Couloirs

Inscription
Connexion

Une erreur de destinataire  PV 

Le petit-déjeuner était toujours un moment très particulier à Poudlard. Tous les matins, le ballet des hiboux faisait vivre un moment assez intense dans les rangs de chaque maison et comme tous les vendredis, c'était le jour ou tu recevais la lettre de Maeissa, t'apportant des nouvelles de la maison et de tes animaux.

Comme à chaque fois, tu accueillis le petit colis de délicieux gâteaux maisons avec un grand sourire et tu partageas immédiatement ces derniers avec tes camarades de maison. Les friandises de l'elfe de maison étaient toujours grandement appréciées.

Alors que tu parcourais avec avidité les écris de ta nourrice, tracé sur le parchemin d'une main légèrement maladroite, tout en suçant une madeleine, tu fus soudain happé dans ta concentration par un hibou grand duc qui se posa juste devant toi, renversant au passage un pichet de jus de citrouille ainsi qu'un plateau de viennoiserie. Surprise par l'animal, ce dernier te tendit alors une patte impérieuse à laquelle était attachée une enveloppe.

D'abord surprise, tu mis un petit moment avant de te saisir de l'enveloppe pendant que le hibou s'envoler. Puis, sans prendre le temps de lire l'inscription sur l'enveloppe, tu ouvris cette dernière et la parcourus du regard avant d'afficher une moue déboussolée :

"Oh … Le hibou s'est trompé !"

Tes camarades te regardèrent avec une certaine surprise, mais tu replias la lettre et la glissas dans l'enveloppe avant de regarder finalement l'inscription qui était inscrite sur cette dernière.
Le nom te dit quelques choses et ton regard se porta de façon circulaire sur la grande salle sans que tu ne parviennes vraiment à identifier l'élève en question.

Mais l'heure des cours avait sonné et tu oublias vite ton enveloppe, jusqu'au lendemain matin, alors que tu faisais des devoirs et que tu la retrouvas dans ton libre de sortilège.
Doucement, ta main parcourut le parchemin. Il fallait absolument que tu la rendes à son propriétaire, même si tu ignorais ou le trouver.

Finalement, tu te décidas à aller simplement poser la question à un élève plus âgé de ta maison qui te répondit avec un grand sourire :

"Oui ! Je vois qui s'est ! Un élève de troisième année de Serpentard ! Tu ne te souviens pas de notre beau couplet sur lui lors du dernier match ?"

Il se mit soudainement à chantonner l'air du dernier match de quidditch et notamment, le refrain destiné au joueur de serpentard :

"Noah t'a vraiment l'QI d'une oie ton but à toi c'est pas par là !"

Immédiatement, cela fut comme un déclic pour toi et tu rougis d'instinct tout en remerciant le garçon. La lettre, tu la serras un peu plus fort dans ta main, hésitant un peu, avant de finalement prendre la direction du terrain de quidditch. Il fallait dans tous les cas lui rendre, car c'était sa propriété et tu ne voulais pas vraiment t'accaparer cette dernière.

Malgré tout, tu ne parvins pas à le trouver ce jour-là et ce n'est que le lendemain, au détour d'un couloir que tu croisas soudainement un groupe de Serpentard parmi lesquels … Il se trouvait. Immédiatement, tu te figeas et tu restas sans bouger, indécise et surtout rougissant à vue d'œil alors qu'il passait sans te remarquer devant toi. Ce n'était pas vraiment le moment d'hésiter, tu te retournas :

"Euh .. Excuse moi tu … Tu es Noah Hilton ?"

Tu attendis sa réponse, puis, avisant ses camarades et rougissant encore d'avantage, tu te grattas légèrement la tête en évitant de le regarder dans les yeux :

"Est-ce que je peux te parler… Seul a seul s'il te plait ?"

