Couloirs

Inscription
Connexion

Navré, être énervante n'est pas une option

{Privé avec Cassandre McWood}

“Il faudrait être capable d'aimer ces ennemis juste pour les énerver.”

Image

Aujourd'hui, Maria était en cours de métamorphose. C'était le dernier cours de la journée et Maria avait tout fait pour énerver les élèves de sa classe. Les élèves de deuxième année apprenait le sortilège Vera Verto  et comme par hasard, la brunette avait fait un très beau verre à pied.. La jeune fille s'en vantait beaucoup. Surtout qu'en le professeur prit son verre à pied en exemple. La jeune Light ne pouvait pas rêver mieux. Elle s'amusait à narguer sa voisine et même toute sa classes en leur montrant ce qu'elle appelait "le plus beau verre-à-pied de ce jour". Il fallait dire que Maria possédait une grande grâce et une grande délicatesse et son verre en ressentait. De plus, Maria était particulièrement douée en métamorphose. Quand sa voisine fit une métamorphose à peu près correcte, Maria ne s'empêcha pas de  souligner :

-Mouais, il est pas mal, ton verre. . Mais ça serait mieux si il serait comme cela : avait-elle dit en refaisait la même métamorphose.

Cela avait énervée sa voisine. Maria, elle s'en fichait. Elle voulait montrer qu'elle était la meilleure. La métamorphose, elle adorait ça. Pour elle, c'était super cool. Ce qu'elle aimait par-dessus tout, c'était se moquer de ceux qui n'était pas doué. On ne peut pas prendre ça pour de la méchanceté, la jeune Light ne mesurait pas la gravité des faits. Et puis, elle voulait casser l'image qu'on avait d'elle en première année. Alors, elle n'hésitait pas à glisser des  "C'est aussi beau que le postérieur d'un singe" ou bien des "Même un enfant de 3 ans aurait fait mieux que toi !" ou encore des "Tu appelles ça de l'art, toi ?".  Quand ses "victimes" ripostaient, la jeune brunette prenait un air triste et disait "Je suis désolée ... Vraiment ... Je suis désolée que tu sois aussi nul.le ." Généralement, les personnes ne trouvaient rien à dire. Quand le professeur posa une question, Maria s'empressa de répondre :

-Je sais c'est Vera Verto !

Et elle décochait un sourire fier et prenait un ton hautain en défiant des yeux les élèves de sa classe. Quand un des élèves essaya d'effectuer cette métamorphose qu'il ne réussit pas, la jeune Light avait dit :

-C'est pas possible d'être aussi nul quand même !

Et toc, un coup un plus. Quand la sonnerie annonça la fin du cours, Maria regroupa tout dans son sac, regarda sa voisine et lui adressa un regard hautain avant de sortir de la salle de cours.

Image

Quand Maria était arrivée dans les couloirs, celle-ci regarda à droite et à gauche. Elle laissa échapper un soupir. Les garçons de sa classe venait de faire quelque chose de vraiment idiot. *Les garçons, on les changera jamais* . La jeune fille leur lança :

-On s'amuse bien, les imbéciles ? demanda-t-elle.

Les garçons lui firent une tête affreuse et s'en allèrent. Maria ricana méchamment quand soudain, une main toucha son épaule droite ...

Activité très réduite, veuillez m'en excusez

Navré, être énervante n'est pas une option

Dire que le cours de métamorphose du jour avait été une véritable horreur aurait été un doux euphémisme par rapport à la réalité. Le cours avait été exécrable. Non seulement le sortilège du jour demandait une grande concentration, mais en plus de cela, il y avait eut des éléments perturbateurs dans la salle de classe. Il était dur de parvenir à bien se concentrer quand certain passait leur heure à se vanter comme des andouilles dues fait qu'il était les meilleurs.

C'était un comportement qui t'agaçait. Oui, il était possible d'être bon en classe sans pour autant passer son temps à s'en vanter. Grognonne jusqu'au bout des ongles, c'est la mine singulièrement agacée que tu rassemblas tes affaires à la fin du cours pour finalement, sortir de la salle de classe.

