Couloirs

Inscription
Connexion

Des voix de couloirs  privé 

Se balader dans les couloirs du château c’était un passe-temps comme un autre pour la fillette, et a force de se balader, elle avait ces petits recoins qu’elle aimait tant. Aujourd’hui elle avait jeté son dévolu sur un des petits bancs de pierre qui était incrusté dans les murs du château. Elle y était bien quand même dans cette grande bâtisse de pierre, malgré toutes ces couleurs sombres et l’hiver qui n’offrait pas le plus grand des soleils, les couloirs restaient assez lumineux. Elle était bien avec son carnet de cuir sur les genoux, regardant passer les élèves. Elle avait fini une heure plus tôt ce qui lui permettait d’être quand même assez au calme.

Mais bon il y a toujours les gens qui ont les mêmes heures qu’elle qui hantent le château. Et puis sa promotion ne devait pas être la seule à finir. En effet Aliénor remarquait plusieurs années confondues dans les foules d’élèves qui passaient. Elle sourit en regardant passer une petite blonde avec un gros tas de manuels dans les bras. Elle devait certainement à la bibliothèque avec tout ça, mais à savoir si elle y arrivera sans tout faire tomber. La Poufsouffle sourit tendrement s’imaginant elle l’année dernière. Tant de choses avaient changé… Mais le flux d’élèves ce calmait et maintenant Aliénor était presque seule dans le couloir. Elle amorça un mouvement pour ce lever quand elle entendit des gloussements non loin d’elle. Curieuse la fillette se pencha en avant pour voir qui était là. Son regard tomba de nouveau sur un des couples de cette école, deux Poufsouffle qui se déclaraient leur amour. Aliénor ne comprenait pas cette espèce. Pourquoi passer ces journées avec une seule personne à se dire des choses niaises et sans intérêt ?

La fillette arqua un sourcil, perdue dans ces réflexions. Peut-être que c’était elle qui était étrange à ne pas comprendre cet intérêt pour l’échange de salive. Elle souffla en fermant les yeux. Elle devait avoir l’air fine avec sa tête de merlan frit assise sur le bord du banc penchée dans le couloir à observer ces camarades. D’ailleurs c’était qui ? Aliénor rouvrit de grand yeux, sa curiosité l’emportait, elle voulait savoir lesquels de ces camarades de maison se retrouvaient dans les couloirs pour passer des moments volés. Mais elle n’arrivait pas à voir les visages. Plus ça allait moins elle était discrète et la frustration de ne pas savoir qui se cachait derrière ces gloussements incessants montait doucement en elle. Tellement qu’elle ne faisait plus du tout attention à ce qu’il pouvait se passer autour d’elle. Pourtant elle le savait que ces couloirs étaient souvent empruntés, elle allait passer pour une voyeuse étrange. Et bien que les autres pensent ce qu’ils veulent, tant pis !

Mais à force de se pencher en avant, Aliénor dérapa sur le sol. Ces genoux se posèrent bruyamment sur le sol froid et ces mains s’accrochèrent ou elles le pouvaient pour ne pas que la fillette s’étale de tout son long. Une fois stabilisé Aliénor repris son souffle et souffla avec force sur une mèche de cheveux qui s’était posé devant ces yeux. Ben bravo Aliénor, pour la discrétion on repassera ! Surtout que tout ce remue-ménage n’était pas forcément passé inaperçu.

Joueuse de quidditch remplaçante, bébé frelon
Aliénor Delphillia 2ème année RP, Poufsouffle

Des voix de couloirs  privé 

J'allais dans les couloirs comme un fantôme airant. Sans trop avoir de but précis, j'hésitait encore sur la direction à suivre. J'aurais pu par exemple faire un demi tour vif et retourner en salle commune, retrouver la chaleur et le confort des fauteuils... Lire un livre près de la cheminée, écrire ou dessiner. Ou bien je pouvait continuer et ensuite bifurquer à droite, et finalement me rendre à la bibliothèque. Là je pourrait lire, voyager dans les rangées, m'amuser à regarder d'autres camarades procéder à la même activité que moi. J'aurais pu aussi choisir une activité totalement différente, sortir dehors aller jusqu'a serres. Regarder les plantes, me promener , aller me placer devant les rebords du lac pour regarder les fines vaguelettes s'écraser sur le sable froid...

Mais ce que je n'avais pas prévu alors c'est que les couloirs de poudlard sont remplis d'imprévu. Et aucune des destinations que je passais en boucle dans ma tête ne serait finalement choisie. Au détour d'un couloir elle était là , tombant lamentablement sur le sol; mon occupation. Je la regardais chuter après avoir vraisemblablement voulu espionner deux élèves en plein rendez vous palpitant. Je m'approchais doucement d'elle et lui sourit ;

- Séance d'espionnage délicate ?

J'essayais de réagir de manière à ce qu'elle ne soit pas mise mal à l'aise. Après tout tomber devant quelqu'un n'était pas forcément agréable, surtout devant des inconnus, on en ressortait rarement sans honte.

Pas besoin d'une plume car pour ce qui est de la signature j'ai choisi l'épée. Comme Zorro je pourfend de ma lettre fétiche les cibles de mes pamphlets.

1ère année rp -

Des voix de couloirs  privé 

- Séance d'espionnage délicate ?

Aliénor releva la tête doucement pour découvrir une fille brune qui ne devait pas être loin de son âge. Qu’elle magnifique entrée en matière que voilà, mais bon elle n’avait pas l’air de juger la fillette si méchamment au contraire. Aliénor se redressa et se remis sur pieds en jetant des regards vers le recoin où était le couple tout à l’heure. Mais ils avaient dû partir entendant tout ce vacarme qu’avait fait la Poufsouffle. Bon ben tant pis elle n’allait pas savoir qui c’était. Enfin peut-être qu’elle avait vu elle ? Mouais mauvaise entrée en matière, essaye autre chose.

-Délicate ? Je ne crois pas être une bonne représentante de la délicatesse…

Aliénor sourit à l’autre fille et se rassit sur son banc de pierre en massant ces genoux quelque peu douloureux. Elle ne serait probablement jamais espionne. Pourtant elle allait bien devoir progresser en discrétion, ne serait-ce que pour sa vie de tous les jours. C’est un peu handicapant.

-Après espionnage c’est un grand mot, je voulais juste savoir qui c’était, mais c’est un échec cuisant, je devrais peut-être me reconvertir !

Aliénor ria timidement. Elle n’était pas vraiment timide mais cette entrée en matière ne l’aidait pas à être au top de la confiance. C’est vrai que vu de l’extérieur cette scène devait être mémorable. Une commère un peu trop curieuse et visiblement maladroite. Ça ne peignait pas vraiment le portrait de la fillette, peut-être 10% à tout casser. Tout le monde à son petit côté curieux. Et niveau rumeurs dans le château on est servi !

-Euh… Aliénor Delphillia.

Elle en perdait son savoir-vivre, vraiment la fillette avait de vrai problèmes avec ça, elle ne commençait jamais par se présenter. Aliénor indiqua la place à côté d’elle histoire de faire bonne figure. C’est toujours sympa de rencontrer de nouvelles têtes.

-Si tu veux t’assoir je t’en prie.

Joueuse de quidditch remplaçante, bébé frelon
Aliénor Delphillia 2ème année RP, Poufsouffle

Des voix de couloirs  privé 

Elle se rassit sur son banc et m'arracha un rire franc. C'est vrai que le mot délicat n'était pas le plus idéal en l’occurrence. Les deux tourtereaux n'étaient plus qu'un vague souvenirs. Les deux avaient décidé que l'endroit était trop bruyant et s'éloignaient main dans la main pour rejoindre d'autres domaines plus romantiques.

Je gardais un sourire ancré sur mon visage. Par habitude et par politesse je restait souriante le plus souvent possible, une manière de mettre mes interlocuteurs à l'aise ou peut être une manière de me mettre moi même à l'aise... Elle même m'avait l'air souriante, elle marquait là des points car c'était une qualité que j'appréciai particulièrement partager. Sa robe m'indiquait qu'elle appartenait à la maison des blaireaux, quant à son prénom il ne me dit rien je n'avais jamais entendu parler d'elle.

- Moi c'est Jenny ! Alors toi aussi tu aimes bien savoir qui ressens quoi pour qui ?

Moi même j'était touchée par cette curiosité qui me poussait à me mêler des affaires des autres. Rien de grave mais j'appréciait tout savoir. Pas pour marchander des informations, ni pour juger qui que ce soit mais pour jauger des comportements que je pouvais ne pas adopter avec certains. Et puis j'étais curieuse d'apprendre un jour des rumeurs sur des gens dont le nom pourrait me dire quelque chose alors j'écoutait ce que je pouvait écouter et patientait.

Pas besoin d'une plume car pour ce qui est de la signature j'ai choisi l'épée. Comme Zorro je pourfend de ma lettre fétiche les cibles de mes pamphlets.

1ère année rp -

Des voix de couloirs  privé 

Oh ça oui elle aimait bien. Elle connaissait l’adage hein, la curiosité est un vilain défaut et tout le toutim. Mais elle n’y pouvait rien, ça l’amusait beaucoup trop de savoir tout ce qu’il pouvait se passer dans ce château. Surtout qu’on lui donnait de quoi se mettre sous la dent, même si la fillette préfère quand ça reste loin d’elle. L’amour et toutes ces démonstrations, ça reste loin d’elle. Mais elle ne s’intéressait pas qu’aux potins croustillant sur les petits couples d’élèves. Non, il y avait un tas de rumeurs en tous genres qui envahissaient le château et les discutions. Elle regarda l’autre fille en souriant, au moins elle aussi admettait qu’elle aimait bien savoir ce qu’il se passait au château. On a beau en dire que ça nous importe peu, au final, tout le monde à cette petite curiosité concernant ces sujets légers.

-Oui j’aime bien, c’est amusant de voir ces gens essayer de se cacher ou alors se tourner autour et les râteaux aussi c’est drôle. Surtout que le château en est plein on est servis ! Rien qu’à Poufsouffle il y a un tas de petits couples !

Aliénor se faisait une liste intérieur de tous les petits jeux de séduction de sa salle commune, un passe-temps comme un autre ma foi. Mais c’est vrai que tous ces petits couples pullulaient d’autant plus que la Saint Valentin arrivait. Ce n’était pas vraiment la fête préférée de la fillette, mais voir toutes ces filles avec leurs lettre d’amour, ça faisait bien rire la petite. De toute façon dans trois jour il t’aura oublié pensait-elle. C’est vrai que parler d’amour à leur âge c’est… étrange.

-Je suppose qu’à Serpentard c’est pareil… Il y a un tas de rumeurs de partout, mais je n’ai pas beaucoup d’amis à Serpentard donc ça reste un monde un peu inconnu pour moi.

Oui bien oui elle est curieuse donc autant essayer d’avoir quelques infos croustillantes du côté d’une autre maison, il est même possibles que des rumeurs soient déformés en fonction de la maison dans laquelle elle passe, ça doit être amusant à comparer. Surtout qu’on pouvait difficilement plus différent que Poufsouffle et Srepentard…

Joueuse de quidditch remplaçante, bébé frelon
Aliénor Delphillia 2ème année RP, Poufsouffle

Des voix de couloirs  privé 

Les amourettes n'étaient peut être pas ce qui m’intéressais le plus. J'avais déjà bien assez à faire avec mes propres relations dans cette matière. Mais j'avait eu vent certes de quelques rumeurs sur des élèves de ma maison qui seraient visiblement en couple.

- Moi ce qui m’intéresse le plus c'est de savoir qui fait des bêtises ! J'ai entendu parler d'une poufsouffle...qui avait eu de sacrés déboires avec la directrice mais j'en sais pas plus...

Oui les bêtises ça m’intéressait... J'aimais savoir qui était sanctionné, pourquoi, quand. Je connaissais bien le règlement mais m'évertuai à essayer de savoir ce que l'on pouvait subir en commettant telle ou telle entorse à celui ci. Cette poufsouffle, j'en avais vaguement entendu parler je ne savais même pas quel était son prénom... Mais j'était bien évidemment avide d'en savoir plus. Aussi je me dit qu'un marché, un échange ne nous coûterais rien et serait pour nous deux un gain utile.