Finalement, lorsque ce fut possible, tu fouillas dans ton sac et en sortis un livre :

"Vendredi, j'ai reçu une lettre en pensant qu'elle m'était destinée, mais … Le hibou qui me l'a apporté s'est visiblement trompé et … Enfin, je n'ai pas fait attention, je l'ai ouverte…"

Tu ouvris le livre dans lequel tu conservais précieusement la lettre du jeune homme. Elle n'était pas spécialement abîmée, mais juste ouverte. Tu la lui tendis en rougissant :

"Je suis désolée, je l'ai lu, mais comme je pensais qu'elle était pour moi …"

Ton regard croisa le sien, mais tu n'exprimas que de la gène à travers ce dernier :

"J'ai eu du mal à te retrouver !"

Et … Et voilà s'était tout. Comment pouvais-tu rester aussi silencieuse que cela :

"Euh … Voilà… Je suis désolée encore une fois vraiment…"

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
2eme Année RP - 5ème Année Devoirs

Une erreur de destinataire  PV 

L’année suivait son cours et le jeune Serpentard sentait la pression des examens de fin d’année qui s’insinuait en lui petit à petit. Il n’avait jamais été trop mauvais en classe, bien qu’il ne fut pas pour autant le meilleur. Il arrivait à s´en sortir avec des notes convenables et son niveau était bon. Les deux dernières années, il avait eu de très bons résultats mais cela ne l’empêchait d’angoisser pour les examens à venir. Cette angoisse lui avait fait prendre des décisions qu’il avait tendance à regretter parfois. Notamment sa décision de quitter l’équipe de Quidditch pour se concentrer sur ses études, c’était de loin sa plus regrettée des décisions qu’il avait prise. Malheureusement c’était nécessaire, ses parents risquaient à tous moment de venir le chercher et il ne pouvait pas abandonner son équipe en plein milieu d’un match. Il n’avait pas parlé de cette raison à ses coéquipiers, seuls sa cousine, Arthur et les professeurs de Poudlard savaient ce qui pouvait se passer. Malgré tout, il n’avait pas de nouvelles à ce sujet. Ce qui n’était en soit pas étonnant car il avait pris la décision de ne pas répondre à la dernière lettre de ses parents. 

Parmi son groupe d’amis, il était peut être celui qui était le plus angoissé par les examens. Il ne cessait de répliquer à ses amis qu’ils devaient s’avancer dans leurs devoirs mais ces derniers semblaient toujours avoir une bonne raison de les délaisser. Encore une fois, alors que Noah émit l’idée de faire un devoir, ses amis proposèrent d’aller faire une partie de Bavboules dans l’ensemble parc. Bien évidemment, le jeune garçon eut vite fait de choisir cette alternative et il se retrouva très vite dans les cachots en direction du Hall pour sortir. Les conversations allaient de bon train dans le petit groupe, les rires fusaient et le Serpentard oublia vite ses devoirs qui attendaient sagement dans son sac. Les verts et argents arrivèrent dans les couloirs du rez-de-chaussée où quelques élèves étaient en train de discuter mais Noah n’y prêta pas attention préférant débattre de la nouvelle composition de l’equipe des Canons avec Samuel. 

Alors que le petit groupe continuait son parcours, une petite voix  interrompue leurs conversations afin de demander à Noah si il était bien celui qu’elle cherchait. L’intéressé se retourna et vit une jeune fille brune qui devait être en première année ou peut être en deuxième. Il avait beau réfléchir, il ne se souvenait pas l’avoir vu, il baissa les yeux vers son blason et découvrit qu’elle était dans la maison de Poufsouffle, maison qu’il appréciait car il avait failli en faire partie. Malheureusement il ne connaissait pas son prénom et ne se souvenait pas de l´avoir entendu à l’an répartition. Se rappelant qu’elle attendait une réponse, il acquiesça et la Poufsouffle lui demanda alors si elle pouvait lui parler seule à seul. Noah entendit certains de ses amis ricaner bêtement et lancer des regards équivoque. Mal à l’aise, il leur lança un regard glacial et leur dit: 

