Couloirs

Inscription
Connexion

Happy Diwali !  PV 

Privée avec Shreya Varma,
07 Novembre 2043.


Lahira revenait de la Volière, les bras chargés d'un petit colis. Ne voulant pas aller dans sa salle commune, qui était pourtant près de la Volière, elle descendit jusqu'au deuxième étage. Elle n'eut pas de mal à se frayer un passage dans la foule, parce que foule n'y avait pas. La plupart des élèves étaient montés, ou descendus, dans leur Maison respective, cherchant la chaleur des feux de cheminées et le confort des fauteuils moelleux.
C'était justement pour ça que l'aiglonne n'était pas rentrée dans les quartiers de Serdaigle : elle fuyait la foule comme la peste.

Lahira se posa dans un recoin du couloir, là où elle avait passé une heure avec une petite Gryffondor, alors que toutes deux avaient cours. Elles avaient plus ou moins une excuse, mais ça, c'était une autre histoire...
La Serdaigle ouvrit délicatement le colis : dedans il y avait une petite boîte en carton blanc. Et à l'intérieur, elle trouva une quinzaine de petits gâteaux, de formes différentes et originales qu'elle ne connaissait pas. Une lettre était également coincé au fond du carton qu'elle prit : elle allait savoir qui donc lui avait envoyé cette boîte...
Comme elle avait froid, Lahira se leva et commença à marcher pour se réchauffer, la boîte dans une main et la lettre, ouverte dans l'autre. Elle entama la lecture de la lettre : l'écriture était soignée, propre et légèrement penchée, comme la sienne. Son regard s'attarda d'abord sur la dernière ligne de la lettre où sa correspondante avait signé : Ta Maman.
Lahira n'était pas particulièrement ravie d'avoir reçu cette lettre, car elle nourrissait une rancœur incontrôlé sur sa mère. Aller à Poudlard lui avait fait du bien et changé les idées, et c'était bien sûr agréable de pouvoir dire, enfin, "Moi, ma mère fait..." ou "Chez moi, je...", mais l'absence de cette famille qui lui rappelait sans cesse, peut-être sans le vouloir, qu'elle n'était pas vraiment à sa place. Bref, la signature lui tira une grimace un peu contrariée. Elle lut donc le début de la lettre :
Bonjour ma chérie,
Je t'envoie un petit colis avec des échantillons de gâteaux, j'espère qu'ils te plairont (c'est fait maison) ! Le hiboux est parti en avance, pour que tu les reçoives le jour pile. est-ce bien arrivé le 07 Novembre ? Enfin, qu je t'explique un peu, ces petits gâteaux se partagent avec ses proches pour Diwali, une fête religieuse indienne qui...


Lahira ne lit pas la fin de la phrase. Trop concentrée sur sa lecture, elle n'avait pas vu la fille aux cheveux noirs qui se rapprochait dangereusement d'elle, et ça avait été le choc.
Tombée à la renverse, le carton échappé des mains, Lahira balbutia :
Je suis désolée !

"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." Antoine de Saint-Exupéry.
Deuxième année devoir, deuxième année RP.
Team Marchombre !

Happy Diwali !  PV 

Diwali… La meilleure fête indienne qui pouvait exister. C’était clairement la préférée de Shreya ! Elle regrettait tellement de ne pas se trouver au Manoir en ce jour sacré. Heureusement, la bande des cousines Varma s’était promis de se retrouver après les cours pour savourer ensemble les gâteaux envoyés par leur grand-mère. Comment avait survécu Priya, toute seule, jusqu’à l’arrivée de Nidhi et Kajal, puis celle de Tanisha ? Cette fête perdait tout son sens si l’on ne se trouvait pas entouré de nos proches. Les pensées de la première année divergèrent alors vers son petit frère, resté dans le Kent. Heureusement, Alisha et Akash, les plus jeunes après Rahul, étaient à ses côtés. Ce ne serait plus le cas l’année prochaine.

- Tu m’écoutes, Shreya ? marmonna Tanisha, qui marchait à ses côtés, la mine boudeuse.

Cela la ramena immédiatement à la réalité.

- Je suis désolée, Tan’ ! dit-elle un sourire gêné aux lèvres. Je me demande juste ce qu’ils font, à la maison…
- Eh bien, les prières doivent être terminées. Les petits n’ont eu cours que ce matin, Mr. Walsh est probablement en train de déguster les gâteaux chez lui et… Ah, peut-être que les parents de Kylan sont toujours là ? répondit-elle, comprenant la mélancolie de sa jeune cousine.

La Serpentard hocha doucement la tête et jeta un œil aux trois boites qu’elle tenait dans ses mains. Chaque fille Varma en avait reçu une, identique, mais en plus de la sienne, elle avait celle qu’elle devait donner à sa cousine Vidya (la fille de la sœur de sa mère, repartie chez les blaireaux) et évidemment, celle de Kylan. Après tout, chaque année, les Andheen venait déjeuner avec eux et ils s’échangeaient les gâteaux. A présent que Shreya et Kylan étaient à Poudlard, Rekha n’avait pas voulu que la tradition entre les deux enfants cesse. La petite en était d’ailleurs très heureuse. Trisha, la mère de Neha, n’y avait pas pensé, elle.

Alors que les deux cousines arrivèrent à un croisement d’escaliers, il fut temps pour elles de se séparer. Shreya devait trouver la Poufsouffle tandis que Tanisha, elle, retournait à sa salle commune. Le rendez-vous des filles Varma n’était pas prévu avant une bonne heure… Ce fut alors qu’elle entra en collision avec une tornade brune, elle ne sut trop comment ! Par chance, elle put empêcher ses trois boites de s’écraser au sol et soupira de soulagement en voyant que les gâteaux n’avaient pas souffert du choc. Alors que l’autre fille s’excusait, la jeune hindoue releva la tête et croisa son regard. Elle constata avec surprise que son interlocutrice semblait avoir des origines indiennes également. Peau mate, cheveux noirs, yeux d’un marron foncé… Son regard se posa alors sur l’objet qu’elle tenait et son impression s’accentua. Objet qui était à présent au sol… Oh non.

- Je suis désolée, je ne t’ai pas vu… Oh mon dieu tes gâteaux ! s’exclama-t-elle, un brin paniquée, et se sentant affreusement mal.

Reducio
Voila, j'espere que ca te convient ! Desolee du retard !
Dernière modification par Shreya Varma le 16 décembre 2018, 8 h 35, modifié 1 fois.

Parce que ce site a fait des choses magiques ~

Happy Diwali !  PV 

Le regard de la fille s'orienta vers le carton qui était tombé par terre : tous les petits gâteaux s'étaient renversés.

Dommage, pensa Lahira, J'aurais bien voulu en goûter un...

Lahira était déçu, mais bon, ce n'était pas la fin du monde. La fille semblait catastrophée, et elle s'exclama :
Je suis désolée, je ne t’ai pas vu… Oh mon dieu tes gâteaux !

 L'aiglonne fût surprise de sa réaction, qu'elle trouvait exagérée. Elle haussa les épaules et répondit :
C'est pas grave, c'était que des gâteaux.

Puis elle s'agenouilla pour reprendre la lettre de sa mère, qui était tombée au milieu des gâteaux. Tachée de crème, et d'autres substances, elle était quasiment illisible.

Merde, ça, c'est plus embêtant... Bon, tant pis, après tout !

Elle la fourra dans sa poche, puis sortit sa baguette pour nettoyer le sol. De toutes façon, les gâteaux étaient fichus.

Euh... Tu penses que Récurvite, ça va marcher ? demanda Lahira, indécise.

Elle connaissait la théorie de ce sort, mais elle ne l'avait jamais appliqué. Sinon, elle pouvait utiliser le sortilège Tergeo, mais elle trouvait ça peut-être moins adapté.
Lahira leva son regard brun chocolat vers la fille, attendant sa réponse. Ces longs cheveux, cette peau foncée... Elle était typée comme sa mère.

Elle est peut-être indienne ? pensa la Serdaigle.

Lahira était en partie indienne, mais ayant un père anglais, elle n'était pas vraiment typée, même si elle avait tout de même une peau plus foncée que la moyenne, et des cheveux noirs corbeau.

"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." Antoine de Saint-Exupéry.
Deuxième année devoir, deuxième année RP.
Team Marchombre !

Happy Diwali !  PV 

Son interlocutrice ne semblait pas s’en faire plus que ça, à la surprise de Shreya, et la fillette ne la comprenait clairement pas. Si elle avait reçu des gâteaux, elle était forcement indienne, alors elle devait mesurer l’importance de Diwali… N’est-ce pas ? Pourtant, son seul souci était visiblement de nettoyer ce gâchis. Elle lui parla d’ailleurs d’un sort, le Recur quelque chose, mais Shreya ne le connaissait pas. Elle n’avait jamais vraiment eu besoin de connaitre ce genre de sorts, après tout… Soupirant de dépit, elle secoua la tête d’un air désolé.

- Je n’en sais rien.

Son regard glissa vers les escaliers, qui ne se trouvaient qu’à quelques mètres. La jeune Varma était partagée entre l’envie de fuir pour mettre fin à cette situation gênante, bien que ce soit extrêmement malpoli, ou rester et s’essayer à un semblant de conversation. Les paroles de Priya lui revirent en mémoire… Le monde ne tournait pas autour des Varma. Nous étions déjà en novembre, il était temps de s’ouvrir aux autres. De faire encore plus d’effort.

Un curieux bruit la sortit alors de ses pensées et elle releva brusquement la tête pour voir Peeves - l’esprit frappeur du château qui tenait d’ailleurs un bouquet de lysdans ses mains, Morgane savait pourquoi, leur foncer dessus en chantant ce qui semblait être une comptine pour enfant. Elle éclata de rire en reconnaissant « Pomme de reinette », que le fantôme massacrait de sa voix criarde. Il dépassa les deux filles, passa à travers un mur, et continua son chemin sans s’arrêter de hurler.

- Merlin, cet esprit est tout sauf sain d’esprit ! commenta-t-elle en souriant. Désolée, mauvais jeu de mot !

Elle se baissa, et entreprit de remettre les gâteaux dans la boite, a défaut de nettoyer magiquement le sol parsemé de dalles. Visiblement, l’enchainement des choses avait choisi pour elle… Et puis, son interlocutrice avait l’air gentille. Mais pas gentille dans le genre cruche « monde des bisounours et des peluches » comme Thaléa, bien heureusement. Ce fut alors que la Serpentard se rendit compte qu’elle ne connaissait même pas son nom, et ne s’était pas présentée non plus !

- D’ailleurs, comment tu t’appelles ? Moi c’est Shreya ! Shreya Varma, et je suis à Serpentard.

Sa réserve s’était évanouit en fumée, presque naturellement.

Parce que ce site a fait des choses magiques ~

Happy Diwali !  PV 

Je n’en sais rien.

Lahira jeta un regard interrogateur à la jeune fille. Elle semblait gênée, un peu perdue face à la situation.

Elle doit se sentit coupable, pensa Lahira. Il ne faut pas, ce n'est que des gâteaux !

La fille au physique indien fit une remarque sur Peeves, qui passait par là, mais Lahira ne l'écouta pas, toujours plongée dans ses pensées pour savoir s'il fallait utiliser "Récurvite" ou "Tergeo".
Puis, elle se baissa vers le sol, et entreprit de reprendre les gâteaux de Lahira pour les mettre dans la boîte.

Te fatigue pas ! Je vais arranger ça... s'exclama Lahira.

Elle sortit sa baguette en bois de cerisier, et incanta :
Récurvite !

Le sol se nettoya, brillant là où se trouvait il y a quelques secondes les gâteaux. Il sembla à Lahira que son interlocutrice était choquée par son geste, mais elle ne dit rien, et se présenta :
D’ailleurs, comment tu t’appelles ? Moi c’est Shreya ! Shreya Varma, et je suis à Serpentard.
Bah enchantée ! Moi, c'est Lahira Holms. Deuxième année à Serdagle.

Il y eu un petit blanc, où Lahira se baissa pour récupérer sa boîte blanche en carton, vide, maintenant. Elle la plia, puis la glissa dans une des poches de sa robe, avec la lettre.

Lahira était le genre de fille franche, pas gênée, qui disait ce qu'elle pensait. Alors, elle questionna Shreya, naturellement, bien qu'elle ne la connaissait pas :
Tu ne serai pas d'origine indienne, par hasard ? Ton nom à cet consonance. Et... Les gâteaux, ils avaient l'air de te tenir à cœur. Ils avaient une spécialité ?

"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." Antoine de Saint-Exupéry.
Deuxième année devoir, deuxième année RP.
Team Marchombre !

Happy Diwali !  PV 

La brunette interrompit alors le geste de Shreya en s’essayant à son sort de nettoyage. Qu’elle réussît ! Elle se présenta ensuite, et l’impression de la jeune Varma fut confirmée. Elle n’était certainement pas une pure hindoue mais elle en avait des origines. Alors qu’elle s’apprêtait à l’interroger là-dessus, son interlocutrice la prit de court en le faisant avant elle.

- Tu… Tu ne sais donc pas ce que sont ces gâteaux ? Et oui, je suis hindoue, mais je suis née en Angleterre. Mais euh… toi aussi tu as des origines indiennes non ? Lahira… C’est pas commun, bafouilla-t-elle malgré elle.

Shreya était extrêmement intriguée par la Serdaigle. Ses cousines lui avaient dit que c’était rare de rencontrer d’autres élèves aux mêmes origines qu’elles, à Poudlard. Après tout, l’école de sorcellerie se trouvait en Ecosse… Les indiens étaient peu nombreux en Grande-Bretagne, alors des sorciers indiens ? Mais c’était déjà la deuxième élève que la jeune Serpent rencontrait depuis le début de l’année ! Pour son plus grand plaisir, évidemment… Cela faisait toujours du bien de passer du temps avec les siens. Et même si elle ne connaissait pas encore Lahira, elle avait l’impression de retrouver un peu de sa famille chez elle.

Elle se rendit alors compte qu’elle avait dû être condescendante dans ses paroles. Si Lahira ne connaissait pas l’histoire de Diwali, cela devait être pour une bonne raison… Elle s’empressa alors de rajouter :

- Aujourd’hui, c’est Diwali, c’est pour ça qu’on se partage des gâteaux. C’est une fête religieuse, en fait et…

Elle s’interrompit, se doutant que ses explications n’étaient pas très claires. Surtout pour une personne qui semblait n’avoir aucune idée de ce dont elle parlait ! Elle sourit gentiment à la Serdaigle et lui lança un regard espiègle.

- Désolée, je m’embrouille. Tu veux que je te raconte ?

Parce que ce site a fait des choses magiques ~

Happy Diwali !  PV 

Shreya lui lança un regard que Lahira interpréta comme curieux et pensif.

Tu… Tu ne sais donc pas ce que sont ces gâteaux ? Et oui, je suis hindoue, mais je suis née en Angleterre. Mais euh… toi aussi tu as des origines indiennes non ? Lahira… C’est pas commun
Oui, j'ai des origines, mais que du côté de ma mère. Mais je n'ai aucune pratique religieuse ou locale... Donc pour les gâteaux, je sais rien. Je crois bien que ma mère pratique des choses locales, mais je n'habite avec elle que depuis l'été, enfin, bon, c'est compliqué. Elle m'a d'ailleurs envoyer une lettre, mais elle est illisible à cause des gâteaux.

Et je ne crois pas que mon prénom soit à proprement parler indien, mais il est inspiré du prénom de ma grand-mère, Lalitha. Sinon, mon deuxième prénom, c'est Anju, et ça, je crois que ça veut dire "celle qui vient du cœur", ou quelque chose dans le genre.

Lahira était curieuse de savoir l'importance de ces gâteaux. Pour elle, les origines et la couleur de peau n'avait aucune importance, mais c'était assez plaisant de voir qu'il y avait plein de nationalités différentes à Poudlard.
Maintenant, Lahira se souvenait d'avoir déjà croiser Shreya, et la Serpentard était souvent accompagnée de personnes aux même trait qu'elle. Sûrement sa famille.

Lahira eut une petite pensée pour Kylie et Ivan. Eux n'avaient pas hérités de noms indiens. A moins que leur deuxième prénom rappelle également les origines qu'ils partageaient avec Lahira.
L'aiglonne se demanda aussi si elle rencontrait un jour la famille de sa mère. Peut-être même qu'elle avait des cousins, ou des cousines...


Shreya la ramena au présent :
Aujourd’hui, c’est Diwali, c’est pour ça qu’on se partage des gâteaux. C’est une fête religieuse, en fait et…    Désolée, je m’embrouille. Tu veux que je te raconte ?

Lahira acquiesça en signe d'approbation.

"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." Antoine de Saint-Exupéry.
Deuxième année devoir, deuxième année RP.
Team Marchombre !

Happy Diwali !  PV 

Shreya écoutait attentivement Lahira. Tout à coup, elle comprenait mieux… La Serdaigle n’était pas a proprement parlé indienne, et forcement, ne savait rien de Diwali. Le visage de la Serpentard s’éclaira d’un grand sourire quand son interlocutrice lui fit signe qu’elle aimerait entendre ses explications. Prenant une grande inspiration, les yeux pétillants, elle se lança :

- Il était une fois un grand roi qui avait deux fils. Il aimait tendrement sa femme mais lorsqu’elle est morte, il s’est remarié et a eu deux autres fils. Naturellement, le moment venu de nommer son héritier au trône, il a choisi son aîné. Folle de jalousie, sa seconde femme l’a banni du royaume pendant 14 ans, afin que ce soit un de ses fils qui devienne roi. Mais le peuple n’a jamais oublié son prince, et 14 ans après, lorsqu’il est revenu, les habitants l’ont accueilli avec des diyas. Ce sont des lampes en terre qu’on allume. Ils ont donc parsemé les routes de diyas, éclairant tout le village, pour guider son chemin. C’était la victoire du bien sur le mal…

Elle s’interrompit quelques secondes, afin de mettre de l’ordre sur ses pensées. La fillette avait résumé du mieux qu’elle avait pu la légende, car aussi belle soit-elle, il aurait été trop compliqué de donner tous les détails à Lahira. Elle avait donc fait l’impasse sur toute l’histoire de Sita, la femme du prince, et du démon qui l’avait enlevée. Elle n’avait également pas élaboré sur le pourquoi du comment la reine avait exilé l’aîné des princes, se doutant que saisir les nuances de l’histoire serait difficile si on ne connaissait pas les autres légendes.

- Et du coup, le village tout entier était en fête. Donc, pour Diwali, c’est la tradition de partager des gâteaux à ses proches et d’illuminer sa maison de diyas. Chez moi, ma grand-mère fait toujours toutes sortes de gâteaux indiens, avec l’aide de ma mère et de mes tantes évidemment !

Prise d’une soudaine inspiration, elle s’assit en tailleur en bas et fit signe à sa camarade d’en faire de même. Elle mit les boites qu’elle devait offrir à Vidya et Kylan de côté puis ouvrit la sienne. Un large assortiment de gâteaux typiquement indiens y était entassé. On pouvait voir des ladoo, gulab jamoun, barfi, et d’autres encore, mais il fallait les connaitre et c’était loin d’être le cas de Lahira. Problème auquel la jeune Varma comptait remédier. Elle prit un barfi rose et le lui donna.

