Couloirs

Inscription
Connexion

Sages comme des images  privé 

Image


Soir de Janvier 2044
Avec Maddie Joy
Dans un couloir moyennement fréquenté.
Peu d'élèves présents.


Le gris couvrait aussi bien le ciel que mes pensées. J'était maussade, une épidémie de mélancolie pesait sur le château et envahissait les plus réceptifs au mauvais temps. J'avais malheureusement été contaminée, pluie sur neige donne boue et les bouillies de terre n'étaient bonnes qu'a salir nos souliers. Il fallait voir le ciel et les dons qu'il nous faisait, de la neige magnifique qu'on nous enlevait en quelques minutes avec une pluie froide ! Et les fêtes étant passées plus moyen pour la direction de faire neiger sur la grande salle et les devants du château. J'avais bien essayé de me réconforter d'un nivicare mais la neige s'était évanouie sur les parquets de la salle commune en une flaque dans lequel mon reflet ne souriait aucunement.

J'avais suivi les cours sans envie. Ces périodes de calme mental m'arrivaient toujours en hiver, et le fait que je n'avais pas parlé à grand monde récemment me confortai dans mon envie d'hibernation. Je sortait du dernier cours de la journée, heureuse d'en avoir enfin fini. J'allais maintenant retourner en salle commune et me plonger dans un livre qui me ferait voyager dans des pays arides où le soleil fait briller la carapace des lézards se promenant sur des murets de pierre sèche brûlants.

Je marchais, rêvait de mon monde les yeux mis-clos pour profiter d'une chaleur imaginaire qui me brûlait la nuque. Marcher calmement dans des champs de blés imaginaires était la consolation de ceux qui vivaient dans des ambiances carcérales, ce n'était pas ce que je vivait à Poudlard mais trop de choses me manquaient désormais pour que je ne m'ennuie pas de ce quotidien miteux vécu à travers des couloirs. Pour me consoler j'avait donc fait des couloirs une promenade champêtre, je m'éloignais des sentiers habituels pour trouver des chemins calmes et déserts pour fermer mes yeux à ma guise lorsque les branches translucides de mes frênes me frôlaient la joue. En bref je rêvais, je jubjotait chaque matin et tout au long de la journée depuis peut être une semaine. Je m’arrêtais quand je croisais des personnes, je m’arrêtais quand des interactions extérieures me forçaient à le faire, je m’arrêtais.

J'avais trop fermé les yeux sans doute. Le choc, soudain m'avait envoyer valser en arrière. Je tombais lourdement au sol, pliée par la peur qu'avait provoqué cet instant. Je n'avais pas mal, ou alors juste à peine. Brusquement de mes rêves d'or j'avait été sortie par ma maladresse. Et maintenant je me retrouvais dans une situations délicate, je ne pouvais plus que me fondre en excuse.

- Oh non ! Je suis désolée...

"Comme l'a dit une sagesse profonde, plus vous essayez de rentrer dans le moule, plus vous allez ressembler à une tarte."

Sages comme des images  privé 

L’hiver peinait à s’installer sur Poudlard, la neige venait mais ne parvenait pas à rester. Inlassablement, la température remontait et la pluie se déversait balayant tout sur son passage, même le bonhomme de neige que Maddie avait fait la veille.

La pluie, elle n’aimait pas ça. C’était le seul temps qui l’empêchait de profiter de l’extérieur. Les sorties étaient pourtant vitales pour la jeune fille. Sans cela, elle se sentait comme un lion en cage. Elle avait besoin de se défouler, de dépenser de l’énergie pour rester calme et concentrée dans les moments qui s’y prêtaient.

Aujourd’hui, elle n’avait donc pas pu mettre le nez dehors, pas une seule fois. Rien d’étonnant alors qu’elle soit toute excitée en cette fin d’après-midi. La dernière heure de cours était un enfer. Maddie n’arrivait plus à tenir assise sur sa chaise, elle ne parvenait plus à être concentrée, elle qui était pourtant curieuse et studieuse dans toutes les matières.

