Couloirs

Inscription
Connexion

Léo' ou comment se faire un ami /PV: Sylvain Ells/

-Reste calme Léo’.

La petite grenouille s’agitait dans son petit bocal. Elle voulait voire autre chose que sa petite maison. Elle voulait voire d’autre grenouille. Enfin « il ». C’était un mâle après tout. Bref. Passons à maîtresse. Ambre marchait machinalement dans le couloir. Bocal dans une main et parchemin dans l’autre. L’été était passé, la grenouille avait grandit, maintenant il fallait reporter toutes les petites notes sur un beau et long parchemin. Pour cela, la jeune fille aurait très bien pu le faire dans sa salle commune, confortablement assise dans son fauteuil. Mais non, elle voulait le faire quelque part où elle pourrait rencontrer des personnes. En fait, elle était comme Léonard sa grenouille. Elle voulait voire du monde. Donc, reprenons. La jeune fille marchait tranquillement dans le couloir, rare étaient les personnes qui s’y aventuraient sans but bien précis. D’habitude les couloirs grouillent de personnes aux heures de cours et à l’heure des repas. Là, en pleine matinée il fallait dire que les couloirs étaient plutôt déserts. Ambre était habillée normalement, robe de sorcier et tout ce qui va avec ; mais aussi sa fidèle écharpe aux couleurs de sa maison. Elle ne s’en séparait jamais. Toujours pour montrer d’où elle venait. Toujours pour montrer sa maison. Il faut dire qu’elle en était fière. Tout en marchant la jeune Poufsouffle regardait sa grenouille. Elle avait bien grandit depuis le début des vacances. Bizarrement Léo’ était très excité ce matin-là. Avait-il senti la présence d’une autre grenouille ? Mystère mystère… Agacée, Ambre s’arrêta, posa ses affaires et pris le bocal dans ses mains, le porta au niveau de ses yeux et questionna la petite grenouille :

-Léo’ ! Arrête un peu. Qu’est ce qui a ? T’as vu une p’tite grenouille ou quoi ?

La grenouille l’avait regardé de ses grands yeux globuleux. Malgré ce petit détail, elle était magnifique. D’un magnifique vert en tout cas. Ambre reprit ses affaires et continua de marcher. Un peu plus loin elle croisa un groupe de garçons. Ambre n’en connaissait aucun. Aucun ne venait de Poufsouffle visiblement. Elle continua. Mais cette fois elle était perdue dans ses pensées. Les garçons. Ils lui faisaient penser à Robin. Ce jeune Poufsouffle qu’elle n’avait jamais revu. Qu’était-il devenu ? Il ne lui avait rien dit. Il ne lui avait plus jamais envoyé de hiboux… Dommage. Ou plutôt… triste ? Ambre l’aimait bien ce jeune garçon immense qui l’a traité de « petite ». Elle aimerait bien le revoir. Qu’ils puissent s’expliquer. Ambre fut rejetée de ses pensées lorsqu’un jeune garçon, de son âge l’a percuta. Il venait du groupe de garçon qu’elle avait croisé un peu plus loin. Lui aussi portait un bocal. Ambre s’empressa de dire :

-Oh ! Excuse-moi. Je… je ne t’avais pas vu. J’étais perdue dans mes pensées. Je…

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons

Léo' ou comment se faire un ami /PV: Sylvain Ells/

Ambre regarda le jeune garçon droit dans les yeux. En réfléchissant un petit peu, on pouvait croire que ce dernier avait fait exprès de ne pas se pousser. Enfin bref, cela n’a pas d’importance. Le principal était qu’il s’excuse, ce qu’il fit de suite:

-Ne t'excuse pas, c'est ma faute. Mais tiens, je vois que toi aussi tu as une grenouille. La mienne est une femelle, je l'ai appelé Slippy. Je suis content de voir enfin quelqu'un qui a ramené la sienne aussi.

Slippy. C’était mignon comme petit nom. Une femelle en plus. Voilà pourquoi Léonard était tout excité. Mais elle, elle avait un énorme bocal par rapport à Léo’. Ambre le dévisagea; il avait bien dit "enfin quelqu'un qui a ramené la sienne"? Evidemment qu'elle l'avait ramené! Il croyait quoi? Qu'elle l'avait laissé mourir au fond de son bocal? Qu'elle l'avait mangé? N'empêche les garçons parfois... Mais en y réfléchissant un peu plus, c'est vrai qu'Ambre avait remarqué que très peu de personne avait amené leur grenouille...Sans la laisser en placer une il continua :

-Mon têtard a donné une magnifique Rana temporaria, autrement dit grenouille rousse. Cela explique sa couleur un peu rouge-orangé. D'après mon père, ses origines seraient scandinaves.

