Couloirs

Inscription
Connexion

 PV Clément Downing  L'heure tourne

Avec @Clément Downing


4 janvier 2044
Poudlard, Grand escalier


Les vacances venaient à peine de s'achever qu'il fallait déjà se remettre au travail. Le trimestre avait débuté et s'il voulait obtenir des résultats satisfaisants, Adam allait devoir travailler beaucoup (aussi pour rattraper le retard accumulé du fait des fêtes de fin d'année). Le meilleur endroit pour cela était bien sûr la bibliothèque où un silence apocalyptique régnait, propice au travail. En bon élève (ou bon Serdaigle ?), le chemin reliant sa salle commune et ce lieu d'étude lui était maintenant habituel et connu. Comme il le faisait depuis plusieurs semaines maintenant, le garçon se saisit des différents manuels et parchemins dont il avait besoin pour la réalisation des tâches fixées en ce jour de rentrée.

L'ensemble de son matériel placé dans sa besace, il se la mit le long de l'épaule et commença à rejoindre sa destination. Poudlard était gigantesque et il n'était pas surprenant qu'Adam se retrouve tantôt dans un endroit inconnu, tantôt dans un endroit totalement opposé de là où il voulait se rendre. Très rarement il parvint à gagner directement et sans problèmes le lieu souhaité.

Aujourd'hui, cette règle ne connut pas une nouvelle exception et le jeune garçon se perdit dans les méandres du château. Après avoir vainement tenté de trouver un moyen permettant de rattraper le chemin qu'il connaissait, il finit par se résigner. Peut-être que l'âme du château ne souhaitait pas qu'il travaille aujourd'hui. Ou alors, peut-être que la volonté du garçon était fragilisée par la tentation d'avoir une journée supplémentaire de vacances. Quelle que soit la raison, l'Aiglon voulut retrouver sa salle commune.

Il emprunta alors les Grands escaliers de l'école, en profitant pour saluer quelques-uns des tableaux garnissant les murs et gravit une à une les marches tant bien que mal. Un flux continu d'élèves les empruntaient en même temps que lui, ce qui le mettait très mal à l'aise. Il n'appréciait pas tous ces va-et-vient. Ce qui devait arriver arriva puisqu'il fut bousculé à l'épaule, faisant ainsi chuter son sac contre les marches de marbre. Un malheur n'arrivant jamais seul, ce dernier était mal fermé et une partie de son contenu se rependit en plein milieu des escaliers.

Lâchant un soupire, le jeune garçon s'agenouilla pour ramasser précautionneusement ses affaires, puis il les dépoussiéra et les replaça délicatement dans sa besace. Il tenait à avoir des affaires en parfait état et comptait bien les garder tel quel. Alors qu'il poursuivait son travail de récupération et de nettoyage, le sol se mit à trembler à ses pieds. Inquiet, il se saisit rapidement du dernier livre traînant à terre et se redressa. Une nouvelle fois bousculé, il s'accrocha à la rampe de l'escalier et observa les alentours. Il tournoyait... mais ses pieds ne bougeaient pas. Quelques secondes de réflexion lui furent nécessaires pour comprendre ce qu'il se passait : le morceau d'escalier sur lequel se trouvait le jeune garçon avait décidé de se dégourdir un peu et se déplaçait tous azimuts. Cette rentrée commençait décidément très mal...

Bonne année 2019 !
©KimDingwall
color #8C198C

 PV Clément Downing  L'heure tourne

L'heure était pressante pour Clément Downing. On était dimanche, et même si sa journée n'était pas occupée par les enseignements de ses professeurs, son programme était plutôt chargé. Entre les nombreux devoirs sur lesquels il avait pris du retard et devait rendre la semaine prochaine, ses révisions pour ne pas être à la ramasse en cours et l'entraînement de Quidditch prévu en plein milieu de l'après-midi, le Gryffondor n'avait pas une minute à lui pour souffler et décompresser. Ne voulant pas gaspiller une seule minute de son précieux temps, le Deuxième Année avait sauté la pause repas, se contentant de grignoter en pleine bibliothèque quelques fruits subtilisés dans les corbeilles à fruits disposées lors du petit-déjeuner.

Surveillant constamment l'heure sur sa monte, il décida à trois heures de quitter la bibliothèque pour se rendre sur le terrain de Quidditch. Ayant déjà préparé ses affaires de Quidditch, Clément enfila sa tenue de sport, comportant un pull, un pantalon et une cape aux couleurs de Gryffondor, dans les toilettes des garçons situés à côté de la bibliothèque. Armé de son balai dans la main gauche, balai qu'il avait promené toute la journée avec lui dans Poudlard, le Norfolkais se dirigea vers les grands escaliers de Poudlard, où il devait emprunter des couloirs pour accéder à la cour de la Tour, puis au Parc. Le fait qu'il soit en retard pour son entraînement faisait accélérer ses pas dans les escaliers qu'il montait et descendait à toute hâte. Il n'avait jamais vraiment aimé ces escaliers, qui à de nombreuses reprises l'avaient emmené au mauvais endroit, lui faisant perdre son temps. Ce qu'il ne savait pas encore, c'est que ces mêmes escaliers s'apprêtaient à lui rejouer le même tour. S'apprêtant à monter un escalier, il fût bloqué à mi-chemin par un élève, sûrement plus jeune que lui mais qu'il ne connaissait pas encore, qui ramassait ses affaires répandus sur les marches de l'escalier. Comment avait-il pu être aussi maladroit ? 

Le Gryffondor, pressé, ne tenta même pas d'aider son camarade, cherchant un moyen de le contourner. Néanmoins, il lui était impossible de passer à côté, les escaliers étant bien trop étroits pour se faire. Dès qu'il vit une fenêtre de passage, Clément s'engagea, mais il était déjà trop tard : l'escalier magique se mit à tourner, éloignant Downing de plus en plus de sa destination et s'arrêtant devant une porte isolée que Clément n'avait jamais emprunté.

- « Oh non... je vais vraiment finir par être en retard ... »

S'appuyant contre le bord de la rampe d'escalier, l'élève attendait patiemment que l'escalier décide de bouger de nouveau. Il posa le manche de son balai contre la rampe, et croisa les bras l'air renfrogné. Si ce garçon n'avait pas été là, il aurait sans doute pu accéder à temps à la partie du château qu'il voulait. Qu'était-il en train de faire d'ailleurs ? Pourquoi ses affaires avaient-elles été renversées ?

- « Ca va ? Tu as besoin d'aide ? Il ne t'est rien arrivé de bien grave pour que tes affaires soit renversées par terre ? »

Il ne connaissait que très bien la nature de certains garçons à Poudlard, et il avait peur que celui-là, n'ait eu à subir la stupidité et brutalité de certains.

Clément Downing # 2ème année RP
"Le succès ne s'explique pas, l'échec ne s'excuse pas." N. Bonaparte

 PV Clément Downing  L'heure tourne

Le jeune garçon était tellement concentré à récupérer ses affaires étendues sur le sol et à les ranger convenablement qu'il ne s'aperçut même pas qu'il obstruait le passage pour les autres. C'était tout lui ! Dès qu'il faisait quelque chose, tout le reste disparaissait à ses yeux comme s'il était seul au monde.

La bulle éclata lorsqu'Adam se rendit compte que quelqu'un semblait lui parler. Surpris et sur le qui-vive, il se releva alors et chercha du regard la personne à l'origine de ces mots, tombant nez-à-nez avec un inconnu. Ce dernier lui proposant son aide, il baissa sa garde et répondit : « Ça va bien, oui, ne t'en fais pas. J'ai juste été maladroit... » dit-il en finissant de ramasser ses affaires.

Ceci fait, il se releva complètement, ôta la poussière se trouvant sur sa robe et observa les alentours, en particulier son camarade bloqué avec lui. Le blason brodé sur sa robe montrait son appartenance à la maison Gryffondor. En levant un peu plus la tête, le première année pu voir le visage de ce dernier. C'est un visage qui ne lui était pas totalement inconnu mais impossible de se souvenir où et quand il l'avait vu. Cependant, un indice se trouvait juste à côté de lui. Le Gryffon avait posé un balai contre la rampe de l'escalier. Pour quelle raison un élève se promenait-il dans le château avec un balai à la main ? Si la curiosité était un vilain défaut pour certains, Adam n'hésitait pas à en abuser : « Tu fais quoi avec ton balai ? »

Puis, voyant que l'escalier ne semblait pas vouloir retourner à sa place d'origine, il ajouta : « Tu sais quand est-ce que l'escalier va redescendre ? Je ne connais qu'un seul trajet pour rejoindre ma salle commune et j'ai l'impression que je commence à me perdre... » tout en observant les alentours afin d'identifier un lieu ou une spécificité permettant à l'enfant de se repérer.

Bonne année 2019 !
©KimDingwall
color #8C198C

 PV Clément Downing  L'heure tourne

La première impression qu'avait eu Clément sur ce jeune garçon de Serdaigle, il avait pu voir son blason d'aiglon une fois relevé, n'avait pas été la bonne. Ce garçon de Première Année n'avait pas été victime d'un autre enfant ; sa situation avait seulement été causée par sa maladresse. En soi, le Gryffondor était rassuré qu'il ne s'agisse que d'une affaire de maladresse, il n'aurait vraiment pas aimé être coincé pendant plusieurs minutes en compagnie d'un garçon au bord des larmes. Non pas qu'il n'aimait pas aider les personnes en difficulté et lutter contre l'injustice, mais car Downing ne savait pas appréhender correctement les émotions humaines et se retrouvait souvent dans des situations cocasses en tentant d'aider. Se contentant d'opiner de la tête, il regarda la montre à son poignet. Mince, il était déjà en retard. L'autre garçon l'interpella et lui demanda ce qu'il faisait avec son balai en plein milieu des escaliers. Drôle de question, non ?

- « Je nettoie les escalier, ça ne se voit pas ? » dit Clément en s'esclaffant de rire. « Plus sérieusement, je fais partie de l'équipe de Quidditch de ma maison, et on a entraînement. Je suis déjà en retard d'ailleurs ... »

Clément continuait de regarder sa montre, comme si les escaliers allaient se remettre en place plus vite par cette simple action. Le Première Année ne semblait pas avoir bien l'habitude des "Escaliers Fous" de Poudlard et lui demanda alors quand est-ce que l'escalier allait descendre de nouveau. À vrai dire, lui-même n'avait aucune réponse à cette question, même après un an passé à Poudlard.

- « Je sais pas, ces escaliers n'en font vraiment qu'à leur tête. Ça pourrait être d'ici 10 secondes ou 20 minutes, on ne sait jamais avec eux ! Pour ta salle commune, tu apprendras vite d'autres chemins pour t'y rendre, après t'être perdu plusieurs fois ! »

Se perdre durant ses premières semaines à Poudlard était entièrement normal, mais le mois de janvier était désormais arrivé et le garçon aurait déjà dû prendre ses repères et pouvoir se déplacer plus facilement dans le château. Certaines de ses connaissances étaient pareilles, incapable d'avoir le moindre sens de l'orientation dans Poudlard.

- « J'ai déjà souvent ramené un ami à moi dans ta salle commune cette année. Je sais déjà que tu peux y accéder à partir de la cour où on a parfois cours de métamorphose. Tu montes à l'étage jusqu'à la passerelle et de là, tu prends l'escalier derrière une statue de Herpo le Fou ! Quelques étages plus loin, tu devrais reconnaître le chemin ... mais ce n'est pas pratique d'y aller depuis là. »

Pourquoi donnait-il tant de détails à ce jeune garçon qui était déjà suffisamment perdu dans Poudlard ? Si il avait du mal avec son chemin habituel, lui en rajouter n'était peut-être pas la solution.

Clément Downing # 2ème année RP
"Le succès ne s'explique pas, l'échec ne s'excuse pas." N. Bonaparte

 PV Clément Downing  L'heure tourne

Le jeune garçon ne comprit pas de suite la blague du Gryffon. Il crut d'abord l'avoir vexé ou dérangé avec ses questions. Il s’apprêtait à s'excuser lorsqu'il vit le garçon rire aux éclats. C'est alors qu'il comprit que ce n'était que de l'humour et se mit à rire également. Apprenant que le garçon était joueur au sein de l'équipe de Quidditch des rouge et or, Adam essaya de se remémorer quelques passages du match opposant Gryffondor et Serpentard qui s'était déroulé quelques semaines auparavant mais la seule chose dont il se souvenait c'était l'orage. Il faut dire que le Quidditch ne transcendait pas particulièrement l'enfant qui ne se rendait au stade que pour faire acte de présence et dessiner quelques paysages.

Avec toute son innocence, Adam lui répondit : « Ce n'est pas trop mon truc le vol... c'est beaucoup trop dangereux ! Je préfère garder mes pieds au sol ». Puis, essayant de trouver une solution, il ajouta : « Tu n'as qu'à utiliser ton balai pour rejoindre le terrain d'entraînement ! Personne ne te verra et tu ne seras plus en retard comme ça ! ». Il s'imagina quelques instants la scène et se mit à sourire de ses propres bêtises.

Lorsque les garçons abordèrent la question des escaliers magiques, l'Aiglon partagea sa théorie avec son camarade : « Moi je pense que si les escaliers t'empêchent de te rendre à ton entraînement, c'est parce que l'Âme de Poudlard ne veut pas que tu y ailles et que tu dois faire autre chose ». Il était sur le point de poursuivre en lui parlant de son propre vécu quelques minutes auparavant, mais se ravisa par crainte d'ennuyer plus qu'autre chose le Gryffon.

Lorsque ce dernier commença à lui expliquer un nouveau chemin pour rejoindre sa salle commune, il l'écouta attentivement. Une fois qu'il eut fini, il rouvrit son sac et chercha son carnet qui ne le quittait jamais afin d'y noter le parcours. Après avoir agité son sac dans tous les sacs, le garçon commença à être pris de panique : « Tu n'as pas vu un carnet par hasard ? » lança-t-il à toute hâte, tout en continuant de fouiller dans son sac.

Le garçon s'agenouilla et posa à terre son sac qu'il vida de nouveau mais de manière plus méthodique, prenant grade à ce que ses affaires ne chutent pas des escaliers et ne s'abîment pas. Une fois le sac vide, le constat était alarmant : le carnet ne s'y trouve plus. Il était forcément dans les environs, Adam l'avait toujours sur lui et il se souvenait l'avoir pris quand il avait quitté la salle commune.

Le garçon commençait à paniquer. Son pire cauchemar était en train de se réaliser. Il était inconcevable pour lui de perdre ce précieux carnet dans lequel il consignait toute sa vie.

Bonne année 2019 !
©KimDingwall
color #8C198C

 PV Clément Downing  L'heure tourne

Utiliser son balai pour passer outre les escaliers fous de Poudlard et se rendre plus rapidement à l'entraînement de Quidditch ? L'idée paraissait tentante pour le jeune Downing qui commençait à être sérieusement en retard et avait peur de se faire enguirlander par sa capitaine d'équipe. Si il avait voulu le faire, rien ne l'empêchait techniquement, hormis la présence potentielle de professeurs, de préfets ou de toutes personnes pouvant répéter ce qu'il faisait à l'autorité. Non, hors de question ! Le garçon préférait éviter toutes sources d'ennuis et attendrait patiemment que l'escalier se décide enfin à se remettre en place. Il ne pouvait pas rester éternellement dans cette configuration ! La main qui allait prendre son balai se ravisa et se remit le long de son corps, en symétrique par rapport à l'autre.

Le Serdaigle avança une drôle de théorie à Clément : ce serait l'Âme de Poudlard qui ne voulait pas qu'il se rendre à son entraînement, et que peut-être, le château voulait l'emmener sur une toute autre mission. Mais quelle drôle d'idée ! Downing dévisagea le Première Année du regard en fronçant les sourcils, sans rien lui dire, pour essayer de comprendre si il était sérieux ou non. Apparemment oui. Le Gryffondor s'imagina alors une représentation du château fermer les portes qu'il voulait ouvrir pour le rediriger vers une quête secrète. L'imagination du garçon fut rapidement interrompue par le garçon qui lui demandait si il avait vu son carnet ou pas.

