Couloirs

Inscription
Connexion

Revient-là espèce de... chose?  privé 

Ah la métamorphose ! Chacun ces capacités, chacun ces goûts, en tout cas pour Aliénor, la métamorphose, c’était l’équivalent d’une autre langue, elle a beaucoup de mal… Pourtant elle faisait des efforts, comme aujourd’hui. Elle travaillait sur le sortilège Avifors, transformer des choses en oiseau, c’est… Pas encore une franche réussite pour l’instant. Mais elle voulait s’entrainer, il était hors de question de mal commencer cette deuxième année. Elle était donc allée près du lac pour attraper un animal à métamorphoser. C’était son challenge du jour, transformer un animal en oiseau donc.
Elle essayait d’être le plus discrète possible au bord du lac en s’approchant d’une grenouille qui attendait sur une pierre. Aliénor se jeta sur la petite chose et l’attrapa. Elle était fière de son exploit. Elle s’avança vers le parc pour pouvoir s’exercer tranquillement en espérant que ça grenouille soit coopérative. Mais l’enjeu était aussi là, métamorphoser un animal c’est plus compliqué vu que ça bouge, mais la jeune fille ne voulait pas lésiner sur les moyens. Elle s’installa dans le couloir extérieur du château et s’assit par terre. Au moins sa bestiole ne pourrait pas se cacher dans les buissons.

Elle relâcha sa grenouille et se concentra, en visualisant l’oiseau. Elle prit une grande respiration, sa grenouille se déplaçait doucement, pas encore de grand bonds autant en profiter. Elle pointa sa baguette sur l’animal mais celle-ci sauta à ce moment-là. Aliénor ouvrit de grand yeux et essayant de suivre l’animal de la baguette elle prononça :

- Avifors !

La grenouille retomba au sol et, sous les yeux attentif d’Aliénor se transforma. Mais elle ne prit pas vraiment la forme attendue. En effet, la grenouille commença à avoir de jolies plumes bleutés, des ailes, mais c’est tout. Aliénor regarda cette grenouille à plumes et à ailes c’était…Surprenant. La Poufsouffle soupira puis se remémora le sortilège pour réparer une mauvaise métamorphose. Mais avant d’avoir pu faire quoi que ce soit, la grenouille sauta étonnement loin et se mit à planer avant de retomber sur le sol. Voilà qui ne va pas être pratique pensa la fillette. Aliénor se leva, et s’éclaircit la voix. C’est à ce moment-là que la porte pour rentrer dans le château s’ouvrit et la grenouille, sans attendre rentra dans le château.

-Oh non…

Aliénor entra à sa suite et la chercha du regard. Elle la vit planer un peu plus loin. Elle se mit à courir dans sa direction mais visiblement cette créature mutante ne voulait pas se laisser prendre. Elle sautait dans le couloir, jusqu’aux escaliers, devant les tableaux, même devant des élèves. Aliénor courait derrière elle de façon pas du tout pratique, à moitié accroupie, sa baguette à la main. Dans un long couloir, la créature s’arrêta un moment. Aliénor se posta derrière elle, les bras en croix, prête à attraper cette chose.

- Là ma petite, ne bouge pas…

Elle essaya d’avoir un ton calme et rassurant, oui essayer de rassurer un mutant… Bref, Aliénor prit son élan et se jeta sur la créature plumée. Mais, avant qu’elle ne referme ces mains sur la bête, celle-ci s’envola. Aliénor s’étala de tout son long dans le couloir. Elle releva la tête en soupirant, elle devait y arriver elle n’avait pas le choix, on doit annuler une métamorphose échouée, c’est ce qu’on apprend. Elle se releva doucement et chercha sa grenouille du regard. C’est à ce moment-là qu’elle se rendit compte qu’elle n’était plus seule dans le couloir.

-T’aurais pas vu une grenouille à plumes bleus et ailée par hasard ?

