Couloirs

Inscription
Connexion

Une journée vraiment mal partie

Oh non ! Encore un devoir ! Tous, tous, tous les professeurs donnaient des devoirs . À tous les cours ! Elle sortait de son deuxième cour de sortilèges et le professeur leur avait donner un autre devoir à ajouter à la longue liste qu'ils avaient déjà.

Autant dire qu'elle n'était pas d'excellente humeur en rangeant ses affaires et encore moins après être tombée par terre à cause du croche patte que lui avait fait un idiot de Serpentard en sortant du cour.

"Espèce d'idiot ! Tu te crois drôle peut-être ?" s'énerva t elle . Elle sortit rageusement de la salle sous les rires du Serpentard et de ses amis . *Quels idiots ! Si ce n'était pas interdit de lancer des sorts en dehors des cours ... Ils verraient à qui ils auraient affaire !* fulmina t elle intérieurement .

Elle sortit du cour sans attendre ses amies qui étaient allées poser une question à Miss Keith. Elle marcha vers la bibliothèque, elle comptait s'avancer dans ses devoirs sinon elle allait devoir faire plusieurs nuits blanches .

"Aïe ! Non mais vraiment ! Tu peux faire attention ! Il n'y a pas que toi dans ce couloir !" cria t elle à une petite Poufsouffle de nom de Iris si elle se souvenait bien qui venait de la bousculer .

Visez toujours la lune, même si vous ratez vous retomberez dans les étoiles

Une journée vraiment mal partie

C'est une journée fatiguante qu'Iris vit.
Elle n'avait pas dormi de la nuit. Elle n'arrêtait pas de comptempler son nouveau dortoir Eau/Lune qui est unique en son genre. Les résulats de cette nuit blanches sont de grosses cernes.
A vrai dire, à l'heure du réveil elle ne voulait qu'une chose : dormir.
Elle sentait que cette journée allait être longue...
Ce matin elle était en retard au premier cours et dormi au deuxième.

Cette après-midi elle avait fait la rencontre d'une serpentard assez méchante. Pourtant elle avait été gentille avec cette fille.
La serpentard en question était tombé dans les couloirs pour une raison obscure. Iris pas loin, voulu l'aider mais cette verte, vexée, crut que sur le visage d'Iris était inscrit un sourire moqueur, alors qu'elle voulait juste être chaleureuse ! La fille tombée, interpretait mal les actions d'Iris et se releva toute seule pour ensuite pousser la petite première année tout en menaçant sa personne devant des élèves passant dans les couloirs.

Iris abasourdie d'une réaction innatendu, fixa son agresseur. C'était la honte pour elle, dès ses premiers jours elle se faisait remarquer. Elle voulait cacher qu'elle était blessée d'avoir été critiqué ainsi et disparapitre cette peur dans le ventre suite a cette interpelation physique. Elle voulait réellement se défendre.

Mais elle ne faisait rien. Et parti a l'opposée de cette serpentard qu'elle qualifiait maintenant de folle.

Dans les couloirs, il y avait beaucoup d'élève. Elle marchait vite pour s'éloigner du bruit et se retrouver un petit peu seule, pour relachée la pression. Malheureusement en ayant trop vite, elle bouscula une personne.

"Aïe ! Non mais vraiment ! Tu peux faire attention ! Il n'y a pas que toi dans ce couloir !"

Et encore un problème ! pensait Iris.
Elle se retourna, c'était une Poufsouffle, de sa maison. Elle l'avait déjà aperçu dans la salle commune, avec ses cheveux châtains, ses yeux bleus et sa peau très pâle, Iris reconnait Hélène Stevan, une première année, comme elle.

Elle ne voulait pas se faire plus d'ennemi, et depuis la rentrée, elle esperait secrètement devenir amie avec cette jeune fille, en plus elle appartenait à la même maison ! Iris tentait d'apaiser l'atmosphère.

" Je suis vraiment désolé, je ne t'avais pas vue ! "

Voulant se faire la plus gentille possible, Iris souris chaleureusement à Hélène.

" Je m'appelle Iris Mintterson , ravie de faire ta connaissance ! Je suis de la même maison que toi ! Poufsouffle ! Je ne sais pas si tu m'as déjà remarquer cette année mais voilà, c'est moi ! J'espère qu'on pourra faire connaissance malgré cette petite mésaventure ! "

Iris gardait dans un coin de sa tête l'évènement qui s'était passé avec la Serpentard mais préférait ne pas y penser, Hélène était là devant elle, elle pouvait briser sa solitude et donc, Iris devait faire des efforts et arrêter d'être timide, elle n'etait pas comme ça avant Poudlard.