- Vas-y, goute ! Tu trouveras peut-être ça un peu sucré…

Elle prit ensuite elle-même un autre barfi, vert celui-ci, et l’avala en une bouchée. Morgane, qu’est-ce que c’était bon de retrouver les saveurs indiennes !

Parce que ce site a fait des choses magiques ~

Happy Diwali !  PV 

Les yeux animés d'une lueur de nouvelle, Shreya se mit à raconter son histoire.
Lahira se laissa emporter. Elle s'imaginait à côté du prince, qui essuyait les caprices de sa belle-mère. Qui subissait son bannissement injustifié. Elle se voyait au milieu du peuple à illuminer des lampes multicolores.
Shreya finit son histoire, et Lahira lui dit :
C'était vraiment une jolie histoire ! Il faudra un jour que je la connaisse en entière, enfin, avec plus de détails... Merci.

Soudain, sa nouvelle amie s’essaya par terre, et ouvrit une boîte blanche cartonnée comme celle de l'aiglonne. Dedans, il y avait les même petits gâteaux. Ils étaient colorés, assez spéciaux, et avaient l'air très appétissants. Et sucré.
Shreya la conforma dans son idée en lui tendant un petit gâteau en forme de rectangle rose :
Vas-y, goute ! Tu trouveras peut-être ça un peu sucré…

Lahira en avait vu un pareil dans sa boîte avant qu'elle ne s'écrase par terre, sauf moins...rose. Lahira prit la gâteau en la remerciant, et le goûta. En effet, c'était très sucré. Mais doux, et bon.

Ouah ! C'est super bon ! A ta place, je les aurais tous garder pour moi. Enfin bref, merci...

L'aiglonne regarda sa montre. Déjà l'heure d'aller en cours ! Elle soupira.

Bon, je dois y aller... J'ai Histoire de la Magie. C'était vraiment cool !

La Serdaigle se mordit la lèvre, et demanda :
Est-ce que je peux t'en prendre un autre ? De gâteau ?

Pour vu que Shreya dise oui...

"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." Antoine de Saint-Exupéry.
Deuxième année devoir, deuxième année RP.
Team Marchombre !

Happy Diwali !  PV 

Shreya balaya les remerciements de Lahira d’un revers de main. C’était normal, c’était a moitie de sa faute si les siens n’étaient plus comestibles. Et puis, elle serait sacrement hypocrite si elle ne partageait pas quand elle venait de lui expliquer Diwali était synonyme de partage. La Serdaigle marmonna quelque chose a propos de son cours d’Histoire de la Magie et expliqua qu’elle devait y aller. Alors qu’elle allait la saluer à son tour, elle se rendit compte que Lahira semblait vouloir lui demander quelque chose. L’encourageant du regard, elle attendit et se mit à rire doucement en entendant sa question. Un sourire franc aux lèvres, elle tendit immédiatement sa boite de gâteaux vers elle :

- Vas-y, sers-toi. Tu peux en prendre plus qu’un, tu sais ! Enfin, tu veux peut-être que je t’aide à choisir ? Tu vois le gâteau jaune en forme de boule ? C’est un ladoo, et c’est un de mes préférés !

Prise d’une impulsion, elle sortit un mouchoir en papier de son sac et y mit le fameux ladoo, ainsi qu’un nankhatai, un jalebi et un gulab jamoun. Elle qui aimait tant ces gâteaux, elle s’étonnait elle-même. Enfin, pas tellement au fond… C’était la chose à faire. Avant que Lahira ne puisse protester, elle enveloppa les gâteaux à l’intérieur du mouchoir et le fourra dans ses mains. Fière d’elle-même, elle s’exclama :

- Voila ! Ne me remercie pas, y a pas de problème. Bonne chance pour ton cours, j’espère qu’on se recroisera.