Aliénor se rendit compte de la bizarrerie de sa demande, elle a un sacré don pour passer pour une folle auprès des gens. Mais bon tant pis, en fait Aliénor en a que peu faire de ce que pensent les gens d’elle. Sans même attendre la réponse du garçon du couloir, elle se remit à la recherche de sa bestiole, faisant tourner sa baguette dans le vide à l’affut du moindre mouvement dans ce couloir.

Batteuse des Frelons
Ne me touchez pas je mors
Aliénor Delphillia 2ème année RP, Poufsouffle

Revient-là espèce de... chose?  privé 

*Je touche enfin au but, après toutes ces recherches et ces efforts...* se disait le jeune Esdrael.
Il fallait dire qu'il avait passé toute la matinée enfermé dans la même salle de cours et regarder sans arrêt le même banc en écoutant d'une oreille ce que disait l'enseignant ne lui avait donné qu'une envie une fois le cours terminé: aller à l'extérieur pour y explorer le gigantesque parc et y faire le maximum de trouvailles. Après tout, il était venu ici pour apprendre, non?

Mais c'était hélas sans compter la cyclopéenne complexité du château; Il avait beau aller de ça et de là dans ce dédale, il finissait toujours par se retrouver à des endroits qu'il traversait pour la dixième fois sans pour autant les reconnaître sous le regard visiblement amusé des portraits muraux. L'un d'eux, un vénérable barbu dont Esdrael ignorait le nom, s'était bien enquit de vouloir le guider en passant de tableau en tableau mais il avait fini par mystérieusement disparaître dans un cadre représentant les montagnes couvertes de forêts et parsemés de cavernes d'un pays visiblement d'Europe orientale.

Après ses longs tours et détours, il sentait enfin qu'il touchait au but, il vérifia par la fenêtre qu'il se trouvait bien au rez de chaussée et emprunta un couloir dont il pensait se souvenir qu'il menait au jardin. C'est alors que ce produisit la deuxième raison principale de ses déboires d'orientation: une étrange créature dont il ne saurait dire si elle volait, planait ou bondissait, fusa à toute vitesse dans le couloir, détournant irrémédiablement son attention au détriment de tout le reste, comme à chaque fois que quelque chose sortant de l'ordinaire se passait devant lui. Avant même qu'il n'aie eu le temps d'aller à la poursuite de cette bizarrerie qui l'intriguait tant qu'il manqua d'être bousculé par une élève plus âgée et de Poufsouffle. Elle était visiblement essoufflée et lui demanda spontanément:

-T'aurais pas vu une grenouille à plumes bleues et ailée par hasard?

Esdrael fut d'abord un peu surpris par la question et répondit sans vraiment y réfléchir.

-Je... ne sais pas trop... j'ai vu un truc filer. Par là. Dit-il en indiquant la direction de la bestiole.
C'est alors que son esprit commença à s'emballer. *Une grenouille à plumes bleues? Il faut que j'aille voir ça*
Il se mit alors à filer comme l'éclair à la poursuite de l'objet de sa curiosité; il voulait observer la grenouille de plus près et il l'attraperait quels qu'en soient les moyens nécessaires!

Revient-là espèce de... chose?  privé 

La poufsouffle avait encore le nez par terre quand le garçon du couloir lui répondit. Lorsqu’elle entendit sa voix, Aliénor se redressa rapidement, il n’avait pas d’informations précises, mais il l’avait vu, donc sa métamorphose ratée n’était pas loin. Mais c’est qu’elle va vite cette chose, ça ne s’annonce pas des plus simple pour la fillette. Alors qu’elle faisait tourner sa baguette dans le vide, celle-ci lui échappa ricochant sur le sol en pierre un peu plus loin. Aliénor couru presque pour aller la chercher en lâchant un juron. Ramassant sa baguette, elle se rendit compte que le garçon était toujours là. Aliénor ne savait pas vraiment pourquoi il était encore là, mais peut-être qu’il pourrait l’aider, parce que visiblement elle n’était pas très bien partie.

Elle se redressa en fixant le sorcier un sourire aux lèvres. A deux ils y arriveraient probablement même si le garçon n’avait pas l’air d’être très loquace, Aliénor pouvait parfois l’être pour deux, donc pas de problème.

-Dis, tu voudrais bien m’aider ? Je dois absolument mettre la main dess…

Soudain, un croissement disgracieux ce fit entendre. Aliénor tourna vivement la tête dans la direction du bruit. Pourtant ce n’est pas discret un truc bleu qui vole. Elle chercha du regard la bête, la baguette en main se récitant en boucle dans sa tête le sortilège Réparifagex qui lui permettrait de redonner à cette grenouille son aspect initial.

Alors que son regard passait au crible le couloir sans rien trouver d’intéressant, de nouveau, elle entendit un croissement. *Mais ce n’est pas possible ça !*. La jeune fille se secouait intérieurement pour trouver cette chose, elle n’allait quand même pas se laisser mettre à mal par une métamorphose ratée. C’est soudain que devant une porte de classe visiblement inoccupée, elle aperçut son échec. Ça n’avait vraiment rien à voir avec l’oiseau délicat qu’elle espérait voir apparaitre. Elle balança alors au garçon, sans même vérifier s’il était toujours là :

-Il faut qu’un de nous le fasse rentrer et que l’autre ferme la porte derrière sinon elle va encore s’enfuir.

Batteuse des Frelons
Ne me touchez pas je mors
Aliénor Delphillia 2ème année RP, Poufsouffle

Revient-là espèce de... chose?  privé 

Esdrael acquiesça alors même que l'inconnue lui tournait le dos. Il chuchota alors:
-Tiens-toi prête...
Il se jeta alors sur l'étrange créature avec la grâce d'un chaton alcoolique pour tenter de l'attraper ou d'au moins le rabattre vers l'intérieur de la pièce. Il y parvint à moitié au prix de son équilibre: L'aberration s'enfuit dans le salle de classe tandis que le jeune sorcier rampait d'urgence vers l'intérieur en gémissant.
-Ferme... ferme-vite la porte.
Il entendit un bruit de claquement derrière lui et repris son souffle. Il se releva ensuite sans quitter la bête des yeux tout en vérifiant que toutes les fenêtres étaient fermées; ce qui était le cas , sauf pour celle du fond de la classe. Esdrael se dirigea lentement vers celle-ci et la referma pendant que la cible voletait de ça et de là de manière insouciante. Il réfléchit ensuite à une tactique pour l'attraper. Ce n'est pas une petite bestiole ridicule qui allait échapper à l'auto-proclamé maître des captures!
Il se dirigea donc doucement, très doucement vers le petit monstre, mais ses effets n'étaient pas vraiment couronnés de succès, la petite bestiole s'envolant dès qu'il s'approchait. Esdrael continuait donc de le pourchasser avec de moins en moins de patience et de moins en moins de précaution. Finissant par opter pour la course-poursuite qu'il perdit définitivement lorsque son terrible adversaire resta dans les airs, hors d'atteinte du petit sorcier.
Il sorti alors sa baguette et réfléchit au sort qu'il pourrait lancer... il ne voulait pas lancer flipendo sur une créature si fragile, il était trop tôt pour diffindo et ce n'était même pas la peine de parler d'incendio ou de bombarda... Il eu alors une idée... après tout, il ne pourrait pas se défendre de cette façon... il prit une grande inspiration pour se concentrer et...
-Wingardium leviosa!
A sa demi surprise, le sort fonctionna. Il fit descendre lentement l'animal qui se débattait furieusement lorsqu'il se cogna contre un banc, le faisant alors chuter et dévier sa baguette... vers la fenêtre.
La petite boule de pustule sorti dans un fracas de verre et s'enfuit vers l'extérieur; au beau milieu du jardin.
Esdrael déglutit et décida de sortir pour rattraper son erreur avant qu'il ne soit trop tard ou que quelqu'un le prenne en flagrant délit de vandalisme.

