Couloirs

Inscription
Connexion

 Privé  Retour en arrière

22 Novembre 2042

Cassie sortait de la Bibliothèque où elle avait passé l'après-midi à faire ses devoirs, finissant par celui d'Histoire de la Magie. Même si elle était passionnée par cette matière, et que les questions étaient plutôt simple, elle avait mis un temps fou à se concentrer, à cause de la fatigue, et aussi peut-être un peu, à cause de la présence de Clément. Depuis leur rencontre dans la Salle Commune en Septembre, Cassie et lui s'étaient beaucoup rapprochés, et la jeune fille appréciait beaucoup le Griffon. Elle avait, pour lui, beaucoup d'estime, et le fait que les deux premières années avaient la même timidité les rendait sûrement encore plus proche. Ce n'était pas le seul ami qu'elle s'était faite jusque là, mais c'était pour l'instant le seul de sa Maison.
Elle marchait d'un pas rapide dans les couloirs. Elle voulait rejoindre sa Salle Commune au plus vite pour pouvoir prendre une douche et se reposer un peu, avant de devoir aller manger. Il était déjà dix sept heures, et la jeune fille avait encore beaucoup à faire. Alors qu'elle réfléchissait à tout cela - "prendre une douche, écrire à maman, emballer les cadeaux de Noël de Magnus et Liselotte, dessiner, retrouver le devoir de Potions", se répétait-elle mentalement en boucle - elle tourna à l'angle d'un mur, avant de se prendre quelqu'un. Ce fut un choc si violent que la jeune fille alla valser de quelques pas en arrière et tomba sur les fesses. "Aouch" fut sa seule réaction. Plus par habitude que de douleur d'ailleurs.
 Après quelques secondes d'hébétement, Cassie réalisa que quelques uns de ses parchemins s'étaient envolés. Elle les récupéra à la va-vite, se releva et alla vers l'autre fille. Elle lui tendit la main.

"
Ca va ? lui demanda-t-elle, un peu angoissée."

Puis elle regarda son interlocutrice, toujours à terre. Oh non, pensa la Griffonne, avant de retirer sa main. Elle fit aussitôt un pas en arrière. La fille qu'elle venait de percuter n'était autre que la Serpentard qui lui avait chercher des Noises quelques mois plus tôt... Serpentard à qui Cassie avait donné un violent coup de poing avant de fuir de la Bibliothèque. 

More espresso, less depresso

 Privé  Retour en arrière

Koridwen avait obtenue une mauvaise note à son devoir. Elle était furieuse, pourtant elle avait travaillé sérieusement ! Pour une fois qu'elle rendait un de ses devoirs à l'heure ! Elle ruminait en marchant un petit peu au hasard dans les couloirs, elle avait toujours en main son carnet à dessins et sa baguette était coincée dans sa botte droite. 
Quelques mois étaient passés depuis l'après midi où une pauvre Gryffondor lui avait envoyé un coup de poing. Depuis, elle en faisait des cauchemars, mais ça, elle ne le disait à personne - en même temps, elle n'avait pas grand monde avec qui parler-. 
Il fallait qu'elle se venge. Oh ça oui. Et sa vengeance allait être terrible. 
Elle pensait à un plan diabolique pour détruire ladite Gryffondor quand quelqu'un lui rentra dedans. 

"- Aouch, ça va ?

Koridwen grogna avant de regarder la personne qui avait osé lui rentrer dedans. Elle sursauta. Tiens tiens tiens, quand on parle de loup. 
La Gryffondor qui lui avait donné un coup de poing quelques mois plus tôt. 

"- Toi." cracha-t-elle au visage de la jeune fille. 

Elle poussa un cri de rage et se jeta sur la Gryffondor.

"- Tu vas le regretter !"

Elle inspira fort et envoya son poing droit dans la tête de la jeune élève. Puis son poing gauche. 
Elle se releva, et afficha un sourire mauvais. 