Mais là, il fallait qu’elle bouge. Impossible pour elle de lire un livre ou de faire une partie de jeu de société en sortant de classe quand elle était dans cet état. De l’action, c’est tout ce dont elle avait envie au moment présent et elle savait déjà comment elle allait se distraire.

En effet, elle allait bondir de sa chaise dés que le cours serait terminé. Elle dévalerait les escaliers à la vitesse de l’éclair ne leurs laissant même pas le temps d’en faire qu’à leur tête. Elle se glisserait dans sa salle commune, débarquerait dans son dortoir et réveillerait Noimine, son chat, qui ronflerait copieusement sur son lit.

Pourquoi ? Pour une partie de balle rebondissante bien sûr ! L’animal pouvait paraître paisible mais en fait, il était tout autant énergique que sa petite maîtresse. C’était une championne à ce jeu. Elle amusait la galerie de ses arrêts impressionnants et des multiples figures acrobatiques qu’elle exécutait sans la moindre difficulté.

Son programme était donc établi et ni une, ni deux, elle se mit en action quand le professeur leur annonça la fin de l’heure. Elle rangea négligemment ses affaires, ne prenant pas le temps de fermer son sac. Elle quitta la pièce en lançant un énergique « au revoir » par dessus son épaule. Elle accéléra un peu plus le pas. Un escalier de dévaler, deux escaliers, elle y était presque, plus qu’un long couloir mais tout à coup : le choc.

La petite blonde se retrouva sur les fesses, se demandant bien ce qu’il venait de se passer. En attendant, cela aura eu le bénéfice de la calmer tout net. Elle secoua la tête pour se remettre de ses émotions et éclata de rire fasse à la situation alors qu’une voix lui présentait des excuses. Trouvant du regard la personne dont le son provenait, Maddie la rassura tout en étant encore en train de rire :

« T’inquiète ça arrive et moi j’avais le mode tornade enclenché alors on ne peut pas dire que je regardais vraiment où j’allais ! »

Elle se relava d’un bond puis tendit la main en direction de la jeune fille pour l’aider à se relever et profita de l’occasion pour se présenter :

« Je m’appelle Maddie et toi ? » avant de remarquer des cartes chocogrenouille à ses pieds. Elle mit la main dans sa poche par réflexe, puis dans l’autre même si elle était certaine que ses doubles étaient dans la poche de droite. Rien !

« Oh non mes cartes ! » s’exclama-t-elle en se précipitant pour les ramasser.

Deuxième année RP - Membre de l'A.C.D.C et de Pata-P
Maddie Joy

Sages comme des images  privé 

Un rire, dieu merci c'est un rire que j'ai bousculé. Du moins une personne qui sait rire. Je me souvient de la dernière fois que j'ai causé ce genre d'accident, j'avais eu la mauvaise surprise de tomber sur une personne si mal intentionnée que désormais je ressens chaque chute comme un mauvais augure.

Mais non, là ce n'est pas un mauvais augure, le choc présage plutôt une bonne rencontre. C'est une fille blonde aux yeux émeraude qui m'accueille lorsque j'ouvre à nouveau les yeux. Naturellement je sourit en la voyant aussi heureuse de m'avoir percuté. Les gens heureux et polis de nature manquent tant dans ce château...
Elle m'aide à me relever et se présente. Je n'ai aucune idée de ce qu'elle appelle le mode tornade mais je suppose qu'elle parlait certainement de sa façon d'être. La convenance veut que je me présente en retour et c'est le genre de règles que j'apprécie respecter.

- Je suis Jenny ! m'empressais-je jovialement de répondre.


Soudainement elle se plaint de ses cartes. As-t'elle besoin de cartes pour arpenter correctement le château ? Cartes de visites peut-être...ou jeu de 52 cartes ? Je baisse les yeux pour confirmer l'une de mes théories mais rien... Il y a bien des cartes mais elles ne correspondent à aucune des idées que je me faisais d'une carte.

Je me penche, accroupis à l'image d'une grenouille et commence à ramasser les cartes.

- Attends je vais t'aider !