Ambre le regarda de plus près. Il était un petit peu plus grand qu’elle et avait de magnifiques cheveux blonds ainsi que de beaux yeux bleus. La jeune fille regarda de là où il était venu, elle apercevait encore le reste du petit groupe, essentiellement composé de nouveaux arrivants. Ils venaient tous de Serdaigle. Donc le mystérieux « bousculeur » venait de la maison bleue. D’après ce qu’il venait de dire, il était assez calé au niveau de sa grenouille. Cela confirmait l’idée d’Ambre au niveau de sa maison. Ambre le regarda de nouveau. Il lui faisait penser à Robin. Il était grand, gentil. Comme lui. La jeune fille sourit au Serdy. Après avoir présenté sa grenouille il se présenta :

-Au faite, moi c'est Ells, Sylvain Ells, je suis de Serdaigle.

Sylvain. Robin. Cela se ressemblait tellement. Il se ressemblait tellement. Ambre s’agenouilla et pris la maison de sa grenouille. Elle se redressa et montra son bocal. Léonard regardait la petite Slippy. Ou bien son bocal. Sûrement les deux. Elle n’était pas aussi calée que Sylvain mais elle fit tout son possible pour que son discours ressemble au sien :

-C’est mignon comme nom, Slippy. La mienne est un mâle, je l’ai appelé Léonard, dit Leo’. Mon têtard a donné une magnifique Rainette aux yeux rouges. D’après mon père ce n’est qu’une banale rainette venant de mon cours de métamorphose.

En finissant sa phrase, elle éclata de rire. Elle s’était bien amusée à recopier le Serdaigle. Elle le regarda et lui sourit de nouveau. De toute ses dents. Elle espérait ne pas l’avoir trop froissé. Elle attendit une réaction de ce dernier mais préféra se présenter :

-Moi je m’appelle Ambre. Ambre Baxrendhel. Je suis de Poufsouffle. Ravi d’avoir fait ta connaissance mais je dois allez faire le compte rendu de l’évolution de ma grenouille.

Elle reprit ses affaires et recommença à marcher. Mais doucement. Elle attendait une réaction de la part de Sylvain. Il était gentil, pas mal et lui faisait penser à Robin. Elle voulait qu’il vienne avec elle. Alors elle espérait qu’il la suive.

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons

Léo' ou comment se faire un ami /PV: Sylvain Ells/

Ambre marchait dans un sens, Sylvain dans l’autre. A première vue il ne la suivrait pas. Ambre se retourna et le vit monter les escaliers. Elle continua à marcher. Elle fera donc son compte rendu seule. Enfin seule avec Léonard. Quelques secondes après elle sentit une présence à sa droite. Il était donc revenu. Gentil Sylvain. Elle ne se tourna pas tout de suite vers le bleu. Elle attendit quelques secondes et se retourna vers lui et plongea ses yeux verts dans les siens. Ils étaient d’un magnifique bleu. Elle aurait aimé continuer à les admirer mais Sylvain reprit la parole :

-Oui, c'est encore moi. Je viens de repenser que moi aussi je dois finir mon compte rendu. De ce fait, autant y aller ensemble, non?

Ambre lui sourit. Enfin il avait comprit. Sylvain était vraiment un bavard. Il continua sans se soucier de la réponse de la jeune fille.

-Sinon tu n'aurais pas d’anecdotes rigolotes à me raconter avec M. Léonard?

Monsieur ? Rien que ça ? Léo’ ne méritait pas ça, il était encore jeune non mais ! Ambre ne sachant pas trop quoi répondre esquissa un sourire, puis fit non de la tête. Ils marchaient trop doucement à ses yeux. Elle accéléra donc le pas. Ils arrivèrent à un endroit plutôt ensoleillé du couloir, il était désert. Ambre trouva que c’était parfait pour faire le compte-rendu. Au soleil. A la chaleur. Juste parfait. Elle se retourna vers « son compagnon de devoir » :

-J’aime bien cet endroit. Je veux travailler ici. Si ça te convient restes. Et… sinon tu restes quand même.

Elle éclata de nouveau de rire. Mais pas longtemps. Il fallait peut-être penser à travailler. Elle déroula son parchemin, prit sa plume et commença à griffonner quelques phrases de sa plus belle écriture sans se soucier de la réponse de son camarde.

