Couloirs

Inscription
Connexion
  Retour

Bleu+Vert=Amer  mission PV 

C’était le mois de Novembre. Il commençait à faire froid dans le château. Meilla était emmitouflée dans sa cape et avait rajouté à sa tenue un gros manteau. Elle était quelque peu frileuse et le temps humide de Grande Bretagne la frigorifiait. Et ce n’était pas son voyage en France qui l’avait arrangée ; elle avait eu chaud comme elle aimait alors Poudlard avec ses 6 degrés… Bref, c’est en ce mois de Novembre froid mais néanmoins ensoleillé que la jeune rouquine sortit de sa salle commune. Elle n’avait pas vraiment de but précis. Tous ses devoirs importants étaient fait, s’entraîner dans ce froid ne lui disais rien et toutes ses amies étaient quelque part. Où exactement c’était à se demander mais elle ne le savait pas, donc elle devait s’occuper toute seule. En sortant de la tour de Serdaigle, elle se dirigea vers un escalier sans réfléchir. Il se trouvait que c’était celui qui menait vers la salle de Métamorphose et tout ce qui se trouve au deuxième étage de manière général. *Parfait, je vais sûrement croiser des gens que je connais ou que je ne connais pas d’ailleurs !*

En effet, ce couloir était très fréquenté à toute heure du jour, tous les jours. Elle descendit donc jusqu’au couloir du deuxième étage et observa un peu autour d’elle les gens qu’il y avait. A sa gauche se trouvait un groupe de troisièmes années, à droite un groupe de Gryffondor. Au bout du couloir, elle vit une petite fille, celle-ci avait l’air perdue et seule. Alors, en tant que préfète, Meilla décida qu’il était de son devoir d’aller la voir. Après tout, peut-être qu’elle avait besoin d’aide ? Lorsqu’elle se rapprocha, elle découvrit que c’était une petite de Serdaigle. Elle était arrivée cette année et si elle se rappelait bien son nom était Célia. Elle en était presque sûre mais ça pouvait être un nom du même genre comme Céline. Ca pouvait même être carrément un autre nom, même si c’était moins probable !

« Salut ! Tu es toute seule ? Tu t’appelles Célia c’est bien ça ? » La fin du prénom avait été prononcé vite au cas où la jeune fille ne s’appelait pas Célia mais Céline. La préfète avait conscience que toutes ces questions pouvaient être gênantes mais en même temps, que pouvait-elle dire d’autre ? Il fallait bien qu’elle en apprenne un peu plus sur cette jeune fille si elle voulait l’aider. Alors, pour la mettre à l’aise, Meilla décida de se présenter un peu plus, même s’il était peu probable que la première année ne la connaisse pas mais bon… Si ça pouvait lui donner confiance en elle, pourquoi pas ?

« Moi, c’est Meilla, mais bon tu le sais peut-être je suis la préfète de Serdaigle. Je suis en quatrième année.» expliqua-t-elle en finissant avec un sourire en direction de la jeune Serdaigle. La Bleue avait l’intention d’aller se promener avec la première année pour en apprendre un peu plus sur elle et pourquoi pas lui faire rencontrer des gens ! Mais il ne fallait pas aller trop vite ! Déjà toutes ces questions étaient assez importantes.
Dernière modification par Meilla Primard le 15 juin 2014, 18 h 17, modifié 1 fois.

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Bleu+Vert=Amer  mission PV 

Cette année, Célia entamait sa première année à Poudlard. Lors de la cérémonie de participation, qui avait laissé un souvenir inaltérable à Célia, le choixpeau magique l'avait placé dans la maison Serdaigle. Cela avait beaucoup étonné la jeune fille, étant donnée que ses parents avaient été dans les maisons Gryffondor et Poufsouffle. Le choixpeau ne s'était probablement pas trompé de maison, elle ne s'en faisait pas à ce sujet.
Un peu plus de 2 mois avaient passés depuis, et Célia avait du mal à se faire des amis. Sa timidité et son petit manque de confiance en elle faisait barrière entre elle et les autres. Elle faisait pourtant des efforts, mais ce n'était pas suffisant. Cet endroit était si grand ! Et il y avait tellement de monde ! Cela l'intimidait beaucoup. Alors qu'elle sortait de son cours de métamorphose, au 2ème étage, elle divaguait seule dans les couloirs, privée de repères. Elle avait à présent du temps libre et voulait en profiter pour se balader dans le château, et pourquoi pas faire quelques rencontres !


*Ne compte pas trop là-dessus, ma fille* se dit-elle, narquoise.

Il y avait beaucoup de monde dans le couloir. D'ailleurs, il y en avait toujours dans celui-ci. Principalement des 3ème années. Ca devait être l'heure de leur cours avec Miss Keating. Célia essaya de se frayer un chemin parmi la foule, mais elle ne savait pas par quel côté elle devait aller. Elle devait avoir affiché un air perdu et désespéré, car elle vit une jeune fille plus âgée - *3ème ou 4ème année* pensa Célia - qui s'avança vers elle. En la regardant de plus près, elle reconnu Meilla Primard, la préfète des Serdaigles.

« Salut ! Tu es toute seule ? Tu t’appelles Célia c’est bien ça ? » lui dit-elle.

Célia regarda la nouvelle venue avec des yeux ronds.
*Quelqu'un connait mon prénom !* se dit-elle, ravie. Cela l'étonna beaucoup, sachant qu'elle ne lui avait parlé qu'une fois ou deux, et que la première année se faisait toujours discrète.
N'ayant pas de réponse, Meilla continua :


« Moi, c’est Meilla, mais bon tu le sais peut-être je suis la préfète de Serdaigle. Je suis en quatrième année.»

