Couloirs

Inscription
Connexion

Une dernière fois  solo 

Juliette était descendue de la volière, après sa rencontre avec Charis, les jambes tremblantes. Elle avait compris quelque chose : il fallait qu'elle quitte ses souvenirs, il fallait qu'elle arrête de se morfondre. Il fallait faire un pas vers l'avant. 

Un couloir vide. Aucuns regards, personne pour juger. La fillette s'affala sur le sol de pierre froides, et se mit en boule. Pour pleurer. Pour pleurer une dernière fois avant d'oublier, et de ne se souvenir que des bons moments. Oublier ses mois de tristesse incessante. 

Les larmes coulaient à présent sur ses joues, et n'avaient apparemment pas l'intention de s'arrêter. Elles coulaient, coulaient tellement que bientôt le haut de la robe de Juliette fut humide.

On dit que les larmes perlent, mais celles-ci coulent à flots. Rien n'arrêtait les larmes sur les joues de l'enfant : pas une barrière, pas un sentiment. Elles coulaient et continuaient leur route. Pleurer n'avait rien d'élégant, contrairement aux dires des poètes, et autres personnes remplis de rêves fous en tout genre. 

Des durs souvenirs revinrent à l'esprit de la Gryffone. Elle pleura d'autant plus. Elle se souvint qu'elle devrait affronter son père pendant deux mois, sans arrêt. Elle pleura encore. Puis, doucement, elle se souvint aussi qu'elle avait toujours était épaulée dans l'enceinte de l'école. Et elle sourit, malgré les larmes et les regrets. 

« [color=#9000000]Une aide sera toujours apporter à Poudlard...[/color] », se rappela-t-elle à haute voix.

Le couloir était toujours désert. Juliette pleura encore. Elle se laissait le temps qu'il lui fallait, car ensuite viendrait l'étape la plus dur : oublier. L'oubli est toujours dur. Surtout quand on doit le faire seul. 

Son père. Lui, il avait déjà oublié. Ça faisait longtemps qu'il avait oublié. Il avait oublié beaucoup trop vite. Il ne pouvait pas... Comment avait-il fait ? Mais il fallait l'oublier, lui, et se concentrer sur elle, sur le présent.

Oui, se rattacher aux souvenirs n'est pas forcément bénéfique. Mais il faut savoir occulter ce qu'il faut, et ne pas trop oublier. Juste oublier le nécessaire, et se souvenir des bons moments.

2ème année RP * fiche dans mon profil
Je suis une Renaudette, parce que je suis Morgane de toi, et qu’You are belle and I are beau !
Jo’family :cute: