Couloirs

Inscription
Connexion

 RPG  Les bijoux rendent fous  PV Ludwic-Circéia 

Circéia ne parvenait pas à se sortir le diadème de la tête. Depuis le début de l’année, c’était le cours le plus électrisant qu’elle avait vécu, et de très loin. Qui l’eut cru d’autant qu’elle n’était pas particulièrement attirée par la joaillerie jusque-là… La déception d’apprendre qu’ils avaient sous les yeux des copies était grande mais quand même. La beauté de cet objet l’avait marquée. Au point qu’elle en oublia les bonnes manières et ne put s’empêcher de parler de ce qu’elle avait vu avec l’un des élèves présents avec elle à ce cours d’Histoire d la magie.

- Tu crois qu’on pourrait en savoir plus sur ce diadème ?

Elle ne le connaissait pas, et ordinairement, jamais elle n’aurait eu ni l’audace ni l’impolitesse de s’adresser ainsi à quelqu’un. Surtout pas un garçon. Mais c’était plus fort qu’elle, le cerveau poursuivait sa rumination intense alors qu’ils traversaient les couloirs de plus en plus frais pour se rendre au cours suivant.

-… parce que tu comprends…

Et d’un coup, elle se rendit enfin compte de son comportement déplacé. Et sentit une rougeur abominable gagner ses joues. Il faisait un peu froid se jour-là, la sensation fut d’autant plus flagrante pour la Serpentard qui ne savait plus où se mettre.

-… pardon… je suis désolée… Mon nom est ALEKHIN. Circéia ALEKHIN.

Elle ne pouvait plus reculer, et fuir comme une gourde ne serait d’aucune utilité à long terme. Ils étaient amenés à étudier ensemble toute l’année alors autant assumer.

- Et toi, tu es à Serdaigle c’est bien cela ?

Une tentative pitoyable de détourner l’attention sur autre chose que sa maladresse (ils avaient souvent cours avec les Serdaigle alors...). Elle n’avait pas tout à fait perdu la tête puisqu’elle avait encore un peu de conscience…
Dernière modification par Circéia Alekhin le 4 octobre 2018, 11 h 06, modifié 1 fois.

Ils entendent nous enseigner la vie, eux qui n’ont aucune idée de ce qu’est le bonheur.

 RPG  Les bijoux rendent fous  PV Ludwic-Circéia 

Et voilà, encore une journée qui se termine bien. Je sors tout juste du cours d'Histoire de la magie et je dois die qu'il était tout particulièrement obnubilant, je suis très intéressé par ces reliques que sont les artéfact des 4 fondateurs, mais plus particulièrement, celui de ma maison : le diadème perdu de Rowena Serdaigle. Notamment, pour sa couleur, j'adore le bleu. Ce diadème reflète exactement la maison Serdaigle, simple, gracieux et brillant. À ce qu'il parait, en portant ce diadème, la sagesse était améliorée... Dommage qu'il ait été détruit.

Donc, à la fin du cours, je me suis installé sur un banc dans le couloir pour pouvoir lire un manuel sur les reliques des 4 fondateurs afin d'en apprendre plus sur le diadème perdu de Serdaigle.
Tiens... Je crois que je ne suis pas seul à être intéressé, une fille de la maison Serpentard s'est installée à côté de moi et engage la conversation sur le diadème.

- Tu crois qu’on pourrait en savoir plus sur ce diadème ?

Elle est comme hypnotisée, elle ne me regarde même pas,

-… Parce que tu comprends…

Mais, elle semble à un moment donné se rendre compte de son attitude. Son visage rougit légèrement, elle s'excuse et se présente.

-… pardon… je suis désolée… Mon nom est ALEKHIN. Circéia ALEKHIN.

Circéia, un très beau prénom, on dirait un prénom de la Mythologie Grecque... Enfin bref.

- Et toi, tu es à Serdaigle c’est bien cela ?

- Pas de problèmes Circéia, enchanté, je suis Ludwic Baltazar et en effet, comme tu peux le voir, je suis un Serdaigle ! Alors... tu semble toi aussi très intéressée, pour ne pas dire hypnotisée, par le diadème perdu de Serdaigle ? Après quelques secondes de réflexions, j'enchaîne.
Oui, et même j'espère qu'on pourrait en apprendre plus sur cet objet... Mais comment et où ? On peut demander au Professeur, mais je crois qu'il ne nous en dira pas plus que ce qui est écrit dans les livres...

Enfin, je repense à un détail tout bête, qui me donne une idée !

