Couloirs

Inscription
Connexion
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Please, I need some help ! 2/2 l PV : Arthur GRIMMS l

Reducio
Ce RPG est la deuxième partie d'un RPG commencé en Salle d'Etude. Ce premier post est aussi le dernier de la première partie.

Ysalyne ne se démonta pas et garda son air déterminé. Même quand le regard d'Arthur se durci, même quand elle devina qu'il allait exploser. Elle campa sur ses positions, prête à recevoir ses foudres.

Elle sentait bien qu'il se retenait de lui cracher ce qu'il voulait au visage. Alors elle lui lança un regard plus noir encore. Qu'il cri, qu'il pleure, mais qu'il dise quelque chose !


« Tu sais quoi ? » finit-il par lâché d'une voix dure et contenue. « Tu me gonfles ! »

Arthur se tourna vers le Serdaigle, qui ne souriait plus.

« Toi aussi, tu me gonfles ! »

En vitesse, le Serpentard alla prendre son sac et, après un semblant d'hésitation, envoya un énorme coup de pied dans sa chaise qui tomba dans un bruit sourd.

« Et cette école me gonfle ! » hurla finalement Arthur avant de sortir violemment de la salle d'étude.

Dans la pièce, plus personne ne parlait. Loin d'être idiote, Ysalyne savait réfléchir. Et le fait que son camarade de classe ai fini d'explosé en s'attaquant à son école en disait long sur lui. La première année avait déjà remarqué ça chez lui : cette impression de renfermement, de mal-être. Est-ce qu'il n'aimait pas être à Poudlard ? Pourquoi ?

Alors que le silence commençait à être remplacé par un murmure, Ysalyne sentit une main se poser sur son épaule. Elle releva la tête vers le préfet bleu.


« Il me faudrait le nom de ton ami pour mon rapport d'incident. »

Ysalyne se retint de lui lancer une réplique acerbe au visage et se dégagea brusquement.

« Rêve toujours... » grinça la petite entre ses dents avant de filer vers sa place.

Ysalyne rangea aussi rapidement qu'elle le pouvait ses affaires dans son sac et vit qu'Arthur avait oublier – volontairement ou pas – son devoir de métamorphose sur sa table.

La Serpentard l'empoigna, jeta son sac en bandoulière sur ses épaules, et sortit en courant de la salle d'étude à la suite d'Arthur, espérant de tout cœur pouvoir le rattraper.

Ysalyne n'eu pas à courir très longtemps. Arthur était là, immobile, debout dans un couloir, le regard braqué au sol. Même de loin, la première année pouvait sentir sa colère.

Elle s'approcha doucement.


« Arthur ? »

Il ne réagit pas. Ysalyne posa sa main libre – de l'autre elle tenait le devoir de métamorphose – sur l'épaule de son camarade de maison et le retourna vers elle.

« Arthur ? » répéta-t-elle avec plus de douceur encore. « Répond-moi, s'il te plait. »

Please, I need some help ! 2/2 l PV : Arthur GRIMMS l

Voilà où Arthur Grimms en était : Balancer des chaises dans un fracas pas possible, provoquer des préfets et se faire passer pour un hystérique limite violent devant tout le monde. Ce qu'il venait de se passer arriverait vite aux oreilles de toute l'école, il en était certain et il appréhendait déjà les regards que l'on porterait sur lui.
Mais il ne pensait pas réellement à ça pour le moment. Épuisé émotionnellement, il n'était pas parti très loin de la salle d'étude. Il s'était arrêté dans les couloirs, adossé au mur, immobile et regardant ses pieds. Il était triste, il était honteux et il était fatigué. C'est pour cela qu'il n'entendit pas tout de suite Ysalyne Benett qui l'avait rattrapé. Il ne se rendit compte de sa présence que lorsqu'elle lui toucha l'épaule pour attirer son attention.


« Arthur ? Répond-moi, s'il te plaît. » Dit-elle doucement.

Il releva alors sa tête et observa la jeune fille. Comment pourrait-il se sortir de là ? Lui montrer qu'il n'était pas dangereux ? Qu'il était loin d'être un fou furieux mais juste un jeune garçon perdu ? Fermant un instant ses yeux, il soupira.