Je fais glisser mes doigts sur le sol, fait glisser la carte mais ne parvient pas à la saisir, décides d'utiliser mes ongles et mes deux mains, puis parvient à brandir mon trésor devant mes yeux. C'est un carré à six côtés....le carré le plus étrange que j'ai jamais vu. Je le regarde la bouche entrouverte. Des inscriptions m'indiquent un nom de personnages et des informations sur lui que je ne connaissais pas, sont-ce des cartes instructives ?
Je retourne la carte et fait face à un personnage. Il bouge et je le regarde faire fascinée.

- Ce sont de très chouettes cartes que tu as là...

"Comme l'a dit une sagesse profonde, plus vous essayez de rentrer dans le moule, plus vous allez ressembler à une tarte."

Sages comme des images  privé 

La jeune fille, qui se prénommait Jenny, s’abaissa pour venir en aide à Maddie.

« Merci, c’est sympa! » répondit la petite blonde accroupie, relevant la tête pour s’adresser directement à sa camarade.

Après avoir ramassé toutes les cartes qu’elle voyait, elle se redressa puis se releva. Elle jeta un coup d’œil tout aux alentours en tournant seulement son buste afin de voir s’il n’y en avait pas une qui aurait glissée plus loin sur le sol suite à sa chute ou au courant d’air qu’il y avait en permanence dans ce couloir. Elle ne vit rien. Son intention revint alors sur Jenny qui était en train d’observer la carte. Maddie la regarda faire, se demandant bien ce que cette carte avait de particulier.

« Ce sont de très chouettes cartes que tu as là... » dit-alors la brune.

Maddie ne la regarda pas avec de grands yeux de merlan frit car elle tilta aussitôt. La jeune fille ne connaissait sûrement pas les cartes chocogrenouille. Ses parents étaient soit tous les deux moldus, soit elle était sang-mêlé et avait le même style de vie qu’elle, c’est à dire « à la moldue ». C’est ce qui lui vint à l’esprit suite à cette remarque. Elle aussi ne connaissait pas du tout ces cartes ni ces friandises à son entrée à Poudlard. Elle avait découvert tout cela sur le tas grâce à ses camarades. Enfin, assez rapidement tout de même vu sa gourmandise. De toute façon, même non gourmande elle aurait vite eu la connaissance de cette douceur car à Poufsouffle les friandises ne manquaient pas en salle commune.

Prenant cœur à informer sa jeune camarade, Maddie se lança dans une petite explication :

« Ce sont des cartes Chocogrenouille. Les Chocogrenouilles c’est des grenouilles en chocolat, troooooop bonnes. Enfin pas des vraies grenouilles, c’est le chocolat qui a cette forme mais c’est rigolo car il est ensorcelé et peut sauter une fois. Il faut donc être vif car des fois c’est périlleux. L’autre jour elle est tombée dans la boue » finit-elle par dire avec une petite moue. Elle reprit son souffle avant de reprendre à nouveau avec un grand sourire, voyant toujours le positif :

« Mais il me restait la carte ! J’en fait la collection, comme beaucoup d’élèves. Tu veux la voir ? »
Dernière modification par Maddie Joy le 6 février 2019, 10 h 11, modifié 1 fois.

Deuxième année RP - Membre de l'A.C.D.C et de Pata-P
Maddie Joy

Sages comme des images  privé 

Des grenouilles en chocolat capable de se mouvoir... après tout ça n'avait rien d'étonnant, les sorciers aimaient donner des apparences peu ragoutantes à de bonne choses. Mais je chocolat je n'en raffolait pas, ce devait être la raison pour laquelle mon regard n'avait jamais été attiré par ces étranges grenouilles comestibles que ma camarade me présentait.

J'avais pourtant déjà goutté plusieurs sortes de bonbons sorciers. J'aimait particulièrement les caracollant, les sorbets citrons et surtout les patacitrouilles ! L'idée de détourner la citrouille à toute les sauces relevait du génie, j'adorait ce légume tout particulièrement et contrairement aux moldus les sorciers avaient du goût pour les recettes sucrées ce que je trouvait ingénieux. La citrouille est un légume doux, on relève mieux ce détail avec du sucre...