"- Ça c'était pour la dernière fois."

"On peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière." A.D.

 Privé  Retour en arrière

"TOI ! Vociféra l'autre.
- Pourquoi est-ce qu'il m'arrive toujours ce genre de truc, soupira Cassie intérieurement."

Elle savait qu'il ne servirait à rien de courir à ce stade là ; la Serpentard était suffisamment remontée contre elle pour la poursuivre jusqu'au dortoir. Et puis, la jeune blonde n'avait pas la force de courir cinq étages dans des escaliers qui menacent de vous perdre à chaque instant. Elle soupira, physiquement cette fois-ci. Elle était prête à accepter le juste retour des choses. La rousse poussa un cri de rage. Se jeta sur Cassie violemment. Les deux filles roulèrent sur le sol ensemble.

"Tu vas le regretter ! Hurla la plus petite."

Et après une inspiration, elle envoya son poing droit dans la griffonne. Une violente douleur se fit ressentir. De sa main droite, Cassie se tenait la joue droite, là où avait atterri la main de l'autre, et elle se protégea du bras gauche le reste du visage. Quelques secondes plus tard, l'autre poing de la Serpentard l'atteignait. Heureusement, elle se protégeait bien, et son bras amorti fortement le choc. Cela n'empêcha pas qu'une deuxième vague de souffrance la traversa. L'autre première année se releva et, un sourire mauvais sur le visage, lui dit ;

"Ça, c'était pour la première fois."

Cassie inspira profondément. Elle tremblait. Elle sentait qu'elle allait pleurer, aussi garda-t-elle les yeux fermés. Que pouvait-elle faire ? Elle était frêle, faible, et la Serpentard avait la rage. Dire que quelques heures auparavant, elle était tranquillement à la Bibliothèque avec Clément... La Gryffondor pria pour qu'un miracle se produise.

More espresso, less depresso

 Privé  Retour en arrière

"- Ça c'est pour la dernière fois !"

Koridwen était folle de rage après la Gryffondor. Cette dernière avait les yeux fermés et paraissait effrayée. Elle n'avait même pas essayé de se défendre, bizarre, à croire qu'elle avait perdu toute son assurance en seulement quelques mois. 

"- Alors, on fait moins la maligne hein ?"

Koridwen se recula et regarda la jeune fille en face d'elle. Elle faisait peine à voir. La Serpentard ricana puis fit un pas en arrière. 

"- Tu sais, commença-t-elle en essayant de se calmer, on m'a toujours appris à respirer un bon coup avant de le venger. Le calme avant la tempête. 

Elle souffla fortement, comme pour imiter ladite tempête. 
Elle regarda autour d'elle calmement et remarqua que le couloir était vide. Tant mieux. 
Dans la précipitation, elle avait fait tomber son précieux carnet à dessins, elle le ramassa donc et le posa à quelques mètres de la Gryffondor. 
Elle lui sourit, puis se demanda :

"Mérite elle encore un coup ? Peut être bien." 

Une petite voix dans sa tête la réprimanda;

"Tu n'en as pas déjà assez fait? Regarde la, toute fragile qu'elle est."

Elle réfléchit pendant quelques secondes, pesa le pour et le contre, puis décida de faire taire la petite voix dans sa tête. Après tout, elle faisait ce qu'elle voulait non ?
Elle s'apprêta à lancer un autre coup de poing sur la jeune fille quand soudain un bras assez fort l'en empêcha. 

"On peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière." A.D.

 Privé  Retour en arrière

Nora frotta vivement ses mains avant de s'épousseter. Novembre était un mois particulièrement froid à Poudlard et les murs de pierre de la bâtisse n'isolaient pas toujours bien. La raison pour laquelle elle avait si froid n'était pas une question de mauvaise isolation, mais bien parce qu'elle avait passé une bonne heure dehors à vérifier que personne ne s'approchait de trop près du lac noir. L'hiver, le-dit lac revêtait sa couche de glace annuelle, un joli cadre pour les plus téméraires qui souhaitaient narguer le calmar géant, ou pour les ignorant qui souhaitent simplement faire un peu de patin à glace à la moldue. Ces comportements conduisaient donc à des accidents et des morts, choses peu souhaitables.