- Attends voir... Il y a peut-être une solution, mais les chances de réussite sont minces... On pourrait demander à Helena Serdaigle, le fantôme de ma maison... Le truc, c'est que j'ignore où la trouver, et même si on la trouve, est-ce qu'elle acceptera de nous parler. Tu en dis quoi ?

Je n'ai vraiment aucune idée d'où trouver ce fantôme, je ne l'ai jamais croisée dans le château pour l'instant et je crois savoir qu'elle a un sacré caractère.
Dernière modification par Ludwic Baltazar le 8 octobre 2018, 15 h 46, modifié 1 fois.

Ah non, Pépète ! Pépète, Pas dans les jambes de maman, maman a faillit tomber, qu'elle est vilaine aujourd'hui pépète.
https://www.youtube.com/watch?v=ihmJU4c ... u.be&t=17s

 RPG  Les bijoux rendent fous  PV Ludwic-Circéia 

Le garçon était pour le moins dynamique. Parmi tous les mots qu’il venait de prononcer, elle avait peine à se rappeler le nom de famille de Ludwic tellement il parlait vite. Pourquoi donc était-elle allée lui parler de façon aussi cavalière ? Pourtant, il fallait tenir bon, ne surtout pas faire machine arrière. Quand bien même lui semblait aller vite en besogne. Il avait raison de faire remarquer à Circéia qu’elle mangeait des yeux le souvenir du diadème. Et raison quand il prétendait vouloir aller plus loin. Mais… il réfléchissait trop vite. Les professeurs ne sauraient que leur répéter les banalités de l’histoire officielle. Et s’il y avait quelqu’un capable de les aider, c’était bien une descendante de Rowena. Mais Circéia ne connaissait pas une autre Serdaigle et c’était la première fois qu’elle entendait parler d’une Héléna Serdaigle. Dans ce genre de situation, il était bienvenu de faire l’idiote, ou juste l’ignorante. Cela permet de ne pas se couvrir de ridicule.

- … Qui est Héléna serdaigle ?

Elle savait très bien que poser la question revenait à s’inféoder mais il fallait faire des concessions sinon elle était sure de devoir se débrouiller toute seule. Après tout, même s’il était au premier abord débordant d’énergie instable, il n’était pas si antipathique que cela. Elle allait bien voir la façon qu’il aurait de prendre sa question digne d’une moldue.

Ils entendent nous enseigner la vie, eux qui n’ont aucune idée de ce qu’est le bonheur.

 RPG  Les bijoux rendent fous  PV Ludwic-Circéia 

La fille est bien calme et ne parle pas beaucoup, nous sommes unis dans un même intérêt : le diadème de Rowena Serdaigle. Je me demande ce que l'on pourrait apprendre à son sujet, quels secrets cache t'il ? Trouver Héléna Serdaigle, semble le meilleur moyen de connaître des secrets sur cette relique... Il faut encore pouvoir trouver la Dame Grise, je ne l'ai jamais vue dans la salle commune de Serdaigle. D'après ce que j'ai entendu d'elle, il faut faire preuve de beaucoup de délicatesse et de tact... Je me demande quel caractère elle a.

Circéia ne semble pas connaitre Héléna Serdaigle et je ne peux pas lui en vouloir, après tout les fantômes se font rare.

- Héléna Serdaigle est la fille de Rowena Serdaigle, elle est également le fantôme de ma maison, mais je ne l'ai jamais croisée en salle commune... Et franchement, je ne sais pas par ou commencer ! Tu as une idée ?

J'avoue que pour le coup, je ne pensais pas devoir m’intéresser à un fantôme un jour, j'ai lu quelques lignes sur la Dame Grise, mais rien qui ne me permette d'avoir une idée du ou des lieux et du moment où chercher. J'espère que ma camarade aura plus d'idée, car pour l'instant, je sèche.

- Je pense que je vais m'absenter un petit moment, pour voir si je trouve quelque chose de viable au sujet de Héléna Serdaigle dans ma salle commune.
Dernière modification par Ludwic Baltazar le 8 octobre 2018, 15 h 46, modifié 1 fois.