J'en revint à la carte. Je la regardais une dernière fois et passait doucement mon doit sur sa tranche avant de la rendre à ma camarade.

- Les cartes sont très jolies ! Elles arrivent toutes à bouger comme ça ? Il y en a des différentes que celle que là ?

Les cartes m'intriguaient. Je trouvait leur capacité décorative tout à fait charmante, leur design était tout ce qu'il y avait de plus attirant pour l’œil. Je me demandais si en faire une collection ne serait pas une idée...mais le problème était que je n'avais aucune envie de devoir manger du chocolat pour obtenir ces cartes.

"Comme l'a dit une sagesse profonde, plus vous essayez de rentrer dans le moule, plus vous allez ressembler à une tarte."

Sages comme des images  privé 

La jeune fille paraissait vraiment intéressée par les cartes et donc également par ce que Maddie pouvait lui apprendre. Cette dernière en était ravie. C’est avec un grand sourire qu’elle regardait la jeune Serpentard observer à nouveau la carte. Puis, Jenny la lui tendit et la petite blonde la récupéra. Elle la regarda à son tour avant de la remplacer sur son tas de doubles qu’elle avait toujours à la main.

La brune l'informa qu’elle trouvait les cartes jolies et Maddie ne put qu’affirmer d’un énergique hochement de tête. Elle aussi les trouvait très belles. C’était toujours magique pour elle de voir le sorcier ou la sorcière bouger, elle ne s’en lassait pas. C’était sûrement dû au fait qu’elle avait grandit loin de la magie, tout cela l’émerveillait toujours autant.

La forme des cartes, les couleurs, le fait d’apprendre des choses sur des personnages importants de l’Histoire de la magie, tout cela lui plaisait et l’avait pousser à démarrer sa collection. Très contente de pouvoir poursuivre sur ce sujet, Maddie répondit à la question de Jenny :

« Ah oui, elles bougent toutes mais elles ne sont pas toutes pareilles. Il y en a des beaucoup plus rares que d’autres. Regarde, celle que tu as vu c’était une carte bronze commune – dit la petite blonde en remontrant la carte à sa camarade et en pointant l’endroit où était écrit sa valeur - mais il y a des cartes argent et des cartes or aussi. J’en ai pas dans mes doubles par contre, seulement dans ma collection mais tu auras bien compris que du coup, il est plus difficile de les obtenir. Il faut manger un sacré paquet de chocolat, j’espère que tu aimes ça si tu as envie de te lancer dans ta collection !» dit-elle en rigolant. Elle ne connaissait personne qui n’aimait pas le chocolat, ce n’était donc qu’une simple plaisanterie qu’elle glissa avant de demander à Jenny si elle avait envie de voir sa collection.

« Je peux aller vite fait la chercher si tu veux ? » proposa-t-elle afin de pouvoir montrer à Jenny les différents types de cartes.

Deuxième année RP - Membre de l'A.C.D.C et de Pata-P
Maddie Joy

Sages comme des images  privé 

J'écoutais avec avidité la moindre de ces paroles certaines d'assister là à un cours unique et passionnant sur une facette importante du monde de la magie. Or, bronze, argent, que de métaux alléchants qui dans ses mains brillent et me donne envie d'en voir plus. J'hochais vivement la tête lorsqu'elle me proposa de voir ce que je supposait être le reste de sa collection.

-Oh j'adorerais oui !

Mon engouement n'était pas nouveau, j'avais déjà ressenti cela fût un temps en découvrant des cartes tout aussi géniales aux yeux des moldus mais bien moins à mes yeux. Les cartes pokemon que j'avais observer sans jamais vraiment les comprendre n'avaient ni cette esthétique si originale ni cette capacité à bouger au gré de leurs envies. J'aurais pourtant adoré voir mon miaouss se pavaner sur sa carte plutôt que de rester immobile un grand sourire sur les lèvres.

Je pensais à en parler à mon frère mais immédiatement l'idée de glaca. Mon père m'avait maintes et maintes fois prévenue, je ne devait pas baser mes souvenirs avec lui sur de la magie car ceux-ci seraient effacés lorsque mon père ferait subir à Matyia un sortilège pour qu'il oublie ce détail.