Pressant le pas afin de regagner le petit salon de sa salle commune, elle traversa les couloirs du château sans prêter grande attention à ce qu'il se passait autour d'elle. Il n'y avait pas grand monde à cette heure, de toute façon. Puis au détour d'un couloir, elle entendit un bruit sourd qui la fit s'arrêter. Peut-être était-ce son instinct de préfète en chef, ou juste une intuition, mais elle devait aller voir ce qu'il s'y passait. Elle fit donc trois pas en arrière et tourna pour emprunter le chemin voulu. Elle ne tarda pas à découvrir deux première année, l'une levant le poing, l'autre les yeux fermés.

*C'est une blague, là.* pensa Nora tout en arrivant comme une furie. Elle leva elle même la main et attrapa le poing serré d'une jeune Serpentard, l'empêchant ainsi de bouger. Puis elle balaya son regard vers l'autre élève, une Gryffondor.

"Vous ne trouvez pas ça un peu cliché, la bagarre entre Gryffondor et Serpentard ?" dit Nora avec une voix froide. Peut-être parce qu'elle était frigorifiée et qu'à cause de ces chamailleries, elle ne pourrait pas se poser près de la cheminée du petit salon avant un moment. "Vous avez deux minutes pour me dire ce qu'il se passe." Puis elle sépara les deux fillettes en attendant une réponse.

Ma couleur : #B22222
En cas de besoin, ma volière vous est ouverte !

 Privé  Retour en arrière

Cassie attendait la suite de la punition que lui infligeait la Serpentard. Roulée en boule, les yeux fermés
 et le corps tremblant, elle ne bougeait plus, ses mains protégeant sa tête. Elle attendait un coup, l'ultime, celui qui la ferait péter un câble - ou celui qui l'achèverait. Pourtant, il ne venait pas. La jeune fille rouvrit les yeux ; la Préfète-en-Chef retenait le poing de l'autre fille. Soudain, son regard croisa celui de la jeune Murphy. 

"Vous ne trouvez pas ça un peu cliché, la bagarre entre Gryffondor et Serpentard ? Siffla la plus grande d'une voix froide."

Cassie en profita pour se relever. Elle s'épousseta, le visage rouge, les larmes aux yeux. Un énorme oeil au beurre noir commençait à se former, mais ça, elle ne le voyait pas. Elle le sentait, à la limite. Mais elle ne semblait même pas s'en soucier. Elle était humiliée, amochée, et c'était un exploit qu'elle tienne encore debout. 

"Vous avez deux minutes pour me dire ce qu'il se passe, continua la Préfète."

Cassie sentait sa tête tourner. Elle n'avait pas l'intention de dénoncer Koridwen ; de toutes façons, ses blessures parlaient d'elle-même. Cette fois, elle n'avait pas donner un seul coup. Peut-être qu'elle passerait au-delà des problèmes... Mais elle n'y croyait pas elle-même. Les problèmes semblaient vouloir lui coller à la peau. Elle qui était plutôt discrète depuis son enfance, voilà que Poudlard semblait faire ressortir le pire.

"No- Nora..."

Elle croyait se souvenir du nom de l'autre griffonne. Elle l'avait murmuré, une main sur le front. était-ce elle ou il commençait à faire une chaleur pas possible ? Elle ne se sentait vraiment pas bien à présent, et ça n'avait rien à voir avec le fait qu'elle voulait fuir la situation - bien que c'était le cas. Et après avoir fait deux pas branlants, Cassie s'évanouit.

