Couloirs

Inscription
Connexion

 Cabane de cristal  Explorations impromptues  Privé 

Reducio
........MISSION N°5 : Explorations impromptues
Nombre de points : 3 points par post
Participants : Zoé Morgan et Circéia Alekhin
Lieu : les couloirs
But : La cérémonie de répartition a peine terminée, Circéa a déjà faussé compagnie a ses préfets pour prendre ses marques par elle-même. Qui pourrait vouloir aller se coucher juste après avoir fait son entrée dans le château ? Une chance que les préfets soient tous occupés a s'occuper des petits nouveaux. Mais on ne peut pas éviter tout le monde. Au gré des escaliers qui n'en font qu'à leur tête, Circéa va trouver Zoé sur sa route. Assisterions nous à la rencontre entre la Gryffondor un tantinet naïve et la Serpentard calculatrice ?  [Chaque post devra faire 220 mots minimum]



PV : Zoé Morgan, Circéia Alekhin


Serpentard, Serpentard…. Elle n’avait pas tant envie que cela d’aller tout de suite se coucher après cette journée un peu folle. L’excitation était à son comble sous les cheveux de Circéia, le feu bouillait presque.
Un immense château, rien que pour elle… et déjà aller au lit ? Ah non. Les préfets les conduisaient paisiblement vers les sous-sols, quoique l’un d’entre eux avait des manières de rustre. Et s’ils étaient pressés, c’était aussi bien. Il lui suffit de se laisser glisser progressivement vers l’arrière de la troupe, puis de profiter d’un virage pour s’éclipser dans le noir. « Il est facile de les tromper », se dit-elle.
Progressivement, elle remonta en direction de la grande salle, puis se décida à monter dans les étages… L’aventure commença vraiment quand elle sentit le premier escalier s’animer de lui-même, tourner sur la gauche et s’arrêter de tourner au bout d’un temps qui lui sembla infini, dans un bruit qui aurait réveillé un mort. Pour une sortie discrète, c’était un bel acte manqué. Arrivée en haut des marches, elle s’arrêta pour tenter de comprendre s’il y avait une logique quelconque dans ces rotations. En regardant plus haut, elle vit plusieurs autres sections d’escaliers animées de la même sorte de mouvement. Mais aucun ne semblait coordonné, aucune ne dépendait de l’autre dans ses déplacements. Au bout d’un quart d’heure, elle dut se rendre à l’évidence, ces escaliers agissaient quand ils le voulaient et comme ils le voulaient. En un mot, l’enfer.
Mais il était dit qu’elle ne se laisserait pas démonter. Après tout, elle voulait aller voir au plus haut ce que l’on pouvait visiter, histoire de prendre la véritable mesure des lieux dès le premier jour. De loin, elle avait compté au moins deux tours. Une seule d’entre elles visitée pour un premier soir lui aurait convenu. Circéia reprit son chemin et c’est au moment où elle avançait dans une nouvelle section « tournante » qu’elle tomba nez à nez avec une fille qui manifestement était aussi surprise qu’elle.

- Circéia ALEKHIN, à qui ai-je l’honneur ?

Dans certaines circonstances, la prestance renforce le courage, un calcul parmi d’autres qu’on peut aussi nommer le bluff.

Ils entendent nous enseigner la vie, eux qui n’ont aucune idée de ce qu’est le bonheur.
Mon seul nom est : Circéia ALEKHINA