Je n'étais pas sûre d'avoir très envie de manger un sacré paquet de chocolat mais il devait bien être possible de garder la carte et d'offrir le chocolat à quelqu'un. Des goinfres accepteraient bien de se porter volontaire pour m'aider dans ma quête aux cartes.

"Comme l'a dit une sagesse profonde, plus vous essayez de rentrer dans le moule, plus vous allez ressembler à une tarte."

Sages comme des images  privé 

Jenny semblait réellement emballée par ce que lui avait expliqué Maddie et accepta vivement la proposition de cette dernière. Maddie répondit avec énergie :

«D’acc, j’y vais. J’en ai pas pour longtemps, promis!» et enclencha le mode tornade.

Bien évidemment qu’elle n’en aurait que pour une poignée de minutes vu l’allure à laquelle elle partie en direction de sa salle commune. Son sac, qu’elle ne tenait que sur une épaule, cognait contre son flanc et rebondissait dans tous les sens. Elle se faufila rapidement dans la salle et se rendit immédiatement dans son dortoir.

«Salut, salut!!!» cria-t-elle à ses camarades présentes, ne leur accordant aucun regard. Elle courra jusqu’à son lit, lança son sac dessus ce qui fit bondir Noimine en l’air.

«s’cuse moi» dit-elle avant d’ouvrir énergiquement un tiroir. Elle était là sa précieuse collection. Après un petit  «Ahh» de satisfaction, elle s’en empara et reparti aussitôt rejoindre sa camarade.

Une fois Jenny à quelques mètres, elle ralenti sa course pour redescendre à une marche rapide, son rythme de croisière en somme. Le sourire aux lèvres et à peine essoufflée, elle demanda :

«Ça va, j’ai pas été trop longue?» avant d’ajouter : «Tiens» en tendant à Jenny l’album où ses cartes étaient soigneusement rangées et triées.

«On s’installe sur un banc pour que tu puisses regarder tranquillement?» proposa la petite blonde.

Deuxième année RP - Membre de l'A.C.D.C et de Pata-P
Maddie Joy

Sages comme des images  privé 

Je restait plantée là regardant la fille partir à toute allure me demandant si elle comptait réellement revenir ou non. Le fait qu'elle ai pris son sac notamment me laissais penser que je venais de me faire rouler. Mais parce que cette fille m'inspirait facilement confiance je m'approchais du mur et m'assis en tailleur contre celui-ci en attendant le retour de la blonde.

Je tirais à moi mon sac et en sortit un stylo moldu et mon calepin pour noter les quelques informations que j'avais sur les cartes chocogrenouilles, ainsi j'étais sûre de ne rien oublier et d'y repenser en temps voulu pour peut être me décider à commencer une collection.

Finalement, plus tôt que je ne l'aurais pensé, je la vis revenir vers moi pantelante. Je souris et me levais pour l'accueillir.

- Wow, t'es rapide !

Je me saisis de l'album et sans mot dire me dirigeait vers le banc le plus proche, regrettant de n'avoir pas pensé à m'y asseoir plutôt que de rester au sol. Je me posait mollement, l'album nouvellement acquit sur mes genoux. Je l'ouvrais et admirait les cartes une à unes émerveillée.

- Tu en as plein, c'est génial ! Les trucs qu'il y a écrit au dos sont différents pour chacune d'entre elles ? Et tu as une préférée ?

Mon enthousiasme se reflétait largement dans ma voix et mon sourire, j'étais enchantée par les cartes chocogrenouille cela ne faisait aucun doute.

"Comme l'a dit une sagesse profonde, plus vous essayez de rentrer dans le moule, plus vous allez ressembler à une tarte."

Sages comme des images  privé 

Jenny ne répondit pas à la proposition de Maddie par des mots mais se dirigeais bel et bien en direction d'un banc. La petite blonde suivit le mouvement et s'installa en appuyant son dos contre le mur. Elle regardait les pages de son album être tournées et pouvait voir, au profil de la jeune fille, que ce qu'elle découvrait lui plaisait beaucoup.

