Couloirs

Inscription
Connexion

Des bananes pour tout le monde

Kaeyann se leva ce matin là avec un mal de crâne terrible. Elle ne s’était pourtant pas cogné la tête récemment… quoique : la veille, elle avait glissé sur le plancher mouillé du couloir menant à la Grande Salle, mais là c’était son coude qui avait tout pris et pas sa caboche, pour une fois. Elle avait rougi comme tomate au soleil, mais personne n’avait vraiment fait attention. Sa réputation de maladroite l’avait suivie comme une ombre depuis qu’elle était à Poudlard, si bien que plus personne ne s’en faisait vraiment quand elle se cassait la figure. Toujours est-il que ce matin-là, sa tête l’élançait tellement qu’elle craignait de ne pas être en mesure d’assister à son cours de métamorphose, qui était pourtant son préféré.

Elle fouilla dans son manuel de sortilèges à la recherche d’un enchantement qui permettrait de réduire la douleur et la sensation de tiraillement qui lui striait le front de part en part, mais elle ne trouva rien. Dépitée, elle vint pour se lever, mais une idée lui traversa l’esprit. À défaut de ne plus avoir mal à la tête…elle pouvait toujours tricher un peu et se vider la tête de ses tracas… Kaeyann plongea sous son lit et farfouilla un instant, avant de mettre la main sur le petit flacon transparent qu’elle avait gagné lors d’un cours de potions, et qui contenait un liquide d’un jaune vif aux éclats dorés, extrêmement fluide. Elle l’avait obtenu en testant et en analysant avec brio les effets de la potion, elle méritait bien de s’en servir aujourd’hui! Elle fit sauter le petit bouchon et porta la fiole à ses lèvres. Pour un mal de tête aussi tenace, il valait mieux prendre tout d’un coup. Elle avala d’un trait la potion jaune et se sentit soudainement beaucoup plus joyeuse.

Son mal de crâne s’était envolé, tout comme la majorité de ses pensées, et plus rien ne lui importait d’autre que de passer une journée merveilleuse. Il faisait un soleil radieux, elle était maintenant en pleine forme, et elle avait envie de partager son bonheur! Quelle meilleure façon pour se faire que d’aller à la rencontre de ses camarades étudiants? C’était une excellente idée! Elle allait se faire plein d’amis, elle le sentait! Kaeyann enfila une jolie robe d’un jaune canari, car le jaune était désormais sa couleur préférée : elle était si joyeuse! Elle noua dans ses cheveux un foulard jaune qui jurait horriblement avec leur teinte presque rousse, et elle enfila des bottes de pluie – jaunes aussi – qui lui rappelaient des souvenirs d’enfance particulièrement heureux. Ça y est, elle était prête à répandre la joie!

La jeune fille descendit de son dortoir, traversa la Salle Commune des Gryffondors en adressant à tout le monde des sourires radieux, puis se mit à gambader dans les couloirs. Elle faisait des signes de la main surexcités à tous ceux qu’elle croisait, professeurs comme élèves, et sautillait sans but précis. Alors qu’elle sautait d’un coup les trois dernières marches d’un escalier et atterrissait en lançant un grand : «Tada!», elle entendit un élève plus vieux qui s’adressait à elle en rigolant.

«Hey, la banane! T’as bu un tonneau de Prozac, ou quoi?»

Kaeyann se retourna vers le jeune homme et, loin d’être insultée, éclata de rire. Une banane! C’était tellement drôle! Elle ne s’était pas aperçu qu’en s’habillant de cette façon elle ressemblait effectivement à une banane. Elle remercia l’étudiant, qui la regarda s’éloigner comme si elle était démente, et poursuivit sa route. *Une banane! J’aime les bananes, c’est joyeux les bananes! Tout le monde devrait manger des bananes pour être heureux! Je vais donner des bananes à TOUT LE MONDE!* La jeune fille sortit sa baguette magique de la poche de sa robe ainsi qu’un paquet de réglisses entamé, et transforma quelques unes des friandises en fruits jaunes bien mûrs. Les tenant à bout de bras au-dessus de sa tête, elle s’exclama :
«Bananes! Qui veut des bananes ? Elles sont bonnes les bananes !»

Certains élèves qui la croisèrent se contentèrent de rire, d’autres la regardaient avec méfiance, mais certains s’approchèrent et lui prirent volontiers une banane, après tout : c’était un fruit nourrissant et plein de vitamines! Quand Kaeyann eut parcourut le château en entier ainsi vêtue et avec un tel niveau d’énergie, elle revint s’asseoir dans sa Salle Commune en soufflant.

«Voilà une belle façon d’occuper mon avant-midi, en tout cas!»

Elle resta assise un long moment, contemplant avec sérénité les ornements dorés de la pièce, et son cœur se remit à battre normalement. Les effets de la potion se dissipèrent lentement, et Kaeyann se remit à avoir mal à la tête. Elle réalisa petit à petit ce qu’elle venait de faire et, mortifiée, constata qu’elle avait en effet l’air d’une banane géante. Une banane qui avait manqué son cours de métamorphose à force de courir dans les couloirs, et qui allait avoir un mal de crâne encore plus terrible, en plus d’une fort probable retenue!
«Plus jamais de potion d’allégresse. Jamais…»

.oOo.Kaeyann Hirondella.oOo.C'est dans le brouillard qu'une rencontre est belle.oOo.
Capitaine des Red Lights ~ Préfète ~ Tutrice ~ Gryffon d'Argent
♦ Élève du mois de Février 2014♦
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Des bananes pour tout le monde

Bien qu'encore sous le choc, Liam, debout et tremblant au milieu du couloir tenta tant bien que mal d'analyser ce qu'il venait de se passer.

Alors qu'il vaquait tranquillement à ses occupations sans rien demander à personne, marchant la tête en l'air dans les couloirs à la recherche d'une éventuelle chauve-souris diurne naine albinos des plaines du nord qui aurait pu se loger dans une moulure au plafond (il avait lu ça dans son "Atlas des Animaux Atypiques", il parait que cette minuscule espèce vit parmi nous sans que nous nous en rendions compte) lorsque soudain un tourbillon jaune s'abattit sur lui.
Que dis-je un tourbillon? Une tempête oui! Un tornade! Un cataclysme aux proportions cyclopéennes!

Une grande rousse aux yeux écarquillés où se reflétait une fiévreuse folie, au sourire si large qu'il aurait fait pâlir de honte le Chat du Cheshire dans Alice au Pays des Merveilles et habillée comme un poussin ayant reçu de plein fouet un sortilège exacerbation fluorescente du plumage vint se jeter sur lui.


- "Ho-Ho mon bon ami! Je suis si heureuse de te rencontrer!" lui dit-elle sur un ton d'une joie infinie. "Je t'apporte la joie, le bonheur, la vie, la transcendance universelle, la réponse absolue, le remède contre toute forme de tristesse dans le monde!" continua-t-elle extatique et sans jamais cligner des yeux.
- "Ha? Heu oui c'est gentil mais qu'est-ce..." bafouilla Liam à la recherche d'une quelconque échappatoire.
- "Les bananes! Oui, oui, oui, oui et mille fois oui! Les bananes!" coupa la grande rousse en sautillant sur place.

Des bananes? Liam ne parvenait pas à faire un lien dans son esprit entre une banane et une quelconque libération des vagues à l'âme dans une joie éthérée. Il pensait que la jeune fille faisait partie d'une obscure secte, un peu comme celle des moldus où l'on vient frapper à votre porte le dimanche matin, et qu'elle voulait le recruter pour la gloire d'un sombre gourou, mais il n'en était rien. Des bananes...?

Sa très courte analyse de cette discussion insensée étant soldée par un échec dans son esprit, Liam ouvrit la bouche pour poser une question pouvant (peut-être) donner plus de lumière à ce débat farfelu. Mal lui en pris car à l'instant même où ses lèvres se décollèrent, la rouquine lui rentra une banane (même pas épluchée) dans le gosier, l'étouffant à moitié.

- "Hmm glll rèèèhhhh hoool!" borborygma Liam (pour dire vraisemblablement "Héééé non arrête t'es folle!") tout en agitant convulsivement les bras.
- "Non, non, c'est gratuit, rassure-toi! Tiens, j'en ai plein d'autres!" répondit la rousse en lui remplissant les poches de bananes avec la rapidité d'un ninja fou. "Bonne joie! A la prochaine, je dois continuer de répandre le bonheur!" cria-t-elle alors qu'elle s'éloignait tout en sautillant dans le couloir à la recherche d'une nouvelle âme à faire sourire.

Après plusieurs minutes, une fois que son rythme cardiaque fut retombé à un rythme normal et que ses membres cessèrent de trembler comme un bol de gélatine, Liam vida ses poches des nombreuses offrandes qu'il venait de recevoir.
* Bon et bien... il me reste plus qu'à savoir si les chauves-souris diurnes naines albinos des plaines du nord sont frugivores, je pourrais en apprivoiser une avec tout ce que j'ai ici * Et il s'assit pour consulter son Atlas en mangeant une banane (épluchée cette fois), fou de joie à l'idée de pouvoir avoir un compagnon volant. C'est vrai que ça rend heureux les bananes finalement.