Jour 1 : Je viens de recevoir un têtard. Il est assez petit. Peut-être un petit peu plus qu’un centimètre de longueur. Je l’ai laissé dans son bocal. Je n’ai pas encore changé l’eau. Je l‘ai appelé Léonard parce que « têtard » ce n’est pas top top comme petit nom.


Voilà. Première journée racontée. Ambre réfléchit un petit moment. Il fallait qu’elle fasse un tri. Elle ne pouvait pas raconter tout les jours. Bon réfléchissons. Les moments les plus importants… Elle se tourna vers Sylvain pour savoir ce qu’il faisait. Ou plutôt pour voire s’il était toujours là. Effectivement il était toujours là mais n’était pas encore assis. Il se tenait debout et protéger Ambre du soleil, inconsciemment. Il était joli avec le soleil dans le dos. Ses cheveux étaient magnifiques eux aussi et ses yeux. Ses beaux yeux bleus. Ambre l’interpella :

-Qu’es’tu fais ? Tu viens pas t’asseoir? Allez viens, viens commencer ton compte-rendu. Moi et Léo’ on va pas t’manger. Mais tu me copies pas hein.

Elle reprit sa plume et continua son récit. Elle allait parler du jour où la queue de Léonard avait disparue. Il faut dire que ce jour-là elle avait été assez perturbé. Heureusement que son père était là. Sinon personne ne sait ce qui se serait passé. Et il vaut mieux ne pas le savoir. C'est mieux pour tout le monde. Surtout pour Léo'.

Jour 10 : Je viens de me réveiller. Comme chaque matin je vais voir Léonard dans son bocal. Mais aujourd’hui quelque chose à changé. Il n’a plus sa queue. Je suis allée demander conseil à mon papa. Il m’a dit que les têtards perdaient leur queue. Par contre je n’ai pas très bien compris comment cela se passer. Je lui change régulièrement l’eau de son bocal.


Ambre regarda son travail. Pas mal. Il ne restait plus qu'à continuer ainsi. Elle se tourna vers Sylvain et attendit un signe de vie de ce dernier.

Image

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons

Léo' ou comment se faire un ami /PV: Sylvain Ells/

Ambre regardait le Serdy. Le Serdy la regardait également. Enfin à première vue il regardait plutôt ses yeux. Ambre savait que ses yeux étaient souvent la première chose que les gens regardaient chez elle. Elle savait qu’ils étaient bizarres mais elle savait aussi très bien que ses yeux étaient admirés de tous. Sylvain se justifia :

-T'es yeux sont envoûtant, j'ai cru m'être perdu dans ton regard!

Les… les yeux… envoûtant ?! C’est quoi cette technique de drague ?! Enfin bref Ambre ne répondit rien. Elle aimait bien les commentaires sur ses yeux. Même s’ils sont bizarres. Un jour, lorsqu’elle n’était encore qu’une simple petite Moldu, le premier jour d’école, un garçon de son âge l’avait regardé toute la journée ; à la fin la petite rousse était allée lui parler. Enfin elle était allée lui crier dessus. Elle lui avait demandé pourquoi il l’a regardé tout le temps. Ce qu’il avait répondu était assez… étrange voire marrant. En fait il l’avait regardé parce qu’elle lui faisait penser à son héros préféré. Un extraterrestre. Ambre ressemblait à un extraterrestre ! Génial comme commentaire. Elle qui croyait que ce beau garçon était amoureux d’elle. Cela l’aurait bien arrangé ! Bah oui, vous n’avez pas compris qu’elle l’aimait bien ? Ce jeune garçon qui était assit à côté d’elle toute la journée, qui avait de beau cheveux bruns et de beaux yeux gris et qui sentait les bonbons ?! Enfin bref. Tout ça pour dire que le compliment de Sylvain l’avait touché. Elle le remercia maladroitement :

-Euh… Merci. Je vais prendre ça pour un compliment et pas pour une technique de drague ratée.

Elle accompagna cette phrase par un sourire et un clin d’œil. Elle ne voulait surtout pas le blesser. Elle reprit donc son devoir. Mais déjà elle posa ses yeux sur le bocal de Léonard. Il était vraiment tout petit. En fait ce qu’il lui fallait c’était un bocal comme celui de Slippy. Ou alors. Ou alors il fallait qu’il aille dans le bocal de Slippy. Enfin elle verrait ça plus tard. Maintenant il fallait qu’elle continue son devoir.

