Couloirs

Inscription
Connexion

Timide rencontre  PV Alice Akabane 

12 Septembre 2042

Cela faisait quelques jours qu’Amaryllis était arrivée à Poudlard. Son tempérament aventurier la poussait à explorer chaque recoin du collège. C’est dans cet optique que la petite blonde s’aventura dans les couloirs de Poudlard. L’esprit vagabond, elle pensait aux secrets que refermait son tout nouveau collège. En effet, la jeune fille avait toujours vécu dans un milieu où les découvertes et les vieilleries étaient omniprésentes. Ses parents, de jeunes antiquaires sang-purs, aimaient récolter tout type d’anciens objets Moldus. Ainsi, Amaryllis, connaissait ce monde, bien plus que celui des sorciers, la poussant à découvrir les secrets de ce dernier.

C’est donc avec appréhension mais soif de découverte que la petite blonde avançait en observant les alentours. Les murs en briques parsemaient de quelques éclats dévoilaient la vieillesse de ce château, les nombreux tableaux dont les représentations bougées donnaient vie à l’édifice. La jeune fille fut d’ailleurs étonnée de les voir se mouvoir dans leur tableau ou passer d’un tableau à un autre. Sa première rencontre fut la Grosse dame, le tableau se trouvant à l’entrée de sa Petite Salle. Personne ne l’avait averti de cette particularité qu’ont les tableaux de son nouveau collège. En effet, ses parents l’ont tenu à l’écart de ce monde pour protéger sa sœur Cracmol, ne voulant pas la décevoir de ne pas porter cette caractéristique qui est pourtant la signature de la famille Lidwine. Ainsi, c’est un monde tout nouveau qu’elle sillonnait.

Perdue dans ses pensées, elle ne remarqua pas la jeune fille qu’elle s’apprêtait à heurter et c’est dans un *Boum* sourd que les deux jeunes filles se percutèrent.
Dernière modification par Amaryllis Lidwine le 17 janvier 2019, 19 h 22, modifié 1 fois.

Code couleur = #5C0515
Amaryllis Lidwine, Première Année

Timide rencontre  PV Alice Akabane 

Ce jour là, Alice était pressée ! Elle avait oublier de finir un de ses devoirs et celui- ci était resté dans sa chambre ! Elle courut de la salle commune jusqu' à sa chambre et fouilla dans ses devoirs puis trouva enfin l'objet qui était responsable de sa remontée si rapide. Elle vérifia que la question qui lui manquait était possible a répondre sans manuel.

Après sa vérification, elle descendit et prit le temps d'admirer chaque architecture qui était très jolie et très bien réalisé ! Elle pouvait passer des heures à les regarder et les admirée sans s'arrêter. La Serdaigle s'arrêta devant un tableau mouvant et le regarda en souriant. C'est vrai que c'était marrant de les voir bouger alors qu'ils sont censé être immobile. Alice rit légèrement puis réalisa qu'elle avait oublié son objectif principal qui était de finir son devoir ! Elle se remit à courir avec beaucoup d'empressement. La jeune fille traversait les salles, les couloirs, les étages sans s'arrêter tellement presser par le temps.

Soudain Alice s'arrêta,  elle avait l'impression d'avoir oublié quelque chose d'important mais quoi ? C'était une excellente question. Elle ne vit pas la jeune fille qui perdue dans ses pensées ne regardait pas et ne voyait pas la jeune fille devant elle.  Alice sentit juste la douleur du choc et son devoir tomba par terre ainsi que ses cahiers !

- Oh Non ! Désolée !
Dernière modification par Alice Akabane le 19 août 2018, 21 h 41, modifié 1 fois.

Azalice is coming from Wonderland, beware !

Il fait toujours faire l'impossible pour réaliser ses rêves et ne pas avoir de regrets. #PACES

Timide rencontre  PV Alice Akabane 

Le bruit du choc et des affaires, désormais étalées sur le sol, surpris les habitants des tableaux environnants. La tête d’Amaryllis résonnait légèrement, faisant siffler ses oreilles et la jeune fille commençait à sentir une bosse pousser sur son front.

« - Oh Non ! Désolée ! »

Amaryllis leva la tête vers son interlocutrice, une jeune fille, probablement en première année à Serdaigle au vu de sa bouille et de sa tenue. La brunette semblait toute gênée de cette bousculade, bien que la fautive fut la blonde.

