin là, maintenant, elle le connaissait par cœur (au moins un couloir où elle n'allait plus se perdre !). Une fois l'engin en marche, elle mit le casque autour de son cou disant bonjour aux plus brave qui se levait tôt le matin alors que ça pourrait être un jour à faire une bonne grasse matinée !
Guillerette, elle continua son chemin se rendant compte au fur et à mesure qu'elle commençait à avoir un peu froid aux mains et sur le bout du nez... Ouh... Etait-ce les couloirs qui faisaient ressentir ce frisson le long de son échine ? Ou alors la brune s'était trompé, le soleil dehors l'avait trompé et il faisait toujours un froid de canard et dans ce cas là, la façon dont elle était habillée n'allait pas du tout et soit elle devait remonter se changer, soit elle allait devoir faire un footing pour se réchauffer.
Elle s'arrêta donc en plein milieu du couloir, regardant des deux côtés, celui en direction du dortoir et celui en direction de la sortie... Quel dilemme de la flemme quand même !

Première année rp
Joueuse de Quiddicth

Frissons printaniers  PV Valentine Edin 

Super !!! C'est le printemps !!! En se réveillant Valentine vit par la fenêtre de sa chambre un grand soleil et se réjouit en pensant aux merveilleux jours qu'elle allait passer à Poudlard pendant cette magnifique saison. Elle contempla par la fenêtre les arbres, et la nature, la forêt interdite n'était plus si inquiétante au printemps, pourtant elle devait être tout aussi dangereuse. La petite blonde s'habilla de sa plus légère tenue d'été et entra dans la salle commune au moment où une fille fermait la porte en sortant dans le couloir. Valentine se dit qu'elle allait faire de même et aller manger dans la Grande Salle puis se ravisa en se disant qu'elle attendrait dans la salle commune ses camarades de chambre avec un livre. Elle retourna dans sa chambre ne faisant bien attention de ne pas réveiller les autres filles ouvrit sa malle et sortit son livre de sortilège, qu'elle avait en première heure. Puis elle s'installa dans le fauteuil le plus confortable de la salle commune.
Après une vingtaine de minutes elle commença sérieusement à avoir faim et se dit que de toute façon ses camarades pouvaient bien s'en sortir sans elle. Elle sortit dans les couloirs puis prit le chemin le plus court jusqu'à la Grande Salle, celui qu'elle empruntait tous les jours. Plus elle cheminait, plus il faisait frais. La Serpentard trouva cela bizarre surtout après avoir entendu les oiseaux chanter depuis la le dortoir des filles. Elle continua sa route mais au bout du couloir, elle frissonna. Vraiment les fondateurs auraient pu penser aux courants d'air qui au contact de la pierre du château se refroidiraient. Valentine songea à retourner prendre un vêtement plus chaud mais finit par reprendre son chemin.
En arrivant au rez-de-chaussée, elle était frigorifiée, ce n'était sans doute pas de la faute des fondateurs si le temps n'était pas chaud au printemps, contrairement à ce qu'elle croyait quelques minutes auparavant. Malgré tout elle ne rebroussa pas chemin et entra dans la Grande Salle et s'assit à la table des Serpentard. Celle-ci était moins peuplée que d'habitude, fait qui s'expliquait par l'heure à laquelle la jeune fille était arrivée. La plupart des élèves dormaient encore et n'avaient pas conscience de la température et, croyant le soleil, s'habilleraient légers. Comme tous ceux qui mangeaient en ce moment, Valentine elle aussi avait été naïve de croire qu'il faisait chaud et beau, c'était trop beau pour être vrai. Après avoir un peu discuté avec les filles de son âge, la Serpentard bu un immense chocolat chaud ce qui la raviva.
Ayant finit son petit-déjeuner, elle se dirigea vers la salle commune. Plus elle s'enfonçait dans les sous-sols, plus elle avait froid. Finalement, elle arriva à destination presque gelée sur place. Poussant la porte métallique, elle s'affala sur le siège près de la cheminée. Après s'être réchauffée, la petite frileuse retourna dans sa chambre où elle ouvrit violemment sa malle et en sortit ses affaires d'hiver. Entièrement équipée pour la première journée de cours du printemps, terme qui ne correspondait pas à la situation, on aurait pu appeler ça l'hiver au printemps, elle sortit dans les couloirs du cachots pour se rendre à son premier cours de la journée. Elle monta tous les escaliers jusqu'aux couloirs du deuxième étage où elle s'arrêta quelques instants jusqu'à l'arrivée d'une fille. Cette journée s'annonçait particulièrement étonnante.

*Deuxième année devoirs et RP
*Ex Filleule de la meilleure marraine de tous les temps !

