Couloirs

Inscription
Connexion

Carambolage  Terminé 

Avec Alice Sangblanc

Mercredi 2 septembre



Cela faisait bien une heure que Orphéa déambulait dans les couloirs de Poudlard. Ses cours n’avaient pas encore commencé et elle en profitait pour apprendre à se repérer dans cet immense et fabuleux château. Elle avait également noté sur un bout de parchemin les salles de cours qu’elle avait repéré en se promenant, ainsi elle ne se perdrait pas pour rejoindre ses cours. Ce n’était peu être pas grand-chose, mais elle était persuadée qu’être à l’heure pour la première heure lui permettrait de faire bonne impression auprès de ses professeurs et ainsi se les mettre dans la poche. Elle était déterminée à faire gagner des points à sa maison, quitte à devoir jouer l’élève modèle auprès de ses professeurs. En plus si elle obtenait de bonnes notes, elle pourrait envisager de grandes études (elle ne savait pas encore quoi), qui lui permettrais de se faire un nom dans le monde des sorciers !

Elle était entrain de lire ses notes pour essayer de se rappeler quelles parties du château elle n’avait pas encore visité, quand sa tête cogna contre quelque chose. Une autre tête. Une tête blanche. C’était @Alice Sangblanc, une fille, qui comme elle était en première année à Serpentard, qu’elle avait rencontré hier juste après la répartition.

Elle massa son front légèrement douloureux avant de rigoler : « Alice ! Comment ça va depuis hier ? Tu crois qu’on pourrait recevoir des cours spéciaux « Apprendre à regarder devant sois quand on marche » ? Ça pourrait nous être utile »
Dernière modification par Orphéa Cooper le 24 juin 2019, 22 h 28, modifié 2 fois.

Qui a été mordu par un serpent fuit devant un ver de terre
Rédactrice au Sale Hasard ⏦ Fabricante d’arbres ⏦ Collectionneuse de carte Chocogrenouille ⏦ Marraine fantastique
1ère Année RP

Carambolage  Terminé 

Alice redescendait de la volière, son sac de cours au dos. Son coeur était lourd, mais elle se devait de ne rien montrer. Ce ne serait pas correct. Elle finirait par trouver un hibou courageux et plein d’audace, capable de traverser l’océan pour rejoindre la France. Voilà un nouvel argument pour son père. Son désir d’obtenir son propre hibou dépassait l’entendement. Partager ceux de l’école provoquait en elle un sentiment de honte et de dégoût. Qui sait quel troll était entré en contact avec ces volatiles.
En général, quand Alice voulait quelque chose, Monsieur Sangblanc lui offrait. Ses armoires croulaient sous le poids des vêtements, ses coffres à jouets vomissaient de tout côté et sa chambre avait des allures de bibliothèques. Mais jamais il ne cédait quand Alice le suppliait d’avoir des animaux rien qu’à elle. C’était injuste.

Alice descendait les étages tout en grignotant une patacitrouille, les pensées ailleurs. Enfin, elle allait assister à son premier cours à l’école de Poudlard. Comme ses frères avant elle, Alice allait avoir l’immense honneur d’apprendre au sein de la maison Serpentard. Allait-elle être meilleure qu’eux deux ? Rendrait-elle son père aussi fier qu’il l’était pour eux ? A bien réfléchir... elle n’en doutait pas ! Depuis toujours, c’était une petite fille intelligente et attentive. Il n’y avait pas de raison qu’elle échoue. Et peut être qu’il se déciderait à lui offrir ce hibou dont elle rêvait tant ?

Ses pensées volèrent en éclat lorsque la tête d’Alice frappa violemment un obstacle. Elle prit son front dans ses mains en grommelant. Alice avait l’impression que son crâne était en train de se fendre.

« - Alice ! Comment ça va depuis hier ? Tu crois qu’on pourrait recevoir des cours spéciaux Apprendre à regarder devant sois quand on marche ? Ça pourrait nous être utile.

La fillette resta un moment à se frotter la tête. Elle posa des yeux furieux sur l’élève qui venait de la percuter : c’était @Orphéa Cooper, une Serpentard de première année qu’elle avait rencontré hier. Ses traits se détendaient alors.

- Ils pourraient t’être bénéfique oui, dit Alice en se frottant le front. Tu prévois d’intégrer l’équipe de Quidditch en tant que cognard ? Tu as toutes tes chances ...

