Couloirs

Inscription
Connexion
  Retour   Répondre

 Animation des Nouveaux  Mais où est-il ?

Je pense être le seul ici à avoir réellement peur des fantômes. Tans pis, si ils voulaient finir en pâté pour jeune fille morte, c'était leur vie après tout !
Mon sourire, plus grimace que signe de joie toujours peint sur le visage, je me place discrètement derrière Léo, qui me semble le plus hardi d'entre nous. Mais après sa question, ce sera lui, le premier attaqué ! Je suis bête !
Me ravisant, je me place derrière Irene, content sur notre amitié naissante. Elle fera un très bon bouclier humain. Mais le fantôme passera à travers... Tant pis, ça me donnera le temps de fuir. Le fantôme pourrait me pourchasser... Je place une main moite sur ma baguette, aussi prudent qu'angoissé.Idiot, ta baguette tu ne sais pas t'en servir ! Je pourrai toujours lui balancer sur la tête! Elle lui passera à travers. La petite voix dans ma tête n'allait donc jamais cesser de me harceler?
- Heu...Si ce n'est pas trop indiscret, et avec tout mon respect pour votre morte personne elle viendra me hanter ma vie est ruinée... Je voulais savoir...où se trouve heu...le...collier heu...car il faux bien qu'on le trouve, pour vous, car...on est gentil, et heu...on ne voudrai pas de...que vous nous han...hantiez je...Il est où?

Si vous êtes sage et réfléchi, Serdaigle vous accueillera peut-être, Là-bas, ce sont des érudits, Qui ont envie de tout connaître.

 Animation des Nouveaux  Mais où est-il ?

La fillette rousse écoutait les échanges avec des yeux ronds. Tous semblaient prêts à chercher un collier disparu depuis sans doutes des siècles et une seule, Althéa qui s'était proposée pour l'aider à nettoyer, avait eu la présence d'esprit de faire remarquer que c'était complètement absurde ! Et encore, elle avait tout de même accepté la quête.... Et la petite Gryffondor qui avait ramassé son assiette semblait vouloir prendre les choses en main : 
-Super! donc, tout le monde ici va aider ? 
*Faut croire qu'elle est particulièrement altruiste...* Et voilà qu'Imal se cachait derrière la petite Serdaigle ! Irene le sentait trembler comme une feuille dans son dos, il semblait vraiment effrayé, presque tétanisé ! Elle attrapa la main moite d'Imal, dans un geste qui se voulait réconfortant. Elle lui devait bien ça, et de toutes façons, elle le considérait comme son ami, c'était donc son devoir d'être là pour le soutenir. En retenant un soupir, elle acquiesça à la question de sa sauveuse d'assiette. S'il fallait ça pour rassurer son ami, elle pouvait accepter de perdre du temps dans une quête qui pour l'instant lui paraissait vaine. Cependant, elle ne pouvait pas quitter le couloir sans avoir nettoyé un tant soit peu, aussi elle s'adressa au petit groupe : 
- Pourquoi pas. Mais laissez-moi nettoyer mes bêtises avant. 
Elle ajouta sans trop d'espoir et en dévisageant chacun de ses camarade un à un, hormis Imal qui était toujours derrière elle  :
- Si quelqu'un connait un sortilège... 
Ses deux mains prises, l'une par celle de son ami et l'autre tenant l'assiette et la jelly rescapée, la fillette attendait des réponses avant de se mettre au boulot et de continuer ce qu'Althéa avait déjà gentiment commencé plus tôt.

Sauvetage Profs Serdaigle : Inventaire
Irene ne prend pas d'accent, merci ! ^^
Tallirenpher, à l'attaque !

 Animation des Nouveaux  Mais où est-il ?

Nélya garda un large sourire amical qui semblait gravé sur son visage rond d'enfant. En entendant la voix de la petite rousse de Serdaigle, elle passa son regard vert sur la nourriture éparpillée au sol qui avait également salis les murs. Un souvenir de sa mère lui revint en tête, étant petite elle aussi avait l'habitude de mettre de la nourriture par terre ou encore de dessiner sur les murs. Et dans ces cas là, sa mère utilisait un sort qui nettoyait ses saletés. Elle lui avait demandé ce que c'était..

