Couloirs

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Welcome to Hogwarts ! School of Witchcraft and Wizardry  PV 

Poudlard… Une bien belle école. Un grand château. Rempli de choses anciennes, de choses nouvelles. Rempli d’élèves anciens, d’élèves nouveaux. Rempli de joie, et de tristesse. Rempli d’amitié, et de haine. Rempli de beau, et de moins beau. Poudlard, une antithèse à lui-même, tout simplement.

Mais néanmoins, un bel endroit. C’est ici que Bekah avait débarqué. Rebekah Lentz, jeune fille de 13 ans, était arrivée à l’école de sorcellerie anglaise il y a quelques jours à peine. Elle était fraichement débarquée de Beaux bâtons, et avait intégré la Troisième Année. La raison était qu’elle vouait une passion sans limites pour la Divination, et cette matière n’étant pas offerte à l’école française, elle avait fait une demande de dérogation pour venir. Et la voilà.

Lorsqu’elle était arrivée, le Directeur l’avait accueillie chaleureusement, lui avait fourré un chapeau miteux et rapiécé sur la tête, qui avait parlé en grommelant « Poufsouffle ! ». Bekah n’avait strictement rien compris à ce qui s’était passé, mais toujours est-il que 2 heures plus tard, elle était assise dans un Dortoir, entourée de jaune et de noir, et de blaireaux.

En voyant l’état des lits, des draps, de tout, elle fronça le nez. Elle qui avait l’habitude de dormir dans des draps en soie !

Parce que Reb ne venait pas de n’importe quel milieu. Sa famille appartenait à la Haute d’Allemagne, et elle était habituée au luxe pur depuis toujours. Poudlard était donc un grand, grand changement pour elle. Tout la répugnait,
basically.

Après s’être installée, elle avait suivi ses premiers cours, qui ne la déçurent pas. Elle s’attendait à pire, vu le décor sale. Mais aujourd’hui, en ce jour libre, elle avait décidé d’explorer plus en profondeur ce mystérieux château. Si déjà elle était répugnée, autant qu’elle le soit jusqu’au bout.

En se promenant dans les couloirs, elle croisait des gens. Des Poudlariens, comme on pourrait le dire. Des gens, pour ainsi dire, normaux. Bekah fronça le nez. Erk. Vu leurs têtes, ils ne devaient pas connaitre les produits cosmétiques. Ou les grands couturiers. Ou les grands cordonniers. Ou même des potions coiffantes. Un désastre ! Un vrai désastre.

La Lentz avait de longs cheveux blonds, toujours parfaitement entretenus. Depuis ses 12 ans, elle se maquillait également. Rien de bien fou, juste un peu de noir sur les cils, et des paillettes sur les yeux pour quelques occasions. Sa peau était sans cesse recouverte d’une crème différente, aux odeurs divines. Il faut le dire, elle était jolie. Avantagée par la nature. Des beaux yeux bleus. Un teint parfait. Reb était plus ou moins l’incarnation de la fille parfaite, en fait.

Elle le savait, et aimait s’en vanter. Mettre ses atouts en avant, séduire, plaire par son argent. Se faire des amis par intérêts. Mais… Elle leva les yeux au ciel. Ça ne semblait plus vraiment possible, ici. Personne n’était vraiment riche, ou haut placé dans la société. Se faire des amis par séduction et par exposition de ses biens allait donc être dur.

Elle se promenait, donc. Ca lui plaisait, en quelques sortes. Enfin surtout parce qu’elle marchait dans de nouvelles chaussures, et qu’elle avait testé une nouvelle coiffure. Un truc avec des tresses qui pendouillent partout. Mais personne ne se retournait, pour la voir déambulait. Personne ne l’admirait.

Ca la troublait. Elle en avait marre. Avait envie de rentrer. Ou de boire un thé, pour pouvoir lire son avenir, à la limite. Elle n’était pas habituée à ça. Elle aimait être adulée, supérieure aux autres.

En soupirant, elle se posa alors dans un couloir. Sur un rebord de fenêtre. En fronçant le nez, elle nettoya d’un « Recurvite » l’endroit, s’y posa et sortir un livre de Divi. Et se mit à lire.


Reducio
Privé avec Ambre et Rose

Welcome to Hogwarts ! School of Witchcraft and Wizardry  PV 

Depuis quelques jours tout au plus, il y avait une nouvelle recrue chez les Poufsouffle. Une fille avec des cheveux jaunes, pardon… euh… blonds. Ca allait assez bien avec la couleur des Pouffy’s d’ailleurs. Ce devait être une sorte de signe ou quelque chose comme ça. La fille elle devait avoir treize ans, si Ambre avait bien lu sur les manuels qui étaient posé sur son lit. Bon après elle n’était pas sûre, elle avait regardé très très discrètement. Car oui, la jeune demoiselle était curieuse. Très curieuse. Mais elle n’avait pas pu s’empêcher de lorgner sur les affaires de la nouvelle. En plus, quand elle l’avait vu le premier jour, elle s’était arrêtée au détail des cheveux blonds, couleur qu’elle avait tout de suite mise en relation avec les couleurs du blason du Blaireau. Donc elle voulait en savoir un peu plus sur elle. La préfète avait réussi à rassembler quelques informations sur la nouvelle. D’abord elle était en troisième année, donc elle avait treize ans, juste un an de plus qu’Ambre. Ensuite elle avait des cheveux blonds ; elle semblait assez maniaque niveau propreté et sur d’autres trucs aussi… Ah et elle s’appelait… Rebekah… Rebekah Lentz. Et si ses sources étaient sûres, la nouvelle elle était allemande, elle venait de Beaux bâtons et elle venait d’une famille… plutôt aisée.

Si vous mettez tout ça à la suite, que vous rajoutez une pointe d’admiration et que vous mélangez le tout, ça vous donne une Ambre Baxrendhel décidée à suivre la nouvelle pour en apprendre un peu plus. Et c’est ce qu’elle fit. Ambre suivait la nouvelle depuis qu’elle était partie se promener. Elle l’avait quelque fois perdu dans les nombreux couloirs du château mais la retrouvé quasiment instantanément du fait que la nouvelle ne connaissait pas encore trop bien Poudlard. Quand elle la voyait se retourner, la jeune fille se cachait rapidement derrière un mur, au coin d’un tournant, quand il y en avait un bien sûr. S’il n’y avait rien d’autre pour se cacher que des petits groupes d’élèves, rien ne l’arrêtait, la jeune Poufsouffle plongeait derrière les élèves pour échapper au regard de la nouvelle. Bon d’accord, elle s’était ratée une ou deux fois en plongeant… Disons qu’elle avait mit un peu trop de force dans sa poussée et qu’elle tombait, face contre le sol. Alors bonjour la discrétion quand les élèves s’en rendaient compte et se mettaient à rigoler. Mais bizarrement elle avait réussi à rester… assez discrète. Assez discrète pour que la nouvelle ne la remarque en tout cas.

Elle la suivit comme ça pendant plusieurs minutes, jusqu’à ce que la nouvelle ne s’installe sur un rebord de fenêtre pour lire un livre, en ayant au préalable lancé un petit « Récurvite » ledit endroit. Quand je vous disais qu’elle était maniaque avec la propreté. C’était le moment pour Ambre Baxrendhel de se montrer. Mais pas n’importe comment. C’était pas souvent qu’il y avait des nouvelles recrues chez les Blaireaux… La jeune fille réfléchit quelques minutes et opta pour l’approche « je-pense-savoir-qui-t’es-mais-j’suis-pas-sûre-alors-jouons-la-carte-de-la-bonne-humeur ». C’est donc comme ça qu’Ambre s’approcha doucement, sans un bruit, de la nouvelle, en se répétant son prénom dans la tête histoire de pas l’oublier. Une fois à deux ou trois pas de la fille aux cheveux blonds, Ambre fit une sorte de révérence et dis à voix haute en direction de la nouvelle tout en restant dans la position-révérence :


« Rebekah ? »

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons

Welcome to Hogwarts ! School of Witchcraft and Wizardry  PV 

Une journée normale. Tout à fait basique. Se lever, se doucher, s’habiller, manger pour enfin aller en cours. En suivant bien le cours, en écoutant bien le professeur comme une parfaite bonne élève et pouvoir avoir de bonnes notes. Pour que ses proches soient fiers d’elle, être contente d’elle-même et rapporter des points à sa maison. Toujours rapporter des points, pour gagner la coupe des quatre maisons. Elle faisait son maximum pour Poufsouffle, voilà tout. Toujours est-il que cette journée était d’une banalité incroyable. Sans aucun détail marquant Tout comme Rose. Que voulez-vous, on avait vu plus original que l’uniforme de Poudlard. Surtout qu’autant le week-end, la capitaine prenait son temps, se faisait parfois des petites tresses, des coiffures originales, s’habillait « joliment ». Autant en semaine, elle dormait un maximum, s’habillait et démêlait ses cheveux en cinq minutes montre en main. Que voulez-vous, c’était l’esthétique ou le sommeil. Et chez Rose cela s’apparentait à une question totalement idiote. Sacrifier son sommeil, non mais franchement. Toujours est-il qu’elle ressemblait à une élève totalement banale, à ceci près qu’elle était la meilleure amie et qu’elle était capitaine de l’équipe de Quidditch. Voyez y un motif pour que les gens connaissent son nom ce qui la rendait un peu moins invisible. Elle restait le parfait opposé de Rebekah. Ou Bekah, comme elle avait décidé de la surnommer. Même si elle ne la connaissait absolument pas. C’était juste la nouvelle Poufsouffle de troisième année, soit un an de plus qu’elle. Elle était dans le même dortoir et se levait beaucoup, beaucoup plus tôt le matin. Alors qu’elles avaient cours plus ou moins à la même heure. Seulement elle suivait une philosophie absolument différente, et sortait du dortoir parfaitement habillée, ses longs cheveux blonds toujours impeccablement coiffés. Tout comme ses affaires étaient classées par couleur dans son placard, de ce qu’en avait vu Rose. Ou peut être pas, mais elle restait maniaque. C’était plus ou moins les seules choses qu’on savait d’elle, lorsqu’on était curieux. Pour les autres c’était juste une nouvelle venant de Beauxbatons.

Les cours étaient finis depuis déjà un certain temps et Rose trainait dans les couloirs. Comme souvent. A vrai dire elle cherchait une salle libre pour s’entrainer à un nouveau sortilège mais n’avait pas vraiment le courage de travailler... Elle était trop fatiguait pour cela et avait choisi de déambuler dans les couloirs pour rentrer dans la salle commune. Et surprise au détour d’un couloir. Devinez ce qu’elle trouva là. Sa meilleure amie, accessoirement préfète en chef du château quand même, à genoux au sol face à la nouvelle. D’accord elle avait un an de plus et était plutôt impressionnante mais pas au point de se mettre à genoux. C’était leur vie et ne concernait en aucun cas Rose. Sauf qu’elle était plus que curieuse et qu’il s’agissait quand même de sa meilleure amie et de Bekah. Elle s’approcha donc aussi silencieusement que possible, pour vous donner une idée plutôt juste comme un éléphant faisant des claquettes. Sans discrétion aucune, exactement. Arrivée à leur hauteur, sans même tenter de comprendre quoi que ce soit ni de la jouer subtile elle lâcha simplement avec un grand sourire :


« Juste, vous faites quoi là ? »

Élève du mois de juillet 2013
Sorcière la plus supporter - Magicawards 2015
Capitaine des Frelons de Poufsouffle
Poète en chef
Fière propriétaire d'Oylegulka
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Welcome to Hogwarts ! School of Witchcraft and Wizardry  PV 

Elle n’avait donc pas eu tort. Depuis tout ce temps, c’était comme si on truc la chatouillait sous la plante des pieds. Un truc qui en décollait pas. Comme un chewing-gum sous sa semelle, un truc qui la lâchait pas. Qui la suivait, depuis un certain moment. Une fois assise, en lisant son bouquin (« 25 formes de Divination dans la littérature moldue française », un livre passionnant qu’elle recommandait à tout le monde), quelqu’un s’était approché. Une Poufsouffle, la Préfête pour être précise. Une petite rousse, pâlotte, avec des yeux verts perçants.

Bekah se rendit compte, lorsqu’elle fit une petite révérence ironique devant elle et qu’elle questionna son nom, que c’était elle la chose qui lui collait aux basques depuis tout à l’heure. Elle la toisa de haut en bas. Mmhh. Pas de signe distinctif, qui laissait apparaître une quelconque aisance –enfin plus que ça, s’entend. Mais une tête sympathique, le genre de personne qui est gentille en toutes circonstances. Pour sûr, elle venait ici faire ami-ami avec Reb, qui n’en était pas forcément enchantée. Quelques mois de cela, elle choisissait ses amis par leur statut social et leur argent, et jamais, grand jamais, ne se serait montrée en train de parler à des gens… normaux.

Mais là, c’était plus pareil. Être amie avec des gens normaux était le seul moyen de ne pas être l’ « asociale » de service. Bekah cligna de ses grands yeux bleus afin de lui répondre, parce que cligner des yeux la remplissait d’un truc intérieur qui la faisait se sentir mieux, et elle en devenait gentille. Sisi ! Essayez pour voir. Ça marche. Du moins, elle en était convaincue.

Avant qu’elle ne puisse dire quoi que ce soit, une autre Poufsouffle débarqua, et débita un truc. Mais Bekah ne faisait pas attention. Son regard s’était perdu. Rose, puisque c’était son nom, était une petite blonde, un peu plus jeune également. De l’âge de la Préfête, en fait. Mais Rebekah se souvint de quelque chose qui la troubla.

Son cerveau se mit en marche, tourna à cent à l’heure. Ces deux filles lui disaient quelque chose. Parce qu’elle en avait déjà entendu parler. Dans une lettre… Une lettre, oui. Elle ne se souvenait plus, dans laquelle. Une qu’elle avait reçue l’année précédente, vers… novembre ? Un truc comme ça.

Ne rien laisser paraître. Elle sourit. Gentille, elle devait être. Amis, il lui fallait. Filles, en face d’elle, feraient l’affaire.

« Ahem, bonjour ? Oui, Rebekah c’est moi. Je viens d’arriver. Toi, dit-elle en pointant vers la Préfête, t’es la Préfête. Et toi, dit-elle en désignant l’autre, t’es Rose. J’ai raison hein ? Ca me fait grandement plaisir de vous parler ! »

Un peu hypocrite sur les bords, parce qu’en vérité elle aurait préféré lire son livre en paix, mais bon pas le choix là. Et puis elle usait de son charme là. Comme elle le savait si bien faire. Une fois, on l’avait comparée à une Vélane – c’est pour dire ! Elle dévoilait son charisme lorsqu’elle le voulait, presque sur commande. Et là, c’était le cas.

Reducio
Au cas où, ma couleur de parole c'est mediumvioletred :)

Welcome to Hogwarts ! School of Witchcraft and Wizardry  PV 

Après sa petite révérence, tout ce qui a de plus normal oui oui, Ambre se releva, faisant face à la nouvelle. En fait, elle s’était relevée en entendant la voix de Rose Moane, sa meilleure amie et capitaine de l’équipe de Quidditch des Frelons de Poufsouffle, qui leur demandait ce qu’elle et Rebekah faisaient. Elle aurait pu lui répondre quelque chose du genre « Rien rien, je fais une révérence, rien de plus normal. » Mais nan. Elle avait préféré se relever. On ne sait jamais, Rose aurait pu bouder en entendant une réponse comme ça. Mais bon, ne nous égarons pas trop voulez-vous.

Donc la deuxième année ne répondit à Rose qu’avec un petit clin d’œil ; en espérant que cette dernière comprendrait un peu la situation. La préfète se retourna ensuite vers la nouvelle pour voir sa réaction. Pour faire court, Rebekah clignait des yeux comme une débile, sûrement un truc de Beauxbâton, une sorte de mode ou quelque chose comme ça en tout cas. Bref, un truc qui faisait vraiment tâche à Poudlard. Du moins, à ce qu’en pensait Ambre Baxrendhel. Ensuite, Rebekah ouvrit grands ses yeux, tels des soucoupes volantes venues d’une autre galaxie ; puis elle sourit et se présenta, présenta également les deux fillettes pour elle-même. Et puis elle dit que ça lui faisait plaisir de leur parler. Ah bon ? On n’aurait pas dit ça pourtant quelques secondes plus tôt. Surtout quand elle avait toisé Ambre du regard. Ca, la préfète-en-chef elle n’aimait pas trop trop hein. Là elle avait changé de ton et tout… Comme si elle voulait les… envoûter…

Quoi qu’il en soit, Ambre s’avança vers la nouvelle, et lui prit le livre des mains. Elle lut le titre « 25 formes de Divination dans la littérature moldue française ». Alors comme ça Rebekah était intéressée par la divination… Elle lui remit le bouquin entres les mains, comme si elle ne l’avait jamais prit. Ensuite, elle se rapprocha de Rose, et se planta à côté d’elle, regardant la nouvelle. C’était assez bizarre comme scène… Les deux amies venues pour essayer, probablement, de faire ami-ami avec la nouvelle ; cette dernière se cachant derrière une sorte de façade. Bref, c’était bizarre. Et Ambre n’allait pas s’empêcher de le leur faire remarquer. Elle prit une petite inspiration et leur dit le plus naturellement possible, en particulier à Rebekah :


« Dis-moi Rebekah, t’avais beaucoup d’amis à Beauxbâton ? ‘Fin j’veux dire… des vrais. Pas ceux qui étaient là juste parce que t’es… d’une famille aisée… »

Au moins c’était dit. Elle recommença à marcher vers Rebekah, et s’adossa au mur juste à côté de là où elle était assise :

« Maintenant t’es à Poudlard, à Poufsouffle, va falloir t’y faire, ici c’est pas Beauxbâton… Va falloir se jeter dans le bain… Et être un peu plus sociable… Et arrêter de se cacher derrière une façade… »

Comment allait-elle le prendre ? Ambre espérait que ça passerait bien, en même temps c’était la vérité, alors valait mieux qu’elle le sache maintenant Rebekah, et pas trop tard.

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons

Welcome to Hogwarts ! School of Witchcraft and Wizardry  PV 

La question de Rose se justifiait complètement, tout de même. Qu'est ce qu'elle faisait à genoux par terre Ambre sérieusement. Comme si c'était normal tout ça. Évidement, on en croisait tous les jours des gens à genoux, c'était comme les gens allongés au sol ou ceux faisant de la méditation. Des choses courantes. Franchement c'était quoi tout ça, qu'est ce que c'était que cette situation j'vous jure. Rose n'en savait strictement rien, mais ça ne l'étonnait pas non plus. Pour cause elle avait fait pire. Elle se posait simplement des questions, comme n'importe qui à sa place. Question qui se contenterait d'un clin d'œil de la part de sa préfète en guise de réponse. Il valait surement mieux ça qu'une réponse la faisant passer pour un débile, encore que. Elle aimait avoir une réponse claire, mais tant pis pour cette fois. C'était comme ça. Rose se mit à détailler la nouvelle, puisqu'elle pouvait maintenant le faire à loisir, contrairement à l'observation discrète dont elle avait du se contenter jusque là. Elle ne risquait plus rien. La troisième année était vraiment jolie avec ses longs cheveux blonds et ses yeux bleus. Comme la Poufsouffle mais en plus belle, avec un corps parfaitement proportionné. Sans compter qu'elle était bien habillée. Elle avait eu de la chance, quand même.

Bekah était souriante, presque trop. C'était pas naturel tout ça. De manière générale la jeune fille, aussi belle et gentille soit-elle, ne semblait pas naturelle du tout. Trop travaillée. A croire que tout tournait autour de l'apparence et de l'argent chez elle. En vérité Rose doutait fortement qu'elle soit réellement comme cela seulement c'était l'image qu'elle renvoyait d'elle. Une fille riche, belle, inaccessible et plutôt froide. Moyennement valorisant tout ça. Seulement jusqu'à maintenant cela n'avait pas semblé la déranger plus que ça. Comme si elle y était habituée en fait. C'était donc comme ça à Beauxbatons ? Une école remplie d'enfants riches et parfaits ? Sympa. Une chose perturbait Rose, vraiment. Bekah la fixait de ses grands yeux bleus. Quoique son regard semblait fixer le vide à côté d'elle, comme perdus. Bizarre. La blonde sembla reprendre doucement contenance, papillonnant des yeux à volonté.


« Ahem, bonjour ? Oui, Rebekah c’est moi. Je viens d’arriver. Toi, t’es la Préfête. Et toi, t’es Rose. J’ai raison hein ? Ca me fait grandement plaisir de vous parler ! »

Jusque là elle avait tout bon. Seulement elle faisait preuve de beaucoup trop d'enthousiasme pour une fille qu'on venait de déranger en pleine lecture. Personne ne réagissait comme ça, personne. C'était comme si elle se forçait. Encore une chose qui échappait à Rose, mais passons. On dirait qu'elle faisait du charme aux deux filles pour parvenir à ses fins. Une sympathisation par le charme. Jamais la capitaine n'avait vu ça avant, ou du moins jamais elle ne l'avait vécu. Il faut dire que la blonde devait avoir l'habitude de faire cela, avec ses cheveux blonds et ses grands yeux bleus. Ambre se releva, et hop attrapa son livre. Sans rien demander à personne. Elle le regarda sous toutes les coutures avant de le rendre à Bekah comme si de rien n'était. Puis elle sembla réfléchir, et fit une mimique qui voulait dire, dans son langage, "attention à la bombe, je vais dire ce que je pense". Ça annonçait les problèmes tout ça. Et puis boum.

« Dis-moi Rebekah, t’avais beaucoup d’amis à Beauxbâton ? ‘Fin j’veux dire… des vrais. Pas ceux qui étaient là juste parce que t’es… d’une famille aisée… Maintenant t’es à Poudlard, à Poufsouffle, va falloir t’y faire, ici c’est pas Beauxbâton… Va falloir se jeter dans le bain… Et être un peu plus sociable… Et arrêter de se cacher derrière une façade… »

Wahou. Clair, net et précis dis donc. Elle y était allée en mode kamikaze Ambre quand même. Un peu de subtilité et de douceur n'aurait tué personne, mais Rose n'était pas bien placée pour lui faire remarquer. Reste que le sens y était. Ce qu'elle disait était vrai, à cent pourcent. On arrivait à rien comme ça à Poudlard alors autant expliquer à Rebekah comment ça fonctionnait dès le début. On en trouvait partout des amis là purement par intérêt, bien sur. Comme partout. Seulement ils n'étaient pas là quand on rencontrait des problèmes, ni quand on avait besoin d'eux. Ils étaient là à faire de la figuration. Autant aider la nouvelle dès le début. Elle voulait rajouter quelque chose, ou au moins confirmer. Seulement rien ne lui venait, page blanche. Elle avait vraiment tout dit. D'autant plus que ce n'était vraiment pas le moment de bafouiller. Chose pas évidente tout de même. Elle se contenta donc d'un silence, une spectatrice de la scène. Elle ne voulait pas en remettre une couche, ce qui serait de toute façon purement inutile, et se voyait mal dire autre chose. Elle lança simplement un petit sourire à Ambre avant de reporter son attention sur la troisième année, impatiente et anxieuse de voir sa réaction.

Élève du mois de juillet 2013
Sorcière la plus supporter - Magicawards 2015
Capitaine des Frelons de Poufsouffle
Poète en chef
Fière propriétaire d'Oylegulka
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Welcome to Hogwarts ! School of Witchcraft and Wizardry  PV 

La situation était bizarre à souhait. Vraiment. Le nez de Bekah la piquait, surtout dans la narine droite. Signe d’incompréhension, de perte de contrôle. Oui c’est ça. Elle perdait le contrôle de la situation. Elle fronça le nez.