Alice posa ses yeux sur sa patacitrouille écrasée au sol. Elle poussa un soupir dépitée. La journée commençait bien. Mais dans son malheur, elle avait retrouvé la seule personne susceptible de lui arracher un sourire après la perte de sa patacitrouille. Il valait mieux pour elle !

- Que fais-tu par ici ? Demanda Alice. Pourquoi n’es-tu pas en salle de classe ? »

Retard RP, désolée pour mes partenaires.
Je réponds à mes RP selon mon inspiration, pas par ordre chronologique. Patience !
Première année RP (2043-2044)
#741B47

Carambolage  Terminé 

Orphéa regarda la patacitrouille d’@Alice Sangblanc qui était écrabouillée au sol. Ouppss ! La jeune fille en face d’elle avait l’air en colère... Et si la seule personne avec qui elle avait sympathisé pour l’instant se mettait à la détester à cause de ce simple incident ?! Elle n’avait pas de friandises à lui offrir pour s’excuser !

« Ils pourraient t’être bénéfiques oui, dit Alice en se frottant le front. Tu prévois d’intégrer l’équipe de Quidditch en tant que cognard ? Tu as toutes tes chances ... » Orphéa fut soulagée de voir que sa camarade s’était décrispées et avait répondu elle aussi avec humour.

« Que fais-tu par ici ? Pourquoi n’es-tu pas en salle de classe ? »

« Haha, j’envisageai plus un poste de batteuse, mais je devrais peut-être reconsidérer la chose ! Il pourrait peut-être créer le poste de cognard humain pour moi, et gare à celui qui se trouvera sur mon chemin ! » lui répondit la petite brune hilare. Alice lui sourit, et n’avait pas vraiment l’air fâchée ! Orphéa se rappela alors qu’elle lui avait demandé ce qu’elle faisait là.

« Hmm, non ils ne commencent que dans 1h. Du coup je me baladais pour essayer de repérer les différentes salles. Comme ça je ne serais pas en retard tout à l’heure contrairement à d’autres ! »

Il ne faudrait tout de même pas tarder si elle voulait avoir le temps de rejoindre la salle pour son premier cours, avec ces escaliers qui bougent, ces tableaux qui parlent et les fantômes que l’on croise sans arrêt, on était facilement distrait. Elle devrait continuer son exploration un autre jour.

« Et toi que faisais-tu à te balader dans les couloirs ? »

Qui a été mordu par un serpent fuit devant un ver de terre
Rédactrice au Sale Hasard ⏦ Fabricante d’arbres ⏦ Collectionneuse de carte Chocogrenouille ⏦ Marraine fantastique
1ère Année RP

Carambolage  Terminé 

Alice continuait à se masser la tête. La voix de @Orphéa Cooper lui semblait si lointaine et si proche à la fois. Elle voulait devenir batteuse dans l’équipe de Quidditch de Serpentard ? « Si elle compte se servir de sa tête comme batte, elle a toutes ses chances ... » pensa Alice.

La Serpentard indiqua à Alice son idée de marcher dans le château pour découvrir les différentes salles. Ce n’était pas stupide, loin de là. Le château était si grand. Trouver les salles de cours du premier coup, en tenant compte des escaliers qui se mouvaient selon leur propre volonté, des vagues d’élèves en quête de leur prochain cours... ce n’était pas chose aisée que d’arriver à l’heure. Alice était toujours très ponctuelle, et détestait le retard. C’était pour elle un profond manque de respect pour le malheureux qui se voit contraint d’attendre. Il faudrait qu’elle prévoit un temps pour voyager d’étage en étage, de couloir en couloir...

« - Et toi que faisais-tu à te balader dans les couloirs ? lui demanda Orphéa.
- Je ne me balade pas, corrigea Alice. Je rejoins la salle de cours d’Histoire de la Magie. Avec miss Montmort. Je reviens de la volière, j’avais quelques courriers à envoyer.

Alice regardait autour d’elle, la bouche pincée. Où étaient-elles ? Elle ne reconnaissait pas ces murs. Comment avait-elle fait pour atterrir ici depuis la tour Ouest ? Alice se gardait bien de poser la question. Elle finirait bien par trouver la réponse elle même. Assez vite, ce serait judicieux. Elle ne voulait pas, et ne devait pas, arriver en retard à ce premier cours.