Revient-là espèce de... chose?  privé 

Aliénor resta à l’affut quand le garçon parti à la poursuite de la bestiole étrange. Celui-ci se jeta littéralement sur elle ce qui la fit rentrer dans la pièce. Après tout qu’importe la méthode si on arrive à ces fins. Aliénor entra à son tour en claquant la porte d’un geste rapide et sec. La jeune fille sursauta au bruit fracassant, elle pourrait être un peu plus délicate ! Mais bon la bestiole était prise au piège et c’était déjà ça de bien !

Elle se retourna donc vers le centre de la pièce pour voir ce qu’il se passait. Sa pseudo-grenouille volait au-dessus des sorciers comme pour les narguer, sympa la bestiole ! Mais le garçon semblait avoir la situation en main. Il avançait à pas feutrés vers cette chose, Aliénor y croyait, il allait l’attraper ! Mais visiblement cette chose n’avait pas dit son dernier mot ! Elle s’enfuit de nouveau et le garçon continua d’essayer de l’attraper. Très vite, la scène devient assez comique. Le garçon courrait dans la salle en étendant les bras vers le ciel alors que notre chère bébête fuyant sans se fatiguer.

Aliénor étouffa un rire devant cette scène absurde, mais au moins le garçon était déterminé à l’aider !

Celui-ci repris le contrôle de la situation en faisant léviter la bestiole et la redescendant doucement vers le sol. Aliénor resserra ces doigts autour de sa baguette, elle était prête à lancer son Repariflex qui ferait rentrer les choses dans l’ordre. Mais, oui le sort s’abattait décidément sur elle, la bestiole s’enfuit.

-Eh merde !

Alors qu’elle se débattait sans pouvoir faire quoi que ce soit auparavant, la métamorphose ratée parti d’un coup sec en direction des fenêtres, libéré du maléfice qui la tenait à la merci des jeunes sorciers. Sa vitesse surprit de nouveau la fillette qui n’eut même pas le temps de voir passer la bestiole au travers de la pièce. Un bruit de verre brisé lui fit tourner la tête en direction de celle-ci. Elle venait de trouver une porte de sortie ! Aliénor pesta intérieurement, comment pouvaient-ils faire ? Aliénor s’avança vers la fenêtre. Elle voyait sa créature bleue en bas, elle devait-être un peu sonnée vu qu’elle ne bougeait pas. Aliénor se concentra en pointant sa baguette vers la bestiole, autant l’immobiliser, elle descendra pour aller la détransformer.

-Immobilis !

Aliénor se retourna vers l’autre sorcier.

-Vas en bas pour être sûr qu’elle ne s’enfuie pas ! Je répare la fenêtre et j’arrive !

Elle laissa un moment de pause comme pour réfléchir puis souri au garçon qui l’avait si gentiment aidée, après tout il aurait pu passer son chemin.

-Merci pour ton aide.

Aliénor se retourna alors vers la fenêtre brisée sa baguette toujours en main. Elle souffla un grand coup en fermant les yeux pour se reconcentrer. Avec une voix claire et s’appliquant bien sur la gestuelle elle lança un Reparo.

Batteuse des Frelons
Ne me touchez pas je mors
Aliénor Delphillia 2ème année RP, Poufsouffle

Revient-là espèce de... chose?  privé 

Esdrael fonça dans le couloir sans même répondre, obsédé par l'idée de capturer cette saleté qui osait lui échapper.
Se faufilant dans les couloirs et les escaliers, esquivant les autres élèves, il allait d'abord à toute allure, puis dû s'arrêter pour reprendre bruyamment son souffle puis repartit d'un trot plus raisonnable. Après une dizaine de minutes de trajet, il finit par arriver à la porte de l'infirmerie. Le jeune étourdit réprima un juron et fit demi-tour.
Par chance, il finit par arriver dehors mais la créature n'était pas dans son champs de vision... il espérait que le sort lancé par sa camarade faisait toujours effet. Esdrael jeta un regard interrogateur à la fille mais il ne put voir que la lumière du soleil se reflétant sur la vitre, l'éblouissant pour les vingt prochaines secondes.
Quand le jeune sorcier récupéra son acuité visuelle, il se mit à chercher parmi la végétation.

*Hum, ça au moins, je sais faire. Je connais ce jardin comme ma poche à force d'y chercher des bestioles, ce sera vite réglé. Et ça fait déjà bien longtemps que tous les gêneurs ne viennent plus m'ennuyer dans mes recherches. Tant que Madame Holloway ne me voit pas, ça devrait aller.*

Après quelques minutes de recherches dans les buissons, les bras et le visage couverts de crasse, Esdrael finit par trouver la pauvre bête, visiblement assez malmenée par sa chute, les membres tremblant faiblement.
Le petit garçon ouvrit une pochette de sa sacoche et y plaça délicatement la petite créature avant de s'asseoir sur un banc pour y attendre la jeune excitée.

Revient-là espèce de... chose?  privé 

Aliénor dévalait les escaliers à toute vitesse essayant de ne pas se tordre une cheville en passant. Elle devait réparer cette erreur au plus vite ! Heureusement le garçon semblait réactif et était déjà en bas, en espérant que cette bestiole ne se soit pas enfuie entre temps… Aliénor arriva essoufflée au par cet commença à chercher du regard l’autre sorcier. Heureusement qu’il était là, sans son aide elle ce serait retrouvée dans de beaux draps… Après un vif tour d’horizon, Aliénor repéra la tignasse sombre du jeune garçon et s’avança vers lui. Elle reprenait son souffle tout en marchant lentement vers lui. Celui-ci semblait fouiller dans des buissons *Oh non, elle ne s’est pas encore échappée…*. La jeune fille avait assez arpenté le château pour la journée. Elle aimait bien découvrir de nouveaux endroits, explorer le château, visiter sans but… Mais là, elle avait bien dû faire le double de marche de ce qu’elle faisait par une journée habituelle. Mais bon au moins elle a travaillé l’endurance, très bien pour le quidditch.

Une fois arrivée à hauteur du garçon, Aliénor le regarda de haut en bas. Celui-ci avait pris le temps de s’assoir sur un banc sagement et était totalement couvert de terre et de brins d’herbe. La fillette se laissa tomber sur le banc, épuisée de sa course effrénée.

-Dis-moi que tu as réussi à chopper cette bestiole…

Elle jeta un coup d’œil au garçon essayant de décrypter ces émotions. Il n’avait pas l’air dépité ou démotivé, il devait l’avoir trouvé et probablement enfermé quelque part, une boite ou un sac… Aliénor passa une main sur son front et rabattit ces cheveux en arrière pour y voir quelque chose. Elle sorti sa baguette et se remémora le sortilège Reparifagex et sa gestuelle.

-Il faut que je retransforme cette chose en grenouille, elle ne doit plus savoir où camper la pauvre.

Il est vrai que cette pauvre bête aussi devait être sacrément désorientée… Entre la métamorphose, la chute, les sorts qu’elle a subis… Une grenouille ne doit pas avoir une vie si palpitante au naturel. Mais bon en tout cas, s’il l’avait attrapé, tout pourrait renter dans l’ordre et elle pourrait enfin se présenter à ce pauvre garçon qui n’a pas dû comprendre grand-chose à ce remue-ménage.

Batteuse des Frelons
Ne me touchez pas je mors
Aliénor Delphillia 2ème année RP, Poufsouffle

Revient-là espèce de... chose?  privé 

Esdrael ne dut pas attendre longtemps avant que la jeune fille ne redescende dans le jardin, le souffle à moitié coupé, et ne s'effondre à côté de lui.

-Dis-moi que tu as réussi à chopper cette bestiole…

Le jeune sorcier commença à farfouille la pochette de sa petite sacoche et y sorti en tenant doucement mais fermement la petite créature qui commençait à bouger de façon plus ou moins ordonnée en poussant des petits cris plaintifs.

-Il faut que je retransforme cette chose en grenouille, elle ne doit plus savoir où camper la pauvre.

À ces mots, Esdrael ne put s'empêcher de pouffer, tentant juste d'être assez discret pour ne pas vexer sa camarade.
Ah? C'est toi qui as fait ce... ce truc? Je croyais que c'était une autre de ces bizarreries qu'on pouvait trouver dans cette école. Il y a plein de choses marrantes dans le coin, tu sais?