Cette Préfête, dont elle ne savait toujours pas le nom d’ailleurs, s’approcha d’elle, lui prit son précieux bouquin, en lut le titre, et lui redonna. Puis, comme si elle avait la bougeotte, elle se posa à côté de Rose, et lui balança :


« Dis-moi Rebekah, t’avais beaucoup d’amis à Beauxbâton ? ‘Fin j’veux dire… des vrais. Pas ceux qui étaient là juste parce que t’es… d’une famille aisée… »

Euh, excusez-moi ? Pardon ? Mais avant d’avoir pu réagir, la fille, qui avait vraiment un besoin impulsif de bouger, se mit à côté d’elle, contre le mur. Elle continua :

« Maintenant t’es à Poudlard, à Poufsouffle, va falloir t’y faire, ici c’est pas Beauxbâtons… Va falloir se jeter dans le bain… Et être un peu plus sociable… Et arrêter de se cacher derrière une façade… »

Et l’autre Jaune, Rose là, qui disait rien. Non mais pardon. Rebekah n’avait rien demandé à personne. Bon, d’accord. Elle leur demandait de l’admirer, de l’aimer, de l’aduler même. Mais s’ils n’étaient pas prêts à faire ça, qu’ils la laissent tranquille, tous ces petits morveux. Elle ne savait pas comment réagir.

Evidemment qu’elle avait eu des amis. Enfin… oui. Disons qu’elle avait connu une seule personne à qui elle pouvait tout dire, mais elle ne la voyait plus. Enfin le, en l’occurrence. C’était son cousin, Matthieu. Depuis quelques temps, elle n’avait plus eu de nouvelles.

Elle eut une illumination. C’est de là qu’elle avait entendu parler de ces 2 filles ! C’est Matthieu qui lui en avait parlé. Dans une lettre qu’il lui avait envoyée, quand ils se parlaient encore. Sa sœur avait été à Poudlard, à Poufsouffle également. Bekah n’avait jamais parlé à sa cousine. Trop bizarre pour elle. Elle aurait aimé en savoir plus à ce propos.

Sinon des vrais amis, non. Elle avait quelques connaissances, des filles avec qui elle avait ri, mais bon rien de bien fou. Ce qu’elle avait surtout eu, c’est des moutons à vrai dire. Etait-il donc temps de se faire des amis ou pas ? Ca avait l’air plutôt mal parti, entre celle miss Bougeotte et la muette.

Mais Bekah avait décidé de jouer la carte de l’honnêteté. Autant se rabaisser jusqu’au bout.


« Des amis ? Non. A vrai dire, la seule personne qui me connait vraiment, c’est mon cousin. Matthieu. D’ailleurs, sa sœur était à Poufsouffle il me semble ! Une Navy ? »

Et hop ! petit changement de sujet subtile.

« Mais après, si au lieu de m’agresser tu veux qu’on devienne amies, pourquoi pas. »

Peut-être qu’elle le pensait sincèrement. Peut-être qu’il était temps pour elle de rencontrer de nouvelles personnes et de devenir… normale. Erk. Normalité, rien de pire. Supériorité, ça c’était ce qu’il fallait. Mais si le seul moyen était de descendre d’un niveau… Le jeu en valait-il la chandelle ?

« Par exemple, si on faisait des vraies présentations ? Autant commencer par la base. Moi, c’est Rebekah Lentz. J’ai 13 ans, je suis née le 26 mai. Je suis passionnée de Divination, c’est la raison pour laquelle je suis venue ici. J’aime par-dessus tout le caviar sur un lit de moules, et le jus de citrouille. »

Elles voulaient lui faire perdre ses moyens ? Eh bien non. Elle répliquait. Et bim. Bekah pas sociable ? Pardon ?