-Oui, recurvite ! tu le connais ?

Parlant avec le même enthousiasme débordant , elle se tourna vers elle totalement et par réflex, leva ses deux bras vers le ciel ce qui fit retomber les manches de sa robe de sorcière , même si l'effet n'en fut que temporaire et que celles-ci retombèrent à nouveaux sur ses mains ,cachant celles-ci. Retournant son attention sur la rousse , Nélya en oublia l'espace d'un instant ce qui avait rassemblé le petit groupe d'élèves , et jeta par la suite un rapide regard aux autres. Ce n'était que maintenant qu'elle se rendait compte qu'elle ne connaissait personne ici. Bien qu'elle n'était pas la seule Gryffondor, tous ici semblaient connaitre quelqu'un, et automatiquement elle pensa à se présenter, même si le moment n'était pas propice .

-ah et , juste pour infos moi c'est Nélya.

dream for ever

 Animation des Nouveaux  Mais où est-il ?

La petite Gryffondor altruiste lui répondit : 
-Oui, recurvite ! tu le connais ?
En réfléchissant, Irene parvint à se souvenir de quelques bribes qu'elle avait lu à la Bibliothèque quand elle se renseignait sur les différents types de sorts qui pouvaient exister. Il lui semblait que c'était un sort de nettoyage, mais qui demandait une certaine maîtrise de la magie. De toutes façons, la petite rousse ne se souvenait plus de la formule et encore moins du geste.  Avant qu'elle ne put répondre à la fillette de Gryffondor, cette boule d'énergie se présenta. *Nélya donc... Original, mais joli* La Serdaigle répondit en saluant de la tête : 
- Irene. 
Elle attendit que les autres enfants se présentent avant de focaliser à nouveau son attention sur la gentille petite Gryffondor :
- Récurvite, tu disais ? Ce n'est pas un sort qu'on apprend qu'à partir de la quatrième année ? 
Elle en était presque sûre, mais elle préférait avoir une confirmation, au cas où. Elle avait peur qu'il leur faille trouver un autre sortilège ou nettoyer à la main. Enfin aux mouchoirs pour la purée. Des mouchoirs ! elle les avait encore oubliés ! Irene se mordit la langue furieuse : *Quand est-ce que j'y penserai enfin ?! Crotte !* Elle était très agacée, mais se dit qu'avec un peu de chance un autre de ses camarade en aurait. Au pire, il y avait des toilettes de garçons pas très loin, l'un des deux jeune homme de Serdaigle pourrait toujours en rapporter. Elle jeta un coup d'oeil vers Imal en se disant qu'il serait probablement ravi de pouvoir s'éloigner du fantôme avec une bonne excuse. Elle reprit :
- Sinon ce n'est pas grave, je ferai le ménage avec des mouchoirs. A ce propos, quelqu'un en a ? 
Elle interrogea du regard ses camarades, un peu honteuse. C'était bien sa veine de se mettre dans une situation aussi ridicule et de se montrer en même temps aussi tête en l'air qu'un poulet !


Reducio
Désolée pour le sortilège Nélya, je me suis basée sur ce sujet, théoriquement on n'est pas censé avoir le niveau pour réussir ce sort  :sweatingbullets:

Sauvetage Profs Serdaigle : Inventaire
Irene ne prend pas d'accent, merci ! ^^
Tallirenpher, à l'attaque !

 Animation des Nouveaux  Mais où est-il ?