-POUFSOUFFLE-

Une journée vraiment mal partie

Hélène était vraiment en rogne . Sa journée n'était pas déjà assez mal partie pour qu'une idiote éprouve le besoin de la bousculer .

" Je suis vraiment désolé, je ne t' avais pas vue" lança la blondinette en lui faisant un grand sourire . Je m'appelle Iris Mintterson , ravie de faire ta connaissance ! Je suis de la même maison que toi ! Poufsouffle ! Je ne sais pas si tu m'as déjà remarquer cette année mais voilà, c'est moi ! J'espère qu'on pourra faire connaissance malgré cette petite mésaventure ! "

Hélène se reprocha immédiatement son comportement avec elle . Bien sûr qu'elle n'avait pas fait exprès !
"Je ... Excuse-moi pour ma réaction, je ne suis pas de super humeur, moi je m'appelle Hélène Stevan ! Également à Poufsouffle mais tu l'a déjà vu ! Je serais aussi enchantée de mieux te connaître !" Elle voulait se rattraper auprès d'Iris, en effet, elle avait l'air gentille et elles pourraient peut être faire plus ample connaissance .

Hélène n'avait pas cour maintenant alors elle serait entièrement disposée à parler plus longtemps avec cette Pouffy's mais peut être celle ci n'avait pas encore fini ... En tout cas, si elles pouvaient faire connaissance, ce serait super ! Un bon moyen de rattraper cette journée pourrie, faire de nouvelles connaissances n'est jamais une mauvaise chose !

"J'ai fini les cours, si tu veux on peut aller manger ensemble à moins que tu ai encore des cours, je sais pas. Ça serait super de faire connaissance avec toi, t'a l'air sympa, mais je ne veux pas t'embêter ... Je t'ai mal parler ."

Comment elle pouvait s'excuser, sans la connaître elle l'avait limite agressée .
Dernière modification par Hélène Stevan le 25 mai 2018, 17 h 13, modifié 1 fois.

Visez toujours la lune, même si vous ratez vous retomberez dans les étoiles

Une journée vraiment mal partie

Iris avait mit le paquet pour être aussi directe avec une personne. Après ça présentation elle remarquait que la fille en face d'elle s'assoudicait.

"Je ... Excuse-moi pour ma réaction, je ne suis pas de super humeur, moi je m'appelle Hélène Stevan ! Également à Poufsouffle mais tu l'a déjà vu ! Je serais aussi enchantée de mieux te connaître !"

A cette phrase Iris était heureuse, elle souriait. Elle ne pouvait pas contenir sa joie. Comme quoi, être direct paie.
Pour signifier son accord, Iris sautillait. C'était un Oui !

- Oh ! Evidemment ça me ferait très plaisir ! Je n'ai pas beaucoup d'occasion de rencontrer des gens par une bousculade !

Iris devait se contenir, elle allait faire peur a cette Hélène, surtout qu'elle s'était excusée. En plus de ça Hélène était de la même maison qu'elle, donc elles pourront se croiser souvent dans la salle commune, la jeune première année y était beaucoup à lire.

Après cela, les deux jeunes Pouffy's se mettent en route pour aller manger.

Elles parlèrent de tout et n'importe quoi, il faut dire que le feeling passait bien entre-elles. Elles discutèrent de Magie, de leurs petits potins quand d'un coup Iris restait figée. Bloquée comme une statue, elle ne pouvait plus bouger.

Son amie aperçut qu'elle ne suivait plus le mouvement et se retourna l'a voyant dans cet état. L'incompréhension se lisait dans le regard d'Hélène, Iris l'avait remarqué sauf qu'elle ne put dire quoique ce soit.

Cette Serpentard...
Elle était là...


Elle se trouvait devant elle ou plutôt posé sur un des côtés du couloir. Cette fille avait de long cheveux noirs bien coiffés, sans défauts particuliers.
Ses yeux marrons se posèrent sur Iris...


La Poufsouffle eut un frisson, il fallait qu'elle se ressaisisse au plus vite, qu'elle devienne forte !

Iris était honteuse de se comporter comme ça devant son amie... Elle espérait qu'elle ne l'a jugerait pas..