Célia se senti ses joues s'empourprer légèrement, quand elle lui répondit enfin :

« Oui, je m'appelle bien Célia ! », puis elle s'empressa de préciser :

« Je me souviens bien de toi ! Tu étais à quelques places de moi lors du banquet de la cérémonie de répartition de début d'année ! »

Célia afficha un sourire discret, mais sincère. La quatrième année en face d'elle avait l'air très gentille. Peut-être avait-elle aussi du temps libre, où elles pourraient apprendre à se connaître ?

Bleu+Vert=Amer  mission PV 

La jeune première année avait l’air un peu gênée, surprise, étonnée que Meilla vienne lui parler, mais une fois le choc passé, elle répondit d’une voix claire qu’elle maîtrisait assez bien :

« Oui, je m'appelle bien Célia ! »

La rouquine ne put s’empêcher de penser qu’elle avait une bonne mémoire. Mais en même temps, elle pensait que c’était son rôle de connaitre les noms de tous les petits nouveaux qui avaient en général plus de problèmes que les anciens. Et puis, elle n’avait aucun mal à mémoriser les prénoms alors pourquoi ne pas se servir de sa faculté pour le faire. Ca pouvait être très utile, comme dans ce cas-là par exemple. Au moins, Célia se sentait plus en confiance que si la rouquine lui avait dit « Salut toi t’es qui ? ». Enfin bon, c’était l’avis de la quatrième année. Après, tout pouvait être différent selon le point de vue !

« Je me souviens bien de toi ! Tu étais à quelques places de moi lors du banquet de la cérémonie de répartition de début d'année ! »

Ainsi, Célia avait elle aussi une très bonne mémoire. C’était tant mieux, elle s’entendrait mieux avec la préfète. Elles avaient au moins un point en commun ! Enfin, elles en avaient sûrement plus d’un. Mais au pire, elles en avaient un. La rouquine se rappelait aussi avoir été près de la première année. De toute manière, elle s’était mise en bout de table là où des places étaient libres pour les nouveaux arrivants de Serdaigle, comme cela, elle pouvait les accueillir. Mais revenons à Célia, au moment présent, en Novembre qui se déroulait dans le couloir du deuxième étage.

« Oui, c’est vrai que je n’étais pas loin ! » répondit Meilla en souriant.

« Tu veux aller faire un tour ? Je pourrais peut-être te montrer des endroits que tu ne connais pas encore ? Ou bien essayer de t’aider à te repérer ? Ya des trucs qui peuvent être pratique que j’ai appris d’anciens élèves de Serdaigle. Tu les apprendras sûrement à des élèves plus jeunes dans quelques années. »

La quatrième faisait tout pour mettre Célia à l’aise. C’était peut-être le bon moyen pour qu’elle lui fasse confiance. En tout cas, la jeune fille avait bien envie d’aller se balader avec Célia. La première année lui inspirait confiance et en fait elle lui ressemblait beaucoup à son âge et peut-être qu’elle se serait habituée plus vite si quelqu’un l’avait prise sous son aile… Mais bon on ne va pas ressasser le passé ! A ce moment-là, une petite promenade serait calme. Les cours n’étaient pas finis pour tous et ceux qui n’étaient pas en cours se dépêchaient de rentrer dans leur salle commune au chaud. Peu de gens étaient assez fous pour trainer dans les couloirs !

« Sinon, tu sors d’un cours de Métamorphose non ? »

La rouquine avait vu un emploi du temps d’un Serdaigle de première année qu’elle avait aidé le premier jour. Et il se trouvait que c’était aussi un mardi ! Beaucoup de coïncidences existaient avec cette rencontre.

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Bleu+Vert=Amer  mission PV 

A l'instant même où Célia prononça ses derniers mots, elle se dit que, de deux choses l'une, soit Meilla la prendrait pour une psychopathe, soit elle penserait que la 1ère année avait bonne mémoire. Elle priait pour la 2ème solution, lorsque la quatrième année lui répondit avec un sourire :

« Oui, c’est vrai que je n’étais pas loin ! »

En tant que préfète des Serdaigles, Célia se doutait qu'elle avait voulu accueillir les nouveaux aiglons comme il se doit. Ce qui était réussit, elle en avait un très bon souvenir.

« Tu veux aller faire un tour ? Je pourrais peut-être te montrer des endroits que tu ne connais pas encore ? Ou bien essayer de t’aider à te repérer ? Ya des trucs qui peuvent être pratique que j’ai appris d’anciens élèves de Serdaigle. Tu les apprendras sûrement à des élèves plus jeunes dans quelques années. »

De toute évidence, Meilla essayait de d'être gentille avec la nouvelle venue. Cela toucha Célia. Avant qu'elle n'ai pu lui répondre, son interlocutrice reprit :

« Sinon, tu sors d’un cours de Métamorphose non ? »

Célia ne savait plus par où commencer. Elle pensa à sa proposition d'aller faire un tour. Cette idée l'enchantait. Bien que ça faisait 2 mois que Célia était entrée à Poudlard, elle n'avait pas eu beaucoup de temps pour tout visiter, et surtout elle n'osait pas le faire seule, de peur de se perdre dans ce vaste domaine qu'était Poudlard.

« Oui, je viens de terminer mon 3ème cours. On a passé le cours à montrer à Miss Keating quelles farces on avait fait pour Halloween, la semaine dernière. » précisa Célia.