- Sinon ce n'est pas grave, je ferai le ménage avec des mouchoirs. A ce propos, quelqu'un en a ?
Et de deux, deux fois ou je me retrouve en panne de mouchoirs, et dans les deux cas pour la même personne. Ça aurait pût être drôle, dans d'autres circonstances.
Et si je tentais un nouveau Mouchoir Aparum?
Un sourire idiot remplace celui, forcé, qui m'ornai. Quel sot, mouchoir Aparum. Laissant échapper un petit rire, malgré le fait que ce n'était pas du tout le bon moment, j'oublie momentanément ma peur.
Je sors de ma petite cachette, rougissant au souvenir de la main amicale contre la mienne, rassurante. Excuses muettes, regard désolé, nouveau sourire, ni idiot ni forcé, sourire front. Si nous restons ensemble, peut-être que sa décourageras les fantômes? Sûrement, au pire des cas, la maladresse de Léo les fera déguerpir.
Je dégage doucement ma main de celle, chaude, d'Irene, me met à réfléchir. Oubliée, l'idée du Récurvite, aussi difficile à réaliser qu'intelligente. Un accio, peut-être? Cela pourrait attirer les mouchoirs vers nous, et nous aiderons Irene à tout nettoyer.
M'apprêtant à jeter le sort, je fige mon geste, impossible de se souvenir du mouvement que mère effectuait si bien, pour nettoyer la maison.
Mais alors quoi, comment, et puis, il ne fallait pas perdre trop de temps, car le fantôme ne tarderai pas à s'impatientait.
Ombre de pensée, une idée m’effleure.
Et si...
- Et si on appelait un elfe de maison ? Ils sont au service de tout les habitants du châteaux, non? Élèves comme professeurs. Il pourrait nettoyer tout sa sans effort et...et peut être même nous dire ce qu'il sait de ce collier, on sait jamais.
Je vous l'accorde, cette idée est idiote. Mais sur le papier, ça avait l'air géniale !...

Si vous êtes sage et réfléchi, Serdaigle vous accueillera peut-être, Là-bas, ce sont des érudits, Qui ont envie de tout connaître.

 Animation des Nouveaux  Mais où est-il ?

Léo s'était tus. Sa question à la petite fantôme avait l'air d'avoir gênés tout le monde. Une jeune fille voulait nettoyer un bazar quelle avait mis dans le couloir, mais Récurvite n'était surement pas pour le programme de première année ! 
Léo essaye de se souvenir du sortilège d'Attraction mais tout ce qui voulait sortir de ses souvenirs fut la formule. Le jeune garçon fouilla ses poches. Pa de MOUCHE-OIR, un objet Moldue dont il ignorait l'orthographe mais dont il s'était déjà bien servis.
L'idée d'appeler un elfe de maison fut vite énoncé mais Léo douta de savoir appeler un elfe, fallait-il claquer des doigt, siffler, crier son nom ? Il le fit d'ailleurs remarquer.
- Euh... je ne crois pas que l'on puisse appeler un elfe, à moins que l'un d'entre vous en est un personnel. Mais bon, c'est rare de nos jour, grâce à Hermione Granger !. Je crois que la directrice en as mis dans les toilettes des garçons. Pas des elfes, des mouche-oir je veux dire !
Il se dirigea vers les toilettes sans attendre de réponse et revint rapidement, un paquet de cet ' objet ' Moldue dans les mains qu'il lança à Irène.
- Réflexe ! dit-il
Peut-être était-il trop confiant. En vérité, il avait peur. Mais il avait surtout besoin de décontracter.

Soyez vous-même, les autres sont déjà pris !
-Oscar Wilde

 Animation des Nouveaux  Mais où est-il ?

- Récurvite, tu disais ? Ce n'est pas un sort qu'on apprend qu'à partir de la quatrième année ?

-Ah, zut!

Effectivement, Nélya n'avait pas du tout pensé à partir de quelle classe ce sort leur était apprît ! Heureusement qu'il y avait les autres pour donner un coup de main aussi.
La brunette releva sa main droite jusqu'à sa tête pour se la gratter en riant légèrement de sa bêtise. Ils allaient peut-être la trouver idiote de ne même pas savoir quel sorts elle apprenait en quelle année, mais tant pis.

- Sinon ce n'est pas grave, je ferai le ménage avec des mouchoirs. A ce propos, quelqu'un en a ?