- « Euh... non, il ne me semble pas l'avoir vu, laisse-moi t'aider à la chercher. Tu étais sûr de l'avoir ? »

Sécurisant son balai contre la rambarde de l'escalier, Clément se mit à regarder aux alentours pour voir si il ne reconnaissait pas la couverture d'un carnet. Absolument rien sur l'escalier sur lequel ils se trouvaient. Rien non plus sur le palier qu'ils venaient de quitter. Où est-ce que ce carnet avait bien pu finir ? Une solution évidente lui vint en tête : tomber. Passant la tête par-dessus la rambarde de l'escalier, Clément se mit à regarder plus bas à la recherche du carnet. Il finit par le repérer quelques mètres plus bas, sur un autre pallier, mais inaccessible pour les deux enfants.

- « Tiens, regarde, il est là ! » s'exclama-t-il en pointant avec son doigt la direction du carnet avant de reprendre : « Par contre, il est inaccessible ... Ça ne sert à rien d'utiliser un sortilège pour le récupérer et risquer de se faire punir. Il vaut mieux attendre. »

Les deux enfants devraient probablement attendre plusieurs minutes que l'escalier se décide à bouger avant que le Serdaigle puisse récupérer son carnet. Clément était bien incapable de lire la terreur sur le visage du garçon, qui pourtant était bien paniqué par la perte de son carnet. Il ne pouvait s'arrêter de penser à ce que le garçon aux cheveux bruns lui avait dit plus tôt. L'Âme de Poudlard ... Est-ce que c'était vraiment possible ? En un an et demi au château, jamais il n'avait entendu de telles rumeurs.

- « Tu me parlais de l'Âme de Poudlard, tu crois vraiment que ce château en a une ? Et si c'était le cas, pourquoi s'intéresserait-elle à moi et m'empêcherait d'assister à mon entraînement ? »

Downing était d'un naturel sceptique et ne pouvait croire que ce qu'il voyait. Pour lui, il était inconcevable que le château ait une âme, sinon elle se serait déjà manifester depuis son arrivée à Poudlard ou bien il en aurait entendu parler aux travers des écrits de la bibliothèque ou des récits des plus aînés.

Clément Downing # 2ème année RP
"Le succès ne s'explique pas, l'échec ne s'excuse pas." N. Bonaparte

 PV Clément Downing  L'heure tourne

Plus les secondes défilaient, plus la panique gagnait l'enfant. Ce carnet, c'était toute sa vie. C'était le réceptacle de ses souvenirs, de ses envies, de ses observations. Il y consignait tout précautionneusement. Sa disparition lui causerait un chagrin indescriptible. Il avait beau regarder partout, son agitation l'empêchait d'observer convenablement les choses. Tout ce qu'il voyait était troublé, comme si un épais brouillard avait envahi le château. Il murmurait des choses incompréhensibles, un mélange de « où es-tu ? », de « il était là... » et de « il est forcément ici ! ».

Alors que la panique était sur le point de faire exploser le garçon, son camarade de Gryffondor lui indiqua l'emplacement du carnet. Instinctivement, Adam se plaça à l'extrémité de l'escalier et bascula sa tête afin de l'apercevoir. Son précieux était bien là, à terre. Sans doute avait-il dévalé les marches de l'escaliers lors de la bousculade de tout à l'heure pour ensuite chuter et atteinte l'escalier inférieur. Si jusqu'alors Adam se fichait un peu de s'être retrouvé bloquer par cet escalier magique, il n'avait rien de particulier à faire aujourd'hui, mais maintenant il voulait absolument que ce maudit escalier redescende immédiatement.

Approchant sa face contre le marbre froid des marches, il murmura à l'escalier : « Tu veux bien descendre, s'il te plaît ? J'ai besoin de récupérer mon carnet... ». Rien ne se produisit. C'est maintenant la tristesse qui s'empara du garçon face à cette inaction... Résigné, il se redressa, s'asseyant et se recroquevillant contre la rambarde.