S'en suivit une vision assez comique. Des garçons venaient de changer la couleur de leurs cheveux, arborant désormais des couleurs flashy… C'était plutôt drôle, mais pas du point de vue de tout le monde … Maria Light … Non-content d'avoir passé l'heure à vous faire chier, voilà que maintenant, elle prenait un malin plaisir à se moquer de tout le monde. Trop c'était trop. Tu t'avanças d'un air résolu vers elle, imperméable aux voix de tes camarades de classe.

Doucement, tu touchas son épaule droite pour qu'elle se retourne, puis … Tu la fusillas du regard avant de déclarer d'une voix cassante :

"Ça va ? Tu t'amuses bien ? Ça t'a fait plaisir de casser les pieds à tout le monde durant le cours ? Visiblement ça ne te suffit pas, on dirait …"

Tu fis un signe de tête en désignant les garçons aux cheveux fluo qui se dirigeait vers le fond du couloir. Pour autant, tu n'avais pas lâché la jeune fille de ton regard accusateur.

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
2eme Année RP - 5ème Année Devoirs

Navré, être énervante n'est pas une option

Dès que Maria c'était retournée, elle vit une fille de sa classe, la dénommée Cassandre Mcwood. Elle lui parlait avec des paroles cinglantes. La jeune fille ne put se retenir de sourire. Pour 2 raisons. La première, elle venait d'enlever son image de gentille Serdaigle et devenait quelqu'un qui s'amuse au dépent des autres. C'était sa véritable nature. Et la deuxième, Mcwood ne savait pas blesser les gens. On avait envie de lui rire au nez. Maria suivit cette idée et ricana encore plus fort qu'avec ses imbéciles de garçons. Maria connaissait ce genre de fille. Elle avait eu affaire à une Poufsouffle dégénérée, l'an dernier. La jeune Light se rappellera toujours de cette journée où elle s'était battue dans le lac de Poudlard. C'était une Poufsouffle, comme son interlocutrice. Maria avait des préjugés sur cette particularité. Résultat : ces filles de ce genre vont faire une chute phénoménale quand elles entendront les paroles de la jeune Serdaigle. La brune posa sa main sur l'épaule de Cassandre et lui sourit méchamment.

-Oui, je vais très bien. Enfin, j'irais mieux si les imbéciles dans ton genre ne passaient pas leur temps à m'énerver.

La remarque avait fusée. Mais pourtant, la langue  de Maria piquait. Elle voulait encore et encore humilier cette Poufsouffle qui venait de lui parler. La jeune fille s'arrêta pour réfléchir. Tout d'abord, Isabella ne lui avait pas parlé de cette Poufsouffle donc, ce n'était pas son amie et elle pourrait la blesser autant qu'elle voulait. Deuxièmement, que lui dire pour qu'elle ferme son clapet et qu'elle admette qu'elle n'est pas douée ? Maria n'avait pas l'habitude de ses batailles verbales mais autant prendre le bain maintenant !

-Mcwood, arrête de fouiller dans mes affaires, OK ? Je ne voudrais pas que tu ramasses un pauvre Désolant en métamorphose car tu étais trop occupée à te mêler de ce qui ne te regarde pas !

Son ton était hautain et Maria commençait à s'amuser de la situation. La sagesse est l'une des qualités des Serdaigle, avec la curiosité et la créativité. Et bien, Maria serait créative pour inventer de quoi clouer le bec à cette petite Poufsouffle.

-Qu'est-ce que tu fais encore là ? demanda la brunette avec un ton hautain.

Elle était bien décidée à montrer à cette jeune fille qui était vraiment Maria Annabelle Coralie Light. Et, elle s'en mordra les doigts aussi sûrement que notre jeune Light est une sang-pur.

-Voyons Cassandre, c'est un conseil, va-t-en ou alors, tu vas le regretter ! avait-elle dit en souriant méchamment à son interlocutrice.