« Maintenant, j'ai du temps libre. Une petite virée me tenterais bien ! Je n'ai pas beaucoup visité depuis mon arrivée. »

Les couloirs commençaient à se vider. La plupart des personnes y trainant avaient cours, et les quelques autres se réfugièrent probablement dans la grande salle ou dans leur salle commune. Ce n'était pas étonnant, il faisait plutôt froid pour la saison. Cela changeait bien Célia de Londres. Même si le temps là-bas n'était pas des plus chauds, ça l'était toujours plus qu'en Ecosse. La première année s’emmitoufla un instant dans son écharpe aux couleur de sa maison. Quelqu'un avait été assez fou pour laisser une fenêtre ouverte, ce qui laissa entrer l'air froid de novembre et la glaça sur place.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Bleu+Vert=Amer  mission PV 

Caroline s'ennuyait en salle commune, personne n'était là, même pas Zoé Leostila, à qui elle vouait une haine inexplicable, alors que cette jeune fille n'avait aucun amis. Elle ne pouvait même pas embêter un petit première année. Roxane partie en cours, Elisabeth partit à Pré-Au-Lard, Rhéa en cours aussi. Il ne restait plus personne, c'était agaçant. En plus, elle ne pouvait pas aller dehors, il faisait trop froid et elle n'avait aucune envie de sortir dans le vent où la pluie faisait rage. La Serpentard décida alors de partir dehors, si elle ne pouvait embêter aucun Serpentard alors elle allait embêter quelqu'un d'une autre maison. A ce moment, elle se trouvait dans un état étrange, un état où elle voulait, ou elle devait embêter quelqu'un, l'énerver, le pousser à bout. Sans aucun "bagage", elle prit juste sa baguette et sa carte maraudesque, juste au cas où.

Elle décida d'aller dans les couloirs, dehors, il faisait trop froid, le vent soufflait, il ne faisait pas beau. Elle voulait se faciliter la tache au maximum. Elle se balada à la recherche d'une proie puis entendit des éclats de voix. Ils paraissaient en pleine conversation, joyeuse pour l'instant mais plus pour longtemps. Prise d'une envie suicidaire et d'une envie de jeux et d'amusement, la jeune fille vint à la rencontre de ses deux camarades.

Elle reconnu Meila une de ses amies en quatrième année et Celia Rose une connaissance assez folle et timide.
*Bon c'est pas les cibles parfaites mais c'est mieux que rien !* Caroline se lançant dans un élan vint s'interposer entre elles alors qu'elles parlaient :

" Alors les filles comment allez-vous ? Meilla j'ai appris que tu étais devenu préfète. Il ne voulait plus de toi en temps que capitaine d'équipe après ta défaire ah dernier match ? C'est dommage ! " finit-elle avec un air faussement désolée. Puis elle se tourna vers Celia. " Tu cherches à te faire des amis ? Y'a des fous qui ont accepté ? Pauvres personnes. "

Caroline savais qu'elle y était allée un peu fort mais elle devait se défouler c'était à indispensable ! En plus que risquait-elle ?i Si Meilla, en tant que préfète décidait de lever le doigt, elle verrait son petit monde s'écrouler à vitesse lumière. Ses rêves s'éloigneraient à vitesse grand V. Et si Celia elle aussi s'y mettait, ça n'allait pas le faire du tout ! Il ne faut jamais contrarier ou embêter une Serpentard ! Sinon, c'est à ses risques et periles.

Bleu+Vert=Amer  mission PV 

« Oui, je viens de terminer mon 3ème cours. On a passé le cours à montrer à Miss Keating quelles farces on avait fait pour Halloween, la semaine dernière. »

Cette parole fit divaguer l’esprit de la rouquine qui se tourna vers sa première année. A ce qu’elle voyait, les cours n’avaient pas tellement changés depuis. Elle se rappelait particulièrement de ce cours là et du précédent. Peut-être parce qu’ils n’étaient pas comme les autres, et qu’ils sortaient du commun ? De plus, ce n’était pas tous les jours qu’un professeur vous donnait des sorts pour aller faire des blagues ! Mais Célia sortit la quatrième année de ses pensées…

« Maintenant, j'ai du temps libre. Une petite virée me tenterait bien ! Je n'ai pas beaucoup visité depuis mon arrivée. »

*Elle veut une petite virée eh bien, elle va l’avoir !* pensa la préfète. Meilla avait décidé depuis sa troisième année de découvrir un nouvel endroit au moins trois fois par semaine. Elle avait décidé cela quand elle s’était rendue compte que lors de ses deux premières années elle n’avait rien découvert. Elle s’était contentée de suivre le règlement à la lettre, de faire ses devoirs bien proprement et de vivre une petite vie bien tranquille entre les entraînements de quidditch et les cours. Mais au début de l’année précédente, elle s’était dit qu’elle en avait marre d’avoir une vie simple où elle faisait la même chose toutes les semaines et où elle voyait toujours les même gens. C’est comme cela qu’elle avait commencé à vivre des aventures extraordinaires qui étaient toutes plus folles les unes que les autres. Bien qu’elle soit préfète en cette quatrième année, elle avait continué mais en faisant plus attention et en le faisant moins souvent.

Les deux jeunes Serdaigle allaient partir pour une promenade quand tout à coup une jeune Serpentarde s’interposa. Meilla reconnut une de ses amies, Caroline Purelune qui bien qu’elle fasse partie de cette maison soit quand même assez ouverte. La rouquine s’apprêtait à présenter sa protégée mais elle n’en eut pas le temps car son amie prit la parole :


" Alors les filles comment allez-vous ? Meilla j'ai appris que tu étais devenu préfète. Il ne voulait plus de toi en temps que capitaine d'équipe après ta défaire ah dernier match ? C'est dommage ! "

*Hein !? Mais elle s’amuse à quoi là ? Non mais sérieusement ! On est amies non ? Et puis là elle parle à une préfète justement alors elle n’est pas sensée me manquer de respect !*

Mais la quatrième année ne dit rien de tout cela pour deux raisons. Premièrement cela ne servait à rien de s’énerver, il fallait qu’elle reste calme, de par son statut. Si elle devait régler le problème, ce n’était certainement pas en criant sur Caroline qu'elle y arriverait. En plus, commençant à bien connaitre les serpents, elle savait que très souvent ils se donnaient des gages, alors elle voulait voir si tout cela n’était qu’un gage ou si Caroline avait vraiment perdu la tête ! Deuxièmement, la jeune Serpentarde ne s’arrêta pas là et commença à agresser la petite Célia :

" Tu cherches à te faire des amis ? Y'a des fous qui ont accepté ? Pauvres personnes. "

*Là, elle va trop loin ! Ce n’est pas parce qu’elle est en deuxième année et à Serpentard qu’elle a le droit de faire ce qu’elle veut !*

Célia paraissait choquée mais Meilla ne savait absolument pas ce qu’elle pensait de tout cela. De toute manière, il fallait qu’elle agisse et vite avant que Caroline ne reprenne la parole pour dire quelque chose d’autre…


« Caroline, quelle surprise ! Ca va très bien et toi ? » La jeune préfète ne voulait pas commencer directement en envenimant les choses.

« Oui, j’ai été nommée préfète, effectivement. Est-ce que c’est une façon pour me féliciter ? Peu importe, je vais le prendre comme ça. » ajouta-t-elle sans aucunes réflexions sur le reste de la phrase de Caroline.

« Voici Célia. » désigna Meilla tout en faisant comme-ci son amie… (Mais l’était-elle toujours c’était une bonne question) Donc, comme-ci son amie n’avait rien dit de provoquant.

« Sinon, qu’est-ce que tu fais ici ? Toi aussi tu te balades ? Tu es toute seule ? »

La préfète s’impressionna elle-même pour le calme dont elle avait fait preuve. C’était évidemment ce qu’elle voulait faire mais elle n’avait pas été sûre d’en être capable. Maintenant, elle savait qu’elle avait cette faculté. Elle attendait néanmoins la réaction de Célia ou de Caroline. Celle qui se remettrait de son choc la première.
Dernière modification par Meilla Primard le 22 juin 2014, 18 h 55, modifié 1 fois.

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Bleu+Vert=Amer  mission PV 

Alors que Meilla et Célia s’apprêtaient à partir à la découverte d'endroits sympas du vaste domaine de Poudlard, une Serpentarde s'approcha. Célia reconnu Caroline Purelune. Elle l'avait déjà croisé quelque fois mais ne la connaissait pas beaucoup. En revanche, elle en avait entendu du bien de la part de certaines filles de sa maison. Les bleues n'eurent pas le temps de la saluer, que la verte formula déjà ses pensées irritantes :

« Alors les filles comment allez-vous ? Meilla j'ai appris que tu étais devenu préfète. Il ne voulait plus de toi en temps que capitaine d'équipe après ta défaire ah dernier match ? C'est dommage ! »

Célia en resta bouche bée. Caroline avait si peu de respect pour sa supérieure hiérarchique. Meilla était une préfète, quand même ! De plus, Célia avait beaucoup d'admiration pour la quatrième année. Mais la blondinette n'en resta pas là.

« Tu cherches à te faire des amis ? Y'a des fous qui ont accepté ? Pauvres personnes. » ajouta t-elle, un regard hautain posé sur Célia.

L'étonnement de cette dernière était tel qu'elle ne savait tout bonnement pas quoi lui répondre. Et elle entendit, soulagée, Meilla répliquer aussitôt :

« Caroline, quelle surprise ! Ca va très bien et toi ? »

Sans attendre la réponse de son interlocutrice, elle continua :

« Oui, j’ai été nommée préfète, effectivement. Est-ce que c’est une façon pour me féliciter ? Peu importe, je vais le prendre comme ça. »

Meilla présenta l'aiglonne à la nouvelle venue, puis reprit :

« Sinon, qu’est-ce que tu fais ici ? Toi aussi tu te balades ? Tu es toute seule ? »

Le regard de Célia se baladait entre sa préfète et Caroline, qui restait stupéfaite. Elle était d'une part contente que Caroline ne sache quoi répondre, et d'autre part impressionnée par le calme de Meilla. Elle décida de suivre son exemple. Elle souhaitait faire preuve de sang-froid et self-contrôle. Après tout, la violence et les cris ne résolvent rien.

« Ravie de te rencontrer Caroline. Nous allions justement nous promener ! Pourquoi ne retournerais-tu pas cracher ton venin auprès de tes amis serpents ? Personnellement, je préfère rester avec mes amies. » dit Célia.

Son ton était calme et posé, et elle affichait à l'attention de Caroline un sourire radieux. Elle jeta un regard un coin vers Meilla, guettant une réaction. Elle espérait qu'elle ne relèverait pas le fait que la première année vienne de faire d'elle l'une de ses amies. Célia se doutait qu'il était peut-être encore un peu tôt pour qu'elles se considèrent comme telles, mais elle aimait beaucoup la tonalité cinglante que cela donnait à sa réplique.
La jeune bleue ne détestait pas Caroline, loin de là. Cela pouvait arriver à tout le monde, particulièrement les Serpentards, de s'ennuyer et de titiller quelques personnes afin de passer le temps ! Mais elle ne voulait pas qu'on la prenne pour la petite chose sans défense que l'on vient embêter à volonté lorsqu'on est d'humeur irritante. Elle s'était assez fait marché sur les pieds avant d'entrer à Poudlard, ce temps-là était bel et bien révolu.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Bleu+Vert=Amer  mission PV 

Caroline savait que ce qu'elle avait fait n'était pas bien. Pour plusieurs raisons d'ailleurs 1) Meilla et Célia étaient normalement ses amies, surtout Meilla 2) Meilla était une préfète et en plus elle était en quatrième année 3) Les deux filles étaient innocentes et n'avaient pas demandé à se faire incendier. Elle le savait et pourtant elle l'avait fait et maintenant, elle devait assumer. Elle n'allait pas s'arrêter car c'était reconnaître qu'elle était en tord et ça c'était tout simplement inconcevable !

Seulement voilà, la préfète des bleus ne semblait pas très atteinte par les propos de Caroline. C'était admirable quand même mais surtout assez pénible pour la verte. Ca n'aurait pas du se passer comme ça. La quatrième année aurait du être dans le même état que Célia : surprise et stupéfaite. Puis, elle entama un discours qui, fit encore plus monter la colère de la verte. Puis Célia en rajouta une couche
. *Pff, la transaction de l'agressivité ça marche moyen.* Tout à coup, Caroline se sentit mal, elle devait arrêter de se voiler la face. C'était fini le temps où elle pouvait s'amuser. Maintenant, plus rien n'était comme avant.

" Je ne me sens pas bien là " annonça faiblement la jeune fille. Epuisée et la tête qui lui tournait, elle se laissa tomber sur le sol. " Plus rien ne va. " Elle se prit la tête dans ses mains et regarda les deux Serdaigle en reprenant du poil de la bête. " Vous n'avez rien vu, rien entendu et je n'ai rien fait c'est clair ? " leur dit-elle en se relevant tant bien que mal. Elle serra les dents quand sa jambe lui fit mal (sa chute dans le parc à cause de Célia était toujours dans sa mémoire). Maintenant qu'allait faire ses deux camarades ? La laisserait-elle partir ?

Bleu+Vert=Amer  mission PV 

Célia se remit justement assez vite de son premier choc, et il s'avéra qu'elle savait garder son calme aussi bien que Meilla. C'était d'ailleurs impressionnant! Etait-ce la rouquine qui l'avait aidée? Peu importe, en tout cas, il était certain qu'elles étaient deux contre une. Et qu'elles ne faisaient que se défendre. Après tout, qui aimait se faire balader ainsi? Personne!

« Ravie de te rencontrer Caroline. Nous allions justement nous promener ! Pourquoi ne retournerais-tu pas cracher ton venin auprès de tes amis serpents ? Personnellement, je préfère rester avec mes amies. »

Meilla et Célia n'étaient peut-être pas encore vraiment amies. Mais peut-être qu'avec le temps, elles le deviendraient qui sait? Enfin bon, la rouquine ne relèverait pas, si c'était pour rabaisser Célia alors qu'elles devaient faire front commun! Et puis, après tout ce n'était pas très grave et la jeune Bleue n'avait pas eu une mauvaise intention! Le but était sûrement de "faire peur" à Caroline. D'ailleurs cette dernière avait l'air estomaquée de la réaction des deux jeunes filles. Après tout, elle avait attaqué des aiglonnes et elle ne s'attendait sûrement pas à ce qu'elles répliquent. C'est fou ce qu'il y avait de préjugés entre les maisons! Franchement, qui pouvait croire que les Serdaigles passaient leur temps à la bibliothèque à faire leurs devoirs? Bon d'accord, ils voulaient réussir, mais ils ne passaient pas leur temps à faire de telles choses, et certains Gryffons, Serpents ou Poufsouffles étaient plus travailleurs que certains Aigles! Enfin bon, chacun son point de vue!

Soudain, Caroline devint toute pâle. On aurait dit qu'elle avait vu un fantôme. Bon d'accord, à Poudlard c'est assez fréquent, disons plutôt qu'on aurait dit qu'elle avait vu un mort-vivant, ou bien la mort! Elle tomba par terre, épuisée.
*Mais qu'est-ce qu'elle fait? Elle nous fait son numéro là?!*La rouquine hésitait vraiment. Elle ne savait pas du tout si la Verte faisait ça dans le but de se faire remarquer ou si c'était vraiment vrai. Mais il était quand même étrange que tout à coup elle ne se sente pas bien non? Vous avez déjà vu quelqu'un faire ça comme ça alors que vous perdez une joute verbal? La préfète ne savait pas quoi faire. Mais elle décida de rentrer dans son jeu si c'en était un ou bien de l'aider si ce n'était pas un jeu.

« Caroline, ça va? Tu veux aller à l'infirmerie? »

La voix de la rouquine n'était pas si inquiète que cela. Mais elle avait réussi à faire un juste milieu puisqu'elle ne savait pas ce qui se passait....

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Bleu+Vert=Amer  mission PV 

Reducio
J'ai commencé cette mission en étant en première année, je vais donc me considérer comme telle jusqu'à la fin de ce RPG.


Célia avait constaté avec soulagement que Meilla n'avait pas tiqué – ou du moins pas extérieurement – à sa réflexion envers Caroline. La jeune bleue était assez fière d'elle, jusqu'au moment où Caroline défaillit. A dire vrai, la première année ne savait comment réagir à cela. La verte semblait aller vraiment mal, autant physiquement qu'intérieurement. Bluffait-elle, ou était-ce réel ? Telle était la question. Puis elle s'était soudain rebellée face aux deux Serdys. Ce n'était pas étonnant puisqu'elle donnait une image d'elle-même toujours très contrôlée avec une parfaite maîtrise de soi. Et là, elle nous donnait l'image inverse de ce qu'elle voulait paraître.

« Caroline, ça va? Tu veux aller à l'infirmerie? » dit Meilla à Caroline.

Entre t-elle dans son jeu, ou est-elle réellement inquiète ? Que de questions sans réponses qui s'imposèrent à l'esprit de Célia, un peu confuse. Elle regarda la jeune fille assise par terre avec inquiétude et méfiance, le tout sans bouger d'un iota. Par ailleurs, cette attitude ne lui ressemblait pas, elle accourrait toujours pour aider les autres, comme elle l'avait fait pour cette même jeune fille quand elle s'était blessée – par la faut de Célia, certes – dans la forêt.

Et puis, en y regardant de plus près, Célia sentait que quelque chose n'allait pas. Elle se mit donc à s'inquiéter réellement, tout en espérant ne pas être tombée dans le piège de Caroline. Il valait mieux malgré tout s'être faite trompé par Caroline plutôt que ne rien faire alors qu'elle allait mal. Mais son mal était-il physique ou intérieur ? A priori, c'était mental. Madame Pomfresh ne pourrait donc rien pour elle. Aussi, Célia essayait d'être une bonne amie en s'asseyant à ses côtés, posant une main sur l'épaule de la verte. Ce geste se voulait réconfortant, mais elle doutait que cela change grand chose. Elle regarda ensuite Meilla pour essayer de comprendre ce que la quatrième année pensait de tout ceci. Mais l'expression qu'elle affichait n'aidait pas vraiment la première année à y voir plus clair. Tant pis.

Célia reporta donc toute son attention sur Caroline. Celle-ci semblait toujours aussi mal que bouleversée. Ne sachant que faire pour l'aider, elle décida de simplement garder le silence pour ne pas embarrasser la jeune fille.


Reducio
Pardon pour ce post de qualité assez moyenne. J'avais un manque d'inspiration...
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Bleu+Vert=Amer  mission PV 

Pourquoi était-ce arrivé à elle ? Victoria ou des autres comment auraient-ils réagi ? Elisabeth ou Roxane, ses amies, est-ce qu'elles se seraient effondrée comme ça ? La perte d'un proche, c'était horrible. Même si dans ce cas-là, ce n'était pas vraiment un décès, Caroline était au plus bas. Elle trainait dans les couloirs, accrochés à des souvenirs brefs, longs, douloureux, joyeux... Ils avaient tous un seul point commun, une personne attachante, attentionnée et qui était très attachée à la verte.

Une larme sortit de l’œil bleu de Caroline et s'écoula lentement sur sa peau blanche qui penchait maintenant plus pour le rose. Ses cheveux blonds cachaient son visage mais personne n'était dupe, la jeune fille était très triste et ravagée par le chagrin. Comment pouvait-on être positif, au vu de la situation ?

Meilla et Célia, quand à elles, ne savaient pas quoi penser et c'était normal. Revirement de situation ? Réelle détresse ? Elles étaient perdues et Caroline, si elle n'avait pas été dans cet état, aurait compris leur étonnement. Néanmoins, Meilla qui apparemment connaissait assez bien la verte, s'inquiéta et lui demanda si tout allait bien, si elle voulait aller à l'infirmerie.
*Oh moins, elle s'inquiète, c'est déjà ça.*

Que devait répondre la deuxième année ? La vérité ou un mensonge ? On dit qu'avec le temps et des amis, la peine arrive à passer. Était-ce vrai ? Caroline ne le savait pas. Elle était venue dans les couloirs pour extirper sa haine contre son oncle et sa tante mais aussi se dégager de son chagrin envers cette perte. Puis, les deux bleues étaient arrivées et avaient croisé son chemin puis, elles s'en étaient pris plein la figure. C'est ce qui s'appelle le transfert d’agressivité. Ce qui en fait, ne menait à rien. La haine était toujours là.

" Je ne suis pas malade, juste triste, très triste. Ma cousine Diane part. Elle s'en va à Beauxbâtons. ", leur confia-t-elle.
Dernière modification par Ancien sorcier le 17 février 2015, 16 h 52, modifié 1 fois.

Bleu+Vert=Amer  mission PV 

" Je ne suis pas malade, juste triste, très triste. Ma cousine part. Elle s'en va à Beauxbâtons. "

Alors là, Meilla s'était attendue à tout sauf à ça. En même temps, Caroline était tombée par terre. Ce n'était pas comme si elle s'était effondrée par terre en pleurant. Tout cela devenait très bizarre. Là au moins maintenant, la jeune rouquine savait que la Verte ne bluffait pas. Elle comprenait même. Un an plus tôt elle avait eu la "joie" de recevoir une lettre la prévenant du divorce de ses parents et de la séparation avec son frère et sa soeur que cela impliquait. Quand elle l'avait appris, elle s'était effondrée en larmes dans les bras d'une pauvre première année assez sympathique d'ailleurs.

Mais là, Caroline était devenue blanche comme si elle avait vu un fantôme... Ou plutôt un dragon (Oui, des fois Meilla oubliait que certaines expressions Moldues n'ont pas lieues d'être à Poudlard ou même dans le monde magique). C'était très étrange. Enfin bon, du coup l’amener à l'infirmerie ne servirait pas à grand chose, si ce n'est à s'en débarrasser. Pas que l'adolescente ne veuille pas d'elle! (C'était quand même une de ses meilleures amies) Le problème était plutôt que consoler les gens, et bah... Meilla ne savait pas faire. En réalité peu de gens sont amènes à consoler d'autres personnes. Mais le destin en avait décidé autrement, et c'était Meilla que Caroline avait choisi pour l'aider à surmonter son lourd fardeau.

La quatrième année se demandait ce que Célia pensait de tout ça. Elle ne devait pas se sentir très à l'aise au milieu de ses larmes. Mais elle, savait ce que ça faisait de "perdre" un être cher. Evidemment, Caroline reverrait sa cousine un jour ou l'autre. Ce n'était pas comme si elles étaient séparés indéfiniment. Juste pour l'école. C'est à ce moment-là que la préfète se demanda qui était la cousine de Caroline. Le nom de famille de Caroline était Purelune. Est-ce que dans ses connaissances, Meilla avait entendu parler d'une Purelune? Il y avait Léo à Serdaigle mais c'était le frère de la Verte. Alors elle réfléchit et fit le rapprochement entre une petite Diane avec qui elle avait notamment chercher les clés d'Hagrid. Elle avait été très sympathique malgré l'esprit de compétition qui était présent au départ. C'était sûrement elle la cousine de Caroline. Diane lui avait dit qu'elle avait une cousine. Et puis, les deux jeunes filles se ressemblaient assez quand même.