- En ce qui te concerne, Orphéa, je pense que tu devrais remettre ta balade à plus tard. Il ne faudrait pas que tu arrives en retard au premier cours de l’année, hm ? »

Retard RP, désolée pour mes partenaires.
Je réponds à mes RP selon mon inspiration, pas par ordre chronologique. Patience !
Première année RP (2043-2044)
#741B47

Carambolage  Terminé 

En entendant Alice évoquer de la volière, Orphéa se rendit compte qu’elle n’avait pas encore envoyé de hiboux à ses parents. Ils n’étaient probablement pas trop inquiets, mais elle voulait tout de même leur raconter ses premières impressions sur le château et ... tout le reste. Et puis quand ils lui répondraient, elle aurait droit à quelques friandises comme lui avait promis sa mère.

« En ce qui te concerne, Orphéa, je pense que tu devrais remettre ta balade à plus tard, lui lança Alice. Il ne faudrait pas que tu arrives en retard au premier cours de l’année, hm ? »

« C’est vrai que je ne devrais pas tarder, je vais venir avec toi, lui répondit-elle. Et tu sais quoi, pour me faire pardonner pour ta patacitrouille, je vais faire le chemin avec toi. Tu m’as l’air légèrement perdue, il faut retourner au premier étage pour l’Histoire de la Magie. »

Alice ne répondit rien, et Orphéa en déduisit qu’elle était effectivement bien perdue et que son commentaire l’avait peut-être un peu vexée. Décidément elle ne savait pas comment se comporter avec elle. Un coup elle était chaleureuse et avenante, la fois d’après elle était froide et hautaine ... « Un peu comme moi dans le fond » pensa Orphéa. Mais bon, elle faisait des efforts car être trop lunatique n’était pas le meilleur moyen de se faire des amis. Elle décida de relancer la conversation.

« Bon alors, parle-moi un peu de toi ! On n’a pas encore eu l’occasion de beaucoup parler et je pense que c’est le bon moment, lança-t-elle joyeusement. Avec les escaliers qui vont nous ralentir, nous avons un peu de temps devant nous. »

Qui a été mordu par un serpent fuit devant un ver de terre
Rédactrice au Sale Hasard ⏦ Fabricante d’arbres ⏦ Collectionneuse de carte Chocogrenouille ⏦ Marraine fantastique
1ère Année RP

Carambolage  Terminé 

Fais attention à ne pas jouer Alice à ma place. En général tu vises assez juste mais là pour le coup, Alice n'aurait pas rien dit :lol:

La sorcière à la crinière blanche se tût lorsque Orphéa sous entendit qu'Alice s'était perdue. Son silence confirma ce que sa camarade pensait. Alice claqua sa langue contre son palais, l'air agacé. « Je ne suis pas perdue, je me promène volontairement » marmonna t-elle. Son humeur du réveil était encore perceptiblement maussade. La jeune fille se contrôlait autant qu'elle le pouvait. Elle ne devait pas faire fuir sa camarade. Alice inspira profondément et n'ajouta rien de plus.

C'est Orphéa qui brisa encore ce court moment de silence.

« - Bon alors, parle-moi un peu de toi ! On n’a pas encore eu l’occasion de beaucoup parler et je pense que c’est le bon moment ! Avec les escaliers qui vont nous ralentir, nous avons un peu de temps devant nous.

Décidément, cette sorcière parlait beaucoup, même le matin ! Alice s'efforçait de conserver une attitude neutre, mais c'était beaucoup lui demander : on venait de lui rentrer dedans, de la deviner perdue et, en prime, on lui parlait dés le matin.

- Nous aurons beaucoup d'autres occasions de parler de nous, dit Alice. Mais autant utiliser le temps qui nous est accordé pour rejoindre la salle de classe.

Alice prit une grande inspiration, et posa ses grandes billes d'argent sur Orphéa. Son ton froid depuis le début de la discussion se réchauffa quelque peu.

- Qu'est-ce que tu veux savoir ?
demanda Alice en croisant ses bras. Tu connais mon nom, mon prénom. Tu sais que j'aime les potions et la botanique. C'est déjà bien, non ?

Alice se mit à réfléchir un instant. Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle devait dire pour parler d'elle. Pourquoi Orphéa ne lui posait elle pas ses questions, tout simplement ? Pourquoi se faire des amis était-il aussi difficile ! Alice fit signe à Orphéa de prendre la tête de la marche.

- Je suis Irlandaise, j'habite du côté de Limerick, continua Alice. C'est dans le centre du pays. C'est très joli, comme tu dois t'en douter. L'Irlande est un pays superbe.

