Couloirs

Inscription
Connexion

 Privé - Kaya Ethawee  Non, je ne suis pas perdue

Septembre 2043


A la fin de la journée, Alice rangea ses affaires dans son sac. La métamorphose était vraiment une discipline formidable. Ayant appris qu’une formation pour devenir Animagus était disponible en quatrième année, Alice se donnait corps et âme dans cette matière. Elle devait conserver des bonnes notes tout au long de sa scolarité pour prétendre à la formation. Ce serait une belle chose que de devenir Animagus ! Un aboutissement personnel !

Adossée au mur, son sac contre elle, Alice attendait que les couloirs se vident des élèves qui, eux aussi, avaient eux aussi terminé leur journée. C’était une habitude qu’elle avait prise depuis le premier jour de l’année scolaire. Il était hors de question qu’elle soit mêlée à cette vague d’élève bruyante. Lorsque le couloir fut vidé, Alice se décida à quitter son mur pour rejoindre sa salle commune.

Une vingtaine de minute plus tard, Alice ne comprenait plus. En sortant de la salle de cours de miss Bowers, avait-elle pris à gauche ou à droite ? Combien de fois était-elle descendue ? Maudits escaliers ! Alice lançait des regards furieux autour d’elle. Pourquoi fallait-il que tous les couloirs se ressemblent ?
Alice était seule. A force d’éviter les vagues d’élève, la blanche tête n’avait plus de point de repère. Et comble de la chance, il n’y avait aucun tableau accroché au mur pour demander sa route. Et de toutes façons, avait-elle vraiment besoin d’aide pour retrouver son chemin ? Elle finirait bien par rejoindre sa salle commune, avec ou sans l’aide de ces fichus escaliers enchantés.

Trente minutes plus tard, Alice laissa aller son front contre le mur froid de l’énième couloir qu’elle traversait. La superficie de ce château dépassait l’entendement. Combien de temps allait-elle encore voyager dans Poudlard jusqu’à trouver les cachots ? La logique voudrait qu’à force de descendre, elle finirait par tomber sur sa salle commune mais les escaliers ... ces maudits escaliers... À chaque fois qu’elle pensait être au plus bas du château, il s’avérait que finalement, elle en était bien loin.

« - Réfléchis Alice, dit-elle dans un souffle. Il doit y avoir une logique dans la disposition des salles selon les étages ... »

La blanche tête regardait autour d’elle. De long en large, rien ne lui indiquait dans quel étage elle se trouvait ! Alice poussa un râle de déception en laissant aller son front contre le mur, à nouveau.

Une vingtaine de minute passèrent. Aucun élève n’était passé dans le couloir, ni aucun professeur. Alice s’était adossée contre le mur, lasse. Elle dévorait une patacitrouille, ses yeux occupés à lire « Vie et Habitat des Animaux Fantastiques ». Quelqu’un finirait bien par passer par ici. Qui que ce soit.

Retard RP, désolée pour mes partenaires.
Je réponds à mes RP selon mon inspiration, pas par ordre chronologique. Patience !
Première année RP (2043-2044)
#741B47

 Privé - Kaya Ethawee  Non, je ne suis pas perdue

D'un coup sec, Kaya referma son livre de potions. Elle soupira lourdement, sans payer attention aux recommandations de Miss Xarinez, qui s'efforçait de contenir une classe affamée. L'estomac de la petite irlandaise gronda, passant inaperçu parmi les chuchotements dissipés des élèves. Elle était exténuée : elle venait de passer deux heures en cours de potions, beaucoup trop restreignant et rigoureux à son goût. Son imagination était étouffée par les quantités pesées au gramme près et les indications d'une précision exaspérante. Elle attendait avec impatience l'année où elle pourrait abandonner cette matière pour se consacrer spécifiquement aux sortilèges, pour lesquels elle avait développé un intérêt particulier. Eux exigeaient une introspection bienvenue face aux mouvements mécaniques, presque robotiques que lui imposaient les potions.

Alors qu'elle allait sortir de la salle pour rejoindre le flots d'élèves se dirigeant vers la grande salle, impatients de déguster les divers mets préparés par les elfes travaillant en cuisine, Kaya eut soudain un doute en rangeant son livre dans sa sacoche. Elle retourna celle-ci sur sa table, cherchant le parchemin de métamorphose qu'elle devait rendre le lendemain à Miss Bowers. Sa tête tomba lourdement entre ses bras. Bien sûr, il fallait qu'elle l'ait oublié dans la salle de cours du cinquième étage, à l'opposé de la salle de potions. Rangeant ses affaires dans sa sacoche, elle se précipita hors de la salle, interpellant une amie pour lui demander de lui garder une place et un bout de gâteau au chocolat, prévu au buffet ce soir-là selon des Poufsouffles qui semblaient bien renseignés sur ce qui se passait en cuisine.

Kaya monta les escaliers et, à bout de souffle, atteignit enfin la salle de cours. Heureusement, celle-ci était encore ouverte, et son devoir était à la place où elle s'était assise quelques heures plus tôt pour le rédiger. Soulagée, la petite irlandaise entreprit de faire le chemin inverse pour enfin goûter ce fameux gâteau au chocolat, lorsqu'elle aperçut au détour du couloir une petite tête blanche recroquevillée sur elle-même. Kaya s'arrêta, interpellée par cette étrange couleur de cheveux. Ils semblaient tout à fait naturels, tout comme les deux petites perles argentées qui étaient portées sur un ouvrage que la petite irlandaise connaissait très bien.

Ses yeux se posèrent alors sur la porte à côté de laquelle la jeune fille était installée : celle des toilettes des garçons. Intriguée, elle s'approcha, avant de lancer, sur le ton de la rigolade :

"Bah alors, on fait la queue devant les toilettes des garçons ? Ils sont plutôt libres en général, contrairement à ceux des filles. On n'est définitivement pas constitué de la même manière."

Rapides comme le vent et féroces comme le lion - les Griffes Ardentes
Élève du Mois de Janvier 2017
Gryffindor Girl Power - A.B.

 Privé - Kaya Ethawee  Non, je ne suis pas perdue

Plongée dans sa lecture, Alice n'avait pas de suite entendue les bruits de pas. Occupée à manger sa patacitrouille, elle n'avait pas non plus sentie quelqu'un s'approcher d'elle. Mais lorsqu'une voix féminine s'éleva non loin d'elle, Alice sursauta.

« - Bah alors, on fait la queue devant les toilettes des garçons ? Ils sont plutôt libres en général, contrairement à ceux des filles. On n'est définitivement pas constitué de la même manière.

C'était une jeune fille visiblement plus âgée qu'Alice. Sa tête était ornée d'une longue cascade châtain, cette dernière encadrant un visage enfantin. L'iris de ses grands yeux jalonnaient entre le vert et le brun noisette. Sur sa robe noire était frappée le lion or et rouge des Gryffondor. Alors c'était elle, l'aide tant espérée par Alice, quelques temps auparavant ? Une Gryffondor qui, en plus, se moquait d'elle ?
Alice s'exclama, l'air courroucée :

- Je ne fais pas là...


Elle se tût. La fillette glissa un coup d'oeil à la porte à côté d'elle. Par Merlin...venait-elle vraiment de s'installer contre...des toilettes pour garçon ? Alice étira un rictus de dégout. Aussitôt, elle rangea son manuel dans son sac, finit la dernière bouchée de patacitrouille et se releva, essayant de ne pas avoir l'air trop pressée de s'éloigner au plus vite de cet endroit répugnant.

- J'attendais quelqu'un qui devait me rejoindre ici, dit Alice, sans défaillir. Mais il s'est certainement perdu. Ça ne m'étonnerait pas, D...Dorian se perd tout le temps, c'est insensé. Tu n'aurais pas croisé un garçon de première année, un Serpentard, non ? Non, bien sûr que non, comment pourrait-il en être autrement ! Oh, mais je te retiens, non ? Désolée, tu voulais peut-être...?