Fin du RP pour moi
Dernière modification par Cassie Murphy le 30 juillet 2018, 11 h 21, modifié 1 fois.

More espresso, less depresso

 Privé  Retour en arrière

Un bras puissant attrapa le bras de Koridwen, alors qu'elle s'apprêtait à envoyer un autre coup de poing sur la Gryffondor. Elle sursauta et essaya de se dégager, peut être un peu trop violemment. 

"Vous ne trouvez pas ça un peu cliché, la bagarre entre Gryffondor et Serpentard ?" Siffla froidement la voix de la personne qui venait d'arriver. 
Koridwen se retourna pour voir de qui il s'agissait et remarqua qu'il s'agissait de la préfère en chef - Elle le savait car elle l'avait déjà vu plusieurs fois dans la grande salle-. Et mince. 
Elle grogna en lançant un regard noir à la Gryffondor. Tout ça était de sa faute, c'est elle qui l'avait cherché. 

"-Vous avez deux minutes pour me dire ce qu'il se passe" continua la préfête en chef. 

La Gryffondor semblait vidée de toutes ses forces, elle fit faiblement :

"No- Nora..."

Nora? C'était donc le prénom de la préfête?
La Gryffondor fit deux pas et tout d'un coup tomba dans les pommes. 

"- Non! Mince !" Ne put s'empêcher de crier Koridwen en la voyant ainsi. 

Elle souffla de rage et se rappela que Nora attendait toujours une réponse, alors elle choisit de dire la vérité, après tout elle avait été prise la main dans le sac, donc il ne servait à rien de mentir ;

"- C'est sa faute, la dernière fois à la bibliothèque, elle-elle m'a frappé. Et ap-après, begueya-t-elle, je l'ai vu dans les couloirs et j'étais énervée, et je l'ai frappé et frappé... Mais elle le méritait ! C'est sa faute ! Je n'ai fait que me venger !" 
Koridwen regarda de manière implorante nora, et ne prêta pas attention a la Gryffondor, qui se trouvait par terre. Elle refoula ses larmes.

"On peut trouver le bonheur même dans les moments les plus sombres... Il suffit de se souvenir d'allumer la lumière." A.D.

 Privé  Retour en arrière

On ne savait si c'était inné ou bien si Nos avait acquis cette aptitude en s'entrainant et en jouant au Quidditch, mais elle était dotée de bons réflexes. Si bons que lorsqu'elle vit la petite rouge et or chanceler, elle attrapa sa baguette dans sa poche et lança un sortilège de lévitation sur le corps désormais inanimé. Après quoi elle se tourna vers la Serpentard, qui ne tarda pas à s'expliquer. Il semblerait donc qu'il y ai eu plusieurs bagarre entre elles, chose dont elle n'avait jamais eu vent. Mais comme on le disait, pas de témoin, pas de fuite. Manque de chance, Nora était désormais au courant et ne laisserait pas passer cela aussi simplement.

"Je vais envoyer un hibou à vos directeurs de maison respectifs afin de leur informer de la situation. Ils jugeront ensuite votre cas et prendront une décision. M. Briggs et M. Sejersted seront prévenus dans l'heure. En attendant, direction l'infirmerie. Miss Lloyd s'occupera d'elle, et elle pourra regarder ta main par la même occasion."

*Et puis ça m'évitera d'avoir à me déplacer jusqu'aux cachots pour la raccompagner* se dit Nora.

Elle regarda la Serpentard et donna un coup de tête vers le côté du couloir qui menait à l'infirmerie, puis commença elle-même à marcher. Le corps de la Gryffondor flottait à ses côtés. Et au lieu de se prélasser sur une banquette près du feu crépitant, Nora allait devoir sortir du parchemin, écrire, aller à la volière et laisser O'Zauguh s'occuper du reste. Décidément, cette journée était beaucoup trop longue.

Dernière intervention pour ma part !

Ma couleur : #B22222
En cas de besoin, ma volière vous est ouverte !