« J'suis désolé Ysalyne. Dit-il dans un murmure. Je me suis énervé après toi. Je suis stupide. C'est pas toi ! C'est... »

Lui-même ne savait pas comment finir cette phrase. Il regarda à nouveau sa camarade de Serpentard en se demandant comment et pourquoi tout le monde arrivait à être si bien ici ? Ce n'était qu'une école ! Ça n'avait rien de marrant, normalement, une école ! Qu'y avait-il de si génial à se retrouver dans un lieu vieux de plusieurs siècles, loin des siens et à apprendre de manière intensive à utiliser quelque chose de dangereux ? Arthur ne comprenait vraiment pas.
Il avait envie de se confier à quelqu'un et il n'y avait que Ysalyne qui était là. Mais il ne put s'empêcher de se dire qu'elle ne s'y intéresserait sûrement pas, à sa petite vie. Elle avait autre chose à faire sûrement et elle avait l'air de s'épanouir ici. Pourquoi lui bousillerait-il le moral avec ses craintes et ses doutes ? Ce n'était pas juste !
Mais aujourd'hui, le désespoir l'emportait sur la raison. C'est pourquoi il lui dit alors :


« Je veux juste rentrer chez moi...Je n'aime pas être ici. »

La pauvre Ysalyne se retrouvait maintenant avec un dépressif sur les bras. Peut-être chercherait-elle à s'en débarrasser vite fait bien fait en prétextant une chose quelconque à faire ; et elle aurait raison ! Ou peut-être, par politesse, écouterait-elle ses lamentations.
Mais Arthur se reprit. Il inspira profondément. Ce n'était pas le rôle d'Ysalyne de le réconforter. Elle ne faisait pas un BTS de travail social ici. Et ils n'étaient même pas amis tous les deux. Il ne voulait pas l'ennuyer. Il ramassa son sac qu'il avait posé au sol et dit en s'essuyant le nez :


« Laisse tomber, je ne voulais pas dire ça. Je suis encore désolé pour tout à l'heure. Je vais essayer d'aller faire ce fichu devoir de Métamorphose maintenant ! »

Il commença alors à repartir en direction de son dortoir en omettant complètement le fait que son fameux devoir, c'était Ysalyne qui l'avait dans la main.

~ magiclandthetopofthetop.tumblr.com ~
Take my smile, that's the only thing I have
Pas d’avatar
Ancien sorcier  

Please, I need some help ! 2/2 l PV : Arthur GRIMMS l

Arthur leva la tête vers elle et poussa un long soupire avant de fermer les yeux, comme s'il était accablé.

« J'suis désolé Ysalyne. » finit-il par murmurer. « Je me suis énervé après toi. Je suis stupide. C'est pas toi ! C'est... » 

« Hey... calme-toi. Tu n'es pas stupide. » tenta Ysalyne doucement.

Mais le garçon ne l'écoutait pas. Elle avait l'impression qui la regardait sans la voir. Perdu dans ses pensées, il semblait malheureux.


« Je veux juste rentrer chez moi...Je n'aime pas être ici. » 

C'était donc ça ? Il n'avait pas envie d'être à Poudlard. Pourquoi ? Tout ceux qu'elle connaissait était plus qu'heureux d'être là. Ils y apprenaient la magie, se faisaient des amis... s'échappaient d'une vie monotone.

Ysalyne avait toujours vue le fait d'être une sorcière comme une chance inouïe. Les choses de tout les jours étaient si faciles quand on avait des pouvoirs. Comment pouvait-on ne pas aimer ça ?

Et puis, Poudlard était un lieu tellement merveilleux, rempli de joie et de vie. Elle n'y avait pas énormément d'amis, elle n'était pas la fille la plus populaire de sa classe. Et alors ? Elle n'avait jamais voulut ça. Elle avait des amis qu'elle aimait et qui était là pour elle.

Etait-ce ça le fond du problème ? Est-ce qu'Arthur avait réussi à s'intégrer au château ?

Alors qu'il semblait parti pour se laisser aller aux confidences, Arthur ramassa brusquement son sac posé au sol.


« Laisse tomber, je ne voulais pas dire ça. Je suis encore désolé pour tout à l'heure. Je vais essayer d'aller faire ce fichu devoir de Métamorphose maintenant ! » 

Sans un mot, le garçon dit demi-tour. Ysalyne soupira et le retint une fois encore.

« Arthur... » soupira-t-elle. « Je retire ce que j'ai dit, tu es vraiment un idiot. »

Ysalyne sourit et observa le regard perdu de son camarade de classe.

« Tu as besoin de parler Arthur, c'est assez évident. Et malheureusement pour toi, je suis là et je ne vais pas te lâcher tant que tu ne m'auras pas raconter tout ce que tu as sur le cœur. »

Ysalyne savait par expérience qu'il était mille fois préférable de parler plutôt que de garder pour soit ses rancoeurs. Elle n'avait jamais osé dire à ses parents qu'elle aimerait les voir plus souvent... Résultat, ils étaient parti à l'autre bout du monde en ce moment !