Frissons printaniers  PV Valentine Edin 

Alii se demandait depuis combien de temps elle était là, plantée dans le couloir à essayer de se décider mais sûrement assez longtemps pour ne plus arriver à déplier ses doigts.. C'était quand même pas possible ça, les fantômes du château aidaient à refroidir les couloirs ça ne pouvait pas être autrement...
Avec le soleil qui faisait dehors, il était pas possible qu'il fasse aussi froid dehors.. Par Merlin, que faire ???
Prête à prendre son courage à deux mains et de combattre le froid du couloir pour espérer se réchauffer à l'extérieur avec ce grand soleil qui lui brulerait surement le visage avec un peu d'espoir, lorsque qu'elle vit une jeune fille arriver dans sa direction.
C'était une petite blonde aux yeux bleus et aux cheveux longs. A priori, elle avait l'air plutôt jolie mais quand elle la vit arriver prête à rouler tellement elle avait mit des couche de vêtements qu'elle s'empêcha d'éclater de rire. Ne vous méprenez pas, ce n'était pas de la moquerie mais en la voyant, elle pensait au bonhomme michelin qui passait souvent dans la télé Moldu (encore une autre fabuleuse invention, ça faisait comme les photos vivantes de chez nous mais dans un écran, c'est pas beau ça ?)
Au moins, ça faisait une bonne occasion pour lui dire un bonjour parce qu'en plus, elle se rendit compte qu'elle faisait partie de sa maison. Comment ça se fait qu'elle ne connaissait pas encore tout le monde dans sa maison? Ils étaient si nombreux que ça les élèves ? Pfoua, fallait qu'elle arrête d'avoir trop la tête dans les cours et dans la musique et revenir un peu plus souvent dans la réalité !
Sourire aux lèvres presque rieurs, elle s'adressa donc à la blonde

"Salut ! Tu es déjà allée dehors que je te vois habillée de la tête au pied en bonhomme de neige ? Non, parce que ça doit bien faire quelques minutes que je suis figée par le froid à tenter de prendre une décision si je vais me changer ou pas parce que dans les couloirs il caille vu mes poings que je ne peux plus desserrer mais dehors ? Je suis en plein dilemme.."

Elle présenta sa tenue de la main pour lui montrer qu'elle avait un peu trop fait la maline avec sa tenue printanière.
C'est là qu'elle se dit que sa collègue aurait pu se moquer d'elle aussi après tout. Ca y est la brune voyait le soleil, elle s'emballait direct la nana limite à aller faire un plongeon dans le lac, pourquoi pas ?
Trève de plaisanterie, c'est après avoir fini de parler qu'elle se rendit compte qu'elle manquait à tous ses devoirs.

"Oh pardon... Je ne sais pas si tu me connais, car apparemment on est dans la même maison mais je m'appelle Aliizea Moore ! Je suis désolée je ne me souviens pas t'avoir vu pourtant la salle commune n'est pas si grande quand même. Faut que j'arrête de trop plonger ma tête dans les bouquins"

Sauf qu'elle savait pourquoi elle se concentrait sur ses cours, qu'elle cherchait et lisait à la bibliothèque ou encore qu'elle écoutait la musique dans son casque de son mp3 moldu. Oui, elle le faisait pour échapper un peu à toutes émotions négatives qui pouvaient l'envahir à cause de son fardeau... son empathie... Chose dont elle ne parlai à personne...
Regardant la blonde, elle lui sourit attendant sa réponse.