Bon maintenant, c'était peut-être au tour de la rouquine de parler. Elle devrait peut-être essayer de dire ce qu'elle aurait aimer qu'on lui dise à la même époque l'année passée!


"Caroline, je comprend parfaitement le problème. Il y a un an j'ai reçu une lettre de mes parents me disant qu'ils allaient divorcer et que mon frère et ma soeur allaient donc aller à Beauxbâtons au lieu de Poudlard."

C'était d'ailleurs assez ironique qu'on parlait encore et toujours de Beauxbâtons. Meilla était française et anglaise. Elle ne disait donc du mal d'aucuns des deux pays mais quand même! En tout cas, sa voix n'avait pas l'animosité qu'elle avait eu quand Caroline les avait "attaquée". A ce moment-là elle avait été sur la défensive. Là, elle essayait d'aider une amie. ce n'était pas tout fait le même état d'esprit!

"Mais tu sais, tu ne peux pas refouler ta tristesse, ta peur, ta fureur et tous tes sentiments négatifs sur les autres. Je sais que c'est dur, mais tu vas réussir à surmonter tout cela! Je te fais confiance pour cela. Tu es assez forte pour en être capable..."

A cause des larmes de caroline, il y avait maintenant de l'eau par terre. En voyant cela, Meilla fut prise d'une folie ménagère. Elle apprendrait plus tard qu'on lui avait lancer un sort. Mais en attendant, elle ne savait pas très bien ce qu'elle faisait. Alors que ses relations avec Caroline s'étaient renforcées, elle l'a pris et fit comme si c'était une éponge pour essuyer l'eau qui avait coulée par terre. Au bout de 10 secondes, elle arrêta en se demandant ce qui s'était passé. Mortifiée quand elle découvrit ce qu'elle avait fait, elle attendit le verdict des deux autres jeunes filles....

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Bleu+Vert=Amer  mission PV 

« Je ne suis pas malade, juste triste, très triste. Ma cousine part. Elle s'en va à Beauxbâtons. »

C'était donc ça, cette chose qui bouleversait tant Caroline. A son plus grand regret, Célia ne pouvait pas vraiment comprendre ce que la verte ressentait. Elle ne pouvait qu'imaginer. La bleue était fille unique et, ses parents n'étant pas très famille, elle ne voyait presque pas le peu d'oncles et tantes qu'elle avait. Il lui semblait même qu'elle n'avait aucun cousin ou cousine, mais cela elle n'en était pas sûre. Au final, elle ne savait pas grand chose sur sa famille, la distance géographique et l'absence régulière de ses parents y étant pour beaucoup. Bien sûr, elle avait Maggie, sa gouvernante, mais il était fort possible qu'elle non plus ne sache pas grand chose sur la famille Rose.

Après un petit moment de silence, Meilla tenta de consoler son amie.


« Caroline, je comprend parfaitement le problème. Il y a un an j'ai reçu une lettre de mes parents me disant qu'ils allaient divorcer et que mon frère et ma soeur allaient donc aller à Beauxbâtons au lieu de Poudlard.
Mais tu sais, tu ne peux pas refouler ta tristesse, ta peur, ta fureur et tous tes sentiments négatifs sur les autres. Je sais que c'est dur, mais tu vas réussir à surmonter tout cela! Je te fais confiance pour cela. Tu es assez forte pour en être capable... »


Meilla avait raison. S'il y avait bien une chose que Célia avait apprise, c'est que faire face à la situation présente et à ses sentiments permettait de faire ''son deuil'' plus facilement que si l'on refoulait tout cette peine. Dans un premier temps, l'aiglonne ne s'arrêta pas sur les première paroles de la quatrième année, mais elle y repensa par la suite. Jamais elle n'aurait pensé que sa préfète avait vécu ce genre de choses. Enfin, bien sûr, elle ne la connaissait pas vraiment, mais ce qu'elle entendait par là, c'est qu'elle ne portait pas ses peines sur elle. Une situation comme celle-là devait être très bouleversante pour une jeune fille de son âge. Mais là encore, Célia ne pouvait qu'imaginer les tourments de Meilla.

Cela l'attristait de ne rien pouvoir faire pour Caroline. Aussi, elle tenta quelques paroles de soutien, plus que de réconfort.

« J'ai toujours été seule, donc je ne peux pas comprendre ce que tu ressens. Mais je peux parfaitement l'imaginer. Je suis sûre qu'avec le temps, tu arriveras à dépasser cela. Et tu pourras lui envoyer des hiboux ! Et vous apprécierez d'autant plus les moments de retrouvailles que vous aurez ! Ca ira mieux quand tu te seras habituée à la situation, tu verras. » dit Célia d'un ton doux.

Peut-être que ses dires ne lui feraient ni chaud ni froid. Peut-être même que cela la mettra en colère. La première année n'osa pas y penser. Elle ne voulait pas que sa tentative de soutien prenne un sens contraire. Toujours assise par terre, la plus jeune des deux Serdaigles pencha légèrement la tête sur le côté afin d'apercevoir le visage de Caroline. C'est alors que Meilla attrapa la verte et essaya les larmes tombées au sol avec sa camarade, sous le regard stupéfait de sa cadette. La pauvre Caroline était secouée dans tout les sens. Puis la préfète s'arrêta quelques secondes plus tard, son regard passant de Célia à Caroline. De toute évidence, elle n'avait pas compris non plus ce qu'il s'était passé. Aurait-elle été victime d'une mauvaise blague ? Très probablement. Tout ceci ne semblait pas habituel chez elle, ce genre excentricités.