-POUFSOUFFLE-

Une journée vraiment mal partie

Quelle première journée exaltante mais aussi épuisante. Aujourd’hui était le deuxième jour de cours pour Carry et celle-ci avait déjà réussi à se mettre en retard pour son deuxième cours de sortilèges. Elle, qui d’habitude est ponctuel, n’avait jamais mis si peu de temps pour se préparer pour aller en classe. Une fois que celle-ci fut prête, elle sortit de sa salle commune pour courir furieusement vers sa salle de classe. La salle où le cours de sortilège avait lieu était au troisième étage de l’école et là où résidait Carry était au sous-sol. Pour faire simple, Carry devait monter quatre étages au total pour pouvoir atteindre sa destination. Alors qu’elle poussait avec rage les autres étudiants pour se frayer un chemin dans les escaliers, elle marcha sur la tranche d’une marche la déséquilibrant pour finir à la première marche de l’étage qu’elle avait voulu monter. Carry pouvait entendre dans son dos des personnes rigoler discrètement de sa chute. Elle se retourna pour pouvoir identifier les auteurs de ces moqueries. Mais malheureusement, elle ne put apercevoir tout le monde. En réalité elle n’eut vu qu’une jeune fille souriante habillée d’une robe jaune qui s’approchait d’elle. Ayant marre des humiliations, Carry repoussa violement le jaune sans même lui adresser une seule parole avant de reprendre sa route rapidement vers sa classe. Elle était déjà assez en retard comme ça et n’avait pas le temps d’écouter les moqueries d’une autre étudiante mais elle jura qu’elle ne s’en tirerait pas comme ça. Elle avait le visage de la Poufsouffle dans la tête, d’ailleurs pas très difficile de s’en souvenir. L’intimidatrice de Carry avait des cheveux blancs et des yeux d’un mixte de marrons et rouge. Rien de plus facile pour reconnaitre quelqu’un.

Carry arriva juste à temps dans sa salle de classe. Ouf, le professeur n’avait pas remarqué le léger retard de la Serpentard. Le cours d’aujourd’hui était assez simple, ils apprirent un nouveau sort nommé Wingardium Leviosa. Avant de pratiquer quoi que ce soit il y’avait, comme le premier jour, le cours de théorie : L’étymologie du sort, le créateur du sort, ce qu’on pouvait dire sur lui et enfin les effets du sort. Et enfin il y’avait la partie du cours que les élèves aimaient le plus : la pratique. Le but était simplement de faire léviter les objets que le professeur Keith donnait aux élèves. Tout ça en une seule heure. C’est incroyable de voir le temps passer aussi vite. Carry, étant la plus proche de la sortie, fut la première à quitter la salle de classe. Ayant une heure de libre avant son prochain cours, elle se posa tranquillement sur le rebord du couloir en attendant l’une de ses amis qui devaient la rejoindre sous peu. Tandis qu’elle regardait l’horizon, la Serpentard entendue un petit hic de surprise dans le couloir. Intriguez par ce bruit, Carry se retourna et ne put s’empêcher d’arborer un sourire en coin en voyant ce qui se passait. La Poufsouffle aux cheveux de neige qui s’était moquée d’elle un peu plus tôt se tenait devant elle et la regardait complètement tétaniser. Pas besoin d’être mentaliste pour voir qu’elle avait peur. Carry se retourna dans sa direction et quitta son balcon pour marcher vers la première année, comme dit précédemment : elle n’allait pas s’en tirer comme si de rien était. Cette situation était juste parfaite. Carry qui pensait ne jamais retrouver le bourreau de son humiliation, l’avait retrouvé sans même avoir besoin de chercher et cette fois-ci la situation était très différente. Elle continuait de regarder Carry mais sans sourire comme la dernière fois. Ce qui plaisait énormément à la Serpentard car elle voyait la Poufsouffle prendre conscience de sa situation. Une fois à portée, elle s’adressa à elle d’une voix nonchalante.


« Tiens, comme on se retrouve… Oh, je ne t’ai pas oublié ne t’inquiète pas. Juste, Je ne pensais pas qu’on se reverrait aussi tôt après ce qui s’était passé ce matin. » Carry s’approcha encore plus. « On va apprendre a se connaitre en premier... Je m'appelle Carry et la premiere chose que tu vas savoir de moi est que je n’aime pas vraiment qu’on se moque de moi et encore moins quand je suis dans l’impossibilité de répondre. J’aurais bien répondu à tes moqueries dans les escaliers si le temps n’était contre moi. Mais inutile de parler du passé, ce qui est fait est fait. Tu es là maintenant et je vais te donner une seule et unique chance de me présenter tes excuses, Poufsouffle, ou sa finira mal entre toi et moi. » Carry croisa les bras en lui lançant un regard noir.

Police de couleur #38761D

Carry Harrison - 2ème Année RP (2043-2044)
Diablesse à votre service
En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.

Une journée vraiment mal partie

La Poufsouffle qu'Hélène venait de rencontrer avait soudain blanchit et avait tourné la tête vers la droite . Inquiète, Hélène avait suivi son regard et avait aperçu une Serpentard qui s'approchait, Carry si Hélène se souvenait bien . Iris trembla et l'idiote verte et argentée l'agressa verbalement .

Choquée, Hélène ne comprit pas bien ce qui se passait à part que les deux filles se connaissaient et qu'elles étaient tout sauf amies . Elle voulait devenir amie avec la Poufsouffle car elle avait l'air gentille, aussi, quand l'autre arriva, elle décida Après quelques secondes de réflexion d'intervenir .

"Excuse-nous mais, étant des gens civilisés nous étions en train de parler calmement, si tu veux participer à la discution, tu peux le faire d'une autre façon et même si j'ai cru comprendre que tu avait un différent avec Iris, tu pourrais le faire à un autre moment et de façon plus sympathique parce que même si je doute que tu sois capable d'être aimable, le ton que tu a employé était clairement désagréable . De plus, on ne demande pas à une personne, ce n'est pas comme ça"
Hélène avait utilisé un ton plutôt soutenu de façon volontaire et elle souhaitait rabattre le clapet de cette Serpentard . La façon dont elle avait parlé la révoltait et elle se demandait bien ce qui s'était passé .

Visez toujours la lune, même si vous ratez vous retomberez dans les étoiles

Une journée vraiment mal partie

C'était totalement impossible... Juste après les dire de cette nommée Carry, Iris avait compris que tout cela n'était que quiproquo et que la Serpentard pensait réellement qu'Iris s'était moqué d'elle. Cette injustice l'énervait vraiment. La Poufsouffle essayait d'être agréable face à cette personne qui était tombée devant tout ces rires, et l'ironie du sort s'est que c'est ce qu'Iris clarifiée de "gentille" qui en prend pour son grade. Fantastique.

La gênance était totalement présente en la première année... Hélène l'avait défendu et elle, elle n'a rien fait, elle est rouge tomate et ça doit être les autres qui doivent l'a secourir encore et toujours.

Cette situation est désespérante, pensait-Iris

Voyant Hélène et Carry irritées se fixant comme-ci elle jouait à qui allait détourner le regard en premier, Iris essaie de s'immiscer.

- Hum, Carry je pense savoir ton point de vue par rapport à la situation qui s'est produite tout à l'heure... Mais tu as mal interprétée mon geste. Je voulais juste t'aider à te remettre debout quand tu es tombé. C'est tout. Basta.

Ayant prit son courage à deux mains Iris qui n'était pas sûr d'elle au début, était un peu plus confiante après son petit discours. Elle avait joué la carte de la sagesse, si on peut dire cela comme ça. Peut-être voulait-elle mettre les choses à plat ? Ou voulait-elle exposer son point de vue avant tout, comme Carry l'avait fait avec pleine d'arrogance et de méchanceté dans son regard.

Iris s'était mit entre les deux élèves, histoire de calmer l'atmosphère même-ci elle pouvait aussi bien l'augmenter avec son apparition soudaine, elle qui voulait être invisible au début.

-POUFSOUFFLE-

Une journée vraiment mal partie

« Excuse-nous mais, étant des gens civilisés nous étions en train de parler calmement, si tu veux participer à la discussion, tu peux le faire d'une autre façon et même si j'ai cru comprendre que tu avais un différend avec Iris, tu pourrais le faire à un autre moment et de façon plus sympathique parce que même si je doute que tu sois capable d'être aimable, le ton que tu as employé était clairement désagréable. De plus, on ne demande pas à une personne, ce n'est pas comme ça »

La Serpentard, bouillonnant de rage, quitta des yeux Iris pour se poser doucement sur ce petit bout de fille qu’était son ami. Elle avait des cheveux châtains, des yeux bleus et enfin elle était de taille moyenne, la même que celle de Carry. La vert, prise par une envie de rire en regardant de haut en bas sa nouvelle interlocutrice, s’approcha doucement d’elle avant de se retrouver nez à nez en face l’une de l’autre. Laissant ses yeux se balader quelques secondes sur la tenue de la prétendue héroïne, elle remarqua que celle-ci faisait aussi partie de la même maison que « madame-je-vais-avoir-des-problèmes ». Eh bien, il fallait dire que cette maison devait avoir beaucoup de fauteur de troubles. Carry satisfaite de sa rapide inspection, releva ses yeux pour planter son regard dans celui de la fille aux cheveux châtains. Elle n’avait pas peur et ne craignait en rien de ce qui pouvait lui arriver, une amie que tout le monde aurait aimé avoir mais une amie qui parle trop qui va bientôt avoir des ennuis jusqu’au cou. Carry lui adressa un demi-sourire.

