Couloirs

Inscription
Connexion

 RPG+  Près des cuisines  PV B. G. ,B. J. et L. C. 

Dans un couloir du sous-sol.



On était le soir. Maël avait fini de manger.  Il avait organisé une fête avec deux autres élèves. Hors pour cela il fallait entrer dans les cuisines. La nuit venue, il se dirigea vers les dortoirs. Il fit un grand détour pour atteindre les escaliers du sous sols. En effet le fantôme de Rusard rôdait, et comme il était fréquent que des élèves aillent dans les cuisines, il surveillait les chemins pour y aller. Maël passa devant des statues (Quatres dont une décapitée), douze armures (L'une n'avait pas de Hallebarde) et des tableaux (Tous dormaient, sauf un chevalier qui criait tout le temps: "Le château est protégé, grâce à moi, le chevalier geoffroy de Gryffondor, nom d'un d'jou!!")



Il avait rendez vous avec deux autres personne, un Gryffondor et Un Serpentard. Les cuisines étaient près de la salle commune de Poufssouffle, Maël arriva assez vite malgré le détour. Les cachots de Serpentard étaient près, eux, des cuisines, mais Maël arriva le premier à la colonne qu'ils s'étaient donnés comme rendez-vous. Minuit. En attendant, Maël s'occupa de diverses activités pour passer le temps. Il Sautilla sur place quelques minutes car il ne faisait pas très chaud en dessous de la terre. Il joua aux Bavboules - Malheureusement il était difficile de jouer tout seul et il essaya d'ensorceler les bavboules pour qu'elles jouent toute seule mais il fut empesté de boue car les bavboules ensorcelées n'en faisaient qu'à leur tête - , et nettoya toutes les traces d'un simple "Récurvite"! une fois qu'il eut terminé sa partie.

Tout cela bien sûr en utilisant un Lumos. Il murmura Nox! lorsqu'il entendit des pas. Il crut que c'étaient ses compagnons mais il se cacha derrière une colonne au cas ou ça aurait été un préfet, ou pire, un proffessur, ou encore pire, Rusard (ou en tout cas son fantôme). Mais ce n'était qu'un chat noir. Maël put souffler un grand coup de soulagement. Il aurait pu penser qu'il s'agissait de Miss Teigne, mais Miss Teigne était quelque peu plus grise que çe chat noir.

 Il se posa et s'asseya contre la colonne. Il ne connaissait pas l'heure car il enlevait sa montre pour dormir et il avait oublié de la remettre avant de partir en excursion mais il estima l'heure à minuit et demi. S'ils n'arrivaient pas à une heure, Maël regagnerait son dortoir. Il était sur le point de s'endormir car sa tête dodelinait lorsqu'il entendit des pas (pour la deuxième fois de la soirée). Maël sortit sa baguette et cria:

-Qui est là??

Parole qu'il regretta aussitôt car si il s'agissait d'un préfet, professeur, ou Rusard, il filerai directement en heure de retenue... Ce qu'il ne voulait absolument pas que ça arrive, comprenez-le ou non.
Dernière modification par Mael Chassin le 2 octobre 2018, 18 h 29, modifié 1 fois.

 RPG+  Près des cuisines  PV B. G. ,B. J. et L. C. 

Sans un bruit, Bella rabattît sa couverture sur son lit. Les autres filles du dortoir semblaient dormir. La petite Gryfonne enfila une paire de chaussettes bien chaudes, et se leva. En effet, elle avait décidé avec deux autres élèves, de se retrouver dans les cachots.  La fillette n’avait pas complètement suivi le plan (elle n’était même pas sure si il en existait un), mais voilà la possibilité de vivre une aventure, et par la même occasion revoir Bellamy. Mais comme déjà dit:  un Poufsouffle allait les accompagner. Alors pas question de se replonger dans une discussion gênante.

La rouge et or arriva au sous-sol. Elle n’avait croisé âme qui vive dans le château, même les tableaux somnolaient. Il faisait un peu frais, elle le sentit à travers son pyjama. Mais cela ne dérangeait pas plus que ça: les racines Islandaises de la fille l’avaient durcie. Ah, voilà les cuisines. Apparement, elle était la première. 

Mais cette idée se perdit lorsqu’un « Qui est là? » brisa le silence, manquant de la faire sursauter. La lionne reconnut la voix de Mael. Elle ne le vit cependant pas, et lança dans la direction de la voix:

« J’te vois pas, mais tu peux sortir. Y a personne sauf moi! »

Elle aurait peut-être dû parler moins fort. Les deux enfants faisaient pas mal le boucan. Mais Bella n’était pas la raine de la discrétion, et rien ne bougea, ce qui était plutôt bon signe.

Bella Jackson, deuxième année Gryffondor
« Darling, I’m a nightmare dressed like a daydream »

 RPG+  Près des cuisines  PV B. G. ,B. J. et L. C. 

BOOM !

Un bruit sourd résonna dans la salle commune. Il faisait sombre et la pièce était plongée dans un silence de mort, avant d’être interrompu par ce fracas. Un couinement se fit entendre, puis des pas se rapprochèrent du bruit.

~ Hey, ça va ? Chuchota une personne.

Bellamy se releva difficilement en un grognement. Il avait les larmes aux yeux à cause de la douleur qu’il ressentait.

~ Ça va… 

Il renifla en tentant de dissimuler sa douleur. Il n’avait aucune idée de ce qu’il s’était passé ni à qui il était en train de parler, mais il avait une fierté et il était hors de question que quelqu’un le voit comme cela.

~ Il s’est passé quoi ? Demanda l’autre élève. J’ai entendu un énorme bruit et après des couinements, on aurait dit un petit louveteau c’était trop mignon. Il commença à rire.

Bellamy fronça les sourcils. Bravo, il était vexé maintenant. Tout en cherchant quelle vengeance il pourrait offrir à cet individu qui osait se moquer ouvertement de lui, il prit sa baguette et lança le sortilège Lumos. Il éclaira l’endroit de sa chute et y découvrit un tissu au pied de l’escalier. Il le ramassa et l’observa, les sourcils relevés.

~ Y a vraiment un mec dans ce dortoir qui met ce genre de chose tu crois ? Dit le brun, le sourire en coin, tout en tendant l’objet au spectateur de sa chute.

Ce dernier ria en voyant le vêtement. Il s’agissait d’un tee-shirt blanc au tissu léger, parsemé de petites marguerites. Et dire que c’était à cause de cet habit ridicule que Bellamy était tombé. Il devait être posé sur l’une des marches de l’escalier et, ne voyant rien, le garçon avait posé son pied dessus et avait glissé jusqu’en bas. Maintenant, il avait une douleur incroyable au niveau de son royal fessier.

~ Qu’est-ce que tu fais ici à cette heure ? Demanda le Serpentard qui l’accompagnait.

Bellamy se souvint soudain de ce qu’il avait prévu de faire. Il ne raterait ce rendez-vous pour rien au monde. Il ne pouvait cependant pas le dire comme cela, l’air de rien.

~ Je… J’arrivais pas à dormir. C’est pour ça que… je suis là. Il remercia du fond du coeur l’obscurité qui régnait. Il était vraiment terrible niveau mensonge quand il était pris au dépourvu.

~ Ah ok. Bah on est deux alors. 

Bellamy retint un soupire d’exaspération. Il ne manquait plus que cela. Il n’avait pas que ça à faire, il était déjà en retard... Il s’était endormi à 23h et s’était réveillé une heure et demi après. Le rendez-vous était à minuit pile. Il était minuit et demi et il ne pouvait toujours pas partir à cause d’un personnage à la fois ennuyant et moqueur.

Ils s’étaient tout deux assis sur les canapés près de la cheminée et le “camarade” de l’impatient parlait encore et encore de choses toutes plus inintéressantes les unes que les autres. Il commençait clairement à être fatigué et il ne savait pas comment s’éclipser discrètement d’ici. Il avait tellement envie d’être là-bas. Son estomac grogna à cette idée. Parce que oui, ils allaient dévaliser les cuisines. Lui, Maël -un Poufsouffle qu’il venait tout juste de rencontrer- et… Bella. Son coeur se serra et se mit à battre plus vite. Un sourire totalement idiot se dessina sur ses lèvres : il avait tellement envie de la revoir. Avec ses beaux cheveux, ses yeux magnifiques, ses-

~ Bell ! 

~ Hein quoi ? Sursauta-t-il tout en sortant brutalement de ses pensées.

~ Je te disais que je remonte. Je suis fatigué. On se voit demain ? Dit-il, un bâillement illustrant ses paroles.

Le brun s’empêcha de faire le moindre saut de joie et lui serra la main avec un grand sourire. Il attendit d’entendre la porte du dortoir se refermer et tout en lâchant un petit “hihi” fort peu viril, il s’empressa de sortir de la salle commune.