Apparemment la rousse ne lui en tenait pas vigueur,à sa nouvelle question , Nélya laissa retomber son bras le long du corps , sa main disparaissant à présent dans la manche de sa robe trop grande pour elle.

- Et si on appelait un elfe de maison ? Ils sont au service de tout les habitants du châteaux, non? Élèves comme professeurs. Il pourrait nettoyer tout sa sans effort et...et peut être même nous dire ce qu'il sait de ce collier, on sait jamais.

Oh des elfes! Elle n'en avait jamais vue auparavant ,et la perspective d'en voir enfin un de ses propres yeux l'enchantait au plus haut point. Les yeux verts de la petite fille se mirent à briller alors qu'elle ouvrait sa bouche en un large sourire qui prenait une place considérable sur son visage rond. L'excitation était totalement visible dans l'attitude et et l'expression qu'arborait la jeune Gryffone .

- Euh... je ne crois pas que l'on puisse appeler un elfe, à moins que l'un d'entre vous en est un personnel. Mais bon, c'est rare de nos jour, grâce à Hermione Granger !. Je crois que la directrice en as mis dans les toilettes des garçons. Pas des elfes, des mouche-oir je veux dire !

- oh.. J'aurais bien aimé en voir un..

Après l'annonce du Serdaigle, Nélya ne pû s'empêcher de sortir un petit soupir en haussant les épaules , bon ce ne sera pas pour aujourd'hui cette rencontre avec un elfe de maison. Tant pis. En relevant la tête,elle se rendît compte que ce même garçon avait disparu dans les toilettes pour garçon dont il ressorti presque immédiatement ,un paquet de mouchoir entre les Mains. Paquet qui lui aussi disparu en une seconde pour voler au-dessus de sa tête. La brune suivit le parcours aérien du paquet des yeux, ce qui l'obligeait à contorsionner son coup.

-Réflex !

dream for ever

 Animation des Nouveaux  Mais où est-il ?

Irene sentit la main de son ami se détacher de la sienne et en le regardant, elle vit qu'il semblait aller mieux, moins voire plus du tout effrayé. *Chouette ! ça a fonctionné ! * Après avoir reposé son assiette sur le sol et retroussé ses manche, la fillette regarda ses camarades, attendant de savoir si l'un d'eux pouvait la fournir en mouchoir. Apparemment, personne n'en avait, Imal proposa en premier lieu d'appeler un Elfe de Maison. Irene pu apercevoir que Nélya semblait émerveillée à l'idée d'en voir un, ce qui piqua la curiosité de la jeune Serdaigle. Qu'est ce que c'était un elfe de maison ? Il lui avait semblé avoir déjà entendu ou lu ces termes, mais elle n'avait alors pas eu le temps de faire des recherches et cela lui était sorti de la tête. Elle allait poser la question quand Léo intervint : 
Euh... je ne crois pas que l'on puisse appeler un elfe, à moins que l'un d'entre vous en ait un personnel. Mais bon, c'est rare de nos jours, grâce à Hermione Granger ! Je crois que la directrice en a mis dans les toilettes des garçons. Pas des elfes, des "mouche-oir" je veux dire !
Et il fila vers les toilettes. La petite Gryffondor eu l'air si déçue qu'Irene en eût de la peine pour elle. La petite rousse commença alors : 
- Ne t'inquiète pas, tu en ver...
Le Serdaigle revint avec un paquet, et l'envoya sur Irene, l'interrompant : 
Réflexe !
La fillette tourna la tête à temps pour voir un paquet lancé vers elle. Par réflexe, elle réussit de justesse à l'attraper du bout des doigts. Elle sourit alors à Léo : 
- Merci !
Pendant qu'elle s'empressait à nettoyer la purée du sol et des murs avec les mouchoirs, elle osa demander : 
- C'est quoi ? 
Elle précisa, de peur d'être incomprise : 
Un elfe de maison ? 
Avant même d'avoir une réponse, Irene se redressa : 
- C'est bon ! merci d'avoir attendu ! 
Elle récupéra son assiette et observa ses camarades, avaient-ils oublié la fantôme qui flottait non loin ?  