Ah non, Pépète ! Pépète, Pas dans les jambes de maman, maman a faillit tomber, qu'elle est vilaine aujourd'hui pépète.
https://www.youtube.com/watch?v=ihmJU4c ... u.be&t=17s

 RPG  Les bijoux rendent fous  PV Ludwic-Circéia 

Pauvre idiote… Héléna Serdaigle, Rowena… mais où était donc passé son sens de la déduction ? Evidemment, elle ne connaissait pas grand-chose aux fantômes de l’école. Le baron sanglant ne s’était pas dévoilé devant elle, et si des septièmes années ne s’avaient pas eu en tête de le titiller un soir de fête dans le petit salon de sa maison, elle ne l’aurait jamais vu jusque-là. (Une plaisanterie d’un goût douteux mais au moins savait-elle depuis qu’il était LE fantôme des Serpentard). Et elle n’avait pas davantage creusé la question, ayant tout juste un jour aperçu le fantôme des Gryffondor, survolant leur table dans la salle commune. Avec une étrange manie, montrer à tout bout de champ que sa tête ne tenait qu’à un fil. Une situation désolante et particulièrement dégoûtante. Donc, il fallait se le dire, chaque maison avait son fantôme et celui des Serdaigle était la fille de leur fondatrice. Ludwic était tout indiqué pour en apprendre rapidement davantage, étant Serdaigle et… plutôt dégourdi, les chances d’avancer dans sa quête venait d’augmenter sérieusement.
Sur le visage de Circéia devait traîner une immense marque rouge, on ne se ridiculise pas ainsi tous les jours. Et le léger froid avait des allures de bise hivernale tout d’un coup.

-… je… oui je vois ! Eh bien, on a qu’à… on peut se revoir ce soir après le diner ? J’aurai du temps avant le couvre-feu…

Circéia désignait ainsi l’interdiction de se promener le soir dans le château, comme s’ils allaient rencontrer des monstres ignobles en pleine nuit. Mais il n’était pas question de faire des folies et braver les interdits. Pour le moment, rien ne méritait ce genre de risques.

- … si tu as des informations intéressantes, on pourra voir où la chercher !?!

Elle était vraiment dans ses petits souliers, détestant ce genre de moments où elle venait de montrer ses lacunes. Et elle s’enfonçait encore en mettant en doute les capacités du garçon à trouver quelque chose d’un tant soit peu utile.

- Je suis sûre que tu auras du nouveau !

C’était faux, elle n’était sûre de rien mais au moins redressait-elle la situation… enfin… elle l’espérait.

Ils entendent nous enseigner la vie, eux qui n’ont aucune idée de ce qu’est le bonheur.

 RPG  Les bijoux rendent fous  PV Ludwic-Circéia 

Pendant que Circéia me questionne et me donne rendez-vous après le dîner, je réfléchis à un plan pour trouver plus d'informations sur le Fantôme de Serdaigle. Peut-être que je devrais lire quelques ouvrages à son sujet et questionner quelques-un de mes camarades de maison. Pour le peu que je sais à propos des fantômes, en général ils sont plutôt susceptibles et extrêmement discrets, enfin, pour la plupart.

- Mhhh... Je vais aller faire des recherches dans les livres présents de ma salle commune et je demanderais à d'autre Serdaigles. C'est d’accord, on se retrouve ici après le dîner. Si tu peux, essaie de demander à d’autres élèves toi aussi, on ne sait jamais !

Je range le manuel que j'étais en train de lire et je me mets en route pour la salle commune de Serdaigle. En traversant le couloir, je repense à un livre que j'ai vu dans la salle commune, d'après le titre, il parle des fantômes en général, je pourrais essayer de trouver quelque chose qui me permettrait de rencontrer la dame grise. J'ai également entendu certains élèves plus âgés que moi parler des fantômes de Poudlard, ils on sûrement dû en rencontrer depuis leur début à Poudlard. Pour la toute première fois, un doute m'habite, j'ai bien peur que ces recherches ne mènent à rien, du moins pour les premières années que nous sommes... Mais qui ne tente rien n'a rien, je vais donc faire le maximum de recherches et poser des questions aux Serdaigles.
Dernière modification par Ludwic Baltazar le 8 octobre 2018, 15 h 47, modifié 1 fois.

Ah non, Pépète ! Pépète, Pas dans les jambes de maman, maman a faillit tomber, qu'elle est vilaine aujourd'hui pépète.
https://www.youtube.com/watch?v=ihmJU4c ... u.be&t=17s

 RPG  Les bijoux rendent fous  PV Ludwic-Circéia 

- Rendez-vous ici, après le diner.

Le petit sourire que Circéia décrocha avait pour but de rassurer le garçon sur les capacités d’une fille des cachots à trouver des informations de ce genre. Mais elle ne savait pourquoi, elle n’y croyait pas. Et si elle demanda à plusieurs Serpentards plus âgés, ils ne lui répondirent que par des moqueries, au mieux des indications qu’elle jugeait incroyables !

- Le fantôme de la dame grise ? Il y a longtemps qu’elle a quitté le château cocotte ! Elle avait trop honte d’avoir trahi les siens une dernière fois.

Comme Circéia ne savait pas tout de son histoire, elle ne pouvait comprendre l’ironie dans la vérité. Ou peut-être était-ce juste la méchanceté coutumière de sa maison. Circéia trouvait de plus en plus stupide cette idée loufoque qui était sorti spontanément de sa tête. Et avoir cherché à s’enticher d’un inconnu pour y parvenir relevait d’une naïveté qui ordinairement la répugnait. Elle se trouvait de plus en plus ridicule, oubliant son attrait de départ pour un joyau de la magie ancienne. Elle décida finalement d’aller quand même au rendez-vous pour faire bonne figure mais sa quête ne lui provoquait subitement plus aucun frisson.
Ce soir-là, sur la table des Serpentards, du Haggis était au menu. Cela lui plut beaucoup et lui permit d’oublier quelques minutes ses soucis bien dérisoires. Quand elle se rendit finalement au lieu de rendez-vous, elle n’avait pas encore pensé à e qu’elle lui dirait mais, vérité ou mensonge, Ludwic serait surement déçu.
Quand il s’avança vers elle, Circéia jugea préférable de prendre les devants.

- J’espère que tu as plus d’informations que moi car je n’ai rien trouvé du tout.

Ils entendent nous enseigner la vie, eux qui n’ont aucune idée de ce qu’est le bonheur.

 RPG  Les bijoux rendent fous  PV Ludwic-Circéia 

Malgré mes longues recherches dans les livres ou même auprès de mes camarades, je n'ai rien trouvé d'utile pour chercher la dame grise. Certains prétendent qu'elle a quittée le château, d'autre qu'elle se cache dans des endroits cachés, mais j'ai plusieurs échos comme quoi elle ne fait que errer durant la nuit... Cette dernière réponse me semble plus probable, je sais déjà qu'il faut avoir beaucoup de tact pour l'accoster. Je commence déjà par ranger tout le bazar que j'ai mis dans la salle commune et je remets en ordre mes affaires personnelles, j'ai pris quelques notes au sujet de la dame grise, mais rien de bien important.

Un peu plus tard dans la journée, à l'heure du dîner, je savoure le bon repas, sans même m'inquiéter au sujet de la Dame Grise, après tout, je ne suis qu'en première année, j'aurais peut-être plus de chance en gagnant en maturité. Une fois mon repas terminé, je me dirige vers les couloirs car avec Circéia, nous nous sommes donnés rendez-vous plus tard dans la journée. Quelques secondes après mon arrivée, Circéia me rejoint et m'apprends qu'elle n'a pas appris plus de choses.

- Et bien, de mon côté, peu de choses utiles. D'après la plupart des gens que j'ai interrogés, elle se contenterais de se balader dans le château la nuit très tard. Et d'autre disent qu'elle aurait quittée le château, mais je n'y crois pas trop... les fantômes ne peuvent pas quitter le lieu qu'ils hantent...Non, je suis certain qu'elle est encore à Poudlard, mais je ne sait ni ou chercher, ni comment...

Je suis plutôt attristé de cet échec, j'imagine que Circéia aussi, vu combien elle semble tenir au diadème de Serdaigle. Mais je me dis qu'il y a peut-être d'autre choses à découvrir à ce sujet et nous avons largement le temps pour apprendre, nous somme bien trop jeune pour nous lancer dans une aventure nocturne et pallier aux règles de l'école.
Dernière modification par Ludwic Baltazar le 8 octobre 2018, 15 h 47, modifié 1 fois.

Ah non, Pépète ! Pépète, Pas dans les jambes de maman, maman a faillit tomber, qu'elle est vilaine aujourd'hui pépète.
https://www.youtube.com/watch?v=ihmJU4c ... u.be&t=17s

 RPG  Les bijoux rendent fous  PV Ludwic-Circéia 

Circéia n’était pas vraiment surprise d’entendre ce que disait Ludwic. Trouver l’introuvable aurait été bien trop facile s’il s’était agi de la première fois. Et il s’agissait bien de la première fois. Il faudrait de vraies recherches, un temps et des efforts importants. De la chance aussi sans doute, un savoir faire qu’elle n’avait pas encore dans ce château tellement vaste, étrange sous tous les angles. Il fallait commencer par le commencement.

- Il faut la chercher dans des endroits peu fréquentés.

Mais cela supposait une connaissance des lieux qu’elle ne possédait pas.