Dans un long geste de la main, comme l'aurait fait un majordome, Alice désigna la porte des toilettes des garçons, ses yeux posés sur la Gryffondor. La fillette aux cheveux blancs étirait un sourire malicieux. Elle n'était pas bavarde, en temps normal. Mais il ne fallait pas que cette fille pense...devine qu'Alice était belle et bien perdue. Et puis quoi, encore ? Hors de question qu'on la prenne pour une idiote. Ce château était trois fois trop grand. Et ses escaliers magiques bien trop nombreux.

Retard RP, désolée pour mes partenaires.
Je réponds à mes RP selon mon inspiration, pas par ordre chronologique. Patience !
Première année RP (2043-2044)
#741B47

 Privé - Kaya Ethawee  Non, je ne suis pas perdue

Le physique de la petite fille fascinait Kaya. Elle dégageait une prestance et une grâce intimidantes et assez déstabilisantes, bien que ce n'était pas le genre de la petite irlandaise de se laisser impressionner. Son attention était bien plus portée sur la cause de la couleur inhabituelle des cheveux et des yeux de la Serpentarde, qui était toujours assise à côté de la porte des toilettes des garçons. Peut-être était-ce une dégénérescence de certains gènes qui se transmettait dans sa famille ? Ou alors elle était albinos ! Kaya ne savait pas trop ce que tout ça signifiait mais ses grands-parents paternels avaient été chercheurs à un certain point dans leur vie, parmi les innombrables métiers auxquels ils avaient touchés, et la jeune fille les avait déjà entendu évoquer ces drôles de mots. La réponse hésitante de la fille ne dévia pas sa curiosité, au contraire : 

"Je ne fais pas la..."

À son air étonné, elle ne s'était pas rendue compte qu'elle était devant le petit coin de ses homologues masculin. Mais, naïve, Kaya ne chercha pas plus loin lorsqu'elle continua :

"J'attendais quelqu'un qui devait me rejoindre ici, dit Alice, sans défaillir. Mais il s'est certainement perdu. Ça ne m'étonnerait pas, D...Dorian se perd tout le temps, c'est insensé. Tu n'aurais pas croisé un garçon de première année, un Serpentard, non ? Non, bien sûr que non, comment pourrait-il en être autrement ! Oh, mais je te retiens, non ? Désolée, tu voulais peut-être...?"

Le nom ne lui disait rien, et c'était un drôle de point de rendez-vous pour deux enfants. Kaya commença à formuler des hypothèses dans sa tête. Peut-être cherchaient-ils à se voir en secret ? C'était probablement un rendez-vous amoureux, vu l'embarras de la fille ! Et le garçon lui avait sûrement mis un lapin. L'irlandaise se sentit immédiatement mal pour la Serpentarde. Elle espérait que ça ne lui ferait pas trop mal au coeur, elle avait vu assez de première années se faire briser le coeur et éclater en sanglots en salle commune. Elle décida donc de prendre les choses en main et de tenter de changer les idées de la Serpentarde :

"Oh non, tu as découvert mon secret ! Ne dis surtout pas à Miss Loewy ou au Professeur Briggs que je suis en réalité un garçon ou ils risquent de me faire changer de dortoir, et tu ne connais pas les garçons de Gryffindor !" s'exclama-t-elle, ponctuant son faux aveu d'un clin d'oeil.

Kaya se demandait si elle devait s'éloigner et laisser la jeune fille en paix, seule, désillusionnée. Mais elle se sentait beaucoup trop mal à l'aise pour elle et la culpabilité qu'elle ressentirait l'empêcherait de manger de toute manière. Elle s'asseya donc à côté d'elle.

"Toi aussi tu aimes les animaux ?"
Dernière modification par Kaya Ethawee le 29 décembre 2018, 16 h 40, modifié 1 fois.

Rapides comme le vent et féroces comme le lion - les Griffes Ardentes
Élève du Mois de Janvier 2017
Gryffindor Girl Power - A.B.

 Privé - Kaya Ethawee  Non, je ne suis pas perdue

Voilà. Alice avait trouvé son guide. Cette Gryffondor avait la parlotte. Parfait. La fillette étira un fin sourire. Elle semblait amusante, Alice aimait son sarcasme. Alice aimait le sarcasme, de toutes façons.
Lorsque la lionne s'assit, Alice retint une petite exclamation. Mince. Elle ne voulait plus partir, à présent.

« - Toi aussi tu aimes les animaux ?

Et en plus, elle entamait une nouvelle discussion. Alice était-elle condamnée à discuter devant les toilettes des garçons ? A cette simple idée, elle sentit son estomac se retourner.

- Bien sûr, répondit Alice après un petit instant. J'ai du mal à comprendre ceux qui ne les apprécient pas, d'ailleurs. Qu'ils soient magiques ou non, ils sont passionnant. J'étais d'ailleurs entrain de lire les pages consacrée aux êtres de l'eau. Je suis partagée entre l'envie d'aller leur rendre visite dans le Lac Noir...et la crainte d'y tremper mes pieds, les chaleurs estivales venues...

Alice glissa ses mains le long de sa robe pour la plisser, observant ses pans se froisser. Elle baissa ses yeux sur la deuxième année. La rejoindre pour s'asseoir à ses côtés lui donnerait une information erronée : Alice ne voulait pas rester ici. Hors de question. Des toilettes de garçon. Quelle horreur.
Mais rester debout, devant elle...c'était mal poli. Il fallait trouver un compromis. Alice jeta un coup d’œil au mur. Il était propre. Elle s'y adossa alors, posant ses yeux sur la Gryffondor.

Qu’est-ce que tu en penses, toi ? lui demanda Alice. J’imagine que tu te passionnes pour autre chose que les Fléreurs et les Boursouflets  ? Oh, dis moi que c’est le cas. J’en ai assez de tomber sur des imbéciles qui pensent connaître le animaux pour finalement se cantonner aux mignonnes petites créatures. Un Dent-de-Vipère du Pérou aussi c’est adorable ... dans une certaine mesure... enfin, si ça ne dérange pas d’avoir un membre en moins...»

La fascination d’Alice pour les dragons du globe entier lui paraissait parfois légèrement surréaliste, à elle aussi. Mais elle ne pouvait s'empêcher d'en parler. Les dragons, c'était quelque chose de si passionnant. De si complet ! Depuis la rentrée, Alice n'avait trouvé aucun camarade pour partager sa passion. Peut-être que la lionne était aussi férue de dragon ?

Retard RP, désolée pour mes partenaires.
Je réponds à mes RP selon mon inspiration, pas par ordre chronologique. Patience !
Première année RP (2043-2044)
#741B47

 Privé - Kaya Ethawee  Non, je ne suis pas perdue

Heureusement, la fille semblait s'y connaitre en animaux et se plia volontiers à l'exercice de la discussion.  Elle ne lisait donc pas le lourd volume par obligation mais par passion. Et il n'y avait rien de mieux que de parler des centres d'intérêt d'une personne pour lui faire oublier tout le reste, d'autant plus lorsque les goûts étaient partagés. La mission de Kaya était en bonne voie : la jeune Serpentard semblait bien trop absorbée par les créatures magiques pour porter plus d'attention à ce Dorian. Et celui-ci ne savait pas ce qu'il ratait : quelqu'un qui connaissait les animaux ainsi, et qui dépassait les apparence parfois un peu effrayantes de certains, cela ne courrait pas les couloirs de Poudlard. 

Lorsque la verte et argent mentionna le Lac, Kaya ne put s'empêcher de se rappeler quelques dessins contenus dans des livres sur les créatures du monde magique, et notamment celles vivant dans les eaux noires de Poudlard. Le calamar géant et les êtres de l'eau n'étaient peut-être pas les animaux à qui elle rendrait visite en premier, mais il était vrai que l'organisation et la vie aquatique des derniers étaient fascinants. 

« Qu’est-ce que tu en penses, toi ? J’imagine que tu te passionnes pour autre chose que les Fléreurs et les Boursouflets  ? Oh, dis moi que c’est le cas. J’en ai assez de tomber sur des imbéciles qui pensent connaître le animaux pour finalement se cantonner aux mignonnes petites créatures. Un Dent-de-Vipère du Pérou aussi c’est adorable ... dans une certaine mesure... enfin, si ça ne dérange pas d’avoir un membre en moins... » 

La petite irlandaise laissa échapper un rire amusé. La franchise de la jeune Serpentard lui plaisait bien. D'autant plus qu'elle avait le même sentiments : beaucoup de sorciers se cantonnaient aux légendes populaires sur la plupart des animaux, et c'était bien dommage. Après tout, ils avaient simplement un instinct de protection très développé. Il fallait simplement savoir s'y prendre.