« Avancez, je vous rejoint! Vous avez quà installer le jeu! »

Il se retourna ensuite vers la jeune fille qui était déjà en train de chercher quelque chose dans son sac. Le Serpentard se demanda ce qu’elle était en train de chercher. Il ne savait pas qui elle était et ce qu’elle lui voulait, ce qui était plutôt inquiétant. Très rapidement, elle sortit de son sac un livre et avant qu’il n’ait pu dire quoique ce soit, la brunette s’expliqua: 

«  Vendredi, j'ai reçu une lettre en pensant qu'elle m'était destinée, mais … Le hibou qui me l'a apporté s'est visiblement trompé et … Enfin, je n'ai pas fait attention, je l'ai ouverte... Je suis désolée, je l'ai lu, mais comme je pensais qu'elle était pour moi … »

Elle sortit alors une enveloppe de son livre et Noah reconnut immédiatement l'écriture de sa mère et tendit aussitôt la main por récupérer son bien. Il avait envie de se mettre en colère car cela l’ennuyait que quelqu’un ait pris connaissance de ce courrier car sa mère lui rappelait sûrement le sujet dont il n’arrêtait pas de parler, le déménagement en France et le changement d’école. Noah ne voulait pas que les autres élèves sachent et surtout une personne qu’il ne conassait pas. Cependant, il se retint, elle n’y pouvait rien, elle n’avait pas fait exprès. Le Serpentard avait envie de la croire. Malgré tout, il ne put s’empecher de dire sur un ton fermé. 

« Ah oui tu as lu ... Donc j’imagine que tu sais ce qui me pend au nez... Ce serait sympa si tu pouvais éviter d´en parler. Je n’ai pas envie que les autres découvrent que ma mère veut me faire changer d’école » 

En disant cette phrase Noah avait jeté un coup d’oeil à ses amis. Ils étaient restés à la porte du grand Hall en espérant voir quelque chose. Ces derniers ne savaient pas la nature des échanges qu’avait Noah avec sa mère et ce dernier ne voulait pas qu’ils le sachent. La Poufsouffle attira de nouveau son attention  en disant: 

« J'ai eu du mal à te retrouver ! »

Elle s’excusa de nouveau et le regard de Noah se fit empathique. Il ne pouvait lui en vouloir, elle n’avait vous vraissemblablement pas fait exprès. Il lui répondit alors: 

« Ce n’est pas un drame non plus! Je n’ai juste pas envie que ça se sache. Je trouve que au contraire que tu m’as trouvé assez rapidement, je ne suis pourtant pas un élève très connu. Je ne suis ni préfet ou ni même Capitaine. » 

Il ne put s’empêcher de repenser à son insigne de capitaine qu’il avait rendu à sa directrice et ressentit un pincement au cœur. Il ajout rapidement pour le cacher. 

« Et d’ailleurs, tu t’appelles comment? » 
Dernière modification par Noah Hilton le 13 juin 2018, 8 h 19, modifié 1 fois.

Quatrième année Rp

Une erreur de destinataire  PV 

L'idée qu'il t'en veuille d'avoir ouvert la lettre ne pouvait que t'angoisser. Avec ça, il y avait également la gêne de lui avoir demandé de te parler seul à seul et tu voyais du coin de l'œil ses camarades continuaient à vous observer alors que tu lui avais remis la précieuse missive.

Les joues rouges, tu observais sa réaction avec une certaine appréhension et contrairement à ce que tu avais pensé, ce ne fut pas la colère qui fit une apparition sur le visage du jeune homme, mais une certaine résignation et platitude lorsqu'il te parla.

Immédiatement, tu fus offusqué par cette réponse qui te fit ouvrir la bouche avant de la refermer brutalement, ton petit côté rebelle apparaissant sur ton visage :

"Je ne suis pas idiote non plus !" Lui déclaras-tu sèchement, la mine vexée. " J'ai autre chose à faire que d'aller colporter les affaires personnelles des gens à tous le château !"