« Euh.. Ca va Meilla ? » lui demanda Célia, perplexe par la singularité de la situation.

*Il se passe vraiment des choses étranges dans cette école...*
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Bleu+Vert=Amer  mission PV 

La crise était finie. Les sanglots, les pleurs et les larmes partis. Les deux Serdaigle, la voix de la raison (même si Caroline ne leur avoueraient jamais), avaient raison ! Elle devait arrêter de se morfondre sur elle même. Qu'allait faire Diane ? Elle partait loin elle, sa cousine ne connaîtrait personne en arrivant à BeauBâton tandis que Caroline restait ici, avec tous ses amis. C'était plutôt l'ex-rouge qui aurait du pleurer de la sorte. Maintenant, elle avait un peu honte de sa réaction. Elle s'était laissée aller et elle avait honte.

Il fallait qu’elle reprenne le dessus sur cette malencontreuse situation. Avant qu’elle n’aie pu faire quoi que ce soit, Meilla commença à nettoyer le sol.
*Bah qu’est-ce qu’elle fait ? C’est mouillé mais ça va sécher.* Célia aussi regardait son amie avec des drôles de yeux, en même temps qui, alors que quelqu’un est en train de pleurer, va penser à nettoyer les larmes qui avaient coulé sur le sol ? Et bien apparemment Meilla faisait partie de cette catégorie de personne. Bizarre quand même. N'empêche, les paroles des deux bleus avaient requinquées Caroline. Elle balaya ses larmes d'un revers de main et se releva la tête haute. Ses yeux normalement bleus étaient tous rouges. Très glamour ! Enfin bref, il fallait bien demander à Meilla pourquoi elle avait fait ça. En essayant de contrôler sa voix légèrement tremblante, elle lui demanda :

«  Meilla pourquoi as-tu tout nettoyer ? C'est bizarre... » Puis, en se tournant vers Célia et Meilla, « Vous m'avez consolé et je vous en suis reconnaissante. Surtout que je reste ici avec mes amis alors que Diane s'en va dans une autre école où elle ne connaîtra personne. Ce n'est pas à moi de me plaindre. »


Puis, Caroline se tut et elle regarda par la fenêtre le saule cogneur. Elle se perdit dans ses pensées philosophiques. Qui décidait de ce qui allait se passer ? Pourquoi les choses pouvaient diverger de cette façon ? Et toutes ses questions la ramenaient vers une encore plus vaste : Qu'est-ce qu'est la vie ?

Bleu+Vert=Amer  mission PV 

« Euh.. Ca va Meilla ? »

Meilla ne comprenait vraiment pas ce qui s'était passé. Tout à coup, elle avait eu besoin de nettoyer le sol en se servant de Caroline... Vraiment très étrange. Surtout qu'elle détestait faire le ménage, alors pourquoi se servir de Caroline? Célia devait maintenant la prendre pour une folle, et puis Caroline, eh bien, elle n'avait pas l'air de vraiment comprendre ce qui s'était passé. En tout cas, même si la rouquine savait que ça ne servirait pas à grand chose, elle tenta de se justifier. Mais elle n'en eut pas le temps.

«  Meilla pourquoi as-tu tout nettoyer ? C'est bizarre... Vous m'avez consolé et je vous en suis reconnaissante. Surtout que je reste ici avec mes amis alors que Diane s'en va dans une autre école où elle ne connaîtra personne. Ce n'est pas à moi de me plaindre. »

C'est bon, Caroline reprenait du poil de la bête! Tant mieux, parce que la jeune fille était à court d'argument. Cette phrase sonnait un peu comme une fin d'entrevue. Enfin disons que les jeunes filles n'avaient plus grand chose à se dire. Surtout que Meilla et Caroline ne s'étaient pas vu depuis assez longtemps avant cette entrevue, et la quatrième année avait l'impression qu'elles avaient moins de points en communs. C'était peut-être la Bleue qui avait changé, ou la Verte, ou les deux, mais peu importe le résultat était là. Elle se dit qu'elle devait quand même des excuses, c'était la moindre des choses.

« Euh... Je ne sais pas ce qui s'est passé... Je crois qu'on m'a lancé un sort.... Désolée Caroline... »

Ce n'était que de plates excuses, mais la jeune fille ne savait pas quoi dire pour se justifier. Elle n'avait aucunes justifications possible. Elle abandonna donc. Elle réfléchit alors à tout ce qui s'était passé avant que Caroline n'arrive, et elle se rendit compte qu'elle devait aller faire un tour avec Célia. En même temps, la rouquine commençait vraiment à être frigorifiée, à ne pas bouger depuis tout à l'heure. Il fallait qu'elle dise quelque chose, cette entrevue n'allait pas durer pendant des heures et des heures, surtout que c'était un peu tendu!

« Bon, les filles, je suis désolée mais je commence à avoir froid. je crois que je vais rentrer dans ma salle commune. Célia, pour notre tour, ce sera pour une prochaine fois je crois. Enfin, si tu veux on peut revenir ensemble? Sinon, salut Caro! »

La jeune fille attendait juste de voir si Célia allait la suivre. Peu importe ce qu'elle ferait, la jeune fille partirait directement. Elle claquait des dents et ne voulait surtout pas être malade. Elle en avait assez d'être malade!

Reducio
Fi du RP pour moi. Désolée pour cette fin... La qualité n'est pas super, mais bon il faut bien le finir parce que les années ne sont même plus respectée alors...

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.
  Retour