« Ne t'en fais pas, j'aime autant les Boursouflets que les dragons ou les Phénix. Ces derniers sont d'ailleurs mes créatures préférées. Je les trouve fascinants. Et puis, pour les Dents-de-Vipère du Pérou, comme pour tous les dragons, je pense qu'ils n'attaquent que si on les dérange ou qu'ils sentent leurs oeufs en danger. Beaucoup de créatures sont incomprises en réalité. » assura la petite irlandaise.

À son tour, elle avait complètement oublié sa mission.

Rapides comme le vent et féroces comme le lion - les Griffes Ardentes
Élève du Mois de Janvier 2017
Gryffindor Girl Power - A.B.

 Privé - Kaya Ethawee  Non, je ne suis pas perdue

Alice haussait les sourcils, agréablement surprise par les mots que prononçaient la Gryffondor. Finalement, ils n'étaient pas tous abruti. Elle, elle était maligne. Du moins, ce qu'elle disait plaisait à Alice. Elle visait juste, sur beaucoup de chose.

«- ... Beaucoup de créatures sont incomprises en réalité.
- C'est tristement vrai, soupira Alice. Quand je pense au traitement de certaines créatures...

Ses pensées allaient aussitôt vers les dragons, mais elle savait qu’ils étaient de nombreux autres animaux à subir la stupidité et l’incompréhension de ses pairs. Un jour, Alice ferait changer les mentalités. A n’importe quel prix. Elle montrerait aux sorciers et sorcières que les animaux, tous les animaux, méritent le respect. C’était ce qu’elle avait toujours voulu faire, aussi loin qu’elle s’en souvienne.

Alice poussa un nouveau soupire, excédée. Elle lança un regard intéressé à la Gryffondor. Elles avaient des bons communs, c’était évident. Mais quel serait leur point de divergence ? C’était ce dernier qui l’intéressait. Alice savait bien qu’il y en aurait un. Il surgirait à un moment où a un autre. Et à ce moment, Alice se retrouverait abandonnée par sa camarade rouge et or. Aussitôt, Alice se remémora ses véritables intentions en adressant la parole à la jeune fille. Retrouver son chemin. Un sourire glissa alors sur ses lèvres, ses grands yeux d’argent fixant la fille.

- Parler des animaux incompris avec une inconnue près des toilettes des garçon me rend très heureuse, ne te méprend pas... mais je préférai échanger avec une connaissance. Alors, commençons par nous dire nos noms respectifs, qu’en dis-tu ? A moins que tu ne veuilles rester à jamais la fille qui était en fait un garçon, qui rejoignait les toilettes masculines dans le dos de tous ? »

Les petites dents blanches d’Alice apparaissaient à la fille aux cheveux châtains, ses lèvres étirant un sourire malicieux.

Retard RP, désolée pour mes partenaires.
Je réponds à mes RP selon mon inspiration, pas par ordre chronologique. Patience !
Première année RP (2043-2044)
#741B47

 Privé - Kaya Ethawee  Non, je ne suis pas perdue

« C'est tristement vrai, quand je pense au traitement de certaines créatures... » poursuivit la première année.

Ses paroles faisaient étrangement écho aux pensées de Kaya. Elle aurait pu les prononcer au mot près, et c'est d'ailleurs ce qui se déroulait dans sa tête. La petite irlandaise était heureuse d'enfin tomber sur quelqu'un qui semblait avoir les mêmes convictions face à la cause animale et qui n'avait pas peur de les affirmer. La plupart du temps, lorsqu'elle parlait de la maltraitance des créatures magiques, notamment celles classées dangereuses voire mortelles, les gens lui répondaient de se méfier plutôt que de s'apitoyer, ou affirmaient clairement qu'elles méritaient leur sort. Alors qu'au fond, beaucoup de créatures ne réagissaient pas si on ne les importunait pas. L'incompréhension de ces personnes mettait Kaya hors d'elle.
Absorbée par la discussion, la petite irlandaise avait complètement oublié de demander le nom de la première année, et le réalisa uniquement lorsque celle-ci prit les devants.