Il était vrai de dire que Maddie avait déjà une jolie collection, en grosse partie du au fait de sa gourmandise il faut bien l'avouer. Son petit ami Jeffrey, l'avait également bien aidé à la compléter en lui offrant un énorme sac rempli de Chocogrenouilles pour ses douze ans. Et puis, elle s'était lancée également dans de nombreux échanges avec ses camarades, la partie négociation l'amusait beaucoup. 

Maddie sourit fièrement en entendant la remarque de sa camarade sur la taille de sa collection. Elle avait passé du temps dessus pour en arriver là, il était donc normal de voir cette expression sur son visage. Ensuite, la brune l’interrogeât au sujet du verso des cartes ainsi que pour savoir si elle avait une carte préférée. Maddie hocha de la tête en réponse aux deux questions avant même de prendre la parole.

"Oui oui, c'est différent pour chacune de l'autre côté. Tu y trouves une petite biographie du personnage avec l'époque où il a vécu. Du coup, t'apprends pleins de trucs. C'est bien pratique pour les cours d'Histoire de la Magie! C'est une façon de se cultiver en s'amusant au final." dit la petite blonde qui avait effectivement beaucoup appris sur le monde sorcier par le biais de ces cartes. 

"N'hésite pas à en sortir des pochettes si tu veux lire la description" autorisa gentiment Maddie avant de répondre à la seconde partie de la demande de son interlocutrice.

Elle n'eut pas besoin de réfléchir longtemps pour savoir quelle carte était sa favorite :

"Je vais te la montrer ma carte favorite. Excuse-moi - dit la jeune fille en passant le bras devant Jenny pour revenir quelques pages en avant - c'est elle - ajouta-t-elle en posant son index sur la carte en question - c'est Harry Potter. Tu le connais non? il est légendaire! Je suis trop contente de l'avoir!

Elle laissa le temps à la brune de se saisir de la carte si elle souhaitait l'observer de plus près ou non selon son désir. Elle se remit à feuilleter l'album pour aller un peu plus loin et désigna une carte commune.

"J'aime beaucoup celle-ci aussi. C'est Gwendoline la Fantasque,  le personnage me fait rire" dit-elle sur un ton amusé. Elle se recula et s'adossa à nouveau au mur pour laisser la liberté à sa camarade de poursuivre sa découverte. Cependant, une question lui brûlait les lèvres et elle ne tarda pas à la poser :

"Du coup, tu penses que tu vas te lancer?" En posant cette question, elle espérait que la réponse serait affirmative et avait déjà une petite idée derrière la tête.

Deuxième année RP - Membre de l'A.C.D.C et de Pata-P
Maddie Joy

Sages comme des images  privé 

Un jeu qui amène les enfants à se cultiver, c'était une idée géniale. J'aimais beaucoup que perdure l'idée que l'on pouvait toujours apprendre en s'amusant. J'étais moi-même adepte de jeux tels que le trivial poursuite mais qui était un jeu moldu auquel je ne jouais qu'occasionnellement avec mes parents et mon frère. Une aide pour les cours d'histoire de la magie était sans doute la bienvenue pour beaucoup, moi y compris. Quand on avait vu l'histoire que sous l'angle moldu il était dur de s'acclimater au fait qu'elle ai été en réalité bien différente surtout d'un point de vue sorcier.

J'obéis à son invitation immédiatement en en prenant une au hasard, Ron Weasley... Je pris quelques secondes pour lire le dos de la carte, souris et la remis en place. Je connaissais un peu le célèbre trio d'élèves que formaient Weasley, Granger et Potter depuis mon arrivée. Si au départ je ne connaissais rien d'eux j'avais rapidement appris qu'ils étaient les héros emblématiques de la maison gryffondor et il ne leur fallait pas grand chose pour bondir sur les occasions de s'en vanter.

Je regardais la carte préférée de Maddie, Harry potter. Forcément , un autre membre du trio !