Jour 20 : Léo grossit de plus en plus. Et elle a maintenant une vraie couleur ! Elle est verte ! Mon papa pense que c’est une rainette. Je le pense aussi. Son bocal est toujours à sa taille et il est toujours propre. Je lui ai rajouté quelques plantes. Je la sort de temps en temps mais je fais attention à elle.


Elle essaya de se souvenir d’une quelconque anecdote mais léonard n’avait rien fait d’exceptionnel. Il était toujours très calme, n’a jamais essayé de s’enfuir. Ah si elle allait raconter le jour où elle avait commencé à manger des… insectes.

Jour 32 : Léo est maintenant à sa taille normale. Je dois donc lui donner autre chose que sa nourriture pour poisson. Je me suis renseignée et j’ai trouvé que les grenouilles mangeaient des insectes. Je suis donc allée dans mon jardin à la recherche de vers de terre. Je lui en ai trouvé trois. Il les a tous mangé sans exception.


Ambre reposa sa plume et regarda le reste du couloir. Il était encore désert mais il était toujours baigné par le soleil. Elle regarda une nouvelle fois Léo puis Slippy. Elle avait vraiment l’air bien dans son bocal. Et Léonard était collé contre la paroi de son bocal à regarder Slippy. Ambre regarda Sylvain et se décida à lui parler :

-Sylvain, je voulais savoir si Léo pouvait aller dans le bocal avec Slippy… ?

Sylvain n’avait pas l’air d’avoir entendu. Leo devra donc se contenter de regarder Slippy dans son grand bocal tandis que lui resterait dans son tout petit et minuscule bocal. Dommage. Mais Ambre le lui avait promit. Une fois ce devoir terminé, elle le garderait bien sûr, mais essayera de lui trouver un bocal plus grand. Et si possible un copain ou une copine. La première année reprit sa plume et son parchemin et griffonna quelques dernières anectodes.

Jour 50 : Léonard est toujours dans son petit bocal, il ne grandit plus. C’est devenu une magnifique rainette aux yeux rouges. Ces prochains jours je vais essayer de lui trouver un bocal plus grand. Voilà comment se termine la petite histoire de mon batracien.


Ambre releva sa tête et se tourna vers Sylvain. Ce dernier était visiblement en plein dans son travail. Derrière lui se dessinait une silhouette qui n'était pas inconnue de la jaune.

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons

Léo' ou comment se faire un ami /PV: Sylvain Ells/

Belle journée, et plus précisément journée d'entrainement pour les Frelons. Enfin Rose avait prévu un entrainement avec Ambre, la nouvelle batteuse de l'équipe, pour l'aider à sa familiariser avec les règles plus en détails et voir plus précisément ce qu'elle était capable de faire. C'était incontestablement la plus douée de Poufsouffle, elle l'avait bien vu pendant les sélections. Elle maniait habilement sa batte et frappait le cognard vite, fort et précisément. En fait c'était surtout pour pouvoir jouer avec Ambre et lui expliquer plus en détail sa stratégie formidable pour le match. Toujours est-il qu'à l'heure prévue elle était sur le terrain de Quidditch avec tout le matériel sauf qu'Ambre n'était pas encore là. Et elle attendit une, deux, cinq, puis bientôt dix minutes et toujours personne à l'horizon. La jeune fille prit donc la décision de partir à sa recherche.

Après avoir parcouru toute la salle commune, la grande salle, et avoir fouillé de fond en comble les couloirs du premier étage, Rose monta au deuxième étage. Et c'est en passant dans un des couloirs de cette étage qu'il vit d'abord un garçon assis par terre. Son regard s'était arrêté sur le garçon à peu près une demi seconde, et encore. Parce que le garçon il était là si il voulait, sauf que derrière lui se trouvait Ambre. D'ailleurs chacun d'eux avait une grenouille, marque du dernier devoir de première année. Certes elle état en train de travailler mais comment diable avait-elle pu oublier l'entrainement. Alors Rose s'avance encore de quelques pas, contourna le garçon et se mit devant Ambre et lui dit d'une voix forte :


"Mais Ambre tu fais quoi là ? Sérieusement on avait prévu un entrainement tu te souviens ? Mais non mademoiselle devait faire ses devoirs avec un Serdaigle !"


Bon d'accord elle avait plus crié que parler, mais fallait la comprendre aussi elle était énervée. Et elle avait déduis que le garçon était un Serdaigle de par son uniforme de couleur bleue. Ah oui ce garçon d'ailleurs l'avait entendu crier sur Ambre et de façon indirecte sur lui. Pour éviter de passer pour une fille impolie pour qui le respect ne serait qu'un mot sans sens, elle s'excusa :


"Euh désolée d'avoir crié hein mais Ambre devait venir s'entrainer, enfin normalement."