« Hé, parle moins fort, il ne faudrait pas que quelqu'un passant par là apprenne mon secret le mieux caché, blagua la deuxième année. Sinon, mon nom de code féminin est Kaya, et toi ? »

Attendant distraitement la réponse de la fille aux cheveux blancs, une idée germa dans la tête de la jeune fille. C'était si rare de tomber sur quelqu'un de favorable à la défense animale, il fallait en profiter ! L'image d'une organisation pour la défense des créatures magiques, regroupant les élèves souhaitant s'impliquer dans cette cause essentielle, se peignit dans son esprit. Kaya n'avait aucune idée de la possibilité de lancer un tel projet, encore plus au sein de l'école, ni des actions qu'elle pourraient entreprendre avec la fille aux cheveux blancs et d'autres élèves volontaires, mais enthousiaste, elle se leva d'un bond alors que la première année livrait son nom.

Rapides comme le vent et féroces comme le lion - les Griffes Ardentes
Élève du Mois de Janvier 2017
Gryffindor Girl Power - A.B.

 Privé - Kaya Ethawee  Non, je ne suis pas perdue

Désolée pour la médiocrité de l’écrit, je n’étais pas inspirée du tout ^ ^’. Ça ira mieux au prochain, promis !

Cabane de Cristal : mots en gras




Kaya. Quel drôle de prénom. Et quelle drôle de fille ! Son humour sarcastique plaisait beaucoup à Alice, elle l’utilisait avec habileté, sans en faire de trop. C’était appréciable.
Cette fillette ne ressemblait pas aux Gryffondor que ses frères lui avaient décrit. Elle n’était ni bête, ni bagarreuse, ni laide comme un troll et ne semblait pas être brusque. Au contraire. Kaya semblait douce, et dans ses yeux brillait l’intelligence. Une personne aimant les animaux, du plus petit des rats au plus grand des dragons, ne pouvait pas être une brute, de toutes façons.

« - Enchantée, Kaya... Bon, j'aurais préféré ton vrai prénom, mais je crois que nous ne sommes pas encore assez intime ! Je m'appelle Alice.

A présent, son propre prénom lui semblait terriblement fade à côté de celui de la Gryffondor. Mais bon, ce n’était rien de plus qu’un prénom. Elle pouvait bien s’appeler « linoléum» ou même « cirage » si elle le souhaitait, cela ne changerait pas ce qu’Alice pensait de cette fille : elle était passionnante.
Alice étira un fin sourire en observant Kaya.

- Maintenant que j’ai découvert ton plan, je te dirais bien de rejoindre les toilettes des garçons mais j’ai comme l’impression que tu n’en as plus très envie, lança Alice.Je vais descendre rejoindre la grande salle. Je te proposerai bien de m’accompagner, nous discuterions de nos solutions pour changer le monde, mais je ne voudrais pas t’arracher à tes obligations d’infiltrée...

*Par Circée, dis moi que tu n’as rien à faire, dis moi que tu n’as rien à faire !* supplia silencieusement la fillette aux boucles blanches. Son ventre commençait à lui devenir douloureux : les friandises l’appelaient. Le manque de sucrerie commençait à faire son nid dans son esprit. Pourquoi diable n’avait-elle pas chargé son sac de bonbons ? Même un une banane ou même une orange aurait suffit, pourquoi n’avait-elle pas pensé à embarquer un fruit ce matin au petit déjeuné ?Quitter ce maudit couloir était à présent une question de survie pour la jeune Sangblanc.
Et puis il fallait dire que la présence de cette fille lui plaisait. Elle serait un guide idéal.

Retard RP, désolée pour mes partenaires.
Je réponds à mes RP selon mon inspiration, pas par ordre chronologique. Patience !
Première année RP (2043-2044)
#741B47