Activité très réduite, veuillez m'en excusez

Navré, être énervante n'est pas une option

Dès que tu eus parlé pour tenter de faire comprendre à la jeune serdaigle que son comportement méritait des baffes, cette dernière se rapprocha de toi, plus que de raison. Elle pénétrait dans ton espace vital et très vite, elle posa une main assez ferme sur ton épaule et te parlas d'un ton qui se voulait provocateur et auquel tu répondis d'un ton ferme et qui marquait l'incrédulité :

"Pardon ?"

Tu dégageas rapidement ton épaule de la prise de la jeune fille et tu reculas d'un pas, mais visiblement, son truc c'était la provocation. Sa réplique te fit sourire alors, comme elle essayait de te blesser, tu visas, là ou ça fait mal :

"C'est la personne qui à Acceptable de moyenne qui me dit ça ? Celle qui collectionne les piètres et les désolants en cours ? Tu sais quoi ma belle, tu ferais peut-être bien de redescendre de ton piédestal. Certes, tu es peut-être allé… On va dire doué en métamorphose ! Mais ça ne fait pas tout ! Tu devrais avoir honte de t'être retrouvé à Serdaigle avec tes notes !"

La jeune light avait pris un ton hautain pour te parler, mais cela te fit d'autant plus rire tant tu admirais le ridicules de la situation. Certes, les serdaigles étaient normalement intelligents… Quoi que visiblement, il y avait des exception à la règle et l'une d'elles se trouvait justement devant toi. Lorsqu'elle te demanda ce que tu faisais la, tu l'observas et presque aussi hautainement qu'elle auparavant tu répondis :

"Je t'emmerde ! Mon occupation de toute la journée qui arrive ! Je sens que cela va être divertissant !"

Puis une nouvelle fois, des menaces et un ton provocateur. Le genre de chose à ne jamais faire avec toi ! Ce n'était pas la première fois que tu te trouvais dans une telle situation et en général, tu gagnais toujours. Tu t'avançais vers elle, entrant dans sa zone de confort cette fois et, alors que tu te trouvais à quelques centimètres de son visage, tu demandas d'une voix moqueuse :

"Ah oui ? J'aimerais bien voir comment tu vas me le faire regretter vu que tu ne sais même pas tenir ta baguette correctement pour lancer un sortilège basique !"

Toi, contrairement à elle, tu te débrouillais dans toutes les matières pratiques, hormis en vol … Cela ne serait donc pas un problème pour te défendre. Et puis, même avec tes mains, tu étais plutôt habituée à la bagarre. Tu affichas un sourire goguenard, attendant qu'elle se décide à agir.

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
2eme Année RP - 5ème Année Devoirs

Navré, être énervante n'est pas une option

Maria était habituée à des échanges houleux et à des provocation. Les paroles de Cassandre n'atteignait pas la jeune Light. Même quand elle lui parla de ses notes. OK. La brune n'avait pas des notes excellentes mais, question pratique, elle était douée. C'était la théorie le plus dur. Mais, la jeune fille était particulièrement bonne en métamorphose et elle était bien décidée à le faire savoir. Quand, Mcwood parla de son appartenance à Serdaigle, la langue de la jeune Light claqua comme un fouet sur un fauve :

- Je vois, que l'intelligence n'est pas ton point fort. Y'a que les nuls qui pensent que les intelligents vont à Serdaigle ... Et puis, si c'était ça, je comprends pourquoi tu n'y es pas ...

Mais, les dresseurs prennent goût à frapper les bêtes et Maria prend goût à mettre en boite. Cassandre lança une pique, une autre. La brune rétorqua très vite :

- Dit la fille que ne sait même pas tenir un balai correctement ...

Regard fier. Voix ferme. Tout ce qu'il faut pour une bagarre... Maria fouilla dans ses porches, sa baguette y était. Elle pourrait facilement se bagarrer et cela ne l'effrayait pas du tout. La jeune Light toisa Mcwood du regard, elle allait se battre et sauvagement !

- Expelliarmus ! cria-t-elle avec une colère phénoménale

Mais, par mesure de sécurité, la jeune fille sortit ces mains, en effet, la bagarre, elle connaissait !

Navré pour les éventuelles fautes, j'écris sur un autre clavier que l’Azerty. Pardon du retard et pour le post réduit. 

