Couloirs

Inscription
Connexion

Discrétion absolue  privé 

Elfie aimait bien faire des betises et embêter du monde, cette fois ci elle voulait mettre des petard au plafond pour qu'une personne qu'elle aura choisi se les prennent en pleine figure. Elle savait bien le faire elle l'avait fait plein de fois. Elfie demandait a un élève autoriser a aller a Pré au Lard lui rapporter des farces et cette fois ci c'était des pétard. Alors elle les commençait a les installés. A chaque fois qu'un élève passait elle essayait de se dissimuler en train de lire comme sa personne ne savait qu'elle faisait n'importe quoi et aucun professeurs serait averti. Elle ne s'était jamais fait prendre jusqu'a maintenant et savais donc s'y prendre.  Elle s'était installés dans un coin prets d'une porte de salle de classe pour qu'il y ai plus de chances qu'un élève se fassent prendre. Même si c'était dangereux car plus de monde y passait. On était Jeudi après midi et elle avait du temps devant elle car elle avait une grande pause. Depuis qu'elle s'y était mis deux classes était sortis de cours et commencer un cours et pour l'instant personnes ne l'avait remarquées. Une troisième classe passa et un élève lui demanda:
Pourquois tu lis ici?
Elle lui répondit:
Il y a une fraicheur qu'il n'y a pas autre pars.
Et l'élève partit. Elle ne fut pas déranger le rste de la journée ais un moments elle entendit derrière elle:
Qu'es que tu fait?
Elle ne savait pas quoi répondre et dit :
Qu'es que tu me veut? 
Elfie lui dit:
Je m'appellent Elfie Chassin je suis a Gryffondor en première année...
Dernière modification par Elfie Chassin le 9 juillet 2018, 15 h 32, modifié 2 fois.

Elfie Chassin deuxième année


Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.
Deuxième année devoirs et Rp

Discrétion absolue  privé 

C’était en fin d’après-midi dans le château, après une longue journée d’étude et de cours en tout genre, Aliénor finissait enfin ! Il n’était pas si tard que ça mais Aliénor avait l’impression d’avoir passé une éternité dans ces différentes salles de classe. Satisfaite de pouvoir vaquer à ces occupations, la jeune fille commença à se diriger vers la salle commune des Poufsouffles. Alors qu’elle descendait les escaliers et arpentait les couloirs, elle fut intriguée par une fille. Elle était à côté d’une salle de classe en train de trafiquer quelque chose dans ces mains et elle avait un livre posé à côté d’elle. Quelques personnes passaient sans faire attention à elle. Aliénor aurait peut-être dû faire de même mais sa curiosité la poussa à aller voir ce que faisait bien cette fille.
Elle s’avança onc vers la jeune fille plutôt enjouée comme à son habitude. Elle portait les couleurs rouge et or de la maison Gryffondor et ces jolis cheveux dorés contrastaient avec le mur sombre du couloir. Elle semblait très concentrée et visiblement elle ne voulait pas être dérangée. Mais tant pis, et puis peut-être qu’Aliénor se trompe et qu’elle a bien envie de compagnie.

-Qu'es que tu fais?

La jeune fille ne leva même pas la tête vers Aliénor et après un petit moment de silence elle lança froidement :

-Qu'es que tu me veux?

Ok visiblement elle ne voulait pas être dérangée, mais Aliénor est obstinée et très curieuse, plus elle s’avançait plus elle essayait de voir ce qu’elle faisait. En se plaçant à côté d’elle et penchant sa tête discrètement pour voir ce qu’elle faisait elle lança :

-Je m'appelle Aliénor Delphillia je suis à Poufsouffle en première année et toi qui est tu?

-Je m’appelle Elfie Chassin je suis à Gryffondor en première année...

Elle s’était légèrement redressée et cachait ce qu’elle faisait. Aliénor ne pouvait rien voir ce qui l’agaça terriblement. Elle sourit à la jeune fille et la fixa dans les yeux et quels yeux ! De beaux yeux clairs verts ou bleus, Aliénor n’arrivait pas vraiment à distinguer la vrai couleur de ceux-ci.

-C’est quoi comme couleur tes yeux ? On dirait un mélange de vert et de bleu, c’est joli.

Profitant que la jeune fille se redressait pour répondre, elle regarda ce qu’elle avait dans les bras et reconnu l’étiquette de la boutique Weasley de farces et attrapes. Immédiatement le regard d’Aliénor s’illumina, bien sûr elle en avait entendu parler mais elle n’avait jamais vraiment pu en manipuler.

-Attends ! Ça vient de la boutique des Weasley ? Qu’es ce que c’est ?

Le regard pétillant elle attendait la réponse de son interlocutrice avec grande impatience.

Joueuse de quidditch remplaçante, bébé frelon
Aliénor Delphillia 2ème année RP, Poufsouffle

Discrétion absolue  privé 

Elfie trouvait Alienor un peu bizarre car sa première question était de quelle couleur était ses yeux. Mais vu qu'elle avait l'air de intéressée a se qu'elle faisait elle décida de lui dire.
Ce sont des pétards.
Et pourquoi faire? Lui répondit Alienor.
Elfie ne savait pas si elle devait lui dire car elle ne voulait pas se faire prendre.
Elle hésita longuement avant de decider d'assumer et de tout lui dire.
Et bien, j'adore faire des blague alors je demande a des élèves pouvant aller a pré au lard de me ramener des farces et cette fois ci c'était des pétard et je veut les accrocher comme ça quand d'autre élève y passeront sa leurs explosera dessus, donc voilà.
En regardant le visage d'Alienor Elfie savait qu'elle n'allait rien dire et continua:
Par contre tu ne le dit a personne sinon je pourrais retirer des points a ma maison et je n'es pas envie même si je ne peut pas m'en empêcher.
Vu qu'Alienor ne répondit toujours rien elle dit:
Si tu veut m'aider vient, je n'es toujours pas commencer et quand des élèves partent des salles de classes, je fais semblant de lire. Et si t'a la carte du maraudeur alors tu pourras m'en ramener? Si tu veut bien.
Elfie attendait la réponse d'Alienor avec impassiente. Elle la regardait fixement. Avec ses jolie yeux émeraudes...
Dernière modification par Elfie Chassin le 15 juin 2018, 13 h 47, modifié 1 fois.

Elfie Chassin deuxième année


Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.
Deuxième année devoirs et Rp

Discrétion absolue  privé 

Elifie regarda étrangement Aliénor qui de toute façon était bien trop excitée pour remarquer cette étrange expression apparue sur le visage de sa camarade. Elle ne lâchait pas des yeux l’emballage brillant que la Gryffondor serrait contre elle.

-Ce sont des pétards.


A ce moment-là Aliénor devait avoir des yeux ronds comme des soucoupes. Des pétards, dans l’enceinte de l’école ? Aliénor se doutait bien qu’on n’avait pas le droit de manipuler ce genre d’objet dans le château, mais son esprit restait bloqué sur comment la jeune fille a pu les faire rentrer ici ? En effet Elfie ne paraissait pas beaucoup plus âgée qu’Aliénor et ne pouvait donc pas se rendre à Pré-au-Lard. Elle n’eut même pas à demander que la jeune fille enchainât.

Elle expliqua à Aliénor qu’elle demandait à es élèves plus âgés de lui rapporter des farces de la boutique de Weasley et qu’ensuite elle s’en servait pour piéger les autres élèves. Aliénor essaya de comprendre ce que voulait faire Elfie après son explication mais elle avait peur que sa farce ne blesse un autre élève, les pétards… En réalité Aliénor n’avait jamais vraiment utilisé de pétards et n’en connaissait pas les conséquences. Elle savait évidement que ça faisait du bruit et qu’on utilisait du feu.
Aliénor, étant assez curieuse voulait voir comment elle allait s’organiser pour faire tenir les pétards aux murs et les déclencher à distance. Elle pouvait se faire prendre évidement mais elle n’en pensait pas recevoir une grosse punition si c’était le cas. Peut-être une retenue mais pas une perte de points pour sa maison.

-Je ne dirais rien promis et je veux bien t’aider ça à l’air marrant !


Aliénor se redressa en même temps comme pour montrer qu’elle était prête pour sa mission.

-Dis-moi comment je peux t’aider ?