Tu croisas les bras sur ta poitrine naissante avant de faire une moue boudeuse et de … vite te reprendre devant ton attitude ridicule. C'était un élève plus âgé que toi après tout, mais cela n'empêchait pas que tu lui devais un certain respect. Tu baissas la voix pour qu'elle ne soit plus qu'un chuchotement et te rapprocha discrètement de lui pour qu'il soit le seul à entendre :

"Je n'ai montré la lettre à personne si ça peut te rassurer… J'ai bien compris que c'était personnel…"

Tu t'écartas alors à nouveau de lui et, comme pour détendre l'atmosphère un mince sourire se dessina sur ton visage. Pas un sourire moqueur ou quoi que ce soit. Disons plutôt, un sourire timide et tendre :

"J'espère que ça va aller…"

Tu lui aurais bien proposé d'être présente s'il avait besoin, mais tu étais aussi très réaliste. Il n'irait probablement pas chercher du réconfort auprès de la petite idiote qui avait découvert par le plus grand des hasard sa situation actuelle. Tu t'apprêtais déjà à le saluer et à repartir quand il te fit une allusion sur la difficulté que tu avais eut à le retrouver. Cela te fit une nouvelle fois dresser les yeux vers lui et le dévisager sans discontinuité, de tes prunelles marrons. Un regard profond, un regard transperçant, voir gênant pour le jeune garçon, tu ne le lâchas pourtant pas une seule seconde :

"Si je ne me trompe pas… Tu étais capitaine de l'équipe de quidditch de Serpentard lors du dernier match … Tu n'es donc pas si inconnu que ça …"

Sa situation actuelle, tu l'ignorais. Tu n'étais pas une grande fan de quidditch, même si tu avais vaillamment soutenu ton équipe lors de son dernier match. À cette simple pensée, tu rougis brutalement avant d'avouer finalement :

"Je … En fait … Je n'avais pas réalisé que c'était toi le capitaine de l'équipe… C'est un élève plus âgé de ma maison qui m'a renseigné lorsque je te cherchais… Et je m'en suis souvenu à…"

Non, tu ne pouvais quand même pas lui dire ça ? Le rouge de tes joues s'intensifia encore et cette fois-ci, tu te mis à fuir son regard. Il allait sans doute te prendre pour une groupie à présent. L'une de ses filles qui ne voyaient d'intérêt en sa personne juste parce qu'il était, ou avait été capitaine de quidditch :

"Je suis désolée… Nous sommes plutôt des supporters véhéments à poufsouffle et nous n'avons pas été très tendre lors de ton dernier match contre les frelons. J'espère que tu n'as pas été trop offusquée par cela …"

Manquerait plus qu'il t'en veille à présent. Oui tu avais chanté le refrain de Gryffs à tue-tête, mais bon, comme tous les supporters noir et jaune et puis :

"Je n'aime pas vraiment le quidditch … J'ai une peur bleu de voler sur un balai en fait …"

Tu n'en étais pas moins de plus en plus maladroite dans ton discours et surtout, de plus en plus mal à l'aise. Pourquoi lui faisais tu la conversation ainsi ? Tu avais peut-être juste envie dans savoir plus sur lui ? Inutile de s'angoisser. Tu devais respirer. Tu secouas doucement la tête pour reprendre tes esprits :

"Excuse moi … J'ai tendance à trop parler."

Dernier regard gênait à l'attention du jeune homme lorsqu'il te demanda soudainement ton identité. Surprise, tu lui répondis juste :

"Je m'appelle Cassandre …"

Puis, avisant la porte d'entrée du château, tu lui dis :

"Tes amis t'attendent, je crois que je vais devoir te laisser…"

Tu lui fis un petit geste de la main pour le saluer et un sourire avant de t'en retourner et partir en boitant légèrement. 