Retard RP, désolée pour mes partenaires.
Je réponds à mes RP selon mon inspiration, pas par ordre chronologique. Patience !
Première année RP (2043-2044)
#741B47

Carambolage  Terminé 

Alice ne semblait pas vraiment vouloir parler de si bon matin. Orphéa faisait pourtant tout son possible pour être avenante. Elle ne s’y prenait peut-être pas de la bonne manière, après tout elle n’avait pas eu énormément d’amis durant son enfance. Le fait d’être une sorcière vivant dans un quartier moldu compliquait forcément la chose, car ses rares amis avaient fini par lui tourner le dos, la trouvant soit bizarre, soit effrayante.

Bref, il ne fallait pas qu’elle se décourage pour autant, elle était maintenant entourée de gens comme elle, ça ne devrait plus poser de problèmes.

« Qu'est-ce que tu veux savoir ? demanda Alice en croisant ses bras. Tu connais mon nom, mon prénom. Tu sais que j'aime les potions et la botanique. C’est déjà bien, non ? »

Qu’est-ce qu’Orphéa voulait savoir ? Plein de choses ! Comment était sa maison, est-ce qu’elle avait des frères et soeurs, quel était son chanteur préféré, est-ce que sa mère avait l’habitude de lui cuisiner des bons cookies ? C’est comme ça que l’on devient ami après tout, en apprenant à connaître l’autre. Elle n’eut pas le temps de poser une seule question qu’Alice sembla se décider à communiquer avec elle et enchaina. Pendant qu’elles commençaient à marcher, elle lui apprit qu’elle vivait à côté de Limerick, en plein centre de l’Irlande.

« Ho je n’y suis jamais allé, mais on m’a dit que les paysages ressemblaient un peu à ceux de l’Écosse, commenta Orphéa. J’habite à Glasgow, mais mes grands-parents vivent près de Craignure sur l’Île de Mull »

Elle se dit que se serait génial de passer du temps là-bas avec Alice, elles pourraient aller se baigner et manger les bons gâteaux de sa grand-mère. Bien que sa camarade aux cheveux blancs soit parfois très précieuse, elle rajouta « Si tu veux je t’y inviterais pendant les vacances ! » tout en espérant que celle qu’elle considérait comme une amie n’allait pas s’enfuir en courant.
Dernière modification par Orphéa Cooper le 18 avril 2019, 14 h 31, modifié 1 fois.

Qui a été mordu par un serpent fuit devant un ver de terre
Rédactrice au Sale Hasard ⏦ Fabricante d’arbres ⏦ Collectionneuse de carte Chocogrenouille ⏦ Marraine fantastique
1ère Année RP

Carambolage  Terminé 

Au fil de leur conversation, les filles traversaient les couloirs, montaient les étages. Alice faisait confiance en le sens de l’orientation de sa camarade.

Alice jeta un étrange regard à sa camarade lorsque celle ci commenta son pays. Les paysages irlandais, ressemblaient à l’Ecosse ? Quelle diablerie entendait-elle là ! Alice se garda de tout commentaire patriotique. Au moins, Orphéa n’était pas anglaise. Aurait-elle pu s’entendre avec, si tel avait été le cas ? Pas sûr.

« - Ah, oui, Glasgow. C’est si joli. Mon père a un collègue qui y réside. Je n’y vivrais pas mais... c’est tout de même ravissant.

Alice préférait les grandes plaines aux grandes villes qu’elle voyait comme d’immenses fourmilières. Limerick, encore, cela passait. C’était Irlandais.
Cependant, l’Ile de Mull l’intéressait bien plus ! Pas pour la mer, pas pour courir sur le sable.
Pour les dragons.
Après tout, l’Ile de Mull appartenait à l’archipel des Hébrides alors... pourquoi pas ? Pourquoi ne serait-il pas possible d’apercevoir un Noir des Hébrides ? Ses immenses ailes noires de chauve-souris, déployées au dessus des habitations, son regard de chasseur en quête d’une proie alléchante... Quelle belle aventure ce serait que de voir un spécimen en chaire et en os !

- Si tu veux je t’y inviterais pendant les vacances !

Le visage d’Alice s’éclaira d’un tendre sourire. Lisait-elle dans ses pensées ?
Mais la fillette aux boucles blanches haussa une épaule, l’air songeuse. Orphéa était amusante, bien différente d’Alice malgré les points communs que les deux fillettes s’étaient découvert la veille. L’énergie dont débordait Orphéa était ahurissante. Comment faisait-elle, alors qu’Alice, derrière son visage impeccablement neutre, luttait pour ne pas regagner son lit ? Grâce à quelle sorcellerie Orphéa était-elle capable de se projeter aussi loin dans l’année alors que la jeune Sangblanc peinait à se souvenir de sa soirée ?