Première année rp
Joueuse de Quiddicth

Frissons printaniers  PV Valentine Edin 

Valentine observa la fille un moment, elle était plutôt jolie avec ses cheveux bruns et ses yeux couleur azur. Elle semblait en intense réflexion, la petite blonde ne savait pas pourquoi et ne tenait pas spécialement à le savoir. Pourtant, un détail attira l'attention de Valentine, la jeune fille portait des habits d'été très légers, qui ne convenaient pas à la température du château. La petite frileuse avait l'impression de l'avoir déjà vu quelque part mais elle ne se souvenait plus exactement où, elle essaya de se  rappeler où les deux filles auraient pu se rencontrer mais sans succès jusqu'à ce que la brune prenne la parole:
"Salut ! Tu es déjà allée dehors que je te vois habillée de la tête au pied en bonhomme de neige ? Non, parce que ça doit bien faire quelques minutes que je suis figée par le froid à tenter de prendre une décision si je vais me changer ou pas parce que dans les couloirs il caille vu mes poings que je ne peux plus desserrer mais dehors ? Je suis en plein dilemme.."
La fille lui tendit la main et Valentine ne savait pas trop si elle devait lui serrer, lui faire un check ou juste ne rien faire. Elle paniqua intérieurement se demandant si elle devait également répondre à sa question alors que de toute façon, elle ne pouvait pas y répondre tout simplement car elle ne voyait pas ce qu'elle aurait pu dire. Mais elle n'eut pas le faire quoi que ce soit car la fille continua:
"Oh pardon... Je ne sais pas si tu me connais, car apparemment on est dans la même maison mais je m'appelle Aliizea Moore ! Je suis désolée je ne me souviens pas t'avoir vu pourtant la salle commune n'est pas si grande quand même. Faut que j'arrête de trop plonger ma tête dans les bouquins"
Ah oui ! Valentine se souvenait maintenant, c'était elle qu'elle avait vu fermer la porte de la salle commune plus tôt ! Elles appartenaient à la même maison pourtant, comment avait-elle pu ne pas la reconnaître ?! Vraiment, il fallait qu'elle fasse un peu plus attention à ce qui se passait dans l'école ! Ou au moins dans sa maison ! Comme elle avait très envie de se faire de nouveaux amis, elle répondit sans hésiter.
"Moi je suis Valentine Edin en première année, toi aussi non ?"
Valentine attendit la réponse d'Aliizea puis continua :
"Et ne t'inquiète pas je ne t'ai pas reconnue tout de suite moi non plus, même si on est toutes les deux à Serpentard !"
Elle marqua une pause puis reprit la parole.
"Juste un conseil, si tu n'arrive plus à bouger les doigts ou n'importe quel membre, prends des habits plus chauds, après si tu veux rester comme ça à toi de voir, c'est qu'un conseil."
Attendant que sa camarade continue, Valentine se réchauffa les mains en se les frottant l'une contre l'autre, elle ne comprenait absolument pas comment elle pouvait supporter un tel froid dans des habits printaniers. La blondinette se serait transformée en glaçon depuis belle lurette. Quel enfer d'être frileuse !

*Deuxième année devoirs et RP
*Ex Filleule de la meilleure marraine de tous les temps !

Frissons printaniers  PV Valentine Edin 

La blonde la regardait avec des yeux qui voulaient dire "qu'est-ce qu'elle me veut ?"
Peut être qu'elle ne savait pas ce que ça voulait dire de se serrer la main, si ?
Ou alors elle ne voulait pas parler et rester solitaire, après tout ça existait les gens solitaires qui aimaient rester dans leurs bulles
Alii était très sociale mais c'est vrai que, de temps en temps, elle aimait se retrouver seule, ces moments où on en envie de parler à personne, juste d'être son coin à réfléchir ou écouter de la musique ou encore que les émotions négatives s'éloignent de son corps
La brune ne savait pas pourquoi elle ne voulait pas parler de ça... peut être qu'elle avait peur qu'on la prenne pour une folle ou une sorcière dotée de pouvoirs de magie noire qu'elle faisait en cachette dans une pièce secrète du château, allez savoir ?
Ce don qu'elle appelait calomnie était bien difficile à vivre.

Pourtant, même si elle ne sentait, sur le coup, pas la blonde réceptive, elle ne prit pas la fuite pour autant. Faut dire qu'elle faisait peine (ou rire) à voir la Alii. Habillée avec sa tenue de printemps, elle en aurait surement fait rire plus d'un.
Peut être pouvaient-elles envisager le concours de la tenue la plus ridicule entre elle et la blonde. Une peut être trop habillée pour la saison et l'autre vraiment pas assez !

Alii sourit quand la blonde finit par réagir et se présenter à elle
Valentine. Que c'était jolie, elle aimait beaucoup ce prénom. Sans hésiter, elle répondit à la Serpy

"Ravie de te rencontrer Valentine. J'aime beaucoup ton prénom. Oui je suis en première année et le nez plongé dans mes bouquins et je me rends compte que je m'en veux un peu de me mettre trop de côté. Ce n'est pas dans mes habitudes, normalement. Après je me plains que je n'ai pas beaucoup d'amis, mais en fait je fais ça toute seule"

Alii se marre puis écouta la blonde lui dire qu'elle devrait mettre des vêtements plus chauds si elle avait froid. Alii rit de plus belle avant de lui répondre

"Oui tu as surement raison. Mais quand j'ai vu le soleil dehors, je me suis dis "youpi le soleil, la chaleur est là, on va aller se promener en tenue de printemps. Et puis dans ses couloirs il fait toujours un peu froid on m'a dit, même l'été donc voilà où j'en suis.. Bloquée à me demander si dehors il fait vraiment beau et donc je reste comme ça ou alors il fait vraiment froid comme dans les couloirs et je vais me changer"

Soufflant sur ses mains gelées, elle sourit de nouveau à Valentine qui ne lui avait pas répondu à sa question pour le coup

"Dis- moi, du coup, t'es allée dehors pour t'être habillée comme ça ? Il fait si froid que ça ? Le soleil a-t-il voulu me jouer un tour ?"