« Donc ta très chère amie s’appelle Iris ? » Carry se tourna légèrement vers la dénommée iris. « Enchantée Iris… Ravis de faire ta connaissance.» Dit-elle sans vraiment le penser. Carry se tourna de nouveau vers celle qui venait de partager le nom de son ami. « Ah mais figure toi que je ne veux pas participer à votre discussion. Vois-tu, moi j’ai un compte à régler avec cette fille et tu es sur ma route, donc je vais te le demander gentiment. Pousse-toi de la et attend ta copine dans le coin, le temps que je finisse avec elle, cette conversation ne te concerne en rien, et si tu me barres encore la route alors… »

Carry n’eut pas le temps de finir sa Phrase que la petite fille aux cheveux blanc s’interposa entre elle et son ami dont Carry ignorait le nom.

« Hum, Carry je pense savoir ton point de vue par rapport à la situation qui s'est produite tout à l'heure... Mais tu as mal interprété mon geste. Je voulais juste t'aider à te remettre debout quand tu es tombé. C'est tout. Basta. »

Incrédule aux paroles d’Iris, Carry posa ses yeux de nouveaux sur la petite fille qui venait de lui dire qu’elle avait mal interpréter le geste que celle-ci lui aurait fait. Mais Harrison n’était pas dupe, elle avait entendu les rires et cette fille se tenait la quand elle les avait entendu se moquer d’elle. Elle ne pensait tout de même pas s’en tirer ainsi juste en disant qu’elle voulait aider la petite Serpentard à se relever ? il fallait croire que oui. Même si Carry en pensa tout autrement, il était temps pour elle de montrer sa suprématie envers les autres élèves et pour ça, tout allait commencer avec Iris et son ami qui tout deux avaient oser lui tenir tête.

« Dit ce que tu veux Iris, je sais déjà très bien ce qui s’est passé et tu n’es clairement pas innocente dans l’histoire et donc comme je te disais, je te laisse une chance pour venir t’excuser auprès de moi. Sinon crois moi que je vais faire de ta vie et celle de ton amie un véritable enfer… Tic…Tac… L’heure tourne ma belle… »

Carry Harrison - 2ème Année RP (2043-2044)
Diablesse à votre service
En glissant je viens, en rusant je vaincs, le sommet j’atteins.

Une journée vraiment mal partie

*Pardon ?! Moi je vais me pousser gentillement et la laisser s'en prendre à Iris ? Mais elle me prend pour qui cette fille * Alors là, Hélène était indignée. Déjà son amie explique qu'il y a eu malentendu et l'autre lui répond très mal mais en plus, elle lui demande de partir. Elle allait voir si Hélène était ce genre de filles.

"Décidément, il y a bien des Serpentard qui correspondent aux stéréotypes. Arrogants, stupides et se croyant supérieurs c'est ça ? Mais... C'est tout toi ! Je ne crois pas qu'une prétentieuse dans ton genre soit capable de faire tourner ma vie à l'enfer. Mais je veux bien tenter le coup ! Histoire de voir jusqu'où tu peux aller dans le ridicule avant de te rendre compte que je me fiche de ce que tu fait et de ce que tu dit." dit la Poufsouffle, bouillonnante de rage.

Quand la petite Stevan passe une mauvaise journée, il faut s'attendre à ce qu'elle soit encore plus colérique que d'ordinaire. Cette idiote l'avait provoquée au mauvais moment. "Iris, tu connaît le prénom de Miss. Hautaine ? J'aimerais bien le savoir, histoire de me souvenir qui s'est ridiculisée en essayant de me pourrir la vie." Ah ça, elles n'avaient pas fini d'entendre parler d'une de l'autre ces deux jeune sorcières. Hélène était résolue à en découdre.

Visez toujours la lune, même si vous ratez vous retomberez dans les étoiles