« - Oh ! Hum… Ne t’en fais pas, c’est ma faute, j’aurai dû regarder où j’allais au lieu d’observer le plafond. »

Rouge de honte et de gêne, Amaryllis fit un léger sourire confus et observa les tableaux alentours pour cacher sa gêne. Certains regardaient les deux jeunes filles avec curiosité, tandis que d’autres baragouinés des râles inaudibles après avoir été dérangés par le fracas. La Gryffondor baissa la tête face à ces derniers par gêne.
Ce moment lui rappela les nombreuses fois où elle se faisait gronder par ses parents après avoir fait tomber des objets dans leur boutique. Ses parents étaient antiquaire et bon nombre d’objets qu’ils vendaient, étaient fragiles. Amaryllis ne comptait même plus le nombre de verres en cristal qu’elle avait brisé en courant entre les antiquités entreposées.
Elle fut sortie de ses pensées par un tableau qui toussota dû à la poussière dégagée par la chute des cahiers. Ainsi, elle se tourna de nouveau vers la jeune fille prêt d’elle et la regarda avec de petits yeux.

Code couleur = #5C0515
Amaryllis Lidwine, Première Année

Timide rencontre  PV Alice Akabane 

Alice vit à ce moment une petite fille par terre. Elle semblait avoir son  âge. Elle remarqua que la fillette était une Gryffondor. Alice vit que le front de la jeune fille commençait à bleuir. 

-Oh non tu vas avoir une bosse ! Je suis désolée ! 

La fillette dit que tout était de sa faute mais c'était faux. Alice était elle aussi fautive. Elle était tellement pressée qu'elle n'avait pas regardé si quelqu'un était sur son chemin. Puis observant de plus près le visage de son interlocutrice, Alice remarqua qu'elle était rouge de gêne malgré cela la jeune Gryffondor fit un timide sourire à Alice. Alice vit que les tableaux les observaient. Certains rigolaient, d'autres semblaient avoir été dérangé par les deux jeunes filles. 

- Excusez nous. Nous ne voulions pas vous dérangez c'était juste un accident tout à fait banal. Pardonnez nous de vous avoir dérangé dans vos habitudes. 

Alice entendit un tableau toussoter sûrement du au fait que ses affaires étaient tombés et que cela avait dégagé de la poussière. À ce moment-là, Alice se rendit compte qu'elle avait une pelote de poussière sur sa robe. Elle retira la pelote de poussière et ramassa ses affaires ainsi que son devoir. 

Elle s'avança vers la jeune Gryffondor. 

- Tu vas bien ? Tu sais tu devrais aller à l'infirmerie pour ta blessure au front sinon ça pourrait beaucoup gonfler.
Dernière modification par Alice Akabane le 19 août 2018, 21 h 41, modifié 1 fois.

Azalice is coming from Wonderland, beware !

Il fait toujours faire l'impossible pour réaliser ses rêves et ne pas avoir de regrets. #PACES

Timide rencontre  PV Alice Akabane 

« Ne t’en fais pas, ce n’est qu’une petite bosse. Elle sera partie demain ! »

La rouge et or était solide, même si cela ne se voyait pas. Ce n’était pas son premier coup sur la tête et nombreuses étaient ses cicatrices.
Soudain, comme un flache, elle se demanda qui était la jeune fille face à elle. Elle avait deviné un peu plus tôt qu’elle était à Serdaigle, cependant, elle ne se souvenait pas l’avoir vu pendant les cours, ou encore dans la Grande Salle.

« Au fait, comment t’appelles-tu ?»

Amaryllis tenta de faire connaissance, elle n’était pas habituée à faire le premier pas, sa timidité prenait toujours le dessus. Mais au vu de leur bousculade, les deux jeunes filles avaient déjà effectué un grand pas chacune, et Amaryllis avait peur que celui-ci donna également un mauvais coup à leur future entente, si entente il y avait.

En effet, la blonde avait très peu d’amis à Poudlard, elle connaissait que 2 ou 3 premières années et quelques Gryffondor mais son cercle de connaissance s’arrêtait là. Certes, l’année ne faisait que commencer mais voir tous les élèves en groupes dans les couloirs lui donnaient une boule au ventre. Malgré sa solitude habituelle, elle voyait en Poudlard un nouveau départ et souhaitait un groupe d’amis qui l’accompagnerait jusqu’à la fin de sa scolarité. Cependant, ce rêve était dénué de réalité.