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
2eme Année RP - 5ème Année Devoirs

Une erreur de destinataire  PV 

Noah analysa la réaction de la jeune fille et la réponse qu’il lui avait fourni ne semblait pas lui convenir. Il eut l’impression qu’elle était vexée de l’entendre lui répondre ainsi. Le Serpentard pensait avoir été poli et indulgent face à cette situation. D’autres personnes auraient pu réagir plus violemment. Il n’y prêta que peu d’attention cependant car il n’avait aucune envie de débattre sur ce sujet. Il l’écouta tout de même lui répondre sur un ton vexé. Elle sembla se rendre compte qu’elle avait peut être réagir de façon excessive essaya de se rattraper. Elle se rapprocha du troisième année et lui souffla:

« Je n'ai montré la lettre à personne si ça peut te rassurer… J'ai bien compris que c'était personnel… »

Un sourire se dessina sur le visage de la jeune fille et Noah le lui rendit. D’une part car il s’efforçait à être de nouveau abordable et d’autre part car le fait qu’elle n’ait montré la lettre à personne le rassurait. Il ne voulait pas que les élèves de Poudlard sachent que ses parents le détestaient car il avait pris une décision différente de celle de ses parents. La Poufsouffle ajouta quelques mots sur le sujet et Noah lui fit signe que tout allait bien car il ne voulait pas parler de cela avec quelqu’un qu’il ne connaissait pas.

Cependant, elle, semblait le connaître. Elle se rappelait qu’il avait été capitaine de Quidditch au précédent match des Serpentard. Bien que cela flattait le jeune garçon, cela lui rappelait une fois de plus qu’il avait pris les mauvaises décisions durant cette année. Elle continua sur sa lancé mais s’arrêta en cours de route remarquant qu’elle allait dire quelque chose qui ne plairait pas à son camarade. Malgré tout il l’avait deviné. Alors qu’il ouvrait la bouche pour lui répondre, elle ajouta:

« Je suis désolée… Nous sommes plutôt des supporters véhéments à poufsouffle et nous n'avons pas été très tendre lors de ton dernier match contre les frelons. J'espère que tu n'as pas été trop offusqué par cela … »

Noah se mordit l’intérieur de la joue pour ne pas rire. Il se souvenait de cette chanson idiote des Poufsouffle et cela le faisait sourire. Tous les supporters cherchaient à déstabiliser les joueurs. Mais il avait appris, grâce aux rares matches auxquels il avait participé qu’il ne fallait pas faire attention à ce qu’il entendait de la part des supporters ou des adversaires. Il fallait faire abstraction de ce qu’il entendait et se concentrer sur le match car sinon celui-ci était perdu d’avance. Encore une fois, Noah ne pu répondre car la perte fille continuait de parler inlassablement jusqu’à lui dire comment elle s’appelait. Se rendant compte qu’elle parlait trop elle finit par dire:

« Tes amis t'attendent, je crois que je vais devoir te laisser… »

Noah se tourna vers ses amis et remarqua que la jeune fille avait raison. Ils étaient restés à quelques mètres et continuaient à rire de manière absurde. Reportant son attention sur la Poufsouffle, Noah remarqua qu’elle s’apprêtait à partir. Il s’empressa de lui répondre avant qu’elle ne puisse lui répondre.

« Merci de m’avoir rapporter ma lettre. Et ne t’inquiètes pas pour le Quidditch, il faut apprendre à ne pas écouter les tribunes pour espérer gagner un match. Je n’en tien pas rigueur. »

Il n’avait pas terminé sa phrase que la Poufsouffle avait déjà fait demi-tour après lui avoir fait un signe de la main. Il ne pu s’empêcher de sourire face à cette drôle de rencontre. Il glissa la lettre dans une de ses poches et rejoignit ses amis.

Quatrième année Rp