Couloirs

Inscription
Connexion

Phenomenon  Katie French 

Image
ft. Katie French


C’est une nuit beaucoup trop courte que Bellamy passa. Il avait parlé avec ses camarades de dortoirs jusque très tard, et ensuite il n’avait pas réussi à trouver le sommeil, entre les divers ronflements des autres garçons. Il s’endormit finalement, après quelques heures de tournages et retournages dans son lit.
Quand son réveil sonna au petit matin, il grogna pendant trois secondes sans s’arrêter puis stoppa enfin la sonnerie. Il n’avait pas, à un seul moment, l’envie de se lever. Son cerveau était en train de lister toutes les excuses possibles à sortir à son professeur s’il n’assistait pas à son cours ce matin. Après quelques minutes, il se résigna cependant à sortir de son lit, en entendant ses camarades s’activer dans la pièce. Il n’allait pas être de bonne humeur, c’était couru d’avance. Il n’avait pas eu ses huit heures de sommeil : avoir dormit trois heures seulement allait être un carnage pour son cerveau. Il avait l’impression qu’un oiseau lui martelait l’intérieur du crâne, à chaque pas qu’il faisait. Il devait bien y avoir un sort contre la fatigue, non ? Il se détestait de ne pas le connaître.

Après s’être habillé à la va-vite, les yeux à demi-fermés, il jeta un coup d’œil à l’heure. Il avait le temps… Il pouvait peut-être se rendormir… Rien qu’un peu… Regardant son lit avec envie, il commença à s’avancer vers lui, attiré comme un aimant. Mais c’était sans compter ses « amis » qui attrapèrent son bras à la volée pour le tirer de cette envie en riant. Quelle bande de scélérats. Il se résigna une seconde fois à l’envie d’aplatir son corps contre le matelas mou et attirant, et sortit du dortoir.

Marchant tel un zombie dans les couloirs en direction de la grande salle, il ne remarquait pas les quelques élèves qui l’observaient en pouffant « discrètement ». Soudain, quelqu’un attrapa son bras et l’attira vers lui.

Bell… Je crois que t’as oublié quelque chose… Chuchota-t-il dans son oreille.


Fronçant les sourcils, l’endormi ne comprenait pas. Son camarade éleva le bras du brun jusqu’à ses yeux. Ceux-ci s’ouvrirent en grand en comprenant ce qu’il se passait. Sa main tenait Leo, sa peluche phœnix qu’il ne quittait plus depuis Noël dernier. Il ne s’était même pas rendu compte qu’il ne l’avait pas lâchée et laissée sous sa couette. La bonne nouvelle fut que cette prise de conscience l’avait réveillé.

Merlin… Grogna-t-il en aplatissant sa main libre contre son visage. Quel débile… Il soupira de tout son être. Merci. Dit-il à l’attention de son ami qui l’avait prévenu.


Il fallait maintenant qu’il fasse le chemin inverse, jusqu’à son dortoir. Il était hors de question qu’il se retrouve dans la grande salle avec sa peluche.
Il était donc dans les couloirs, traînant les pieds à chaque pas, soupirant avec sa peluche à la main. C’était n’importe quoi.

- 2ème année RP (2043-2044) -

Phenomenon  Katie French 

C'était pourtant motivé et pleine de motivation que Katie s'était levé afin d'aller à son premier cours de la journée, puis elle s'est rappelé que son premier cours aujourd'hui était histoire de la magie... Génial... Le professeur ne pouvait tout simplement pas la supporter...
Il lui vint à l'idée de sécher ce cours, comme elle l'avais fait plusieurs fois depuis le début de l'année, elle se rappellerai toujours de la tête du professeur quand elle avait quittée le cours ! À mourir de rire...
Elle sourit en repensant à cela tout en sortant de son dortoir, il était tôt et le cours n'avait pas encore commencé, elle décida d'aller de promener dans le couloir en attendant le début du cours.
Elle vagabonait dans les couloirs depuis maintenant 5 bonne minutes, lorsqu'elle tombit sur... Son professeur ! Il la sermona cinq bonne minute de ne pas être en classe, comme tout les autres... Alors que le cours n'avait même pas commencé !
Elle repartie rageusement vers les dortoir, elle n'allait pas aller en cours juste pour faire plaisir à ce prof !
En chemin, elle entendit des élèves rires, elle les ignora et continua d'avancer.
En tournant à un croisement de couloir, elle se cogna dans quelqu'un et elle s'énerva encore plus, même si elle savait que c'était plus sa faute à elle qu'à la personne en face d'elle, elle était tellement à cran qu'elle se mis à s'en prendre à la personne, où plutôt, le garçon qu'elle avait percuté.
Elle le detailla quelque instant, c'était un Serpentard, elle n'avait rien contre les Serpentards mais elle ne les appréciait pas plus que cela, il dépassait Katie d'une bonne tête mais cela ne desarma pas la poufsoufle que lui lança :
-Non mais sa va pas ! Tu peut pas regarder ou tu va !
Ce n'était pas le genre de Katie de parler ainsi, surtout à des personnes qu'elle de connaissait pas, mais c'était plus fort qu'elle. Et regarda plus attentivement l'objet qui était tombé lorsqu'elle avait percuté le Serpentard, c'était une peluche, elle sourit et rigola en lui disant :
-Han.. T'a oublié de laissé ton doudou dans ton lit, tu sais qu'on est au collège ici.
Puis elle le regarda avec un sourire en coin en attendant qu'il se défende, si il le fesait... Mais elle se maudisait tout de même intérieurement de parler ainsi à quelqu'un, qui ne lui avait rien fait...

<<C'est impossible de vivre sans échouer quelque part, à part si vous vivez avec beaucoup de prudence mais vous pourrez ne rien avoir vécu du tout >>