La Serpentard serra le poing sans s'en rendre compte et le bruit de papier froissé lui rappela ce qu'elle tenait en main. D'un air faussement menaçant, elle l'agita devant elle.


« De plus, c'est moi qui ai ton devoir de métamorphose. Alors si tu veux le récupérer, il va falloir que tu parles. »

Please, I need some help ! 2/2 l PV : Arthur GRIMMS l

« Arthur... Je retire ce que j'ai dit, tu es vraiment un idiot. » 

Cette phrase stoppa Arthur dans son élan. Alors qu'il était sur le point de fuir une fois de plus Ysalyne Benett, cette dernière faisait preuve d'un redoutable caractère et d'une détermination utile aujourd'hui. Les deux élèves s'observèrent quelques secondes, lui un peu perdu et elle taquine, avant qu'elle ne prit de nouveau la parole.

« Tu as besoin de parler Arthur, c'est assez évident. Et malheureusement pour toi, je suis là et je ne vais pas te lâcher tant que tu ne m'auras pas raconter tout ce que tu as sur le cœur. » 

Arthur Grimms ne put que se sentir soulagé, et épaulé. Il esquissa un léger sourire en coin devant l'autorité de sa camarade de Maison. Avant qu'il n'ait pu dire quoi que ce soit, elle rajouta :

« De plus, c'est moi qui ai ton devoir de métamorphose. Alors si tu veux le récupérer, il va falloir que tu parles. »

« Ah mince ! Bien joué ! »
Répliqua-t-il dans un rire prouvant son soulagement. Il ne s'était pas encore livré complètement mais le simple fait de savoir qu'il avait une oreille attentive face à lui lui rendit déjà le sourire.

Il revint donc sur ses pieds et laissa tomber son sac au sol. Puis il se mit assis au sol, adossé contre le mur. Il fut suivi d'Ysalyne. Il l'observa un instant, d'un regard qui se voulait reconnaissant et vérifiant en même temps si elle semblait bien sûr de vouloir perdre son temps avec lui. Au bout d'un moment, il se décida :


« En fait, tu vas sûrement me trouver ridicule mais ma famille me manque. Ce sont que des sorciers chez moi, et ils sont tous passés par Poudlard. Quand j'ai reçu ma lettre, ça a pas été une surprise. Je savais que je l'aurai un jour ou l'autre et j'ai toujours eu peur que ce moment arrive. J'adore ma famille, ma maison, être chez moi...J'avais des amis moldus et j'étais dans une super école ! Tous les soirs, je dormais dans mon lit à moi... »

Arthur se tut quelques instants. Il avait vraiment l'impression d'être un vrai gamin en disant tout ça. Il n'avait croisé personne d'autre qui avait des problèmes pour s'intégrer et se faire à la vie à Poudlard. Il avait l'impression d'être le seul ! Et du coup, il avait l'impression d'être ridicule là, tout de suite, face à Ysalyne Benett qui avait des amis ici et qui semblait s'y sentir bien. Mais tant qu'il y était, autant tout balancer jusqu'au bout ! Donc, il reprit :

« Tu sais combien on est dans ma maison ? On est 9 ! Il y a mes deux parents, ma petite sœur, mon petit frère, mes quatre grands-parents et moi ! En plus de ça, j'ai une grande sœur qui n'habite pas loin de chez nous et trois chiens. On est toujours tous ensemble. Alors quitter tout ce monde-là, c'est horrible ! Ça me fait trop bizarre de ne plus tous les voir tous les jours. Ils me manquent trop... »

Arthur avait replié ses jambes et posé sa tête sur ses genoux qu'il enlaçait de ses bras. Il tentait difficilement de faire disparaître la boule qui avait élu domicile dans sa gorge. Dire toutes ces vérités à voix haute rendait cette distance plus réelle et plus douloureuse encore.
Mais il n'aimait pas ne parler que de lui comme ça ! Se confier ainsi, surtout à une personne qu'il connaissait depuis moins d'une heure, ça ne faisait pas vraiment partie de ses habitudes. De plus, Ysalyne en savait maintenant tellement sur lui, pour ne pas dire toute sa vie. Il fallait rééquilibrer les choses, non ?


« Et toi alors ? Dit-il après quelques secondes, ça t'a pas angoissée de devoir venir jusqu'ici quand tu as reçu ta lettre ? »

~ magiclandthetopofthetop.tumblr.com ~
Take my smile, that's the only thing I have