Couloirs

Inscription
Connexion

 Cabane de C.  L'heure de faire sauter les crêpes

........MISSION N°7 : l'heure de faire sauter les crêpes...
Nombre de points : 3 points par post
Participants : Irisia MacLynn, Brett Carter et Megan Arrington
Lieu : Poudlard
But : Les elfes de maison travaillant à la cuisine ont un faible pour les Poufsouffle, c'est bien connu. Aujourd'hui, l'un d'eux à donné à miss Arrington du sirop d'érable dans le cas où elle souhaiterait s'essayer à préparer des crêpes. Reste a trouver une poêle et un feu à utiliser car la gentillesse des elfes de maison ne va pas jusqu'à laisser des élèves utiliser leur lieu de travail. Peut être que les petits malins de Serpentard pourrons l'aider sur ce point. [Chaque post devra faire 220 mots minimum]
@Brett Carter @Irisia MacLynn @Elina Montmort

13 janvier 2044

Les yeux brillants d’excitation, je referme ma main sur le flacon ambré que me remet l’elfe en face de moi. Du sirop d’érable ! Avec ça, je vais pouvoir faire des crêpes, miam ! Bon, ce n’est pas encore vraiment la période, mais ce n’est pas grave. Avant que la créature ne soit repartie, je prends la parole :

« Merci, merci, merci Ceter ! C’est trop gentil ! »

L’elfe à la peau vaguement verte et au nez crochu s’arrête un instant pour se retourner et me faire un clin d’œil. Devant la porte des Cuisines, je continue, une moue interrogative sur le visage :

« Dis ! Je peux pas t’accompagner dans les Cuisines, j’imagine ? »

Ceter secoue la tête de droite à gauche, puis disparaît derrière la porte. Mon flacon toujours dans les mains, je me retourne pour m’adosser au mur le plus proche et consulter la recette des crêpes au sirop d’érable. Tout en relisant le texte, je repense aux évènements qui m’ont conduite jusqu’ici.

La semaine dernière, j’ai découvert la manière de préparer ce plat, que Maman m’a souvent fait à la maison, dans un des livres de la Bibliothèque. La variante avec du sirop d’érable avait l’air siii délicieuse que je me suis empressée de la recopier. Ensuite, il a fallu que je trouve les ingrédients. Pour cela, j’ai pu bénéficier de l’aide de Ceter, un elfe de maison qui travaille dans les Cuisines, et que j’ai eu la chance de rencontrer au début de l’année. Il m’a donné tous les autres ingrédients - je vérifie rapidement qu’ils sont toujours dans ma sacoche - et il ne manquait plus que le sirop d’érable, jusqu’à maintenant.

Le parchemin dans une main et le flacon dans l’autre, je vérifie de nouveau tout ce dont j’ai besoin, et le nouveau problème qui se présente à moi me fait froncer les sourcils. Une poêle. Et du feu, pour mettre en dessous. Où est-ce que je vais pouvoir trouver ça ? Je jette un coup d’œil vers la porte, tout en me disant que ça serait bien plus pratique si j’avais accès aux Cuisines. Mais bon, il faudra me débrouiller sans.

Je suis sortie de ma réflexion par des pas venant de l’autre bout du couloir. Toujours dos au mur, je relève la tête et aperçois deux Serpentard dont les visages me semblent vraiment familiers. Je pourrais leur demander s’ils savent où je peux trouver ça, non ? Rassemblant mes affaires, je marche rapidement vers eux. Je sais où nous nous sommes croisés : c’était en octobre, pendant le cours de Magies du Monde, ils étaient assis pas loin de moi. Je ne connais pas le nom du garçon, mais je me souviens que la fille rousse s’appelle…


« Irisia ! »

N’étant pas sûre qu’ils aient pu m’entendre, je répète un peu plus fort :

« Irisia ! Désolée de venir vous voir tous les deux comme ça, mais j’ai une question ! »

Une fois arrivée à leur hauteur, je m’arrête et reprends, regardant tour à tour les deux élèves :

« En fait, j’aimerais faire des crêpes et j’ai tous les ingrédients, mais je sais pas où les préparer. Vous avez pas une idée de où je pourrais trouver une poêle, ou quelque chose pour chauffer ? »

Une idée me vient soudain à l’esprit, et je leur montre le flacon que je tiens toujours dans ma main. Je continue en arborant un grand sourire :

« Et vous pourrez en manger aussi, si vous voulez ! J’ai du sirop d’érable pour mettre dessus. Au fait, je suis Megan, enchantée ! »

Megan Arrington
1ère année RP et devoirs - Couleur : #783F04

 Cabane de C.  L'heure de faire sauter les crêpes

Ce mois de janvier marquait le dur retour à la réalité, il avait fallu revenir à Poudlard après des vacances en famille bien méritées. L'idée de retrouver ses amis de Serpentard avait été rapidement balayée par la reprise des cours qui n'étaient pas plus faciles que sur le dernier trimestre de l'année 2043. L'année 2044 était là et avec elle, une fin d'année qui sonnerait le glas de cette première année, riche en découvertes, en rencontres et en situations inattendues.