Activité très réduite, veuillez m'en excusez

Navré, être énervante n'est pas une option

La jeune Light essayait de jouer avec toi et les échanges de moqueries et de paroles sans sens. C'était comme si vous étiez des enfants qui échangiez des insultes sans jamais agir. Celle qui gagnerait serait-celle qui ferait plier l'autre en premier. Tu aimais bien ce genre de jeu et en général, tu t'en sortais plutôt bien. Sauf que la jeune Light avait du répondant, mais surtout une certaine impatiente. Tu avais commencé à la poussée à bout et elle fut d'ailleurs, la première à craquer. Après une petite insulte sur le fait que tu ne savais pas tenir un balai volant (qui te fit d'ailleurs beaucoup rire intérieurement, car ce n'était pas une preuve d'intelligence que de savoir ou non voler sur un balai …), elle attaqua la première alors même que tu n'avais pas fait le moindre geste pour ne serait-ce que prendre ta baguette magique de ta poche.

Cette dernière vola et alla s'écraser contre un mur un peu plus loin, mais contrairement à toutes les personnes qui regardait le morceau de bois qui avait volé, toi, c'était la jeune fille que tu regardais. Ne la perdant pas une seule seconde des yeux. Si elle croyait que tu allais lui laisser l'opportunité de lui offrir ton dos pour cible, tu continuas à la toiser du regarder.

"Ainsi donc … C'est comme ça que tu montres que tu es la plus intelligente…"

Tu éclatas d'un rire particulièrement sonore à cette dernière remarque avant de déclarer :

"Allons allons Maria ! Que vont dire les professeurs s'ils arrivent et te voient ta baguette pointée vers moi et moi désarmé ? Qui vont-ils croire selon toi ?"

Tu regardas autour de toi et d'un petit geste de la main tu désignas, les élèves présents … Les témoins. Une nouvelle fois, tu regardas la jeune fille un sourire narquois, voir clairement moqueur à son encontre. Cette fille était juste … Une idiote. Se livrer à un duel, en pleine journée, à la vue de tous … C'était vraiment faire preuve de bien peu d'intelligence.

Image


Aizon

Boursouflet Mâle de Cassandre McWood



Hors… Dans toute cette histoire, il y en avait un qui n'avait vraiment pas apprécié ce qui venait de se passer.

Depuis quelques jours, tu avais pris l'habitude de laisser Aizon dans la poche de ta cape afin qu'il reste avec toi toute la journée pour éviter d'aller saccager le dortoir des garçons comme il avait pris l'habitude de le faire. Il se montrait particulièrement calme et à défaut de dormir la nuit, il passait la journée à roupiller dans ta poche.

Enfin, pas vraiment ce jour-là. La petite créature n'était pas habituée au ton menaçant et aux ondes malveillantes qu'il avait perçu. Son petit museau était à peine sorti de la poche lorsqu'il avait senti la baguette magique voler en l'air. Il profita alors de la main de sa petite-maitresse pointé vers son adversaire pour sortir tel un furibond de son nid. Hérissé de toute part pour se montrer plus menaçant que jamais, il parcourut le bras de sa maîtresse et sauta tel une fusée sur le visage de la jeune serdaigle, lâchant au passage un jet d'urine brûlant en direction des yeux de cette dernière alors que toi-même, tu t'écriais :

"Nonnnnnn Aizon !"

Trop tard ... En plus l'urine de Boursouflet était terriblement agressive et forte en odeur.

À bien retenir, ne jamais s'en prendre à petite maîtresse en sa présence… Jamais !
Signé : Aizon El Boursouflet !

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
2eme Année RP - 5ème Année Devoirs

Navré, être énervante n'est pas une option

Maria se mordit les lèvres après l'attaqua, pourquoi cela c'était passé comme ça ? Mais, surtout, McWood, elle a pas peur ... Pourtant, à ce stade là, les gens s'en allaient mais non, elle restait là. *Bah au moins, elle a du caractère* constata la jeune fille. Mais, pour autant, sa haine contre la Poufsouffle grandissait mais grandissait aussi vite que la vitesse de la lumière ! Quand la baguette fit un joli vol avant de s'écraser contre un mur, Cassandre la regarda dans les yeux et lui parla. Même si elle n'avait pas tord sur tout les points, Maria ricana méchamment et leva les yeux au ciel, agacée. Lorsque la jaune et noire fit une remarque sur les professeurs, l'Aiglonne soupira et la regarda comme si elle s'adressait à une enfant de 4 ans.

-J'm'en fous des profs'. Tout ce que je veux c'est que tu fermes ton clapet une bonne fois pour toutes.

Elle pensait que la brunette resterait sans rien faire ? Elle peut rêver ... Cassandre montra les élèves en parlant de témoins. Mais, qu'est-ce qu'elle pensait ? Que ses paroles resteront dans l'air ? Ils auront vite fait d'oublier les fusées qui sortait de la bouche de la Serdaigle si la frayeur leur monte au nez !

- Cassandre, Cassandre ... Tu n'es pas si connue, tous ces gens, ils en ont rien à faire de toi ! dit-elle en désignant ses "témoins". Et puis, ne me sous-estime pas, je suis capable de bien pire ...

Et ça, c'était vrai : elle avait déjà pratiqué des duels comme ça (étrangement avec une Poufsouffle) et, elle était assez douée. Soudain, le sac de Cassandre remua. Maria stoppa net pour regarder. Un boursoufflet, hérissé de partout, courra sur le bras de Mcwood pour se propulser sur le visage de Maria ... Bien évidemment, la petite créature fit aspergea les yeux de la jeune Light d'une urine avec une forte odeur. Celle-ci tomba à terre, en position assise. Elle savait ce qu'il fallait de l'eau mais elle n'en avait pas ... Il fallait peut-être essayé avec du tissu ... En prenant un bout de son vêtement, elle s'essuya les yeux. L'Aiglonne y voyait un peu mais, c'était encore très douloureux ... Il fallait mettre de l'eau mais elle n'en avait pas ... À défaut de moyens, la jeune Serdaigle mit de la salive sur les yeux ... Ça n'avait pas tout arrangé mais elle pouvait ouvrir les yeux et voir. La Poufsouffle et les autres élèves étaient toujours stupéfiés, la jeune Light en profita pour saisir le boursoufflet et pointa sa baguette sur lui. Elle pouvait le métamorphoser et, elle le ferait ! Mais, avant, elle voulait faire peur à cette petite peste !

-Mcwood, je te garantis que tu vas me le payer ! Fais attention, une simple erreur et je le métamorphose ... Il serait dommage que je sois si peu concentrée qu'il arrive malheur à cette saleté de boursoufflet ...

Car, Maria comme Cassandre savait que si on était pas assez concentré, on pouvait blesser un être-vivant. Que choisira Mcwood ?

Activité très réduite, veuillez m'en excusez

Navré, être énervante n'est pas une option

Une chose était sûre. Si Maria Light était encore sensée au moment ou elle prononçait ses paroles, tu ne voyais que deux solutions à son manque de jugeote : Elle était complètement idiote et inconsciente de ce qui était en train de se passer, ou alors elle se moquait complètement des conséquences de ses actes.

Le fait que les gens autour de toi ne te connaissent pas avait-il vraiment de l'importance au fond ? Cela, comptait-il vraiment ? Maria pensait sans doute qu'il s'agissait d'une représentation digne de Broadway, mais pour toi, la scène qui se déroulait ici n'était rien d'autre qu'une altercation entre deux étudiantes. Deux élèves qui allaient sans nul doute à un moment donné en venir aux mains. Deux jeunes filles qui se tenaient pour l'instant en joue, l'une plus menaçante que l'autre. L'une désarmée et l'autre pas. L'opinion publique avait toujours son importance, mais tout cela vola en éclats… en éclat par l'apparition de la boule de poil violette, mais surtout, par les actions qui en suivirent.

Tu étais trop choqué par ce qu'il venait de se passer pour réagir, mais… lorsque la jeune fille attrapa ton animal de compagnie entre ses mains et le serra en le menaçant avec sa baguette au point que l'animal poussa un terrible cri de douleur, ton sang ne fit qu'un tour.
Inconsciente du danger et inconsciente surtout de ce qui allait suivre, tu te ruas sur elle telle une furie en criant de rage et de douleur :

"LÂCHE LE SALE PESTE, TU LUI FAIS MAL !!!"

Finis la réflexion. Fini les paroles… Tu bousculas la serdaigle, la faisant reculer jusqu'à un mur tout en ne la lâchant pas du regard :

"Espèce de monstre ! Lâche le ! Tu lui fais mal !!!

Aizon, entre sa main continuait de se tordre de douleur en émettant des gémissements de plus en plus pitoyable.

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
2eme Année RP - 5ème Année Devoirs

Navré, être énervante n'est pas une option

Maria tenait toujours la petite boule de poils dans sa main. Elle le serra de plus en plus fort. Voilà ce qu'on gagne à uriner sur des personnes ! Néanmoins, Cassandre sortit de sa stupeur et se rua vers la jeune Light en criant. Son ton faisait rire la brunette et elle ne put s'empêcher d'imiter en exagérant :

- Aïeeee tu lui fais maal ! Franchement Mcwood, arrête de pleurnicher comme ça !

Ce n'était pas gentil, certes. Mais pour l'Aiglonne, c'était primordial. Cette fille s'était moquée d'elle et ça, la Serdaigle n'arrivait pas à l'accepter. Ce qui fit rire Maria c'est quand Mcwood se rua sur elle et l'obligea à reculer. La jeune Light leva les yeux au ciel quand la Poufsouffle la traita de monstre. Un monstre ? Elle ? Les monstres inspirent la crainte et la brune n'attendait que ça...

- Moi ? Un monstre ? Mcwood arrêter de pleurnicher comme ça, je lui ferais rien à ta créature ... Enfin, à part lui faire perdre une ou deux pattes ...

L'Aiglonne l'avait dit en ironisant mais, si la Poufsouffle ne se calmait pas, le boursoufflet perdrait plus qu'une ou deux pattes, c'était certain. Voyant que Cassandre ne lâcherait pas l'affaire, Maria décida de lui faire mal. Très mal. À elle et à son boursoufflet. Cette petite peste verra de quoi est capable Maria Annabelle Coralie Light !

- Arrête de pleurnicher où je l'embroche ton sac à puces ! dit-elle en pointant sa baguette au milieu du "ventre" de l'animal.

Activité très réduite, veuillez m'en excusez

Navré, être énervante n'est pas une option

Si la jeune Light semblait penser que tu pleurnichais … C'est qu'elle était bien loin du compte. Ce n'était pas des pleurnicheries. C'était de la peur, certes, mais aussi beaucoup de rage. Comment pouvait-elle oser torturer un animal de la sorte. Comment faisait-elle pour réagir de la sorte.

Ton sang ne sembla faire qu'un tour dans ton esprit et alors que la jeune serdaigle continuait de te menacer, mais surtout de menacer ton animal de compagnie. Tu perdis ta patience et ton contrôle. Tu te jetas sur celle avec un seul objectif : Lui faire mal ! Lui faire mal comme elle voulait faire mal à ton boursouflet.

La paume de ta main droite heurta durement sa mâchoire alors que tu attrapais sa seconde main, celle qui tenait Aizon avec ta main gauche, la portant immédiatement à ton visage pour la mordre férocement au niveau du poignet. Tu savais que la douleur lui ferait lâcher prise, que le boursouflet serait alors libre et qu'il s'enfuirait sans aucun doute, trop peureux par ce qui venait de lui arriver. Peut-être qu'un de tes amis le récupérerait, en attendant, tu avais une autre priorité. Tu allais faire lécher à Maria Light, chaque dalles de ce couloir jusqu'à ce qu'elle soit complètement déshydrater.

Pourquoi utiliser une baguette magique alors que se battre à main nue, au vu de vos compétences magiques, étaient beaucoup plus efficace. Tu n'hésitas donc pas une seule seconde et après lui avoir lâché le poignet, tu attrapas sa chevelure si fine et … si douce. La tirant de toutes tes forces et écartant de ton autre main, la sienne qui tenait sa baguette magique.

"Si tu crois que je vais te laisser t'en tirer comme ça !"
Dernière modification par Cassandre Mcwood le 19 janvier 2019, 14 h 28, modifié 1 fois.

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
2eme Année RP - 5ème Année Devoirs

Navré, être énervante n'est pas une option

OK, Maria avait un peu crier mais Cassandre faisait pire ! Même si la jeune Light n'osait pas l'avouer, quand la Poufsouffle s'était jetée sur elle, elle avait su que ça finirait mal ... Tout d'abord, Mcwood heurta la mâchoire de Maria d'une manière si dure que la brunette du se retenir de crier. Néanmoins, la Serdaigle en profita pour administrer à la Poufsouffle un bon coup de pied dans ses jambes. Malgré la violence du coup, Mcwood persévéra et lui prit la main dans lequel elle tenait le boursoufflet pour la mordre au poignet. Cette fois, Maria ne put s'empêcher de crier :

- Aïe ! Lâche-moi espèce de folle !

De douleur, elle libéra la petit boule de poil. Si Maria avait été la chasseuse, elle était désormais le gibier et ça, ça ne pardonnait pas ... Pourtant, la Poufsouffle lâcha enfin l'Aiglonne  à son plus grand soulagement ... Mais, Mcwood en profita pour saisir la Serdaigle par les cheveux et par écarter sa main qui tenait sa baguette de la main blessée. Ses mains rentrèrent tel des poignards ... Mais, ce n'était pas fini. La jeune Light connaissait et pratiquait les affirmations et elle arriverait à vaincre grâce à ça. Alors, avec toute sa concentration, elle se dit *Je suis belle, je suis formidable, je suis merveilleuse, je suis une Serdaigle, je suis forte, je suis invincible, je suis Maria Light.* Dès ses mots prononçaient, Maria eut comme un effet adrénaline car la brune prit ses jambes, inspira bruyamment et donna un gros coup de jambes dans le ventre de son ennemie. Mais, rien ne l'arrêta dans sa lancée et profitant du bref instant de déconcentration de son adversaire pour se redresser rapidement et la mordre violemment à l'épaule. *Tu as vu ce que c'est de se frotter à moi ...* ricana la brune. Mais l'Aiglonne n'avait pas fini et lâcha sa baguette ce qui lui laissa une main de libre. En plus, on ne pourrait plus rien lui reprocher ! Maria prit son petit sac et le jeta sur le visage de Cassandre. Profitant que la Poufsouffle ne voyait rien, elle lui donna un coup de poing sur la tête ainsi que dans le ventre ...

- Alors, Mcwood, déjà fatiguée ? demanda-t-elle avec sarcasme. Pourtant, le combat vient juste de commencer !

Activité très réduite, veuillez m'en excusez

Navré, être énervante n'est pas une option

Image
Domhall O'Belt
Frère d'Ennis
17 ans en octobre 2043
L'irlandais remontait vers sa salle commune après son dernier cours de la journée. Celle-ci avait été éprouvante pour sa classe de sixième année. Leur professeur avait décider d'entrer dans le vif du sujet - l'épreuve d'ASPIC qui les attendait en juin de leur septième année - depuis une quinzaine de jours. Autant dire que les cours allaient bon train et que ses camarades et lui n'avaient guère le temps de s'ennuyer ou de bailler aux corneilles. C'est donc las qu'il gravissait les étages en compagnie d'autres Serdaigle et quelques Gryffondor. Du désavantage d'avoir cours de Botanique et dernière heure et d'avoir une salle commune en haut d'une tour. Mais ils en avaient tous l'habitude et la tendance s'inversait après les cours d'Astronomie ou de Runes.

En atteignant le couloir de Métamorphose, au sixième étage, juste avant de prendre la bifurcation vers la Tour Ouest, Domhall songeait à sa soirée qui se composerait sans aucun doute d'un devoir de Potion et de révisions en Histoire. Que d'excitations en perspective... Sauf qu'il ne le savait pas encore, mais les éclats de voix qu'il venait d'entendre allait déjouer ses plans. Deux filles, jeunes, maximum de troisième année se hurlait dessus à en décoiffer les chignons les plus strictes et il comptait clairement passer son chemin. Sauf que par dessus les têtes des plus jeunes qui restaient stoïques, il put voir l'une des protagonistes, une Serdaigle, se faire mordre par la deuxième, lachant se faisant un boursouflet qu'elle tenait dans la main. La petite bête fila fissa entre les jambes des spectateurs et l'irlandais put le voir se diriger vers les escaliers qu'il venait de quitter. Il lança calmement un Accio sur la bestiole pour la récupérer. Terrorisé, il eut du mal à garder la boule de poil dans les mains sans qu'il ne se débatte et à lui faire comprendre de rester dans sa poche le temps de gérer les deux harpies.

Le sixième année se fraya sans mal un chemin vers les deux gamines au travers de la foule en raison de sa taille. Il dépassait tout le monde d'au moins une bonne tête. Glissant ses bras sur la taille de la plus proche de lui, une brune de Poufsouffle, il dit d'une voix forte et ferme:

- "
Ca suffit maintenant!" Se faisant, il recula pour lui faire lâcher prise et vit une autre personne s'occuper de aire de même avec la petite Serdaigle qu'il avait déjà vu mainte fois en salle commune. S'il se souvenait bien elle s'appelait Maria.

Ennis O'Belt - 2ème année RP
Jo' family - color=#741B47

Navré, être énervante n'est pas une option

Si certain se battait avec des paroles on ne peut plus audacieuse en tête, dans ton esprit c'était tout autre chose. Tu ne pensais à rien véritablement si ce n'est te défendre du mieux que possible. Si ce n'était ne pas envisager la défaite et la honte de se retrouver propulser à terre par un adversaire.

Tu aperçus Aizon tomber au sol et un sentiment de soulagement envahit ton esprit alors que ton adversaire se montrait plus virulente que jamais. Tu encaissas le coup qu'elle porta à tes jambes et la morsure sur ton épaule était, contrairement à la sienne, amortie par les épais vêtements que tu portais en cette période hivernale, si bien que tu ne sentis qu'un pincement certes fort, mais qui ne te blessa pas plus de ça en comparaison avec tous les coups qui suivirent.

Coup de poing, coup de pied, tout allait vite et sans doute la jeune Light pensait qu'elle que tu encaisserais chacun de ses coups en te laissant bien gentiment faire. Grosse erreur, car toi aussi, tu étais fière. Hors de question que tu restes tétanisée à servir de punching-ball pour la gamine bleu et bronze. Elle te jeta son sac au visage et à peine eus tu le temps de l'écarter que ses poings s'abattaient durement et sur ton crâne et dans ton ventre te provoquant un spasme de douleur qui te fit monter les larmes aux yeux alors que tu te débattais de plus belle avec tes pieds, lui en donnant dans tous les sens sans même prendre la peine de répliquer à sa question. Prendre le temps de parler dans une telle situation. Hors de question. Tu te saisis de son bras et lui tordit fortement, presque jusqu'à le casser en le fixant derrière sa tête pour l'empêcher de bouger jusqu'à ce qu'un bras te saisissent au niveau de la taille et te force à lâcher ta prise alors qu'une voix forte vous intimez d'arrêter de vous battre.

Tu levas à peine les yeux pour apercevoir un beau jeune homme … Que dis-tu … Un véritable Apollon t'écarter de cette peste de Maria Light avec une force bien supérieure à la tienne. Abasourdi même un peu choquée, tu repris soudainement conscience de la réalité et de ce qui t'entourait. Cette folie que tu avais eue lorsque Maria s'en était prise à Aizon avait soudainement disparu et tes joues rougirent légèrement alors que tu murmurais :

"Où est mon boursouflet ?"

Tu savais qu'il était tombé de beaucoup trop haut pour être intact. Il fallait que tu l'amènes à voir un professeur pour qu'on le soigne.

Le Poufsouffle est Méchant, Le Poufsouffle est Sournois ! Le Poufsouffle Mord, griffe ! Il a les crocs !
2eme Année RP - 5ème Année Devoirs