-… je ne parviens même pas à comprendre ces escaliers tourneurs alors…

Elle avait le premier soir exploré le château avec une Gryffondor dont elle avait du mal à se rappeler le nom. Cela avait été très instructif quant à ses limites ici. Quand, aux échecs, on ne connait pas une ouverture, on évite de s’y lancer impréparée. Or c’était exactement ce qu’ils étaient en train de faire. Au moins le garçon avait-il une qualité, il ne l’avait pas laissé tomber comme le font les inconstants. Il était venu et avait sans doute fourni plus d’efforts qu’elle pour trouver des indices.

-… on pourrait commencer par une exploration en règle des étages ?

Elle ne savait même pas où se trouvait l’entrée de la maison Serdaigle, peut-être venait-elle de dire une ânerie face à quelqu’un rompu aux couloirs qu’elle ne fréquentait pas, elle qui ne connaissait que les sous-sols… tant pis. Se balader pour explorer Poudlard pouvait s’avérer agréable, surtout s’ils étaient silencieux ; une petite promenade calme comme elle aimait à en faire dans les landes…

Ils entendent nous enseigner la vie, eux qui n’ont aucune idée de ce qu’est le bonheur.

 RPG  Les bijoux rendent fous  PV Ludwic-Circéia 

Nous voilà dans une petite impasse, mais les discours de Circéia me fait reprendre goût à la recherche malgré l'échec. Elle a raison, nous devons commencer par connaître Poudlard et de ce fait visiter les moindre recoins, dans la limite du légal bien-entendu. Si nous voulons dans l'avenir nous lancer dans une aventure vers l'inconnu, nous devons être préparés. Je dois avouer que je n'ai pas pensé à visiter Poudlard depuis mon arrivée et pourtant, avant d'y arriver, c'est une des choses que je comptais faire.

- Tu as raison, même si ça doit nous prendre l'année avant d’entreprendre la vrai recherche, il faut nous préparer.

Je suis persuadé qu'avec du temps devant nous et un surplus de connaissance en magie, nous aurons assez de billes pour nous lancer dans une grande aventure. C'est vrai que nous nous somme trop précipités, nous pataugeons en eaux troubles dans un lac immense et sans bouée. dans tous les cas, je ne tiens pas à abandonner ce projet d'en savoir plus sur le diadème, c'est une quête que je compte bien accomplir durant mon parcours à Poudlard et j'espère que Circéia sera du même avis que moi et continuera à m'accompagner, au-delà d'une camarade de recherche, c'est une personne plutôt agréable, je suis bien ravi de l'avoir rencontrée !

- On peut commencer dès demain, à visiter le château, pendant les temps libres ? Donnons-nous du temps avant de partir à l'aventure, quand nous serons préparés, je suis sûr que nous trouverons des tas d'indices. Qu'en dis tu ?

Fin pour Ludwic, au prchain RP ;)

Ah non, Pépète ! Pépète, Pas dans les jambes de maman, maman a faillit tomber, qu'elle est vilaine aujourd'hui pépète.
https://www.youtube.com/watch?v=ihmJU4c ... u.be&t=17s

 RPG  Les bijoux rendent fous  PV Ludwic-Circéia 

Circéia n’en était pas si sûre que Ludwic mais elle ne voulut pas le décevoir.

- Nous aurons bien l’occasion de chasser les fantômes. Il faut juste un peu de pratique.

Elle finissait un peu déçue, autant par l’espoir naïf de trouver tout de suite un trésor que par le peu de découvertes effectives faites. Mais on ne s’improvise pas chercheur de trésors rarissimes. Et les légendes sont faites pour se vérifier. La dame grise traverse son destin de manière solitaire mais surtout très discrète. Il devait bien exister un moyen d’entrer en contact avec elle, elle le découvrirait, celui-là ou un autre. Il ne fallait pas forcer le destin.

- Je crois que je vais y aller. Bonsoir Ludwic.

Elle décocha un léger sourire, manifestation subtile du moment passé tous les deux. Circéia n’était pas une camarade très bruyante, pas du genre à s’extasier pour tout et rien. Seule Mary avait le pouvoir de déclencher en elle des exubérances, dont certaines lui avaient couté cher d’ailleurs. Mais l’âge y faisait beaucoup…
Circéia pressa le pas pour ne pas se retrouver en faute, fut-ce d’une minute. Certains préfets n’attendant que cela… Une fois au lit, elle ne pouvait s’empêcher de penser encore à Héléna Serdaigle. Il faudrait au moins lire l’Histoire de Poudlard, pour avoir plus d’informations basiques. Elle avait espéré une exaltante excursion. Il faut parfois se satisfaire d’un échec instructif.


RP achevé, à bientôt reines et bijoux de ce lieu.

Ils entendent nous enseigner la vie, eux qui n’ont aucune idée de ce qu’est le bonheur.