Je m'excuse de mon énorme retard ! J'ai eu un soucis d'ordinateur.

Code couleur = #5C0515
Amaryllis Lidwine, Première Année

Timide rencontre  PV Alice Akabane 

Alice écouta la réponse de la Gryffondor mais elle n'était pas certaine qu'une telle bosse soit partie d'ici le le lendemain. Peut-être au bout de quelques jours mais pas dès le lendemain c'était un peu exagéré.
Alice fut surprise par la question de la jeune fille. Elle avait déjà croisé la jeune fille dans les couloirs mais vu leur bousculade, Alice pensait que la jeune fille allait partir sans demander son reste.

- Je suis Alice Akabane en première année à Serdaigle. Toi tu es à Gryffondor et aussi en première année de mémoire non ?

Alice attendait la réponse de la fillette en espérant qu'elle ne ce soit pas tromper ici de ne pas passer en ridicule devant les tableaux  qui continuaient d'observer les deux jeunes filles. Elle devianait que la jeune fille en face d'elle était aussi timide mais Alice était aussi timide sûrement un peu moins mais elle  avait du mal à prendre des décisions cela lui était vraiment difficile pour l'instant. Elle avait toujours l'impression de prendre une mauvaise décision.


Elle détailla un peu plus la jeune fille en face d'elle avant de chercher  un sujet de discussion parce que rester planter l'une en face de l'autre rendait la situation encore plus bizarre.


- Tu te plais à Poudlard ? Tu aimes bien ta maison et tu t'es fait des amis ? Moi, j'adore ma maison elle est  top et j'ai quelques amis à Poulard pas énormément.

Azalice is coming from Wonderland, beware !

Il fait toujours faire l'impossible pour réaliser ses rêves et ne pas avoir de regrets. #PACES

Timide rencontre  PV Alice Akabane 

La Gryffondor fut sortie de ses pensées par sa nouvelle camarade Serdaigle. Elle se nommait donc Alice. Ce prénom lui revint alors en esprit, il est vrai qu’elle l’avait entendu lors de la répartition, mais étant petite, elle fut cachée par la foule de première année se trouvant devant elle, l’empêchant de voir les élèves avec le choixpeau sur la tête. Celle-ci semblait plutôt épanouie à Poudlard. Malgré le peu d’amis qu’elle semblait avoir, elle appréciait sa maison. Cela réjouissait la Gryffondor qui savait à quel point c’était difficile de s’intégrer. Toujours seule, elle ne possédait pas d’amis, à part ses livres et les antiquités trônant dans la boutique de ses parents. D’après elle, chaque livres et chaque objets possédaient une âme, une histoire, celle de l’écrivain ou celle des anciens propriétaires. Ainsi, elle s’amusait souvent à imaginer leur histoire. Cependant, depuis son arrivée au château, elle a pour principale occupation les explorations. La petite blonde souhaitait plus que tout connaître l’histoire de Poudlard et les moindres secrets du monde sorcier, et désormais, elle n’imaginait plus l’histoire des objets, mais discutait de l’histoire des tableaux avec leurs occupants. Elle trouvait cela fort intéressant et ces derniers connaissaient de nombreux potins sur Poudlard et ses occupants.

Après quelques secondes, elle se décida à répondre à la Serdaigle qui patientait calmement et qui semblait gênée par le silence.


« Je m’appelle Amaryllis Lidwine et je suis bien en Première année à Gryffondor, oui. J’avais un peu peur à mon arrivée mais tout le monde est très chaleureux dans ma maison, c’est vraiment sympa. Je suis heureuse pour toi si tu te sens bien également. Malheureusement, je suis dans la même situation que toi, je n’ai pas beaucoup d’amis. Mais j’ai toujours été seule donc ça ne me dérange pas plus que ça. »

Amaryllis avait toujours prétendu que sa solitude ne la gênait pas. Cependant, c’était plus quelque chose qu’elle se disait pour elle-même, quelque chose qu’elle se disait pour s’en convaincre. Mais plus le temps passait, plus il était difficile de cacher ce mensonge et elle ne sut rien faire d’autre qu’un sourire crispé à Alice pour lui montrer que cela ne la dérangeait pas.

Code couleur = #5C0515
Amaryllis Lidwine, Première Année

Timide rencontre  PV Alice Akabane 

Alice écouta la réponse de la Gryffondor. Amaryllis etait un jolie prénom, elle ne l'avait jamais entendu auparavant ! Alice se rendit compte que la petite fillette devant elle semblait seule malgré le fait qu'elle dise que c'était bien et que cela ne la dérangeait pas. La jeune Serdaigle avait connu ça et savait pertinnemment  que c était faux et que la solitude devait peser à la jeune fille. Cela se confirma quand elle vit le sourire que lui adressa la fillette. C'était un sourire force cela se voyait. 

Cela dit comme.un effet flashback à Alice. Elle se revit 5 ans plus tôt seule dans la cour. Avec Sacha qui vint la voir et qui lui demande si ça va. Elle qui répond oui alors que bon et enfin la réponse de son frère.  Y repenser lui donna un peu de baume au coeur, elle savait quoi répondre. 

- Tu sais Amaryllis tu peux te mentir à toi même et te dire que ce n est pas grave et t'en persuader. Mais Sache que j ai été comme toi à une période je souriait même quand j allais mal pour rassurer les gens. Et mon frère m'a dit quelque chose que j'oublierais jamais. Il m'a dit "Alice tu peux te persuader que ça ne te fait rien et même dire que tout va bien et sourire pour que tout le monde le pense. Les seules personnes qui pourront te comprendre verront que tu vas mal rien qu' en regardant tes yeux." Et ici Amaryllis tu m'ais dit que ça mais tes yeux parles pour toi et je vois bien que ça  ne vas pas.
Dernière modification par Alice Akabane le 8 janvier 2019, 14 h 27, modifié 1 fois.

Azalice is coming from Wonderland, beware !

Il fait toujours faire l'impossible pour réaliser ses rêves et ne pas avoir de regrets. #PACES

Timide rencontre  PV Alice Akabane 

«Tu sais Amaryllis tu peux te mentir à toi même et te dire que ce n est pas grave et t'en persuader. Mais Sache que j ai été comme toi à une période je souriait même quand j allais mal pour rassurer les gens. Et mon frère m'a dit quelque chose que j'oublierais jamais. Il m'a dit "Alice tu peux te persuader que ça ne te fait rien et même dire que tout va bien et sourire pour que tout le monde le pense. Les seules personnes qui pourront te comprendre verront que tu vas mal rien qu'en regardant tes yeux." Et ici Amaryllis tu mes dit que ça mais tes yeux parles pour toi et je vois bien que ça ne vas pas.»

Amaryllis fit une légère grimace. La jeune fille l’avait percé à jour. Chose que la petite blonde n’appréciait guère, elle n’aimait pas que quelqu’un puisse lire en elle et préférait sourire et non discuter de ses petits malheurs.

Toujours un livre à la main, elle se refugiait dans ses lectures et ses découvertes, effrayant certains de ses camarades qui ne comprenaient pas comment l’on pouvait se réjouir de lire. Ainsi, trouvant les autres trop faibles d’esprit, Amaryllis affirmait à ses professeurs que la connaissance lui suffisait amplement et que des « amis sans cervelles » ne feraient que la faire régresser, s’attirant les foudres de ces derniers. Beaucoup de ses jeunes camarades la trouvaient hautaines. Cependant, elle ne s’en vexait point. Ils étaient ignorants.

La petite fille n’avait jamais souhaité d’amis. Ses grands-parents lui avaient toujours conseillé de se faire des alliés plutôt que des amis, des alliés qu’ils pourraient ensuite trahir quand ils trouveront mieux ailleurs. La blonde souhaitait fuir cette hypocrisie. Ainsi, elle se réfugiait dans ses lectures. Elle se réfugiait dans un monde plus beau que le sien, un monde sans faux semblant, un monde où chaque bon personnage a une fin heureuse et où les méchants sont punis. Ses grands-parents lui reprochaient cette naïveté. D’après eux, les seules bonnes lectures sont les lectures qui traitent du monde réel et non pas ces « idioties » de conte pour enfants.

Elle se réveilla soudain de ses pensées et observa sa camarade. Elle ne savait que répondre à sa remarque et finit par répondre un sourire forcé. Elle souhaitait changer de sujet, ou tout simplement fuir cette discussion. Cependant, elle ne savait comment faire.