Elle lui adressa un autre sourire, tachant de ne pas laisser paraitre ce qu’elle pensait. La jeune Varma ne pouvait s’empêcher d’être déçue… Elle se demandait si elle reverrait Lahira, si elles auraient à nouveau l’occasion de discuter, et peut-être de devenir amies… Elle espérait que ce serait le cas. En tout cas, Diwali avait vraiment été spécial cette année.

***

Un peu moins d’une heure plus tard, Shreya était donc réunie avec ses cousines, dans une salle de classe vide. Elle ne savait pas si elles avaient vraiment le droit de faire ça, mais apparemment Priya le faisait avec Kajal et Nidhi depuis l’entrée des deux dernières à Poudlard et elles n’avaient jamais eu de soucis. Les filles Varma rigolaient donc ensemble, discutant de tout et de rien, et savourant simplement leurs gâteaux.

Shreya avait déjà donné sa boite à Vidya, et par conséquent, en avait reçu une également. Celle-ci était au milieu des autres boites, par terre sur le sol, Shreya s’étant dit que si elle mangeait trop de gâteaux, elle ferait probablement une indigestion. Ainsi, elle se contentait de terminer sa propre boite, enfin, ce qu’il restait après qu’elle ait donné la moitié à Lahira. Choix qu’elle ne regrettait pas… Après tout, elle avait aussi pu coincer Kylan tout seul avant de rejoindre ses cousines, et les deux enfants s’étaient également échangés les gâteaux. Elle avait donc encore une boite qui l’attendait…

Cette boite-ci, cependant, était en sécurité dans son dortoir, sur sa table de chevet. Elle ne tenait pas spécialement à ce que toutes ses cousines sachent qu’elle poursuivait un échange exclusif avec le Gryffondor, et surtout pas Neha. Merlin savait quelle crise de jalousie elle pourrait faire… Mais peu importe, Shreya était vraiment heureuse à cet instant. Diwali avait été diffèrent des années précédentes, mais ce n’était pas une mauvaise chose. Sa rencontre avec la Serdaigle avait tout change. Oui, Diwali avait vraiment été spéciale pour elle.

Reducio
Fin du RP pour moi ! Jte laisse conclure si tu veux. J'ai adore le faire avec toi :lol:

Parce que ce site a fait des choses magiques ~

Happy Diwali !  PV 

Shreya acquiesça, prit même plusieurs gâteaux, et les lui passa. Lahira était bien contente. Elle voyait que Shreya était un peu déçue, c'était humain, et d'ailleurs, Lahira l'était aussi. Partager avec Shreya, ça avait été bien, très sympa, mais elle aurait aimé goûter à ceux de sa mère. La boîte tombée par terre, c'était comme encore un coup du destin qui éloignait Adhira et Lahira.

- Merci de m'avoir expliqué cette histoire. C'était comme de la magie, différente de celle de Poudlard, mais qui m'a transporté vers le prince et son royaume. A bientôt !

Les deux filles reprirent chacune leur chemin. L'aiglonne était pensive, mais ravie de cette rencontre avec Shreya et la fête de Diwali.

*

Lahira était dans son lit, bien calé, les rideaux de son lit fermés. Sa baguette, posée sur ses jambes, éclairait avec un "Lumos" un bout de parchemin. L'aiglonne essayait de répondre à la lettre de sa mère. Qu'est ce que se serait simple, juste, de lui décrire sa journée, de lui parler du prince, de Shreya...

Mais douze années l'empêchaient tout simplement de le faire. Il ne fallait pas se voiler la face, Lahira n'aurait jamais avec sa mère une relation complète.

Trempant sa plume dans l'encre, Lahira décida de ne pas se casser la tête. Elle verra bien...
Salut Maman,

J'ai bien reçu ton colis, mais ils ont fini par terre dans un couloir. Tant pis, j'ai rencontrer quelqu'un qui m'a fait goûter des ladoos, et d'autres variétés. Elle m'a même raconter un bout de légende...
FIN

"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve." Antoine de Saint-Exupéry.
Deuxième année devoir, deuxième année RP.
Team Marchombre !