- Tu sais quoi faisons un échange d'informations ? Je te donne les rumeurs que j'ai et tu me donnes les tiennes !

Un marché équitable d'après moi. Il me faudrait trouver quelques potins à échanger mais j'avais en mémoire quelques informations croustillantes. Les serpentard étaient particulièrement avides d'amour et de relations sociales car la salle commune manquait rarement de couples. Mais certains se cachaient aussi ce n'était pas vraiment simple d'avoir en tête autre chose que de simples rumeurs.

Pas besoin d'une plume car pour ce qui est de la signature j'ai choisi l'épée. Comme Zorro je pourfend de ma lettre fétiche les cibles de mes pamphlets.

1ère année rp -

Des voix de couloirs  privé 

Oh oui, les bêtises, il y en a qui en font de belles et c’est plutôt drôle. Même si certaines sont un peu plus marrantes que d’autres. Mais au final c’était toujours des moments qui restaient dans les mémoires.

Jenny parla d’une fille qui avait eu à faire à la directrice. Aliénor n’était pas sûre qu’elles pensent à la même personne mais la fille de Poufsouffle qui lui vient en tête c’était Aelle. Ah elle, elle en avait fait une bonne au point de se faire renvoyer de l’école temporairement. En même temps insulter quelqu’un de la délégation chinoise et en plus avec une famille plutôt importante d’après ce qu’elle avait compris. Bravo Aelle. Mais Aliénor était plutôt indifférente envers ce personnage, elle avait fait ces conneries et avait été punie point final. Même si lors de ce tournoi, les Poufsouffles c’étaient un peu trop fait remarqués et ce pas forcément en positif. Entre Aelle et Gryffs, ils avaient eu lors quotta de déboires.

Mais la Serpentard enchaina alors qu’Aliénor revoyait les têtes des Poufsouffles impliqués dans ce tournoi enfin à l’extérieur mais qui avaient fait parlé d’eux.

Elle lui proposa un échange d’informations. Aliénor sourit à cette proposition, c’est toujours intéressant de savoir ce qui se passe dans le château. Même si c’est bien plus amusant qu’utile en soi. Mais bon, elle n’était pas là pour trouver quelque chose d’utile à faire.

-Ok ça me va ! La fille qui a eu des déboires avec la directrice, tu pensais à Aelle ? Elle s’est fait virer de l’école temporairement après avoir insulté un des chinois… Enfin bref… Ce n’est pas très glorieux pour la maison.

Aliénor fit la moue en laissant son regard dériver sur les pierres du mur d’en face les rumeurs sont parfois fondées parfois non. Mais on ne peut jamais vraiment en avoir le cœur net.

-Il y a des gens chez Serpentard pas très prompts à respecter le règlement ?

Joueuse de quidditch remplaçante, bébé frelon
Aliénor Delphillia 2ème année RP, Poufsouffle

Des voix de couloirs  privé 

C'était cela... Aelle. Je fouillais dans ma mémoire en vain. Je savais désormais mettre un prénom sur cette mystérieuse fille dont on disait qu'elle était une "sale gosse". Insulter quelqu'un était-il si grave ? Elle avait du se montrer particulièrement agressive... Je supposais que par "chinois" elle entendait membre de la délégation chinoise qui était venue à Poudlard pour le tournoi de l'an passé. Etre renvoyé de l'école ce devait être un cauchemar, jamais je ne permettrai que cela puisse m'arriver.

- Oh je vois... Mmh laisse moi réfléchir...

Je pensais a des événements récents ou anciens. Depuis le début de l'année rien de réellement grave n'avait eu lieu au sein de la maison serpentard. On avait quelques disputes mais rien de grande échelle. Je me remémorais les disputes de Brett et Carry. L'attitude de Cassiopée...la froideur de certains... Mais jamais rien n'avait dégénéré.

- Oh quelques disputes... Les serpentards sont sages dans l'ensemble, les chamailleries ne vont pas plus loin que la salle commune donc personne n'a de déboires avec les professeurs. On est une maison faite d'amour et d'eau fraîche. Moi même je me suis disputée avec une fille, Irisia. Un serpentard avait testé des sortilèges sur une souris, Rufus, et j'avait eu le malheur de jeter la souris dans le lac quand elle fût morte. Sauf qu'Irisia croit que je l'ai tuée et m'en veut beaucoup... Enfin bref rien de bien passionnant.