- Nous verrons, nous verrons, répondit Alice en agitant légèrement la main. Tu ne t’arrêtes jamais de parler, n’est ce pas ?

Alice lâcha un léger rire. Elle ne voulait pas paraître désagréable auprès de sa potentielle première amie. C’est pour cela qu’elle reprit presque aussitôt :

- Est-ce que tes grands-parents a déjà eu l’occasion d’apercevoir un Noir des Hébrides ? Tu sais, ces grands dragons noirs, aux ailes de chauve-souris. Ils ont des pointes noires sur l’échine. Ils sont très reconnaissables. Alors si tu me dis que ton grand-père ou ta grand-mère en ont vu survoler sa maison... J’accepte à l’avance de passer mes vacances avec toi. »

Le ton d’Alice était devenu moins brumeux, et bien plus joyeux, sans pour autant partir dans une joie insupportable.
Dernière modification par Alice Sangblanc le 19 avril 2019, 0 h 49, modifié 1 fois.

Retard RP, désolée pour mes partenaires.
Je réponds à mes RP selon mon inspiration, pas par ordre chronologique. Patience !
Première année RP (2043-2044)
#741B47

Carambolage  Terminé 

La jeune Serpentard fut soulagée quand sa camarade lui sourit avant de lui répondre « Nous verrons, nous verrons ». Au moins ce n’était pas un non catégorique !
Cependant elle fit une remarque sur le fait qu’Orphéa ne s’arrêtait jamais de parler, ce qui gêna quelque peu la petite brune. Pourquoi était-ce si dur de se faire des amis ?

Alice enchaina rapidement, lui demandant si sa grand-mère avait déjà aperçu un Noir des Hébrides, auquel cas elle accepterait de venir passer les vacances avec elle. Elle fut un peu déçue de voir qu’Alice s’intéressait plus à la faune locale qu’a sa compagnie mais c’était probablement mieux que rien.

« A vrai dire, je ne leur ai jamais posé la question. Mais une fois avec ma mère, nous somme allées cueillir des fleurs de Callune sur l’île de Coll, et nous en avons vu un, commença-t-elle à raconter enthousiaste. Elle repensa à ce qu’avait dit la jeune fille au jeune blanc quelques instants auparavant concernant son débit de parole, mais elle avait bien trop envie de lui raconter son aventure. Ma mère était paniquée, car il s’est posé à une centaine de mètres de nous. Ils sont assez agressifs d’après ce qu’elle m’a dit, elle avait peur que je fasse du bruit et que le dragon nous remarque »

Orphéa était fière de sa petite anecdote et attendait de voir le visage d’Alice s’illuminer. Puis elle se rappela soudainement de pourquoi elle racontait cette histoire. « L’île de Coll est tout près de Mull, alors je pense que s’il y en a là bas, on doit pouvoir en voir chez eux »

Elle espérait que cela suffirait pour convaincre sa camarade, et que celle-ci accepterait sa proposition. Ce serait franchement plus sympa que de rester avec ses parents dans leur appartement de Glasgow.
Dernière modification par Orphéa Cooper le 18 avril 2019, 14 h 32, modifié 1 fois.

Qui a été mordu par un serpent fuit devant un ver de terre
Rédactrice au Sale Hasard ⏦ Fabricante d’arbres ⏦ Collectionneuse de carte Chocogrenouille ⏦ Marraine fantastique
1ère Année RP

Carambolage  Terminé 

Alice souriait bêtement. Imaginer ses grandes créatures noires la sortait petit à petit de sa mauvaise humeur matinale. Quelle entité invisible avait œuvré pour qu’elle rencontre une autre élève de sa classe qui l’inviterait aux Hébrides dés son premier jour de cours à Poudlard ? C’était incroyable. C’était elle à elle que s’adressait ce miracle. Cette adorable fille, bavarde mais intéressante. Mais lorsque Orphéa lui raconta qu’elle et sa mère avait vu de leurs yeux un véritable Noir des Hébrides, Alice envoya valser tous les défauts de sa nouvelle amie.