Le jeune sorcier se garda bien de lui raconter sa mésaventure avec les scroutts à pétard près de la forêt interdite, outre le souvenir littéralement cuisant de cette mésaventure, il voulait éviter que ses petites escapades soient connues des autres élèves, ou pire, des enseignants.

Ne tenant plus, il rigole un bon coup et ne se calme qu'après une bonne minute. Après quoi, il écarquilla les yeux en regardant ceux de sa voisine.

Mais... mais pourquoi tu as transformé cette bestiole? Moi aussi je pourrai faire des chimères en cours quand j'aurai ton âge?

Après cette déclaration, il sortit sa baguette et la pointa sur la petite chimère.

Dis... tu crois que la transformation s'est passée comment en dedans? Ce serait intéressant d'aller voir, non? Je suis trop curieux d'aller regarder!
Dernière modification par Esdrael Makepeace le 10 février 2019, 0 h 43, modifié 1 fois.

Revient-là espèce de... chose?  privé 

La fillette souffla un grand coup en voyant la bestiole encore en vie entre les mains du jeune garçon. Au moins cette chose n’était pas retournée dans la nature vivre une vie de mutant raté. Ça aurait été une cata, imaginez cette chose entouré d’autres animaux et puis on ne sait pas ce que ça peut apporter, une autre bête bouffant cette chose serait peut-être malade, tuée ou transformée à son tour en un truc immonde. Aliénor avait un don pour s’imaginer des choses loufoques et improbables alors qu’en soit tout allait bien. Mais elle devait redonner forme normal à cette grenouille.

-Oui, je m’entrainais pour la métamorphose, mais c’est un échec… Cette grenouille était sensée devenir un oiseau.

Ouais bel échec, pour ça elle ne c’était pas loupé, un truc plus moche on ne pouvait pas faire. Mais alors qu’elle allait poursuivre, le garçon lui posa une question qui fit tressaillir la fillette. Il voulait voir comment c’était fichu à l’intérieur ? Il était vraiment en train de proposer une dissection là ? Aliénor ouvrit de grands yeux les faisant aller de la créature au garçon un peu trop rapidement. C’était déjà assez laid comme ça, on ne va pas aller voir comment ça se passe en interne et puis surtout on ne va pas disséquer une animal vivant aussi moche soit-il. La fillette posa un doigt sur la baguette du garçon pour qu’il l’abaisse avant de prendre la parole.

-Tu veux vraiment que j’essaye ce sort sur toi et que quelqu’un m’aide à te disséquer ensuite ?

Elle ne savait pas vraiment quoi penser de ce gosse, il était sérieux ou non ? Et puis cette pauvre bête devait déjà assez souffrir comme ça. En effet sa forme générale laissait penser que cette chose ne pouvait pas respirer normalement et puis elle est passé à travers une fenêtre, c’est bien qu’un truc ne va pas… Le regard de la fillette se posa un instant sur la créature, c’est vrai qu’au fond savoir comment ça se passait en interne pouvait être intéressant mais elle ne tuerait pas cette grenouille pour ça, hors de question.

Batteuse des Frelons
Ne me touchez pas je mors
Aliénor Delphillia 2ème année RP, Poufsouffle