- Oui je le connais ! C'est qu'il est célèbre lui et ses deux amis ! Gwendoline... je vois, c'est une sorcière qui adorait passer au bûcher ! Elle se jouait des moldus ! je ris à ce constat puis poursuivit. Non je n’aime pas trop le chocolat en fait alors j'aime autant ne pas me lancer dans ce genre de collection... si les crapauds à la menthe avaient des cartes eux aussi ce serait plus simple !

"Comme l'a dit une sagesse profonde, plus vous essayez de rentrer dans le moule, plus vous allez ressembler à une tarte."

Sages comme des images  privé 

Maddie était suspendue aux lèvres de Jenny tellement elle était pressée d'entendre son verdict. Elle n'avait cependant, pas trop de doute sur le fait qu'elle allait démarrer sa propre collection. En effet, la jeune fille s'était montrée enthousiaste dés son premier regard posé sur une carte de Chocogrenouille. Elle avait été curieuse et intéressée par l'ensemble des explications de Maddie. Pas une seule seconde la petite blonde n'avait senti qu'elle ennuyait sa camarade, elle avait même eu l'impression inverse au vu du nombre de questions auxquelles elle avait répondu avec plaisir. Elle était donc convaincue à disons... quatre-vingt-dix-neuf virgule neuf pour cent que la brune commencerait sous peu sa collecte de cartes. 

Jenny répondit et là, Maddie ressentit l'effet d'une douche froide s'abattre sur elle. Elle était déçue. Bien sûr, il n'y avait rien de dramatique là-dedans mais la jeune fille s'attendait tellement à une réponse positive qu'elle ne pu forcément qu'être décontenancée. Son visage dû même trahir son sentiment, elle en qui on pouvait généralement lire comme dans un livre ouvert.

Elle mit quelques secondes avant de répondre, le temps de se remettre de la surprise. Déjà, la décision de la Serpentard l'avait étonnée mais en plus il y avait son désamour pour le chocolat qui laissa la petite blonde perplexe. Mais bon, elle, elle n'aimait pas les choux de Bruxelles après tout chacun ses goûts! 

D'ordinaire, elle aurait rigolé de bon cœur sur la remarque au sujet des crapauds à la menthe mais là, elle était troublée et répondit :

"Oh, d'accord, ok. Désolée, je suis surprise, je pensais vraiment que tu te lancerais mais oui, c'est sûr que si tu n'aimes pas trop le chocolat ça ne vaut pas la peine. Surtout que ce n'est pas donné!

Reprenant son entrain et son sourire dans le même temps, elle ajouta pour plaisanter :

"Après, si tu veux, je suis volontaire pour manger le chocolat, ça ne me pose pas de problème! C'est dommage, j'aurai pu te donner quelques doubles pour que tu puisses démarrer"

Deuxième année RP - Membre de l'A.C.D.C et de Pata-P
Maddie Joy

Sages comme des images  privé 

Elle sembla étonnamment déçue que je ne me lance pas dans une collection de chocogrenouilles. Je comprenais qu'elle ai pu s’imaginer que nous en reparlerions ensemble et ça me blessait de refuser ainsi... Je ne pouvais pas simplement m'arrêter là mettre fin à la conversation et partir, ça n'avait aucune cohérence avec l’enthousiasme dont j'avais fait preuve précédemment.

- Bon bon d'accord je vais commencer une collection !

Je ris timidement et fit suivre un sourire. Après tout j'avais d'autres solutions pour obtenir des cartes, des échanges et de la négociation, donner le chocolat à d'autres et trouver des stratagèmes desquels je ferais des bénéfices. Les doubles de Maddie si elle acceptait de me les léguer seraient un très bon départ pour cette entreprise secondaire que tout élève sorcier ce soit d'entreprendre au moins une fois visiblement.

- Si tu as des doubles je ne dis pas non... tu sais quoi je vais me faire le défi de faire l’acquisition d'une collection complète de cartes chocogrenouilles sans en manger une seule !

C'était un bon compromis. Puisque je n'aimais pas le chocolat ce ne serait pas dur de résister à la tentation, et j'étais persuadée de pouvoir négocier des cartes en échange de services. Peut-être pourrais-je demander à Carry si elle en a ? Si elle avait des doubles je pouvais être sûre qu'elle m'en ferait don.