Sauvetage Profs Serdaigle : Inventaire
Irene ne prend pas d'accent, merci ! ^^
Tallirenpher, à l'attaque !

 Animation des Nouveaux  Mais où est-il ?

La Gryffondor attendait patiemment la réponse de la petite fantômette. Pendant ce temps, elle observait ses camarades qui tentaient de trouver le collier de la fillette. Amaryllis ne savait comment ils feraient pour trouver une aussi petite chose dans le château, peut-être n’était-il même pas dans le château.
Certains, cependant, cherchaient d’abord une solution pour nettoyer le bazar qu’ils avaient mis. Dans un premier temps, ils souhaitaient faire appel à un elfe de maison, mais se sont vite ravisés pour opter pour des mouchoirs.
Amaryllis s’arrêta sur leur première solution. En effet, ses grands-parents avaient un elfe de maison, chose qu’elle détestait au plus haut point. La Gryffondor n’avait jamais apprécié l’orgueil et la vanité de ses grands-parents. Leur richesse et le fait qu’ils soient sang-purs les faisaient se sentir au-dessus de tout, et surtout au-dessus des créatures et de leurs employés. Ainsi, ils se comportaient atrocement avec leur elfe de maison et Amaryllis n’avait qu’une envie, le libérer. Cependant, elle n’en avait ni la capacité, ni le courage, sachant que cela éveillerait une colère noire chez son grand-père. Par moment même la première année se demandait ce qu’elle faisait chez Gryffondor, elle n’avait même pas le courage de se diriger vers ses camarades en difficultés, étant bien trop timide pour leur proposer de l’aide.
Elle n’espérait d’ailleurs qu’une chose, qu’ils retrouveraient le collier rapidement pour qu’elle puisse retourner dans sa salle commune. Son envie de découverte commençait à lui passer, ce n’était pas une bonne idée de partir à l’aventure un 31 octobre.
Cependant, ne voulant pas passer pour une égoïste partisane du moindre effort, elle se dirigea vers ses camarades pour répondre à la question d’une jeune fille, Serdaigle au vu de sa robe.


« - C'est quoi ? Un elfe de maison ?
- C’est une petite créature qui est utilisée comme serviteur dans le monde sorcier. Au fait, je m’appelle Amaryllis.
 »

Gênée par son intervention, elle se recula un peu et baissa la tête pour cacher ses joues écarlates.

Code couleur = #5C0515

 Animation des Nouveaux  Mais où est-il ?

Rectification, les vivants ont du respect. Mais seulement entre eux. Entre celui qui a peur de moi et l'autre qui regarde son assiette avec un air de merlan frit, on est pas sortit d'affaire. Moi, il me faut mon collier, c'est important pour moi, et s'ils ne m'aident pas, je n'arriverais pas à le trouver ce soir et serais obligée de revenir l'année prochaine. Et je n'ai pas du tout envie ! Si mes pieds touchaient le sol, je l'es aurais claqués sur les dalles de pierres. Il n'y avait que les vivants pour demander sa mort à un fantôme, entre nous, c'était très malpoli de le faire. Mais eux, ils semblaient n'en avoir rien à faire, sauf le petit qui semblait terrifié. Je suis trop vielle pour ce genre de chose, les possessions demandent beaucoup trop d’énergie alors s'il croit que je vais le maudire ou autre, il se met le doigt dans l’œil ! C'est une façon de parler, bien sûr. Je n’aimerais pas qu'il le fasse, ça fait mal et en plus ça fait pleurer, et je n'ai pas envie de me retrouver avec un pleurnichard sur les bras. Enfin, sur les bras, vous me comprenez. Je me racle la gorge, hé ho, je suis là ! Ils n'ont pas intérêt à m'oublier, foi de sorcière ! 

- Si j'étais encore vivante, j'aurais demandé à mon frère de réparer les dégâts. Il était très fort. M'enfin, ça c'était avant que la chasse aux sorcières ne commence. Il doit pas être devenu un fantôme, il n'avait plus rien à faire ici. Je rigole. 