Welcome to Hogwarts ! School of Witchcraft and Wizardry  PV 

Toujours contre le mur froid et désagréable du château, Ambre porta son regard vers Rose, pour voir si elle avait quelque chose à rajouter. Mais non, aucuns sons ne sortit de sa bouche, juste un simple sourire se dessina sur son visage, en direction de la deuxième année. On aurait dit que la Capitaine des Frelons n’était qu’une simple spectatrice, qui regardait une mauvaise pièce de théâtre, dont les acteurs n’étaient autres que Rebekah Lentz, la nouvelle, et Ambre Baxrendhel, la préfète-en-chef. C’était assez bizarre comme situation… Ambre n’avait pas tellement l’habitude de parler comme ça aux gens de sa maison. Bon d’accord, elle ne le faisait pas plus avec les autres sorciers, que ce soient des Serdaigle, des Serpentard ou des Gryffondor, mais bon quand même… Là, elle se sentait un peu perdue en fait… La jeune fille reporta toute son attention vers la principale intéressée, Rebekah Lentz, toujours assise sur le rebord de la fenêtre. Elle semblait réfléchir. Comme si elle se cherchait une excuse. En tout cas, c’est ce qu’Ambre s’imaginait. Et quand elle décida à répliquer, elle semblait assez honnête, mais il y avait toujours quelque chose qui dérangeait Ambre dans ses paroles, et pour cause :

« Des amis ? Non. A vrai dire, la seule personne qui me connait vraiment, c’est mon cousin. Matthieu. D’ailleurs, sa sœur était à Poufsouffle il me semble ! Une Navy ? »

Ambre se laissa glisser jusqu’à ce qu’elle soit assise par terre, dos au mur. Elle n’en croyait pas ses oreilles. Son cerveau avait-il bien comprit ? Elle… Cette fille, Rebekah Lentz, cette fille si différente… Cousine de Mila Navy. Non… Ca ne collait pas. Ambre sentit son pouls s’accélérer. Elle ne s’attendait pas du tout à ça. Elle sentit une larme perler au coin de son œil. Elle respirait un peu plus vite que la normale. A priori, Rebekah ne savait rien de ce qu’il s’était passé car elle continua de parler comme si de rien n‘était :

« Mais après, si au lieu de m’agresser tu veux qu’on devienne amies, pourquoi pas. Par exemple, si on faisait des vraies présentations ? Autant commencer par la base. Moi, c’est Rebekah Lentz. J’ai 13 ans, je suis née le 26 mai. Je suis passionnée de Divination, c’est la raison pour laquelle je suis venue ici. J’aime par-dessus tout le caviar sur un lit de moules, et le jus de citrouille. »

La Poufsouffle avait écouté attentivement les paroles de la troisième année. Effectivement, elle ne savait rien de la chose. Fallait-il lui dire ? Est-ce que cela en valait la peine ? Oui. Ambre en était
persuadée, il fallait lui dire. Elle leva les yeux en direction de son amie Rose, comme pour lui montrer ses larmes, bien que ce ne fût pas la chose qu’elle voulait. En gros, ça voulait dire, « viens, on lui dit, on le doit, pour Mila et son frère ». Et d’une voix à demi brisée, comme à chaque fois qu’elle repensait à la petite Poufsouffle, elle luit dit tout en continuant de regarder Rose Moane dans les yeux :


« Va pour les présentations. J’m’appelle Ambre Baxrendhel et je suis en deuxième année. J’suis née le 25 juillet, j’ai 12 ans. Moi c’que j’aime c’est cogner les gens avec ma batte et l’cognard au Quidditch. Et le plus important… J’ai connu ta cousine et… »

Grande grande grande inspiration, concentration intense, allez quand faut y aller faut y aller. Un dernier coup d’œil en direction de Rose. Fallait le faire, maintenant. En terminant sa phrase, la Jaune ramena ses genoux contre sa poitrine et y posa la tête :

« …Et… Tu pourras plus jamais la revoir… »

Pour une fois elle n’avait pas été très claire sur une phrase. Elle espérait de tout cœur que Miss Beauxbâtons allait comprendre d’elle-même, ou au moins, que Rose se charge de raconter…


Reducio
Ce RPG a été bloqué car il n'a pas reçu de réponse depuis plus de 6 mois. Pour demander sa réouverture, vous pouvez vous adresser aux préfets ou professeurs.

« DÉFONCE-LES TOUS », Monseigneur Endive • « Le souffle des Poufsouffle jamais ne s'étouffe » • Batteuse des Frelons