Joueuse de quidditch remplaçante, bébé frelon
Aliénor Delphillia 2ème année RP, Poufsouffle

Discrétion absolue  privé 

Elfie commença a lui expliquer comment mettre les pétard,  comment les ouvrir...
Ensuite, elles se mirent a parler sans avoir finit d'installer les pétard. Elles parlèrent surtout de leurs famille enfin Elfie  surtout:
Je suis née à Dublin de parents sorciers, ma mère est blonde comme moi et et les yeux verts comme mon frère. ET mon père à les cheveux bruns comme mon frère et les yeux bleu comme moi. J' ai onze ans. Mon grand frère est allé à Poufsouffle, comme toi. j' ai les même cheveux blonds que ma mère.  Je mets souvent un chemisier avec une petite veste. Je rêve de voler sur un balai. Je suis contente d'être aller a Gryffondor car mon père est allé à Serdaigle, mon frère à Poufsouffle et ma mère à Serpentard. Et, comme j' adore ne pas faire comme les autres, Je veux être la seul à allé dans une maison.

Mais, j'aurait comme même aimer  aller à Serpentard comme ma mère car je l'admire beaucoup. Niveau scolaire j' ai des bons résultats malgré mes problèmes d'orthographe. j'adore lire les livres que mon frère me prête. mon frère - qui a dix-sept ans- me montre en cachète des sorts rigolos comme Tarentallegra. J' en rigole beaucoup et aimerais savoir les faire quand je sera plus grande. j' adore le Quidditch. Je suis très gourmande et j'adore manger des chocogrenouilles, dragées surprises de Bertie Crochue... :P  Mais je n' aime pas les suçacides et les gnomes au poivre :erk: .J' aimerait une chouette au plumes blanches comme la neige.

Et comme ça depuis des heure sa faisait tellement longtemps qu'elles parlait qu'elles en avaient oublie les pétard et ils était visible.
Elfie finit par demander:
Tu as la carte du maraudeur? ...

Elfie Chassin deuxième année


Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.
Deuxième année devoirs et Rp

Discrétion absolue  privé 

Elfie expliqua à Aliénor comment placer et utiliser les pétards. Cela fascinait la jeune sorcière qui regardait la Gryffondor manipuler avec aisance ces petits objets. Tout cela était nouveau pour Aliénor mais l’adrénaline qui s’écoula dans ses veines lorsqu’elle plaça son premier pétard était incroyable, que c’est excitant de contourner les règles ! Elle s’appliquait de peur de mal placer ou d’abimer ces si petites choses qui avaient dû couter bon bon à sa camarade.

Elfie releva sa tête et commença à discuter avec Aliénor. Elle lui parlait de sa vie, de ces parents. Aliénor écoutait d’une oreille distraite l’histoire de sa camarade, bien trop concentrée sur les pétards qu’elle manipulait avec plus ou moins d’habilité.

Celle-ci lui dit que ces deux parents étaient sorciers, ce doit être formidable de vivre entouré de magie à chaque instant. Mais tout ce qu’Aliénor savait sur le monde des moldus elle le devait de sa mère et ne changerait ça pour rien au monde. Vivre entre deux mondes, c’est comme être un funambule, essayant sans cesse de trouver l’équilibre.

Aliénor était impressionnée par la tirade de sa compère de méfaits. Jamais Aliénor n’oserait en dire autant d’un coup à quelqu’un qu’elle ne connaissait pas.

-Et bien, je n’ai pas autant à en dire, mon père est un sorcier et ma mère une moldue. Ils me manquent un peu des fois. Mais il y a tellement de choses à faire ici que je n’ai pas le temps de m’apitoyer sur mon sort.

Elfie avait la chance d’avoir un frère pour lui montrer des tas de choses. Aliénor était fille unique et ne savait pas réellement ce que ça pouvait faire d’avoir un frère, surtout plus âgé que soit. Mais c’est un choix de ses parents et Aliénor le respectait, et puis elle n’en souffrait pas vraiment.

-Je suis fille unique, mais j’ai toujours été entourée par des amis ou par mes parents. J’ai toujours vécu à Bristol mais je suis très contente de venir ici et découvrir de nouveaux paysages. En effet Aliénor avait passé tout le trajet du train à regarder le paysage changer au fur et à mesure du voyage.

Cela faisait pas mal de temps que les deux filles discutaient de leurs vie respectives et ne s’occupaient plus trop de ce pourquoi elles étaient là à la base.

-Tu as la carte du maraudeur? ...

Aliénor ouvrit de grands yeux ronds. La carte du maraudeur, elle ne savait même pas ce que c’était et pourquoi aurait-elle besoin d’une carte ?

-Je… Non, je n’ai pas de carte sur moi.


Réponit la jeune fille en baissant la tête ne sachant pas trop si cela était grave.

Joueuse de quidditch remplaçante, bébé frelon
Aliénor Delphillia 2ème année RP, Poufsouffle

Discrétion absolue  privé 

Elfie était déçut de la réponse d'Aliénor, elle n'avait pas la carte donc elle ne pourrais pas aller a Pré au Lard lui chercher d'autre farces, et en regardant Alienor, Elfie voyait qu'elle ne savait pas ce que c'était...Mais bon, jusqu'a maintenant elle avait toujours réussit a s'en procurer.
Elfie décida comme même de lui dire:
La carte du maraudeur est une carte ou il y a les personne de poudlard marquer dessus et la ou elle se trouvent. Avec la carte, tu peux aller a la salle sur demande et tu peux aller a Pré au Lard avant même d'arriver en troisième année. J'essaye de l'avoir mais elle coute cinq gallions alors j'économise.
Elfie voyait qu'Alienor commençait a comprendre.
Les deux filles continuèrent de parler ainsi pendant assez longtemps. Elles parlait de tout et n'importe quoi. Elles vinrent même a parler  des cours et des professeurs. Lesquels elles préfèraient, ceux qu'elles aimait le moins, si leurs devoir était compliquer, Elfie les trouvait plutot dur alors qu'Alienor assez faciles...
Elfie avait A de moyenne alors que Aliénor avait O.
Elfie se demandait comment on pouvait avoir une telle moyenne même si la sienne était correcte.
Ensuite elles entreprir une discution sur leurs gout, se qu'elles aimait t se qu'elles aimait pas.

Elles en avait oublier les pétard  et elles commencèrent a partir...

Elfie Chassin deuxième année


Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.
Deuxième année devoirs et Rp

Discrétion absolue  privé 

C’était une journée d’été, et il faisait beaucoup trop chaud au goût de Phœbe qui n’aimait pas du tout cette saison, qui marquait certes une fin d’année proche, mais d’un autre côté il fallait subir les tout derniers cours de l’année scolaire et surtout examens. La Serpentard sortait de la Bibliothèque où elle avait passé un petit moment à étudier. Elle comptait faire un détour par le parc avant de rentrer en salle commune, et se trouvait actuellement dans les couloirs.

Les couloirs étaient silencieux et peu fréquentés à cette heure de la journée, il devait rester assez peu de cours, encore ceux des dernières années mais la majorité des élèves étaient libres actuellement. Le soleil tapant à travers les vitres donnant sur l’extérieur illuminait l’espace et on pouvait même voir des petites particules volantes dans l’air.

La petite Swan marchait lentement, perdue dans son monde, quand elle entendit des éclats de voix qui la poussèrent et faire attention à son environnement. D’autres étudiantes devaient se trouver en ces lieux, il n’y avait là rien d’anormal. L’adolescente imaginait que c’était deux ou trois filles, ayant reconnu des voix féminines, mais si c’était des élèves très jeunes, ce pouvait être des enfants et donc aussi des garçons. La sorcière verte et argent serait bientôt fixée puisqu’elle approchait de plus en plus de la zone où étaient ces jeunes.

Deux fillettes, manifestement en première année s’éloignaient lentement du chambranle d’une porte. À terre se trouvait un petit papier avec des inscriptions que Phœbe ne put immédiatement distinguer du premier coup. Elle fit quelques pas en avant et il ne fut pas difficile de reconnaître la lettre « W » que l’on pouvait presque directement connecter à la marque de produits peu recommandables dans un cadre tel que celui de Poudlard.

« Sauriez-vous jeunes filles à qui appartiennent ces produits introduits sans conteste de façon frauduleuse dans l’enceinte de ce château ? »

Normalement elles devraient se retourner au son de la voix de la préfète qui en réalité avait espéré faire un trajet sans accrocs et faisait certainement face à deux petites délinquantes de première année pensant que le règlement se cantonnait à des mots sur le bureau d’un fantôme. Cependant elle leur donnait une chance de se défendre, si elles étaient plutôt franches, au moins la petite Swan ne serait pas agacée, ce qui pourrait être positif pour les élèves.

« Conformément à la section V du règlement de l’école concernant les objets interdits, deuxième entrée, les farces et attrapes sont proscrites ici. Je suis troublée d’en trouver des traces sous mes yeux. »

Le regard gris inquisiteur de la petite Swan détailla les enfants lui faisant face. Elle attendit alors la réponse qu’elles pourraient lui fournir.

Φοίϐη, Pudeur Ardeur Fureur ; Jetée en 2040 entre ces Murs de Pierre
« Je ne suis qu’un Cygne de Papier. »

Discrétion absolue  privé 

Aliénor s’appliquait dans l’installation des pétards, essayant de faire au mieux et surtout au plus discret. Mais sa camarade n’arrêtait pas de parler et d’essayer de faire connaissance. Aliénor lui répondait brièvement sans vraiment réfléchir ou s’intéresser à la conversation. En effet, ce n’était ni le lieu, ni le moment, surtout pas le moment de discuter points communs. Mais voyant que sa camarade était bien plus encline à discuter qu’à réaliser cette farce, elle laissa tomber les pétards en se disant que de toute façon cette farce ne leur apporterait que des problèmes.

Aliénor suivit Elfie qui commençait à partir en jetant des coups d’œil aux alentours. Après tout, elle n’avait pas tout ramassé et partir comme ça, ce n’est pas très sérieux. Aliénor était du genre à finir ce qu’elle entreprenait. Mais une question d’Elfie attira son attention ce qui sorti immédiatement les pétards de l’esprit de la jeune fille.

Alors que les deux jeunes filles discutaient, Aliénor entendit des bruits de pas dans leur dos. Un frisson parcouru sa colonne vertébrale, la Poufsouffle espérait que ce n’était qu’un élève distrait qui ne se rendrait pas compte de ce qui pouvait se trouver dans les parages.

- Sauriez-vous jeunes filles à qui appartiennent ces produits introduits sans conteste de façon frauduleuse dans l’enceinte de ce château ?

Aliénor se stoppa net, vu l’intonation de la voix dans son dos, ce n’était pas un élève de première année trop distrait. Elle ferma les yeux, faisant une prière discrète pour ne pas être punie ce qui semblait être compliqué. La jeune fille se retourna doucement vers celle qui les avait interpelés. Elle ne reconnut pas le visage de l’élève face à elle directement. Elle détaillât son visage sans aucune discrétion. Puis elle reconnut la préfète de Serpentard. Le visage de la Poufsouffle se terni, elles venaient de se faire prendre au mauvais endroit au mauvais moment et par une personne totalement qualifié pour les punir.

Elle n’osait pas regarder une seconde de plus la Serpentard dans les yeux. Aliénor se passionna soudainement pour les pierres qui formaient les murs et le plafond du château. Elle s’en voulut, à elle en premier, se faire prendre n’est jamais agréable, mais elle se sentait affreusement bête d’avoir accepté d’aider sa camarade et de s’être fait avoir par sa curiosité. Qu’elle idée d’aider quelqu’un à manipuler des objets interdis dans l’enceinte de l’école… Puis sa rancœur revint vers sa camarade, elle lui en voulait autant qu’a elle-même. Certes, elle n’aurait pas dû accepter, mais quelle idée de laisser en plan cette farce et de partir comme si de rien était.

De toute façon elles ne pouvaient plus faire demi-tour, elles étaient prises la main dans le sac. La seule chose à faire dans ces moments-là, c’est être honnête. Comme on dit : Faute avoué à moitié pardonnée.

Aliénor releva doucement les yeux vers les irisa argenté qui la fixait depuis quelques instants.

- Conformément à la section V du règlement de l’école concernant les objets interdits, deuxième entrée, les farces et attrapes sont proscrites ici. Je suis troublée d’en trouver des traces sous mes yeux.

Aliénor se sentait de plus en plus mal. Elle devait certainement être rouge de honte. Elle se triturait les doigts, ne sachant ou se mettre. Si elle aurait pu elle se serait transformée en souris et elle se cacherait maintenant ans un petit trou où personne ne pourrait la trouver. Mais elle était là face à ses bêtises et elle devait en assumer les conséquences.

Elle se redressa, elle devait avouer. Mais elle ne voulait pas mettre en faute la Gryfondor. Malgré l’amertume qu’Aliénor pouvait ressentir, elle savait qu’elles étaient toutes les deux responsables. Elle se mordit la lèvre inférieure essayant de canaliser toutes les sensations qui la parcourait.

-Je… Je suis désolé, on ne voulait de mal à personne promis.

Aliénor se sentait pathétique et stupide. Mais elle continua ses explications.

-On voulait juste faire une petite farce à un élève, du coup, on s’est débrouillé pour avoir des farces du magasin Weasley…

Aliénor baissa la tête honteuse. Elle attendait la réaction de la préfète et en assumerait les décisions. Les deux filles ont fauté pour une blague de mauvais goût.

Elle tourna son regard vers Elfie elle était énervée contre elle et lui en voulait de l’avoir embarqué là-dedans. Cette réaction n’était pas très mature, mais Aliénor pensait aux conséquences, elle ne voulait pas handicaper sa famille et si cela devait se passer elle en voudrait énormément à la Gryffone.

Joueuse de quidditch remplaçante, bébé frelon
Aliénor Delphillia 2ème année RP, Poufsouffle

Discrétion absolue  privé 

Elfie et Alienor était toujours en train de parler,  et Elfie qui était partit dans sa discussion commençait a partir sans se soucier du reste. Pendant qu'elle parlait, Elfie n'avait pas vu qu'Alienor s'occcupait plus des pétard qu'a elle et qu'elle essayait de les récupérer. 

Elfie reprit une discussion qu'Alienor participait plus que les autres mais malheureusement, a un moments Elfie vit qu'Alienor ne s'occupait plus de rien et qu'elle était en train d'écouter quelque chose.
Elfie fit de même et entendit comme Alienor des bruits de pas. Elfie espérait a tout prit que se ne soit pas un préfèt ou un professeurs. Mais, cette personne qui venait vers elle les avait vu et dit ne phrase assez clair pour qu' Elfie sache que se n'était pas un élève de première année. Elfie regarda Alienor et compris a sa tête qu'elle pensait la même chose qu'elle. Les deux filles se retournèrent et virent une fille bien plus grande qu'elles et qui portait les couleurs de serpentard ainsi que l'insigne de préfèt.
C'est a se moments là qu'Elfie reconnut que pour la première fois elle s'était fait prendre par un préfèt.
Elfie s'en voulait, elle ne pouvait rien dire, mais c'est Alienor qui prit la parole pour essayer d'arranger sa. Elfie s'en voulait par rapport a Alienor, c'était sa faute si elle se faisait punir. Elfie comprendrait si Alienor ne voulait plus lui parler, et vu son visage Elfie savait qu'elle avait raison.
Mais les deux jeunes filles attendait le verdicts de la préfète... 

Elfie Chassin deuxième année


Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.
Deuxième année devoirs et Rp

Discrétion absolue  privé 

Les deux fillettes mirent du temps à réagir et les dernières miettes de bienveillance en Phœbe, prête encore à croire qu’elles n’étaient pas coupables, s’effritèrent bien rapidement. Ce fut l’enfant aux couleurs de Poufsouffle qui osa parler, tandis que sa camarade rouge et or était de son côté plongée dans un certain mutisme. L’élève s’excusa platement et ajouta de très brèves explications. Lorsque la Serpentard se retourna vers l’autre fautive, cette dernière ne pipa mot et ni ne contredit ni ne compléta le récit de son amie. La préfète faisait certainement de hâtives conclusions, elles n’étaient peut-être encore à ce jour que de connaissances, des liens plus profonds prenant du temps à se construire.

Peu importait à la réalité, que l’une soit suiveuse et l’autre meneuse et inversement elles étaient toutes deux impliquées dans ce méfait, ce qui malheureusement ne devrait pas rester impuni. La petite Swan avait conscience de l’insigne honneur et reconnaissance de la part de la directrice de sa maison qui avait d’elle une préfète. Seulement les étudiants étaient trop joueurs avec le règlement, ce qui avait le don d’agacer la sorcière verte et argent incapable de faire quelques pas dans les couloirs du château sans surprendre quelque douteuse activité. Faire une farce. Pour la énième fois. Classique.

Phœbe soupira, sans soucier d’être entendu ou non et après avoir lancé un regard vide d’expression les deux première année lui faisant face, elle fit une déclaration.