« - Un Noir des Hébrides ? Répéta Alice, un grand sourire exposant ses petites dents blanches. Tu es vraiment chanceuse ! Ils sont magnifiques, tu ne trouves pas ? Leurs grandes ailes noires, leurs grands yeux violets... et ils sont passionnants, en plus. Vraiment, tu es très chanceuse.

Chanceuse....Alice senti une petite boule se former au fond de sa gorge. Elle continuait de sourire malgré l’inconfort qui s’installait, c’était plus fort qu’elle. Orphéa avait déjà créer des potions, Orphéa avait une mère qui l’aidait, Orphéa avait voyagé, Orphéa avait vu un Noir des Hébrides. Orphéa était chanceuse.
Alice réajusta la sangle de son sac sur son épaule alors que son sourire redevenait plus calme, moins extatique. La petite boule coincée dans sa gorge grossissait alors qu’elle imaginait les yeux de sa camarade s’arrondir en apercevant les ailes sombres du Noir des Hébrides. Elle mentait certainement, juste pour se faire mousser. Bien sûr. Méchante petite fille.
Rien ne se lisait sur le visage d'Alice. Ses traits étaient détendus, ils n'affichaient rien des interrogations de la fillette. Si, peut-être un léger rictus coincé qui soulevait la commissure de ses lèvres. Mais que trahissait-il vraiment, ce petit sourire figé ?

- Si je passe les vacances chez toi, j'espère que mon grand-père ne sera pas trop déçu, ajouta Alice. Je vais chez lui chaque été, et je l'aide à s'occuper de ses hippogriffes. Il les élève, c'est une passion. Je pense qu'il pourrait se passer de moi mais...on ne sait jamais. Tu es prévenue. »

*Moi aussi, je fais des choses intéressantes* grommela intérieurement Alice. Se faire des amis s’avérait plus compliqué que prévu.

Retard RP, désolée pour mes partenaires.
Je réponds à mes RP selon mon inspiration, pas par ordre chronologique. Patience !
Première année RP (2043-2044)
#741B47

Carambolage  Terminé 

Un adorable sourire s’étira sur le visage d’Alice. Elle semblait vraiment passionnée par les dragons, et c’était une carte à jouer pour Orphéa si elle voulait s’attirer la sympathie de sa première amie. Elle les trouvait certes intéressants, mais c’était loin de représenter pour elle une passion comme la potion ou la botanique. 

« Oui c’est vrai qu’ils sont magnifiques, dit-elle pour répondre à Alice s’émerveillant quant à leurs ailes et leurs grands yeux. Elle décida de poursuivre, pour montrer qu’elle connaissait tout de même un peu le sujet. Mais personnellement je préfère les Opalœil des Antipodes. On dit que ce sont les plus beaux des dragons. J’aimerais vraiment en voir, mais malheureusement je n’ai jamais été en Nouvelle-Zélande »

Il y eut un petit blanc, durant lequel Alice semblait perdue dans ses pensées, avec un sourire figé sur le visage. Après quelques instants elle reprit.

« Si je passe les vacances chez toi, j'espère que mon grand-père ne sera pas trop déçu. Je vais chez lui chaque été, et je l'aide à s'occuper de ses hippogriffes. Il les élève, c'est une passion. Je pense qu'il pourrait se passer de moi mais...on ne sait jamais. Tu es prévenue »

Orphéa avait déjà aperçu un dragon mais elle n’avait jamais eu l’occasion d’approcher un hippogriffe. Elle trouvait ça assez contradictoire et marrant en même temps. 

« Ho ça doit-être vraiment intéressant de pouvoir s’occuper d’animaux comme ceux-ci ! s’exclama la petite Serpentard. J’aimerais beaucoup en caresser un »

En vérité elle n’avait que peu d’intérêt pour les animaux, elle ce qui la passionnait c’était les plantes. Mais Alice semblait s’y intéresser, alors elle rentrait dans son jeu.

« Ho si ton grand-père veut passer du temps avec toi, il peut venir aussi ! La maison n’est pas très grande mais il y a suffisamment de chambres pour loger tout le monde » ajouta-t-elle, soucieuse que rien ne puisse retenir son amie de venir passer des vacances avec elle.

Qui a été mordu par un serpent fuit devant un ver de terre
Rédactrice au Sale Hasard ⏦ Fabricante d’arbres ⏦ Collectionneuse de carte Chocogrenouille ⏦ Marraine fantastique
1ère Année RP

Carambolage  Terminé 

Alice ne put s’empêcher de rire lorsque Orphéa lui proposa d’emmener son grand père avec elle pour les vacances. Quelle idée saugrenue ! Il n’était pas homme à quitter son domaine pour « rien ». Passer ses vacances auprès d’inconnus, même pour sa petite fille adorée, ce serait bien trop lui demander.

« - Oh tu es adorable ! Lança Alice dans un sourire amusé, ses petites dents exposées. Mais mon grand-père refusera, c’est certain. Il ... hm... disons qu’il préfère le calme de ses montagnes à tout autre chose. Et puis il ne va certainement pas abandonner ses hippogriffes, ce serait dangereux, il faut régulièrement les soumettre à un sortilège de désillusion... Tu sais, c’est un homme très.. attaché à sa petite vie, à son petit confort.

Un petit confort composé de draps de soie, de repas de haute gastronomie et d’elfes de maison bienveillants. Alice ne voyait pas là grand mère d’Orphéa comme une misérable et ne remettrait pas en doute la gentillesse de sa camarade. Seulement, Alice savait que son grand père, et sa famille en générale, avait des exigences particulières. Elle aussi en avait.
Mais la fillette ne voulait pas s’étaler sur son grand-père, ni sur sa famille.

- Enfin je verrais tout cela directement avec lui, ajouta rapidement Alice. Mais parlons d’autre chose. Est-ce que tu voudras t’asseoir avec moi, en classe ? Je n’ai pas envie d’être avec je ne sais quel abruti qui parle, qui parle, qui parle... et qui me fait rater mon cours. »

Le premier cours de sa vie, c’était si important ! Tout devait être parfait. Orphéa parlait beaucoup, certes, mais elle était intéressante et Alice était convaincue qu’elles seraient toutes deux de très bonnes amies. Cependant, il restait à voir si Orphéa était attentive. Il était hors de question d’avoir comme voisine de table une petite troll incapable de rester concentrée sur une seule et même chose pendant plus de quinze minutes.

Retard RP, désolée pour mes partenaires.
Je réponds à mes RP selon mon inspiration, pas par ordre chronologique. Patience !
Première année RP (2043-2044)
#741B47

Carambolage  Terminé 

Alice rigola légèrement à la remarque que lui avait faiet la petite brune, en lui rétorquant que son grand-père menait sa petite vie avec ses hippogriffes, et qu’il n’accepterait probablement pas. 
Orphéa trouvait cela bien dommage. Depuis que ses grand-parents avaient abandonné leur manoir au profit de leur maison de vacances, ils n’avaient plus trop l’occasion de rencontrer des personnes de leur âge. Cette visite leurs aurait probablement apporté un peu de joie. Mais peu importe, ce qui comptait aux yeux d’Orphéa, c’était qu’Alice ai accepté de venir pour les vacances. Cependant la jeune fille aux cheveux blancs décida de changer de sujet.

« Mais parlons d’autre chose. Est-ce que tu voudras t’asseoir avec moi, en classe ? proposa-t-elle. Je n’ai pas envie d’être avec je ne sais quel abruti qui parle, qui parle, qui parle... et qui me fait rater mon cours »

Cette demande enchanta la petite Serpentard, qui lui répondit vivement.

« Ho oui, bien sur ! C’est vrai que c’est important, surtout pour un premier cours, il faut faire bonne impression. Tu peux compter sur moi pour être attentive »

Elle était plutôt du genre bavarde, mais elle avait tellement hâte d’en apprendre plus sur l’histoire de la magie, qu’elle serait capable de rester muette pendant ce premier cours. De plus elle avait bien compris qu’Alice la trouvait un peu trop pipelette, il faudrait donc qu’elle fasse quelques efforts. 

Les deux jeunes filles se rapprochaient de la salle d’histoire de la magie. Des paroles résonnaient dans les couloirs, rassurant ainsi Orphéa qui était sûre de ne pas être en retard.

« Je crois qu’on y est presque, informa la jeune fille, déçue de ne pas pouvoir poursuivre la conversation plus longtemps. Il faudra vraiment que l’on reparle de cette histoire de vacances, ça pourrait être très chouette ! »
Dernière modification par Orphéa Cooper le 18 avril 2019, 14 h 37, modifié 1 fois.