Il était maintenant 0h50. Il râla tout en marchant rapidement. Peut-être devait-il envoyer un courrier ? Un hibou pour les prévenir de son retard ? En même temps, ils avaient dû se rendre compte qu’il était en retard.
Après plusieurs demi-tour et grognement de la part du petit serpent, celui-ci se rendit compte de l’absence totale de son sens de l’orientation pendant la nuit. C’était comme si le château était totalement différent la nuit.

Quelques minutes plus tard, il entendit des chuchotements. Il se cacha du mieux qu’il put, espérant qu’il ne s’agissait pas de personnes problématiques. Il se rapprocha peu à peu des personnes et reconnu Bella. Il s’empêcha de crier sa joie et vint vers eux.

~ Hey ! Vraiment désolé pour le retard, vous vous imaginez même pas ce qui m’est arrivé encore. Chuchota-t-il. Salut Bella, tu vas bien ? Son sourire lui semblait tellement affreux qu’il souhaitait s’enfermer dans une salle. Ou s’enterrer. Ou déambuler dans les couloirs du château habillé d’une salopette rose bonbon, il serait plus à l’aise il en était sûr.

Allons bon ça allait encore recommencer cette histoire ? Il se racla la gorge pour se remettre d’aplomb.

~ Alors, près pour dévaliser les cuisines ? Je crève de faim ! 

[Animation Stade du Chaudron - Équipe Panda] <3 

- 2ème année RP (2043-2044) -

 RPG+  Près des cuisines  PV B. G. ,B. J. et L. C. 

Les paroles de la gryffone le rassurèrent un peu.

Il sortit de derrière sa colonne et se montra à Bella. Il dit:

Bell n'est pas arrivé?

Ensuite, en attendant Bell qui n'était finalement pas arrivé, ils se turent car le silence est de rigueur lorsqu'on ne veux pas se faire prendre. Ils remuaient leurs sombres pensées dans leur tête dans le froid car il ne faisait tout de même pas chaud. Maël pensa aux guirlandes de gâteaux et au festin qui les attendait. Restait à savoir si les lutins de maisons se montreraient coopératifs. Oui, oui, Maël savait que c'était les elfes de maisons mais il trouvait plus drôle de dire lutin de maison. Car à la période de noël qui approchait, les elfes de maisons avaient  l'air de lutins du Pôpa Noël. Juste qu'ils n'étaient pas verts et que ce n'étaient pas les lutins du piti daron noël. Pfff... Il repensa à la rentrée de sa deuxième année. Cafouillage total!! Personne n'avait jugé bon de dire à Maël que pour les années suivantes, il lui faudrait aller dans des traîneaux tirés par des chevaux invisibles. On ne voyait même pas les rênes. Et lui, comme une triple andouille, il avait pris les bateaux avec Hagrid, que le demi-géant avait remis sur la bonne voie d'un air amusé. Lors du festin, tout se savait e on lui avait collé la honte. Bref. Une énigme posée par un camarade de dortoir le taraudait... Il s'assit malgré le froid de la pierre. Alors... Comment faire quatre triangles équilatéraux avec six allumettes? Maël chercha longteomps. Il fit appraître des allumettes avec sa baguette et il se creusa la tête pendant dix belles minutes. Maël repensa à son cours de sortilège qui avait totalement foiré car il avait explosé sa plume qu'il aurait dû faire voleter quand Bell arriva enfin!.

~ Hey ! Vraiment désolé pour le retard, vous vous imaginez même pas ce qui m’est arrivé encore. Salut Bella, tu vas bien?

-Ah bah c'est pas trop tôt! Je caille depuis une demi-heure et Bella depuis dix minutes et môssieur reste dan son lit le plus longtemps possible!!

Maël surprit un sourire affreusement horrible de Bell envers Bella.,Il se dit que si il aurait fait une aussi belle grimace, il aurait envie de s'enterrer. ou de s'enfermer dans une salle. Ou pire, se promener dans tout le château avec une salopette rose bonbon. Mais peut être que bell pensait tout autre chose à cet instant... 

-Alors, près pour dévaliser les cuisines ? Je crève de faim ! 

-On y va!! On y va!!

Et le petit groupe se dirigea vers la porte des cuisines sans se douter  qu'un ombre les suivait. Maël, sentant un présence, se retournait souvent, mais ne voyait, rien, devant les regards interpellés de leur camarade. La porte des cuisines se dressa alors devant eux.


Bella tu est la prochaine à poster, puis c'est Bell et enfin Léonard qui poste