« L’intention n’était pas mauvaise, mais pour autant il y aurait eu des dégâts, je ne passerais pas l’éponge.  J’aimerais m’assurer que vous ne réitériez pas de tels actes, tout ceci sera rapporté à un professeur, je vous reverrais certainement en retenue. »

La Serpentard fit un petit hochement de tête en direction des fillettes pour vérifier que l’information était assimilée et resta quelques secondes pour obtenir un accusé de réception de leur part.

Φοίϐη, Pudeur Ardeur Fureur ; Jetée en 2040 entre ces Murs de Pierre
« Je ne suis qu’un Cygne de Papier. »

Discrétion absolue  privé 

Elfie et Alienor attendait avec impatience le verdict de la préfète. Enfin Elfie mais vu la tête d'Alienor sa se voyait qu'elle aussi voulait savoir la réponse avec impatience. Elfie s'en voulait, elle s'en voulait car la première fois qu'elle se faisait prendre, c'était aussi la première fois avec quelqu'un. Tout sa parce qu'elle avait trouver Alienor hyper conviviale qu'elle s'était mis en mode raconter sa vie. Alors qu'Elfie ne savait même pas si Alienor  intéressait a se qu'elle disait. Elle aurait du mieux écouter son père qui disait << Ne jamais emmener quelqu'un dans une bêtise qu'on a commencer seul>> Mais pourquoi ne l'a t'elle pas écouter. Elfie s'en voulait tellement qu'elle n'osait même pas regarder Alienor . En plus Alienor n'était pas une fille qui aimait faire des bêtises. Elle avait des bonne note en cours... Tout le contraire d'Elfie. Elfie, ne parlait jamais beaucoup mais la elle n'n ses même pas rendu compte. C'était la première fois qu'elle oubliait la bêtise qu'elle était en train de faire.  Mais bon, c'était fait et on ne pouvai plus reculer et de toute façon, Alienor n'était pas obligés d'accepter, elle aurait pus dire non donc Elfie se disait que se n'était pas entièrement de sa faute. La préfète leurs avait dit:
« L’intention n’était pas mauvaise, mais pour autant il y aurait eu des dégâts, je ne passerais pas l’éponge.  J’aimerais m’assurer que vous ne réitériez pas de tels actes, tout ceci sera rapporté à un professeur, je vous reverrais certainement en retenue. »
Ce qui voudrait dire que un professeurs serait aux courant  mais qu'en plus elle aurait surement une retenue. Sa sera la première d'Elfie...

Elfie Chassin deuxième année


Il vaut mieux suivre le bon chemin en boitant que le mauvais d'un pas ferme.
Deuxième année devoirs et Rp

Discrétion absolue  privé 

Phœbe regarda successivement l'une et l'autre des deux enfants pour vérifier dans leur regard qu'elles avaient bien compris qu'il n'y aurait aucune échappatoire possible pour elles et que la sentence était presque tombée. Nul doute que dès que la préfète aurait un entretien avec les professeurs affiliés aux maisons de ces élèves de premières années, ils la dépêcherait pour leur passer l'envie de recommencer. La petite Swan soupira, elle savait que cela signifiait qu'elle verrait plusieurs heures de son temps mangées par une punition.

« Avant que vous éclipsiez je ne sais où, je voudrais bien vos noms et maisons je vous en prie. »

Une description physique ne suffirait pas, et l'étudiante avait besoin de ces informations pour se faciliter un peu la tâche. La Serpentard trifouilla durant quelques minutes dans les poches de sa cape, essayant d'en dévoiler le minimum possible le contenu, qu'elle souhaitait garder pour grande partie confidentielle. Finalement elle trouva un crayon, la mine graphite était plus pratique que la plume à encre pour écrire à l'arrache dans des conditions inappropriés. La préfète leur tendit un morceau de parchemin déchiré et de quoi écrire et patienta le temps que chacune s’exécute. Normalement elles étaient trop jeunes pour penser à donner de fausse informations, les fillettes étaient à un point où elles devaient juger, en écoutant le bon sens, qu'elles s'étaient suffisamment enfoncées pour ne pas en rajouter. Avant de partir l'adolescent fit une déclaration.

« Je vous tiendrais informées des modalités d'une retenue si je m'en charge. »


Le RPG de retenue est en Salle d'Études.

Φοίϐη, Pudeur Ardeur Fureur ; Jetée en 2040 entre ces Murs de Pierre
« Je ne suis qu’un Cygne de Papier. »