En ce jour, sortant de cours après une assommante leçon qui lui avait donné le tournis, Brett vint retrouver Irisia qui semblait se diriger, comme lui, vers leur salle commune se situant dans les sous-sols. Il interpella la rouquine qui paraissait seule à ce moment là.


- Salut Irisia, ça te dérange pas si on fait le chemin ensemble jusqu'aux sous-sols ? Ça sera toujours mieux de faire la route tous les deux, ça sera moins monotone tu ne crois pas ? ajouta-t-il avec un petit sourire.

Les deux jeunes Serpentard prirent donc la direction de leur tanière située dans les cachots. Rien n'était plus agréable, avec ce temps d'hiver, que le confort et la chaleur procurés par leur seconde maison. L'antre des serpents, bien que située sous le lac noir n'en gardait pas moins un certain charme et on s'y sentait toujours bien. Enfin, à de rares exceptions, cet endroit pouvait devenir le théâtre de petites frictions entre camarades comme cela avait pu être le cas avec Carry Harrison avant les vacances.

En marchant, les Serpentard parlèrent de tout et de rien, refaisant le monde à leu façon, débattant des cours comme de sujets plus légers. Ils se racontèrent leurs vacances, parlèrent du menu qui leur avait été servi pendant les fêtes et des cadeaux qu'ils avaient eu de leurs proches. Très rapidement, ils revinrent à discuter de Quidditch, après tout, Irisia était une jeune attrapeuse de l'équipe et même si le dernier match face au Gryffondor avait été compliqué pour elle, il n'en demeurait pas moins qu'elle avait encore toutes ses chances pour devenir une très bonne joueuse.


- Tu sais que ma mère a été joueuse professionnelle de Quidditch ? Elle était poursuiveuse dans l'équipe des Aspics de Salzbourg, en Autriche. A son époque ça se jouait encore à sept à Poudlard et d'ailleurs, elle avait également fait partie de l'équipe de Serpentard.

En réalité, très peu de gens connaissait sa mère, Brett l’idolâtrait mais elle n'avait pas non plus connu une carrière incroyable. Elle avait joué à un bon niveau certes mais n'avait jamais participé à une coupe d'Europe ou du Monde avec la sélection écossaise. C'était un de ses plus grands regrets.

Mais très vite, ils furent interrompus par une voix qui vint perturber leur conversation lorsqu'ils approchèrent des cuisines, passage obligé avant de rejoindre les cachots depuis leur point de départ.
Il s'agissait d'une élève de Poufsouffle, cela se voyait à ses vêtements et les nuances de jaune qui pouvaient apparaître sur ces derniers. Cette fille lui rappelait vaguement quelqu'un, il lui semblait l'avoir déjà vu quelque part mais il n'aurait su dire où il avait bien pu la rencontrer. Cela importa peu au final car la jeune fille semblait à l'inverses très bien se rappeler du nom d'Irisia.

La Poufsouffle semblait très énergique et elle interpella par deux fois sa camarade pour venir à leur rencontre. Elle évoqua alors un sujet qu'il comprit comme étant lié à la cuisine car cela parlait de crêpes et de ... "poil"? Brett regarda alors son amie, un peu confus, ne sachant trop quoi dire à cette inconnue qui se présenta comme étant Megan. Quel lien faisait-elle entre de la nourriture et des poils ? S'agissait-il d'une pratique particulière à la maison au blaireau ou était-ce un rite moldu inconnu ?
Il haussa un sourcil avant de regarder la jaune et noir.


- Euh salut, moi c'est Brett. Alors j'ai pas tout compris à ce que t'as dit, qu'est ce que tu veux faire des crêpes en chauffant des poils ? Tu mets du sirop d'érable sur ton bras pour les manger c'est ça ?

Regardant tour à tour les deux filles, il chercha un peu réponse à ses questions sans vraiment savoir si son homologue serpent avait un semblant de solution.

Ne brandis pas dans l'air le serpent que tu as tué, les autres serpents te guettent.
Serpentard en 1ère année rp et devoirs - Ma fiche

 Cabane de C.  L'heure de faire sauter les crêpes

La fin du cours sonna et Irisia s’étira en grognant avant de fourrager ses doigts dans sa crinière de feu pour jouer avec ses boucles. Elle avait un peu de mal à reprendre le rythme de l’école mais pas question de se laisser aller et de voir ses notes baisser ! L’irlandaise s’étira une nouvelle fois avant de se frotter les yeux, rangeant tranquillement ses affaires avant de suivre ses condisciples : c’était terminé pour aujourd’hui donc direction la Salle Commune pour une petite pause avant d’attaquer les devoirs pour les cours suivants.

Ce fut une voix qui l’interpella qui la secoua de sa léthargie.

« Salut Brett. Oui bien sûr, ça me ferait plaisir. »

Ce n’était pas un élève qu’elle côtoyait souvent mais elle l’appréciait beaucoup : très gentil, très intelligent, plein d’énergie et d’humour bien à lui, et en plus beau garçon. Non c’était vraiment bien de discuter un peu avec lui.