Code couleur = #5C0515
Amaryllis Lidwine, Première Année

Timide rencontre  PV Alice Akabane 

Lorsque la bleue aperçut la grimace de sa camarade, elle comprit qu'elle avait touché dans le mille et que celle-ci souffrait bien d'être seule même si elle préférait l'ignorer. Mais qu'est ce qu'Alice pouvait faire pour l'aider ? C'est vrai qu'elle comprenait ce que celle-ci ressentait mais pour son cas, son frère était venu l'aider et lui avait appris à se faire de amis alors que la gryffondor semblait quand à elle seule et qu'elle devait se débrouiller sûrement seule. 

Alice réalisa à cet instant qu'elle pourrais essayer de l'aider mais elle ne savait pas vraiment comment faire puisqu'elle ne connaissait pas sa camarade plus que ça. C'était la première fois qu'elle se parlait. D'ailleurs, c'était étrange qu'elle puisse remarquer la faiblesse de celle ci après seulement quelques minutes. Elle comprit quelques secondes plus tard qu'au final, Alice se revoyait en Amaryllis. Elle savait ce que celle-ci ressentait mais elle ne savait pas juste à quel point celle ci souffrait. Ce qui était certains, c'est qu'il était trop tôt pour qu'elle devienne amie puisque celle ci refuserait certainement. 

Alice devait être plus maligne pour essayer d'aider la fille tout en lui laissant croire que ce n'était pas le cas. Après quelques instants, elle aperçut le sourire forcé de la fillette et c'est à ce moment qu'une idée jaillit de sa mémoire. 

- Amaryllis, je vais devoir te laisser pour retourner en cours mais ça te dirais qu'on se retrouve un jour pour manger ensemble dans le parc ?  Parce que tu semble être quelqu'un de sympa et ça me ferait plaisir qu'on passe un autre moment ensemble sans être épié par des tableaux. 

Alice sourit à la Gryffondor. 

Azalice is coming from Wonderland, beware !

Il fait toujours faire l'impossible pour réaliser ses rêves et ne pas avoir de regrets. #PACES

Timide rencontre  PV Alice Akabane 

« - Amaryllis, je vais devoir te laisser pour retourner en cours mais ça te dirais qu'on se retrouve un jour pour manger ensemble dans le parc ? Parce que tu semble être quelqu'un de sympa et ça me ferait plaisir qu'on passe un autre moment ensemble sans être épié par des tableaux. »

L’occasion se présentait enfin pour la jeune Gryffondor. Elle allait enfin fuir cette discussion gênante et insensée. La Serdaigle souhaitait revoir Amaryllis pour faire plus ample connaissance, mais celle-ci espérait sincèrement qu’il s’agissait d’une diversion de la part d’Alice pour s’en aller. Leur conversation n’avait aucune destination. Elle ne servait qu’à combler le silence pesant.

Cependant, au vu du sourire sincère de cette dernière, Amaryllis due se faire à l’évidence. Sa camarade était sérieuse. La jeune fille se sentait piégée et la curiosité des tableaux l’étouffée. Elle se sentait rougir, plus de malaise que de timidité, et souhaitait retourner dans sa Salle Commune. Ainsi, elle reprit la parole, tout en prenant des gants pour ne pas brusquer sa camarade.


« - D’accord. C’est vrai que ces tableaux sont assez gênants. Amaryllis sentait le regard accusateur des tableaux suite à sa remarque mais elle n’en avait que faire. Tu n’auras qu’à m’envoyer un hibou pour me tenir au courant. »

Cependant, Amaryllis se connaissait. Elle savait qu’elle n’irait pas à ce… « Rendez-vous ». Il lui suffisait ne pas répondre à son hibou. De faire comme-ci la lettre s’était perdue en vol. De faire l’innocente.

Désormais, elle allait se mettre à fuir la petite brune. Fuir l’évidence était bien plus facile que d’y faire face. Quitte à fuir tous les habitants de Poudlard durant ses 7 années d’études.
Elle souhaitait prendre un nouveau départ. Mais sa fierté était bien trop présente. Elle savait que Poudlard n’était pas un renouveau, mais juste la suite.

Aliénation.

[FIN DU RPG POUR MOI]

Code couleur = #5C0515
Amaryllis Lidwine, Première Année