Décidément les excuses c'était pas un truc pour lequel Rose était douée. Bon bah tant pis, elle pouvait se rattraper avec quelque chose qu'elle avait comme spécialité, la disparition éclair. Demi tout marche, elle se retourna et partit dans le couloir. Si c'est ça elle s'entrainerait toute seule, voilà tout.

Élève du mois de juillet 2013
Sorcière la plus supporter - Magicawards 2015
Capitaine des Frelons de Poufsouffle
Poète en chef
Fière propriétaire d'Oylegulka

Léo' ou comment se faire un ami /PV: Sylvain Ells/

La silhouette n’était vraiment pas inconnue à la première année. Normal dans le sens qu’elle la reconnu au moment où elle vit ses cheveux blonds. C’était Rose, sa capitaine de Quidditch. Apparemment elle l’avait cherché longtemps et partout. Elle avait l’air essoufflé. Pourtant Ambre ne se rappelait pas avoir rendez-vous avec Rose, ni pour se balader, ni pour discuter, ni pour travailler et encore moins pour s’entraîner. Mais alors pourquoi la chercher partout. Pour répondre à ce genre de question, le mieux est d’attendre ce que l’autre personne va dire pour se justifier.

"Mais Ambre tu fais quoi là ? Sérieusement on avait prévu un entrainement tu te souviens ? Mais non mademoiselle devait faire ses devoirs avec un Serdaigle !"

Entrainement ? Depuis quand il y avait un entrainement ce jour-là ? La première année ne se rappelait pas du tout avoir entrainement. En plus elle était plutôt bien ici avec sa grenouille et Sylvain. Et puis c’était des devoirs qu’ils faisaient rien d’autre. Rien de méchant. Enfin bref. Revenons-en à la situation. Ambre était donc assise avec un élève de Serdaigle et ils faisaient leur devoir sur le têtard. Devoir de métamorphose donc. Qui plus est le dernier qu’il restait à Ambre. Et là, comme une fleur, arriver Rose qui venait dire à Ambre qu’il y avait un entraînement. Et Ambre ne s’en rappelait pas évidemment. Mais bon, si Rose le disais, c’était que ça devait être vrai. C’était son capitaine après tout. Mais il y avait quand même quelque chose de louche. Et aussi, Sylvain n’avait rien dit depuis plusieurs minutes et c’était vraiment stressant là. Surtout qu’il avait été mit dans le même sac qu’Ambre. Enfin, Rose se rattrapa pour Sylvain :

"Euh désolée d'avoir crié hein mais Ambre devait venir s'entrainer, enfin normalement."

Bon donc elle avait bien un entraînement, et à première vue il s’agissait d’un entraînement spécial. Uniquement pour la première année. Il fallait donc y aller. En plus Ambre avait finit d’écrire son devoir. Elle rassembla ses affaires et voulut dire à Rose qu’elle arrivait mais cette dernière était déjà dans l’autre sens, direction le terrain de Quidditch. Ambre devait la rattraper mais elle ne pouvait pas partir comme ça en laissant Sylvain sur place sans explications. Alors elle prit toutes ses affaires, se releva à mi hauteur, juste pour être à la hauteur de Sylvain, yeux dans les yeux :

«  Je suis désolée mais tu as entendu. J’ai entraînement. Je suis désolée de partir comme ça, mais voilà pour me pardonner. »

Elle s’avança vers Sylvain et déposa un bisou sur sa joue. Elle se redressa, et partit en courant vers Rose. Tout en courant, elle se retourna vers Sylvain et lui cria :

« J’espère qu’on se reverra. Parce que sinon je te trouverais quand même ! »

Bref ça ne voulait rien dire et elle en était consciente. Ambre avait passé un super moment avec Sylvain. Même s'ils n'avaient pas trop parlé. En fait la venue de Rose avait un peu tout gaché mais bon c'était la vie et puis Ambre n'en voulait pas à Rose en fait. La première année n'avait pas à oublier un entraînement. Une fois à la hauteur de Rose elle dit à cette dernière en lui tirant gentiment les cheveux en signe de mécontentement :

"Et en avant pour l'entraînement. Et... Sympa de m'avoir sortit de ce merveilleux moment!


Reducio
Comme tu l'as compris Sylvain, c'était mon dernier poste. Poste encore si tu veux sinon c'est pas grave.

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons