Couloirs

Inscription
Connexion

L'enquête des légumes  PV 

Reducio
Suite de légumes en folie donc Meilla est en 6è année


Meilla, suivie d'Elina était remontée essayant de croiser quelqu'un de normal, quelqu'un de non atteint par cette folie assez étrange. Cependant pour le moment, personne ne faisait partie de cette catégorie. Il faut dire qu'elles n'avaient croisées que deux personnes, qui étaient encore pire que celles dans les sous-sols. En effet, un élève de quatrième année se baladait en robe à fleurs, avec un chapeau mexicain sur la tête et des bottes à talons... Bon lui au moins ne déblatérait pas des paroles incompréhensibles à tout bout de champs. La seconde personne qu'elles avaient croisée était une fille de troisième année tout au plus qui marchait sur les mains tout en chantant des comptines Moldues...

La rouquine s'était demandée si au fur et à mesure du service, l'effet n'avait pas empiré, cependant elle ne pouvait en être sûre à moins de demander à ceux qui étaient fous ce qui étaient pour l'heure impossible.


"Bon... Bah c'est mal barré!"

Cette phrase était autant pour Elina que pour elle-même. Elle ne servait à rien, si ce n'est à combler le silence qui s'était installé. Le silence est comme une petite bête, dès qu'il a une petite place pour s'imposer, il prend l'opportunité sans hésiter et il est alors difficile de le combattre. Soit parce qu'il fait peur, soit parce qu'il est tellement ancré qu'il devient presque impossible de le chasser.

Enfin un miracle se produisit permettant non seulement d'éloigner ce silence gênant pour un temps, mais également de faire potentiellement avancer leur enquête. Un petit garçon de 1è année de Gryffondor se pointa au coin du couloir. Déjà il était habillé normalement et il ne hurlait pas des choses insensées sans raison apparente. Pour ne pas lui faire peur, la préfète attendit qu'il soit tout près d'elles pour l'interroger, ce qu'elle ne fit pas très discrètement...


"Eh toi! Salut! Heu on voudrait savoir t'as mangé vers quelle heure?"

En demandant les choses aussi brusquement, elle le fit fuir, comme si elle avait une tête à faire peur! Toutefois elle réussi à le rattraper à temps, si ça se trouve il était leur seule chance d'en savoir un peu plus. Et si dans tous le château, ils n'étaient que trois à être normaux? D'ailleurs cela rappela à la sixième année qu'elles ne savaient pas si les professeurs étaient également atteints ou non. Le savoir leur permettrait peut-être d'avancer un peu plus... En même temps, cela risquait de ne pas être très discret. Enfin bref, pour l'heure le garçon qu'elle avait attrapé tremblait comme une feuille ce qui ne manqua pas de l'interloquer.

Pourquoi avait-il peur d'elle? Bon d'accord, elle avait cinq ans de plus, mais elle n'était pas si grande que cela. Et puis sa tête était des plus normales. Certes elle avait les cheveux roux mais cela symbolisait le soleil non? Aussi, elle était habillée de vert, où était le problème? Cela ne voulait pas dire qu'elle était à Serpentard, c'était faux, elle appartenait entièrement à Serdaigle, la meilleure des maisons de son point de vue. Enfin en tout cas par rapport à sa personnalité, c'était la maison qui lui correspondait le mieux et elle était épanouie là-bas!


"On ne va pas te faire de mal, désolée d'avoir été un peu brutale, mais c'est une question de vie ou de mort, et tu es peut-être le seul capable de nous aider!" reprit la jeune fille espérant qu'il se sente moins brutalisé.

Il n'empêche que cela lui avait fait bizarre qu'il ait peur d'elles. Le garçon semblait légèrement rassuré, aussi décida-t-elle de le presser un peu, après tout elles n'avaient pas toute leur vie pour enquêter, même si c'était quand même bien marrant... Un peu flippant, mais marrant.


"Maintenant, si tu pouvais répondre à ma question, ça nous aiderait beaucoup."

"En-en f-fait j-je n'ai p-pas m-mangé... M-mais s-s'il v-vous p-plait ne m-me faites p-pas de m-mal! Je v-vous donnerai t-tout ce que v-vous voulez"

Bon d'accord pour le plus rassuré on reviendra. Le garçon était toujours autant apeuré et il semblait qu'il n'y avait rien à faire... *Mais il a été traumatisé ou quoi? Finalement si ça se trouve il est aussi devenu fou sauf qu'au lieu que ça se manifeste comme les autres, il y a eu un effet en plus, il est vraiment devenu peureux! Et dire que c'est un Gryffondor...* La jeune fille abandonna la parole laissant sa camarade essayer de le raisonner, elle serait peut-être plus douée qu'elle qui avait lamentablement échoué (en même temps vu comme elle s'y était prise c'était pas très étonnant!)

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.

L'enquête des légumes  PV 

En compagnie de Meilla, la jeune Poufsouffle avait quitté le sous-sol et avait arpenté quelques couloirs. Le bilan était affolant. Tout ceux que les deux jeunes filles avaient rencontrées semblaient atteint de cette folie étrange qui s'était abattue sur le château. Elina était encore sous le choc de leur rencontre avec l'élève au chapeau mexicain et à la robe à fleur. A vrai dire, le plus inquiétant était probablement de se dire que ces éléments faisaient parti de sa garde robe avant même que la folie ne s'abatte sur lui. Sinon, où donc se les serait-il procurés ? Peut-être aurait il été préférable finalement de ne pas quitter les sous-sols. Les élèves y semblaient moins atteint.

"Bon... Bah c'est mal barré!"

Meilla avait résumé en quelques mots les pensées d'Elina. Il était impossible d'obtenir une quelconque informations un tant soit peu compréhensible de la part des élèves qu'elles avaient croisées. Et sans informations, leur enquête n'avait aucune chance d'aboutir. Le découragement commençait à s'insinuer dans son esprit quand tout à coup un jeune Gryffondor de première année fit son apparition au bout du couloir. A première vu, il semblait tout ce qu'il y a de plus normal mais après ce qu'elle avait vu, la notion de normalité d'Elina pouvait être quelque peu altérée.

"Eh toi! Salut! Heu on voudrait savoir t'as mangé vers quelle heure?"

Meilla avait attendu que le Gryffondor soit à leur hauteur pour l'interroger. Cela dit, l'entrée en matière sembla un peu brutale a Elina. Si elle même avait cette sensation, que devait il en être pour le première année ? D'ailleurs, ce dernier sursauta avant de prendre ses jambes à son cou. Elina ne pouvait que le comprendre, s'il n'avait croisé jusque là que des élèves à demi-fou pour ne pas dire totalement, il y avait de quoi paniquer. Cependant, il aurait pu se terrer dans un coin si c'était le cas. A moins que le simple fait d'être abordé de cette manière par des élèves plus âgées suffise à le terroriser. Venant d'un Gryffondor c'était plutôt surprenant. Par chance, Meilla avait de plus longues jambes que lui et le rattrapa en quelques enjambées, Elina sur les talons.

"On ne va pas te faire de mal, désolée d'avoir été un peu brutale, mais c'est une question de vie ou de mort, et tu es peut-être le seul capable de nous aider!"

En disant qu'il s'agissait d'une question de vie ou de mort, Meilla ne faisait que mettre la pression à un jeune garçon déjà tout tremblant. Mais étrangement, celui-ci sembla se calmer un peu. Les Gryffondor étaient décidément des créatures bien étranges. A moins qu'il n'ait simplement pris conscience que les deux jeunes filles n'étaient pas touchées par le folie ambiante. L'enquête pouvait enfin commencer ! Elina s'en voulait un peu d'être aussi enthousiaste dans la situation actuelle mais elle ne pouvait tout simplement pas s'en empêcher. Trouvant la réaction du Gryffondor encourageante, Meilla commença son interrogatoire.


"Maintenant, si tu pouvais répondre à ma question, ça nous aiderait beaucoup."

La réponse du Rouge et or ne se fit pas attendre et surprit un peu Elina.

"En-en f-fait j-je n'ai p-pas m-mangé... M-mais s-s'il v-vous p-plait ne m-me faites p-pas de m-mal! Je v-vous donnerai t-tout ce que v-vous voulez"

Le première année bégayait tant qu'elle eut du mal à le comprendre. Finalement, il était loin de s'être calmé. Captant le regard désabusé de Meilla, le Poufsouffle se dit qu'il était peut-être temps de tenter sa chance. Après tout, elle n'avait pas été envoyé à Poufsouffle pour rien. Ils étaient connus pour être sociables, restait à voir si ils faisaient aussi de bons diplomates. Se déplaçant légèrement pour faire face au Gryffondor, elle planta son regard dans le sien avant de s'adresser à lui.


"Commence par te calmer, nous n'allons pas te faire de mal. Nous voudrions juste que tu réponde à quelques questions, tu veux bien ?"


Le regard légèrement fuyant, le Gryffondor regardait les deux jeunes filles à tour de rôle, un air incrédule sur le visage. Ses tremblements cessèrent peu à peu mais c'est avec un air toujours méfiant qu'il acquiesça.


"Bien. Donc tu n'as pas mangé, pourquoi ? Quelqu'un s'en est pris à toi ?"

Le Gryffondor toujours méfiant baissa les yeux et tordis ses mains nerveusement. Il sembla hésiter avant de répondre.

"Je... Je suis allé dans la grande salle p-pour le derniers service. I-ils se sont jetés sur moi pour me f-forcer à manger du b-brocoli. Je déteste le brocoli !"

Visiblement le première année avait été secoué par son expérience. Cela ne ressemblait pas aux élèves de Poudlard d'obliger l'un des leur a avaler du brocoli par la force. Ils étaient capable de blagues plus ou moins douteuses mais, au vu des événements de la journée, Elina considérait qu'il devait y avoir un lien.

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000

L'enquête des légumes  PV 

Elina comprit rapidement que pour Meilla ce n'était plus possible... Elle n'arrivait plus à rien, plus à tirer quoi que ce soit du Gryffondor ce qui commençait vraiment à être embêtant. La jeune fille se rappelait que quand elle était plus jeune, les "grands" lui faisaient peur, mais à ce point là quand même pas si? D'ailleurs elle avait souvent été en conflit avec les plus grands qu'elle, surtout les Serpentards; Amber, Rhéa, Victoria au final, ces trois filles avaient disparues de son environnement ce qui avait ravie la rouquine. Ca peut paraître méchant comme ça, mais elle estimait que ce n'était pas de sa faute si ces trois personnes la détestait. Bon peut-être un peu pour Amber après tout elle lui avait balancé une bombe à eau sur la tête, mais tout de même! Qu'est-ce que les personnes de cette maison sont susceptibles. Pour en revenir au garçon, peut-être qu'il avait un ou une ennemi(e) parmi les Serdaigles ou les Poufsouffles et que c'était pour cela qu'il avait peur?Très vite, ce fut démenti par ses propos grâce à Elina.

"Commence par te calmer, nous n'allons pas te faire de mal. Nous voudrions juste que tu réponde à quelques questions, tu veux bien ?"

Peut-être que la sixième année aurait effectivement dû lui demander s'il acceptait de répondre, ça aurait été plus poli... Et peut-être qu'elle aurait dû lui dire bonjour et se présenter, et faire les choses en bonne forme, seulement il était trop tard... Quoique, elle pourrait toujours reprendre du début après qu'il ait répondu. En même temps, elle avait été tellement heureuse de voir quelqu'un qui avait l'air normal qu'elle n'avait pas pu s'empêcher d'aller un peu trop vite...

"Bien. Donc tu n'as pas mangé, pourquoi ? Quelqu'un s'en est pris à toi ?"

La préfète ne pu s'empêcher d'admirer sa camarade, elle était si à l'aise pour parler aux gens, pour les canaliser, les calmer ect... Quelque part, la Serdaigle se dit qu'elle avait agit exactement comme un Gryffondor, trop impulsive tandis que le seul Gryffondor aux alentours n'avaient justement pas agis comme tel. Comme quoi, il n'y avait pas tant de barrières que cela entre les différentes maisons. Cela ne tient à pas grand chose! Et d'ailleurs cela marcha vraiment bien, le Gryffondor parla tout de suite.

"Je... Je suis allé dans la grande salle p-pour le derniers service. I-ils se sont jetés sur moi pour me f-forcer à manger du b-brocoli. Je déteste le brocoli !"

Meilla était estomaquée, décidément cette histoire était de plus en plus bizarre, vouloir forcé un première année à manger quelque chose. C'était sûr, ces personnes qui avaient voulu le forcer étaient les responsables de tout cela. Mais alors comment expliquer qu'elles n'aient pas forcé ni Elina ni Meilla? Oubliant qu'elle avait prévu de s'excuser et de repartir à zéro, la jeune fille s'empressa de demander plus d'informations sur ces personnes. Après tout c'était leur seule piste. Et puis il fallait bien avouer que cette histoire l'excitait un peu, elle avait vraiment envie de savoir ce qui s'était passé, comment ils avaient fait, qui étaient-ils! Pourtant ce n'était pas si drôle que cela, mais elle s'amusait bien. Elina semblait aussi être captivée par cette histoire, en même temps si ce n'était pas le cas, la rouquine doutait qu'elle l'ait suivie. Après tout elle n'était pas obligée. De toute manière avec tous ces gens fous dans le couloir, mieux valait ne pas trop traîner tout seul. Et puis les professeurs n'exigeraient pas leurs devoirs tout de suite, ils ne pouvaient pas savoir qui étaient devenu fou ou non. Du coup elles avaient une bonne excuse pour ne pas faire leurs devoirs et surtout une belle histoire pour passer le temps en s'amusant et en réfléchissant. Ce n'est pas tous les jours qu'on peut mener une enquête intéressante.

"Tu pourrais nous en dire un peu plus sur ces personnes? Combien il y en avait, si c'était des filles, garçons, leur maison, leur âge, leur physique ou que sais-je encore?"

Le Gryffondor semblait dubitatif face à la demande de la jeune rouquine, cependant comme il était toujours à sa merci, il n'avait pas tellement le choix. La préfète se rappelant de cela le lâcha doucement au cas où il déciderait de s'enfuir, toutefois, il semblait avoir compris qu'il valait mieux aider les deux filles pour retrouver la paix dans le château au plus vite.

"I-il y avait deux filles et deux garçons. J-je ne sais pas quel âge ils ont, m-mais ils doivent être plus g-grands que toi." termina-t-il en désignant la Poufsouffle. Avant de reprendre :

"Il y en avait deux de Serdaigle et deux de Poufsouffle. Les deux filles avaient des cheveux courts et blonds, je crois qu'elles étaient jumelles et les deux garçons des cheveux bruns avec une mèche pour le Serdaigle."

Des jumelles à Serdaigle et Poufsouffle il n'y en avait qu'une paire en quatrième année, de vraies pestes. Ce n'était pas sorcier de deviner qui l'avait attaqué. pour les garçons par contre c'était plus compliqué, la rouquine ne voyait aucun garçon de Serdaigle qui ressemblait à cette description... Qui cela pouvait-il bien être? Peut-être un quatrième année? Elle ne connaissait pas très bien les garçons de quatrième année de sa maison...

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.

L'enquête des légumes  PV 

Les espoirs d'Elina ne furent pas déçus, elle avait essayé de se montrer rassurante pour le Gryffondor et cela avait plutôt bien marché. Bon, ils n'étaient peut être pas devenus les meilleurs amis du monde mais au moins, ses paroles étaient un peu plus compréhensibles. Encouragée par les dernières révélations du Gryffondor, Meilla repris la parole, poussant le première année à continuer ses confidences. Elina espérait que cela n'allait pas le faire se rétracter. Ses tremblements s'étaient calmés mais il se montrait encore craintif.

"Tu pourrais nous en dire un peu plus sur ces personnes? Combien il y en avait, si c'était des filles, garçons, leur maison, leur âge, leur physique ou que sais-je encore?"

Le petit Gryffondor garda le silence un moment jusqu'à ce que Meilla relâche sa prise. Cela sembla le calmer un peu sans tout-à-fait faire disparaître ses angoisses. Il pris néanmoins le temps de rassembler ses souvenirs avant de répondre aux deux jeunes filles.

"I-il y avait deux filles et deux garçons. J-je ne sais pas quel âge ils ont, m-mais ils doivent être plus g-grands que toi. Il y en avait deux de Serdaigle et deux de Poufsouffle. Les deux filles avaient des cheveux courts et blonds, je crois qu'elles étaient jumelles et les deux garçons des cheveux bruns avec une mèche pour le Serdaigle."

Cela expliquait la peur du Gryffondor à l'approche de Meilla et d'Elina. Elles appartenaient aux mêmes maisons que les agresseurs. Elina avait pourtant du mal à imaginer que des Poufsouffles soient mêlés à cette histoire. Et c'était tout aussi surprenant de la part d'élèves de Serdaigle. Cela dit, Elina était bien forcée de reconnaître qu'appartenir à ces deux maisons ne faisait pas des élèves des anges. Au final, quelque soit la maison, tout les élèves aimaient faire des farces. Mais une farce de cette ampleur restait surprenante. Quelque chose d'aussi élaboré serait davantage attendu de la part de Serpentard. Restait à identifier les coupables. Le Gryffondor avait dit qu'ils étaient plus grands qu'elle. Probablement en quatrième année ou davantage. L'identification des deux filles ne devraient pas poser de problème, les jumelles ne couraient pas les rues, ni les couloirs de Poudlard d'ailleurs. Même si Elina ne les connaissait pas personnellement, elle croisait régulièrement l'une d'entre elle dans la salle commune de Poufsouffle. Les garçons en revanche seraient probablement plus difficiles à identifier. Elle ne connaissait pas très bien les élèves de quatrième année et plus, mais à cela s'ajoutait un autre problème. Le brun était un couleur de cheveux très courante et sans information supplémentaire, elle avait peu de chance de le trouver. Elina observa un instant Meilla, se demandant si celle-ci avait une idée concernant le garçon de Serdaigle puis accorda de nouveau son attention au Gryffondor.

" Peux-tu nous en dire plus sur les deux garçons ? Est-ce qu'il avaient un signe distinctif quelconque ? "

Le Gryffondor plissa un peu le front à cause de l'effort de concentration dont il devait faire preuve. Elina espérait vraiment qu'il trouverait quelque chose. Et si possible, quelque chose qui permettent aux deux jeunes filles de réduire la liste des suspects. Elle tendis donc l'oreille pour ne rien perdre des paroles du premier année quand celui-ci rouvrit la bouche.

" J-je crois que le garçon de P-Poufsouffle portait un badge sur la p-poitrine. Une équipe de Q-Quidditch mais je ne sais pas laquelle m-mais il y avait deux " C " sur le badge. "


Le jeune garçon se tue un instant, cherchant à se remémorer d'autres indices. Il jeta un coup d'oeil inquiet à Meilla avant de continuer. De son côté, Elina avait de quoi penser. L'équipe de quidditch dont le badge portait deux " C " majuscules était probablement les Canons de Chudley. Mais cela restait une équipe connue, elles auraient de la chance si un seul élève portait ce genre de badge.

" J-je n'ai rien remarqué de particulier chez le S-Serdaigle. A part un p-pansement sur le pouce droit. J-je l'ai vu quand il à essayé de m-me faire manger le b-brocoli. "

Cette fois encore, Elina se tourna vers Meilla. Les indices étaient faibles mais pouvaient êtres suffisants si elles avaient de la chance. Autre chose inquiétait la Poufsouffle. Comment ces quatre élèves s'y étaient-ils pris pour que la quasi totalité de Poudlard soit touchée par leur farce ?

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000

L'enquête des légumes  PV 

Meilla jeta un coup d'oeil à sa camarade pour se rendre compte qu'elle allait demander plus d'informations... Il était vrai que pour trouver qui étaient les deux garçons ça risquait d'être compliqué sans rien en plus. Surtout que le jeune Gryffondor ne savait pas quel âge ils avaient, la seule informations donc elles pouvaient être sûres était qu'ils étaient bruns, avec une mèche pour le Serdaigle ce qui déconcertait encore plus la rouquine étant donné que la plupart des garçons dont l'âge était d'au moins 13 ans en avaient une...

" Peux-tu nous en dire plus sur les deux garçons ? Est-ce qu'il avaient un signe distinctif quelconque ? "

La sixième année était persuadée qu'il n'allait pas répondre, après tout elle venait de lui poser presque la même question, sans les détails en particulier. Elle commençait à se dire que peut-être utiliser la légilimencie pourrait être une bonne idée... Bon le petit problème était qu'elle ne savait pas utiliser cette particularité, c'était donc impossible. Cependant malgré tout ce qu'elle pensait, le garçon répondit un peu plus à la question d'Elina. Décidément, il l'aimait beaucoup... Plus que la Serdaigle qu'il avait l'air de ne vraiment pas aimer. Cela avait-il un rapport avec son "attaque aux brocolis" ou avait-il simplement décidé de ne pas l'aimer par rapport à ce qu'il s'était passé un peu plus tôt? Encore une fois seul un légilimens pourrait connaître la réponse, et la jeune fille se surprit à rêver qu'elle l'était pendant quelques instants. Qu'est-ce qu'elle aimerait pouvoir comprendre ce qu'il s'était passé, et ce Gryffondor était la clé de l'énigme, la personne la plus apte à leur faire comprendre comment tout cela avait-il pu être possible dans le dos des professeurs et de tous les élèves.

" J-je crois que le garçon de P-Poufsouffle portait un badge sur la p-poitrine. Une équipe de Q-Quidditch mais je ne sais pas laquelle m-mais il y avait deux " C " sur le badge. "

Au début, Meilla pensa que c'était le capitaine de l'équipe de quidditch des Poufsouffle dont il parlait avant de se rappeler que c'était une fille, Ambre Baxredhel, batteuse de son état, ce n'était donc pas possible. Et puis de toute manière, le nom de l'équipe de Poufsouffle était les frelons, aucun "c" dans ce nom.... En tant que joueuse de quidditch, le premier nom qui vint à la jeune fille fut l'équipe des Canons de Chudley, qui était une équipe que la préfète détestait particulièrement. C'était une équipe dont la plupart des joueurs étaient hautains alors qu'ils n'en valaient vraiment pas la peine. Elle préférait largement le club de Flaquemare. La rouquine se rendit alors compte qu'un autre club de quidditch britannique avait pour initiales C.C : les Catapultes de Caerphilly, club moins connu mais pas moins méritant pour autant, c'était peut-être même le contraire... Décidément les indices de ce Gryffondor ne les aidaient pas beaucoup. Il rajouta cependant quelque chose qui attira l'attention de la jeune fille :

" J-je n'ai rien remarqué de particulier chez le S-Serdaigle. A part un p-pansement sur le pouce droit. J-je l'ai vu quand il à essayé de m-me faire manger le b-brocoli. "

C'était un détail banal et plutôt insignifiant, mais une histoire qu'elle avait entendu quelques jours plus tôt lui revient en mémoire. Un garçon de Serdaigle de cinquième année s'était fait mordre par un botruc. Il était en effet allé dans la forêt interdite pour faire on ne savait trop quoi à l'heure actuelle. Heureusement, il n'avait pas pu aller bien loin en se faisant mordre par cette créature. Meilla n'était absolument pas sûre que c'était lié, mais il y avait de grandes chances pour que ça le soit. En tout cas, ça ne l'étonnerait même pas que ce soit de sa faute, après tout c'était un garçon turbulent qui leur faisait souvent perdre des points, et elle n'avait jamais compris comment il avait pu être réparti dans leur maison avec un caractère pareil! Elle s'était toujours demandée si avec l'âge il s'assagirait mais il fallait croire que non, ou en tout cas pas tout de suite et il y avait peu de chance pour qu'elle voit cela, quittant le château dans moins de deux ans... Enfin qui sait ce qu'il pouvait arriver pendant ce laps de temps? Après tout il ne faut jamais dire jamais alors peut-être que ça marcherait? Peu importe.

" Ah s-si une dernière cho-ose. L-le Poufsouffle avait une baguette avec du bois r-rouge si ça peut v-vous aider. "

Et c'est sur cette dernière phrase qu'il prit ses jambes à son cou. Disparue l'aide, désormais, elles étaient seules pour résoudre ce mystère. La Serdaigle savait déjà à peu près à cause de qui tout cela s'était-il passé, restait à savoir pour le garçon à Poufsouffle, mais Elina avait peut-être un avis?

" T'en penses quoi? Je pense savoir qui est le garçon à Serdaigle. Pour les jumelles ce n'est pas trop dur, il n'y en a pas tant que ça à poudlard. Pour le garçon de Poufsouffle par contre...? J'avoue que le dernier indice du Gryffondor me laisse perplexe... "

Elina avait-elle entendu parler d'un garçon avec une baguette en bois rouge, ça restait à voir...

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.

L'enquête des légumes  PV 

Les paroles du Gryffondor semblaient avoir plongées Meilla dans une profonde réflexion. Peut-être le description du garçon de Serdaigle lui disait elle quelque chose ? Mais à vrai dire, vu le peut d'informations qu'elles avaient, elles auraient du mal à identifier les responsables. A la surprise d'Elina, le Gryffondor repris la parole de lui même pour ajouter un détail.

" Ah s-si une dernière cho-ose. L-le Poufsouffle avait une baguette avec du bois r-rouge si ça peut v-vous aider. "

Mais a peine eut-il donné cette dernière information qu'il réussit à s'échapper. Cette fois-ci, les deux jeunes filles ne se lancèrent pas à sa poursuite. Il n'y avait certainement aucune chance qu'elles tombent sur un autre élève en mesure de leur donner des informations. Elles devraient se contenter des informations qu'elles avaient obtenues du Gryffondor. Un air perplexe sur le visage, Meilla se tourna vers sa cadette avant de demander.


" T'en penses quoi? Je pense savoir qui est le garçon à Serdaigle. Pour les jumelles ce n'est pas trop dur, il n'y en a pas tant que ça à poudlard. Pour le garçon de Poufsouffle par contre...? J'avoue que le dernier indice du Gryffondor me laisse perplexe... "

Meilla avait bien de la chance d'avoir une idée de l'identité du Serdaigle. Elina ne pouvait pas en dire autant du Poufsouffle. Le Quidditch était un sport trop populaire pour qu'un badge de fan club soit un indice réellement parlant. Le Gryffondor avait parlé d'une baguette avec du bois rouge avant de fuir à toute vitesse. Peut-être la baguette avait elle été faite en pin ou en cèdre rouge ? A moins qu'il ne s'agisse d'un bois plus exotique... Si elle devait examiner la baguette de tout les lèves de plus de 13 ans elle allait y passer la nuit, et encore ! Pourtant cela devais être assez visible pour que le Gryffondor ai noté ce détail malgré la situation dans laquelle il se trouvait. Malheureusement, elle ne connaissait pas l'aspect des baguettes de chacun, loin de là. A plus forte raison des élèves d'années supérieures à la sienne. Si encore il s'agissait d'une personne qui suive les mêmes cours qu'elle, elle aurait pu remarquer la couleur de sa baguette mais ce n'était pas le cas.

Il fallait peut-être si prendre autrement alors. Peut-être qu'au lieu de chercher des personnes isolées, elles devaient chercher des élèves en relation. Elle avaient réussit à identifier les jumelles et peut-être aussi le Serdaigle. Au lieu de chercher le Poufsouffle à l'aveugle, elles n'avaient qu'a surveiller ceux qui fréquentait leurs 3 suspects. Pour se lancer dans une blague aussi complexe, il se connaissaient forcément. Elle décida donc de faire part de ses déductions à Meilla.

"Cela risque d'être plus difficile d'identifier le Poufsouffle. Je ne vois pas trop qui ça peut-être. Mais si on identifie les Poufsouffles qui fréquentent nos trois suspects, cela sera plus facile."

Restait à savoir comment il s'y étaient pris pour rendre la quasi totalité des résidents de Poudlard fou. Ce ne devait pas être aussi facile. En tout cas, Elina ne connaissait aucun sort ou potion qui aient de tels effets mais elle était loin de tous les connaître. Si les coupables étaient plus âgés qu'elle, ils devaient en connaître plus qu'elle mais peut-être que Meilla, elle, aurait une idée ?

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000

L'enquête des légumes  PV 

Elina semblait réfléchir, sans forcément trouver ce qu'elle cherchait dans sa mémoire. Après tout, c'était normal, si le garçon était plus vieux qu'elle, elle ne l'avait peut-être jamais vraiment remarqué. Cependant, un truc turlupinait la rouquine. Les deux jumelles, tout le monde savait qui c'était. Il n'y avait qu'une paire de jumelle avec l'une à Poufsouffle et l'autre à Serdaigle. Le garçon de Serdaigle, tout le monde le connaissait dans leur maison, c'était un fauteur de troubles et un garçon pas des plus sympathiques. La préfète avait eu plusieurs fois appel à lui, elle l'avait plusieurs fois remis en place ce qui n'avait pas été évident. Remettre les gens en place fait partie du boulot des préfets, mais ce n'est pas ce qu'ils préfèrent en général. La sixième année préférait mille fois préparer des animations, ou même faire ses rondes que de devoir parler à un élève pour des raisons de discipline. Et encore, elle était en sixième année et plus grande que la majorité des élèves de l'école (surtout qu'elle avait déjà 17 ans), mais elle se demandait comment faisaient les autres préfets, ceux qui étaient en deuxième année, ça ne devait pas être facile. Elle estimait d'ailleurs que le mieux était d'avoir dans une même maison un préfet plus jeune que l'autre, ce qui permettait de s'occuper des élèves de tout âge. Seulement ce cas n'était présent que chez les bleus ce qui était bien dommage.

Enfin bon, tout cela pour dire que Meilla ne comprenait pas pourquoi le garçon de Poufsouffle n'était quant à lui pas connu. Peut-être n'avait-il jamais fait de farces auparavant? Cependant cela semblait dur à croire. Il semblait y avoir dans leur petit groupe de fauteurs de trouble que des gens connus! Alors comment cela était-il possible qu'Elina ne voit pas cela comme ça tout de suite... La sixième année ne connaissait pas trop les Poufsouffles. En réalité, elle ne connaissait que des Poufsouffles de troisième ou de première année. Les autres... A part quelques uns qui étaient en cours avec elle dont elle connaissait le nom et encore, elle n'avait pas beaucoup de relations avec des Poufsouffles.


"Cela risque d'être plus difficile d'identifier le Poufsouffle. Je ne vois pas trop qui ça peut-être. Mais si on identifie les Poufsouffles qui fréquentent nos trois suspects, cela sera plus facile."

Elina avait raison, mais Meilla décida de faire part de ses réflexions, peut-être cela donnerait-il des idées à sa camarade?

"J'ai réfléchi et je me dit que le Poufsouffle doit être connu dans votre maison, pour faire des farces, quelque chose dans ce style. C'est le cas du Serdaigle qui est un garçon assez turbulent, il est limite célèbre à Serdaigle. Les jumelles sont elles aussi très connues de part leur gémellité. "

D'un autre côté, même si elles connaissaient l'identité des coupables, cela ne les aiderait pas beaucoup à trouver quoi faire. La rouquine se demandait s'il valait mieux demander à un professeur, ou au moins voir s'ils avaient été atteint ou s'il fallait trouver un remède auparavant? Elles perdraient sans doute moins de temps à investiguer du côté du remède. Peut-être que si elles allaient dans les cuisines, elles pourraient trouver des indices dans les plats non mangés. En tout cas il fallait qu'elles se dépêchent si elle voulait voir quelque chose avant que les restes ne partent.

"Pendant que l'on réfléchit au sujet du poufsouffle, je suggère que nous allions enquêter du côté des cuisines, je connais quelques sorts permettant de vérifier les sorts effectués sur la nourriture... Reste plus qu'à espérer que c'est un sort parce que sinon je sais pas comment on va faire... "

Elina avait l'air d'être d'accord, et la Serdaigle commença donc à partir vers les cuisines espérant que les elfes n'avaient pas déjà tout enlevé...

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.

L'enquête des légumes  PV 

Elina s'était creusée la cervelle sans succès. Elle avait beau tourner et retourner dans sa tête les informations qu'elles avaient obtenues, rien ne venait. Meilla devait s'être rendu compte du trouble dans lequel se trouvait sa cadette car elle tenta de l'aider.

"J'ai réfléchi et je me dit que le Poufsouffle doit être connu dans votre maison, pour faire des farces, quelque chose dans ce style. C'est le cas du Serdaigle qui est un garçon assez turbulent, il est limite célèbre à Serdaigle. Les jumelles sont elles aussi très connues de part leur gémellité. "


Il y avait bien quelques suspects qui lui apparaissaient mais il était difficile d'affirmer quoique ce soit sans informations précise. Elina était actuellement la seule préfète de Poufsouffle. Pour une troisième année, ce n'était pas une tâche facile. De par son âge, elle pouvait difficilement gérer les élèves plus âgés. A vrai dire, leur directrice de maison s'occupait des cas qu'elle ne pouvait pas régler elle même. Par conséquent, il y avait des chances qu'elle ne soit pas au courant des agissements de certains fauteurs de trouble. Elle ne se souvenait que vaguement d'épisodes qui avaient contrariés fortement miss Almeida. Mais après tout, pourquoi s'acharner à ce point sur l'identité des auteurs de la farce ? Savoir qui ils étaient ne les avancerais pas à grand chose. En tout cas, ce n'est pas ce qui leur permettrais de trouver une solution au problème qui les occupait. A moins qu'elles ne décident de confronter les coupable. Mais pour cela, encore fallait-il leur mettre la main dessus. Pour autant, cela ne suffirait pas à ramener les choses à la normal dans le château. Meilla devait avoir suivit la même réflexion car elle repris la parole.

"Pendant que l'on réfléchit au sujet du poufsouffle, je suggère que nous allions enquêter du côté des cuisines, je connais quelques sorts permettant de vérifier les sorts effectués sur la nourriture... Reste plus qu'à espérer que c'est un sort parce que sinon je sais pas comment on va faire... "

Meilla avait raison. Elles auraient dû commencer tout de suite par là. Cependant, elle avait davantage d'espoirs que Meilla. Si ce n'était pas un sort qui avait été jeté sur la nourriture, alors il s'agissait probablement d'une potion ou d'une substance quelconque. Si c'était le cas, elles pourraient toujours demander de l'aide à madame Grayce pour identifier l'origine du problème. Pour peu qu'elle n'ait pas été touchée elle aussi. Meilla avait déjà pris la direction des cuisines, aussi, Elina pressa le pas pour la rattraper.

" Même si on trouve, qu'est-ce que l'on fera ensuite ? Tu connais des contre-sorts efficaces pour ce genre de situation ? "


Il ne leur faudrait pas longtemps pour atteindre les cuisines et Elina savait que les elfes de maison qui y travaillaient seraient ravis de pouvoir rendre service à une élève de Poufsouffle. Ils semblaient particulièrement apprécier les élèves de cette maison. Peut-être parce que ces élèves comptaient dans leurs rangs bon nombre de gourmands qui se montraient toujours des plus reconnaissant envers les elfes de maisons généreux. C'était aussi les élèves que l'on avait le plus de chance de trouver aux cuisines. S'il fallait parfois quelques années avant que les nouveaux arrivants des autres maisons apprennent comment se rendre aux cuisine, tout les premières années de Poufsouffle le savait.

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000

L'enquête des légumes  PV 

Elina rattrapa finalement Meilla qui décida qu'il faudrait peut-être qu'elle ralentisse un peu, après tout, ce n'était pas comme si elles étaient vraiment pressées... Enfin un peu quand même...

" Même si on trouve, qu'est-ce que l'on fera ensuite ? Tu connais des contre-sorts efficaces pour ce genre de situation ? "

La Poufsouffle soulevait un point important ici, comment pouvaient-elles inverser la tendance, même en supposant qu'elles trouvent ce qui avait été ajouté à la nourriture? D'un autre côté, tant qu'elles ne savaient pas ce qui avait causé ce problème, elles ne pouvaient pas trouver de remède, c'était certain. Meilla avait l'impression en écoutant Elina que cette dernière était pessimiste quant à leurs chances de trouver un remède, cependant son sourire contrastait avec cette impression ce qui donnait quelque chose d'assez étrange. Toutefois, la sixième année ne s'attarda pas plus sur ça, il fallait qu'elle réfléchisse deux minutes.

Les deux filles connaissaient les coupables, enfin plus ou moins. Elles savaient que c'était à cause de la nourriture que les gens étaient devenus fous et que le fait qu'elles n'aient pas été touchées était dû au fait qu'elles avaient mangé plus tôt. Les plats provenant du premier service étaient donc intacts. Elles pouvaient donc comparer les plats du premier service avec les plats suivants pour voir ce qui avait été rajouté. Cependant, cela ne leur permettrait pas d'inverser la tendance.... D'un autre côté, la Serdaigle était en train de se dire que ce n'était pas vraiment à elles de régler le problème, après tout elles n'étaient pas professeurs... En même temps, maintenant qu'elles avaient commencé, la rouquine était curieuse de savoir ce qui s'était vraiment passé. Elle était impliquée dans cette histoire qu'elle l'ait voulu ou non.

Normalement, elles devraient aller voir des professeurs, ce serait le plus sage. Seulement elles voulaient se débrouiller toutes seules. Enfin Meilla ne pouvait parler pour sa camarade, mais elle pensait qu'il en était de même pour elle. Aussi allaient-elle continuer toutes seules pour le moment. La jeune fille se dit que peut-être elles n'avaient pas besoin de trouver le remède, souvent dans ce type de farces, les effets s'estompaient seuls, au cours du temps. Cela commençait à faire quelques heures maintenant, peut-être que les élèves allaient bientôt redevenir normaux? La sixième année l'espérait en tout cas, car il était assez flippant de croiser des gens qui avaient à moitié (ou complètement pour certains) perdu la tête.


" Non, je ne sais pas trop. Enfin après ça dépend de ce que l'on trouve. Mais je commence à me dire qu'on n'aura pas forcément besoin de mettre en place le remède, après tout, si ce n'est qu'une farce, leur folie ne va pas durer éternellement et ça commence à faire quelques heures pour les premières victimes. Néanmoins, j'aimerais bien voir si je suis capable d'identifier le problème. Surtout que maintenant que l'on a commencé, on ne peut pas s'arrêter en chemin sans savoir ce qu'il s'est passé... Enfin moi je ne peux pas en tout cas, je ne sais pas ce qu'il en est pour toi? "

Meilla s'était un peu perdue dans ses propos, tout comme ses réflexions étaient emmêlées. En tout cas, elles étaient désormais devant les cuisines et il ne leur restait plus qu'à chatouiller la poire du tableau pour entrer, ce que la rouquine fit avant de se glisser dans la pièce en espérant que la Poufsouffle l'avait suivie. Après tout, elles avaient commencé cela ensemble. En plus c'était plus drôle à deux et puis la Serdaigle s'amusait bien à jouer les détectives.

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.

L'enquête des légumes  PV 

L'intervention d'Elina sembla plonger Meilla dans une intense réflexion. Intense, mais courte car elles n'avaient même pas encore atteint les cuisine que la Serdaigle lui répondait :

" Non, je ne sais pas trop. Enfin après ça dépend de ce que l'on trouve. Mais je commence à me dire qu'on n'aura pas forcément besoin de mettre en place le remède, après tout, si ce n'est qu'une farce, leur folie ne va pas durer éternellement et ça commence à faire quelques heures pour les premières victimes. Néanmoins, j'aimerais bien voir si je suis capable d'identifier le problème. Surtout que maintenant que l'on a commencé, on ne peut pas s'arrêter en chemin sans savoir ce qu'il s'est passé... Enfin moi je ne peux pas en tout cas, je ne sais pas ce qu'il en est pour toi? "

Elina comprenait tout à fait le raisonnement de son aînée car elle avait suivit le même. Elles s'étaient trop impliquées dans cette enquête pour l'abandonner en cours de route ou même la confier à quelqu'un d'autre. Jouer les détectives avait quelques chose de stimulant et la Poufsouffle ne voulait pas se priver du plaisir de faire la lumière sur les événements étranges qui avaient envahis Poudlard. Avec un peu de chance, le maléfice étrange qui touchait les élèves allaient bientôt prendre fin de lui même. Restait à espérer qu'il ne prendrais pas fin avant qu'elle n'ait pu examiner les plats ou qu'au moins, il laisserait des traces. Il était néanmoins surprenant que les deux jeunes filles n'aient rencontré aucun professeur. Ceux-ci auraient du être sur le pieds de guerre au vu de la folie qui avait gagnée leurs élèves. Pourtant, nul n'était visible. Peu importe, elles auraient tout le temps de se mettre à la recherche de l'un d'eux si les problèmes persistaient et qu'elles s'avéraient incapable de le résoudre. A vrai dire, sur ce point, Elina comptait davantage sur Meilla que sur elle même. La Serdaigle était bien plus proche de sa fin d'étude qu'elle et elle avait donc des connaissances bien plus vastes dans quel que soit le domaine. Et puis, Meilla n'était certainement pas chez Serdaigle pour rien.

"Je ne faisais qu'un constat. Je n'envisageais pas de nous arrêter en si bon chemin, ce serait trop frustrant."

Elina ne réalisait que maintenant qu'en d'autres circonstances, elle aurait dû être intimidée face à une élève du niveau de Meilla. Pourtant, par la magie de cette journée chaotique, elle conversaient d'égale à égale. Dans toute chose, il y a des bons comme des mauvais côtés. Elina venait de trouver celui de cette journée. Meilla s'arrêta un instant devant un tableau, le temps de chatouiller la poire de la nature morte et se glissa dans les cuisines par le passage qui venait de se dévoiler. Sans se poser plus de question, la Poufsouffle lui emboîta le pas.

Les cuisines semblaient aussi animées qu'a l'accoutumé et les elfes de maisons étaient affairés. Mais, sans qu'elle sache dire ce dont il s'agissait, un détail perturbait Elina. Peut-être était-ce parce que les Poufsouffle étaient coutumier des incursions dans les cuisines mais elle pouvait sentir une légère variation dans l'ambiance de la pièce. C'était à peine perceptible mais néanmoins dérangeant. Il faut parfois un peu de temps pour remarquer l'évidence et c'est pourquoi elle fut aussi longue à réaliser que c'était le silence qui la dérangeait. A première vu, tout semblait normal dans les cuisines. Si ce n'est que les elfes conservaient un silence inhabituel. L'absence de leur joyeux babil laissait un désagréable malaise et aucun d'eux ne vint à leur rencontre comme s'était pourtant leur habitude lorsqu'un visiteur mettait les pieds dans leur cuisine. Sur l'une des tables, elle pouvait voir ce qui semblait être les restes du repas précédent. Elle ne réalisa qu'a cette instant qu'elle n'avait encore jamais vu de reste dans cette cuisine auparavant. Comment avait elle pu ne pas y penser ? Elle ne s'était jamais demandée ce que devenaient les restes avant ce jour. Peut-être que les elfes de maison terminaient eux-même les plats ? Si c'était le cas, ils avaient peut-être mangé la nourriture « contaminée » eux aussi. Elles avaient déjà constater les effets sur les autres élèves mais qu'en était-il des elfes de maison ? Réagissaient-il de la même manière ? Au vu du spectacle qui s'offrait à ses yeux, elle en doutait sérieusement. Elle fit part de ses réflexions à Meilla.


"C'est bizarre. Tu crois que les elfes de maison ont pu consommer cette nourriture eux aussi ? Mais ils n'ont pas la même réaction que les élèves que nous avons vu jusqu'à présent."

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000

L'enquête des légumes  PV 

"Je ne faisais qu'un constat. Je n'envisageais pas de nous arrêter en si bon chemin, ce serait trop frustrant."

Parfait, elles étaient donc sur la même longueur d'onde. En entrant dans la cuisine, la Serdaigle vit les elfes s'affairer autour des plats, sans aucun bruit. Elle ne voyait pas quelque chose d'étrange à cela, n'étant pas allée dans cette pièce si souvent que cela. Cependant, Elina semblait plongée dans d'intenses réflexions, sans que la rouquine ne comprenne pourquoi. Au bout de quelques minutes, la Poufsouffle sembla trouver ce qui la gênait.

"C'est bizarre. Tu crois que les elfes de maison ont pu consommer cette nourriture eux aussi ? Mais ils n'ont pas la même réaction que les élèves que nous avons vu jusqu'à présent."

Cette trouvaille paraissait assez plausible. Un plat à moitié manger trônait sur une table non loin d'elles. Bien que la sixième année ne soit pas venue souvent dans cette partie du château, elle n'avait jamais vu des restes ici, surtout que cela faisait déjà quelques heures que le repas était fini, ce n'était pas comme si cela faisait seulement quelques minutes... Effectivement, Elina avait raison, les elfes avaient sûrement consommé de cette nourriture "empoissonnée" et ils avaient désormais un comportement des plus étranges. Il fallait qu'elles fassent quelque chose pour les aider... La Serdaigle doutait que les interroger serait concluant cependant il fallait essayer, au cas où elles pourraient avoir quelques informations. Et peut-être que certains n'étaient pas touchés mais ne voulaient pas se faire remarquer? A leur place, elle aurait sûrement tout fait pour se fondre dans la masse, surtout avec des sorcières qui rentrent dans les cuisines et qui peuvent potentiellement être les investigatrices de ce problème.

"Tu as absolument raison! Mais certains font peut-être semblant pour se fondre dans la masse tu ne penses pas? On devrait essayer d'en interroger un ou deux pour voir comment ils ont réagis."

La préfète était repartie pour interroger les elfes avant de se rappeler de ce qu'elle avait fait précédemment avec le petit Gryffondor... Elle avait sûrement dû le traumatiser, elle n'était pas très douée pour interroger des gens et ferait peut-être mieux de laisser la Poufouffle le faire à sa place, après tout ils sont plus connus pour leur patience. La rouquine se dit d'ailleurs qu'elle ne pourrait jamais être un bon Auror, ou même faire partie de la brigade des policiers magiques. Les enquêtes elle aimait bien cela, mais interroger les gens discrètement était quelque chose d'impossible pour elle. Soit elle était trop direct et leur faisait peur, soit elle n'était pas assez direct et ils lui mentaient. Elle se voyait plus chercher des choses dans des potions ou par rapport à des sortilèges. Elle commençait d'ailleurs à se dire que travailler en tant que médicomage pourrait être pas mal aussi... Elle ne savait pas trop, elle aurait bien le temps de voir plus tard, ce n'était pas vraiment le moment.

"Attends je vais jetez un coup d'oeil à ce plat avant. Parce que si c'est une potion elle risque de s'évaporer après... Et si c'est un sort il risque de ne plus faire effet..."


La jeune fille se dirigea vers le plat qui devait contenir une sorte de hachis parmentier à moitié mangé. Elle l'observa sous tous les angles pour vérifier qu'il n'y avait aucune couleur bizarre. Ce serait du travail de très mauvaise qualité que de laisser de la couleur mais sait-on jamais? Evidemment, comme on pouvait s'y attendre, il n'y avait rien. Elle lança un sort de reconnaissance de maléfice ne pouvant pas faire grand chose pour vérifier si c'était dû à une potion avec seulement sa baguette. Elle avait lu l'autre jour dans un livre qu'une certaine potion permettait de trouver toute potion basique mise sur un objet. Elle s'était alors dit qu'elle essaierait pendant les vacances, elle n'en avait donc pas de prête. Aussi, lui fallait-il essayer de voir si c'était un sortilège, ce qui lui semblait avoir été plus simple à faire pour les investigateurs de cette farce. En effet, le sortilège leur aurait permis de ne pas s'approcher de trop près des plats.

La rouquine lança le sort adéquat et le plat se mis à briller d'une lumière dorée. Remontant dans les souvenirs d"un de ses derniers cours, elle put comprendre que le sort lancé n'était pas de la magie noire, bien heureusement. Elle ne pouvait pas déterminer exactement de quoi il s'agissait, mais cela leur donnait un indice sur comment arrêter cette folie. Il fallait attendre puisqu'elle n'avait pas de contre-sort direct. Cependant, peut-être qu'un "finite incantatum" suffirait à arrêté tout cela. Après tous, les élèves qui avait organisé cette blague n'était pas non plus d'un niveau assez élevé pour que le sortilège le soit autant, il fallait essayer.


"C'est un sortilège, je ne peux pas te dire le nom. Je ne suis pas sûre que ça marche, mais peut-être qu'on pourrait essayer un finite incantatum."

La serdaigle avait parlé tout haut, sans savoir où se trouvait sa camarade exactement. En fait elle ne savait même pas si elle l'avait suivie ou si elle était allée interroger un elfe...

Reducio
Désolée pour le retard :/

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.

L'enquête des légumes  PV 

Meilla semblait aussi de sont avis bien qu'elle n'ait pas manifesté de surprise face à l'ambiance austère et inhabituelle de la pièce. Cela dit, il est vrai que les autres maisons n'étaient pas aussi coutumières des incursions dans les cuisine.

"Tu as absolument raison! Mais certains font peut-être semblant pour se fondre dans la masse tu ne penses pas? On devrait essayer d'en interroger un ou deux pour voir comment ils ont réagis."


Meilla avait sans doute vu juste. Cela étant dit, Les elfes de maison accepteraient peut-être de parler à une élèves de Poufsouffle. Ils avaient toujours eu une affection toute particulière pour les élèves de cette maison. Très probablement parce qu'ils étaient les plus à même d'apprécier leurs petits plats. Mais s'il connaissaient les élèves à l'origine du problème auquel ils faisait face maintenant, il ne serait peut-être plus aussi accueillants...
Meilla prenait déjà les devant en s'approchant des elfes de maison avant de montrer une certaine hésitation. Elina ne pouvait pas savoir à quoi elle pensait, mais le Serdaigle éclaira rapidement sa lanterne ;


"Attends je vais jetez un coup d'oeil à ce plat avant. Parce que si c'est une potion elle risque de s'évaporer après... Et si c'est un sort il risque de ne plus faire effet..."

Meilla avait changé d'objectif et se dirigeait maintenant vers le plat suspect. La Serdaigle observa le plat sous toutes ses coutures, fronçant parfois les sourcils. Finalement, elle sortit sa baguette et lança un sort qu'Elina ne connaissait pas. La Poufsouffle ne compris pas davantage la réaction qui eu lieu ensuite mais elle sembla satisfaire Meilla. Celle-ci ne tarda d'ailleurs pas à lui faire part de ses conclusions.

"C'est un sortilège, je ne peux pas te dire le nom. Je ne suis pas sûre que ça marche, mais peut-être qu'on pourrait essayer un finite incantatum."

Elina qui n'avait pas encore décidé de ce qu'elle allait faire se décida alors à rejoindre Meilla. Si cette dernière trouvait le moyen de faire disparaître le sort et ses effets, elle n'avait plus besoin d'interroger les elfes. Inutile de déranger davantages les malheureux cuisiniers si ce n'était pas nécessaire.


« Tu pense qu'un finite incantatum suffira ? Il y a certains sorts qui sont conçu spécialement pour y résister et même s'amplifier à son contact. Ceci dit, cela vaut probablement la peine de prendre ce risque. »

Tandis qu'elles discutait, Elina aperçu un mouvement à la périphérie de son regard. Apparemment, l'un des elfes de maison réagissait à leur discussion. Après tout, Meilla n'avait pas vraiment besoin de son aide, elle se débrouillait très bien et connaissait bien plus de sortilèges qu'elle. Elle se décida donc à tourner les talons pour se diriger vers l'elfe de maison qui les regardait faire avec curiosité.

Reducio

Désolée pour l'attente. :sweatingbullets:

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000

L'enquête des légumes  PV 

« Tu pense qu'un finite incantatum suffira ? Il y a certains sorts qui sont conçu spécialement pour y résister et même s'amplifier à son contact. Ceci dit, cela vaut probablement la peine de prendre ce risque. »

Un elfe était près d'elles, il semblait particulièrement curieux de les voir ici inspecter la nourriture. En même temps, cela pouvait se comprendre, habituellement les élèves se faufilant en cuisine venaient quémander à manger, et non regarder les restes. D'un autre côté, la rouquine n'avait pas oublié la remarque d'Elina qui était très juste. Et si le finite incantatem faisait apparaître des effets seconds et qu'au lieu d'arrêter le sortilège, elles ne faisaient qu'empirer les choses? La Poufsouffle semblait dire que c'était un risque à prendre et la Bleue aurait sûrement dit la même chose quelques années auparavant, mais elle n'en était plus aussi sûre. Il valait peut-être mieux qu'elles ne fassent rien? De toute manière les farceurs avaient bien dû se débrouiller pour que le sort ne dure pas éternellement. Une farce c'était bien marrant, mais il fallait qu'il y ait une fin sinon ce n'était plus aussi amusant.

Cependant, la sixième année aurait bien voulu savoir comment on pouvait arrêter un tel sort, elle voulait savoir si un finite incantatem était assez puissant pour une blague de ce type. C'était certainement de la curiosité mal placée, si ça ne marchait pas elle ne ferait qu'empirer les choses, néanmoins, elle était très curieuse... Cela lui rappelait quand elle était petite et qu'elle ne savait pas encore lire, elle posait des questions à longueur de journée à ses parents, sur tout et n'importe quoi. Quand elle avait su lire, ils avaient été soulagés, elle pouvait enfin se rendre dans la bibliothèque familiale pour chercher des réponses seule.

Un conflit d'intérêt se bousculait dans la tête de la rouquine. D'un côté, elle avait envie de savoir ce qui se passerait si elle essayait, mais d'un autre côté, en tant que préfète, qui plus est en chef, elle se devait de résoudre le problème.


« Elina, finalement je pense qu'il vaudrait mieux ne rien faire du tout, tu ne crois pas? J'ai trèèèèès envie de savoir si ça marcherait, mais bon tu as raison en disant que ça pourrait compliquer les cho... »

Un bruit sourd et net arrêta Meilla dans son explication. Plein de petits "pop" retentirent dans les cuisines en faisant sursauter chaque petit elfe excepté celui qui semblait ne pas être atteint auparavant. Prise par stupéfaction, la jeune fille ne bougea pas pendant au moins une minute. Les elfes s'étaient remis au travail comme ils en avaient l'habitude. Sans prendre la peine de dire quoi que ce soit, elle ressortit dans les couloirs où une secousse se fit ressentir la plaquant par terre. Elle eut du mal à se relever, et se demanda en se relevant si elle n'avait pas rêvé pendant toute l'après-midi. Pourquoi? Parce que des groupes d'élèves marchaient tranquillement comme s'il ne s'était rien passé, s'amusant comme d'habitude. Elina sortant des cuisines à sa suite lui enleva ce doute. Il s'était réellement passé quelque chose d'étrange, même si elles semblaient les seules à s'en rappeler.

« J'ai rien compris à ce qu'il s'était passé, mais tout semble être redevenue normal... C'est dommage, on ne saura jamais si le finite incantatem aurait suffit à réparer les choses... Enfin peut-être que ça vaut mieux finalement! elle marqua une pause avant de reprendre, Je ne suis pas sûre que ça ait été les meilleures circonstances, mais c'était très sympa d'apprendre à se connaître un peu mieux! Ca te dit qu'on aille chercher un truc aux cuisines maintenant? Parce que je commence à avoir faim après toutes ces aventures! »

Reducio
Désolée pour l'énoooooooooorme retard :/ Sinon fin du RPG pour moi, c'était très cool ces deux RPG (même si on a mis presque un an mais bon ^^)

~En voyage autour du monde et en couple avec la fille la plus extraordinaire du monde ~
Attention, apparition de carottes hallucinogènes dans le secteur des ornithorynques.

L'enquête des légumes  PV 

La dernière intervention d'Elina avait apparemment fait changé d'avis Meilla. Il était assez courant que les objets de farces soient résistants aux finite incantatem, il ne serait donc pas particulièrement surprenant que ce sort empire les choses au lieu de les stopper. Meilla était visiblement en proie à un conflit intérieur en ce qui concernait ce qu'il convenait de faire. Elina attendit patiemment l'avis de son aînée. Meilla avait plus d'expérience qu'elle et la Poufsouffle avait confiance en son jugement.

« Elina, finalement je pense qu'il vaudrait mieux ne rien faire du tout, tu ne crois pas? J'ai trèèèèès envie de savoir si ça marcherait, mais bon tu as raison en disant que ça pourrait compliquer les cho... »

Meilla n'eut pas le temps d'achever sa phrase. Ses mots furent engloutit sous des « pop » sonores qui retentirent au quatre coins de la cuisine. Le premier fit sursauter Elina qui se mit immédiatement à chercher la source du bruit au risque de récolter un torticolis. Les elfes sursautaient à chacun des « pop » à l'exception de celui qui s'était approché des filles et semblait ne pas avoir souffert de la farce. Pendant un instant tout sembla se figer, puis, les elfes se remirent au travail comme si rien ne s'était passé. Interloquée, Elina se hâta de suivre Meilla qui avait déjà regagné les couloirs. Elle fut prise par surprise par la secousse qui ébranla le château et ne dû de rester debout qu'au chambranle de la porte auquel elle s'était raccroché de toutes ses forces. Meilla n'avait pas eu cette chance et se relevait péniblement. Un tremblement de terre en Angleterre ? Elina n'avait jamais entendu parler de ce genre de phénomène. Tout dans le château semblait être redevenu normal. Et tout ses habitants avaient retrouvés leurs occupations habituelles. Seule Meilla qui regardait autour d'elle d'un air effaré était la preuve que tout cela avait bel et bien eu lieu. Elina devait aussi faire une drôle de tête, mais cela semblait rassurer Meilla.

« J'ai rien compris à ce qu'il s'était passé, mais tout semble être redevenue normal... C'est dommage, on ne saura jamais si le finite incantatem aurait suffit à réparer les choses... Enfin peut-être que ça vaut mieux finalement! Je ne suis pas sûre que ça ait été les meilleures circonstances, mais c'était très sympa d'apprendre à se connaître un peu mieux! Ca te dit qu'on aille chercher un truc aux cuisines maintenant? Parce que je commence à avoir faim après toutes ces aventures! »

Elina était loin de pouvoir prétendre y avoir compris quelque chose. En tout cas, le sort qui avait frappé le château semblait puissant. Trop à son humble avis pour une poignée d'élèves, même si certains d'entre eux étaient des Serdaigles. La secousse qu'elles avaient ressentit ne ressemblait à rien de ce qu'elle connaissait et Meilla semblait aussi perdue qu'elle. Cette farce devait avoir reçu une aide extérieur. C'était l'explication la plus plausible qu'elle pouvait envisager. De toute manière, elles ne sauraient jamais ce qui s'était réellement passé. Il arrivait décidément bien des choses étranges à Poudlard.

« Je me suis bien amusé a mener cette enquête avec toi. Je commence aussi à avoir faim. Maintenant que tout ça est fini, nous ne risquons rien à grignoter un petit quelque chose. »

Sur ce, elle fit demi-tour pour retourner en cuisine en compagnie de Meilla.
Reducio

Une longue enquête mais c'était amusant. Merci pour ces RPG. ^^

¤ Responsable de la Cabane de Cristal ¤
~Ne sous estimez pas les griffes du blaireau parce que sa fourrure vous semble douce~
ma couleur : #7F6000