« Vraiment ? C’est super ça ! Tu n’as pas essayé d’entrer dans l’équipe de Quidditch de Serpentard ? »

Pour la rousse, avoir une mère macérant dans l’univers du balai volant faisait forcément que Brett devait adorer cela ! Il fallait avouer qu’elle adorait ce sport et qu’elle était fière d’être chez les Crochets d’Argent. Mais, tout à leur discussion, voilà qu’ils furent alpagué par une jaune qu’elle avait déjà vu quelque part, il n’y a pas si longtemps que ça en plus elle en était certaine…

« Ola ola ola ! Doucement ! »

Ce qu’elle était rapide et énergique ! Bon, en temps normal, Irisia l’était aussi mais là elle avait une journée complète de cours dans les écailles donc elle en pouvait plus. Et avoir une interlocutrice pareille était encore plus épuisant…

« J’ai pas trop compris là… Tu veux faire des crêpes avec des poils ? Mais pourquoi tu veux faire un truc pareil ? Ca ne se mange pas les poils... »

Mais c’était quoi cette recette de crêpe alambiquée… Des crêpes et du sirop d’érable oui ! Mais alors des poils… Qu’est-ce que c’était que ce cirque ?

« Megan, j’crois qu’on n’a pas vraiment compris ce que tu voulais après parle plus lentement et avec plus de détails s’il te plaît. »

Haussant un sourcil, perplexe, Irisia remonta l’anse de son sac de cours sur son épaules, continuant de la fixer avec attention en espérant comprendre ce qu’il se passait dans cette petite caboche blonde.

L'enfance c'est de croire qu'avec le sapin de Noël et trois flocons de neige toute la terre est changée. - André Laurendeau

 Cabane de C.  L'heure de faire sauter les crêpes

Alors que j’ai encore mon grand sourire aux lèvres, les deux visages tournés vers moi semblent soudain s’emplir d’incompréhension. J’ai demandé un truc très simple, pourtant… Mais ils ne savent peut-être juste pas où en trouver, tout simplement. Mon hypothèse, qui de mon point de vue tenait bien la route, s’écroule pourtant alors qu’ils prennent la parole :

« Euh salut, moi c'est Brett. Alors j'ai pas tout compris à ce que t'as dit, qu'est ce que tu veux faire des crêpes en chauffant des poils ? Tu mets du sirop d'érable sur ton bras pour les manger c'est ça ? »

Mon bras ? Mais qu’est-ce qu’il vient faire là, je n’ai jamais parlé de mon bras ! Après quelques interjections pour me calmer, Irisia continue de nous enfoncer un peu plus dans la spirale du quiproquo :

« Ola ola ola ! Doucement ! J’ai pas trop compris là… Tu veux faire des crêpes avec des poils ? Mais pourquoi tu veux faire un truc pareil ? Ça ne se mange pas les poils… Megan, j’crois qu’on n’a pas vraiment compris ce que tu voulais après parle plus lentement et avec plus de détails s’il te plaît. »

Les sourcils froncés, je tente de décoder les phrases des deux Serpentard. Ils me mettent le doute, j’ai bien parlé d’une poêle et pas d’autre chose ? Je les regarde tour à tour, en murmurant lentement, comme pour moi-même :

« Mais… Mais… Ben oui ça se fait avec une poêle, les crêpes… Et… Et j’ai jamais parlé de bras, ni de manger la poêle, juste de la faire chauffer… »

L’expression très concentrée, je reste sur place pendant une bonne minute, avant que la réalisation arrive enfin. La nature du problème me saute soudain aux yeux, c’est si évident, et si bête ! Mon visage s’éclaire alors que je prends une grande inspiration :

« Aaaaaaaahhh, je sais ! J’ai compris ! »

Toute excitée par rapport à l’idée d’enfin préparer mon plat, j’ai oublié un - très léger - détail. Comme ma famille est mi-sorcière, mi-moldue, j’ai l’habitude de côtoyer les deux mondes, mais ce n’est pas le cas de tout le monde. Et peut-être que la poêle n’est pas un objet très courant chez les sorciers, tout comme les moldus n’utilisent pas de chaudron. Voilà !

Toute contente, je reprends plus lentement que la première fois :


« Alors voilà : je veux faire des crêpes au sirop d’érable. Et pour les cuire, il me faut un récipient. Chez moi, on les fait dans une poêle. Pas un poil, hein, ça s’écrit pas pareil. »

Je ris de la ressemblance phonétique entre les deux mots qui a déclenché notre confusion :

« Mais je suis d’accord, ça serait très bizarre une recette avec des poils de bras. Beurk ! Du coup, une poêle, ça ressemble à… Euh… Une sorte de chaudron tout aplati ? »

Mais alors que je tente d’expliquer cette différence, un détail me chiffonne. Si la ressemblance entre ‘poêle’ et ‘poil’ a empêché les deux première année de comprendre ce que je voulais dire, ils n’ont eu aucun problème avec le mot ‘crêpe’. J’en déduis qu’ils connaissent ce plat, et en profite pour leur demander, la mine perplexe :

« Mais alors… Elles sont faites dans quoi, les crêpes, chez vous ? »

Megan Arrington
1ère année RP et devoirs - Couleur : #783F04