Mon frère était partit de la maison avant moi. Il n'y est jamais revenu, triste. Mais bon, s'il n'est pas devenu fantomatique, c'est que sa présence sur Terre ne lui apportait rien d'autre que de la tristesse. Je me détourne du groupe de vivants. Je dois chercher mon collier, tant pis si je le fais toute seule, ils le regretteront un jour. 
Prochaine réponse le 24/07
Reducio
Dans l'ensemble, toutes vos réponses sont parfaites et respectent bien les règles RPG, mais elles se reposent beaucoup sur les dialogues et la narration est moins mise en valeur, ce qui, en soit, n'est pas un problème mais enlève de la profondeur au RP. Accentuez sur le ressentit de votre personnage -comment lui vois la situation, ce qu'il en pense....- en clair, tout ce qui ce passe à l'intérieur de votre tête pour donner plus de profondeur au personnage et à l'écrit en général. ;) 
Plus vous décrirez les réactions internes de votre personnage (sans en faire trop), plus il sera travaillé et intéressant ce qui sera vraiment bénéfique pour vos écrits à l'avenir 

Excusez-moi pour le retard et pour la longueur du post, je suis surbookée depuis quelques jours  :sweatingbullets:
Dernière modification par Cassiopée Malory le 19 juillet 2018, 20 h 37, modifié 1 fois.

Le rêve se confond avec la réalité, tellement, qu’il est devenu presque impossible de savoir si je me mens ou si mon esprit laisse court à sa folie. Elle me consume, cette réalité bouffée par le rêve. Et j'adore ça.

 Animation des Nouveaux  Mais où est-il ?

Oh mon dieu ! La pauvre fillette était morte durant la chasse au sorcière ! Noyé ou brûlé, les deux morts étaient horribles ! La Chasse au sorcière fessant partis du début du Moyen-Age, comme la construction de Poudlard, la jeune fille avait du être l'une des premières élèves a mettre les pieds dans l'école ! 
Elle avait donc un frère, pas fantôme visiblement. Tandis que le sol se nettoyait, elle recommença à chercher son collier perdus. Cette fantôme n'avait pas de respect pour les élèves dis donc, ils proposaient de l'aider et elle ne leur donne aucune indication ! Léo, beaucoup plus confiant, se tourna vers ses camarades. 
- Bon, même si on ne sait fichtrement pas à quoi ressemble le bibelot perdus, on as peut-être une idée de où il se trouve ?  Je veux dire, les fantômes hantent généralement le lieu de leur mort ou Poudlard. Mais pourquoi c 'te fille hanterait le couloir ? Peut-être quelle as perdus le bijoux à cette endroit ! En tout cas, faites ce que vous voulez, je ne veux pas me faire hanter jusque la fin de mes jours !
Il regarda fixement le jeune garçons de serdaigle qui avait peur et le groupe de fille. En essayent d'être persuasif. Il se retourna ensuite et prit sa baguette.
- LUMOS Maxima !
Une lumière apparus au bout de son bout de bois et il se rapprocha des murs, en éclairent le sol, le plafond et les côtés: on finirait bien par trouver le collier !
Une question lui traversa l'esprit et il demande à la petite fantôme, en espérant recevoir une réponse:
- Où-as-tu vus le collier pour la dernière fois ?

Soyez vous-même, les autres sont déjà pris !
-Oscar Wilde

 Animation des Nouveaux  Mais où est-il ?

La rousse lui paraissait réellement sympathique, et même si elles se parlaient pour la première fois dans des circonstances.. peu anodines dira-t-on, elle espérait tout de même que cette aventure qui s'offrait à eux soit le début d'une amitié .
Nélya retrouvit son sourire habituel quand elle lui assura que dans le futur qu'elle en rencontrerai un.
Elle fut coupé par le Serdaigle le plus confiant et celui-ci prit ensuite les choses en mains.
Effectivement , ce n'est pas en parlant tranquillement entre eux qu'il finirait par mettre la main sur ce fameux collier.