Revient-là espèce de... chose?  privé 

Esdrael sursauta en entendant la menace; bien sûr qu'il n'avait pas envie d'être découpé. La curiosité le rongeait mais il ne pouvait détacher son regard apeuré de celui furibond de la jeune sorcière. Il rangea doucement sa baguette.
-Heu... non... non, bien sûr. Mais je trouvais cette bestiole tellement intéressante et je voulais sav...
Esdrael préféra s'interrompre plutôt que de se mélanger dans ses mots, sentant le dur poids du jugement d'Alienor, elle serait bien capable de le dénoncer aux professeur. Y avait-il un règlement contre le découpage d'animaux bizarre? Il n'en savait rien mais ne voulait pas prendre le moindre risque.
Le jeune garçon vit alors la petite bestiole qui semblait le regarder d'un air tout pitoyable, comme si elle lisait dans ses pensées et s'apprêtait à pleurer son sort qui s'acharnait.
Il prit une grande inspiration pour oublier son malaise et tenter de gagner un semblant d'apparence assurée.
-Heu... oui tu as raison, cette petite bête à assez souffert comme ça. Retransforme-la s'il te plaît. Je voudrais juste pouvoir regarder la transformation inverse, est-ce que je peux? J'ai vraiment envie de voir comment ça marche... et aussi, comment un élève plus âgé fait. J'aime beaucoup apprendre tu sais? Dit-il avec une toute petite voix en baissant la tête, tout penaud.
Il profita de l'angle de vue pour observer de l'extérieur de la bestiole en consolation de ne pas pouvoir la disséquer. La créature était en soi assez ridicule, digne d'un roman de Lewis Caroll ou du fantasme irrationnel d'un esprit dérangé fan de monstres à plumes absurdes. La bête avait la forme générale d'un batracien, à ceci près son épais duvet généralisé se terminant en plumes bleues aux pattes antérieures et à divers endroits du corps. Les doigts de chacune de ces pattes se terminaient en petites griffes. Mais le plus frappant était sa tête, un atroce et large bec visqueux surmonté des deux yeux informes et un palais mal fermé laissant entrevoir un bout de viande qui semblait être sa langue.
Esdrael compris que l'agonie de la pauvre bête avait trop duré et que sa camarade devait réparer cette erreur de la nature. En conservant toutefois un léger sentiment de regret.

Revient-là espèce de... chose?  privé 

Aliénor laissa son regard couler sur son cadet, évidement qu’elle n’était pas sérieuse dans sa menace, mais elle avait été prise de cours, elle ne s’attendait pas à cela. Son but était loin de mettre le garçon mal à l’aise non, elle n’aime pas ressentir le malaise autour d’elle, elle préfère largement en être la cible plutôt que quelqu’un se sente mal autour d’elle. Aliénor inspira lourdement en fermant les yeux. *Quelle histoire* Vraiment courir dans le château après une grenouille volante ce n’était pas son truc, autant ne pas recommencer.

Le regard de la fillette s’adoucit quand il avoua vouloir redonner à cette bête sa forme initiale. Aliénor sourit tout en ressortant sa baguette.

-Bien sûr que tu peux regarder, mais je suis loin d’être la meilleure en métamorphose…

La petite Delphillia s’éclaircit la gorge en toussant avant de se remémorer le sort. Rien de complexe en soi, mais elle ne voulait pas de nouveau se tromper et laisser cette chose s’évader de nouveau. Une course-poursuite par jour était bien suffisante. Elle inspira calmement avant de se lancer, la créature toujours entre les mains du garçon. De toute façon ce sort ne pouvait rien lui faire à moins qu’il soit une métamorphose, ce serait très réussi mais elle en doutait grandement et puis elle n’allait pas rater son coup cette fois.

- Réparifagex.

Aliénor se concentra sur la créature la visualisant reprendre sa forme initiale. Petit à petit, les plumes bleutés tombèrent ou se recroquevillèrent sur elles-mêmes pour laisser place à la peau humide d’une grenouille. Les ailes se rapetissaient à vue d’œil et bientôt un croassement se retentit entre les mains du sorcier. Elle avait réussi ! Aliénor affichait un grand sourire se redressant par fierté.

-Et voilà ! Alors comme ça tu as soif d’apprendre Mr…

Non elle ne connaissait pas son nom, ou peut-être ne l’avait-elle pas entendu… Les deux solutions étaient fort probables mais bon, toute cette histoire était finie et au moins aucun professeur n’était tombé sur le résultat de son incompétence. Mais au final elle se souviendra de ce jour comme une bonne blague étrange qui lui aura fait rencontré quelque’un.

Batteuse des Frelons
Ne me touchez pas je mors
Aliénor Delphillia 2ème année RP, Poufsouffle