"Comme l'a dit une sagesse profonde, plus vous essayez de rentrer dans le moule, plus vous allez ressembler à une tarte."

Sages comme des images  privé 

Alors qu’elle n’y croyait plus, Jenny changea finalement d’avis et décida donc de se lancer elle aussi dans une collection de cartes de Chocogrenouilles. Maddie était évidemment ravie de ce revirement de situation. Elle se demandait bien ce qui avait fait changer la première année d’avis. Sa proposition de lui offrir ses doubles peut-être ? Maddie ne savait pas et au final, cela lui importait peu. Tout ce qui comptait c’était que Jenny se lançait.

« Ah chouette ! » ne put s’empêcher de réagir la petite blonde. Elle repensa alors à ce qu’elle avait dit plus tôt à savoir offrir quelques doubles à la Serpentard pour qu’elle puis bien démarrer sa collection. Elle allait bien entendu tenir son engagement. Au même moment, Jenny évoqua ce même sujet. Ce que Maddie avait dit n’était apparemment pas tombé dans l’oreille d’une sourde. Par la suite, elle l’informa du défi qu’elle s’auto-donnait : posséder l’intégralité des cartes Chocogrenouilles sans avoir mangé le chocolat. Pour Maddie cela était tout bonnement impensable. Elle aimait trop ça. Sa première réaction fut d’écarquiller grands les yeux puis elle se rappela que sa camarade n’aimait pas cette douceur par conséquent, respecter son défi n’était pas insurmontable bien au contraire. Moins impressionnée au final, Maddie prit la parole :

« C’est sympa de te mettre ce défi mais vu que tu n’aimes pas le chocolat, si j’étais toi, j’ajouterais qu’il ne faudrait pas laisser moisir un seul petit morceau de Chocogrenouille. Qu’elles devraient soit servir de monnaie d’échange contre des cartes soit être troquée contre d’autres friandises, des crapauds à la menthe par exemple ou simplement offerte...à moi par exemple » termina-t-elle avec un immense sourire qui témoignait grandement de sa malice et de sa gourmandise.

Elle reprit aussitôt : « Non, je plaisante ! En tout cas, je suis vraiment contente que tu ais changé d’avis. Comme promis, je vais te passer quelques doubles. Viens voir que je regarde ce que j’ai à te donner. » dit la blondinette en récupérant son album. Elle tourna les pages et sortit six cartes qu’elle tendit à Jenny.

« Voilà, c’est pour toi ! » dit-elle avec un grand sourire.

Deuxième année RP - Membre de l'A.C.D.C et de Pata-P
Maddie Joy

Sages comme des images  privé 

Je ris un peu quand elle me fit savoir qu'elle servait de volontaire si je ne mangeais pas mes chocogrenouilles. J'allais en effet me servir certainement de cela pour troquer des cartes, certains aimaient manger mais se fichaient de leur collection, ce serait aussi une occasion de récupérer quelques cartes. Je suis persuadée que je peux la finir cette collection !

La jeune fille chercha dans son livret des doubles qu'elle puisse me donner, elle en sortit 6. C'était un très bon début et je lui sourit timidement en les prenant. Je regardais rapidement les faces sur les cartes, un personnage semblait absent de sa carte par ailleurs. Mais je ne m'attardais pas plus sur les cartes me promettant de les lire plus en détail un fois rentrée dans la salle commune. Je me tournais vers la jaune, un regard plein de reconnaissance.

- Merci, c'est vraiment très gentil ! Je penserais à toi pour le chocolat de mes chocogrenouilles oui ! C'est super que tu m'ai fait découvrir ça, je crois que je ne m'en serait jamais aperçu si je ne t'avais pas croisé.

C'était une rencontre hasardeuse mais très agréable. Dans le château la plupart des rapports se construisaient ainsi, un jour on se retrouve face à face et on apprend à se connaitre même si on c'était déjà croisé en cours ou dans les couloirs.

"Comme l'a dit une sagesse profonde, plus vous essayez de rentrer dans le moule, plus vous allez ressembler à une tarte."