- Bon, même si on ne sait fichtrement pas à quoi ressemble le bibelot perdus, on as peut-être une idée de où il se trouve ? Je veux dire, les fantômes hantent généralement le lieu de leur mort ou Poudlard. Mais pourquoi c 'te fille hanterait le couloir ? Peut-être quelle as perdus le bijoux à cette endroit ! En tout cas, faites ce que vous voulez, je ne veux pas me faire hanter jusque la fin de mes jours !/color]

-oui, heu, comment veux-tu qu'on t'appelle?

La jeune fille s'approcha du spectre en faisant attention à ne pas se prendre les pieds dans sa robes trop grande , comme elle en avait la fâcheuse habitude maintenant.

- LUMOS Maxima !

- Où-as-tu vus le collier pour la dernière fois ?

-Enfin, bref tu étais une élève ici non? et on peut toujours demander aux tableaux! Où c'est une mauvaise idée?

Se tournant vers le petit groupe de sorcier, elle les interrogea à nouveau du regard en espérant cette fois avoir dit quelque chose d'un peu utile.

dream for ever

 Animation des Nouveaux  Mais où est-il ?

- Lumos Maxima. Ou as tu vu le collier pour la dernière fois?
Ah, bonne question.
-Enfin, bref tu étais une élève ici non? et on peut toujours demander aux tableaux! Où c'est une mauvaise idée?
Ah, mauvaise idée.
Ne tenant pas plus que ça à papoter tranquillement avec les quelques tableaux qui ornaient les murs du couloir, je jetai un regard vers les autres membres de notre petit "groupe".
- 'Pourrait marcher, on sait jamais.
Non sans un léger frissonnement à la perspective de tourner le dos au spectre translucide, je suis l’exemple de Léo et allume ma baguette.
Sourire satisfait, ma baguette éclair le reste du couloir de sa faible lumière argentée, obéissant à la voix rendue aigu par la peur passée.
Bon, bon, c'est un collier, il ne devrai pas être trop dur à trouver quand même ! Et puis on avais qu'a lui en acheter un au...Une vision d'horreur m'envahi, le fantôme me poursuivant, me hantant et m'empêchant de dormir jusqu'à ma mort. Non, non, je crois que finalement je vais le chercher, ce collier.
Tâtonnant les murs de ma main libre, ma baguette tenue bien en hauteur, je continue mes recherches, jetant de fréquents regards à la jeune fille, morte pendant la chasse aux sorcière.
La chasse aux sorcière, ce devait être terrible...comme quoi, même nos pouvoirs ne peuvent rien face à irrépréhensible instinct destructeur des moldus. Oh, bien sûr, ce n'est pas que j'en voulait aux moldus, car comme eux, les sorciers peuvent se montrer vraiment destructeurs, mais à une plus courte échelle. Si nos mages noirs se sont contentés de tuer quelques centaines de moldus, ce qui, ne vous y trompez pas, je trouve odieux. Les moldus eux ont été à deux doigts de réussir à éradiquer notre race, la persécutant à travers le globe et brûlant vifs tout sorcier se trouvant sur leur passage. Cette sombre époque était la seul raison pour laquelle je supportait les anti-moldus, à conditions que leur condition ne les pousse pas à dire plus obscénité que nécessaire. De mon côté, je continuai à penser que comme les sorciers, les moldus peuvent se montrer aussi bons que joviales, malgré leur mines constamment pressées, leur air sérieux, beaucoup trop sérieux qui m'effrayait, étant petit.
Il y'a beaucoup de choses qui me faisaient peur...et autant qui me font tout aussi peur, maintenant. Idée amère, visage fermé.
Je baisse un moment ma baguette, crispé à l'idée de me considérer comme un lâche.
Et puis m. . . .
Après un dernier grognement inexpressif, je continu mes recherches.

Si vous êtes sage et réfléchi, Serdaigle vous accueillera peut-être, Là-bas, ce sont des érudits, Qui ont envie de tout connaître.
  Retour   Répondre