Couloirs

Inscription
Connexion

Une nouvelle rencontre  PV E.S 

Un dimanche matin, Tara se réveilla très tôt. Elle enfila ses vêtements, pris ses livres, sa plume, son encre et ses rouleaux de parchemins. Elle n'avait pas de cour et comptait bien profiter de ce matin tranquille pour aller terminer son devoir de potions qu'elle avait jusqu'à présent repoussé. Elle jeta un coup d'oeil dans le petit salon sur les fauteuils, tous vides, puis à la cheminée qui était beaucoup plus belle lorsqu'un feu y brûlait. Elle songea qu'un peu de compagnie de serait pas de refus pour l'accompagner. Elle sortit de la salle commune puis monta les escaliers qui menaient au rez-de-chaussée d'un pas lent. Les portraits dormaient encore, tout comme ses nombreux camarades. Passant devant la Grande salle vide, elle réalisa qu'elle n'était pas aussi accueillante que lorsque tous les élèves y étaient assis. Tara se perdit dans ses pensées en montant au premier, où elle trébucha dans les escaliers et s'écorcha le genou. «Ce n'est rien, pensa-t-elle. Je nettoierai ça lorsque je serai de retour au dortoir.» Elle s'efforça de rester bien éveillée lors du reste du trajet jusqu'à la bibliothèque, «Mais voir le grand air serait plus bénéfique que de rester enfermée dans une pièce où il n'y a que des bouquins et des tables.» . La sortant de sa rêverie, elle entendit un bruit non loin d'elle: une fille venait de renverser tous ses manuels et parchemins. Tara accouru lui donner un coup de main pour ranger:
-Attend, je vais t'aider.
lui dit-elle. La fille portait la cravate de Poufsouffle, ses cheveux étaient courts, d'un brun tirant sur le noir et lorsqu'elle releva sa tête, Tara ressentit une étrange impression au creu de son ventre, comme si de petits papillons s'étaient mis à voleter en elle. Les autres sorciers commençaient à arriver dans les couloirs, sans se soucier de conserver le silence réconfortant qui y régnait. À présent debout, Tara sourit à la Poufsouffle, ignorant les papillons qui continuaient de danser:
-Au fait, moi c'est Tara, et toi ?

《Quelles sont les trois choses qu'on ne peut dissimuler bien longtemps?》
《Le Soleil, la Lune et la Vérité.》

Une nouvelle rencontre  PV E.S 

  Elwing sortait de la bibliothèque, elle avait fait ses nombreux devoirs et les avait tous terminés.  La jeune fille transportait donc des tonnes de manuels et de copies.  
  Au détour d'un couloir, la Poufsouffle fit tomber tout ce qu'elle avait en main.  Elle se mit à les ramasser un par un quand elle entendit une douce voix lui proposer de l'aide.  Quand elle se retourna, Elwing découvrit une jeune fille qu'elle trouva tout de suite magnifique.  Des cheveux blonds, des yeux d'un vert interrogateur et profond et une bouche pulpeuse.  Un teint pâle et frais...  La jeune fille chassa vite ces pensées, elle ne voulait plus de ça, c'était fini.

  Et pourtant, la Serpentard en face d'elle reparla, et Elwing ne put s'empêcher de ressentir cette étincelle qu'elle ne connaissait que trop bien.  Son coeur en cherchait trop, sa tête avait beau lui crier d'arrêter, rien n'y faisait, elle rencontrait toujours la personne qu'il fallait.  Cependant, la Poufsouffle ne connaissait pas son interlocutrice, elle devrait attendre de discuter avec elle pour confirmer ce sentiment.

- Merci, je m'appelle Elwing Silvewand, deuxième année à Poufsouffle.  J'allais au parc, ça te dit de m'accompagner ?  Un peu de compagnie de bon matin, ça ne fait jamais de mal.  Je trouve qu'être seule est la pire des choses au monde, même si cela peut être bénéfique parfois...

  Et Elwing s'emportait encore, elle se mit à parler et à parler comme elle le faisait toujours quand ce sentiment naissait en elle...

Elwing Silvewand - 2ème année devoir - 2ème année RP
Si je suis encore debout, c'est grâce à l'espoir

Une nouvelle rencontre  PV E.S 

Tara sentait les papillons monter en elle. Jamais auparavant elle n'avait ressentit quelque chose de tel pour personne. Elwing, à présent, lui demandait d'aller dans le parc avec elle. Prise au dépourvu, mais absolument ravie, la Serpentard répondit en souriant:
-Oh, mais oui, bien sûr!
Elle reprit son sac, qui contenait tous ses bouquins et ses rouleaux de parchemin, et acheva:
-J'allais à la bibliothèque pour faire un devoir, mais il peut attendre, ça ne presse pas.
Elle prit un instant pour admirer encore un peu la Poufsouffle qui se tenait devant elle: elle était belle, oui, très belle. Elle semblait gentille égalemement. Une question, cependant, émergeait en elle: comment ce faisait-il qu'elle se sentait ainsi avec une fille? C'était la première fois qu'elle ressentait quelque chose d'aussi.. agréable. Était-ce réciproque? Et si ça ne l'était pas? Elle préférait largement ne pas y penser. Chassant toutes ces pensées de son esprit confus, elle demanda à Elwing:
-Et toi, que faisais-tu debout à cette heure-ci, enfin, si ce n'est pas trop indiscret?
Bizarrement, le simple fait de discuter avec sa camarade lui procurait un sentiment de bonheur. Elle voulait absolument faire durer ce sentiment, qui la rendait plus joyeuse que jamais. Tara plongea son regard dans les magnifiques yeux verts de celle qu'elle venait à peine de rencontrer: Elwing était vraiment très belle. La Serpentard sentait son coeur battre la chamade dans sa poitrine, un sourire se dessina automatiquement sur ses lèvres et ses paupières battaient le moins possible: elle voulait imprimer l'image de cette fille dans sa tête pour pouvoir conserver pendant un long moment ce magnifique sentiment qu'elle resentait en cet instant. C'était le plus beau moment qu'elle avait eu l'occasion de vivre.

《Quelles sont les trois choses qu'on ne peut dissimuler bien longtemps?》
《Le Soleil, la Lune et la Vérité.》