Grimaçant légèrement, elle regarda de nouveau sa tenue...

"Bon, je suppose que dans tous les cas, je me suis un peu emballée, niveau tenue hin ? Est-ce que.... est-ce ça te dirait de m'accompagner jusqu'à la salle commune pour que je me change et au poire si tu avais l'intention de sortir on aurait pu se balader ensemble pour faire connaissance, qu'est-ce que tu en dis ?"

Alii avait beaucoup hésité avant de lui demander tout ça... Peut être qu'elle, elle avait pleins d'amis et que surement quelqu'un l'attendait mais bon au moins, on pourra pas dire qu'elle n'a pas essayé. Et qui c'est peut être, qu'elle allait se faire une nouvelle amie ?

Première année rp
Joueuse de Quiddicth

Frissons printaniers  PV Valentine Edin 

Quand Aliizea commença à rire, Valentine fut surprise, qu'avait-elle dit de si drôle ? Peut-être était-ce à cause de sa tenue ridicule d'esquimaux qui faisait encore son effet ? Si c'était ça, on aurait aussi très bien pu rire des habits de la brune. Par chance, celle-ci vint l'éclairer en répondant au conseil que la blonde lui avait donné.

"Oui tu as sûrement raison. Mais quand j'ai vu le soleil dehors, je me suis dis "youpi le soleil, la chaleur est là, on va aller se promener en tenue de printemps. Et puis dans ses couloirs il fait toujours un peu froid on m'a dit, même l'été donc voilà où j'en suis.. Bloquée à me demander si dehors il fait vraiment beau et donc je reste comme ça ou alors il fait vraiment froid comme dans les couloirs et je vais me changer"

C'était donc ça, c'était sa situation qui la faisait tant rire ! Aliizea souffla dans ces mains et lui sourit, c'est vrai que cette fille est plus faite pour l'été que l'hiver, on ne l'imagine pas dans la même tenue que Valentine. La fille continua.

"Dis- moi, du coup, t'es allée dehors pour t'être habillée comme ça ? Il fait si froid que ça ? Le soleil a-t-il voulu me jouer un tour ?"

Valentine se rendit compte qu'elle n'avait toujours pas répondu à la question de son interlocutrice, et ne voulant pas la faire plus attendre  elle voulut répondre mais Aliizea répondit enchaîna :

"Bon, je suppose que dans tous les cas, je me suis un peu emballée, niveau tenue hin ? Est-ce que.... est-ce ça te dirait de m'accompagner jusqu'à la salle commune pour que je me change et au pire si tu avais l'intention de sortir on aurait pu se balader ensemble pour faire connaissance, qu'est-ce que tu en dis ?"

Lorsque ces mots sortirent de la bouche d'Aliizea, Valentine ne pu se retenir et un immense sourire éclaira son visage. Elle en avait tellement rêvé depuis son arrivée d'entendre des mots semblables à ceux que la jeune fille venait de rencontrer, elle n'avait pas encore de vraie amie et en aurait voulut une plus que tout au monde, ou presque, elle ne pouvait pas dire non à un bon plat chaud en ce moment. 


"Non, je ne suis pas encore allée dehors, désolée. Mais comme, même dans la Grande Salle je meure de froid, je me suis dit que ce serait pire à l'extérieur. Mais je ne peux pas te dire que j'en suis certaine, c'est peut-être moi qui ait tort."

Puis préparant ses mots, elle répondit à la deuxième question d'Aliizea avec le même sourire aux lèvres.

"Vraiment, j'attends depuis longtemps que quelqu'un me propose de faire connaissance, mais je n'ai jamais osé le dire moi-même. Alors bien sûr que je veux t'accompagner ! Mieux vaut faire un long chemin bien accompagné qu'un court chemin seule non ? Au départ, mon intention n'était pas d'aller dehors mais si je suis avec quelqu'un de sympa, ce serait super !!"

Après avoir dit ces mots, Valentine regarda la brune aux yeux azurs, et se demanda si elle n'en avait pas fait un peu trop, est-ce que cela intéressait vraiment sa potentielle future amie ? Elle voulait faire bonne impression auprès des camarades de son  âge, il n'y a rien de mieux pour se faire des amis. Elle sourit à Aliizea.

*Deuxième année devoirs et RP
*Ex Filleule de la meilleure marraine de tous les temps !