Qui a été mordu par un serpent fuit devant un ver de terre
Rédactrice au Sale Hasard ⏦ Fabricante d’arbres ⏦ Collectionneuse de carte Chocogrenouille ⏦ Marraine fantastique
1ère Année RP

Carambolage  Terminé 

Orphéa était vraiment une fille gentille, douce et agréable. Elle mettait en confiance presque aussitôt. C’était une première amie idéale, et Alice en avait bien conscience. Il faudrait entretenir cette amitié en mangeant ensemble, en discutant le soir, en se créant des souvenirs, et en allant en cours ensemble. Finalement, ce n’était pas si compliqué que cela.

Bientôt, leurs pas les amena aux abord de leur salle de classe. Le premier cours de l’année. Le premier cours de sa scolarité à Poudlard. C’était si excitant ! Alice n’avait qu’une envie : bondir dans la classe et aller s’installer au premier rang pour ne pas rater une miette du cours de son professeur d’histoire de la magie. Mais il fallait faire preuve de calme et de dignité. Elle n’était pas seule.

Les vacances d’été furent remise au sujet par Orphéa. Elle y tenait beaucoup, c’était indéniable. Cette volonté de recevoir Alice pendant les vacances lui faisaient chaud au coeur malgré tout. Il fallait juste convaincre Père, mais il serait certainement ravi. Après tout, sa fille avait une amie, il en serait certainement très fier. Ou peut-être pensera t-il que c’est trop tôt ? Sans aucun doute. L’idée devra mourir encore un peu avant qu’elle ne soit proposée. Il fallait mettre toutes les chances de son côté.

« - J’en parlerai avec mon père, dit Alice. Il ne faut pas mettre la charrue avant les hippogriffes. Mais il n’y a pas de raison qu’il refuse ! 

Monsieur Sangblanc avait mille raisons de refuser. Il ne connaissait pas Orphéa, ni ses parents, ni sa grand-mère. Il ne savait pas où allait mener cette amitié, il ne savait pas qu’elle serait l’influence d’Orphéa sur sa fille. Les îles où vivaient la grand-mère de la fillette étaient survolées par des dragons.
Il y en avait des raisons de refuser. Et de bonnes raisons. Mais Alice faisait confiance au jugement de son père. Quelque soit son choix, ce serait le bon.

- Et si nous rentrions en classe, avant que les meilleures places ne soient prises ? Imagines si nous nous retrouvons au fond de la pièce, avec les cancres !

Retard RP, désolée pour mes partenaires.
Je réponds à mes RP selon mon inspiration, pas par ordre chronologique. Patience !
Première année RP (2043-2044)
#741B47

Carambolage  Terminé 

La jeune fille à la chevelure blanche expliqua à Orphéa qu’elle demanderait l’autorisation à son père, mais qu’il n’avait aucune raison de refuser. S’il fallait la petite brune enverrait sa grand-mère toquer chez les Sangblanc pour se présenter, et les convaincre de laisser leur fille passer une semaine sur l’île de Mull. Mais comme l’avais dit Alice, ils n’avaient aucune raison de refuser.

« Et si nous rentrions en classe, avant que les meilleures places ne soient prises ? lui proposa son amie. Imagines si nous nous retrouvons au fond de la pièce, avec les cancres ! »

« Oui bonne idée ! lui répondit-elle avec enthousiasme en passant la porte de la salle. Je serais bien resté discuter plus longtemps mais tu as raison, les cours sont plus importants »

La vérité était qu’Orphéa s’en fichait d’être au fond de la classe avec les cancres, cela ne l’empêcherait pas de se concentrer si elle voulait suivre le cours. Tout ce qu’elle voulait c’était de continuer à faire bonne impression à sa camarade. C’était sa première rencontre à Poudlard, et elle voulait d’abord consolider cette amitié encore fragile. Alice était bien différente de la brune, et il faudrait qu’elle passe du temps avec elle si elle voulait se faire accepter telle qu’elle était.

« Si tu n’as pas déjà quelqu’un pour t’accompagner, nous pouvons manger ensemble à midi, proposa-t-elle en s’asseyant au côté de son amie. Je suis sûre qu’on a encore beaucoup de choses à se raconter ! »

Avant qu’elle n’ait pu obtenir une réponse, Miss Montfort prit la parole et commença son cours, coupant ainsi la conversation des deux fillettes. Tant pis, celle-ci pourrait bientôt reprendre autour d’un bon repas.

Fin !

Merci pour se RP chère amie :cute:

Qui a été mordu par un serpent fuit devant un ver de terre
Rédactrice au Sale Hasard ⏦ Fabricante d’arbres ⏦ Collectionneuse de carte Chocogrenouille ⏦ Marraine fantastique
1ère Année RP