Pas besoin d'une plume car pour ce qui est de la signature j'ai choisi l'épée. Comme Zorro je pourfend de ma lettre fétiche les cibles de mes pamphlets.

1ère année rp -

Des voix de couloirs  privé 

Ah ok, visiblement les Serpentards étaient très sages. C’est vrai qu’Aliénor est du genre à réaliser ces envies même si ce n’est pas très en accords avec le règlement, mais ce n’est jamais très méchant dans sa tête. Mais elle a déjà organisé une soirée mousse dans les toilettes abandonnées, fait un gâteau piégé en salle commune, une potion en dehors des cours… Tout un tas de petites choses qui ne sont pas forcément recommandés par le règlement de l’école.

Mais en ce qui implique les professeurs, il y a les remarques de Gryffs lors du tournoi qui ont bien irrité la directrice mais aussi Mei, la première concernée. On n’est pas si sages que ça à Poufsouffle, mais on se soutient.

-Je vois, c’est plutôt bien de ne pas s’attirer les foudres des professeurs. Je ne sais pas si tu es au courant, mais Gryffs un garçon de ma maison en deuxième année à aussi insulté Mei, une des représentantes chinoises lors du tournoi. Ça n’a pas vraiment plû à la directrice…

Aliénor en avait encore des frissons dans le dos. C’est vrai que la directrice n’est pas commode, en plus on dit que c’est une mage noire. Voilà qui ne donne pas envie d’avoir affaire à elle. Aliénor regarda sa camarade. C’est vrai qu’au début de l’année elle était plutôt sage, même si elle avait cette fâcheuse tendance à se balader dans le château. Ce qu’elle fait toujours d’ailleurs mais de façon plus discrète et moins nocturne.

-Je ne sais pas si tu en as entendu parler, mais on dit que la directrice est une mage noire. Je ne sais pas si c’est flippant ou rassurant.

C’est vrai qu’en soi avoir un château protégé par une mage noire c’est plutôt rassurant, qui s’attaquerait à elle ? Mais bon, en soi, moins Aliénor avait à faire avec la directrice mieux elle se portait. Autant ne pas attirer les ennuis.

Joueuse de quidditch remplaçante, bébé frelon
Aliénor Delphillia 2ème année RP, Poufsouffle

Des voix de couloirs  privé 

Encore un qui insultait la délégation étrangère ? Était-ce une manie chez les poufsouffles que d'accueillir des adversaires avec hostilité ? La courtoisie voulait qu'on salue même ses adversaires. Je ne comprenait pas comment ils avaient pu en venir aux insultes... Ce devait être d'une gravité extrême pour que la directrice daigne s'en mêler.

- Mais pourquoi les avoir insultés ? Et elle lui a fait quoi la directrice ? Tout de même, la directrice qui s'en mêle pour de simples chamailleries c'est excessif !

Ah et voilà que revenait le sujet de la magie noire. A chaque fois que quelqu'un venait à me parler de la directrice cette rumeur réapparaissait sur le tapis et j'en frissonnais. Tout de même, c'est inadmissible de la part de la directrice de l'école de magie de grande bretagne de ne pas savoir mieux cacher un secret ! Si elle ne pouvait pas cacher ça j'en venais à me demander seulement si elle réussissais à cacher Poudlard des moldus.

- Oh ça oui j'en ai entendu parler... Tout le monde sait à peut près qu'elle est une ancienne mage noire mais personne ne sais concrètement si c'est vrai, ce qu'elle a fait et la raison pour laquelle on la laisse à la tête de poudlard ! Si le ministère était de mèche avec les mages noirs on aurait des cours d'endoctrinement au racisme anti-moldu mais nous voyons bien que ce n'est pas le cas ! Je soufflais lentement pour arquer une pause. Non, non elle ne doit pas être mage noir parce que si elle l'est et que ça ce découvre mon père me retire de l'école.

Pas besoin d'une plume car pour ce qui est de la signature j'ai choisi l'épée. Comme Zorro je pourfend de ma lettre fétiche les cibles de mes pamphlets.

1ère année rp -