Malheureux, il répondit néanmoins à l'interrogation du deuxième année qui avait l'air de s'intéresser à la théorie du jeune Adam. L'un des seuls même.
« Evidemment que le château a une âme ! C'est pour ça qu'il vit ! Certains pensent que cette âme est un mélange des pensées des quatre fondateurs de l'école, voire les fondateurs en personne... d'autres pensent qu'il a une conscience propre, créée par les fondateurs, un peu comme le Choixpeau. » Il en profita pour donner sa pensée personnelle : « Moi, je pense que c'est une conscience propre car les fondateurs sont trop opposés pour pouvoir formé une pensée commune. »

Il ajouta un exemple pour illustrer son propos : « J'ai entendu dire que des salles apparaissent, d'autres disparaissent, certaines changent même d'emplacement ! Sans parler de ces escaliers ! Pourquoi leur donner la possibilité de bouger si ce n'est pas pour guider les élèves à exécuter la volonté de l'Âme ? »

Puis, il poursuivit : « L'Âme s'intéresse à chacun de nous... Depuis que tu es ici, il ne t'est jamais arrivé de te retrouver dans une situation totalement surprenante ? Ce n'est pas arrivé par hasard... non... c'est l'Âme qui t'a guidé. Elle permet de tirer le meilleur de chacun de nous. »

Le petit garçon était heureux que quelqu'un s'intéresse enfin à sa théorie. Il était intimement persuadé de l'existence de cette Âme, même si rien ne le prouvait, mais comment le prouver ? C'est impossible. Il faut juste avoir confiance et croire... Adam y croyait dur comme fer, cela eut d'ailleurs pour effet de l'apaiser. L'Âme allait très vite permettre à l'enfant de retrouver son carnet. C'était certain.

Bonne année 2019 !
©KimDingwall
color #8C198C

 PV Clément Downing  L'heure tourne

Le garçon de Serdaigle semblait vraiment attaché à son carnet : sa panique en était même visible pour Clément, qui d'habitude, n'était pas très doué pour reconnaître les émotions humaines. Mais pourquoi accordait-il autant d'importances à un simple emmêlement de feuilles et de cuir ? Si il l'avait vraiment perdu, il n'aurait qu'à en racheter un autre, c'était aussi simple que ça ! Et puis, même en sachant où son livre se trouvait, le Première Année semblait tout autant paniqué. Nul doute ne faisait désormais à Clément qu'il avait écrit quelque chose dedans qu'il ne voulait pas révéler au reste des habitants du château.

La discussion était rapidement partie sur ce qui avait poussé les escaliers à faire ça. L'Âme de Poudlard, comme l'appelait le garçon. Les quatre fondateurs de Poudlard auraient-ils également enchantés l'ensemble du château pour qu'il soit vivant ? Après tout, l'un des fameux adages de Poudlard disait bien que l'école pouvait nous venir en aider.  « À Poudlard, une aide sera toujours apportée à ceux qui la méritent. » prononçai-je à voix basse sans faire attention. À de nombreuses reprises par le passé, le château avait su aligner ses pions pour venir en aide à ceux qui le méritaient. Peut-être qu'il avait prévu quelque chose pour les deux enfants ? Clément écouta avec grand intérêt l'opinion du Serdaigle sur le sujet, la trouvant très intéressante bien qu'elle ne soit pas basée sur de nombreuses preuves. Il lui demanda alors si il ne lui était jamais arrivé des choses d'étonnantes à Poudlard. Aucune situation ne lui venait en tête, probablement que ça ne lui était jamais arrivé.

- « Non, je ne vois rien d'immédiat, de frappant. Je suis quelqu'un de banal, sans histoires, le château ne viendrait pas m'aider moi. Et toi, il t'est déjà arrivé des trucs bizarres ici ? »

Si le garçon tenait de tels propos sur l'esprit du château, c'est peut-être que quelque chose dans le genre lui était déjà arrivé, non ? Clément s'attendait déjà à entendre une situation délirante, mais il fallait bien que le temps passe. Un regard aux escaliers lui indiqua qu'ils n'étaient toujours pas prêts à bouger Combien de temps allait-il encore être coincé ici avec ce Serdaigle. D'ailleurs, il ne connaissait même pas son nom !

- « Au fait, moi c'est Clément Downing, en Deuxième Année. » lui dit-il en tendant sa main.

Clément Downing # 2ème année RP
"Le succès ne s'explique pas, l'échec ne s'excuse pas." N. Bonaparte